Vus cette semaine #31

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Sacrée semaine et énorme rattrapage, j’ai bien failli ne pas savoir comment présenter cet article. Finalement, je fais un peu autrement, écoutez 😉

Les séries diffusées en ce moment

Evil – S02E05 – Z is for Zombies – 14/20
Je suis déçu par cet épisode… Cela fait deux semaines que son titre me fait envie, mais je n’ai pas du tout accroché à l’intrigue (et à la critique) proposée, parce que c’était assez convenu et fade. Cela manquait de surprise dans l’exécution et la conclusion (prévisible). La deuxième intrigue était heureusement davantage intéressante, bien plus réaliste (surtout !) et dans les normes de la série. Si ça compense un peu, la chute est violente par rapport à l’épisode précédent qui était génial !
Evil – S02E06 – C is for Cop – 19/20 – En pause
Un léger problème de rythme sur une des intrigues m’empêche de monter à 20/20, mais c’était un formidable épisode qui a trouvé le moyen de me faire réfléchir à un sujet sensible en l’attaquant sous un angle nouveau. Et au-delà de ça, l’ambiance de la série réussit toujours à fournir quelques frissons, tout est écrit de manière hyper efficace et, ouais, je suis rassuré car j’ai retrouvé avec cet épisode le niveau que j’attends de la série, pas comme lors du précédent. Bien content de savoir qu’il y aura une saison 3 !
The Outpost – S04E01 – Someone Has to Rule – 17/20
Eh bien, ça me fait mal de le reconnaître, mais j’ai adoré cet épisode de reprise. J’y allais avec mauvaise foi, pourtant, mais ils conservent pour le moment le niveau d’intérêt qu’ils avaient réussi à maintenir tout au long de la saison 3. L’épisode offre assez vite de nouvelles perspectives, prenant le temps d’introduire des intrigues qui seront importantes à long terme mais dont on peine encore à savoir exactement où elles iront. Chacun a son moment dans l’épisode pour évoluer et on ne perd pas de temps inutilement. C’est top comme début de saison !
The Outpost – S04E02 – A Throne of our Own – 16/20
Cette saison est vraiment bien partie pour me plaire, même si le développement de certains personnages me paraît un chouilla incohérent par rapport à ce qu’on savait d’eux par le passé. Bref, du côté des détails, ce n’est pas encore tout à fait ça, mais sur le plan général, la saison est vraiment bien partie, ça fait plaisir. Et je suis plutôt à fond dedans, contrairement à ce que j’imaginais, en grande partie grâce au bon équilibre de l’humour et des répliques qui font mouche.
The Outpost – S04E03 – The Gods Thank You – 16/20
J’en suis presque à regretter de n’avoir que trois épisodes de retard parce que j’aurais été capable d’enchaîner sur un quatrième. Cette saison me plaît bien même si je ne vois pas encore tout à fait vers quoi elle se dirige à terme. Pas besoin d’y être pour savourer le voyage, heureusement, et l’épisode s’est une fois de plus laissé regarder tout seul là.

Shondaland

Station 19 – S04E14 – Comfortably Numb – 17/20
C’est vraiment difficile de noter cette série, parce qu’il y a trois intrigues dans l’épisode et qu’une d’entre elles m’a retourné assez pour que je sois scotché à mon écran quand une autre m’a tellement convaincu que j’ai littéralement pris le temps d’envoyer un SMS pendant l’épisode, ce qui n’est vraiment pas bon signe puisque je suis déjà en train d’écrire la critique en même temps normalement.
Grey’s Anatomy – S17E15 – Tradition – 17/20
Il y a beaucoup de petites intrigues au sein de l’épisode et toutes ne se valent pas, mais tout de même, il y a une vraie réussite dans l’équilibre général que tout cela prend. C’est un plaisir de revenir après quelques mois à la série avec cet épisode, parce qu’il est un bon mix de bien des émotions que j’adore. Et pfiou, il a une jolie pointe de nostalgie, aussi !
Station 19 – S04E15 – Say Her Name – 17/20
Rien à voir avec l’épisode précédent, mais tout de même beaucoup trop cool comme intrigue ! Le choix de mots n’est pas forcément le bon : j’ai aimé voir la série prendre le temps de nous montrer les interactions entre l’ensemble de l’équipe plutôt que dans leur vie perso… mais la vie perso finit par se mêler à la vie pro, comme toujours. Le tout se fait de plus sur un fond de commentaire social hyper important concernant l’actualité, et c’est parfaitement maîtrisé de bout en bout.
Grey’s Anatomy – S17E16 – Still Standing – 16/20
Ah, je n’aime pas la structure de cet épisode, un classique pour cette série, mais un enfer pour la critique, à chaque fois ! Cela dit, force est de constater que ça fonctionne à merveille et que chaque personnage évolue toujours beaucoup quand c’est comme ça. Et comme les scénaristes craignaient une fin de série, il fallait faire avancer tout le monde et débloquer des personnages coincés dans des intrigues depuis un moment, alors hop, fast forward !
Station 19 – S04E16 – Forever and Ever, Amen – 20/20
Je crois que les scénaristes ont vraiment fait le choix de la simplicité sur toute la ligne avec cet épisode, si ce n’est dans sa chronologie un brin chaotique. Je leur pardonne ce chaos avec plaisir parce que ça fonctionne malgré tout. Une fois de plus, ce sont les relations entre les personnages qui sont vraiment mises en avant dans ce final… et ça me convient très bien, parce que la majorité des décisions sont conformes à mes attentes ou mes envies. Une vraie bonne saison, hâte de voir la suite !
Grey’s Anatomy – S17E17 – Someone Saved My Life Tonight – 16/20
À l’image de cette saison, cet épisode permet d’atteindre assez naturellement la conclusion de certaines intrigues, tout en laissant des pistes ouvertes pour la suite. On sent tout de même qu’il y avait incertitude sur le renouvellement, et on imagine assez bien ce qui a été modifié au dernier moment pour garder de l’intérêt pour la saison 18. Un bon travail scénaristique, donc, et une saison convaincante en ce qui me concerne.

Autres fins de saisons

Debris – S01E12 – A Message from Ground Control – 17/20
Eh bien, je suis toujours aussi fan de la série, même après plusieurs mois. Je n’ai aucun doute, c’était l’une des meilleures nouveautés de la saison et c’est vraiment dommage de la voir annulée car les mystères et complots qu’elle renferme sont géniaux. J’espère trouver d’autres informations sur ce qu’aurait été la série en cas de saison 2, et je vais tout de suite me jeter sur le dernier épisode de la saison !
Debris – S01E13 – Celestial Body – 19/20
La fin de saison est vraiment réussie. Elle contient pile le bon équilibre entre les réponses qu’on attendait depuis treize épisodes et les nouveaux mystères, c’est-à-dire pile le bon équilibre pour lancer agréablement la saison 2 l’an prochain. Malheureusement, il n’y aura pas de saison 2. Le potentiel était là, il était maîtrisé ; la qualité était là ; tout était génial avec cette série ! Je suis vraiment déçu.
The Nevers – S01E06 – True – 15/20
J’ai bien failli ne pas mettre la moyenne à l’épisode tellement la première moitié (et un peu plus) m’a inutilement perdu dans une intrigue rendue volontairement alambiquée. Au moins, la lecture de la critique doit être drôle, je ne comprenais rien à rien. Tout cela me laisse un arrière-goût de Dollhouse ou Firefly avec une narration inversée, mais au moins pour ces séries, Joss Whedon avait l’excuse d’avoir eu des pilots à recommencer ou diffuser dans le mauvais ordre. Là… Je ne sais pas trop quel était le parti pris de tout ça. Je me suis en tout cas fait balader tout du long, c’est déjà ça. Et maintenant qu’on a une meilleure idée de ce que la série veut nous vendre – et ça n’a RIEN à voir avec ce par quoi elle a commencé – j’ai bien envie de voir la suite. Dans un an, donc. Tss.

Franchise 9-1-1

9-1-1 – S04E13 – Suspicion – 17/20
Pfiou, quelques semaines après tout le monde, je rattrape cet épisode qui est chargé en émotions. Comme d’habitude, on sent bien que les scénaristes savent comment faire pour toucher nos cordes sensibles et pour viser juste à chaque fois. Pardon, c’est presqu’un mauvais jeu de mot sur la fin de l’épisode, ça. En tout cas, content de ne pas avoir à attendre une semaine pour voir la fin de saison !
9-1-1 – S04E14 – Survivors – 17/20
Un fantastique début d’épisode, mais une résolution un peu trop précipitée et prévisible à mon goût font de cette fin de saison un agréable moment (de stress !) à passer. Je ne pense pas que ce sera l’épisode qui me marquera le plus, mais la transition vers la saison 5 est enclenchée et fonctionne plutôt pas mal.
9-1-1 Lone Star – S02E13 – One Day – 19/20
Une fois de plus, la série frôle vraiment la perfection avec cet épisode. Il faut dire que le début est à peu de choses près un copier-coller d’un autre épisode que j’adore et que le casting de cet épisode est tout simplement incroyable, avec uniquement des acteurs que j’aime. Cela aide beaucoup à faire passer les émotions. En fait, je ne retire qu’un point pour le manque de crédibilité de certains moments, encore une fois, mais c’est vraiment pour chipoter. Je savais que cet épisode allait être dingue. Je ne savais pas qu’il le serait autant.
9-1-1 Lone Star – S02E14 – Dust to Dust – 17/20
Difficile de rester à la hauteur des épisodes précédents, mais cette fin de saison fonctionne vraiment bien, je trouve, avec ce qu’il faut de catastrophique pour nous garder accroché. Si ce n’est pas mon épisode préféré de cette saison, ni mon intrigue préférée d’ailleurs, nul doute qu’il me restera en tête et que je vais attendre janvier très impatiemment. Le cliffhanger lance la série vers quelque chose de nouveau, en plus, je me demande comment ils vont gérer ça ! À croire qu’ils avaient peur de ne pas être renouvelés, presque.

Walker

Walker – S01E14 – Mehar’s Jacket – 08/20
Sérieusement, on touche le degré zéro de l’intérêt avec cet épisode qui n’a pas du tout réussi à me convaincre. C’est bien simple, je crois que tous les personnages m’ont exaspéré au plus haut point. J’en viens à me demander pourquoi je la continue (mais en même temps, on voit aussi le temps que je mets à voir les épisodes, ça en dit long !).
Walker – S01E15 – Four Stones in Hand – 15/20
Une fois de plus, la série fait un grand écart entre cet épisode et le précédent, avec cette fois une intrigue beaucoup plus intéressante. Autant je me suis ennuyé tout au long de l’épisode 14, autant celui-ci proposait une enquête sympathique qui ne perdait jamais de vue les personnages et les relations entre eux. Bon, comme d’habitude, je suis là pour les dynamiques entre personnages. Même les intrigues secondaires ont réussi à être plus prenantes que d’habitude !
Walker – S01E16 – Bad Apples – 14/20
Rien d’exceptionnel pour cet épisode qui fait toutefois bien son travail. On sait tout de suite où la série veut en venir, rien qu’avec le titre de l’épisode, et elle y arrive de manière plutôt fluide. Pas de détour inutile, une enquête qui fonctionne comme elle doit fonctionner et un épisode divertissant qui propose une bonne transition pour l’évolution des personnages (afin qu’ils ne bougent pas trop de ce qu’ils doivent être, c’est un procédural quand même).
Walker – S01E17 – Dig – 12/20
Je dois m’être habitué à la série pour ne pas tomber plus bas que ça en ce qui concerne la note parce que vraiment, ce n’était pas leur meilleur épisode. J’attendais plus de l’enquête de la semaine, je crois, mais cet épisode ne servait finalement que de transition avant la fin de saison… Dans deux semaines ? C’est quoi ce hiatus avant un épisode final ?

Loki

Loki – S01E04 – The Nexus Event – 16/20 
Cette série continue vraiment de me surprendre en allant à chaque fois là où je ne l’attends pas, mais sans que ce ne soit 100% positif pour autant. En effet, autant j’adore les surprises en temps normal, autant là j’ai vraiment l’impression que cette saison va toujours là où je n’ai pas envie de la voir aller. C’est un peu perturbant. Je vais aller lire des fics quand j’aurais tout fini, je suis sûr qu’il y aura un variant de scénario pour me plaire. Non ? Il sera sûrement moins bavard que ces épisodes !
Loki – S01E05 – Journey into Mystery – 17/20 
Je n’arrive vraiment pas à savoir où la série souhaite aller avec cette intrigue, surtout si on doit l’inscrire dans l’univers plus global de Marvel, mais en tout cas, j’aime beaucoup l’humour présent dans cet épisode. C’est divertissant, les scènes d’action sont géniales et ça continue de surprendre de bien des manières, même si ça ne parvient toujours pas à me convaincre. Je ne sais pas, je n’arrive pas à m’expliquer ce qui me pose problème avec la série. Une chose est sûre : pas son casting, les acteurs sont géniaux ! Et son esthétique aussi. Tout va, sauf un bout du scénario, en fait…
Loki – S01E06 – For All Time. Always. – 16/20 
Ben là, c’est problématique : je suis au bout de la saison, de la série, du temps, et je ne sais toujours pas ce que je pense de tout ça. D’un côté, c’était hyper bavard et explicatif ; de l’autre, je trouve que ça manque d’explications et de logique sur les voyages temporels. Faut-il que je regarde à nouveau pour me faire une meilleure idée ? Je ne sais pas trop. Je vois ce que ça lance pour le reste de la phase 4, je vois l’impact que ça aura… mais je ne vois pas tellement d’où ça vient, finalement. Ni où ça ira avec cette scène post-générique ?? WTF.

Challenge Séries 2021

Riverdale – S05E01 – Climax – 14/20
J’avais clairement oublié le rythme effréné de cette série qui ne s’arrête jamais. Cette reprise est un peu particulière, parce que précisément il ne s’agit pas d’une reprise, mais juste de la suite de la saison 4 qui n’avait pas pu être terminée à cause du coronavirus. L’épisode est donc on ne peut plus classique, mais il fonctionne et a l’avantage de me remettre dans le bain. C’est épuisant.

On peut noter aussi que les 9-1-1 Lone Star comptent également pour le challenge… même si bon, c’est mal barré cette affaire !


Enfin, loin des critiques et du blog (quoique, parfois c’était en écrivant des articles), j’ai également regardé… euh 45 épisodes de Plus belle la vie, ce qui m’amène à quasiment fin février… Beaucoup de ménage, écoutez 🙂 

> Vus en 2021 

Greg Grunberg (#150)

Salut les sériephiles,

Vous aurez les stats de la semaine dernière demain, parce qu’aujourd’hui, je voulais rattraper l’article que je n’ai pas pu publier pour cause d’anniversaire des articles 500 mots. et si J’ai vu tellement d’épisodes en une semaine qu’on pourrait croire que le choix aurait été difficile, c’est finalement assez naturellement que je me suis dirigé vers un… Guest-star. Il le mérite largement, cependant :

Meilleurs GIFs Greg Grunberg Gif | Gfycat

La performance de la semaine :
Greg Grunberg

La série concernée : 9-1-1 Lone Star
L’épisode : S02E13 – One Day – 19/20

Pourquoi ?  C’est un acteur que je suis depuis des années et je trouve qu’il mériterait vraiment de retrouver un rôle d’envergure. À la place de ça, on le voit en ce moment beaucoup en tant que guest-star, et trop souvent largement sous-exploité. Seulement, dans cet épisode, l’acteur a eu l’occasion de révéler l’étendue de son talent. Et c’est tant mieux !

9-1-1: Lone Star' 2x13 Review: "One Day" | FangirlishBon, j’exagère, on n’a pas trop eu l’occasion de voir ce qu’il valait en tant que comique, alors qu’il est excellent. À la place, on le découvre dans le rôle dramatique de Georges, un père pas exceptionnel apparemment puisqu’il n’a pas vraiment le droit de voir son fils mourant à l’hôpital. Il est d’abord hyper touchant dans son dialogue avec Tommy, à qui il ne révèle pas la raison pour laquelle il n’a pas vu son fils depuis l’hospitalisation. C

e n’est pas si évident en plus, parce que nous sommes plutôt à nous remettre de ce qui est arrivé à Charles. En vrai, qu’est-ce qu’on en a à foutre de ce type larmoyant ? Sans son talent d’acteur, la réponse serait rien. Avec, et bien… On se prend au jeu, et ça rend violent le moment où il se révèle être un preneur d’otage qui n’hésite pas à sortir un pistolet en plein milieu d’un hôpital. Cela permet à l’acteur de révéler une autre facette de son jeu d’acteur, avec énormément de colère contenue qui se libère d’un coup. La scène est réussie en grande partie grâce à ce jeu crédible.

9-1-1: Lone Star Season 2 Episode 13 Review: One Day - TV FanaticLe reste de l’intrigue le met bien sûr un peu de côté, puisqu’il est surtout là pour refléter le deuil que traverse Tommy au même moment. Il n’en reste pas moins un personnage-clé pour ce moment précis de l’histoire, puisque c’est son deuil à lui, qui devient finalement des retrouvailles avec son fils pas si mourant, qui permet à Tommy d’accepter pleinement le sien.

Et là encore, le passage des larmes au sourire d’avoir réussi son coup est tout de même sacrément chouette à observer, prouvant que l’acteur en a à revendre en lui. Un rôle pas évident, donc, dans lequel une fausse note n’est pas vraiment possible.


44 Alias ideas | michael vartan, melissa george, sydney bristowVu aussi dans : Par où commencer avec cet acteur ? Je pense que la première fois que j’ai eu l’occasion de le voir, c’était dans Alias. Après tout, il est un des acteurs qui gravite souvent autour de JJ Abrams, avec également un petit rôle dans LOST ou dans Star Wars The Rise of Skywalker par exemple.

Au cinéma, on a pu le voir aussi dans A Star is born dans le rôle du chauffeur, alors qu’à la télévision, il s’est aussi fait un nom grâce à Heroes. Heroes - Heroes ABC Gif Game #1 Gifs Galore - Fan ForumD’ailleurs, quand on cherche un peu des infos ou des gifs le concernant, on en revient toujours à son personnage de Matt, qui est donc probablement son rôle le plus marquant.

Après une longue période où je ne le voyais plus trop sur mes écrans, je trouve qu’il redevient assez actif ces derniers temps. Outre Lone Star, il a donc aussi eu un petit rôle à jouer dans un épisode de The Rookie.Greg Grunberg GIFs - Get the best GIF on GIPHY Là, il faisait plus un détour clin d’oeil qu’autre chose, mais ça confirmait qu’il avait la carrure pour l’humour.

Bref, j’espère que les américains lui redonneront rapidement un rôle quelque part, parce qu’il déchire à chaque fois et interprète toujours des personnages que j’aime bien.


9-1-1: Lone Star Season 2 Episode 13 Review: One Day - TV FanaticL’info en + : En vrai de vrai, il aurait pu ne pas être ma performance de la semaine parce que je voulais aussi souligner le talent de Gina Torres. Concrètement, Greg Grunberg sert ici de renfort à son rôle en faisant le parallèle de son deuil, mais quel talent de dingue de la part de Gina Torres quand elle doit jouer une phase interminable de déni à travers lequel on lit encore son deuil.

Et puis, inévitablement, on la voit également craquer quand elle sort du déni, et c’était terriblement touchant et crève-cœur. C’est un duo que j’étais bien content de voir fonctionner ensemble – le début des années 2000 a vraiment révélé de sacrés talents l’air de rien ! Dingue de me dire que je connais ces deux-là depuis près de vingt ans !

En tout cas, j’ai fini par choisir Greg Grunberg parce que lui, j’aurais moins l’occasion de refaire des articles sur son talent, alors que Gina Torres, j’ai encore plein d’épisodes avec elle qui m’attendent 🙂

Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

The Outpost – S04E03

Épisode 3 – The Gods Thank You – 16/20
J’en suis presque à regretter de n’avoir que trois épisodes de retard parce que j’aurais été capable d’enchaîner sur un quatrième. Cette saison me plaît bien même si je ne vois pas encore tout à fait vers quoi elle se dirige à terme. Pas besoin d’y être pour savourer le voyage, heureusement, et l’épisode s’est une fois de plus laissé regarder tout seul là.

Spoilers

Tobin doit à présent apprendre à se servir de son Kinj alors que Wren comprend le pouvoir qu’être Grande Prêtresse pourrait lui donner.

We get two lives for one with you.

Comme d’habitude, on reprend exactement là où nous nous sommes arrêtés, et ça me fait bien plaisir de voir Tobin être perturbé par ce qui lui arrive. Il refuse toutefois d’obtenir l’aide de Deux pour apprendre à gérer son Kinj, ce qui est une grossière erreur. Il veut apprendre cela pour être en mesure de protéger Falista, mais ce n’est pas si évident que ça.

Il galère donc un moment à Nightshade, devant un Munt qui a continué de me faire rire. C’est finalement le désir d’alcool qui débloque son Kinj, mais sa joie est de courte durée : il a aussitôt une vision où la déesse l’appelle Levare et lui demande de la rejoindre. Oups. Au moins, il va comprendre ce que Falista disait quand elle affirmait voir les dieux.

En attendant de lui en parler, il regarde Falista prendre un bain et lui donner quelques conseils sur le Kinj. C’est vrai que c’est une experte en la matière, dis donc. Elle continue d’être terrifiée qu’on essaie de la tuer, mais ça n’empêche pas le couple royal de passer de bons moments en amoureux quand même.

Une fois que c’est fait, Tobin aussi a envie de prendre un bain, et il demande alors à Munt de devenir son valet. Euh… OK ? Il assure avoir confiance en lui pour le masser et le nettoyer, et bon. Allez, ça ajoute à l’humour de la série, tout en étant un choix pas si illogique : Munt a des connexions un peu partout dans le royaume et des oreilles dans l’Outpost.

Il lui souffle malgré lui (comme toujours) une très bonne idée : faire appel à Garret pour retrouver l’assassin de Falista. Enfin, celle qui a tenté d’être son assassin. Bien sûr, Garret refuse toujours de bosser pour les Trois, mais quand il apprend que Tobin en fait partie, tout commence à changer pour lui. Sans trop de surprise, Garret finit par accepter de prêter serment pour servir Tobin, mais seulement Tobin. Pas Falista, en qui il n’a pas encore confiance, et certainement pas Deux. Il suffirait pourtant de la tuer et de filer son pouvoir à Garret, et hop, on n’en parle plus. Cela ne risque pas d’arriver cependant, Garret a clairement peur quand il voit le kinj sur le front de Tobin… Par contre, il est content d’entendre que Tobin a suivi son conseil de tuer Trois à la première occasion.

Une fois que c’est fait, Falista inviste Wren, Talon et Zed à prendre le thé. C’est l’occasion de leur montrer la nouvelle déco… mais surtout de leur demander des conseils pour que les Blackbloods soient traités comme des égaux dans l’Outpost. Son but est politique : elle cherche la loyauté des Blackbloods parce qu’elle a besoin d’alliés.

Talon refuse que son peuple soit acheté, mais Wren est toutefois la Grande Prêtresse qui doit prendre la décision de ce que Falista peut leur offrir. Sans l’accord de Talon, Wren passe donc un marché avec Falista, qui leur offre ce que Gwyn avait toujours refusé. Effectivement, elle est prête à donner des terres pour tous les Blackbloods, même ceux restés en arrière dans le Plan of Ashes.

Si Wren n’est pas encore sûre de devenir Grande Prêtresse, elle veut en effet y retourner pour retrouver tous les textes abandonnés derrière elle par Yavalla. Tout l’histoire de son peuple, de sa culture et de sa religion est contenue dans ses textes après tout. En revanche, ça ne plaît pas à Janzo de savoir qu’elle est prête à mettre le bébé en danger là-bas.

Elle, elle est convaincue qu’elle a une bonne idée, et elle est a même envie de ne laisser personne derrière elle une fois là-bas. Y compris le frère de Zed, donc. Cela fera un épisode intéressant, mais entre temps, le couple est interrompu par Munt en recherche d’alcool. Janzo a encore les réserves de sa mère et comme il apprend que la demande d’alcool vient du roi lui-même, il comprend qu’il y a un business à se faire.

Comme sa mère. Quand Munt le souligne par contre, il refuse que le speak-easy en train d’être monté soit comparé à l’œuvre de sa mère… et pourtant !

En parallèle, Garret a donc accepté de reprendre le job de Marshall de son père et a pour objectif de retrouver la nouvelle, Luna. Alléluia, elle a enfin un prénom ! Peut-être que je l’avais raté dans les premiers épisodes, mais je suis content de voir que c’est un truc facile à retenir pour une fois. En tout cas, il ne met pas longtemps à retrouver Luna puisqu’elle est chez Talon.

Et bien sûr, Talon est la première qu’il veut voir en sortant de prison. Cela fait une bonne petite scène d’action où Luna arrive sans mal à s’échapper par les égouts… Par contre, là-bas, elle retrouve les vingt cadavres qui ont servi à ressusciter Tobin. Le truc, c’est que lui pense qu’il n’y a eu qu’un cadavre… Je ne sais pas si Garret a compris ce qu’il avait vu, mais en tout cas, il comprend que Luna a besoin d’aide.

Même si son job est de l’arrêter, il la ramène donc chez Talon… qui arrive carrément à le convaincre de veiller sur elle pendant qu’elle ira dans le Plan of Ashes. L’abus est total, honnêtement, mais bon, c’est une série après tout. Et oui, finalement, c’est dès cet épisode que Talon, Wren et Zed se rendent dans l’autre plan pour retrouver les textes sacrés et les autres Blackbloods.

Ce fut rapide. Par contre, Talon continue de penser que c’est trop tôt pour y aller, parce qu’elle a peur de ce que les Lu-Qiri pourraient faire une fois sur Terre. Elle n’a pas envie de perdre le contrôle de plus de Lu-Qiri. C’est presque intelligent, mais Wren refuse de l’écouter et hop, le trio se rend dans l’autre plan.

L’avantage, c’est qu’il n’y aura finalement pas à craindre les Lu-Qiri : dès leur arrivée, nos héros se rendent compte qu’ils sont tous morts. Le problème, c’est que le massacre s’étend aussi aux Blackbloods dont la majorité est morte à présent. Allez, un problème de moins à régler sur Terre : ils n’auront pas besoin de beaucoup de terres pour s’installer…

Plus sérieusement, ça ajoute aussi un problème : les blackfists. Je les avais oubliés, mais ils sont responsables de ce qui est arrivé. À leur tête, on trouve une certaine Issa. Au moins, elle affirme ne pas savoir ce qu’il est advenu de Corven, qui est donc probablement encore en vie. Quant à Issa, bon, elle ne doit pas beaucoup tenir à la vie : elle s’en prend directement à Talon et Zed, après avoir menacé la vie de Wren et de son bébé. T’es pas bien maligne toi.

Il était assez chouette de voir Wren se venger en tuant Issa d’un coup de lame dans le dos, mais ça ne réglait pas le problème. Déjà, ça ajoute des Blackbloods morts à la liste. Ensuite, ça leur fait prendre conscience qu’ils n’ont trouvé aucun enfant parmi les cadavres. Vraiment chouettes, les Blackfists.

En tout cas, tout ça permet finalement à Talon de comprendre que Wren est enceinte. On ne lui décernera pas l’award du personnage le plus intelligent ou le plus rapide à comprendre ce qu’il se passe, hein, mais la scène entre Talon et Wren est plutôt sympathique quand elle se produit. J’ai aimé voir Talon s’occuper aussitôt de Wren et se réjouir pour ses amis. Je suis un peu trop bon public, je sais.

En plus, il y a de grosses facilités scénaristiques tout de même, notamment dans la manière dont Zed retrouve Corven bien rapidement et arrive à le convaincre de les rejoindre. C’est totalement idiot : Corven sert clairement d’appât pour retrouver Wren, Talon et Zed à ce stade. Et ça ne manque pas : Wren a à peine le temps de voir que Corven a réussi à sauver les textes sacrés qu’elle se prend une flèche en pleine poitrine.

Bordel, je n’étais pas prêt. J’ai sursauté comme un bleu sur ce coup-là, et j’ai même possiblement laissé échapper un petit bruit de surprise, hein. Finalement, la blessure semble plutôt superficielle pour Wren et nos héros sont sauvés de justesse de ces Blackfists sortant de nulle part par une certaine Nedra et ses hommes, sortant eux aussi de nulle part.

Il s’agit des derniers Blackbloods qui ont réussi à protéger et cacher les enfants. Voilà donc ceux qui rentreront à l’Outpost : une poignée d’adultes et plein d’enfants. Bien. J’en oublie presque de parler de la décision la plus inutile de l’épisode : les scénaristes décident de tuer Corven. Il ne le mérite pas vraiment, franchement… Il se sacrifie donc pour sauver Zed, ce qui signifie que les deux frères sont enfin réconciliés. Mais ça n’a pas d’intérêt puisqu’il meurt aussitôt. On aurait pourtant pu garder ce personnage ?

J’imagine que ça posait problème d’avoir un triangle Corven/Wren/Janzo… et je ne me plains pas de pouvoir me passer d’un triangle amoureux dans une série pour une fois. En plus, comme Gwynn n’est plus non plus dans l’équation, vraiment, il n’y a plus de triangle amoureux du tout dans la série. C’est une bonne chose… Mais ça ne servait quand même à rien de tuer Corven, surtout que le choix de Wren était fait. Et puis, ça tombe en fin d’épisode, comme ça, pour le fun. Ce n’est même pas très marquant…

Finalement, à l’Outpost, Garret décide de confronter Tobin sur les vingt cadavres et… Tobin le savait ! Au moins, ça nous explique pourquoi il s’est remis à l’alcool. Par contre, ça ne plaît pas du tout à Tobin que Garret lui fasse remarquer que Gwynn s’est sacrifiée pour son peuple, elle ; elle n’a pas compté sur le peuple pour se sacrifier pour elle. Oups.

L’alcool et le kinj ne font pas bon ménage sur Tobin, dont le pouvoir semble monter à la tête. Ou plutôt, ça lui fait perdre la tête. À l’inverse, le pouvoir monte bien à la tête de Falista : alors qu’elle fait une sortie dans l’Outpost pour s’assurer que les gens apprennent à l’aimer en s’occupant d’enfants, elle tue un homme qui refuse de se soumettre à elle. Oh, au départ, elle utilise son Kinj uniquement pour le torturer, mais on sent bien qu’elle perd le contrôle.

Au passage, elle voit aussi la déesse qui semble ravie de découvrir que le Kinj Rouge redevient ce qu’il a toujours été. On comprend bien que chaque Kinj a le pouvoir aussi changer la personnalité de son hôte… Et ça rend Falista beaucoup plus manipulable aux envies meurtrières de Deux qui n’hésite pas à lui dire de faire enfermer tous les opposants au pouvoir désormais.

Le problème de ce plan, c’est que Garret est justement en train de réunir des opposants qui seraient en faveur de Talon dans son coin. Cela met donc en danger nos héros, surtout que Luna entend Garret raconter ça tranquillement et soi-disant discrètement à Janzo. Ils se sentent beaucoup trop en confiance auprès de Luna, alors qu’elle n’hésitera pas à les trahir pour survivre… Ils n’apprennent rien, apparemment.

Après, moi, je n’ai pas confiance en Luna, mais c’est parce que je l’adore trop pour imaginer qu’elle sera gentille jusqu’au bout.

De son côté, Tobin s’est donc remis à l’alcool et il est prêt à utiliser son Kinj pour en boire plus. Le Kinj n’est pas si facile à maîtriser par contre, et Tobin se retrouve attiré bien malgré lui dans le tombeau de la déesse qu’ils voient tous en vision depuis le début de saison. Oups. Celle-ci est ravie de voir Levare venir à elle, mais Tobin est terrifié par ce monstre.

Par chance, son pouvoir finit par fonctionner à nouveau et le ramener à l’Outpost où il se rend directement auprès de Falista. Sans trop de surprise, Falista est ravie d’apprendre qu’il a vu les Dieux… quand lui est terrifié d’avoir vu un monstre. Il va peut-être enfin comprendre qu’il est en train de perdre Falista pour de bon – mais ça me fait chier ça, parce que j’aime bien le personnage de Falista, j’ai envie qu’elle puisse avoir une rédemption complète à un moment.

Le cliffhanger de l’épisode ? Il m’a pris par surprise, je dois dire : Deux se rend dans la prison où sont réunis tous les opposants du royaume et… elle aspire leur énergie vitale, à tous. Wow. C’est un power move parfaitement inattendu. Une fois de plus, je ne vois pas trop le but de tout ça, mais avec la réplique donnant son titre à l’épisode, « les dieux vous remercient », j’imagine que le but est d’aider les yeux à ressusciter de plus en plus ?

The Outpost – S04E02

Épisode 2 – A Throne of our Own – 16/20
Cette saison est vraiment bien partie pour me plaire, même si le développement de certains personnages me paraît un chouilla incohérent par rapport à ce qu’on savait d’eux par le passé. Bref, du côté des détails, ce n’est pas encore tout à fait ça, mais sur le plan général, la saison est vraiment bien partie, ça fait plaisir. Et je suis plutôt à fond dedans, contrairement à ce que j’imaginais, en grande partie grâce au bon équilibre de l’humour et des répliques qui font mouche.

Spoilers

Garret tente de s’opposer à sa nouvelle reine alors que les Lu-Qiri sont toujours portés disparus.

I told you not to call me a girlie.

All Hail Queen Falista ! On reprend quelques instants après les cris de la foule avec un Garret qui n’hésite pas à critiquer Falista. C’est très con : il a raison de lui rappeler les méfaits des Trois, bien sûr, mais de là à sortir son épée et s’en prendre à ses gardes pour tuer les Deux autres bouffons, là… C’est ridicule.

Falista n’hésite pas à utiliser son pouvoir pour le stopper au moment décisif, et ça n’empêche pas les deux autres de vouloir le tuer ensuite. Entre temps, Falista s’est assurée que tout le monde s’agenouillait bien devant elle, y compris Talon. C’est mignon comme tout, tout ça, mais ça ne nous explique pas ce qu’elle a pu dire à Tobin pour qu’il la suive aveuglément comme ça ! D’accord, il fait en sorte que Falista ne tue pas Garret et rappelle aux Deux qu’elle est leur reine aussi, mais tout de même, il est étrange qu’il ne pose pas plus de question. Je le comprends quand il est flippé face à Trois qui se téléporte pour le menacer de mort, par contre.

Dans tout ça, Garret est donc jeté en prison. Eh, ça faisait longtemps que quelqu’un n’y avait pas mis les pieds ! Il se sent en sécurité grâce à Tobin, mais Talon révèle alors qu’elle ne lui fait pas confiance. En fait, ils n’ont plus beaucoup d’alliés dans le poste de garde, mais au moment où ils en arrivent à cette conclusion, nous revenons à la taverne Nightshade où se trouve la sœur du Dragman.

Ben tiens. Celle-ci est rapidement en train de devenir un personnage que j’adore, comme prévu, trichant à l’Octor pour continuer de se faire plein de fric. Cela ne plaît pas tellement à Janzo qui lui ordonne d’arrêter de jouer, et on se marre bien à découvrir le caractère de cette nouvelle venue. Je me doutais bien qu’elle aurait son rôle à jouer dans cette saison, mais je ne pensais pas qu’elle prendrait si vite un rôle d’envergure.

En effet, elle se fait ensuite arrêter par les gardes de Falista parce qu’elle ne respecte pas les règles du Prime Order et ose dire qu’ils sont morts. Ouep, le Prime Order revient donc dans la série car les règles des « dieux » sont imposées par Falista et Tobin sur l’Outpost. Cela n’a aucun putain de sens de la part de Tobin qui est mort justement pour se battre contre ces règles et contre Yavalla. C’est lui retirer son héroïsme de le faire ressusciter pour qu’il soit un traitre à ses idées, je suis un peu dégoûté.

En tout cas, la nouvelle finit en prison avec Garret, qui lui trouve un air de ressemblance avec Talon. Ce n’est pas pour lui déplaire, clairement, et il s’en fait donc une pote… découvrant au passage que le Nightshade a été fermé selon les nouvelles règles. Il ne semble pas s’en formaliser plus que ça.

Malgré la fermeture du Nightshade, Janzo préfère encore s’inquiéter de la couleur des oreilles de Wren. Il demande conseil à Zed qui s’amuse bien à le faire flipper, et franchement, la série maîtrise bien le dosage de son humour désormais, ça fait plaisir. Ainsi, quand Janzo confronte Wren, celle-ci finit par être morte de rire quand elle entend que Janzo pense pouvoir attraper cette condition qui est la sienne.

Elle finit par lui dire toute la vérité, ce qui nous laisse un Janzo dans les vappes quand il comprend enfin ce qu’il va devenir. À son réveil, il est flippé de leur futur enfant métis. Après tout, ils ne sont pas de la même espèce. Le plus beau, c’est encore de voir Janzo être ravi de savoir que Wren fera une parfaite maman. Je me demande où ils iront avec cette intrigue, mais je suis content pour ces personnages. Bien sûr, Janzo a envie de crier la bonne nouvelle, mais Wren n’est pas trop dans le mood pour le moment. C’est déjà ça.

Le lendemain, Janzo se met en tout cas à stresser : le Nightshade est fermé, l’alcool est détruit et il n’a plus de sources de revenus pour son enfant. Forcément, il finit par révéler la vérité à Munt et sa copine, Warlita, et là encore, c’était avec un parfait dosage d’humour, notamment quand il est fait référence à l’achat d’enfants sur le bord de la route.

 

De son côté, Zed commence ENFIN à s’inquiéter de la disparition des Lu-Qiri. Ils ont tous disparu, alors que Talon et lui se rendent aussitôt à leur recherche. En chemin, Zed se met l’air de rien à draguer Talon, se justifiant en lui expliquant qu’il veut simplement la convaincre d’être reine. Mouais. Je crois qu’on a passé ce stade Zed.

Ils finissent par retrouver les Lu-Qiri, et les leur en plus ! Ils sont en train de s’en prendre à de pauvres humains de passage qui n’ont rien demandé et les Blackbloods ne parviennent pas du tout à les en empêcher, même en sifflant un bon coup. C’est hyper embêtant cette perte de contrôle des Lu-Qiri. C’est clairement lié aux dieux qui se réveillent et, d’ailleurs, Zed les voit enfin à son tour quand il tente d’arrêter son Lu-Qiri avec son kinj.

Ce n’est pas très efficace comme manière de l’arrêter, évidemment, et Zed comme Talon finissent rapidement par être assommés. Bon. Voilà qui est fait. À leur réveil, ils ont perdu toute chance de retrouver les Lu-Qiri et sont surpris d’être en vie. Bizarrement, c’est plutôt les visions qu’ils ont chacun eu en utilisant leur kinj qui les inquiète à présent, alors ils font demi-tour plutôt que de continuer à essayer de retrouver les Lu-Qiri sauvages…

En parallèle, Falista est contente de retrouver son mari… mais celui-ci pose enfin quelques questions sur sa foi nouvelle pour les dieux qui lui permettent de ressusciter. Avant d’en arriver là, par contre, il refuse d’abord de coucher avec Falista dans le lit et la chambre de Gwyn. Ah ben quand même putain ! On ne le voit pas spécialement affecté par sa mort, ce que je trouve vraiment abusé vu la relation qu’ils avaient. S’il n’y avait pas Talon et, vite fait, Zed pour nous parler d’elle, je me dirais qu’elle est déjà oubliée. C’est vraiment triste.

En tout cas, toute cette conversation entre le couple royal finit par nous apprendre que Falista est désormais Un. Merde, ça fait du téléporteur un Trois ? Je pensais vraiment que c’était Un, je ne comprends pas tout à ces numéros… Et Tobin non plus, clairement.

Ce dernier descend donc dans les cachots pour voir Garret. Il a encore confiance en lui, mais avant de le libérer, il lui demande tout de même de lui prêter serment… Seulement voilà, Garret refuse. Il aurait pu faire semblant, oh. Ouais, non, je ne suis pas quelqu’un de confiance apparemment… mais la nouvelle ne l’est pas non plus et elle m’a fait mourir de rire à traiter Garret d’idiot. Vraiment, je l’aime la nouvelle.

Pour en revenir à Garret et Tobin, ça finit mal entre eux. Ils n’ont jamais été les meilleurs amis du monde, mais cette fois, Garret est déprimé de découvrir que Tobin pense vraiment que Falista n’est pas manipulée par Deux et Trois. Il tente donc de lui rappeler que le Prime Order est responsable de la mort de son père et que Falista est désormais Un, mais Tobin a toute confiance en elle. Mouais.

Il sort donc de la prison sans libérer Garret avant de quand même demander à Falista ce qu’elle compte faire pour ne pas être manipulée. Cela ne mène nulle part, par contre. C’est frustrant de retrouver Tobin comme ça, on dirait que tout son cerveau n’est pas ressuscité. En tout cas, il ne semble pas plus inquiet que ça d’entendre sa femme dire qu’elle voit les Dieux – pourtant, elle ne les voit pas à chaque fois qu’elle utilise ses pouvoirs.

Quoiqu’il en soi, l’intrigue avance assez vite : à la nuit tombée, la nouvelle, fraichement libérée de prison (un peu grâce à ses mensonges) décident de payer sa dette à Talon en la vengeant et en tuant Falista dans son sommeil. Manque de bol pour elle, elle n’avait pas prévu l’arrivée d’un Tobin à moitié à poil (cette série ne changera jamais) pour l’en empêcher. Si la nouvelle réussit à blesser Tobin à la jambe, elle se fait mettre à mal par le kinj rouge et une lame plantée dans son bras par Tobin.

Cette lame lancée ne plaît pas à Falista parce qu’elle libère la nouvelle de son emprise. Elle s’en prend un peu à Tobin, mais reste tout de même de son côté le lendemain quand Deux et Trois essaient de convaincre le couple royal que le complot doit venir de Garret. Ils ont bizarrement raison, mais personne ne peut le savoir, à part nous.

En tout cas, le problème, c’est que Falista a désormais toute confiance dans ses conseillers royaux : Deux et Trois lui ordonnent de faire chercher l’Outpost, et hop, elle le fait. C’est un vrai problème, puisque justement, la nouvelle a trouvé refuge chez Talon. Cette dernière la retrouve quand elle rentre avec Zed et elle fait appel à Janzo pour venir en aide à cette gamine qui n’en est plus une.

Bon, bien sûr, il faut la cacher un moment sous le sol de la maison, mais c’est facile de trouver une cachette dans la maison occupée par Talon : elle a un énorme trou sous le plancher, tout de même. Et les gardes sont trop stupides pour le savoir, en plus ! Ils se laissent donc berner et continuent les recherches ailleurs, permettant à Zed et Talon de demander conseil à Wren sur tout ce qui leur est arrivé durant l’épisode, en vain.

La fin d’épisode m’a énormément plu en comparaison de l’intrigue sur les Lu-Qiri par contre : alors que Deux et Trois insistent pour faire exécuter Garret, le couple royal s’oppose fermement à la décision. Tout cela mène à Trois donnant l’ordre sans l’accord de Falista qui essaie en toute logique d’utiliser son Kinj contre lui.

Ce n’est pas efficace – contrairement au pouvoir de téléportation qui peut facilement mettre Falista en danger, malgré sa protection face aux Kinj. Tobin ne peut laisser passer une menace aussi sérieuse sur sa reine : il n’hésite pas à tuer Trois… et récupère ainsi son pouvoir. Yes, ça, c’est une tournure que j’aime particulièrement pour la suite !