à la Une

Bingo Séries #43

Salut les sériephiles,

Il faut apparemment que je me fasse une raison : je suis fan de mes grilles de Bingo chaque mois, mais je n’arrive pas du tout à les compléter. Mais alors vraiment pas du tout ! C’est la catastrophe, tout simplement. Ce n’est pas grave, je persiste et signe, surtout que nous avons ce mois-ci encore trois gagnants, dont un qui s’est enfin décidé à tenter l’aventure du Bingo ce mois-ci ! Ca fait plaisir comme tout et ça me remotive, alors on est parti pour une nouvelle grille, en espérant qu’elle vous plaira !

N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article !

Pour rappel, vous trouverez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 octobre au 7 novembre 2020. Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.

N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.

Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.

Automne sanglant

Eh, ça devient compliqué d’être original dans le nom des thèmes pour Halloween, mais je fais de mon mieux, et j’aime bien la sonorité que ça donne ! Et concrètement, ça donne quoi ?

1. Des feuilles mortes à l’écran : Ah les jolies feuilles d’automne emportées par le vent en ronde monotone tombent en tourbillonnant et il est bien logique de recommencer à en chercher à l’écran, ce qui va être un peu plus compliqué que d’habitude puisque les networks nous pondent cette semaine les séries d’été. Comme je ne demande pas forcément à voir les paroles de cette chanson que vous avez peut-être en tête désormais (de rien, ce n’est que le début de l’article !), c’est assez simple tout de même : vous devez juste chercher des feuilles au sol. En revanche, quand elles sont encore sur les arbres, elles ne sont pas tout à fait mortes, alors elles ne comptent pas vraiment pour cette grille 😉

2. Des gouttes de sang sur le sol : C’est Halloween ou pas ? Les gouttes peuvent être des traces de sang bien étalées parce que je vais être gentil, mais elles doivent être au sol, pas sur le mur. Bon, je pense que vous avez tous en tête l’image que je cherche, je ne développe pas plus que ça !

3. Une fête d’Halloween qui tourne mal : C’est un grand classique d’avoir l’épisode d’Halloween fin octobre habituellement, mais là, je ne sais pas trop comment ça va se dérouler… J’ai des saisons à rattraper de toute manière, alors je croise les doigts. Concrètement, nous cherchons donc des personnages qui fêtent Halloween, mais dont la soirée tourne mal de différentes manières : ça peut être un meurtre/un slasher dans le pire des cas ; mais ça peut aussi être juste une panne de courant ou une dispute. Le point est volontairement large dans la tournure choisie… à vous d’en faire ce que vous voulez et de me harceler sur Twitter pour avoir la confirmation que ça marche bien !

4. Quelqu’un utilise le mot « haunted » : Est-ce que je fais de la promo pour Haunting of Bly House qui commence vendredi sur Netflix ? Probablement, mais vous ne le direz pas, hein. Concrètement, rien ne dit que le mot sera utilisé dans la série, en plus. On cherche donc une maison hantée, ou un lieu hanté, et donc quelqu’un qui nous dit le mot « hanté ». Ou juste quelqu’un qui le dit. Allez, ça peut être à l’écrit aussi, parce que je suis généreux, contrairement à ce que certains vous diront sur Twitter !

LOST

Tequi est retombée sur le point « une série au choix » qui apparemment plaît beaucoup, puisqu’elle a aussitôt décidé de le choisir. Ce qui est bien, c’est que vous ne choisissez que des séries que j’adore… C’est donc parti pour des points qu’on espère moins galère que ceux du thème Buffy du mois dernier !

5. Quelqu’un prononce le mot « island » : On peut en dire ce qu’on veut, s’il y a bien un mot pour résumer LOST, c’est celui-ci. Par chance, c’est un mot que l’on peut entendre dans un tas de contextes différents dans plein de séries. Plus qu’à se mettre en quête d’une série où il est question d’une île, donc !

6. Un personnage marche en forêt : Les envolées de la caméra pendant les randonnées sur l’île avec la musique de Michael Giacchino sont tellement cultes que c’est la première image que j’ai eu quand j’ai pensé à la série. Il n’y a donc plus qu’à trouver une série où des personnages marchent en forêt, et si possible avec un sac à dos de randonnée. Je n’en demande pas forcément tant, c’est juste pour le fun. Et je regrette la fin de The 100, maintenant !

7. Quelqu’un revient sur ses pas ou sur une décision radicale : We have to go back. Qu’il s’agisse d’un demi-tour pour se lancer dans une course-poursuite ou de quelqu’un qui décide de ne plus déménager à l’autre bout du pays pour rester auprès de son amoureux/se, en passant par les divorcés qui se remettent ensemble ou les meilleures amies qui recommencent à se parler après un drama de lycée, tout est possible !  

8. Des chiffres maudits à l’écran : 4 8 15 16 23 42 et allez, 108, parce que plus on est de fous, plus on rit ! Bien évidemment, je ne vous demande pas de trouver la liste complète des chiffres parce que ce serait compliqué, mais exactement comme lorsque vous regardiez (peut-être ?) la série, de trouver au moins un des nombres de la suite des chiffres maudits. Ca peut être qu’il est 8h15, qu’il y a 108 places disponibles dans le parking ou 48h de promotion dans un magasin… peu m’importe, à vrai dire. Une seule fois les nombres à trouver, en souvenir du bon vieux temps !

I feel good

Félicitations à Shin Niko d’avoir réussi à atteindre le 20/20 pour sa première participation ! Ce n’était pourtant pas évident… et il joue la carte du risque avec un thème un peu flou et à l’opposé de ce qu’il a prévu de voir le mois prochain. Ca va être drôle !

9. Quelqu’un sautille (ou danse) de joie : Faut quand même une sacrée bonne nouvelle pour sautiller, ou juste être tout le temps dans l’excès. Eh, ça se trouve malgré tout assez simplement dans tout un tas de séries je pense, donc à vous de jouer. A noter, dans le cas de la danse, c’est censé être une personne qui danse seule, pas un couple ou plus… C’est vraiment la petite danse de la joie, vous devez probablement voir ce que je veux dire, sinon je vous renvoie à Dawn de Buffy en fin de saison 6.

10. Un orgasme dans une série : Y a-t-il un moment plus feel good dans la vie ? L’orgasme doit être vu ou entendu, mais quand je dis vu, le gros plan sur le visage suffit hein, qu’on n’aille pas m’accuser de vous faire regarder des séries pornographiques alors que ce n’est pas du tout le but. Bon… Ca va être sympa les captures d’écran pour ce point, je sens !

11. Quelqu’un dit qu’il se sent bien : C’est très large, mais c’est aussi très restreint. On veut quelqu’un qui dit « I’m fine » ou « I feel good », en gros… Un « it’s fine » peut passer aussi. Et donc, il suffit d’un « ça va ? » pour valider ce point en théorie. Il faut bien des points simples parfois…

12. Du sucre ou des épices dans un épisode :  Promis, je ne suis pas tombé sur la tête, ce sont les paroles de la chanson (« Whoa ! I feel nice, like sugar and spice »). À l’origine, j’avais carrément écrit qu’il fallait voir les deux dans l’épisode, mais c’est tellement rare d’en voir ! Cherchons du côté des personnages qui font la cuisine… Tous les types d’épices ou sucre fonctionnent donc, ça fonctionne sous toutes les formes et on va se retrouver à espérer voir les personnages mettre du sucre dans le café, là.

Avion

J’espère quand même que vous aviez remarqué que j’ai proposé tout un thème sur LOST sans parler d’avion ! Le hasard fait les choses bizarrement, et Luthien, créatrice du Spot It Drama si vous regardez des séries asiatiques, a choisi le thème avion alors que je devais déjà composer avec le vol 815… Bon ben double ration du carton d’ABC, allez !

13. Un avion est visible dans le ciel : C’est un point qui est plus compliqué que prévu, parce qu’il est rare de voir des avions dans le ciel au-dessus des personnages, surtout qu’ils sont parfois effacés en post-production, merci bien… Il faut donc miser sur les scènes à l’aéroport ou dans les airs pour valider ce point !

14. Une scène à l’intérieur d’un avion : Cette fois, l’avion n’est pas obligatoirement en vol, mais on doit voir les personnages au sein de celui-ci. Il n’y a pas vraiment de complications possibles sur ce point, je pense, c’est tout de même assez simple comme idée.

15. Un avion autre que commercial est vu : Les Boeing et autres gros avions blancs ne fonctionnent pas pour ce point… On veut des avions militaires, des avions futuristes, un coucou comme dans LOST, des objets volants qu’on identifie comme avion, mais qui ne ressemblent pas pour autant à la représentation classique et habituelle de l’avion.

16. Un crash d’avion : mayday mayday hurle le pilote de l’avion de LOST. Ou de Fringe. Ou de plein d’autres séries ! Il y en a même un dans The Walking Dead World Beyond si vous voulez tout savoir… Bref, ça arrive d’en voir dans nos séries, et il faut maintenant en voir pour valider ce point. Le crash peut être vu pendant qu’il a lieu, les épaves d’avion sont validées également si c’est après le crash et on va être très large et accepter aussi les vaisseaux spatiaux ou les hélicoptères pour ce point. Je suis généreux, je sais, je n’arrête pas de le dire !

Actions

17. Un personnage meurt dans une série d’horreur : Ce n’est pas exactement une action, mais en même temps si, puisque ça suppose de regarder une série d’horreur… Donc voilà ! Une série d’horreur, c’est large, il suffit que ce soit une série qui essaie de jouer sur vos peurs pour que ça fonctionne. Juste, un cadavre dans Les Experts, ça ne fonctionne pas, quoi… Et une fois de plus, pas de spoilers dans les captures d’écran si vous devez en faire, svp !

18. Trouver les chiffres maudits… dans votre vie de sériephiles: Qui parviendra à compléter la liste des nombres en premier ? Bien sûr, c’est facile de trouver un épisode 4 en octobre, une saison 8 qui traîne ou un épisode d’une durée de 42 minutes… Mais que faire 15, 16 et encore pire 23 ? A vous d’être originaux et de trouver l’apparition de ces chiffres sur vos sites de streaming, dans les pourcentages de vos stats de sériephiles, etc. Pour valider le point, il faut les six nombres au complet, et vous avez tout mon respect si vous trouvez aussi de quoi faire avec le 108 !

19. Manger un plat épicé devant une série : On a déjà eu plein de points sur le sucre dans les différentes grilles du Bingo, mais c’est la première fois que j’ai la possibilité de proposer des épices, moi qui mange toujours tout avec du curry et, de plus en plus, avec du piment maintenant. Je vois d’ici les réclamations, alors on va étendre aux herbes de Provence, aux clous de girofle, au thym et à tous les trucs qu’on peut mettre parfois dans nos plats pour leur donner plus de goûts.

20. Un avion en papier… de sériephile : Je vous laisse à vos meilleurs origamis pour finir cette grille… De sériephile ? À vous de dessiner le logo Océanic dessus, ou de dessiner un logo de Charmed, ou de nous épater avec une idée originale pour en faire vraiment un avion qui exprime votre amour des séries. C’est un point plutôt rapide, en vrai, et rien ne vous empêche d’ensuite faire se crasher cet avion dans votre décoration d’Halloween, avec plein de sang autour… Oui, non, parce que je me rends compte que je n’ai pas parlé de vos décos d’Halloween, mais j’aime bien les voir, moi ! Vos déguisements aussi, si jamais. Je ne suis pas du tout sûr de fêter Halloween cette année avec le Covid, en plus…

  • Le point bonus : comme les années précédentes, le bonus geek est tout simple ce mois-ci, mais il n’est pas au goût de tout le monde comme il s’agit d’une action ! En effet, il consiste à vous créer un rituel autour d’une série et nous en parler. Regarder tous les épisodes d’une traite, les regarder en étant habillé toujours pareil (si c’est une fois par semaine, ça passe, une fois par jour, vous commencez à être crado), les regarder en mangeant la même chose à chaque fois, en allumant une lampe en particulier, etc. Dans l’idéal, il faut que votre rituel corresponde aussi à la série, genre « manger des crevettes devant The Good Place » ou « voir AHS à la bougie », ça passe bien, mais « regarder Grey’s Anatomy en étant assis sur mon canapé »… bof ! Le regarder en blouse blanche, en revanche, ça passe, surtout à Halloween… Sauf que la série n’aura pas repris à Halloween, mais vous voyez l’idée. Bon, n’hésitez pas en cas de question !!

Et sinon, j’ai vraiment trop envie de tester ce truc depuis la mise à jour WordPress, alors…

Allez, hop, je participe au #BingoSéries d’Octobre/Novembre… La grille sur le blog de @ShipouJG est terrible pour #Halloween !
https://justonemoreep.com/2020/10/06/bingo-series-43/

The Walking Dead World Beyond – S01E03

Épisode 3 – The Tiger And The Lamb – 14/20
Le problème avec cette série, c’est que j’ai l’impression que les scénaristes sont hyper satisfaits d’eux à chaque épisode malgré des personnages aux interactions trop schématiques. On sent qu’ils veulent introduire des sortes de relations « cool »… mais elles n’arrivent pas vraiment à l’être. Je trouve que ça alourdit l’ensemble, bien sauvé par les effets spéciaux et des intrigues qui me donnent encore envie de revenir. Ouf… pour le moment. J’espère qu’ils vont arrêter d’en faire trop !

> Saison 1


Spoilers

I’m where I supposed to be too.

J’aurais dû regarder cet épisode le dimanche pour continuer ma petite tradition et pour rester à jour, surtout, mais je n’en ai pas eu l’occasion. Là, clairement, je devrais être en train de dormir, mais j’ai envie de savoir ce qu’il adviendra de ces adolescents… et particulièrement d’Hope. Celle-ci a donc décidé de devenir un appât pour sauver le groupe, selon le plan d’Elton.

Elle réveille ainsi le groupe avec un message talkie-walkie qui ne rassure personne et particulièrement pas Iris. Il faut dire qu’elle se met en danger sans qu’on ne voie rien pour le bien de la mise en place de l’épisode… mais bon, je n’ai pas trop peur pour elle, je vois mal comment la série pourrait se passer d’un de ses personnages les plus développés si vite.

Ainsi donc, j’écoute son plan sans la moindre inquiétude. Elle réussit à atteindre un bureau depuis lequel elle approche de la sirène qu’elle souhaite faire sonner et qui aidera les autres à s’enfuir. Les autres s’organisent comme ils peuvent, avec Silas qui refuse toujours de tuer les zombies. À la place, il se propose pour porter les sacs de ses amis, le tout avec un masque aussi. Décidément, les séries de zombies c’est marrant ; je n’ai pas souvenir que les personnages se masquaient si souvent auparavant.

Bon, bien sûr porter les sacs n’était pas la meilleure de ses idées : il se retrouve confronter à un zombie qui lui fait perdre ses moyens en le ramenant à son passé. En effet, l’épisode commence par un flashback concernant Silas, écoutant en boucle des messages d’anniversaire de ses parents, alors qu’il a les mains ensanglantées et des menottes. On comprend assez vite qu’il est probablement un meurtrier et que c’est pour ça qu’il ne veut pas tuer de zombies désormais. La construction de la série reste hyper étrange pour recréer une linéarité, mais je m’y tiens pour la série, peu importe comment elle est construite dans ses flashbacks, j’essaie de m’y accrocher.

Il faut dire ce qui est : apprendre à connaître à Silas est plus que nécessaire. Par contre, le voir arriver à la communauté et être intégré par Felix et son propre oncle, je ne sais pas trop quel était l’intérêt, mais ça ne m’a pas botté du tout. On le voit ensuite rencontrer Iris alors qu’il fait le ménage dans le bureau de son père (à elle), et la première scène entre eux m’a blasé aussi. En plus, il y est question d’un dessin de tigre laissé derrière elle par Iris et… pfiou, c’est gros.

Dans le présent, Iris, Elton et Silas arrivent donc dans le bureau où était Hope quelques minutes plus tôt, sans le moindre encombre. Ils décident alors de fouiller l’étrange bureau, à la recherche de bouffe ou denrées utiles. Soit. Iris s’inquiète pour sa sœur, mais elle n’en oublie pas qu’elle doit aussi aider Silas à faire face à ses démons intérieurs.

Ils sont interrompus par Elton trouvant une porte verrouillée… derrière laquelle se trouvent Felix et Huck. La série prend des raccourcis, c’est bien trop facile, franchement. Par contre, quelle horreur de voir Felix tenter de faire la morale à Iris en vain. Soyons honnêtes, ça n’aide pas la série d’avoir une ado aussi insupportable comme lead.

Hope, elle, se rend dans un entrepôt où elle est confrontée à quelques autres zombies. Elle doit toutefois sonner l’alarme et n’a pas vraiment beaucoup de temps pour le faire. Malgré tout, elle est paralysée par la présence d’un zombie, qui s’éclate finalement la tête dans une porte. C’est suffisant pour qu’Hope se remette en mouvement et découvre que l’alarme… ne fonctionne pas.

C’est con. En parallèle, Felix découvre donc que Hope est celle qui lui laissait une piste alors qu’Iris est l’adolescente débile derrière ce projet de randonnée. Silas tente d’expliquer la démarche de Hope, qui veut juste fuir son passé la hantant, exactement comme lui. Huck n’est pas très maligne avec lui, s’en prenant directement à l’adolescent qui n’y est pour rien. Au moins, ça permet à Iris d’être à nouveau gentille avec lui.

Bizarrement, je trouve que le duo Iris/Silas fonctionne plutôt bien. Je n’aime ni l’un ni l’autre, mais ensemble, ils sont plutôt intéressants. En plus, on découvre un peu le passé de ce personnage à cette occasion, histoire de savoir que les autres adolescents de son passé étaient des connards le harcelant dans son dos. Passionnant, vraiment. Non.

Dans le present, Hope parvient donc à réparer l’alarme super simplement – contrairement à ce qu’elle dit – et elle découvre, grâce au talkie-walkie, que son plan a fonctionné et que désormais Felix est avec sa sœur. Soulagée de savoir que les autres sont en compagnie d’Huck et Felix, elle insiste pour se mettre en danger et sonner l’alarme seule. Felix accepte, allons savoir pourquoi, ne sachant pas où est l’alarme. C’est si compliqué à voir ??

Hope a le temps d’un petit adieu à Iris, au cas où, et la relation entre les sœurs me blase de plus en plus, avec des doigts d’honneur qui n’ont absolument aucun sens. On sent que les scénaristes sont contents d’eux et des petits trucs entre les sœurs, mais ce n’est pas glorieux. Bref. Hope finit par sonner l’alarme, permettant aux autres d’avoir un chemin pour s’enfuir, avec un poème d’Iris, lu par Silas, en voix-off (au secours !). Les effets spéciaux sont excellents : Hope fout le feu à quelques zombies. Eh, ça fonctionne pas mal.

Hope se tord toutefois la cheville, puis finit par être mis très mal en point par deux zombies fusionnés qui réussissent à la mettre K.O. Elle est alors sauvée de justesse par Iris qui tue un des zombies, avant d’être mise à mal à son tour par le deuxième. C’est suffisant pour que Hope le tue. Et ça, c’est sympathique, comme scène… même si c’est forcé. Elton vient alors en aide aux filles pour qu’elles puissent s’enfuir, tandis que Silas joue son rôle en retenant quelques pneus s’effondrant sur lui et sur le passage ouvert.

Tout le côté pseudo-poétique de cette scène, qui donne son titre à l’épisode, m’est passé complètement au-dessus en revanche. Dommage. La scène suivante voit alors tous nos héros se faire une petite lessive après une journée dans le brasier. Clairement, tout devait puer la cendre, je les comprends… Mais c’est étonnant comme choix de scène.

Ils ont passé le brasier… mais maintenant que Felix et Huck sont là, le but d’aller jusqu’à New-York est plus que compromis. Les adolescents refusent de faire demi-tour ou de contourner le brasier pour rentrer, ce qui fait que Huck et Felix finissent par accepter la proposition de nos adolescents. Chacun est persuadé d’être là où il est supposé être, à commencer par Silas qui a enfin trouvé sa place dans le monde.

Les adultes acceptent donc de se faire mener à la baguette par les adolescents et avant de repartir, Hope… décide de raconter à sa sœur toute la vérité sur la mort de leur mère. Je ne comprends pas trop ce qui la pousse à tout révéler à ce moment précis, honnêtement. On va dire qu’elle a vu que sa sœur avait changé et était désormais une meurtrière elle aussi, mais ce n’est pas exceptionnel comme développement de personnage.

Les deux sœurs font la paix facilement malgré cette révélation, et elles tombent ensuite sur Felix qui espère encore les faire changer d’avis. Il avoue qu’il continuera à tenter de leur faire faire demi-tour jusqu’à ce qu’elles le fassent. C’est un sacré manque d’autorité, on n’est pas sorti de l’auberge si on doit se taper ça à chaque épisode. Entre ça et le flirt Silas/Iris, je crains le pire pour la suite. Je reste plus engagé dans l’histoire Elton/Hope, avec Elton qui veut récupérer absolument ses sacs dans lequel se trouve le manuscrit inachevé de sa mère, quitte à en mourir. Bon.

Il est temps alors d’en arriver au cliffhanger, qui nous ramène les personnages du début. Kublek reçoit donc la visite de Barca, un de ses soldats ayant participé au massacre du premier épisode. La visite se déroule dans un appartement en brique très classe avec vue sur une jolie ville. Barca, le soldat, lui confie alors ne pas être certain de ce qu’ils ont fait : il ne voit pas le menace que le Campus allait peut-être devenir et il regrette d’avoir tué tant de monde.

Kublek lui explique alors qu’ils étaient sur le point de devenir une menace pour le monde qu’ils ont créé… euh. OK. Eliminer la menace avant qu’elle ne le devienne, je ne suis pas convaincu. Barca finit donc en prison pour ses doutes, alors que Kublek feint d’être à l’aise un moment dans son appartement de luxe avec télévision et VHS. Curieux de savoir ce que donnera la suite de la série avec cette intrigue, parce que je pensais qu’on n’en saurait pas plus avant la fin de saison. Je suis tellement impatient de savoir ce que donnera cette intrigue qui apporte quelques réponses très attendues !

> Saison 1

Fear the Walking Dead – S06E02

Épisode 2 – Welcome to the Club – 13/20
C’est un étrange épisode qui possédait pas mal de bonnes idées et avait du bon potentiel… mais ne parvenait pas à l’exploiter comme il faut. Grosso modo, on suit mes personnages préférés dans une journée pas bien passionnantes et la construction de certaines intrigues fait tellement de détours et une marche arrière que l’on fait du surplace pour pas grand-chose. Déçu… parce que j’en attendais beaucoup trop, tout simplement.

> Saison 6


Spoilers

We need to keep all our people safe, and there’s another way.

Je suis peut-être en vacances, mais j’ai quand même trop envie de savoir de quoi il va en retourner dans cette saison pour ne pas profiter de la nuit pour regarder cet épisode. Ce n’est pas sérieux ? Quimporte, je le fais quand même. Alicia, quoi ! L’épisode commence par de nouveaux inconnus qui se voient offrir une chance par Virginia.

Je sens que nous n’avons pas la même définition de chance… Et effectivement, on découvre rapidement que la chance qu’ils ont consiste à pouvoir se faire fusiller ou tenter de survivre face à une meute de zombies affamés. Bon, elle a la gentillesse de les armer, certes, mais ça craint quand même énormément. J’ai de la peine pour ces humains qui ne peuvent pas fuir et sont forcés de faire face à des zombies eux-mêmes coincés dans un hangar à la porte coulissante.

Les choses tournent finalement plus mal que prévues et le seul qui survit est celui qui précisément voulait fuir au plus vite face à cette épreuve de dingue. C’était bien drôle à voir, ma foi, surtout que le connard qui pensait avoir tous les pouvoirs se retrouve finalement aspiré sous la porte coulissante par les zombies. Franchement ? La scène est kiffante, même si on ne sait pas exactement de quoi il en retourne.

Après le générique, on retrouve ENFIN Victor et Alicia. Ils portent des masques, ce qui est plutôt rigolo en cette période, sachant que tout a été tourné avant… Ils sont apparemment de corvée, même si on ne sait pas bien en quoi consiste leur corvée pour le moment. Un homme – qui se définit comme un ranger – leur demande toutefois de déplacer tout ce qu’ils sont en train de faire parce qu’il veut profiter de son repas sans avoir à sentir les odeurs de merde.

Ouep, on comprend donc qu’ils sont occupés à jouer les chasses d’eau pour nos nouveaux ennemis. Ils déplacent donc des seaux de merde, et ça ne plaît pas tellement à Victor qui n’hésite pas à se rebeller face à ce ranger. Si ce dernier est motivé à l’idée de le tuer, il laisse rapidement tomber les choses quand une certaine Dakota – la fille de Virginia ? Elles se ressemblent – l’en empêche. On découvre au passage que le connard de ranger s’appelle Marcus.

Dakota ? Elle sympathise comme elle peut avec Alicia et Victor, qui sont emmenés évidemment vers Virginia, occupée à se faire couper les cheveux par notre increvable Daniel. Bien qu’increvable, il refuse finalement de parler à Alicia et Victor, préférant ne pas risquer d’ennui avec Virginia. Cette dernière a une jolie coupe de cheveux (non) et un très joli bureau où elle informe Alicia et Victor qu’elle va les replacer ailleurs qu’aux latrines, parce que tout de même, ils valent mieux que ça.

Mouais. Elle les abandonne volontairement avec Daniel, qui continue de refuser de les reconnaître. Ben ça alors, il est convaincant le vieux quand il joue les amnésiques. C’est gênant. En plus, soyons honnêtes… on se fait un peu chier dans ce début d’épisode. Cela m’emmerde d’autant plus que ‘adore Alicia et j’aime beaucoup Victor ! C’est horrible quand des personnages qu’on aime finissent dans des épisodes peu exceptionnels.

Bon. Qu’importe, vous me direz, il suffit de s’accrocher à l’épisode, où nos héros sont ramenés à la porte métallique coulissante. Leur rôle est donc de faire le ménage dans l’entrepôt où se trouvent de nouveaux zombies supplémentaires depuis la dernière fois. Forcément. Histoire de se mettre dans le bain, le duo découvre ce qui arrive aux gens qui fuient : ils se font tuer. Toutefois, avant de se mettre au ménage de l’entrepôt, ils retombent sur Charlie, puis sur Janis. Je n’ai plus aucun souvenir de qui est Janis, honnêtement.

Elle a tout de même les informations les plus essentielles pour Victor et Alicia : ils sont face à neuf rangers, ce qui permet à Victor d’envisager un plan d’évasion. Ce ne serait pas Victor sans ça, j’imagine… En attendant de faire le ménage dans l’entrepôt, Victor et Alicia peuvent interroger le prisonnier qui ne s’est pas fait tuer en début d’épisode et apprendre un peu ce qui les attend dans l’entrepôt.

Tout ça permet à Alicia de prendre conscience qu’ils ne font pas encore le poids face aux rangers de Virginia, contrairement à ce que pense Victor. Alors qu’ils se disputent sur la marche à suivre, Charlie finit par découvrir Dakota au fond du camion d’armes dans lequel ils sont. Il est alors révélé que Dakota a entendu leur conversation et qu’elle est… la sœur de Virginia.

Parfait, ça marche mieux que la fille, et le casting est très réussi puisque les actrices se ressemblent. Bien sûr, Dakota veut s’enfuir elle aussi, préférant échapper au contrôle de sa sœur et à Lawton. Si elle demande l’aide d’Alicia et Victor, c’est parce qu’elle a eu l’occasion de voir les fameuses vidéos… Décidément. Je n’étais pas convaincu par cette idée, mais elle hante tous les personnages cette saison, j’ai l’impression !

Dakota explique rapidement que dans l’entrepôt, il y a une arme que Virginia veut à tout prix trouver et dont ils pourraient se servir contre elle… Pour gagner la confiance de notre duo de héros, Dakota précise qu’elle vit avec Ginny et sait tout de sa sœur, y compris le deal qu’elle a passé avec Strand. Oups, Alicia n’était pas au courant : il a fait en sorte de pouvoir rester avec elle. C’est vrai que ça manquait d’une explication claire de pourquoi ils étaient ensemble.

Daniel lui explique donc qu’il veut se souvenir de qui il est et qu’Alicia l’aide à rester un humain respectable. Soit. Alicia accepte son explication… mais elle refuse de suivre son plan pour autant, préférant de loin se démerder pour exécuter ce que Virginia veut d’elle. On peut donc enfin en arriver à la grosse scène d’action de l’épisode.

Loin de se contenter du plan débile du début d’épisode, nos héros ouvrent donc l’entrepôt après avoir sécurisé les lieux en créant un passage plutôt sympathique les forçant à venir un à un à eux. J’ai beaucoup aimé voir ce plan se mettre en place… jusqu’à ce que Shanjay fasse de la merde et quitte son poste. Forcément, il fallait de la vraie action et on y arrive avec les zombies qui réussissent à s’échapper plus que prévu. Charlie n’arrive pas à fermer la porte des barrières de fortune mises en place, en plus. Elle est sauvée in extremis par Alicia… mais également par Dakota. On dirait vraiment qu’un ship se met en place entre les deux femmes, mais le problème c’est que Dakota est du coup repérée par des rangers.

Qu’importe : si Virginia est prévenue, les zombies finissent par s’échapper du passage prévu pour eux. Dakota parvient donc à échapper à la surveillance des rangers qui se font tuer par négligence. Eh, ça permet de récupérer facilement des armes ça… Enfin, facilement, ça reste à voir. Victor tente d’attirer les zombies à lui et Dakota en klaxonnant dans un van, mais c’est en vain. Sanjay, qui s’y planque, lui explique donc que les zombies préfèrent toujours de la chair fraiche.

Il aurait mieux fait de se taire : Victor prend la décision de sacrifier Sanjay, sans lui demander son avis. Il le blesse et l’envoie donc à bouffer aux zombies, sauvant au passage Janis, Alicia et Charlie qui étaient autrement dans la merde. Je suis bien dégoûté du sort réservé à Sanjay, franchement, c’est juste horrible comme développement. Victor est censé être un bon personnage et notre petit héros… fais chier, sérieux.

Sanjay meurt et grâce aux flingues que les filles récupèrent ainsi aux rangers, tous les zombies sont vite butés pour de bon. Reste alors à faire face à Virginia qui arrive, même si nos héros cherchent avant tout à trouver l’arme voulue par Virginia. Qu’est-ce que je la déteste celle-ci ! Finalement, il est révélé que Virginia et son sourire de merde veulent juste créer une armée à ses ordres. Evidemment. Victor en devient le leader naturel, puisqu’il a été capable de faire le ménage…

Avant ça, Charlie prend bien sûr la défense de Dakota, sans raison, lorsqu’aucune arme n’est là. Quel foutage de gueule. Bizarrement, l’épisode se termine alors non pas sur cette scène où Victor monte en grave et obtient une clé de Virginia, mais… sur une scène entre Daniel et Charlie. J’avais oublié qu’ils étaient si proches l’un de l’autre en théorie.

Il est confirmé que Daniel est bien amnésique quand il ne reconnaît pas Charlie et lui demande si elle est une amie d’Ofélia. Ah Ofé… je t’aimais bien. La scène ne sert pas à grand-chose apparemment, même si ça nous confirme l’amnésie de Daniel. Quant à Victor… il change du tout au tout dans cet épisode, encore une fois.

J’en ai marre de ce personnage girouette. À chaque fois, j’ai envie de l’aimer pour le bien qu’il fait, mais il finit toujours par faire de la merde. Après avoir tué Sanjay pour de mauvaises raisons, il se persuade donc qu’il n’aurait pas dû écouter Alicia. Maintenant qu’il a une clé de la ville, il récupère du pouvoir et il peut donc se démerder pour réaffecter les personnages autour de lui. Janis se retrouve donc à faire des lessives et Alicia… se fait dégager.

Il voulait rester avec elle pour être plus humain, mais être plus humain l’a conduit dans une impasse le forçant à tuer Sanjay. Par conséquent, il se débarrasse d’Alicia qui, comme toujours, nous sert une jolie scène bien interprétée où elle est clairement paniquée par la situation. Avant de l’abandonner en versant une larme, Victor lui offre tout de même la médaille donnée plus tôt par Daniel. Humph.

Victor peut ainsi finir l’épisode avec Daniel et lui souligner, en espagnol, qu’il envie son amnésie. Je n’arrive toujours pas à croire à cette amnésie, et c’est d’autant moins crédible en fin d’épisode où Dnaiel se remet à siffler et que quelqu’un lui répond en sifflant aussi, à distance. Le garde qui l’accompagne ne semble pas se rendre compte qu’on siffle également à proximité et baisse sa vigilance.

Il ne devrait pas… parce que ça permet à Morgan, hyper barbu désormais, de contacter Daniel, qui se souvient parfaitement de l’identité de son vieil ami. Bon… OK ? Etrange, cet épisode, franchement.

> Saison 6