Mosaic (Comics)

Avis : Marvel entame une nouvelle série de comics basée sur un super-héros 100% inédit. C’est suffisamment rare pour avoir direct attiré mon attention et j’ai donc aussitôt su que j’allais en parler ici, surtout que ça faisait longtemps que j’avais envie d’entamer une vraie partie comic.

Ça se passe à New-York, inutile de dire donc que les cross-overs vont vite se produire et me renvoyer des dizaines de comics (et des années !) en arrière pour tout comprendre, mais c’est un point d’entrée dans l’univers que je cherchais depuis un long moment. J’avoue que dès la première page, j’ai souri narquoisement : ça sent la future série Netflix à plein nez, parce que NYC, parce que le dessin, parce que l’ambiance. Et puis, je me suis fait totalement surprendre en découvrant que c’était en fait lié à… Agents of S.H.I.E.L.D ! Dingue. Pour lire ces comics, mieux vaut être à jour dans la saison 3 de la série (pas la 4) apparemment.

Et sinon, ça parle de quoi ? Mosaic est un super-héros qui peut passer d’un corps à l’autre, un concept qui promet de bonnes surprises je pense. J’aimerais dire que c’est une origin story, mais ça ne commence pas par là pour l’instant !

01Issue #0 – Mosaic Prelude – 15/20
                They got codes on the codes that get you to the other codes.

Pas peu fiers de leur nouveauté, les dirigeants de Marvel proposent gratuitement sur son site la lecture de 12 pages si vous cherchez « Mosaic ». J’ai évidemment commencé par-là, pour me faire une idée. Oh et je me suis fait une idée ! Je m’attendais à commencer une histoire par son début comme je le disais en intro, mais non, ça commence en plein milieu et avec un rattachement à… Agents of S.H.I.E.L.D ! Quelques pages de lecture nous permettent de découvrir la présence de l’Agent May et mon taux général de geekitude s’est alors envolé. Je ne l’ai pas lâché ensuite. Ces douze pages sont une étrange manière de présenter le héros en choisissant de… ne pas le présenter : puisqu’il peut changer de corps comme il veut, les premières pages qui lui sont consacrés dans le Marvel Universe nous le montre effectuer ses transferts de personnalité dans une base de S.H.I.E.L.D, mais sans sembler avoir un but précis autre que la curiosité. Quoiqu’il en soit, il maîtrise parfaitement son pouvoir et apparaît comme un méchant. Tout l’inverse de ce à quoi je m’attendais, surtout si je considère les présences de May, Coulson ou même Daisy et… Lola. J’aurais pu passer à côté de ça, vraiment ? Un début solide, mais contrasté avec des dessins se souciant bien peu de la réalité du casting de la série. Un peu dommage, mais ce n’est au moins pas moche !

02

Issue #1 – 16/20
We are… No… I am we. You are me. We are me. We are both together. We’re together. But still me ? I’m still me ?

Ah la voilà mon origin story telle que je l’imaginais ! Les premières pages de ce numéro nous présentent le personnage principal de ce comic, Morris Sackett, un champion de basketball à l’égo surdimensionné et amoureux d’une star, T-Fleek. Il a aussi son coach, forcément, Pops. Et donc, il se fait simplement prendre dans un nuage qui le transforme en inhumain, ce qui arrange bien les affaires de Marvel dans la création de super-héros originaux en ce moment. Tout cela se passe donc avant le prélude et ce n’est pas plus mal. On découvre enfin les choses du point de vue de ce nouveau héros, Mosaic, qui prend par accident possession du corps d’un de ses fans, Fife. De là, les choses s’enchaînent et il apprend peu à peu à comprendre et maîtriser son pouvoir, qui est de s’infiltrer dans les corps des gens, tout en prenant au passage avec lui une partie de leurs souvenirs et connaissances. Moralement, c’est un zéro pointé ce pouvoir, une capacité qui aura toutes les chances d’être le nouvel exemple-clé des anti-inhumains qui peuplent le Marvel Universe. En revanche, pour la storyline, c’est une capacité qui promet de grandes choses, avec de multiples possibilités (quel corps il choisira de garder et pourquoi, comment sa personnalité va se forger autour de multiples personnages, etc). Finalement, on est guidé dans le comic par la voix d’un Morris qui n’est déjà plus lui-même et c’est très intéressant comme perspective. Les dessins sont toujours au top et je suis curieux de savoir comment il finira par aller infiltrer une base du S.H.I.E.L.D ! Vivement le mois prochain, je suis accroché.

Un commentaire sur « Mosaic (Comics) »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.