The Cleaning Lady – S01E04

Épisode 4 – Kabayan – 13/20
Les personnages semblent prendre vraiment les pires décisions à chaque fois qu’ils ont un choix. Toutefois, la série propose des épisodes plutôt fluides et j’étais content de retrouver les personnages. Je ne m’y attendais pas, et c’est la preuve qu’il y a tout de même certaines choses qui fonctionnent dans cette histoire. C’est sympa, ça se laisse regarder et ça divertit. Il faut des séries comme ça aussi.

Spoilers

Thony cherche à retrouver le donneur de moelle épinière qui s’est désisté pour donner une chance à son fils.

Whoopsy, I dropped my pen.

La série reprend tout prochainement aux États-Unis avec sa saison 2 ; la première est sur le point d’être diffusée en France (sur TF1, de mémoire), il est plus que temps pour moi de revenir découvrir

la suite des aventures de Thony (j’avais oublié jusqu’à son prénom et son orthographe improbable).

Et tant pis si je ne me souviens rien ? Le résumé est plutôt bien foutu pour me souvenir de l’essentiel, et on sent qu’on est encore en début de série pour ça. L’épisode reprend donc sur un roadtrip de l’héroïne et Fiona pour tenter d’aller trouver une solution pour sauver Luca et lui trouver une greffe. Le but exact ? Connaître l’identité du donneur pour le convaincre de changer d’avis et de sauver la vie de Luca.

Ce n’est pas exactement comme si Thony avait le choix en théorie. Elles se rendent à l’hôpital voir le docteur Ramtej pour obtenir les informations sur le donneur s’était désisté, mais le médecin refuse de leur donner. Ce n’est pas un problème pour Thony qui décide d’entrer par effraction dans le bureau de son médecin pour obtenir l’information – pouvant compter sur Fiona pour le divertir. Au moins, je n’avais pas oublié que la série était dans l’exagération permanente, c’est déjà ça. Jamais de la vie ça ne pourrait arriver comme ça.

Bref, Thony et Fiona enchaînent en se rendant à l’adresse du donneur, mais manque de bol, il n’y vit plus. Elles sont accueillies par sa fille qui hésite mais leur donne finalement l’adresse de son travail. Inquiète, elle ne veut tout de même pas que son père soit au courant. Joe semble pourtant tout gentil quand elles l’abordent en lui parlant Tagalog (un dialecte des Philippines). Il faut dire que c’est un vendeur de voitures, alors forcément, il paraît gentil.

Son discours change vite quand il comprend de quoi il s’agit. Après, quand il est question d’aller du côté de l’illégalité et de lui payer des pots de vin en échange d’un peu de sa moelle épinière, le discours devient légèrement plus raisonnable. Par raisonnable, il faut comprendre qu’il est prêt à se faire payer, mais une somme totalement improbable – et une somme qui augmente chaque fois qu’on fait appel à sa raison. Connard, quoi.

Les deux femmes peuvent enfin rentrer chez elles, bredouilles, car le déplacement était en vain, elles sont apeurées de voir les lumières éteintes. C’est le problème de vivre avec des adolescents idiots, j’imagine – surtout dans une série. Thony prend le temps d’en passer un peu avec son fils, puis parle avec Marco pour lui expliquer qu’ils sont de retour à la case départ. Je vais paraître sans cœur, je sais, mais franchement, tout ça nous éloigne quand même énormément des intrigues qui donnent le titre à cette série.

Pendant ce temps, l’agent du FBI continue de travailler au milieu d’une cafétéria. C’est rafraichissant de voir une série qui présente le FBI bien différemment ? Il a même un bureau qui ressemble à un bureau de flic lambda, l’écran géant avec le logo de son agence en plus, bien sûr. En tout cas, Garrett compte toujours sur Thony pour espionner à son compte.

Il profite d’un énième mensonge de sa part pour lui faire du chantage et lui offrir un stylo à laisser trainer sur une table à proximité de Knight, un client régulier du casino qui intéresse les autorités. Bien sûr, elle n’y arrive pas immédiatement, écoute tout ce qu’il se passe avec une serpillère en main et laisse finalement le stylo à terre – juste avant de se faire engueuler par son boss parce qu’elle passe la serpillère devant les clients.

Comme elle est engueulée par son boss, il est bien logique qu’on en arrive très vite à une scène où il lui demande les infos sur le donneur de son fils pour lui « parler » un petit peu et voir s’il peut le faire changer d’avis – sans jamais envisager de le payer. Thony lui demande de ne pas lui faire du mal, mais bon, ça n’a rien de bien crédible… Evidemment qu’elle connaît ses méthodes !

C’est sans surprise que Joe, le donneur, est agressé en sortant de son boulot. Il est kidnappé pour que Thony puisse lui parler – après avoir rendu le stylo espion au FBI – et s’excuser de ce kidnapping, tout en lui expliquant la procédure. Arman n’est pas ravi de voir Thony être incapable de se décider à voler la moelle épinière de ce donneur en carton qui a changé d’avis sans raison valable.

Il lui fait une dernière menace, mais il le laisse finalement rentrer chez lui – c’est à Thony de le ramener en revanche. Pendant le trajet, Joe peut ainsi confier qu’il a perdu sa femme dans une intervention de routine qui devait être toute simple ; comme la greffe finalement. C’est triste. Comme toujours quand les séries ont besoin que des personnages se parlent plus longtemps que prévu, la voiture de Thony crève en route. Pendant que Joe change le pneu, elle chante au téléphone une berceuse à son fils, et ça, c’est le détail qui finit par faire craquer Joe.

Ce dernier accepte donc de venir en aide à Luca… et en échange Thony décide de le réconcilier avec sa fille : elle appelle donc la fille pour lui expliquer ce qu’a fait son père. C’est beau comme tout, les réconciliations ont lieu (mais sont vite expédiées par la série).

Avant tout ça, Thony a tout de même eu à effectuer une autre petite mission pour Arman. Grâce au stylo espion, le FBI a pu arrêter son allié, et ça supposait que Thony devait récupérer un ordinateur dans la chambre d’hôtel de la copine de Knight. Elle y parvient, mais de justesse car Garrett est à ses trouilles. Et croyez-le ou non, mais elle est assez débile pour y perdre le collier qu’elle touche en permanence.

A aucun moment on ne la voit s’en inquiéter avant au moins le lendemain, mais Garret, évidemment, le retrouve et sait très bien ce qu’il a en main. C’est notre cliffhanger de l’épisode, évidemment (bis), surtout que l’allié d’Arman est tué en prison.

En parallèle, Fiona décide de revoir Brandon, et c’est toujours une très mauvaise idée. Il l’incite à vendre de la drogue et elle est tellement sous le charme de son sourire ravageur qu’elle fait de la merde en acceptant. Non mais franchement, ça n’a aucun sens. Au moins, elle récupère de l’argent au passage et peut se payer un avocat pour Chris comme ça. Il faut faire ce qu’il faut faire.

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.