Merry Happy Whatever – S01E08

Épisode 8 – Ring in the New Year – 18/20
La série précipite quelque peu sa fin, et je trouve ça dommage… Ceci étant dit, cet épisode final fonctionne bien, et c’est une bonne fin de série, alors pas de regret. C’est une bonne série pour ce début de mois de décembre, ça met bien dans l’ambiance des fêtes, j’ai ri un peu et voilà. Peut-être que cet épisode aurait pu y aller moins fort aussi dans le côté mélodramatique pour être vraiment parfait.

> Saison 1


Spoilers

Dad you don’t know how hard it is to tell you something you don’t wanna hear. Trust me. Even if it’s something you desperately need to say.

L’épisode reprend étrangement sur Sean qui a déjà acheté un foodtruck et le présente à sa famille. Nous sommes quelques jours plus tard et le Nouvel an approche à grands pas. La famille est réunie, mais en fait, c’est habituel, on l’a bien compris. D’ailleurs, c’en est presque surprenant que Kayla abandonne la famille pour aller faire ses valises et cartons avant l’arrivée d’Alan. C’est une très bonne idée, parce qu’elle se retrouve seule chez elle quand Vanessa, l’assistante sexy, débarque.

Elle lui balance rapidement qu’elle n’est pas surprise par le divorce, puisqu’elle a toujours senti que Kayla lançait une vibe. Ben voyons ! C’est vraiment gros et c’est la première scène où j’ai compris que cet épisode allait rusher vers un happy end pour tout le monde, en sacrifiant une grosse part de crédibilité. C’est un peu dommage, parce que l’on sent que toute l’intrigue de Kayla aurait pu s’étendre sur plusieurs épisodes supplémentaires, mais bon.

En parallèle, Emmy annonce à sa famille qu’elle a décidé de rester à Los Angeles : elle a utilisé son offre d’emploi à Philadelphie pour avoir une promotion à Los Angeles. C’est une très bonne chose, puisque ça permet à Emmy d’envoyer dans les dents de son père qu’elle en a marre d’être manipulée et qu’elle en a marre qu’il tente de contrôler toute la famille, en permanence.

Les conjoints sont ensuite pris en flagrant délit par Don : ils renversent du jus dans le jardin en son honneur, comme ils l’avaient fait avec Alan. Ils sont clairement plus triste pour Matt qu’Alan, mais ça fonctionne vraiment bien, parce qu’ils se retrouvent à faire comprendre à Don qu’Emmy n’a pas tellement tort et qu’il a intimidé Matt, provoquant la rupture avec sa fille.

Matt reçoit ainsi un appel de Don… et il refuse de décrocher. Il est de retour à Los Angeles, déjà. C’est compliqué. Don continue de culpabiliser, cela dit, et il essaie d’en parler à Kayla pour comprendre ce qu’il en est. Elle lui fait prendre conscience qu’il n’est pas si évident que ça de dire quelque chose qu’on a vraiment envie de dire s’il n’a pas envie de l’entendre. C’est violent, mais elle ne fait pas son coming-out pour autant.

Don enchaîne ensuite en harcelant Emmy pendant son jogging (hivernal, oui, elle est vraiment énervée, hein) pour la convaincre de reprendre Matt… Ce n’est pas si simple, pour autant. Elle voit bien que son père est encore en train de la manipuler, et ça ne lui plaît pas du tout, alors que Matt est en train de faire ses cartons.

De son côté, Patsy panique dans la maison : il manque une pièce à son puzzle de Noël. Elle peut la chercher longtemps : elle est à Los Angeles, chez Matt et Emmy, dans la guitare de Matt. Evidemment. Sans trop de surprise, Don débarque à Los Angeles pour tenter de récupérer Matt. Celui-ci n’était pas prêt : il voulait juste déménager tranquillement avant le retour d’Emmy, et le voilà qui est forcé de rentrer à Philadelphie avec Don, parce que ce dernier est toujours aussi persistant. Comme Matt peut être têtu aussi, les deux se retrouvent à jouer de la guitare ensemble, parce que pourquoi pas.

Le plus étonnant est que Don enchaîne avec un semblant d’excuse – il ne reconnaît pas ça comme ça, mais il s’en veut. « Sorry » finit même par sortir de sa bouche… Il pense même que c’est suffisant pour convaincre Matt. Le problème, c’est qu’il ne fait que reproduire ce qu’on lui reproche : il contrôle toute la situation. Encore.

Cela ne marche pas du tout. Même quand il retrouve la pièce de puzzle, il n’appelle pas Emmy. C’est pourtant une bonne excuse, et il passe plein de temps au téléphone avec Kayla. Oui, c’est logique : Matt est le seul à savoir qu’elle est lesbienne après tout.

En parallèle, Todd et Joy décident quant à eux de se rendre à l’hôpital pour parler à Nancy et comprendre la raison de leur rupture. Bon, ce n’est pas vraiment une rupture puisqu’ils n’étaient pas ensemble, mais ils veulent comprendre pourquoi elle a pris la décision de rester aussi loin que possible de Don.

Nancy a de bons arguments, puisqu’elle considère qu’il n’a pas encore tourné totalement la page. On sent pourtant qu’elle a envie de se laisser convaincre par Joy et Todd… Pendant ce temps, Emmy reçoit un appel imprévu : elle apprend que son job de rêve n’est finalement pas à Los Angeles comme elle le pensait, mais à Londres. Ca change tout pour elle, puisqu’elle voulait tout de même rentrer à LA pour se remettre avec Matt !

Tout ça nous mène alors à la soirée du Nouvel an, forcément. Nancy y débarque par surprise, invitée par Don. Elle ne voulait pas venir, mais les conjoints ont réussi à la convaincre, ce qui touche particulièrement Don… Et évidemment, on se retrouve donc avec une scène où finalement les conjoints sont bien contents d’être de la famille et en font bien partie, eux aussi. Chaque fois, ce sont eux qui arrangent les affaires de tout le monde tout de même.

D’ailleurs, quand Emmy envisage de se barrer de la soirée à 23h58 – histoire de ne pas la gâcher avec sa mauvaise humeur paraît-il, c’est encore un conjoint qui la sauve : Matt débarque ! Emmy remercie d’abord son père quand elle apprend qu’il est allé jusqu’à Los Angeles pour elle, et ça me fait de la peine pour Matt, mais bon, il paraît que c’est censé être un couple qu’on a envie de voir finir ensemble… Bien sûr, Matt ramène la pièce de puzzle manquante, pour la plus grande joie de Patsy, et révèle à Emmy qu’il considère qu’elle est la pièce manquante de sa vie. Non, vraiment, c’est rushé.

Si encore on avait suivi la famille construire ce puzzle sur plusieurs épisodes avant… Là, on a l’impression qu’ils rajoutent l’idée au dernier moment. C’est dommage. Cela n’empêche en revanche pas les bons sentiments de prendre sur moi. Entre la demande en mariage attendue de Matt qui a enfin lieu (humph, réglez d’abord vos problèmes de couple sérieux !) et Kayla qui fait enfin son coming-out lors d’un moment de « Quinntention » aka résolutions, il y avait de quoi faire.

Oui, Kayla lutte un bon moment et tout est fait avec autant d’humour que possible vu le sujet, mais elle finit par faire son coming out à sa famille qui lui fait un câlin et l’accepte bien sûr sans trop de mal. Et bonne année, bien sûr ! Nancy est restée jusqu’à minuit, et elle embrasse aussi Don tant qu’à faire, tout comme Emmy et Matt s’embrassent ou Joy et Sean. Ceux qui ne s’embrassent pas ? Todd ET Patsy, qui finissent le puzzle… pour que Todd puisse mieux le détruire encore plus rapidement.

On en arrive alors à la fin de la série, puisque tout est réglé. On peut donc suivre toute la famille qui se rend à l’aéroport pour dire au revoir à Matt et Emmy, mais ça passe avant ça par Don qui partage une jolie scène avec Kayla, pour accepter son coming out. Il en fait un peu trop avec un porte-clé aux couleurs du drapeau gay, mais c’est plutôt sympathique malgré tout. C’est rushé… ça fonctionne tout de même.

À l’aéroport, les conjoints partagent une petite scène rigolote pour se dire au revoir, et ça fonctionne très bien aussi, puis il est l’heure de faire nos adieux à cette famille hyper toxique, mais malgré tout plutôt attachante. Ce fut une sympathique saison !

EN BREF – Ils vont me manquer les Quinn, dis donc. Cela dit, je comprends l’annulation de la série. Tout est réglé, c’est moins frustrant que bien des fins de série que j’ai pu voir ! Le format aurait pu fonctionner sur deux ou trois ans, mais soit. Les scénaristes ont eu le temps de faire le tout d’un paquet d’intrigues l’air de rien. Une deuxième saison aurait pu tout gâcher, alors qu’ils ont été aussi vite que possible pour tout conclure dans le dernier épisode de la saison. Au moins, là, pas de regret à avoir : une vraie conclusion est donnée et on a une série qu’on peut revoir pour les fêtes. Qu’importe si l’on connaît l’histoire, elle restera drôle et d’actualité pour quelques années, tout de même !

 

> Saison 1

 

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.