Evil – S02E03

Épisode 3 – F is for Fire – 17/20
J’ai préféré cet épisode qui m’a paru plus cohérent que le précédent par rapport à mes attentes vis-à-vis de cette série. Le doute continue d’être présent, même si on bascule de plus en plus souvent du côté du surnaturel à mes yeux. Ce n’est jamais que mon choix et les explications rationnelles sont là ; ce qui fait que la série reste passionnante à suivre. En plus, elle change de discours et de foi en cours d’épisode, les débats des personnages restent bien intéressants cette saison !

Spoilers

Le trio se retrouve à enquêter de manière peu habituelle sur le cas d’une petite fille pyromane.

Sure. Fire away. That was a joke.

On recommence comme d’habitude avec le livre nous introduisant le titre de l’épisode, mais ce début est ensuite beaucoup plus chaud que prévu, avec des flammes et un rêve érotique de Kristen. C’est très étrange dans la manière dont c’est présenté, mais bon.

Pendant ce temps, nous repartons sur la Sigil Map avec David montrant les photocopies à la sœur de la semaine dernière. Celle-ci n’apprécie pas de comprendre qu’elle est en présence de copies illégales de la carte, mais elle se laisse convaincre par David malgré tout : elle accepte de regarder la carte pour l’aider à déchiffrer les mystères de ces pages.

Malheureusement, elle n’arrive pas à grand-chose. Cela permet à David de lui raconter tout ce qu’il sait de cette affaire, et ça intrigue tellement la sœur qu’elle finit par lui rendre un énorme service. En effet, elle est capable de traduire les étranges messages qui laissaient nos héros en rade : ils sont en fait composés de lettres de différents alphabets. Et assez rapidement, la sœur nous offre une piste pour l’épisode : il est écrit sur une des photocopies le nom de « Mowbray Mathilda ».

David décide aussitôt de lui rendre une visite avec Kristen et Ben. Le truc, c’est qu’il s’agit d’une gamine en famille d’accueil, et que les parents sont débordés. Si Ben s’inquiétait de devoir trouver une excuse pour parler à la gamine, il est rapidement révélé par la femme (oh, ça faisait longtemps que je n’avais pas vu cette actrice !) que son mari a appelé à l’Eglise il y a plus de deux mois. Oups.

Au moins, ça simplifie le dialogue : les parents d’accueil s’inquiètent que la gamine qu’ils hébergent soient légèrement pyromanes, et ils cherchent à trouver une solution pour elle. Quitte à ce que la solution soit la religion. Bon. Une pyromane enfant, c’est dans les cordes de Kristen en théorie, alors elle se décide à aller parler à la gamine (je l’ai déjà vue elle aussi, je pense, mais elle a grandi depuis la dernière fois – quasi sûr, il faudra que je cherche). L’entretien est plutôt chouette, surtout que ça permet assez rapidement à la gamine d’expliquer ce qui lui arriver.

Elle est inquiète de trop en dire parce qu’elle sait qu’il risquerait d’y avoir des conséquences, mais elle finit par le faire : elle avoue ainsi qu’un homme avec la tête en flammes vient régulièrement la voir la nuit, peu importe dans quelle maison. Et chaque fois qu’il est énervé après elle, il déclenche des incendies. Reste à savoir à présent si elle dit vrai, si elle imite sa mère pyromane ou si la mère a été arrêtée pour couvrir sa fille. Tant de possibilités.

Après tout ça, Kristen rentre bien vite chez elle pour jeter des jouets de sa fille à la poubelle et s’inquiéter de les mettre bien rapidement à l’extérieur de chez elle. Humph ? Quand on en revient à l’enquête, on a de quoi flipper bien vite : la gamine a été prise en vidéo par ses parents adoptifs en train de parler à son placard vide.

Ce n’est pas si flippant que ça, bien sûr ; jusqu’à ce que le placard en question prenne feu soudainement. Oups. Cela laisse nos héros bien incapables de trouver des réponses à ce qu’il se passe, mais ça n’empêche pas Ben de se mettre aussitôt en quête d’une réponse. Bizarrement, il commence par la mythologie : il se souvient de sa mère lui racontant une histoire similaire à celle du démon de cette enfant.

Il demande de l’aide à sa sœur, afin de retrouver rapidement le Jinn qui est décrit. Le lendemain, il peut donc en parler à Kristen et David, dépassé puisqu’il ne s’agit pas de catholicisme. Cela parle davantage à Ben les Jinn, mais ça ne l’empêche pas de trouver rapidement ce qu’il faut pour déclencher un incendie tel que celui filmé par les parents adoptifs de la gamine.

Celle-ci nie en bloc avoir mis le feu et s’inquiète d’être accusée à tort. Pourtant, rapidement, elle se met à parler en arabe et balancer à Kristen une petite malédiction sur un feu qui sera provoqué et une possession à venir. Ce n’est pas bien rassurant. Et ça l’est encore moins quand en rentrant chez elle, Kristen aperçoit le Jinn en chemin. Flippant.

Sans qu’on ne sache encore pourquoi, Ben continue de faire ses paralysies nocturnes, sauf que cette fois, il n’est plus paralysé. À l’inverse, il se met à parler tranquillement à la démone qui veut juste coucher avec lui, tout en provoquant quelques divisions entre lui et ses coéquipiers. Cela fonctionne bien, parce que le lendemain, il est en profond désaccord avec David. David veut en effet continuer à s’occuper de ce cas de possessions démoniaques, alors que Ben souligne que le Jinn appartient à l’Islam.

Soit. Il n’est pas à l’aise de toute manière, et ça se sent. Ainsi, la nuit suivante, il prend encore le temps d’installer tout un équipement pour être filmé pendant qu’il dort, et pour repérer tous les mouvements dans la nuit. Nous n’en saurons pas plus sur ce qu’il se passe pour lui, puisqu’on enchaîne ensuite avec un exorcisme de la gamine pyromane.

Par contre, c’est embêtant, parce que l’exorcisme est compliqué : la mère adoptive a fait appel à sa propre instance religieuse, parce que le Jinn vient de l’Islam après tout. Après une rapide dispute entre l’imam et le prêtre, David tranche que tout le monde pourrait s’entendre et coopérer pour faire fuir l’esprit qui hante la gamine.

Et c’est d’autant plus intéressant qu’à voir que la gamine prend une voix démoniaque pour affirmer à Kristen qu’il viendra à elle bien rapidement. Oups ?

Durant la nuit précédente, Kristen a eu quelques problèmes avec cet esprit, alors ce n’est pas rassurant. En effet, elle continue ses rêves érotiques enflammés et cela l’excite apparemment tellement qu’elle confie à l’une de ses filles la responsabilité de veiller sur les autres, avant d’enfiler la robe la plus sexy de sa garde-robe. Je veux dire, d’où la sort-elle ? Elle se rend aussitôt dans un bar où elle se retrouve à se faire draguer lourdement par un type appelé Lance.

La scène est drôlement hot, et il est inhabituel de voir Kristen comme ça. L’actrice s’éclate en tout cas, et c’est amusant à voir, jusqu’à ce que ça devienne trop embêtant pour elle. Elle prend alors la fuite, et dans sa fuite, elle voit à nouveau le Jinn. Oups.

En parallèle, nous suivons la mère de Kristen se rendre pour la première fois chez son psy. Le problème, c’est qu’il s’agit du même psy que celui de Kristen. Il est à peu près évident que c’est un calcul de la part de la mère, parce qu’elle invente un autre nom pour sa fille avant de poser un tas de questions pour trouver comment se réconcilier avec elle. C’en serait mignon si ce n’était pas si flippant.

J’ai bien aimé ces scènes malgré tout, parce que le psy est de bons conseils pour aider la mère à se réconcilier avec sa fille… jusqu’à ce qu’elle interprète les conseils à sa manière, en demandant à parler à Lexie alors qu’elle est à l’école. Cette dernière fait alors semblant d’être malade de manière à ce que la grand-mère soit appelée à la rescousse.

Cela force finalement Kristen à reparler à sa mère. Cette dernière peut enfin s’excuser, mais sans lui dire vraiment que Leland n’est plus son fiancé au premier abord. Je veux dire, il suffisait de commencer par-là. Bien évidemment que Kristen lui pardonne… avant de se rendre à son tour chez le psy pour parler du Jinn qu’elle voit.

Le psy est débordé par sa patiente, mais il lui prescrit ce qu’elle demande sans trop hésiter pour autant. Par contre, quand elle parle de sa mère, Sheryl, il comprend qu’il est manipulé par celle-ci et demande aussitôt à la voir. Il la confronte et elle fond aussitôt en larmes. Je ne sais pas trop si elle joue la comédie ou non, mais en tout cas, c’est super drôle à voir, parce qu’elle se met à genou devant lui et qu’il est difficile de ne pas imaginer aussitôt que tout ça pourrait déraper. Après Leland, le psy de sa fille, ça peut être drôle.

En attendant, il est moins drôle de voir que Kristen est clairement de plus en plus possédée. La nuit, elle aperçoit de nouveau le démon qui l’attend devant chez elle alors qu’elle se préparait à une nouvelle soirée sexy. Elle prend donc des médicaments pour oublier tout ça, n’étant clairement pas rassurée par le fait que la théière d’enfants qu’elle a jeté en début d’épisode est de retour chez elle.

Quant à la gamine exorcisée, elle ne l’est peut-être pas tant que ça puisque l’épisode se termine sur elle en train de regarder des poubelles prendre feu. AH.

> Saison 2

 

4 commentaires sur « Evil – S02E03 »

  1. Je n’ai pas trop confiance en la mère de Kristen, elle en fait franchement des tonnes à la fin chez le psy. Quant à Kristen, je me demande comment tout ça va évoluer…

    J'aime

    1. Ah tu penses ? Enfin… tu pensais. Je découvre ces commentaires datant d’il y a deux semaines, je ne comprends pas comment ça se fait ? Il y a deux ou trois jours, il me disait que j’étais à jour dans les com, c’est malin !

      J'aime

      1. Ahah, oui ! Et en plus, j’ai balancé une vingtaine de critiques cette semaine alors vraiment, je ne t’aide pas ! J’ai vu ton bilan de juillet tout à l’heure, tu dois avoir un été mouvementé, j’espère que c’est du positif 🙂

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.