Fear the Walking Dead – S06E14

Épisode 14 – Mother – 16/20
C’est beaucoup mieux et ça nous donne une visée claire pour les deux derniers épisodes de la saison : cet épisode nous révèle beaucoup d’informations, tout en nous retirant quelques espoirs sur le passé. Il est bien clair que c’est le but, car l’espoir est une thématique importante dans cette série – et dans cette franchise, à vrai dire. Hâte de voir jusqu’où ça ira désormais.

Spoilers

Il est temps d’en apprendre plus sur Teddy et sa vision bien pessimiste du monde, pour nous comme pour Alicia.

You became the people we were always fighting off.

C’est rare, mais cet épisode commence par un flashback qui nous ramène au tout début de cette apocalypse zombie. Je ne m’y attendais certainement pas, mais voilà, on se retrouve avec Teddy en prison en train d’entendre à la télévision que la pandémie éclate alors même qu’il remplit des carnets entiers de « The end is the beginning ».

Il semble avoir une bonne vie de merde, du coup, et il s’amuse de voir un de ses co-détenus être emmené le long du couloir de la mort. Il tente de lui expliquer qu’il s’agit du début de la fin, mais ce n’est pas trop crédible. Et pourtant, c’est le cas : le condamné finit par ressusciter en tant que zombie. C’est très intéressant d’avoir cette perspective pour une fois, par contre les scénaristes déconnent sérieusement en nous faisant croire que Teddy s’en est sorti en utilisant un crayon pour le planter dans le crâne d’un gardien zombifié. Aucun crayon à papier ne peut transpercer un crâne, sérieusement. Si encore il avait visé l’œil… On se croirait dans Buffy, mais pas pour les bonnes raisons.

De retour dans le présent, Alicia subit une véritable torture de la part de Teddy : elle entend en boucle, encore et encore, le message de Teddy à la radio. Quelle horreur. Prisonnière, elle est en véritable enfer la pauvre. Elle décide ainsi de faire une grève de la faim, ce qui attire à nouveau l’intérêt de Teddy pour elle. Il débarque ainsi pour lui expliquer qu’il a trouvé une nouvelle maison à son groupe. Je n’arrive toujours pas à voir la moindre crédibilité dans cet acteur malheureusement – en plus, je l’ai revu dans Lucifer déjà, c’est trop pour cette semaine.

Malgré tout, il a au moins pour lui de vouloir garder Alicia avec son groupe, même si elle refuse d’entendre son message autant qu’il le voudrait. Cela énerve vraiment Riley, mais il ne fait pas le poids face à son leader lorsqu’il a envie de tuer Alicia. Au moins, c’est clair comme ça : Teddy veut vraiment avoir Alicia à ses côtés pour la suite. Reste à réussir à la convaincre, ce qui n’est pas gagné.

Il empire son cas lorsque Dakota fait partie des nouvelles recrues et qu’il décide aussitôt de l’embarquer avec lui et Alicia pour un roadtrip. Oui, l’enfer continue pour Alicia : Dakota revient dans la série et veut absolument faire équipe avec elle pour tuer Teddy et mieux comprendre le fonctionnement de cette secte, avec encore des clés à porter en collier. Si Teddy part Alicia, c’est pour mieux la convaincre, mais ce n’est pas super convaincant pour elle quand elle se retrouve à approcher de la région du stade.

Humph. Les scénaristes jouent avec nos nerfs, je pense : dans un épisode nommé Mother, ce n’est pas génial de ramener Alicia si proche du stade. On comprend en tout cas que la maternité est un thème-clé de l’épisode : Dakota a tué sa mère, Alicia pense à la sienne et Teddy… veut déterrer la sienne pour la ramener ensuite dans sa nouvelle maison. Oui, oui, il embarque les filles pour qu’elle l’aide à rouvrir le cercueil de sa mère. Elle est morte trop tôt, mais pourquoi cela l’empêcherait-il de vivre le renouveau ?

Certes. Le trajet de retour en voiture est interrompu par Teddy lui-même quand Dakota fait remarquer à Teddy qu’il commencer à parler comme sa mère à elle lorsqu’il parle des clés capables d’ouvrir le futur. Cela semble vraiment le mettre en colère, au point de donner un coup de freins qui fait tomber le cadavre de sa mère et attire tous les zombies du coin.

Il est bien incapable de se défendre face aux zombies, mais Alicia et Dakota font tout le travail pour lui de toute manière. Tout le travail ? Non, Cole débarque avec un fusil pour sauver la vie de Teddy, puis buter quelques autres zombies. Tant pis pour Alicia qui ne voulait pas en attirer d’autres, hein. Tant pis aussi pour sa volonté de ne pas faire équipe avec Dakota : c’est totalement ce qu’elle fait quand elle choisit son arme pour elle.

Ouais, pardon, je noie le poisson là, hein, mais COLE EST DE RETOUR DANS LA SÉRIE. What the fuck ? Je ne m’attendais pas à retrouver quelqu’un du stade, mais ça fait plaisir à Teddy de signaler à Alicia un autre signe du destin en rapport avec sa mère.

C’est chouette de savoir que certains autres du stade sont encore en vie, même si les noms (Doug et Viv ?) ne me disent trop rien. Cole prend en tout cas des nouvelles du frère d’Alicia (shit) et des autres du Stade, avant de proposer à nos amis de les emmener vers un lieu plus sûr. Soit. Cela nous permet de découvrir qu’il n’y a pas que des gentils dans le coin : d’autres méchants préfèrent crever les roues des gens, et c’est en fait ce qui est arrivé à la voiture de Teddy.

Au temps pour moi, le timing était impeccable. C’est à croire que les signes du destin existent. Contre toute attente, pour faire confiance à Cole, Teddy lui demande de confier son fusil à… Alicia. Genre, comment est-ce possible ? Elle est prisonnière quoi. Après, il comprend bien qu’Alicia ne peut pas le tuer de toute manière. Elle n’a pas encore les informations qu’elle souhaite sur lui pour se permettre de le tuer et laisser son groupe mener à bien son plan.

Alicia explique donc à Cole qu’elle ne peut pas le tuer tout de suite et Cole emmène Dakota, Teddy et Alicia dans son repaire. C’était trop beau pour être vrai par contre : Cole les emmène en fait dans la gueule du loup. Son groupe est en fait celui des méchants, mais Viv et Doug sont bien encore en vie. OK, Doug, je l’ai oublié, mais le visage de Viv, comme celui de Cole, me rappelle bien quelque chose. Rapidement, on apprend donc que ces trois-là sont les derniers survivants du Stade. Ils étaient plus nombreux à l’origine à chercher Nick et Alicia, mais ça s’est terminé dans un motel où on les a pris au piège.

Depuis, ils ont décidé de faire la même chose. Pas de bol, le message de Madison est tombé à l’eau. Celui d’Alicia est par contre entendu clairement par Cole : elle lui a parlé du bunker plein de vivres du groupe de Teddy, et c’est désormais ce qu’il veut trouver, même si Doug et Viv lui disent de laisser tomber.

Ce n’est pas trop le caractère de Cole, par contre. Il préfère exploser la face du cadavre de la mère de Teddy dans l’espoir de lui faire cracher le morceau. Certes, Teddy crache un morceau, mais pas celui qu’on imaginait. Il explique simplement qu’il ne s’agissait pas du tout du cadavre de sa mère : il voudrait montrer à Alicia qu’il n’y avait plus aucun survivant des gens sauvés par sa mère… Il est tombé sur mieux.

Clairement, Cole est devenu ce contre toi Madison se battait. Le message n’est pas passé, donc : Madison portait la flamme du sacrifice pour des gros connards. J’en suis bien triste, parce que ça mène Cole à menacer Alicia de mort, rien que ça. Oh, il lui propose d’abord de partir à l’autre bout du pays avec lui, Doug et Viv… mais ce n’est pas une option pour Alicia. Elle préfère encore être mise à genoux pour une exécution soi-disant rapide.

Ouais, Cole va devoir revoir la définition du mot rapide, parce qu’il est tellement bavard qu’il se laisse déconcentrer par Teddy. Cela pousse Alicia à réagir pour reprendre le dessus. Oui, oui, elle sauve la vie de Teddy, on en est là. Les coups de feu attirent par contre bien des zombies tout droit sur eux. De manière peu crédible, tous les hommes de Cole se font tuer – y compris Doug et Viv. C’était bien la peine de les faire revenir pour les tuer comme ça. Je suis vraiment triste pour ces personnages.

Ils se font bouffer par des zombies, et c’est triste, mais ça n’est pas la fin de l’épisode pour autant. Il reste à régler le cas de Cole qui survit bien sûr et qui force Alicia à lui tirer dessus. C’est horrible. Elle lui laisse bien une chance de se racheter, mai sil n’en veut pas. Pourquoi ? Quelle tristesse cet épisode, ça nous piétine Madison de manière super violente.

Une fois que c’est fait, Teddy a enfin confiance en Alicia : il lui explique pépère que son plan est d’utiliser la fameuse clé pour déclencher le missile d’un sous-marin qui pourrait détruire la côte. Maintenant qu’elle sait tout ça, Alicia comprend qu’elle peut se débarrasser de Teddy, comme elle vient de se débarrasser de Cole, comme elle se débarrasse de tous ceux qui mettent en danger le monde.

Le problème, c’est que Dakota est encore là et qu’elle refuse de voir Teddy, son nouveau grand pote, mourir. Elle nous braque donc Alicia qui n’a d’autres choix que de ne pas le tuer. J’ai bien cru qu’ils allaient nous la tuer, pourtant, ce qui aurait été assez conforme à son caractère, tant que ça permettait de se débarrasser du grand méchant.

Après, même sans grand-méchant, son plan aurait pu voir le jour, alors j’aime ce qu’elle fait : elle récupère la radio pour tenter de faire passer le message du plan de Teddy au reste du monde. Pas de chance pour elle, elle est dans un coin où personne ne capte en théorie. En pratique, elle arrive encore à tomber sur Victor. On a connu mieux.

Elle lui explique qu’il doit trouver Morgan et lui communiquer le nom de la plage où se rendre pour arrêter Teddy, mais ne donne pas exactement ce qu’ils cherchent : un sous-marin. C’est une erreur à mon sens. Elle se fait arrêter avant d’avoir le temps de tout dire, parce que les hommes de Teddy débarquent enfin pour le sauver.

Si Riley est encore prêt à nous tuer Alicia, ce n’est pas la volonté de Teddy, qui veut la garder en vie pour qu’elle l’aide à créer un nouveau monde. Et si Alicia lui jure qu’elle ne le fera pas, surtout s’il l’enferme au milieu de nulle part comme il est à la faire, Teddy en est très heureux. L’épisode se termine donc sur une Alicia emprisonnée… gardera-t-elle encore l’espoir qui paraît si cher à Teddy ? Rien n’est moins sûr. Surtout quand tous les espoirs reposent sur Victor. Dakota a peut-être raison : lui faire confiance, c’est ambitieux.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.