9-1-1 Lone Star – S02E11

Épisode 11 – Slow Burn – 16/20
Je suis content de la petite intrigue secondaire de cet épisode qui vient donner une leçon à un personnage qui en avait bien besoin, alors que l’intrigue principale m’a laissé davantage perplexe. C’était intéressant et divertissant, mais je ne sais pas bien où ils vont avec ça, et je ne sais pas non plus si c’est une bonne idée d’y aller. On verra bien comment tout ça continue la semaine prochaine.

Spoilers

Owen est en arrêt suite à son opération chirurgicale, mais cela ne va pas l’éloigner du feu de l’action pour autant.


You care more about likes than people’s lives.

Le début d’épisode nous ramène un ranger, mais nous ne sommes pas dans Walker pour autant. Par contre, la première scène est très étrange : on y voit le ranger nous décrire un homme dangereux qui a coûté bien de l’argent aux contribuables et qu’il va falloir arrêter en faisant très attention. Et cet homme n’est pas TK comme je l’imaginais vu le look, c’est… Owen ? C’est clairement un exercice, ou un type qui lui fait porter le chapeau pour ses crimes.

Une semaine plus tôt, Owen sortait pourtant de son opération – et du coup, je me dis que la manière dont il est jeté au sol ne doit pas faire du bien une semaine plus tard, franchement. Tout va bien pour lui, il est sauvé malgré une tumeur plus grande que prévu. S’il s’en sort en bonne santé, il va toutefois devoir ne pas retourner au travail pour trois à quatre semaines, au mieux, car il doit prendre le temps de la convalescence. Forcément.

Cela ne plaît pas du tout à Owen qui, comme tous les héros de série américaine, est très pressé de retourner au travail. Je le comprends uniquement parce que son alternative est de faire un puzzle proposé par TK et d’avoir des visions avec la caserne alors que Judd ne sait pas où est la caméra. Ce ne doit pas être évident de rester à se reposer dans ces conditions.

Il laisse en tout cas la casquette de capitaine à Judd, et celui-ci n’est pas certain d’avoir les épaules assez larges pour ce rôle. Il a pourtant des épaules assez larges, faut pas déc. En tout cas, Judd n’hésite pas à se confier à Owen sur tout ce qu’il se passe au travail et sur les regrets qu’il a suite à une intervention pénible pour lui et son équipe.

Ils doivent en effet sauver un couple de jeunes – 26 ans soi-disant ? Ils paraissent plus jeunes, c’est fou ! – coincés dans leur voiture, suspendue à un pont. Cela nous rappelle quelque peu Judd et Grace il y a peu d’épisodes, mais bon, qu’importe : l’idée est que pour les sauver, il faut la jouer très risqué. Malgré ça, Marjan prend encore le temps de se vanter en tant que Firefox devant la caméra de smartphone d’un type sur place.

Dès cette scène, je ne l’ai pas senti, et j’ai eu raison. Paul parvient à sauver la femme qui est extraite de son pick-up à temps, mais Firefox échoue de très peu de temps à sauver l’homme. Le pick-up va donc s’écraser au sol et avec toutes l’essence qui s’est déversée avant, autant dire qu’il explose. C’est con. Pas étonnant que Judd se dise qu’il aurait pu mieux faire – alors que Nancy vient de mentir à la femme en la rassurant autant qu’elle peut par rapport à Firefox. Aha.

Pardon, je suis méchant. Judd ne vient pas voir Owen que pour s’apitoyer : il lui conseille de recontacter un de ses amis, qui a eu le covid et est aussi en arrêt et en dépression. Ce n’était pas passionnant à voir, mais il est assez évident que tout ça permet d’introduire la scène du début d’épisode, surtout quand il est révélé que son ami écoute les appels d’urgence d’Austin.

Cela inspire Owen qui passe ensuite son temps à écouter ça aussi alors qu’il repeint une pièce chez lui (ce n’est PAS du repos post-opératoire de rester des heures le bras en l’air à peindre, franchement), faire du jardinage (genre à aucun moment il ne prévoit le coup du terreau qui tombe) et faire son puzzle. Bien sûr.

Il prend aussi le temps de marcher en ville tout en téléphonant son fils qui lui demande de passer pour un dîner avec ses beaux-parents. Ah ben ça va être une ambiance sympa le dîner comme le beau-père est le ranger qui arrête Owen en début d’épisode. En plus, cette arrestation n’a aucun sens : Owen est arrêté comme suspect parce qu’il porte le même genre de sweat à capuche qu’un homme qui a effectivement foutu le feu à un entrepôt.

Et comme il écoute tous les appels d’urgence de la ville, il se rend dans l’entrepôt et sauve une vie, histoire de. Quand les pompiers arrivent sur place, Judd est surpris de voir Owen et Owen ne peut s’empêcher de donner quelques ordres. Judd le remet à sa place, ce qui marche très bien, et on enchaîne sur la scène suivante.

Au cours de celle-ci, Owen est interrogé et doit revenir sur ses déclarations peu crédibles : il dit quand même avoir vu un homme qui lui ressemble fortement et insiste pour dire que l’incendie était criminel quand rien d’autre ne le prouve. Il est très clair qu’il est suspecté par l’homme l’interrogeant, et les suspicions sont plutôt logiques. Owen correspond au profil du parfait criminel qu’il définit lui-même, surtout après avoir eu un moment de gloire à sauver la vie de son fils en résolvant l’enquête du son beau-père.

Cela inquiète particulièrement Judd de voir son capitaine comme ça. Il est clairement en train de s’enfoncer dans un tunnel là où tout le reste de la caserne semble aller mieux. C’est intéressant, surtout qu’il en parle à un dîner avec Grace, Vera et le mari de cette dernière. Eux sont tous optimistes, célébrant la prochaine réouverture du restaurant, et assurent qu’il ne pourra pas y avoir de problème avec Owen.

Humph. C’est naïf, tout ça, surtout qu’en parallèle, Owen fait de la merde à acheter de quoi provoquer de grands incendies et prouver qu’il a raison : il est persuadé d’avoir affaire à un pyromane qui s’arrange pour utiliser un accélérant à l’incendie sans que personne ne puisse s’en rendre compte. C’est du grand n’importe quoi. Heureusement qu’il s’en confie à Billy… mais celui-ci refuse de l’aider, pour ne pas perdre l’argent des soins médicaux dont il a besoin.

Cela nous laisse Owen dans sa merde alors qu’il est invité au dîner chez son fils. Plutôt que de s’y rendre directement, il fait un détour pour entrer par effraction dans un bâtiment et tester sa théorie. C’est n’importe quoi, surtout qu’il prend même des photos sur place. Tu m’étonnes qu’il soit suspecté ensuite. Il se prend pour un enquêteur, laisse ses empreintes partout, c’est n’importe quoi. Et bien sûr, il se fait assommer ensuite par le vrai pyromane, qui est probablement le type qui est chargé de mener l’enquête.

En parallèle, j’étais content de voir la nouvelle rencontre entre TK et ses beaux-parents, alors je suis frustré par la fin d’épisode qui nous laisse sur un cliffhanger. Je ne sais pas ce qu’ont les séries en ce moment à ne pas terminer les intrigues au cours d’un seul épisode quand elles l’ont toujours fait avant, mais ça va devenir frustrant à force ! On s’arrête donc là pour cette semaine et je reste sceptique face à cette intrigue. On veut nous faire avoir des doutes sur Owen, mais c’est peu probable qu’il soit coupable de quoique ce soit, et le coup de l’erreur judiciaire sur lui, bon, la flemme, en vrai. On verra bien.

Sinon, après son intervention ratée, Marjan réussit à se remettre assez bien de la mort de l’homme. Elle se rend en effet à une soirée jeu de société chez Tarlos (ouais, tout le monde va chez eux, ils ont des soirées remplies dans cet épisode), et c’est très sympathique de voir tous les personnages de la série passer du bon temps comme ça. Bon, Judd et Grace ne sont pas là, Vega non plus, Owen non plus, mais vous voyez l’idée.

J’aime que la série ne mente pas trop sur tout ça : non, tout le monde ne peut pas être amis, quoi. Et puis, c’est sympa d’avoir Nancy sur place pour une fois. En plus, elle n’est pas de trop pour soutenir Marjan quand elle découvre une vidéo de la femme sauvée par Paul en début d’épisode sur les réseaux sociaux. Et la femme, elle, est énervée de voir la vidéo dans laquelle Firefox prend le temps de se vanter avant le sauvetage.

Il fallait bien que ça lui arrive, Firefox, parce qu’elle est sacrément égocentrée dès qu’il y a une caméra. Et elle m’a soulé dans l’épisode précédent, même si je l’aime bien. Du coup, je suis partagé sur cette intrigue qui va forcément la rétablir ensuite alors que, bon, elle m’énerve avec ses réseaux sociaux. Je veux dire, qu’elle soit influenceuse et tout, c’est cool, mais elle a une manière de le faire qui n’est pas super professionnelle et je ne pense vraiment pas que ça pourrait passer en vrai.

En tout cas, la voilà donc qui apprend une leçon sur les blagues qu’elle peut faire avant d’aller en intervention. Les réseaux sociaux, ça part souvent en vrille. Bouleversée par tout ça, Marjan se confie donc à Paul sur la culpabilité qu’elle ressent même si elle sait qu’elle n’aurait pas pu faire mieux – et même si elle aurait échangé sa place avec l’homme mort si elle avait pu. Rien que ça.

Même si c’est une mauvaise idée et qu’elle le sait, elle se rend ensuite chez la femme pour s’excuser et tenter de lui faire comprendre son point de vue. Paul la suit dans cette mauvaise idée, pour éviter qu’elle ne soit seule si jamais tout ça devait déraper. C’est une bonne chose, inévitablement.

Grâce à lui et ce qu’il lit sur les réseaux sociaux, il découvre ainsi que la femme est probablement en train de faire une tentative de suicide, motivant Firefox à briser un carreau pour s’infiltrer dans la maison et venir en aide à celle qui s’est effectivement taillé les veines.

C’est l’occasion de découvrir que Grace a des collègues qui font bien son travail et indique à Marjan et Paul comment sauver la femme. Si celle-ci s’en sort en retournant vers l’hôpital, Marjan indique à l’ambulancier qui la reconnaît qu’elle ne veut surtout pas qu’Instagram soit au courant de ce sauvetage. Oui, elle est une héroïne. Oui, elle lui a sauvé la vie. M’enfin, la célébrité, ça va deux minutes, et ce n’était pas le but de sa visite.

Espérons qu’elle retienne la leçon pour un moment.

Saison 2

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.