Films vus en 2021 #11 : Breaking Fast (2020) đŸłïžâ€đŸŒˆ

Salut les cinéphiles,

Mon ordinateur fait complĂštement des siennes et j’ai bien eu peur de ne pouvoir sortir cet article dans les temps. D’ailleurs, il ne l’est pas tout Ă  fait, parce que dans l’idĂ©e, j’aurais aimĂ© le sortir cet aprĂšs-midi. EspĂ©rons que ça ne me fasse pas le coup la semaine prochaine pour la rĂ©ouverture des cinĂ©mas (mĂȘme si je ne pense pas y aller dĂšs le 19).

Breaking Fast - Film (2021) - SensCritique
« Who’s got you ? »

En tout cas, en cette soirĂ©e de l’aĂŻd, j’ai voulu parler d’un film qui l’évoque lui aussi, mĂȘme si pas du tout de la maniĂšre habituelle : il s’agit en effet d’un film LGBT, Breaking Fast. Et c’est un vrai coup de cƓur.

Le film nous raconte le ramadan de Mo, un gay musulman pratiquant vivant Ă  West Hollywood (connu pour son ouverture d’esprit et sa tolĂ©rance). Franchement, le synopsis m’a rendu curieux, parce que c’est un personnage qu’on ne voit pas souvent tout de mĂȘme.

C’est largement suffisant pour rendre le film hyper intĂ©ressant Ă  mes yeux, parce que j’aime ce genre de personnages complexes
 Et ça fonctionne notamment parce qu’il vit la plus simple des histoires : une romance. MalgrĂ© la simplicitĂ© de la romance Ă  laquelle on assiste, Mo nous donne une vraie leçon sur la tolĂ©rance et sur les fondements de l’Islam, sans pour autant que le film ne ferme les yeux sur certaines rĂ©alitĂ©s difficiles.

J’adore prĂ©cisĂ©ment ce point-lĂ  du film : les scĂ©naristes ne sont pas timides sur le sujet de fond de leur film et ils savent trĂšs bien comment aborder les questions religieuses en rapport avec l’acceptation de soi. La galerie de personnages du film est hyper attachante – le meilleur ami de Mo est gĂ©nial (Cary de Good Trouble), tout simplement – et Ă©volue tout au long du film. Des personnages bien Ă©crits, ça fait toujours la diffĂ©rence. J’ai eu le sentiment que je pourrais parfaitement les croiser dans ma vie, eux, et que les problĂšmes qu’ils rencontraient Ă©taient des problĂ©matiques Ă  la fois singuliĂšres et trĂšs communes. Bref, ça donne l’impression de pouvoir avancer nous-mĂȘmes dans nos rĂ©flexions sur des sujets qui nous touchent plus ou moins.

Breaking Fast
Attention, c’est un film qui donne faim ! Il porte bien son titre pour le coup…

Je ne veux pas spoiler le film, parce qu’il vaut vraiment le dĂ©tour. Une fois de plus, son principal dĂ©faut est
 de ne pas ĂȘtre une sĂ©rie. Je me suis retrouvĂ© hyper investi dans chacun des personnages et j’ai passĂ© un vrai bon moment devant ce film, parce qu’il parvient Ă  ĂȘtre drĂŽle et touchant Ă  la fois. J’aurais bien eu envie de retrouver ces personnages chaque semaine, surtout qu’il y a Ă©normĂ©ment Ă  raconter sur ce sujet que j’ai rarement vu abordĂ© – religion et homosexualitĂ©, c’est compliquĂ©.

Et comme c’est bien traitĂ©, ça donne vraiment envie d’en voir plus, surtout que le script est truffĂ© de rĂ©pliques hyper pertinentes. Tant pis, je vais me contenter de le revoir, tout simplement. Du cĂŽtĂ© du casting, c’est impeccable aussi, avec une tendance au recyclage d’acteurs de sĂ©ries qui n’est pas pour me dĂ©plaire. A premiĂšre vue, le seul que je connaissais d’avance est Michael Cassidy (vu tout rĂ©cemment dans Resident Alien – je n’aimais pas du tout son rĂŽle par contre – ou The Rookie, et avant ça dans Newport Beach par contre).

https://tetu.com/wp-content/uploads/2020/12/breakingfast.jpg

AprĂšs, l’acteur principal, Haaz Sleiman, est dans deux sĂ©ries que j’ai envie de regarder (Nikita et Covert affairs, pas Jack Ryan, hein), un autre a participĂ© Ă  toutes les saisons de Flash (Captain David Singh) et un des personnages fĂ©minins qui m’a fait le plus rire avait Ă©videment un rĂŽle dans Unreal (Shia, que j’adorais). C’est un signe, ce film est fait pour les sĂ©riephiles, je ne pouvais pas ne pas en parler sur le blog !

Breaking Fast

Je pense que peu de gens l’ont vu, alors je ne vais certainement pas en dire plus ici
 Je vous conseille de le regarder, vraiment, et on pourra en parler avec plaisir dans les commentaires. Vraiment, c’est un film qui vaut le dĂ©tour, parce qu’il fait passer de beaux messages et a des personnages aussi attachants que rĂ©alistes.

Un peu de douceur pour casser une derniĂšre fois le jeune du ramadan, donc, en comprenant aussi ce que c’est exactement que le ramadan. Malheureusement, le film a Ă©tĂ© descendu sur tous les sites proposant aux gens de le noter, parce que ça n’a pas plu Ă  une partie de la communautĂ© musulmane de voir la reprĂ©sentation d’un musulman homosexuel. Ils existent pourtant
 Alors ne vous fiez pas Ă  la note, regardez et passez un bon moment 🙂

Breaking fast film review

7 commentaires sur « Films vus en 2021 #11 : Breaking Fast (2020) đŸłïžâ€đŸŒˆ »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.