à la Une

Bingo Séries #63

Salut les sériephiles,

La vie a eu raison de mes visionnages de séries devenus plus que sporadiques, WordPress a eu raison de ma patience à publier les 500 mots qui s’accumulent dans les brouillons de mon ordinateur (est-ce que ça vaut encore le coup ?), mais bon, je fais tout ce que je peux pour que le Bingo survive encore. Certes, avec du retard, mais ça survit.

Pour les nouveaux, les règles sont en fin d’article. N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article – parce que j’y réponds toujours ! Et si j’oublie d’y répondre, relancez-moi, ce sera passé inaperçu entre deux notifs…


Amnésie


  1. Un personnage ne sait pas où il est
  2. Un personnage frappé d’amnésie
  3. Un personnage ne sait plus faire ce qu’il savait faire avant
  4. Quelqu’un demande l’année en cours/le président en exercice

Je suis totalement perdu : je ne sais plus publier d’articles ou faire de grille de Bingo, et c’est la seule raison pour laquelle ce sera ce thème et pas un autre ! Rien de bien compliqué, je peux préciser que pour le point 2, il faut que l’amnésie soit visible. Elle peut être passagère ou définitive. Souvent, c’est après un coma ou un choc… Quant au point trois, ça peut être tout et n’importe quoi.

Et quand vous aurez les quatre points du thème, vous pourrez tweeter ça (mais même moi j’oublie de le faire) :

J’ai réussi un thème du #BingoSéries mais j’ai oublié lequel


La Mouche

Un thème choisi par ShinNiko (qui pouvait choisir n’importe quel autre film).


5. Une mouche tourne autour d’un personnage
6. Une transformation/mutation physique
7. Un cri d’effroi (similaire à celui du gif ci-contre)
8. Une expérience scientifique tourne mal


Bon courage ?

La mouche du point 1 peut évidemment être un insecte de type moustique ou autre, il faut que ce soit nuisible et qu’on voit le personnage tenter de s’en débarrasser.

 

Bzzzzzz merzzzzi @shinniko #BingoSéries


Uniquement fictif

Un thème choisi par Twitter


9. Une ville qui n’existe que dans une série
10. Un métier qui n’existe que dans une série
11. Un objet qui n’existe que dans une série
12. Une série qui n’existe que dans une série


La seule limite est l’imagination ! J’ai tenté de faire du plus simple au plus compliqué, j’aime vraime le point 12 et je sais déjà où aller le chercher si jamais je me lance dans cette grille.

Le #BingoSéries, c’est pas que de la fiction (Thème 3 validé)


Galaxie

via Twitter


13. Le mot « galaxie »
14. Une scène où l’on voit l’espace
15. Une scène en dehors de notre galaxie 
16. Il est question d’un trou noir et/ou d’un trou de ver


Je pense que c’est tout de même beaucoup plus simple que la malédiction du mois dernier, mais ça suppose d’avoir les bonnes séries en stock.

Pour réussir le #BingoSéries, il ne faut pas avoir la tête dans la lune, mais ça peut servir tout de même.


Actions


17. Oublier de regarder un épisode.
18. (Re)Voir La Mouche – attention aux âmes sensibles.
19. Inventer votre propre série.
20. Parler de votre univers fictif préféré.


Là, les choses se compliquent un peu : oublier de regarder un épisode, ça peut être volontaire ou non, par rapport à vos habitudes de visionnage par exemple. Cela peut être aussi de ne pas regarder un épisode, mais de regarder le suivant, comme vous sentez (blasphème !).

Pour le point 19, à vous de voir comme vous le sentez : vous pouvez proposer un synopsis, un fanart, une fanfiction… tout ce qui vous passera par la tête. Pas de thème imposé, juste, il faut que ce soit 100% original, pas de spin-off svp !

Et pour le point 20, je joue sur les mots entre univers et galaxie. Cela peut être sur Twitter, dans les commentaires ici, sur vos blogs, etc.

Et voilà quatre actions terminées pour le #BingoSéries, c’est beau non ?


Bonus : Vous pouvez valider le contraire d’un point de la grille (par exemple, un personnage qui sait exactement où il est pour le point 1 ou, encore plus simple, une série qui se déroule dans notre galaxie…) N’hésitez pas à me poser des questions si jamais ce n’est pas clair ou si vous voulez confirmation de votre idée de point.

 



Pour rappel, vous trouvez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 Juin au 7 Juillet 2022 ! Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.
N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.
Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.
à la Une

Bingo Séries #62

Salut les sériephiles,

Eh ben ce qui devait arriver arriva de nouveau : je suis en retard pour la publication de cette nouvelle grille ! Cependant, c’était tellement prévisible que je l’avais dit dès le départ. De là à commencer à écrire l’article à 19h55, c’est nouveau tout de même.

Pour les nouveaux, les règles sont en fin d’article. N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article – parce que j’y réponds toujours ! Et si j’oublie d’y répondre, relancez-moi, ce sera passé inaperçu entre deux notifs…


Thème Ludo


  1. Un personnage prend un livre (et se détend)
  2. Un personnage dans une vidéo Youtube
  3. Un personnage dans le rôle d’un touriste
  4. Un personnage avec un petit chien

Qu’est-ce que c’est que ça pour un thème ? Eh bien, si je suis en retard dans la publication de cet article (et des autres), c’est parce que Ludo est venu me rendre visite. Par conséquent, sa présence m’a inspiré ce super thème. Rapidement, je précise tout de même : il faut pour le point 2 que ce soit un vrai personnage, qui a des interactions avec les autres, qui apparaissent dans la vidéo Youtube (ou équivalent). Le petit chien, je n’attends pas forcément un chien qui ressemble à Pilou (celui de Ludo), je vous rassure ; et le touriste… vous voyez comme vous voulez !

Et quand vous aurez les quatre points du thème, vous pourrez tweeter ça (mais même moi j’oublie de le faire) :

Merci @ludopuledt1 d’avoir inspiré un thème de #BingoSéries, quel plaisir de penser à toi ! (Thème 1 validé)


Jeux de mains

Un thème choisi par Frankie.


5. Un personnage se tourne les pouces
6. Une tape sur le dos de la main d’un personnage
7. Deux personnages se font un high five (et il faut qu’il soit vraiment fait, hein)
8. Deux personnages se font un check (minimum poing contre poing)


Bon courage ?

Les points sont aussi simples que difficiles sur ce coup-là… Pas trop de soucis de compréhension normalement (c’est le but, j’écris vite, j’ai dit).

 

Jeux de mains de @Frankie6333, jeu de vilain de @ShipouJG qui nous a concocté un thème impossible : mais bim 4/4 #BingoSéries


Hôtel

Un thème choisi par Gaëlle


9. Le ou la réceptionniste d’un hôtel parle
10. L’intérieur d’une chambre d’hôtel est vue à l’écran 
11. Quelque chose est cassé dans une chambre d’hôtel (vase, tasse, fenêtre…)
12. Une boisson alcoolisé dans un hôtel


Rien d’impossible ici, il faut juste bien choisir les séries qu’on regardera. Vous verrez que les actions vous aideront.

J’ai fait attention à la marche que @GaelleJaillet voulait qu’on se mange dans la grille du #BingoSéries (Thème 3 validé)
https://justonemoreep.com/2022/04/06/bingo-series-61-deja-cinq-bougies


Malédiction

via Twitter


13. Le mot « malédiction »
14. Quelqu’un cherche à briser une malédiction
15. Quelqu’un est maudit (voir ci-dessous)
16. Une antique malédiction est évoquée


J’avoue être un peu en panne d’inspiration pour ce thème, mais en même temps, c’est bien de se dépêcher à écrire aussi je trouve. Pour le point 15, je précise que le personnage doit se faire maudire à l’écran, au sens propre (une vraie malédiction) comme figuré (quelqu’un qui l’insulte et lui dit « je te maudis » même s’il n’a pas de pouvoir quoi). Quant à l’antique malédiction, c’est le délire maya, inca, égyptienne.

J’ai brisé la malédiction jetée par @ShipouJG en trouvant les quatre points du thème « malédiction »


Actions


17. Regarder une vidéo de Ludo
18. Se tourner les pouces devant un épisode qui nous ennuie
19. Regarder une série qui se déroule dans un hôtel (voir ci-dessous)
20. Une série maudite pour vous


Certains points ici sont vraiment donnés : genre, aller sur Youtube, ce n’est pas bien compliqué. Un épisode qui nous ennuie, pas forcément non plus. C’est peut-être plus délicat pour l’hôtel, mais il faut que l’hôtel soit le décor pour au moins une saison – ça peut être que le personnage habite à l’hôtel, que c’est son métier, que c’est un QG, etc.

La série maudite pour vous : soit la série est vraiment maudite pour une vraie raison, soit c’est votre visionnage qui l’est – et c’est plus intéressant de savoir pourquoi vous pensez ça, donc expliquez nous…

Et voilà quatre actions terminées pour le #BingoSéries, c’est beau non ?


Bonus : Nouvelle année du Bingo, nouveau retour à zéro ! Le 25 mai, c’est encore et toujours la journée des geeks ! Ce jour-là, vous pourrez donc choisir de ne pas valider le point de votre choix… Mais attention, comme d’habitude, ça ne touche qu’un seul point de la grille et il faut l’annoncer en commentaire de cet article le 25 ! Et comme je suis généreux, cette année, si vous avez fini votre grille avant ça, vous pouvez également choisir d’offrir votre point bonus à quelqu’un (qui pourra donc ne pas faire deux points grâce à son bonus et au votre).

 



Pour rappel, vous trouvez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 Mai au 7 Juin 2022 ! Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.
N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.
Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.
à la Une

Bingo Séries #61 : déjà cinq bougies !

Salut les sériephiles,

Ce qui devait arriver arriva : je suis super en retard pour la publication de cette grille ! Que cela ne nous empêche pas de célébrer ensemble le cinquième anniversaire du Bingo séries ! Eh oui, cela fait cinq ans déjà que j’ai eu cette drôle d’idée, un 7 avril. Et c’est bien pour ça qu’on continuera les grilles du 7 au 7, mouahahah. mERCI D’être encore présents !

Pour les nouveaux, les règles sont en fin d’article. N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article – parce que j’y réponds toujours ! Et si j’oublie d’y répondre, relancez-moi, ce sera passé inaperçu entre deux notifs…


Et de cinq !


  1. Regarder un épisode à 13h11 (68e point)
  2. Un acteur qui a la cinquantaine à l’écran (1000e point)
  3. Un jardinier est vu à l’écran (715e point)
  4. Un personnage est stressé dans l’attente d’une annonce (1013e point)

102 sur les bougies ? Plutôt 1200 : oui, oui, il y a eu 1200 points en soixante grilles. Rien que ça. Bon, j’exagère, parce que certains points sont déjà revenus par le passé, notamment quatre à chaque anniversaire – on est donc plutôt sur seulement 1180 points. Ridicule, n’est-ce pas ?

En tout cas, j’aime vraiment bien ce thème, parce qu’il permet toujours de retrouver d’anciens points plus ou moins oubliés. Franchement, le coup du 13h11 qui revient cinq ans après, c’était carrément inattendu. Bien joué, Ludo !

Et quand vous aurez les quatre points du thème, petite nouveauté, vous pourrez tweeter ça :

Merci @ludopuledt1 d’avoir proposé un point de #BingoSéries qui m’a empêché de manger tranquillement cinq ans plus tard ! (Thème 1 validé)
https://justonemoreep.com/2022/04/06/bingo-series-61-deja-cinq-bougies


Fruits & légumes

Un thème choisi par Tequi.


5. Un personnage mange un fruit.
6. Un légume est coupé à l’écran.
7. Il y a au moins un fruit et un légume vu dans l’épisode.
8. Un fruit ou légume est cueilli à l’écran.


Bon courage ?

Les points ne doivent pas permettre de se poser un milliard de questions normalement. On est sur quelque chose d’assez simple à chaque fois ; et je peux déjà vous dire que je laisse le choix à chacun de considérer la tomate comme un fruit ou un légume, parce que flemme de la considérer comme fruit uniquement quand on se sert d’elle comme légume uniquement.

Je précise tout de même que pour le point 7, il est bien question de voir un de chaque, mais pas forcément dans la même scène (et sous toutes les formes : cuisinés ou non), alors que pour le point 8, ben, il faut que le personnage le cueille vraiment. Ouais, bon courage, mais ça arrive souvent.

Euh @tequiladrenalin voulait nous faire manger cinq fruits et légumes par épisode pour le #BingoSéries ou bien ? (Thème 2 validé)
https://justonemoreep.com/2022/04/06/bingo-series-61-deja-cinq-bougies


Marches

Un thème choisi par Gaëlle


9. Un escalier en colimaçon est vu à l’écran
10. Un personnage emprunte un escalier en extérieur 
11. Un escalier sans contremarche
12. Quelqu’un ou quelque chose tombe dans les escaliers


J’ai presque l’impression que j’aurais pu trouver vingt points rien que sur les marches, et je regrette presque de ne pas avoir pensé à ce thème avant ! Croyez-moi ou non, mais je pense que le point 9 sera plus compliqué à trouver que le point 12 ; alors que le point 11 a failli être bien plus difficile (je voulais une main qui fasse tomber quelqu’un, mais bon, trop spécifique tout de même).

J’ai fait attention à la marche que @GaelleJaillet voulait qu’on se mange dans la grille du #BingoSéries (Thème 3 validé)
https://justonemoreep.com/2022/04/06/bingo-series-61-deja-cinq-bougies


Criminels

via Twitter


13. Une activité criminelle est vue à l’écran
14. Le mot criminel est utilisé (en tant que nom ou adjectif)
15. Un personnage devient un criminel 
16. Deux criminels se rencontrent pour la première fois à l’écran


J’essaie vraiment de trouver des points faciles et peu discutables comme je suis en retard pour la publication de la grille. Les deux premiers ne posent vraiment pas question. Le 15 mérite peut-être d’être explicité : le personnage DEVIENT criminel, c’est donc uniquement son premier crime qui est pris en compte. La définition de crime est qu’il s’agit d’une infraction grave, contraire aux lois et punie sévèrement (mais le crime n’a pas à être puni immédiatement pour qu’on soit face à un criminel). Enfin, je précise qu’un premier crime montré en flashback me convient. Quant au point 16, eh bien, comme d’habitude, il est plus compliqué, mais pas infaisable, parce que ça arrive souvent les associations de criminels à l’écran quand même.

C’est criminel une grille si compliquée de #BingoSéries 😥 Il est fou, ce @ShipouJG ! (Thème 4 validé)
https://justonemoreep.com/2022/04/06/bingo-series-61-deja-cinq-bougies


Actions


17. Illustrer votre propre grille de Bingo Séries (aux couleurs d’une série de votre mois)
18. Manger un fruit ou légume devant une série
19. Regarder un épisode assis sur une marche
20. Regarder un épisode de manière légale (nous ne sommes pas des criminels)


J’avais adoré voir les propositions de grille pour le quatrième anniversaire du Bingo… à croire que c’est une tradition d’anniversaire d’être en retard ! En tout cas, j’ai eu envie de recycler ce point aussi ce mois-ci. j’ajoute cette année la consigne que la grille doit être aux couleurs d’une série (logo, photo d’un acteur, d’une actrice, d’un lieu, codes couleurs, etc.). N’hésitez pas à la poster avec le hashtag !

Le reste est simple à comprendre, mais pas forcément à faire, surtout le point 19… J’ai de la chance, j’ai une marche dans mon appartement mouahaha. Bon, ce ne sera pas super confortable par contre, faut que je me trouve une série de 20 minutes.

Je ne suis pas un criminel, mais cette grille du #BingoSéries faisait mal aux fesses (Thème 5 validé)
https://justonemoreep.com/2022/04/06/bingo-series-61-deja-cinq-bougies


Bonus : Il n’y en a pas ce mois-ci ! Non, il n’y en a jamais en avril/mai, c’est histoire de se rappeler qu’à une époque ça n’existait pas et qu’il fallait qu’on s’en débrouille. On y arrivait bien, d’ailleurs.

Sinon, quelqu’un se souvient de quel épisode de Younger sort ce gif ? Qu’est-ce que c’est que cette scène ??


Cinq bougies déjà ? Joyeux anniversaire au #BingoSéries ! https://justonemoreep.com/2022/04/06/bingo-series-61-deja-cinq-bougies


Pour rappel, vous trouvez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 Mars au 7 Avril 2022 ! Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.
N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.
Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.
à la Une

Bingo Séries #59

Salut les sériephiles,

J’ai proposé il y a quelques jours une nouvelle version de mes articles bilans mensuels, et vous avez beaucoup aimé dans l’ensemble. Je me suis dit qu’il était donc peut-être temps de dynamiser également le Bingo Séries, en espérant deux choses : gagner du temps à la rédaction de l’article (raté), que ça vous plaise toujours autant (y a intérêt, dites-moi que je me suis pas foiré).

Pour les nouveaux, les règles sont en fin d’article. N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article – parce que j’y réponds toujours ! Et si j’oublie d’y répondre, relancez-moi, ce sera passé inaperçu entre deux notifs…


Février 2022


  1. Le mot février est utilisé par un personnage
  2. Quelqu’un fête la St Valentin
  3. Quelqu’un grelotte ou claque des dents à cause du froid
  4. Quelqu’un boit une boisson encore fumante

Rien de bien compliqué dans le thème de ce mois-ci, qui n’est lui-même pas très original. Bienvenue en février où l’amour et le froid dominent. Je ne vois pas quel point pourrait poser un problème tant on est sur des idées à la fois vagues et simples, et même parfois sur des points de précédentes grilles.


Exceptions

Un thème proposé par Tequi.


5. Un personnage demande un traitement de faveur
6. Un être exceptionnel à l’écran
7. Un événement naturel exceptionnel
8. L’exception qui confirme la règle habituelle de la série


On entre un peu plus dans le vif du sujet avec un thème qui demande forcément des précisions. Par être exceptionnel, j’entends évidemment un être qui sort du lot dans la série que vous regardez – quelqu’un qui est un champion olympique, quelqu’un qui est le seul à avoir des pouvoirs, quelqu’un qui est le seul à savoir manier une épée, que sais-je. Il doit être une exception au sein de sa série – par conséquent, si plusieurs personnages ont des pouvoirs dans la série, votre personnage n’aura rien d’exceptionnel.

Dans le même genre, un événement naturel exceptionnel doit vraiment l’être. Ouais, la tempête de neige au Texas dans 9-1-1 Lone Star aurait pu permettre de marquer ce point. Un tsunami, une tornade, une éruption volcanique. Regardez juste cette franchise. Un tremblement de terre reste exceptionnel dans tous les cas, même en Californie ; ce n’est pas quelque chose qui arrive tous les jours (quoique).

Enfin, le dernier point de ce thème est libre d’interprétation : on cherche une exception à une règle établie dans la série… Ca peut donc être que les gentils dans une série procédurale perdent au lieu de gagner comme toujours, qu’un couple se forme alors que tout le monde disait que c’était impossible, que quelqu’un boive un verre d’alcool alors qu’il n’en boit jamais habituellement, qu’un chirurgien se foire sur une procédure routinière, qu’un épisode se termine sur un gros cliffhanger alors que ce n’est pas l’habitude dans la série, etc. Surprenez-moi, sans me spoiler !


Couteaux

Un thème proposé par Gaëlle


9. Un personnage utilise un couteau pour couper ce qui est dans son assiette
10. Un couteau utilisé comme arme de crime
11. Plusieurs couteaux sont visibles à l’arrière-plan
12. Un dessin de couteau


Un thème beaucoup plus terre à terre et moins sujet aux interprétations. Il me faut quand même préciser que pour le point 11, ça peut marcher aussi bien avec des couteaux utilisés (par exemple, des figurants dans un restaurant utilisent un couteau) que des couteaux accrochés au mur (dans une cuisine de restaurant ou une salle de torture) ou posés sur un comptoir de cuisine. Ouvrez l’œil !

Pour le point 12, le dessin peut être fait par un enfant, il peut apparaître sur un poster ou être le motif d’un t-shirt…


The Outpost

« Une série au choix » de Frankie


13. Un membre d’une espèce à apparence presqu’humaine
14. Une chorégraphie de combat à mains nues qui dure plus de trente secondes
15. Un même personnage apparaît torse nu dans trois épisodes de suite
16. Un mot qui n’existe que dans la série que vous regardez

Anand Desai Barochia (#116) – Just One More Episode

Peu de gens ont vu la série, et c’est bien pour ça que c’est celle-ci qui est choisie ! C’est pas mal pour l’inspiration, il y avait énormément à faire…

Pour le point 13, vous comprenez je pense qu’il nous faut une espèce qui ressemble vraiment à des humains, mais avec un peu de maquillages. Disons pour se mettre d’accord qu’il faut qu’on puisse reconnaître l’acteur.

Pour le point 16, entre les Kinj et les Lu-qiri, sachez que la série avait son propre vocabulaire. C’est loin d’être la seule à nous inventer des matières, des objets ou des concepts qui n’existent qu’au sein de la série et pas dans la réalité. À vous d’être malins dans les séries que vous regardez, pas comme moi au mois de janvier…


Actions


17. Avoir froid en regardant un épisode
18. Une « exception qui confirme votre règle » séries TV
19. Se servir d’un couteau devant un épisode. Soyez prudents.
20. Voir un acteur de The Outpost dans une série ou un film


Je viens vous faire faire quelques économies de chauffage, ou vous inviter à regarder vos séries dans les transports, à vous de voir. Je sais que certains ici vivent dans des pays chauds, mais j’imagine qu’il y a des clims ou des moyens de se rafraîchir quand même, ne me tuez pas !

Pour le point 18, vous vous connaissez mieux que moi, vous connaissez vos habitudes et vos règles (les séries que vous adorez ou non, les personnages qui vous font rire…) : à vous de trouver une exception par rapport à ce que vous attendiez en lançant l’épisode. Quant au point 20, ça fonctionne évidemment si vous découvrez la série pour la première fois ou si vous ne l’avez pas terminée ! J’ai dû ajouter les films parce que les acteurs n’ont vraiment pas beaucoup de rôles à leur actif…


Bonus : un point ne vous plaît pas ? Vous pouvez le modifier. C’est-à-dire que vous pouvez modifier/proposer un point à l’intérieur d’un thème : c’est la liberté. Annoncez-le en commentaire ici, ou sur Twitter. Vous pouvez le faire dès aujourd’hui, ou alors vous pouvez attendre les derniers jours de la grille, quand il ne vous restera que quelques points et que vous aurez identifié le point le plus impossible à avoir. Attention, il faut que le point modifié ressemble quand même à celui qui était proposé à l’origine – il faut un point commun et que ça reste dans le thème. C’est un petit twist, une petite liberté, un truc qui va permettre de ne pas avoir à négocier ce point qui est très proche de la règle, mais pas tout à fait dedans. Et vous pouvez donc le faire après avoir vu un épisode où, vraiment, vous y étiez presque au point, mais pas tout à fait. M’enfin, vous ne pouvez le faire qu’une fois, utilisez ce bonus sagement !

C’est le même bonus que ces deux dernières années, yep :



Pour rappel, vous trouvez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 février au 7 mars 2022 ! Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.
N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.
Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.
à la Une

Bingo Séries #58

Salut les sériephiles,

Il paraît que c’est déjà l’heure de vous fournir une nouvelle grille de Bingo Séries. Autant vous dire que même si j’ai écrit que je voulais prendre de l’avance et que je l’ai tenu pour les articles du jour, ce n’est pas encore ça pour le Bingo. J’avais ma liste avant-hier, mais voilà, il est 18h38 au moment où je commence à écrire ça. Bref, c’est chaud cacao, mais l’essentiel, c’est d’avoir un article.

Et comme un article peut se passer d’introduction, passons à la suite. Bonne année tout de même à ceux qui ne passent sur le blog que pour les grilles… Content de vous revoir ici !

N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article – parce que j’y réponds toujours ! Et si j’oublie d’y répondre, relancez-moi, ce sera passé inaperçu entre deux notifs…

Pour rappel, vous trouverez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 janvier au 7 février 2021 ! Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.

N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.

Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.

2022

  1. Un épisode diffusé en 2022 : Allez, je repars sur un classique, parce que j’aime bien ce point. C’est important de donner des points faciles, parfois. Bref, à vous de choisir l’épisode que vous souhaitez : tant que sa première diffusion est en 2022, c’est bon. Cela dit, ça force quand même à être à jour dans au moins une série, ou dans commencer une nouvelle…
  2. Un personnage prend une résolution : Si le premier point est donné et recyclé, celui-ci est recyclé et compliqué. Bien sûr, en janvier, on pense tout de suite aux grandes résolutions de la nouvelle année (je suis déjà mis à mal dans mon désir de lire dix minutes de livre-plaisir par jour), mais la vérité, c’est qu’une résolution, ça peut aussi être quelque chose de moins dingue que ça, une décision que prend un personnage pendant une soirée alcoolisée, ou après, pendant sa gueule de bois. Et il n’a même pas besoin de s’y tenir, juste de la prendre.
  3. Quelqu’un évoque 2022 : Vraiment, je recycle mes points, mais je ne vois pas pourquoi m’en priver : l’année change. C’est un point compliqué, mais on peut ruser : même sans entendre l’année, s’il est question de « l’an prochain » dans un épisode de 2021 ou de « cet été » dans un épisode de janvier 2022, on peut déjà considérer que l’année 2022 est évoquée. Bref, les sous-entendus sont possibles, sinon on ne s’en sort plus.
  4. Un tigre à l’écran : Je finis mon recyclage par un point datant de 2020… En 2022, l’astrologie chinoise nous indique que nous sommes dans l’année du tigre (d’eau). Plus qu’à en trouver un dans nos séries, mais comme je doute que ce soit facile d’avoir un tigre d’eau, je le laisse plus ouvert encore avec cette fois un tigre, tout simplement. Et oui, ça peut être un dessin de tigre, ça fonctionne aussi.

Arnaque

Choisi par Frankie, ce thème est un peu de l’arnaque, parce qu’il sonne bien, mais je n’avais pas vraiment d’idée pour le développer finalement.

  1. Un personnage est arnaqué : au sens strict, il est question de voir un personnage être arnaqué lors d’une vente ou dans une situation où il est possible d’être arnaqué. Au sens large, en revanche, l’arnaque peut signifier plein d’autres choses, comme lorsqu’un personnage ne repère pas la vraie identité d’un super-héros et se laisse flouer par celui-ci. Je vous laisse voir ce que ça donne, donc, je sens que je vais me faire bombarder de messages. Mais c’est toujours rigolo tant qu’on ne me spoile pas.
  2. Une arnaque à l’assurance est évoquée : Pas de sens large pour ce point, il est assez explicite pour que je ne me sente pas l’obligation de le développer dans les moindres détails. On cherche un personnage qui ment pour toucher l’assurance ; ou qui soumet une assurance-vie parce qu’il sait qu’il est sur le point de mourir en omettant bien sûr de le préciser, etc. « Evoquée » signifie aussi qu’il suffit que ce soit mentionné au cours d’une enquête policière pour que ça marche ;
  3. Un personnage arrêté dans son arnaque : Ce peut être une arrestation en bonne et due forme par la police comme ce peut être une arrestation plus simple, à savoir quelqu’un qui dénonce l’arnaque en cours. Et je vais élargir le tout en indiquant aussi que ça peut avoir lieu après (et même bien après) l’arnaque.
  4. Les scénaristes nous arnaquent : Si c’est bien fait, on ne s’en rend pas compte… mais selon les séries, on peut le voir. Une arnaque d’un scénariste ? Ben écoutez, quelque chose se produit alors que c’est impossible ; un deus ex machina se met en place, une intrigue est totalement oubliée d’un épisode à l’autre, la saison gagne du temps avec un épisode bouche-trou… Il en existe plein.

Sacs

Un thème judicieusement choisi par Melifog !

  1. Un sac à dos sur les épaules d’un personnage : Il suffit de regarder une série qui se déroule à l’école pour obtenir ce point normalement. Une fois de plus, c’est assez explicite pour ne pas avoir à développer plus que ça ce point, non ?
  2. Un sac à main est ouvert à l’écran : Pareil, je simplifie vraiment ce thème pour compenser la difficulté de la grille par ailleurs. Je suis vraiment super sympa, en plus : la formulation n’est pas assez claire, le sac peut être ouvert dès le début de la scène ou être ouvert par un personnage pendant la scène, ça m’est égal. Et avec le bonus, c’est vraiment un point cool ça.
  3. Un sac de morgue est fermé à l’écran : Ouais, je sais, je ne m’y attendais pas non plus au sac de morgue quand j’ai commencé à écrire ce thème, mais l’idée vient de me venir. Et je suis méchant avec ce point, parce qu’on voit plus souvent des sacs de morgue être ouverts que fermés. Quoique. C’est un grand classique de toute manière le sac de morgue. À voir si on trouve ça au cours du mois désormais. Suspense.
  4. Un sac dont le contenu est renversé : Ah, quand quelqu’un cherche quelque chose dans un sac sans le trouver et décide de renverser tout le contenu du sac sur la table… Un grand classique que je n’ose jamais faire parce que putain, y a trop de trucs qui traînent au fond de mon sac, ce serait encore plus le bordel. Pour ce point, j’avoue, je compte sur Euphoria et une situation de manque de la part de quelqu’un pour fouiller des sacs et les renverser quand il ne trouve pas ce qu’il veut. Sinon, il y aura bien une perquisition dans The Rookie, hein.

Magie

Le choix a été fait par Tequi qui assure qu’elle ne regrette rien car elle trouve ce thème cool. Moi aussi, je le trouvais cool, mais en fait… à voir.

  1. Quelqu’un parle de magie : On commence assez simplement avec un point qui peut se trouver dans bien des séries. La magie, on la trouve dans les séries de science-fiction, mais aussi dans n’importe quelle série qui fait un épisode d’Halloween, ou qui fait un détour dans une fête foraine, ou allons savoir quoi d’autres. Eh, ça le fait aussi avec certains épisodes Marvel !
  2. Un magicien à l’écran : Non, je ne suis pas du tout en train de forcer pour que tout le monde regarde The Magicians au moins une fois ce mois-ci, c’est faux. Regardez cette série. Bon, et si vous l’avez déjà vu comme moi qui suis en plein rewatch, ben, regardez d’autres séries fantastiques, ou comme je le disais plus haut, n’importe qui se prenant pour un magicien dans un centre commercial peut faire l’affaire. Faut juste trouver quoi.
  3. Un personnage a un pouvoir magique : Les sœurs Halliwell, les X-Men, Sookie, tout ça, ça fonctionne. Il nous faut des pouvoirs qui soient attribués au personnage, c’est tout. Il peut en avoir un ou plusieurs, d’ailleurs ; mais par contre, il faut qu’il s’en serve au moins une fois pour que ça fonctionne. Peu importe l’origine du pouvoir.
  4. La magie est brisée : Deux possibilités, ici. Soit un sort qui fonctionnait bien prend fin pour une raison ou pour une autre ; soit quelque chose qui paraissait magique ne l’est subitement plus (genre un magicien de supermarché explique son tour). En tout cas, il n’y a d’un coup plus de magie et c’est triste. Non ?

Actions

  1. Une résolution séries à tenir pour un mois : Un classique du début d’année reste donc de prendre de bonnes résolutions ! Je n’ai aucune idée de ce que va être la mienne, mais je vous encourage à en trouver une concernant vos habitudes de visionnage. Ce peut-être de faire du sport devant les épisodes, de manger chaque jour devant une série, de terminer une saison en un mois, peu importe. Prenez une décision et tenez-vous y. Par contre, il y a obligation de la tenir pendant 21 jours pour que ça fonctionne… et il faut l’annoncer avant, dans l’idéal. De mon côté, je crois que ma résolution peut simplement être de revoir un épisode de The Magicians par jour – surtout que j’ai deux rewatchs de la série en parallèle en ce moment (j’en suis saison 1 et 3 à la fois ehe). Oui, les rewatchs comptent.
  2. Votre plus grosse arnaque télévisuelle : Racontez-nous la fois où vous vous êtes sentis super arnaqué par une série. Une diffusion qui s’arrête sans explication, une annulation injuste, un personnage qui ressuscite alors qu’il aurait dû rester mort… Quel est le moment où vous vous êtes dit que l’arnaque était trop grosse pour vous ?
  3. Customiser un sac aux couleurs d’une série : N’allez pas dégommer vos sacs pour le Bingo, hein, des badges, un sticker… ça peut suffire. Ou si vous savez broder, éclatez-vous. Ou prenez un sac en toiles avec un logo d’une série. Faites-vous plaisir et postez-nous de jolies photos de vos sacs !
  4. Commencer une série qui parle de magie : À tout hasard, ce pourrait être The Magicians ou Buffy par exemple. La magie doit être un élément principal de la série pour que ça fonctionne… Une série avec des sorciers, avec des pouvoirs. Il y en a plein ! Plus qu’à m’en choisir une… enfin, si je recommence à participer au bingo à un moment.

Le bonus geek : le point bonus consiste tout simplement à valider deux fois le même point. Ouep, cela laisse donc la possibilité de ne pas faire l’un des points difficiles et de privilégier un point plus facile. Comme il y a cette année encore pas mal de points super simples pour janvier, ça devrait aller !

Evil – S03E03

Épisode 3 – The Demon of Sex – 17/20
Je suis plutôt très content de la direction que la série prend avec cet épisode : j’ai soudainement l’impression que les scénaristes cherchent à répondre à ce qui me posait problème depuis une demi-saison, avec une intrigue plus sérialisée, plus de cohérence et le retour d’anciennes intrigues. Concrètement, cet épisode me rassure pour la suite, tout en proposant une intrigue et quelques scènes inoubliables. Forcément.

Spoilers

Un jeune couple marié par David a dû mal avec sa première fois sexuelle.

Food allergy, I didn’t do that.

Mon dieu, le titre de cet épisode, avec cette série particulière, je crains le pire d’avance. Vraiment. Et quand l’épisode commence par un mariage avec David qui propose aux mariés de s’embrasser trois fois de suite, je sais déjà que je tiens là quelque chose de dingue, tout simplement. Cette drôle de première scène semble être un gag plus qu’une vraie scène de l’épisode, surtout qu’on enchaîne ensuite un début totalement différent.

On y suit la sœur Andrea faire quelques prières, puis remarquer la présence d’un liquide étrange dans le couloir. Ce liquide la mène tout droit à un démon, dans la pièce où David parle avec le couple qu’il vient juste de marier. L’épisode nous apprend que le mariage date à peine d’une semaine, mais qu’il y a bien un problème entre Leo et Amalia, les jeunes mariés.

En faisant confiance à Andrea qui lui assure voir un démon et lui expliquer les traces de ce qu’elle voit entre les mariés, David finit par les faire avouer qu’ils ont une sorte de réaction allergique entre eux chaque fois qu’ils essaient de faire l’amour. Une réaction allergique qui finit par provoquer des traces de griffures sur le dos d’Amalia, expliquant pourquoi ils reviennent si vite voir le prêtre. Eh bah, ça donne presque une raison à ne surtout pas se réserver pour après le mariage cette affaire.

Non, plus sérieusement, la série opte une fois de plus pour sa décision de quitter définitivement le doute : la sœur Andrea voit carrément un démon qui lui parle et la nargue tout au long de la scène. C’était très drôle à observer, bien sûr, mais ça continue de me surprendre que la série fasse ça.

Après, dans le même genre, ça me surprend de voir la série devenir soudainement beaucoup plus sérialisé : on reprend cette semaine l’intrigue des canalisations chez Kristen, et c’est du grand n’importe quoi encore. Ben tente de réparer comme il peut les toilettes de l’étage, et il n’y arrive vraiment pas. Il faut dire que les gamines de Kristen continuent encore d’être insupportables, et elles le sont aussi parce qu’elles voient la vérité à son propos.

Elles remarquent qu’ils portent des chaussures différentes, puis elles remarquent qu’il ne supporte juste pas de ne plus trouver d’explications à toutes les choses étranges qu’il voit avec son travail. Finalement, la série souligne précisément mon propre problème avec elle, par l’intermédiaire de Ben. C’est original et plutôt efficace en même temps. Après, Ben finit par se blesser la main, puis voir un nerf optique encore rattaché à un œil surgir et remonter à la surface des toilettes. Ben prend alors l’étrange décision de tirer à nouveau la chasse. Alors là, vraiment, il abandonne encore plus que moi.

La série part dans tous les sens de toute manière, mais voir Ben aller si mal, ça m’a fait de la peine – et du mal. Je pourrais dire à peu près la même chose de l’intrigue concernant Lexis. Kristen la retrouve en train de se punir dans sa chambre, après avoir volé un masque sexuel de sa mère. Bon, le masque n’a rien de sexuel, j’abuse, mais on sait comment Kristen les utilise. Quand elle comprend que Lynn est en train de punir Lexis parce qu’elle a balancé la relation de Lynn et son mec à Kristen, la mère n’a plus d’autres choix que de mettre en place une petite réunion de famille.

La réunion en elle-même est une vraie réussite de la série, avec Kristen qui souhaite mettre en place des commandements pour ses filles. Comme d’habitude, je trouve les interactions entre les filles et la mère plutôt cohérentes. Je déteste les voir s’engueuler en permanence les gamines, mais ça marche bien parce que les interactions paraissent vraies.

L’idée des 10 commandements de Kristen est intéressante, mais j’ai encore préféré ceux que les filles mettent en place pour l’école. Je trouve que la liste était plutôt marrante, et encore une fois, l’influence de Sheryl sur les gamines est vraiment désastreuse quand elle propose à Lexis de frapper plus fort ceux qui l’attaquent. Lexis est fan de cette idée évidemment.

Bien sûr, Lexis influence également sa grand-mère : Sheryl a justement besoin de son aide pour réussir le travail que lui confie Leland. Il souhaite la voir réussir à promouvoir Makob, une crypto-monnaie. Le but ? Faire en sorte qu’elle prenne assez de valeur pour qu’elle lui rapporte de l’argent. Et bien sûr, quand Lexis parle à Sheryl de Melindaz, une influençeuse déjà vue auparavant si je ne m’abuse.

Sheryl comprend que c’est la solution qu’elle cherchait pour éviter d’être traitée encore de Boomer par Taylor, son assistante qui l’ignore, ou Bobby, son manager. Très vite, Sheryl reprend donc le contrôle : elle arrive à convaincre Melindaz de faire sa pub et Makob monte en valeur. Une fois que c’est fait, Sheryl trouve un moyen de virer Taylor plutôt original.

Plutôt illégal aussi : elle l’empoisonne avec ce à quoi elle est allergique et ne lui donne aucun antidote tant qu’elle n’a pas signé sa lettre de démission. Original, mais efficace, donc, Taylor disparaît bien vite de sa vie et Bobby a soudainement peur d’elle. Du pur Sheryl, ma foi.

Côté boulot, Kristen rencontre donc Leo et Amalia pour se faire une idée sur le problème entre eux. Elle commence donc à leur parler de sexe, et ça blesse soudainement le démon entre eux. Bon, ça, on le sait parce que la sœur Andrea débarque à nouveau en pleine thérapie. Cela ne plaît pas à Kristen initialement, mais elle finit par se faire à l’idée quand Andrea réussit à la convaincre qu’elle ne parle pas de manière métaphorique. La scène entre elles est en tout cas excellente, et j’adore comment elles marquent chacune à leur manière une sorte d’autorité sur l’autre.

Il est intéressant aussi de voir que la thérapie de Kristen est capable de faire tomber en lambeau le démon quand elle est efficace. Quand elle ne l’est pas parce qu’elle suggère des jeux de rôle qui ne passionnent pas notre couple, il reprend en taille et devient plus imposant. Andrea ne parvient plus à l’ignorer aussi bien qu’avant, ce qui fait qu’elle n’hésite pas à lui parler. Le démon tente de la draguer de manière explicite, et Andrea lui répond. Devant Leland malheureusement.

Ce dernier la balance donc au père supérieur, expliquant qu’elle s’inquiète pour sa santé mentale. Andrea est donc confrontée en présence de Leland et elle perd beaucoup de son autorité naturelle. Pire que tout, le père demande ensuite à Kristen son avis d’expert psychologue sur la sœur Andrea. Et Kristen prend la défense d’Andrea, probablement parce que la dénonciation vient de Leland. Le problème reste que l’épisode se termine une fois de plus sur une fin que je ne suis pas sûr d’aimer.

Leo et Amalia trouvent le goût du sexe dans le sadomasochisme – et ça semble plaire à leur démon. Pourtant, il faudra en rester là pour l’instant… C’est peu satisfaisant tout de même. Et c’est aussi super dérangeant à observer, comme trop souvent avec cette série. Encore une scène de sexe qui restera en tête tellement elle met mal à l’aise, quoi, mais l’épisode se termine sur une nouvelle amitié entre Andrea et Kristen. C’est plutôt cool.

Autrement, pour en revenir à Ben, il est ensuite harcelé par Karima. Je ne sais pas comment elle fait pour être capable de frapper à sa porte, tout en téléphonant à la fois deux portables et son Skype. Si elle est aussi insistante avec lui, c’est parce que Kristen l’a appelée, s’inquiétant pour Ben. Et Karima aussi est vite dépassée par la situation, n’hésitant pas à jeter des glaçons sur le lit de Ben pour le bouger enfin.

Il est bien forcé de reconnaître que les filles de Kristen ont vu juste : son métier n’a plus aucun sens logique, et il en a marre de passer d’un cas non résolu à l’autre. Ah ben MERCI, on y vient enfin. C’est vraiment l’intrigue et/ou l’épisode dont j’avais besoin. Par contre, Karima détourne son attention des vraies questions qu’il se pose pour plutôt le motiver à aller à une réunion de scientifiques. Pas sûr que ça change grand-chose.

Et pourtant, ça change tout : Ben retrouve confiance en lui en présence de scientifiques expliquant tout ce qu’ils voient. Mieux encore, Karima lui propose son aide pour résoudre d’anciens cas sur lesquels il a bossé et sur lesquels il n’a pas d’explication. J’espère que la série ne nous fait pas là une promesse en l’air, parce que je suis curieux de savoir quelles solutions pourraient être trouvées.

 

Westworld revient et j’avais bien besoin d’un récap

Salut les sériephiles,

Vous aussi vous avez l’impression que le premier confinement était dans une autre vie ? Vous avez à peu près raison. Le problème, c’est que la saison 3 de Westworld a été diffusé dans celui-ci, et que tout ce que HBO nous propose comme résumé pour se remettre dans l’ambiance avant le début de la saison 4 (demain, mais je ne le regarderai probablement pas dès demain), c’est… eh bien, cette vidéo de trois minutes :

Clairement, trois minutes, c’est bien peu et je n’y croyais pas tellement, mais quand je vois qu’une bonne minute du résumé sert à faire de la promo de la série sans rien nous dire, autant vous dire que j’ai vite capté qu’il allait falloir me replonger dans mes critiques pour me souvenir de tout le délire concernant Rehoboam. En espérant que la quatre fasse mieux, par contre !

Voir aussi : Les critiques de la saison 3


Attention spoilers sur les trois premières saisons


Rehoboam n’est jamais qu’un reboot de Person of Interest

La saison 3 nous éloignait du parc western que nous connaissions pour nous amener dans le monde réel, où l’ambiance était bien différente. Dans un futur pas si lointain, la technologie domine sur le monde et les robots ont réussi à s’échapper du parc, pour mieux mener la guerre contre les humains. Tels étaient les prémices de la saison… et c’est par là qu’on commençait, avant de mieux s’en éloigner. https://www.melty.fr/wp-content/uploads/meltyfr/2021/08/media-2862.jpgAssez vite, on nous présentait une Dolores magnifique en couple avec le PDG de la société Insight, connue pour son intelligence artificielle, Rehoboam.

Cette intelligence artificielle a beau être présentée par son créateur comme révolutionnaire et géniale, on comprend assez vite que ce ne sera pas le cas. Cela se confirme quand l’intelligence artificielle détermine que Caleb, un simple travailleur de chantier (en apparence), ne fera jamais rien d’autre qu’un petit job. Oui, Rehoboam, c’est la machine de Person of Interest, mais en version méchante : elle devine en avance les choix des gens et permet à son créateur de contrôler le monde.

Evan Rachel Wood on Instagram: “OG Dolores and Caleb. @aaronpaul thank you for being the best partner this season. Cou… | Evan rachel wood, Fashion, Wedding dressesDolores le déteste donc, mais elle sort avec pour mieux le berner. Elle flirte donc assez rapidement avec Caleb, parce que ce dernier est aussi un petit criminel utilisant une application pour mener à bien des missions. Pourquoi Caleb ? L’épisode final nous révélait que Dolores avait eu l’occasion de le voir en tant que soldat de l’armée américaine. Et en tant que soldat, c’était un chouette type empêchant le viol de femmes-robots. Dolores a aimé ça, apparemment, suffisamment pour faire de lui sa clé dans la guerre contre les humains et contre Rehoboam.

Gérer Westworld grâce à Charlotte

Westworld: All the References and Details You Might Have Missed in “The Absence of Field” | Vanity FairEn parallèle de tout ça, Dolores a aussi fait une copie d’elle-même dans un robot ayant le corps de Charlotte. Cette dernière est morte lorsque Dolores prend cette décision, mais comme personne ne le sait, Dolores peut se faire passer pour Charlotte sans le moindre souci. Cela lui permet de flirter avec elle-même (wtf ?) et de constater que même si elle est un robot, son programme peut vite dévier de sa course.

En effet, Charlotte et Dolores partagent un plan commun, gérer Westworld et avoir tout contrôle dessus, mais elles n’ont pas du tout les mêmes intentions, Charlotte souhaitant protéger la vie de son petit garçon (qui est celui de la vraie Charlotte, pas du robot créé par Dolores) et de son ex-mari.

Where Do the Simulations End in 'Westworld'? - The RingerLe plan des deux Dolores ne passe pas inaperçu à Westworld : Bernard (recherché pour le massacre de la fin de la saison 1) y engage Ashley Stubbs pour mettre un terme à tout ça. Ils espèrent retrouver à temps Dolores pour l’empêcher de déclarer une guerre aux humains, et pour ça, Bernard est prêt à tout, y compris manipuler Ashley, qui est un host lui aussi. Forcément. Cela dit, Bernard n’est pas le seul à vouloir stopper les Dolores.

À la recherche du Sublime…

WESTWORLD's Mysterious New Villain and System Explained - Nerdist
Maeve est aussi incapable de tuer Serac, parce qu’il est malin le type

En effet, loin de tout ça, n’oublions pas non plus Maeve, son pouvoir de contrôler télépathiquement les host autour d’elle et son intrigue toute pétée en saison 3 : Serac, un petit frenchy, la détient prisonnière après sa réussite à elle d’avoir mené plein d’hosts vers Sublime, the Valley Beyond, une sorte de paradis pour robots où repose déjà sa fille. Bref, alors que Dolores cherche à provoquer le chaos dans le monde, Maeve a plutôt pour intention de rejoindre le paradis, quitte à s’associer pour ça avec Serac.

WATCH: Pixomondo's 'Westworld' Season 3 Breakdown Reel | Animation World Network
Un génie, certes, mais voilà ce que font ses créations…

En effet, celui-ci est un inventeur de génie : il a déjà créé Solomon, une intelligence artificielle permettant de deviner le futur et permettant ensuite la création de Rehoboam. Serac promet ainsi à Maeve un accès à Sublime si elle parvient à mettre un frein aux actions de Dolores – espérant bien que ce soit Dolores qui détienne la clé de Sublime.

La fin de la saison 3

Pas de chance pour Maeve, Dolores a deux corps et est clairement plus forte qu’elle : elle publie ainsi toutes les informations collectées par Rehoboam dans le monde. Et bizarrement, les gens qui découvrent qu’une intelligence artificielle a décidé pour eux qu’ils seront médiocres à vie ne semblent pas très heureux de l’être. La révolte citoyenne qui s’ensuit provoque le chaos tant recherché par Dolores et Maeve n’a pas non plus ce qu’elle veut, puisqu’on apprend que la clé d’accès pour Sublime est en fait dans la tête de Bernard.

https://www.ecranlarge.com/uploads/image/001/173/westworld-photo-evan-rachel-wood-vincent-cassel-1173454.jpgQuant à Dolores, elle n’est pas la plus chanceuse du monde non plus : Serac fouillait sa tête à la recherche de la clé, et comme elle ne lui est d’aucune utilité, il la reboote complètement.  Face à ça, Maeve trahit à son tour Serac, puisqu’il ne peut lui donner ce qu’elle veut – et ce qu’il voulait lui aussi : la clé vers Sublime lui aurait donné accès à des données perdues qui lui permettraient d’affiner son projet pour sauver l’humanité grâce à une intelligence artificielle plus précise – et laisse au passage à Caleb le soin de devoir stopper Rehoboam. C’est une chose d’avoir donné à chacun l’accès à ses informations, c’en est une autre de vérifier que plus personne n’est contrôlé par l’intelligence artificielle. Caleb demande donc à celle-ci de s’autodétruire.

Reste à évoquer le cas de William, le fameux homme en noir de la saison 1 qui a tué sa fille en saison 2. La saison 3 n’a pas été non plus de tout repos pour lui : confronté à Charlotte-Dolores, il a pris conscience que les robots le manipulaient. Westworld' Season 3 Post Credits Scene Explained - What Happened to The Man in Black?Sa nouvelle mission semble être de détruire autant d’hosts que possible, expliquant pourquoi il se retourne contre Bernard et Stubbs en cours de saison. Ces derniers l’ont libéré dans leur quête d’arrêter Dolores ; mais William a préféré s’échapper pour mener son propre plan à bien.

Pas de chance pour lui, tout ça l’a mené face à face avec Charlotte-Dolores, qui n’a pas hésité à le faire tuer par… un robot de William. Ils y passeront tous : le but de Charlotte-Dolores est de faire des hosts l’espèce dominante sur notre planète. Y parviendra-t-elle ? La saison 4 se déroulera sept ans plus tard et devrait commencer à répondre à cette question. J’espère. Sinon, c’est que je n’avais rien compris à la saison 3.

Westworld Season 3 Finale Recap - IGN
Bien sûr, Bernard tentait aussi d’accéder à Sublime en fin de saison… Et se réveillait des semaines/mois/années (?) plus tard dans la même chambre d’hôtel.

Voir aussi : Westworld me manque… et vous ?

Je misais sur une reprise de la série en début d’été, et je ne me suis pas trompé. Maintenant, il n’y a plus qu’à !

The Orville – S03E04

Épisode 4 – Gently Falling Rain – 16/20
C’est un épisode d’excellente facture, comme toujours, mais cette fois-ci, je trouve que la série va peut-être un peu trop loin dans la géopolitique et dans la trahison de ce qu’elle a pu être par le passé. Si j’ai beaucoup aimé l’intrigue proposée, les avancées proposées me paraissent un peu trop artificielles ou regrettables pour vraiment les approuver. Enfin, le timing d’une partie de l’épisode passe mal aussi avec l’actualité, mais ça, ils n’y sont pour rien après deux ans d’attente dans la diffusion de cet épisode.

Spoilers

Le traité de paix avec les Krill est sur le point d’être signé ; mais l’élection du prochain Chancelier Suprême de la planète est sur le point d’avoir lieu, elle aussi.

Most men who lose their heads tend to die, yes.

C’est en train de devenir un vrai petit rituel, je me pose dans mon canapé en ce dimanche pour découvrir le nouvel épisode d’une série en train de s’imposer comme l’une de mes préférées en ce moment où je ne regarde plus rien. Et pourtant, c’est un sale temps pour The Orville puisque l’épisode commence à nouveau par un hommage, cette fois-ci à Lisa Banes, décédée l’été dernier dans un accident – un scooter l’ayant renversée.

Après cet hommage nous découvrons que les Krill sont mieux organisés politiquement que ce que l’on pensait : nous assistons à un meeting politique d’extrême droite, grosso-modo. Oui, oui, il y a des extrêmes dans la politique Krill : la femme Krill qui parle n’est pas ravie par les décisions récentes de son gouvernement de faire une alliance avec l’Union et possiblement de ratifier un traité de paix les empêchant de conquérir des planètes ou les forçant à protéger des mondes qui ne sont pas les leurs.

Bref, finalement, on a beau être dans une autre galaxie, les Krill sont des extrémistes religieux et conservateurs avec des discours dignes de nos politiques. Le problème, c’est que pour nos héros, ce meeting est un vrai danger qui couve : la femme Krill souhaite en effet prendre la gouvernance des Krill et faire payer aux responsables de l’alliance avec l’Union leur crime. En sous-texte, il faut donc comprendre que le traité de paix avec les Krill est loin d’être une affaire réglée comme on nous le laissait penser depuis la fin de la saison 2.

C’est bien logique quand on y réfléchit quelques secondes, mais ce n’est pas rassurant pour la suite. La suite de l’épisode, elle, est étonnante aussi, avec une chorale étonnante d’enfants et d’artistes devant la délégation politique chargée de l’Union. Tu m’étonnes que l’extrémiste Krill considère que ses représentants politiques la trahissent.

C’est en tout cas l’occasion pour nous d’en découvrir toujours plus sur les Krill, avec notamment le fait que le soleil soit une malédiction pour eux. Il est moins surprenant de les découvrir si religieux ou si débiles lorsqu’il est question des élections : le Chancelier Suprême Krill est persuadé d’être réélu car son adversaire n’est qu’une extrémiste faisant reposer son discours sur la haine et la paix. Les humains et représentants politiques de l’Union semblent le croire quasi sur parole, alors même que sa parole est flippante et renvoie à notre propre Histoire. Bon, on ne va pas trop les critiquer, il n’y a quasiment que des acteurs que j’aime dans les guests de cet épisode.

Tout ça nous mène à la conclusion que le traité de paix sera finalement signé à Dalakos, la capitale Krill, où le chancelier suprême invite les représentants de l’Union pour y fêter également sa réélection. Oh, ça va être un sacré bordel et on sait à quoi ça va conduire : l’Orville va être dépêché pour assurer la protection d’Halsey et de toute la délégation.

Avant ça, on a tout de même droit à une scène plus sympathique et ludique dans un western étonnant. La salle de simulation de l’Orville sert donc bien à passer de bonnes soirées entre amis, même si j’ai eu du mal à comprendre pourquoi John draguait soudainement Talla – ou pourquoi elle était promue d’ailleurs. Tout ça n’est jamais qu’accessoire par rapport à l’intrigue de l’épisode de toute manière : Kelly et Ed apprennent vite qu’ils sont chargés d’aller chercher la délégation officielle pour la mener sur la planète des Krill.

C’est l’occasion pour eux de rencontrer le président de l’Union – ou juste de se contenter de ne pas être pincé par leur supérieur alors qu’ils étaient en train de boire. Et finalement, l’épisode avance plus vite que je ne le pensais : Ed et Kelly sont mis au courant du problème capital que représente l’extrémiste politique Krill. Et contre toute attente, il s’agit en fait de Teleya. Je ne l’avais pas reconnue.

Cela pose problème pour plein de raisons : Ed est celui qui a laissé Teleya repartir, et désormais, il comprend qu’il a peut-être fait une erreur car Teleya ne fait qu’attiser la haine de l’Union sur sa planète. Halsey semble aussi convaincu que moi que l’élection n’est pas gagnée d’avance pour le Chancelier en titre, et tout ne fait que se complexifier quand Ed explique à Kelly qu’il a remarqué que les informations Krill étaient pleines de fake news et de deepfakes. Franchement, ça promet pour la suite de l’alliance – mais ça laisse aussi la série dans une ambiance un brin trop sérieuse par rapport à ce qu’elle était auparavant. L’humour a vraiment disparu là, et ça explique pourquoi la série a changé de titre au passage.

Bon, et puis, il y a toujours de l’humour, notamment quand Halsey fait remarquer à Ed qu’il avait parfaitement conscience qu’il était ivre lors de leur appel téléphonique de la semaine précédente. L’échange se fait pour nous prouver qu’Halsey est toujours au top de ses capacités pour mener à bien un atterrissage mouvementé sur la planète Krill. Il le fait avec Charlie en co-pilote, et c’est étonnant comme tout de voir que c’est elle qui est envoyée sur la planète plutôt que Gordon. Ce n’est peut-être que moi, mais je m’attendais à d’autres membres de l’Orville à bord du vaisseau de la délégation.

Et en même temps, Charlie est un choix logique pour provoquer la merde dont les scénaristes risquent d’avoir besoin : elle a des idées bien arrêtées et une tendance à les balancer malgré sa hiérarchie. Pourtant, elle semble vraiment ravie d’être sur place et de découvrir la ville… jusqu’à ce que la politique Krill vienne logiquement tout casser : Teleya est élue Chancelière Suprême. Elle gagne l’élection de très peu, mais avant même d’être proclamée, ses ordres sont déjà suivis par l’armée.

Pfiou, à quoi bon être dans une autre galaxie si tout le monde s’y comporte encore pareil qu’au XXIe siècle ? Rapidement, l’ancien Chancelier Suprême est arrêté par les hommes de Teleya pour trahison. C’est aussitôt suivi de l’arrestation d’Ed, Charlie, Halsey, le président de l’Union et la représentante de la planète d’origine de Talla. Pour ne rien arranger, en orbite, l’Orville est attaqué par des vaisseaux Krill qui veulent l’aborder.

Kelly ne tarde pas à lancer l’alerte rouge et tirer les premiers coups contre les vaisseaux Krill qui allaient réussir à l’envahir. Malheureusement, sans nouvelle d’Ed, sa seule option est finalement de fuir face à l’invasion Krill. Ce n’est pas glorieux, mais c’est inévitable : elle y parvient grâce à John et Claire (étrangement absente de l’épisode) qui suivent la directive 21, mais aussi grâce à Gordon qui improvise comme il peut aux manettes du vaisseau.

Pendant ce temps, sur la planète Krill, Teleya assassine l’ex Chancelier Suprême d’un petit coup de poignard parfaitement légal. Ce n’est que le cadet de nos soucis quand le reste de la délégation est toujours en prison et doit faire face à la justice également. En cellule, la délégation commence à s’impatienter et Charlie nous rappelle les enjeux de ce qu’une guerre avec les Krill signifie vis-à-vis des Kaylon.

Par chance, Ed est finalement convoqué par Teleya, alors tout espoir n’est peut-être pas perdu – même si le président de l’Union est toujours retenu prisonnier. Le dialogue avec Teleya n’en est pas moins un dialogue de sourd entre les aspirations politiques de celle-ci et l’espoir increvable d’Ed, qui tente de la raisonner comme il peut, en vain. Il faut dire que selon elle les Krill ont désormais une chance contre les Kaylon grâce à de nouvelles armes.

Ed apprend surtout le décès de l’ancien chancelier et quel idiot il était, si l’on en croit Teleya. La vérité est toutefois que Teleya regrette de devoir tuer Ed : elle ne savait pas qu’il était sur la planète Krill quand elle a annoncé que la délégation serait exécutée, et maintenant, elle se sent un peu conne. Bon, cela dit, elle s’en remet vite : elle ordonne son exécution après lui avoir expliqué son point de vue une fois de plus, puis contacte Kelly pour lui annoncer qu’elle ferait mieux de courir dans les bras d’un autre comme elle a déjà fait par le passé, car elle ne reverra plus Ed.

C’est mal connaître Kelly, qui lance aussitôt une attaque avec l’aide de l’Union – mais alors qu’on nous annonce que la directive 21 aura encore son rôle à jouer, probablement. Comme on ne sait pas bien ce qu’elle est (à moins d’avoir oublié, ce qui est possible aussi), je vais laisser ma critique se concentrer à nouveau sur la planète Krill : Ed y est mystérieusement sauvé par les militaires qui devaient le ramener en cellule pour son exécution.

Rapidement, il est enlevé par d’autres Krill violents qui n’hésitent pas à tuer les gardes, et cette capitale paraît bien peu sécurisée franchement. Cela ne me préparait pas pour autant au décrochage de mâchoire qui allait s’ensuivre : on découvre en effet qu’Ed et Teleya ont eu… un enfant ensemble. Oui, oui, il existe désormais une petite fille mi-Krill, mi-Terrienne. Teleya ne s’est jamais présentée à elle comme sa mère et Ed n’a jamais su qu’elle existait.

Anaya, c’est son nom, est une métis sympathique comme tout, mais j’ai du mal à capter l’âge avancée qu’elle a déjà. Elle est heureuse d’être dans cette maison en tout cas, et elle joue au Rubik’s Cube version Krill. En tout cas, l’existence d’Anaya est paisible, mais elle est surtout un levier politique incroyable : ceux qui l’élèvent ont décidé qu’Ed pourrait tout à fait se servir d’Anaya pour affaiblir la position de Teleya et la convaincre de changer de point de vue sur le traité avec l’Union.

Ce n’est vraiment pas gagné, surtout quand la flotte de l’Union approche dans l’espace. Ed, lui, décide de retourner auprès de Teleya. Entre temps, il a appris qu’elle était celle qui avait décidé de le laisser vivre et s’enfuir. L’épisode nous montre ainsi que Teleya a encore un semblant de cœur pour Ed, mais il tombe aussi super mal du côté de la date de diffusion : Teleya nous explique donc qu’il était impossible pour elle d’avorter car c’était un acte illégal sur sa planète. Ah.

Cela fait serrer les dents quand aux USA la Cour Suprême vient de redonner la possibilité aux États le souhaitant d’interdire l’IVG. Bref, nous, nous sommes dans le passé, Ed vit dans un futur où les Krill sont encore plus sadiques que les américains, à forcer les couples ayant décidé d’avorter d’être confrontés à un hologramme de leur enfant.

L’épisode a toutefois déjà perdu beaucoup de temps : il faut donc avancer bien vite pour en arriver à l’exécution prévue par Teleya de la délégation. Alors qu’elle s’apprête à les poignarder, elle apprend le retour de l’Orville dans le ciel. La bataille spatiale qui s’engage est impressionnante, mais elle n’est pas la seule surprise de l’épisode. En effet, la directive 21 finit par faire son petit effet : John et Claire débarquent sur la planète Krill en étant eux-mêmes des Krill. Bien joué, Claire.

Cela permet à notre duo d’intervenir à temps pour sauver la délégation, même si le président a pris un petit coup de poignard de Teleya. La délégation permet à s’enfuir grâce aux talents de pilotes de Charlie et John. La fuite est ainsi possible et permet à l’Orville comme au reste de la flotte encore non détruit de revenir sur Terre. Les Krill ne poursuivent pas les vaisseaux de l’Union et tout est bien qui finit un peu moins bien, mais pas si mal.

Kelly et Ed peuvent ainsi papoter une fois sur Terre dans un appartement semblable à celui qu’ils avaient, et ils peuvent même se prendre un petit déjeuner loin de la guerre sur le point de venir éclater ailleurs dans la galaxie. Le président de l’Union laisse le choix à Ed de tenter de stopper Teleya en révélant l’existence d’Anaya, mais celle-ci n’étant qu’une enfant de laquelle il se sent déjà proche, Ed décide de… ne pas se servir d’elle.

C’est la meilleure décision, d’autant plus que Teleya continue d’observer sa fille. Tout n’est peut-être pas perdu… mais cet épisode nous ramène quand même plusieurs pas en arrière.

Dépité par la Cour Suprême (et le reste)

Salut les sériephiles,

C’est encore un de ces jours où je me dis que mon envie de ne pas parler de politique sur le blog n’a vraiment plus aucune raison d’être : plus on avance dans le temps, plus on fait marche arrière sur des acquis sociaux un peu partout dans le monde. Et plus ça me donne envie de m’exprimer, je dois dire. Même si WordPress essaie bien de me museler à sa manière, il faut bien reconnaître que ce blog est l’une des occasions de le faire et que j’aurais tort de m’en priver.

J’étais parti pour écrire un article sur la marche des fiertés à l’origine, et voilà qu’un attentat à Oslo dans un bar gay a eu lieu, avec un terroriste islamiste qui tue deux personnes et en blesse 21 autres. Le plus affolant est que la nouvelle passe presqu’inaperçu à côté d’un autre séisme tout aussi inconcevable – et à vrai dire, un séisme qui l’est encore plus : la Cour Suprême des USA vient d’invalider Roe vs Wade, une décision de justice qui faisait de l’avortement un droit dans tous les États.

Autrement dit, et ça a déjà commencé, les États très conservateurs qui le souhaitent peuvent de nouveau le rendre illégal, allant jusqu’à mettre en prison des médecins pratiquant l’avortement – ou des femmes souhaitant avorter, y compris parfois pour raisons médicales. Non pas que la raison derrière le choix m’importe, c’est juste pour souligner la cruauté inconcevable de ce genre de décision.

Je sais bien ce qui a mené à tout ça, je connais le système politique des USA qui fait qu’avec six juges de la Cour Suprême républicains ce genre de décision n’est pas une surprise (merci Trump…), mais tout de même, la rapidité avec laquelle tout ça se met en place est particulièrement effrayante. Cela l’est d’autant plus que l’un des juges envisage déjà de revenir sur d’autres textes vraiment importants pour la protection sociale – après avoir donné la permission de l’interdiction (ah, complexe celle-ci) de l’avortement, la Cour Suprême pourrait mettre un terme à d’autres droits bien importants liés à la contraception ou aux relations entre personnes de même sexe.

Bref, je ne sais plus quoi dire face à toutes ces nouvelles de l’autre face de la planète. Les États-Unis semblent être de plus en plus divisés entre conservateurs et démocrates, à un point où ça en devient terrifiant. Bien sûr, les États-Unis étant ce qu’ils sont, je ne doute pas de la riposte à venir d’Hollywood. Les séries (surtout sur ABC) vont avoir bien des épisodes à écrire pour dénoncer ce qui est en train de se passer, mais ça donne le sentiment de productions luttant dans le vent et prêchant ceux qui sont déjà convaincus. Oui, je pense évidemment à Grey’s Anatomy ou Station 19. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard de calendrier si la dernière a proposé cette année un épisode sur l’avortement – sa grande sœur a déjà quelques épisodes du genre.

Voir aussi : De l’importance de Station 19 et Grey’s Anatomy

Le thème revenait beaucoup ces dernières années dans les séries – je pense notamment à des scènes marquantes et inattendue dans Glow. On sait désormais pourquoi. J’ai inévitablement l’impression que tout ça est bien insuffisant. Alors j’écris. Pour rien.


PS : bien qu’il s’agisse d’un article qui devait être publié hier, je le publie finalement le 26 juin, et j’ai eu l’occasion de découvrir cet extrait d’un concert d’Olivia Rodrigo que j’aime bien trop pour ne pas le partager. Elle a invité Lily Allen en même temps, ça ne pouvait que me plaire. It’s brutal out here.