NCIS (S19)

Synopsis : En fin de saison dernière, l’équipe était encore amputée d’un de ses membres avec un départ plus qu’inattendu. Pour ne rien arranger, le bateau « Rule 91 » explosait avec Gibbs à son bord.

Saison 17 | Saison 18

17-0

Pour commencer, j’étais plus que mitigé après le visionnage de l’épisode de fin de saison précédent, au point d’avoir hésité à reprendre encore la série cette année. Je me retrouve dans le même état qu’après la saison 7, quand j’avais abandonné mon visionnage… Je n’ai jamais rattrapé d’ailleurs, il faudra que j’y songe un jour, mais je me suis dit que quitte à avoir tenu deux ans, autant continuer.

Me voilà donc de retour pour cette saison, même si je ne compte pas forcément la suivre au jour le jour. Pour être plus précis, je trouve la série sympa à regarder en mangeant ou pendant les trajets en train où je n’ai pas de copies à corriger… ce qui était le cas ce matin, ça tombe bien ! En plus, j’avais besoin de me changer les idées et de ne pas trop penser pendant le trajet, alors cet épisode a été exactement ce qu’il me fallait.

Bref, comme l’an dernier, me voilà donc de retour pour des critiques express qui ne sont pas aussi complètes que mes critiques d’autres séries – mais qui sont quand même bien trop longues !

Note moyenne de la saison : –/20


S19E01 – Blood in the Water – 15/20
L’épisode est à l’image du titre : absolument pas subtil, mais plutôt efficace pour remettre en place les choses très rapidement après une fin de saison qui posait quelques questions sur l’équilibre. Avec quasiment vingt saisons au compteur, rien ne peut plus déstabiliser NCIS apparemment.

Bilan séries août 2021

Salut les sériephiles,

Eh, mais j’étais en train de me prendre la tête à essayer de retrouver quel article je devais écrire aujourd’hui alors qu’on est début septembre et que je n’ai pas encore pris le temps d’écrire le bilan du mois précédent là ? C’est malin. Heureusement que mon agenda est là pour me rappeler que j’ai des habitudes à respecter, tout de même. 

Je n’ai pas fini pas grand-chose comme saison, cela dit, alors ça va aller vite… mais ça vaut mieux car je me suis rendu compte qu’il fallait aussi que je commence à travailler le prochain bingo dès maintenant car je ne suis pas dispo pour le publier lundi. Bref, c’est ma tambouille interne, voilà les quelques saisons terminées en août sur le blog !

Walker (S01)

Synopsis : Un reboot de la série culte absolument pas nécessaire, mais avec un bon casting. Pour commencer, un mois déjà ? Comment ça se fait que la série a commencé il y a un mois et que je sois passé à côté si longtemps ? J’ai l’impression que le pilot était hier. Peut-être que… Plus

C’est dingue ce que je peux être prêt à m’infliger quand j’aime certains acteurs. Le personnage de Micki me paraît souvent sauver l’ensemble de cette série, mais c’est peut-être parce que je suis venu la regarder uniquement pour l’actrice.

C’est assez dingue de me dire que j’ai vu toute la saison 1 – souvent en prenant du retard d’ailleurs – et que je n’arrive pas à terminer certaines séries dans lesquelles je suis bien plus à fond. Toute la clé du mystère est justement là : ce mauvais reboot de la CW se laisse regarder tout seul pendant que je fais autre chose – et je n’écris pas mes critiques devant.

Cela change tout et simplifie les moments où je peux la regarder. La saison 1 n’était pas brillante, mais elle avait ses moments sympathiques et deux intrigues intéressantes. À tout casser.

Retour en octobre, avec un nouvel acteur que j’aime beaucoup au casting – je suis foutu, je vais la regarder cette série, je sens.

Note moyenne de la saison : 12,5/20

Fear the Walking Dead (S06)

Synopsis : La fin de saison précédente était un tout petit peu problématique pour notre groupe qui se retrouvait complètement divisé (sans espoir de se retrouver, soi-disant) par Virginia, à l’insupportable accent. Cette dernière choisissait alors de tirer sur Morgan et de le laisser à agoniser, alors que des zombies s’approchaient de lui… Saison 2… Plus

Je ne sais pas pourquoi il m’a fallu tant de temps pour enfin terminer cette saison, parce que vraiment, je l’ai beaucoup aimé ! Pour être tout à fait juste, la première partie était franchement moyenne et je n’étais pas convaincu par la division des troupes nous ramenant encore et toujours au même délire d’épisodes centrés sur un petit groupe de personnages se terminant inévitablement en yoyo qualitatif.

C’est inévitable avec cette franchise, malheureusement. Par chance, la deuxième moitié de la saison était mille fois plus prenante ! Elle est revenue avec l’épisode de mi-saison, en même temps, ça aidait à se mettre à fond dedans… mais même les épisodes centrés sur des personnages que je n’aimais pas apportait vraiment quelque chose au puzzle de la saison.

Et c’est agréable de ne pas avoir l’impression de perdre trop son temps ou d’être pris pour un débile. J’ai redécouvert la joie du bingewatch avec les quatre derniers épisodes, et c’est sans regret. J’ai très hâte de voir la saison 7 en octobre – mais je suis sûr qu’ils vont se planter et faire un truc naze.

Note moyenne : 17/20

 

Oui, c’est… tout pour aujourd’hui – et tout pour le mois d’août. Je ne me suis pas rendu compte que je terminais si peu de choses, sinon j’aurais mis un coup d’accélérateur ailleurs peut-être. Probablement pas. On ne va pas se mentir, ces derniers mois, j’ai l’impression que le rythme de ma vie s’accélère côté pro et perso. Ce doit être ça de vieillir, je l’ai déjà dit ailleurs.

Bon, bref, je ne regarde plus tellement de séries, et quand j’en regarde, ben je picore à droite à gauche et je ne termine pas de saison. Ce devrait être mieux fin septembre/octobre pour les saisons terminées, mais en même temps, est-ce que je regarderai tout dans les temps ? Probablement pas.

Une certitude : la reprise des séries sur les networks devrait m’arranger, parce que, quand même, ça a toujours un impact positif sur mes visionnages d’avoir un seul épisode par semaine. Je dis ça, mais mais je n’ai pas vu mes hebdos cette semaine, alors bon, tirez les conclusions que vous voulez !

Bilan séries juillet 2021

Salut les sériephiles,

Je sais bien qu’on est dimanche et que normalement je publie un article « performance de la semaine », mais comme j’ai écrit cet article hier, ben la semaine n’était pas terminé. En plus, ça a été une toute petite semaine du côté des séries pour l’instant. Je sais quoi faire de mon dimanche aprèm, hein. 

Heureusement que j’avais dit que je reprenais le rythme la semaine dernière. Aucune consistance sur ce blog ! En tout cas, la bonne nouvelle, c’est que j’ai vu plein de choses au cours du mois de juillet, ou plutôt au cours d’une des semaines du mois. C’est ce qui me permet de vous fournir un bilan bien plus complet que celui de juin pour aujourd’hui.

Bref, voici l’ensemble des saisons terminées en juillet :

Grey’s Anatomy (S17)

Synopsis : Bim, le coronavirus frappe le Grey Sloan Hospital, qui avait clairement d’autres plans à gérer quand on l’a quitté pour la dernière fois, avec la naissance du bébé d’Amelia et Lincoln, un mariage possiblement annulé pour Teddy et Owen, un Andrew avec des problèmes de santé mentale et un Richard qui voyait une guérison… Plus

La série propose cette année une saison originale, puisqu’elle aborde le covid que les personnages se prennent de plein fouet, inévitablement. Cela a beaucoup déplu, mais moi, ça m’a permis de bien raccrocher au début de saison.

Malheureusement, certaines intrigues romantiques continuent de plomber très lourdement l’ensemble et le rythme n’est jamais tout à fait celui que je voudrais. Il y a ainsi d’excellents épisodes et d’autres plus moyens… La série reste donc à son rythme de croisière, même si l’absence de développement autour de Meredith et le nombre d’épisodes réduits n’aident pas non plus à se distinguer.

Retour fin septembre.

Note moyenne de la saison : 16,5/20

Charmed 2018 (S03)

Synopsis : Les sœurs Vera sont de retour pour nous jeter un mauvais sort… Difficile de savoir de quoi parlera exactement la saison : la saison 2 n’est pas encore vraiment achevée puisqu’elle s’est terminée en eau de boudin à cause du Covid19. Saison 1 | Saison 2 | Saison 3 Pour commencer, je suis vraiment impatient de retrouver la… Plus

Le reboot continue son bonhomme de chemin en s’éloignant toujours plus de ce qu’était la série d’origine… même si les comparaisons le rattrapent bien malheureusement ces derniers temps.

Dans l’ensemble, l’intrigue en fil rouge de cette saison était plutôt prenante et, à vrai dire, plus intéressante que celles des années précédentes, mais les épisodes en eux-mêmes étaient peut-être un peu moins réussis. Je trouve que les répliques étaient moins percutantes, parce que ce sont d’autres points qui sont peaufinés désormais.

Disons que c’est parfois étonnant d’avoir la série qui se prend au sérieux quand on s’est habitué au 45e degré. Pas désagréable, définitivement divertissante, cette saison valait le détour.

Note moyenne : 16,5/20

 

Loki (S01)

Synopsis : Que se serait-il passé si, comme dans Endgame, Loki avait pu s’enfuir à la fin du tout premier Avengers ? Bienvenue dans le multiverse. Pour commencer, oui, je sais, j’ai parfaitement conscience d’être en retard de deux bons mois dans le visionnage de cette série ; et je la regarde alors que j’ai plein d’autres retards et fins de saison sur… Plus

Je suis partagé sur cette saison. Concrètement, elle était géniale, avec des acteurs au top, des intrigues prenantes et des images absolument magnifiques à admirer tout au long de la saison.

En revanche, je suis beaucoup moins convaincu par l’inscription de la série au sein du MCU, au sens où elle introduit des éléments qui auraient dû avoir un impact bien plus tôt (notamment sur d’autres séries). C’est très frustrant d’avoir l’impression qu’une partie du passé est mis aux oubliettes. 

Inévitablement, ce n’était donc pas du tout ce que j’en attendais… Mais au moins, ça va être très sympa de voir la suite du MCU parce que la saison offre de belles possibilités d’ouvertures pour la suite. D’ailleurs, elle aura une suite, puisqu’une saison 2 est annoncée.

Note moyenne : 17/20

(ironiquement, elle a donc la même moyenne que la première saison… moi qui pensais que c’était moins bien !)

9-1-1 (S04)

#911onFox est de retour (2×01-02) et elle n’a rien perdu de son rythme, sa folie, mon addiction.

C’est assez marrant, parce que j’ai un ressenti plus négatif sur cette saison que sur les précédentes, parce qu’elle a été victime de la comparaison avec son spin-off qui cartonnait bien plus !

Pourtant, quand je regarde la moyenne, il s’agit bien de la meilleure saison quand on prend les épisodes individuellement. Et effectivement, j’ai passé de très bons moments devant, il n’y a pas eu de « Begins » insupportable et il y a eu des rebondissements vraiment bien fichus.

Bref, si on excepte le gaybait de début de saison, c’était un bon ensemble, à tendance très bon, même ! Et la série est renouvelée pour un retour fin septembre, bien sûr 🙂

Note moyenne : 17/20

9-1-1 Lone Star (S02)

Synopsis : La vie des opérateurs et équipes d’urgence d’Austin reprend, mais avec un changement de casting déjà annoncé dans l’entre-saison… en même temps que l’irruption d’une pandémie mondiale qui va nécessairement changer la vie de la caserne 126. Saison 1 | Saison 2 9-1-1 (S04) Pour commencer, j’ai quand même tout fait pour finir la… Plus

J’ai adoré cette saison qui a enfin trouvé son rythme. Bizarrement, c’est en l’absence de son fil rouge que la série s’en tire le mieux, mais c’est peut-être simplement parce que j’ai adoré les rebondissements et les quelques changements de casting proposés.

Cette saison 2 se distingue énormément de la première en qualité. Ils ont bien fait d’atténuer le filtre dégueulasse, croyez-moi ! Le scénario était bien plus prenant, et j’ai eu quelques moments de sériephile qui font partie des meilleurs de l’année devant.

Ce n’était pourtant vraiment pas gagné, comme quoi, il faut parfois se laisser surprendre ! La série ne reviendra qu’en janvier prochain, comme à son habitude. Elle faisait partie de mon Challenge Séries 2021, qui ne sera pas un échec total comme ça !

Note moyenne : 17,5/20

Station 19 (S04)

Synopsis : Papa Herrera a menti pendant des années à sa fille. Maintenant, il est mort et Andy se rend compte qu’elle n’est pas orpheline, parce que sa mère est en vie. Sinon, ben, c’est toujours le bordel dans toutes les relations de couple, mais c’est pour ça qu’on est là, non ? Saison 1 | Saison 2… Plus

Ecoutez, c’était très clairement l’année des spin-offs, parce que là aussi la série s’envole par rapport à d’habitude !

Franchement, ce n’était pas compliqué : il suffisait d’ajouter un personnage génialissime au casting pour que ça aille mieux. Et ensuite, les scénaristes ont fait le choix de vraiment faire passer des messages politiques en se servant aussi de l’actualité américaine… 

C’était un pari risqué, mais ça marche complètement, car la série trouve enfin son message et son utilité avec ces intrigues qui nous reflètent bien la réalité de situations horribles, tout en nous faisant réfléchir efficacement sur nos comportements et sur notre ouverture d’esprit.

Une vraie réussite, donc. Vivement la suite, fin septembre.

Note moyenne : 17,5/20

Debris (S01)

Synopsis : De mystérieux débris tombent du ciel, forçant une agence secrète internationale à enquêter pour comprendre ce qu’ils sont et pourquoi ils semblent avoir des effets aussi puissants qu’imprévisibles. Pour commencer, j’ai bien conscience que cette série NBC ne semble pas inventer l’eau chaude quand on lit son synopsis, mais elle m’a donné énormément envie… Plus

Une de mes plus grosses frustrations de l’année : cette série a été un vrai coup de cœur dès son premier épisode, mais elle est malheureusement annulée. Elle était pourtant la digne héritière de Fringe, la série de SF que j’attendais depuis des années… mais elle a eu le malheur d’être sur NBC.

Pas de quoi se constituer une fanbase solide, donc, il faudra ainsi faire avec la frustration de ne pas connaître le fin mot de cette histoire. J’ai pourtant encore l’espoir d’une suite, un jour ou l’autre. Zoey semble bien partie pour l’avoir avec un film en projet chez Roku, alors je vais garder les doigts croisés.

Sans le moindre espoir, par contre, pas assez de fans. #RenewDebris.

Note moyenne : 17,5/20

The Nevers (S01)

Synopsis : La série a été présentée comme une série de science-fiction dramatique et épique où un groupe de femmes victoriennes se retrouvent affublées de capacités particulières, d’ennemis les traquant sans relâche et d’une mission changeant le monde. Le premier épisode nous montre que ce n’est pas que ça. Pour commencer, voilà une série que j’attends… Plus

J’avoue avoir hésité à en parler dans cet article, puisqu’il s’agit d’une demi-saison… mais comme la prochaine demi-saison sera plus d’un an après les premiers épisodes, je peux bien crier ma joie d’avoir fini ces longs six premiers épisodes ici.

Concrètement, j’ai adoré la série et j’accroche énormément à ses personnages, son intrigue, ses pouvoirs… Je n’ai qu’à lui reprocher d’être inutilement et volontairement complexe, avec une narration à l’envers et des raccourcis quasi-incompréhensibles effectués entre les épisodes.

C’est le genre de séries dont les épisodes durent 1h, sont hyper bavards… mais dont on ne sait pas toujours où elle va car rien n’est explicité. Pas sûr qu’elle trouve un public, surtout avec tous les scandales en coulisse. Dommage, j’espère qu’elle pourra dépasser tout ça !

Note moyenne : 17,5/20

Voilà pour le mois de juillet ! Huit saisons terminées, c’était un très bon mois… mais on ne va pas se mentir, tout ça aurait déjà dû être terminé en juin et sur l’ensemble de l’année, je suis loin de mes cinquante séries habituelles, ça va encore être la galère de faire un top 50. Plus qu’à me motiver pour ce mois d’août, même s’il n’en prend pas le chemin.

Eh, ce n’est pas bien grave, ce n’est pas comme s’il y a deux ans, j’arrivais à pondre des top 70. C’est moche de vieillir. Et d’être plus sélectif, ce qui fait que les notes sont trop hautes (parce que je note par rapport à mes attentes et mes goûts uniquement).

Bref, c’est la vie, c’est comme ça ! Bon dimanche à tous 🙂

Loki – S01E06

Épisode 6 – For All Time. Always. – 16/20 
Ben là, c’est problématique : je suis au bout de la saison, de la série, du temps, et je ne sais toujours pas ce que je pense de tout ça. D’un côté, c’était hyper bavard et explicatif ; de l’autre, je trouve que ça manque d’explications et de logique sur les voyages temporels. Faut-il que je regarde à nouveau pour me faire une meilleure idée ? Je ne sais pas trop. Je vois ce que ça lance pour le reste de la phase 4, je vois l’impact que ça aura… mais je ne vois pas tellement d’où ça vient, finalement. Ni où ça ira avec cette scène post-générique ?? WTF.

Spoilers 

Après le Vide au Bout du Temps, il y a la Citadelle du Bout des Temps et les réponses qu’elle contient.

We can’t take away people’s free-will.

Pas de générique du Marvel Studios pour ce dernier épisode, mais tout autant de frissons garantis avec un merveilleux montage audio des phrases cultes des divers films des dix dernières années, puis des discours cultes – de Martin Luther King à Greta Thunberg. Etonnant mix, franchement, mais l’idée est de nous introduire un tout nouveau lieu clairement important pour la mythologie du MCU.

Nous voilà donc après le Vide de la fin des temps… et Loki et Sylvie prennent encore le temps de papoter devant la porte de l’immense manoir où ils arrivent. C’est qu’elle a envie de défoncer la porte mais aimerait bien quand même qu’on la retienne et l’empêche de faire une connerie. Ce n’est pas exactement ce qui finit par se produire.

La porte s’ouvre toute seule et derrière elle, dans la Citadelle au Bout du Temps, se trouve… Miss Minutes. Allez, putain, je ne lui faisais pas confiance ! Elle assure à Loki et Sylvie que leur long voyage L’impressionne en tout cas, Lui, Celui qui reste à la fin de tout. C’est tellement… chelou. Miss Minutes est un hologramme après tout.

Elle a toutefois les bons mots pour Loki et Sylvie. Au premier, elle promet la victoire à New-York et la victoire contre Thanos ; à la seconde, elle promet une vie heureuse où elle pourrait vivre avec de joyeux souvenirs aux côtés de Loki. Elle leur promet une jolie place dans la timeline, avec des mensonges qui ne peuvent clairement convaincre personne et certainement pas Loki. Nos héros ne se laissent donc pas berner et se débarrassent de Miss Minutes, pour pouvoir continuer de progresser dans la citadelle.

C’est un peu longuet comme exploration, mais c’est bien logique après tout, il faut maintenir le suspense. J’imagine qu’une bonne centaine de théories au moins a dû exister sur l’identité de la personne derrière tout ça. Et finalement…

Ce n’est qu’un homme comme les autres, a priori. Il pourrait être un Loki que ça ne m’étonnerait pas. En tout cas, il n’a pas l’air de vouloir se battre avec Loki et Sylvie. Il mange sa pomme tranquillement, se cure limite le nez et n’en a rien à foutre de la présence d’une même personne en deux exemplaires pour le tuer.

Sylvie tente évidemment d’en profiter, en vain. On ne s’attendait pas à autre chose : chaque fois qu’elle est sur le point de l’attaquer, il disparaît, tel un hologramme. Oh, nos héros continuent de se méfier de lui, mais c’est en vain, là aussi. Au moins, cette fois, ce n’est pas bavard. Enfin, pas trop. L’idée est évidemment que l’homme en face d’eux sait déjà tout ce qu’il va se passer. Il a un script avec toutes les répliques de Loki et Sylvie et un TimePad qui sait déjà quand le téléporter et où.

Adieu le libre-arbitre, Il explique à nos héros qu’Il est celui qui a pavé le chemin pour eux. Il a fait en sorte qu’ils arrivent jusqu’à lui, mais Il a pris soin de leur tracer un chemin mouvementé capable de les changer. Et une fois que c’est expliqué, il leur montre qu’il les connaît bien en faisant douter Sylvie.

Une fois que c’est fait, Il explique la mythologie à découvrir et retenir pour comprendre le multivers : au 31e siècle, une version de lui était donc un scientifique qui a découvert l’existence des mondes parallèles. Si au départ, ça se passait bien avec des rencontres entre des variants très polis, ça s’est rapidement transformé en catastrophe et en guerre entre les univers.

Seulement, à force de détruire et conquérir des mondes, Alitoh a fini par être créer. Il s’agit d’un monstre capable de manger le temps et l’espace… mais ça n’effraya pas notre scientifique qui l’apprivoisa et stabilisa le sort du monde en mettant fin à la guerre des univers. Et malgré tout, il affirme avoir des variants bien plus maléfiques que lui !

Cela laisse nos héros face à un dilemme problématique : ils ont le choix entre laisser cet homme au pouvoir avec une TVA qui semble efficace ou le tuer… et craindre le pire pour le remplacer. Sylvie remarque bien qu’il risque de mentir, mais pour les convaincre, il leur explique qu’il est prêt à les laisser au contrôle de tout son empire, eux deux. Pfiou. C’est inutilement compliqué tout ça, mais c’est intéressant d’imaginer Loki et Sylvie en maîtres du temps, je reconnais. Après, ça ne plaît pas trop à Sylvie de se sentir comme un jouet dans les mains de ce Scientifique.

Tu m’étonnes. On est loin de la baston attendue pour du Marvel, en tout cas, et la conversation finit par être interrompue par le passage d’un seuil. Ce seuil, c’est celui après lequel il ne sait plus du tout ce qui va se produire. De toute manière, il s’en fiche : soit ils le tuent et d’autres variants de lui recommenceront la guerre des différentes branches temporelles jusqu’à ce que l’un d’entre eux arrive au pouvoir et recommence tout le cycle ; soit ils prendront sa place et il pourra vivre en liberté.

Le dilemme est intéressant, en vrai, mais je ne vois toujours pas précisément où la série va s’inscrire dans le MCU. Et bien sûr, le dilemme divise Sylvie, qui veut tuer l’Homme, et Loki, qui a peur qu’il dise la vérité et préfère réfléchir à sa proposition de prendre le trône. Enfin, bien sûr, il affirme qu’il n’en a rien à faire du trône et qu’il s’inquiète surtout pour l’univers – alors que de nouvelles branches temporelles commencent à se créer.

Franchement, autant j’adore les séries sur les voyages dans le temps, les multivers et tout, autant cette histoire me paraît compliquée à cerner. On ne sait pas trop d’où elle vient, où elle commence, où elle va, où elle se termine. Je sais bien que c’est tout le but de la saison, mais les enjeux peinent à me convaincre. Peut-être que c’était trop court ?

Non parce que Loki a beau dire à Sylvie « après tout ce temps, tu me prends pour ça », moi, je trouve que le temps est passé vite dans cette série. Par contre, les acteurs sont toujours aussi brillants, clairement. Les voilà qui se mettent à se battre dans une bonne scène d’action, jusqu’à ce que Loki empêche Sylvie de tuer Celui qui reste et lui affirme une fois pour toute qu’il ne veut pas le Trône, mais juste savoir qu’elle ira bien.

C’est l’heure d’un bon gros baiser entre eux, avant une trahison que je voyais venir depuis longtemps : Sylvie renvoie Loki à la TVA et achève Celui qui reste d’un bon coup d’épée. Sa réaction lui fait toutefois comprendre qu’elle s’est probablement trompée, parce qu’il ne change absolument pas de discours.

En parallèle, à la TVA, nous retrouvons Ravonna papotant avec Miss Minutes. Elle ne lui donne pas les fichiers qu’elle avait demandé, mais les dossiers qu’Il pense capable de lui plaire davantage. Humph. Elle fait en tout cas ses bagages après tout ça, mais elle est interrompue par Mobius qui vient se venger d’avoir été désintégré par elle.

Et la vengeance est un plat qui se mange (sans sauce) froid : il s’attaque directement à son autorité en envoyant B-15 révéler qu’elle n’était qu’une directrice d’école dans la timeline sacrée. Soit. Ravonna révèle en tout cas qu’elle en sait bien plus qu’on ne le pensait : elle sait que le seul avec du libre-arbitre est le Créateur, elle sait très bien tout ce qu’elle fait… mais elle part malgré tout à la recherche du libre-arbitre une fois Mobius neutralisé.

Non, vraiment, elle, je n’arrive pas à la cerner, pas plus que Celui qui reste à la fin de tout. La série mène à la mort de ce dernier et à la destruction de la Timeline sacrée aussitôt après. À la TVA, on assiste donc à la création d’une multitude de branches temporelles à tous les stades de la chronologie et, franchement, ça nous mène à de belles migraines si l’on commence à se demander comment le passé peut être altéré ainsi, hein.

En tout cas, c’est une sacrée performance d’acteur pour les héros de cette série, avec un Loki-2012 qui se sent trahi par Sylvie et déprime un temps. Une fois que c’est fait, il se précipite vers les archives pour expliquer à Mobius et B-15 tout ce qu’il vient de se passer… mais ceux-ci ne le reconnaissent pas. Pire, en lieu et place des Time-Keepers trône désormais une statue de Celui qui reste. Humph. Il aura forcément son rôle à jouer dans le reste du MCU, du coup ?

Et la scène post-générique ? COMMENT CA IL N’Y A PAS DE POST-GÉNÉRIQUE ET IL Y AURA UNE SAISON 2 ? Pfiou. QUAND ? Pourquoi ? Comment ? Je suis paumé.

EN BREF – J’attendais une série sur les voyages temporels et le multivers, un peu à la Endgame dans son exécution avec des branches et des rencontres d’alter-égos de personnages. Un bon gros fourre-tout plein de easter-eggs aux films passés et à venir, ça me convenait à 100%. La série m’a dérouté bien rapidement à ouvrir cette branche temporelle de la TVA, on ne va pas se mentir.

J’ai passé les six épisodes à tenter de cerner les enjeux de la série, les intérêts et motivations de la plupart des personnages et, à la vérité, j’ai l’impression d’avoir échoué à comprendre ce que voulait raconter la série. Alors oui, évidemment, la création du multivers à la fin avec toutes les branches temporelles est nécessaire pour la suite de la phase 4… mais Endgame nous avait déjà introduit l’idée des différentes branches temporelles, et WandaVision aussi en soi.

Là, on a une série qui reste déconnectée du MCU – je veux dire, ça commence en 2012, donc pourquoi est-ce que ça n’aurait un impact sur la timeline que dix ans plus tard ? Et pourquoi pas cent ? Et pourquoi pas un effet rétroactif ? Ou ça en a ?

La série pose plus de questions qu’autre chose, je suis paumé. En revanche, merveilleuse esthétique tout du long, casting au top, rien à redire sur le produit global. Juste, je ne sais pas quoi faire de ce scénario. Je m’attendais pourtant vraiment à ce que la série soit la plus complète et la plus proche du MCU… Verdict, je ne sais pas à quoi m’attendre. Une saison 2 ? Hell yes, je veux revoir ces personnages !

Par contre, pour raconter quoi ? Mystère.