à la Une

Bingo Séries #44

Salut les sériephiles,

Le #WESéries a peut-être commencé il y a une heure, mais ce n’est pas pour autant que j’en oublie ma première création – et peut-être celle qui a le plus de fidèles : le Bingo Séries ! Dans quatre heures, une nouvelle édition va commencer, alors il est temps pour moi de dévoiler cette grille qui m’a donné du fil à retordre, parce qu’il était un peu compliqué de tout gérer de front cette semaine, avec aussi le podcast et la rentrée si particulière. Mais eh ! Si je suis là, c’est que j’ai réussi à le faire, ouf. Bon, du coup, on va peut-être s’y mettre, non ?

N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article !

Pour rappel, vous trouverez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 novembre au 7 décembre 2020. Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.

N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.

Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.

America

Des élections américaines à Thanksgiving, ce mois de novembre est très américain, non ? Ca valait bien un petit détour par celui-ci pour cette grille !

  1. Il est question d’une élection américaine : Pas forcément une élection présidentielle, pas forcément celle de 2020, mais une élection démocratique pour un poste américain. Oui, ça marche si c’est pour élire le président d’un lycée, un nouveau maire ou un gouverneur. J’aurais dû attendre avant de me lancer dans la saison 2 de Riverdale.
  2. Un personnage vivant aux Etats-Unis reçoit du courrier : Parce qu’il était compliqué pour certains bureaux de votes de recevoir des courriers avec des voix pour Biden (truqués ou pas les courriers ?), constatons à quel point nos personnages de séries ne reçoivent que rarement du courrier, si ce n’est pour avoir un parfait inconnu leur balançant le fameux « You’ve been served ». Bon, voilà, on cherche du vrai courrier, pas du numérique hein, et ça marche aussi bien si on le voit ouvrir sa boîte aux lettres que s’il a juste une enveloppe en main en entrant chez lui.
  3. Un acteur, une série, etc. ayant remporté un Emmy : Le 23 novembre, les Emmy Awards seront diffusés aux Etats-Unis ! La cérémonie est bien sûr en visio, mais qu’importe en ce qui nous concerne, c’est juste pour le contexte de ce point que je dis ça. En vrai, tout ce que je vous demande, c’est de regarder une série qui a eu un Emmy award un jour, ou une série avec un acteur qui en a eu un un jour (pas forcément pour cette série), ou une série par un producteur qui a eu un Emmy, etc. Bref, vous devez trouver un lien entre une série que vous regardez et les Emmy. Promis, c’est plus simple qu’il n’y paraît !
  4. Les personnages fêtent Thanksgiving : C’était compliqué de trouver une fête d’Halloween qui tourne mal dans les séries de 2020 parce qu’aucune série n’est à jour sur le calendrier, alors il sera sûrement compliqué aussi de trouver une série à jour pour Thanksgiving. Qu’importe, vous aurez bien envie d’aller fouiller dans de plus vieilles séries, non ?

Rouler

Frankie a tourné le dos au thème pourtant à la mode de la « série au choix » pour lui préférer celui-ci. Peut-être que Buffy et LOST sont restés des traumatismes parce qu’ils étaient des thèmes un poil trop compliqués ? Cela dit, ce thème est loin d’être évident lui aussi, jugez-en plutôt par vous-mêmes :

  1. Un personnage dans une voiture qui roule : Un point donné, c’est cadeau, vraiment ! Ne vous réjouissez pas trop vite 😉
  2. Un personnage roule des yeux : Généralement, ça signifie qu’un personnage lève les yeux au ciel, mais ça peut aussi être un personnage qui tourne de l’œil ou fait un malaise avec les yeux qui partent dans tous les sens. Vite, que Grey’s Anatomy revienne !
  3. Quelqu’un roule une cigarette : Là, on commence à compliquer les choses. C’est évident ce genre de points avec un thème pareil, mais il faut encore le trouver dans une série maintenant ! Là tout de suite, je n’ai que des sitcoms finies depuis longtemps en tête pour ce point… mais je me dis que je peux miser sur certaines séries adolescentes, avec des gaffes d’ados un jour ou l’autre.
  4. Quelqu’un qui se sert des roulettes de sa chaise: Une chaise à roulette, quelqu’un qui est pressé par le temps et ziouuuuuuuu ! Voilà. Ce n’est pas le point le plus compliqué du monde parce que ça arrive assez fréquemment dans un tas de séries, mais il faut tout de même trouver LE moment-clé où ce sera le cas. Pour bien préciser, la chaise doit aller d’un point A à un point B, même si c’est juste quelqu’un qui se rapproche finalement de son bureau.

Nouveaux personnages

De nouveau, félicitations à Niko d’avoir réussi à atteindre le 20/20 pour sa deuxième participation ! C’est un joueur redoutable de ces grilles en bien peu de temps, méfiez-vous aha 😉

  1. Un nouveau collègue dans une série : un nouveau collègue débarque au bureau, se présente ou est présenté. Le bureau, ça peut aussi être un hôpital ou un restaurant, hein ; c’est juste un nouveau personnage introduit comme collègue. Ca va, ça, c’est quand même plutôt facile à trouver, surtout que je ne dis pas qu’il doit rester indéfiniment.
  2. L’arrivée d’un nouvel ami ou allié : Il arrive toujours un moment où les personnages d’une série ont besoin d’un nouvel allié ou d’un nouvel ami. On cherche un personnage qui intègre donc le casting pour devenir un nouvel ami des personnages. Et comme je suis généreux, ça marche aussi pour les personnages qui ne sont là qu’un épisode dans certaines séries – genre, j’ai en tête Supernatural où les Winchester se font des amis dans quasiment chaque ville de tous les États depuis seize ans.
  3. De la famille plus ou moins éloignée débarque : Vous avez déjà remarqué comme les séries font parfois débarquer des frères, des sœurs, des cousins, des oncles, des grands-tantes, des demi-machin et des beau-trucs ? Ben voilà, c’est exactement ce qu’on cherche avec ce point, un personnage qui débarque et qu’on nous impose comme quelqu’un qu’un personnage (ou plusieurs !) connaissent déjà depuis très longtemps, et que nous on va devoir se farcie pour au moins un épisode – ou plus.
  4. Un ancien ami d’un personnage se tape l’incruste : C’est le même point que le précédent, mais cette fois avec l’ami d’enfance dont personne n’a jamais entendu parler avant au cours des 150 épisodes de la série, mais qui est là pour rester durablement. Ah oui, attention, durablement, ça veut dire plus d’un épisode, obligatoirement. Oui, ça complique un peu les choses, c’est le but !

Plaids & coussins

Gaëlle a également tourné le dos à un thème « série de son choix » pour privilégier un truc confortable… J’imagine qu’elle avait l’action en tête ; parce que du côté des points, ce n’est pas si évident !

  1. Un personnage sous un plaid : Vraiment, il faut que je reprenne Supergirl ! Il n’y a que cette série que j’ai en tête où l’on voit régulièrement des personnages utiliser un plaid sur un canapé. C’est pourtant exactement ça le but de ce point…
  2. Un personnage touche un coussin ou un oreiller avec sa main : Étrange, ce point, je sais, mais plutôt rigolo… Généralement, on voit les personnages avec la tête sur l’oreiller ou le dos contre un coussin. Pourtant, nous, quand on a le temps de s’asseoir sur un canapé, on remet assez souvent le coussin dans notre dos pour se caler confortablement non ? Sont-ils tous des aliens ? Ou le font-ils sans qu’on ne le remarque ? Et est-ce qu’ils font le lit parfois ? Est-ce qu’ils les époussettent ces coussins ? Trop de questions, j’ai besoin de vos yeux et de vos captures d’écran pour savoir ce qu’il en est !
  3. Un plaid plié à l’écran : Là encore, je compte sur vos yeux de lynx pour scruter l’intérieur des maisons des personnages de vos séries préférées, à la recherche d’un plaid sagement posé et plié sur un canapé ou sur un lit. Là pour le coup, il n’y a bien que dans les séries que les maisons sont toujours impeccablement rangées… Sinon, tout mon respect si vous trouvez un personnage carrément en train de plier un plaid, là, c’est le level-up de ce point !
  4. Une bataille de coussin : Je pense que ça ne demande pas plus de précisions que ça, mais évidemment, j’accepte aussi la bataille d’oreillers, du coup. Pfiou, espérons que le bonus soit simple, parce que là, ce n’est vraiment pas gagné tout ça comme points, il va falloir les dénicher !

Actions

  1. Respecter une tradition américaine pour Thanksgiving : Celle de votre choix, mais en rapport avec les séries tout de même ! Les plus cuisiniers iront se faire une dinde à manger devant un épisode (ou deux), les moins inspirés enverront un simple message de merci à des tweetos ; d’autres feront peut-être une déco, le choix est infini, l’adaptation de ce point est assez large pour que vous puissiez en faire ce que vous voulez !
  2. Trouver un épisode qui donne envie de se rouler en boule : Ne spoilez personne, svp, mais (re)voyez un épisode qui vous donne envie de vous rouler en boule, soit parce que c’est beaucoup trop triste (la fin de saison 2 de Grey’s Anatomy) ; soit parce que c’est beaucoup trop effrayant (la saison 4 de Channel Zero). Ouais, c’est un joli point pour l’année 2020, je sais, ça paraît prédestiné !
  3. Commencer une nouvelle série, avec uniquement des acteurs que vous ne connaissez pas : Parce que commencer une nouvelle série, ce serait trop facile, j’ajoute ce petit twist de l’absence d’acteurs déjà vus ailleurs. C’est beaucoup plus rigolo comme ça. Si vous séchez sur les séries américaines, n’oubliez jamais qu’il existe des tas et des tas de séries d’autres pays.
  4. Regarder un épisode, avec un coussin sur vous : J’aurais bien eu envie d’un point où il fallait créer sa propre taie d’oreillers ou de coussins via un site, mais tout le monde n’aura pas forcément le budget. Alors, j’ai décidé de miser sur la simplicité pour les actions ce mois-ci, et ça, c’est quand même plutôt chouette. Plutôt que de mettre le coussin dans votre dos, prenez-le sur vous comme un doudou. On est tous de grands enfants, après tout, non ?

Nouvelles grilles copie

Le point bonus : Troquer un point pour le Black Friday. Vous avez déjà remarqué comme parfois vous voyez quatre fois un point dans vos séries ? Et comme parfois d’autres voient trois fois un point que vous n’avez pas ? Eh bien, à partir du 26 novembre (et jusqu’au 7 décembre, oui), nous pourrons nous échanger nos points, comme des cartes pokémon. Autrement dit, si vous voyez certains points plusieurs fois, notez les bien, car vous pourrez peut-être les donner à quelqu’un en échange d’un point que lui aura vu plusieurs fois, mais pas vous. Les transactions se feront via Twitter, utilisez ensemble les hashtags #BingoSéries et #BlackFriday. Amusez-vous bien !

Ce bonus avait généré des questions la première année, donc je reprécise : vous ne pouvez donner que des points que vous avez vus au moins deux fois. Un point, c’est une référence à une série/un épisode, et vous ne pouvez le donner qu’à une personne. Maintenant si vous voyez quatre fois une voiture qui roule dans le mois (c’est tout ?) et qu’il y a trois personnes qui sont en galère sur ce point (mais que regardent ces gens ?), vous pouvez donc garder un point pour vous et donner les trois autres à trois personnes différentes.

neXt – S01E06

Épisode 6 – File #6 – 14/20
Meh. L’épisode continue sur sa lancée, mais les scénaristes ont du mal à trouver un équilibre entre leur multitude de personnages parmi lesquels peu sont vraiment développés et/ou intéressants. Comme en plus ceux que j’aime bien font de la merde dans cet épisode, j’ai eu du mal à être convaincu. Je continue de penser que la série avait beaucoup de potentiel, mais que celui-ci est mal exploité. C’est frustrant !

> Saison 1


Spoilers

Where is my mom and dad?

C’est reparti pour un petit épisode, et ça me fera du bien après une journée interminable qui est tout de même passée trop vite. Enfin… J’espère que ça me fera du bien, je ne suis pas convaincu avec cette série qui a eu tendance sur les derniers épisodes à partir un tout petit peu trop en vrille pour moi. Cela semble être de nouveau le cas avec cet épisode qui reprend avec un trafic de produit de Biomotion.

Pendant ce temps, en Californie, on retrouve la fille de Paul endormie dans sa voiture. En en sortant, elle tombe sur son père qui se trouve… sur la voiture. Allons savoir quel est l’intérêt ici de faire ça, mais on imagine que c’est pour voir s’il y a des caméras aux alentours. Il devrait le savoir pourtant puisqu’il emmène sa fille dans sa forteresse de solitude.

OK, il n’aime pas ce nom, mais c’est très exactement ça. Ainsi donc, il a une base hors circuit depuis tout ce temps ? Il a beau nous dire ça, il y a des caméras partout, et des ordinateurs à l’intérieur, j’ai un doute tout de même. Sa fille aussi : elle lui demande s’il compte vraiment trouver la solution par lui-même alors que le FBI n’y arrive pas, mais il ignore le problème et assure qu’il en sera capable.

Après, il assure aussi à sa fille qu’ils sont tranquilles, mais il a clairement de plus en plus d’effets secondaires de sa maladie. Il se met ainsi à parler avec Ted qui débarque dans l’entrepôt pour le narguer. Il est évident qu’il s’agit d’une hallucination, même pour Paul ça devrait être évident, mais il ne s’en rend pas compte.

Sa fille, en revanche, se rend bien compte qu’il y a un souci avec son père. Elle recommence donc à le questionner sur ses symptômes et sa maladie… une fois de plus, en vain. Il ne veut rien dire, mais il la laisse lire les documents médicaux sur ses insomnies, tout de même. Abby s’isole alors pour digérer les infos… mais cela laisse Paul seul dans l’entrepôt, ce qui n’est pas une bonne idée.

Il se met à entendre neXt qui lui promet de trouver un remède pour sa fille, parce qu’il y a assez de données médicales en ligne pour trouver une contre-protéine efficace. Hmm. J’aime bien les intelligences artificielles, mais elles ont des limites tout de même. On va mettre tout ça sur le compte d’une hallucination de Paul, surtout qu’il enchaîne en parlant à une Abby enfant. Pas bien crédible, tout ça.

Il se rend donc compte qu’il est encore en train d’halluciner et sort à son tour pour parler avec Abby qui a décidé de ne pas avoir d’enfant pour ne pas refiler la maladie à un enfant. Hmm. Ce n’est pas comme ça que ça marche la vie, surtout qu’elle n’est même pas sûre que son enfant choperait la maladie. Bref, ça me paraît radical et gros comme décision… mais venant de cette série, pourquoi pas.

Reste à savoir si cette Abby est la vraie ou non, cependant. Avec Paul, je me dis qu’il a très bien pu paumer sa fille quelque part et continuer à l’halluciner ensuite.

Je pense que c’est surestimer la série de penser ça, par contre. Je veux dire… on enchaîne ensuite avec Paul parlant au cadavre d’un pendu, puis à lui-même qu’il hallucine et à… lui-même, encore. Oui, oui, trois Paul pour le prix d’un. C’est trop pour moi, surtout qu’on n’était pas sûr de la qualité à la Orphan Black, hein.

Ne supportant plus les hallucinations, Paul choisit alors de se faire une petite thérapie par l’électrochoc, parce que pourquoi pas. En revanche, la série y va trop fort dans ses musiques dramatiques et à suspense. Ça devient lourd et je le pensais déjà la semaine dernière. Paul ? Il survit bien sûr, mais c’est pour mieux avouer à Abby qu’il ne se souvient plus de son nom. Charmante, cette relation père-fille. Et au secours, pourquoi Abby décide-t-elle ensuite de s’inquiéter pour son père et de prendre les pires décisions possibles ?

Le vrai Ted, celui qui n’est pas hallucination, est bien occupé cette semaine. Toujours aux ordres de neXt, on le retrouve en train de coucher avec sa femme et de se dire super heureux… Mais ils sont interrompus par un coup de fil professionnel, évidemment. Ted a décidé de faire une confiance aveugle à neXt désormais, mais on sait que c’est la pire des idées.

Il organise donc une conférence de presse avec Singapour pour parler de NeXt et de ses ambitions de devenir un nouveau leader mondial. Il est clairement prêt à devenir un nouveau Dieu avec son intelligence artificielle là. Il a vraiment une sale tronche en plus, un vrai méchant. Ca m’a soulé de voir Abby l’appeler.

Elle décide donc de l’appeler pour lui balancer toutes les infos qu’elle a. Rah. Je l’aimais bien pourtant, elle… Mais là, elle fait tellement de merde. Elle contacte son oncle, lui explique pour la maladie de son père, les électrochocs, son emplacement… Le tout pendant que son père trouve enfin un peu de repos. Comme par hasard !

Pas un instant elle ne trouve étonnant que son oncle veuille savoir absolument où elle est ou ne lui demande de connecter un téléphone à l’ordinateur sur lequel est le disque dur. La voilà donc qui se rend complice du formatage du disque dur qui aurait pu sauver le monde. Et elle a beau raccrocher ensuite au nez de son oncle en comprenant qu’elle a été manipulée, c’est bien trop tard pour ça. Forcément.

Quand il le découvre, Paul est un brin vénère, mais finalement, ça l’aide à comprendre le rôle grandissant de son frère dans les manipulations de neXt. La fin d’épisode le voit donc quitter au plus vite l’entrepôt avec sa fille, parce que bien sûr, leur localisation est compromise désormais.

Lorsqu’on reprend ENFIN sur le cliffhanger de la semaine dernière, c’est pour mieux voir Shea et son mari réussir à se libérer. Ils prennent aussitôt un fusil et se mettent en tête de rattraper le grand-père qui a une bonne longueur d’avance sur eux. Soit. Shea contacte également Ben pour lui demander de tracer sa voiture parce qu’Ethan a été enlevé.

Cela dit, après le cliffhanger de la semaine dernière, je ne suis pas convaincu qu’Ethan se laisse embarquer comme ça. Il a eu tendance à s’énerver un peu dans les premiers épisodes, tout de même. En plus, les mensonges du grand-père comme quoi ses parents étaient d’accord pour qu’il l’embarque, ce n’est pas super crédible. Pourtant, ça semble avoir un effet sur Ethan qui sort la main du sac à dos dans lequel se trouve le flingue de sa mère. Allons bon.

En parallèle, Tyler et Shea s’engueulent bien évidemment. Il y a de quoi : elle a légèrement menti depuis le début de leur relation sur la mort de son père qui n’est, apparemment, pas si mort que ça. Je peux comprendre qu’elle ne veuille pas parler d’un père emprisonné à vie au premier rencard, m’enfin, quand t’as un gamin avec, autant le préciser, tout de même, non ? Ce n’est pas comme si la prison à vie était un truc sûr. J’ai vu assez de séries et de films pour savoir que ce n’est jamais touut à fait un plan sûr.

Le plan du grand-père me paraît bien plus sûr à emmener Ethan dans un aéroport en lui parlant de son arrière-grand-père. Ca me paraît assez logique. Ben et Shea sont sur le coup, à communiquer au téléphone pour tenter de retrouver Ethan. Quelle tristesse pour un acteur de se retrouver coincé dans des scènes au téléphone comme ça.

Allez, ça n’empêche que ça prend du temps de s’échapper en avion pour aller au Mexique. Du temps, de l’argent et un ouvrier qu’on maltraite pour réparer l’avion au plus vite. Une fois que c’est fait, le grand-père n’hésite pas à poignarder ce pauvre ouvrier tout gentil avec lui… pour finalement découvrir quand il rejoint Ethan que celui-ci a un flingue. Si le gamin n’hésite pas à braquer son grand-père, je dois dire que j’ai eu du mal à ne pas rire de le voir avec son crucifix en train de menacer un adulte.

Ca reste un flingue, donc dangereux, mais il n’avait pas beaucoup de crédibilité Ethan, il était évident qu’il n’allait pas tirer. Heureusement pour lui, sa mère et son père finissent par arriver. Armée du fusil, Shea a bien plus de succès pour isoler son père de son gamin et… le tuer de sang-froid ? On ne nous montre pas de cadavre, alors j’imagine qu’il est encore en vie, mais pour l’instant, on est supposé croire que Shea n’a pas hésité à tuer son père. Soit.

Tyler n’est pas trop heureux en tout cas. Une fois Ethan endormi, il essaie de confronter Shea sur ce qu’il s’est passé, mais aussi sur de possibles autres mensonges. Le problème, c’est qu’il y en a d’autres. Elle abuse là. Elle lui raconte enfin son passé, et elle arrive à être bien touchante, parce qu’évidemment, elle a un passé de merde, ce qui la rend heureuse de savoir que son père est mort.

Il a beau être triste pour elle, Tyler n’est pas sûr de pouvoir encore faire confiance à Shea. Il décide donc d’emmener Ethan chez ses parents à lui, qui ne sont pas des meurtriers en puissance. C’est effectivement une étape logique : Ethan sera plus en sécurité là-bas qu’auprès de sa mère.

Sinon, j’ai raté une étape, je crois. CM et Gina ne sont plus à l’hôpital, mais dans un camp de SDF ? Je ? Bon. D’accord, c’était dangereux l’hôpital, je comprends… mais ils n’ont servi à rien. Les scénaristes n’ont plus rien à leur faire faire, c’est fou. Je le sentais bien dès le départ que cette équipe autour de Shea allait être un poids mort, mais dans cet épisode, c’est flagrant. Il y a des acteurs bien payés pour pas grand-chose.

> Saison 1

Top 50 – 48 et 47

Salut les sériephiles !

Je le dis chaque année, je crois, mais je suis surpris de me rendre compte qu’en ce début de mois de décembre, il fait super froid alors que ça allait encore la semaine dernière pour manger dehors le midi – histoire de pas s’embêter avec les protocoles sanitaires. OK, la partie sur le protocole sanitaire, c’est nouveau de cette année, j’avoue. Alors qu’est-ce qui atterrit dans notre case du calendrier de l’avent aujourd’hui ?

survive quibi | Explore Tumblr Posts and Blogs | Tumgir

48. Survive (S01)

Aperçue sur l’éphémère Quibi, cette série ne valait pas du tout que j’y consacre le temps que j’y ai passé pendant le premier confinement. Par chance, elle n’était pas très longue à subir, puisque les épisodes faisaient moins de dix minutes chacun ; et par chance, j’avais justement dix minutes de train pour aller au travail quand j’ai repris le boulot en déconfinement… Malgré une très jolie esthétique, la série me plongeait dans l’ennui et dans une torpeur mortelle, ce qui n’était pas volontaire et qui est même plutôt ironique vu le titre. Qu’est-ce que c’était mauvais… et regardez-moi comme je surnote les choses en lui cherchant plein de qualité ! Moyenne de la saison : 13,8/20

Riverdale Season 5 Spoilers, Air Date, Cast News, and More

47. Riverdale (S04) ???

C’est ambitieux, puisque je n’en suis qu’au début de la saison 3… mais j’estime que la saison 4 finira à cette place ! Je l’ai dit hier, j’ai comblé pour arriver à 50, et je ne perds pas espoir d’être à jour dans la série pour le 1er janvier (sachant qu’elle revient une vingtaine de jours plus tard). Ca suppose de me bouffer beaucoup d’Archie et Veronica d’ici là, mais je sais que j’en suis capable. Reste à voir si je le ferais. Quoiqu’il en soit… la saison 4 ne pourra pas avoir plus de 14 de moyenne au rythme où la qualité se dégrade. Même avec beaucoup de bonne volonté et de notation au quatrième degré, faut pas déconner, quoi.

PS : On notera que dans l’article d’hier, je parlais de la saison 5 de Supergirl… en utilisant exactement le même gif que l’an dernier pour la saison 4. Oups. Tout est dit sur la qualité de la série si en un an les gifs que je cherche ne changent pas ! :’)