In the Dark – S03E07

Épisode 7 – Pretty in Pink – 16/20
Je n’ai pas réussi à entrer immédiatement dans l’épisode, mais une fois dedans, il fonctionnait à merveille grâce à un changement d’ambiance radical et un rebondissement qui offre une nouvelle perspective à l’ensemble de cette saison 2. Nous sommes au milieu de celle-ci, alors c’est plutôt logique et cohérent comme évolution. Et ça donne envie de voir l’épisode suivant.

Spoilers

Jennifer Walker s’est fait enlever de l’hôpital, et tous ses amis partent à sa recherche comme ils peuvent. Encore.

Cool, more house’s guests.

Oula, attendez, je sors d’un mauvais épisode de Riverdale sur le parrain de l’espèce de mafia de la ville, je n’ai pas envie d’avoir un épisode qui nous présente un mauvais cartel mexicain. Qu’est-ce que c’est que cet espagnol tout lent et rouillé ? On découvre en tout cas que Josiah a disparu, et ça énerve énormément le patron de ce cartel qui envoie son homme de main à la recherche de celui-ci.

Ce n’est pas gagné, cet épisode. Josiah n’a pourtant pas disparu pour de vrai : il espère encore retrouver sa femme et partir avec elle. Il l’appelle donc pour lui annoncer qu’ils quitteront bientôt Chicago parce qu’il a eu des problèmes au boulot, et celle-ci découvre soudainement que son mec est loin d’être un gentil travailleur comme prévu.

De son côté, Felix cherche encore à retrouver Jess. Il s’énerve après l’hôpital qui n’est pas capable de surveiller ses patients correctement, mais il ne peut pas exactement attendre tranquillement en salle d’attente d’avoir plus d’informations sur la disparition de Jennifer Walker. Il retourne donc dans la voiture juste à temps pour voir les flics arriver, avant d’annoncer qu’il est sûr que Josiah a retrouvé Jess.

Pour lui, Jess est morte et Josiah est responsable de tout, mais j’en doute fort. Murphy, elle, veut juste des nouvelles de Jess, quoiqu’il en coûte. Elle espère clairement avoir des informations en restant plus longtemps à Chicago, même si Felix est plutôt d’avis que quitter le pays serait la meilleure chose à faire pour éviter de faire face à Josiah et/ou la police. Tu m’étonnes.

Il accepte tout de même d’emmener Murphy chez sa sœur pour qu’elle puisse avoir le temps de dormir… Et c’est sans surprise qu’ils y retrouvent Max. C’était tellement obligé qu’il allait se la faire la sœur de Felix ! Bon, il prétend qu’il avait oublié son portefeuille, hein, mais c’est lui qui ouvre la porte d’entrée alors qu’elle n’a pas de pantalon, donc tout le monde sait très bien ce qu’il s’est passé entre eux.

À ce stade, tout le monde s’en fout, parce que Jess est considérée comme morte – alors qu’elle ne l’est pas. Murphy se retrouve donc à imaginer sa meilleure amie avec elle pour un câlin, mais eh, ce n’est jamais que de la torture. Quand Jess disparaît à nouveau, elle se retrouve juste face à Max et espère que celui-ci accepte de lui faire un câlin. C’est finalement le cas… mais le câlin est interrompu, ouf.

Je n’aime plus trop ce couple à cause de cette saison, je crois. Le câlin est interrompu par un appel de Jennifer Walker sur le portable de Murphy. Celle-ci se jette sur le portable, bien sûr, et découvre donc que Jess est encore en vie, puisqu’elle l’entend respirer. Et c’est tout.

Elle en parle aussitôt à Max, Felix et la sœur de celui-ci. Celle-ci est clairement dépitée par tout ce qui est en train de se passer, par contre : elle se retrouve avec trois fugitifs chez elle envisageant de faire venir Tray et un Felix qui se drogue avec des anti-stress. Superbe. Il me fait rire Felix à être complètement perché lorsque Tray débarque finalement chez la sœur et leur conseille d’utiliser le flingue de celle-ci pour aller au plus vite retrouver Jess et se venger de Josiah. Par contre, on se doute bien que ce n’est pas Josiah qui détient Jess, alors j’ai hâte de savoir qui sera derrière tout ça.

En attendant, il était facile de rire face au flingue rose ou à Felix complètement drogué. L’épisode avance assez vite malgré tout, avec Murphy, Tray et Max qui se rendent chez Josiah pour le retrouver. La femme de celui-ci est suffisamment bête pour laisser ses enfants ouvrir la porte sur une journée pareille, et c’est très con. Entre la fille qui ouvre la porte et le fils qui balance qu’ils retrouveront bientôt le père, il y avait de quoi se marrer et être convaincu qu’avoir des enfants est la pire idée du monde. Cela semble plaire à Max d’avoir à surveiller les enfants, par contre.

Oui, il surveille les enfants dans leur chambre pendant que Murphy parle avec la femme de Josiah. Le problème, c’est quelle ne sait absolument rien de ce que faisait son fils, et elle est plutôt sous le choc lorsque Murphy lui raconte tout de l’arcade. Cela fait une excellente scène par contre : Murphy est géniale dans son self-control et dans ses arguments pour prouver qu’elle ne veut aucun mal à cette famille aimante.

Tout ce qu’elle veut, c’est l’adresse où se trouve Josiah. Et ça, sa femme le sait : elle a reçu un sms de sa part avec le lieu de rendez-vous, mais elle a détruit son portable au cas où, pour faire bonne mesure. Malgré tous les bons arguments de Murphy, la femme refuse de dire quoi que ce soit, menant à des scènes hilarantes où elle est « torturée » par Murphy.

Malheureusement, l’ambiance change radicalement lorsque Josiah arrive dans la pièce et menace d’un flingue nos héros. La femme ne comprend pas trop ce qu’il se passe, mais elle n’a pas le temps de poser beaucoup de questions. Alors que Josiah affirme ne pas savoir où est Jess, elle se fait tout simplement tirer dessus par un des hommes du cartel vu en début d’épisode. Oula, ça ne rigole plus. Le changement d’ambiance est tout de même vraiment inattendu – et il est violent. La mère des deux enfants dont s’occupe Max avec beaucoup de plaisir est donc assassiné de sang-froid, et il va de soit que les membres du cartel ont vraiment envie de venger Matteo, leur chef, en s’en prenant à présent aux enfants de Josiah.

Josiah a volé ce que Matteo avait de plus précieux en laissant partir en fumée la salle d’arcade, alors à présent, c’est à Josiah de payer avec qu’il a de plus précieux. Par chance, Max prend soin des enfants et s’échappe avec eux, Murphy et Tray. Le pire, c’est que fluide et logique. Par contre, il y a un vrai problème, là : Tray oublie de récupérer le flingue de Leslie en partant, puisqu’il l’a laissé à un membre du cartel. Et celui-ci est froidement abattu par Josiah, même si ses doigts bougent encore sur le flingue. Reste à savoir s’il sera celui qui remontera la piste de Leslie, ou si c’est la police qui s’en chargera. En attendant, Murphy, Max et Tray rendent rapidement ses enfants à Josiah une fois qu’il s’est débarrassé des membres du cartel. En échange, ils espèrent vraiment avoir des nouvelles de Jess, en vain, puisqu’il ne sait rien.

En parallèle, il faut également reprendre l’intrigue de Gene et de la police. Le tweet de notre enquêteur préféré (ou en tout cas, le seul vrai enquêteur de cette série) rencontre ainsi un franc succès et lui permet probablement d‘être réhabilité. Avant d’en arriver là, nous découvrons qu’un autre policier a décidé de sortir de son silence pour témoigner contre son chef… et paf, le chef est obligé de démissionner. Oh, c’est une retraite douce qui l’attend, il obtient même le droit de conserver ses paiements. Not all cops, hein.

Il se fait dégager tout de même, ce n’est pas si mal comme rebondissement. Par contre, je n’imagine pas que ça se termine si vite et si bien : je l’imagine vouloir se venger ce connard de chef. Il semble pourtant drôlement soulagé de sa retraite anticipée.

À l’inverse, Gene se voit offrir une sacrée promotion : il peut devenir chef des détectives à la place du calife. Ce n’est pas si mal comme promotion, mais ça n’est pas suffisant pour lui. Il refuse la proposition de sa supérieure tant que son ex-capitaine ne sera pas mis en prison. Ouep, c’en est fini de la retraite dorée pour l’ancien capitaine, Gene reprend son poste et veut absolument le voir aller jusqu’au tribunal.

C’est plutôt inattendu comme rebondissement pour Gene, mais ça lui permet de recontacter au plus vite Sarah Barnes pour la ré-embaucher afin qu’elle l’aide à arrêter Keith. Eh, j’ai adoré cette scène, c’était clairement kiffant et jouissif, non ? Le problème, c’est que Sarah ne lâche pas l’affaire Mason ensuite : elle décide de mener l’enquête pour retrouver par elle-même Murphy. Le seul problème, c’est qu’elle a rapidement une piste pour retrouver Jess.

Toute la police se met donc en quête de nos héros/fugitifs, et cela arrive rapidement aux oreilles de Leslie. C’est plutôt une bonne chose pour elle, parce qu’elle a besoin d’avoir des contacts dans la police maintenant qu’elle couche avec Max, hein. Et Felix se grille lui-même en avouant à sa sœur qu’il kiffe Murphy, aussi. En tout cas, quand Felix apprend que Jess est encore en vie dans un motel où toute la police se rend, il a la réaction la plus stupide du monde : il se précipite pour sauver Jess du raid de la police.

C’est très con, mais il n’écoute pas Leslie qui essaie de lui en faire prendre conscience, ce qui fait qu’on se retrouve avec Murphy, Tray et Max qui découvrent la vérité sur Jess en rentrant chez Leslie. Soit. La série aime bien se compliquer la vie et j’ai vraiment hâte de retrouver Jess, mais ce n’est pas la priorité du moment. Apparemment, pour l’instant, on veut surtout nous montrer Max entamer une belle relation avec Leslie.

Et pendant qu’ils s’embrassent langoureusement, Felix découvre que la Jessica qui s’est réservée une chambre dans un hôtel n’est pas Jess. C’est une inconnue qui lui ressemble vaguement et que la police arrive rapidement à arrêter. Felix parvient assez miraculeusement à s’enfuir de l’hôtel sans être arrêté par la police, ce qui manque d’un brin de crédibilité mais permet d’arriver à une déduction vraiment inattendue : Felix comprend que leur identité est recyclée pour d’autres personnes.

Autrement dit, Murphy résume bien la situation : la personne qui a enlevé Jess ne s’en prend pas à Jess, mais à Jennifer Walker. C’est avec ce nom-là qu’elle a été enlevée de l’hôpital après tout. C’est d’autant plus problématique tout ça que c’est accompagné d’un flashforward où Jess se fait écraser le crâne contre une voiture…

En vrai, j’ai adoré ce rebondissement de l’identité recyclée… Mais ça veut dire qu’il existait vraiment une personne avec le nom d’emprunt de Felix ?

2 commentaires sur « In the Dark – S03E07 »

  1. Ah ce retournement de situation je ne m’y attendais pas ! Quelqu’un en aurait donc après Jennifer Walker ? Décidément la pauvre Jess a vraiment pas de bol !
    Bon par contre toute l’histoire entre Max et Leslie c’est un peu inutile non ? Genre la scène où il l’embrasse et il lui raconte ses problèmes, bon ok mais la série a vraiment pas besoin de ça pour exister …

    J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.