Mes cinq séries françaises préférées

Salut les sériephiles,

Il est l’heure pour moi de me concentrer sur un nouveau TFSA qui m’a donné du fil à retordre : Tequi nous demande cette semaine de parler de nos séries françaises préférées. Si ça me donne du fil à retordre, c’est parce que je suis un mauvais compatriote et que je n’en regarde pas tant que ça. Et le peu que je regarde est de qualité quand même très variable, ce qui complique la donne.

Voir aussi : Mes cinq nouveautés préférées du premier semestre 2022


  1. Missions

Une équipe d’astronautes est envoyée sur Mars pour porter secours à la toute première équipe à s’y être rendue, disparue en cours de route.

Missions (S01) – Just One More EpisodeIl me reste une saison à voir, mais la saison est plus courte heureusement, alors j’ai bon espoir de prendre le temps de la voir prochainement. En attendant, ça reste une très bonne série française qui a le mérite de proposer une aventure de science-fiction. C’est suffisamment rare dans le paysage français pour être souligné, et même si ça me demandait toujours de me réadapter au fait que ça parle français, le mystère était bon. La série est trop peu connue et mérite d’être vue.

Voir aussi : Les meilleures séries dans l’espace


  1. Plus Belle la Vie

La vie des habitants du quartier du Mistral à Marseille.

https://www.stars-actu.fr/wp-content/uploads/2019/01/pblv-plusbellelavie-2019.jpgJ’ai beaucoup hésité sur la place à donner à la série. Concrètement, je ne pouvais pas l’exclure du top, car c’est la série que j’ai regardé le plus longtemps. J’ai environ onze mois de retard et la série s’approche de sa fin tellement elle était à bout de souffle depuis quelques temps. Cependant, si la qualité s’est nettement dégradée en cours de route et que les intrigues ou jeux d’acteurs n’ont pas toujours été au rendez-vous, le feuilleton quotidien a mérité sa place dans ce top pour des périodes et intrigues vraiment marquantes – la tromperie du mari de Johana avec Blanche, l’intrigue de l’éboulement du gymnase, celle de l’Enchanteur, tout ce qui touche Victoire ou même les débuts de Samia/Boher, en passant par, évidemment, l’évolution du personnage de Tom… Beaucoup de moments font de cette série une bonne série française, aussi critiquée soit-elle.

Voir aussi : L’annulation de Plus Belle la vie et moi


  1. Les bleus, premiers pas dans la police

La vie de jeunes policiers intégrant pour la première fois la police.

Les Bleus, premiers pas dans la police, Série TV, 2006-2009 | Crew UnitedLa série avait tout plaire, avec une équipe de jeunes acteurs brillants – la série a révélé Elodie Yung, à la tête aujourd’hui de The Cleaning Lady – et un synopsis très à la mode, pas sans rappeler Grey’s Anatomy, mais dans la police. Difficile de ne pas penser à la série aussi quand vingt ans plus tard, ABC se lance dans Quantico puis The Rookie… Bref, une série française qui a réussi à marquer son époque, et pas qu’un peu, avec des intrigues géniales, des scènes hyper marquantes (la nuit je mens) et un renouvellement de casting souvent réussi. A redécouvrir, vraiment, ne serait-ce que pour cette habileté à s’adapter à une production subissant de nombreux changements.

Voir aussi : The Cleaning Lady (S01)


  1. Dix pour Cent

Le quotidien des agents de stars de l’agence ASK.

Dix pour Cent – S04E05 – Just One More EpisodeTrop courte, aujourd’hui copiée à l’internationale, mais bien trop excellente pour être ignorée, Dix pour Cent est une véritable pépite du service publique. Avec des répliques cultes ou tranchantes, des personnages inégalables (Andrea en tête, bien sûr, mais aussi Noémie ou Hervé) et hilarants, des intrigues perchées et surtout une particularité remarquable : celle de faire intervenir de grands acteurs français mettant en scène leur vie. Enfin, acteurs français… Ils ont réussi à avoir en guest Sigourney Weaver tout de même ! Et la série a contribué à révéler au monde entier le talent de Camille Cottin. Vraiment incroyable et efficace de bout en bout concernant l’humour, la série s’est parfois perdue dans son intrigue, mais ça n’a jamais été grave.

Voir aussi : Call my Agent The Musical?!!!


  1. Les Bracelets Rouges

Le quotidien des enfants malades d’un service hospitalier, unis par les bracelets rouges du bloc opératoire.

Les Bracelets rouges – S03E08 – Just One More EpisodeLe synopsis ne donne pas envie, je sais. Cela paraît improbable que la série soit première avec un tel résumé, d’ailleurs. Cela m’embête de lui donner la première place pour une autre raison : il s’agit du remake d’une série espagnole, et c’est loin d’en être le premier remake (Red Band Society, par exemple)… mais ce n’est pas grave, on va faire fi du manque d’originalité car la série était brillante, tout simplement. Les meilleurs ingrédients de la version espagnole se retrouvent ici avec en plus la capacité de proposer de bonnes répliques et un vrai sentiment que ça se passe dans un service hospitalier français. Je l’ai dit pendant toute la diffusion de la série : je ne suis pas entièrement neutre sur le sujet pour avoir passé enfant quelques nuits à l’hôpital, mais au-delà même de ça, je trouve que la série a révélé d’excellents acteurs et a réussi à conserver le ton du livre dont elle s’inspire : on n’est jamais dans le pathos malgré le sujet, et au contraire même, la série parvient à donner le sourire. Et je ne vous parle même pas de ses autres qualités, comme la musique par exemple, parce que ça va finir par être trop long comme article !

Voir aussi : Piqûre de rappel pour Les Bracelets Rouges


Enfin, je ne peux pas terminer cet article sans citer également la géniale Fais pas ci, fais pas ça. Si elle n’est finalement pas dans la liste, c’est parce qu’elle s’est un peu perdue en cours de route, je dirais aux alentours de la saison 5 ou 6, à trop se concentrer sur les parents (excellents cependant) plutôt que les enfants. On aurait pu avoir mieux… mais eh, je les aime quand même les Bouley et les Lepic !

Voir aussi : Fais pas ci, fais pas ça, LA comédie française à (re)voir

Sinon, j’ai bien sûr retiré du lot les webséries, mais il y en a d’excellentes qui sont à voir, hein – Ulysse, Preview, Le Visiteur du futur (qui revient en septembre au cinéma, comme annoncé en… 2018 !!). Je n’oublie pas non plus les programmes courts qu’étaient Bref, Connasse ou même Kaamelott. Depuis, cette dernière a eu tendance à s’éterniser un peu trop et les dernières saisons font que je ne peux pas la citer ici, mais bon, elle rejoint les rangs d’autres séries que j’aimais beaucoup sans être dans le top, comme, par exemple au hasard… Léa Parker.

Non vraiment, la production française, c’est parfois quelque chose quand même…

Voir aussi : J’ai tout oublié de Kaamelott, bordel !

Ce soir à la TV : Why Women Kill

Salut les sériephiles confinés (les autres sont trop épuisés pour encore passer par ici, courage à eux),

Ce jour est à marquer dans vos agendas parce que je vais contre toute attente dire du bien de la télévision française. Peut-être que c’est le dixième jour de confinement officiel (douze pour moi) qui commence à me monter à la tête, peut-être que c’est la liberté d’être sorti de chez moi (quinze secondes pour aller poser les poubelles dans la cour intérieur et me faire attaquer par des pigeons), peut-être que c’est simplement un coup du sort, mais il y a trois programmes qui valent la peine d’être vus en prime-time ce soir.

Les meilleures découvertes séries de 2019 | Just One More Episode
Pas la peine de vous faire beaux, vous resterez sur vos canapés de toute manière

Bon, on a déjà le très classique et probablement déjà vu Le Dernier jour de Pompéi sur la cinquième chaîne, mais ça, c’est sûrement mon côté nostalgique qui me donne envie de le revoir. Ensuite, sur France 3, on a le film Tu ne tueras point dont j’ai parlé sur le blog il y a quelques semaines parce que je l’ai déjà vu en 2020. Bref, ça me laisse à évoquer M6, que je vais évoquer plus longuement, inévitablement, puisque vous êtes sur un blog de séries.

Voir aussi : Mon avis express sur « Tu ne tueras point »

M6 choisit cette très bonne période de confinement pour lancer la diffusion de Why Women Kill ce soir à 21h, et je ne peux que vous conseiller cette série, surtout si vous étiez fans de Desperate Housewives.Gabrielle solis GIFs - Get the best GIF on GIPHY En effet, derrière cette petite nouvelle des écuries M6, on retrouve le génial Marc Cherry qui était déjà à l’origine de nos ménagères désespérées. Tant que j’évoque cette série, une pensée émue à la voix française de Gabrielle Solis, Odile Schmitt, morte cette semaine (on lui devait aussi Tao des Mystérieuses Cités d’or ou Renee d’Ally McBeal).

Pour en revenir à nos moutons, toutefois, ce soir la série qui débute est une série d’anthologie absolument géniale que les américains nous ont pondu un peu par surprise cet été. Le concept de base est très simple : on suit les occupants d’une même maison à trois périodes de l’Histoire récente des USA différentes. Les années 60, les années 80 et 2019 sont ainsi explorées à travers la vie de trois couples qui va basculer vers le meurtre.

Sorry Kirby Howell Baptiste GIF by CBS All Access - Find & Share ...

Si l’on sait que trois meurtres auront lieu, nous ne connaissons pas exactement la victime de chacun de ces meurtres : le titre nous promet simplement des meurtrières, mais vous verrez bien vite que la galerie des personnages féminins est épaisse et complexe. C’est toute la force de Marc Cherry d’écrire des personnages féminins forts et attachants, avec des faiblesses et des défauts malgré tout.

Croyez-moi, vous allez vite tomber sous le charme de ces trois nouvelles ménagères tout aussi désespérées que leurs ainées télévisuelles. Quant au casting, il est sans reproche : tous les acteurs de la série sont particulièrement bons, y compris ceux qui changent de registre avec ce genre de rôle. Gros coup de cœur pour Lucy Liu, encore et toujours, qui déchire absolument tout en Simone, la fille spirituelle de Gabrielle Solis et Bree Van de Kamp. Si, si, vraiment, promis je ne vous survends rien.

Why Women Kill | Smells like Chick Spirit

Vous retrouverez avec cette série l’humour léger et vif de Desperate Housewives, saupoudré d’une bonne dose de mystère, meurtres et jeux de chronologie. Bref, l’écriture du producteur murit avec le temps, et c’est bien normal. On est vraiment sur une série que l’on reconnaît être de 2019 même si elle se ressemble à une série de 2002, voyez-vous ?

Si vous ne voyez pas encore, je vous invite à regarder M6 ce soir et ces prochaines semaines. Vous ne serez pas déçus du voyage – le générique est excellent, l’intrigue prenante et quelques twists parfaitement imprévisibles. Et puis, les introductions des épisodes sont toujours perchées comme il faut… Rien que pour ça (et tout le reste), regardez-là. Vraiment.

Retrouvez le résumé et ma critique de tous les épisodes de la saison par ici.

Top 60 – 13 et 12 | Just One More Episode

60 secondes de trop

Salut les sériephiles !

Quel titre d’article étrange n’est-ce pas ? Et pourtant, aujourd’hui on va parler de la nouvelle tendance qui est en train de s’installer de manière pernicieuse sur les chaînes de télévision française ! Les groupes de pub M6 et Canal + l’ont annoncé pour 2020, et dès le 1er janvier, après un test pendant Scènes de ménage et voilà que TF1 s’y est mis par surprise hier pendant Demain nous appartient : un nouveau format de spots publicitaires de soixante secondes s’apprête à squatter les programmes de prime-time entre 19h et 21h…

Résultat de recherche d'images pour "pub m6"

Inutile de vous dire que comme la majorité des gens normalement constitués, je suis absolument contre – de même que je trouve particulièrement débile la nouvelle manie des chaînes de télévisions d’inclure des publicités dans leurs publications vidéo sur les réseaux sociaux. Je ne sais pas, j’ai l’impression que la pub est une pratique d’un autre temps à l’heure d’internet, du streaming, de Netflix… Bon, je dirais bien d’Amazon, mais Amazon fait déjà le coup des pubs de trente secondes entre plusieurs épisodes d’une même série.

Quand je dis que je trouve ça débile, entendons-nous bien. Je sais que c’est efficace. La publicité est toujours efficace, c’est comme ça, qu’on le veuille ou non, à partir du moment où on la regarde, c’est gagné pour la marque et, clairement, personne ne zappera sur moins de soixante secondes (quoique, ça peut permettre d’éteindre l’écran quand on regarde un programme médiocre !). Non, ce que je trouve débile, c’est que c’est une mesure qui est annoncée pour lutter contre les revenus publicitaires en baisse pour les grandes chaînes de télévision…

Résultat de recherche d'images pour "pub tf1"

Autrement dit, les chaînes se plaignent que de moins en moins de gens regardent la publicité… et ils décident d’en mettre plus ? Mais si les gens ne la regardent plus, c’est qu’ils ont dorénavant des alternatives pour voir les programmes sans pub, hein, et que personne n’a envie de se farcir la pub pendant un programme. Ou plutôt, pas ce genre de spot publicitaire.

Je sais, c’est aussi une affaire de génération parfois, mais concrètement, je pense qu’un spot de publicité a bien plus de chance de me toucher s’il ne m’est pas imposé violemment. Il y a plein d’astuces qui existent désormais : le placement de produit au sein d’un programme est quand même cent fois plus efficace (s’il n’est pas abusif et bien intégré) qu’une publicité. Et les publicités du Super Bowl sont tellement géniales que je les regarde de moi-même, avec plaisir, en allant les chercher sur Youtube.

Résultat de recherche d'images pour "pub canal +"

Bref, je ne suis pas convaincu par cette stratégie des 60 secondes. Tout ce que les chaînes vont y gagner, c’est qu’elles vont encore plus lasser les gens qui en ont marre des publicités. Je milite pour un monde avec moins de publicité, mais plus de qualité dans celles-ci – et même si plein de gens sont contre, c’est exactement pour ça que j’adore les cookies sur internet, parce qu’au moins, ça cible un peu mieux nos goûts. Je ne sais pas, je ne dois pourtant pas être le seul à me dire ça, non ? Pour moi, la télévision est en train de s’enterrer encore un peu plus, alors qu’on sait bien que les jeunes l’ont déjà massivement désertée…

Allez, en espérant que ma bouteille à la mer soit reçue d’une manière ou d’une autre, sait-on jamais !

Faut-il regarder The Rookie (Le flic de Los Angeles) ?

Salut les sériephiles,

Image associée

J’avais dit que j’en écrirais un article et je n’en ai jamais pris le temps ! En avril, j’ai visionné l’intégrale de la saison 1 de The Rookie, et je voulais en reparler plus longuement sur le blog. Cet article « 500 mots » est donc là pour ça : sans rien spoiler, je vous donne mon avis sur la saison 1, histoire de, peut-être, vous convaincre de vous y mettre… Elle vaut le détour et M6 ne devrait plus tarder à la diffuser, commençant la promo de la série la semaine prochaine.

Résultat de recherche d'images pour "the rookie"

Plus qu’un procédural ?

Alors, commençons par le commencement : pas vraiment. Je n’aime pas le format du procédural qui propose grosso modo de régler une enquête par épisode, et puis c’est tout. Certes, The Rookie tourne plutôt sur le rythme de trois petites affaires par épisode, mais il n’en reste pas moins que la forme qui domine est la formule du procédural. Les épisodes ont un début, un milieu et une fin ; il n’y a que peu de cliffhangers insoutenables et les affaires policières évoquées sont très prévisibles dans l’ensemble.

Toutefois, la série se démarque du procédural pur par ses personnages et l’évolution qui est proposée tout au long de la saison 1. Dans un vrai procédural, les relations ne bougent que très peu d’un épisode à l’autre, alors que là, tout de même, il est question de suivre une année de formation intensive qui est vouée à faire évoluer chacun. Pas question de mettre de côté l’évolution des personnages, et c’est pour cela que cette saison est si réussie.

Elle combine donc la forme habituelle du procédural, avec à chaque fois deux ou trois intrigues qui tournent autour d’un même thème, et une intro/conclu pour que les personnages fassent le point sur leurs amitiés/amours. C’est parfois frustrant, d’ailleurs, parce que comme c’est souvent relégué en fin d’épisode, il y a des évolutions qui ne se font pas ou alors trop lentement (n’est-ce pas Angela ?).

Résultat de recherche d'images pour "the rookie"
Yes.

Mais alors qu’est-ce qui m’a tant plu dans cette saison ?

Un défilé de guest-stars

Outre son excellent casting, entraîné par Nathan Fillion, l’ensemble de cette saison voit passer un tas d’acteurs que j’aime, à commencer par Sarah Shahi et l’un des Ashmore. C’est toujours bon signe quand une série attire des gros noms du monde des séries, ça veut quand même dire que l’ambiance y est bonne. Il est assez évident que Nathan Fillion n’hésite pas à faire inviter ses amis – coucou Felicia Day – mais ça fonctionne toujours. Au début de chaque épisode, j’attendais donc de voir ce qu’il en serait et si ça allait me surprendre ou non avec un visage connu.

Résultat de recherche d'images pour "the rookie"

Des intrigues parsemées sur plusieurs épisodes

Cela commence par les relations, évidemment, parce que la série ne se prive pas pour en présenter plusieurs. Le plus sympathique est probablement de découvrir les relations qui existent entre chaque bleu et son tuteur. Cela permet de former des duos assez efficaces (même si je n’aime pas tant que ça celui de Tallia et John, parce que j’ai toujours du mal avec les personnages principaux) qui ne sont pas pour autant au cœur de chaque épisode, avec des variations parfois et des focus sur le temps libre des personnages aussi.

Outre les relations (parfois amoureuses d’ailleurs), il y a tout de même une ou deux intrigues qui s’étalent sur l’ensemble des épisodes de la saison, pour s’assurer que l’on revienne chaque semaine et pour s’assurer que les personnages évoluent également. Et d’ailleurs, contrairement à ce que les promos veulent nous faire croire, j’aime aussi que toute la série ne tourne pas qu’autour de Nathan Fillion !

Résultat de recherche d'images pour "the rookie captain"

Des rebondissements inattendus : des épisodes marquants

Attention, je refuse de me contredire : dans l’ensemble, les épisodes sont prévisibles et l’on devine assez facilement vers quoi l’on se dirige avec cette série, à chaque épisode. Cependant, il y a de vrais twists à certains épisodes que je n’attendais pas du tout. Bien que la série ne fasse qu’une courte saison, il y a ainsi déjà deux ou trois épisodes que j’ai trouvés véritablement marquants. C’est là qu’elle remporte tous ses bons points : avant même qu’elle soit renouvelée, je savais déjà que je me souviendrais de la série pour quelques-uns de ses épisodes que j’ai trouvé originaux et/ou osés (le 8 et le 16, particulièrement).

Heureusement, il y aura bel et bien une saison 2. Celle-ci est nécessaire, parce que la saison 1 ne bouclait pas toutes les intrigues et posait quelques questions avec ses scènes finales que j’ai hâte de voir évoquées à l’écran l’an prochain. Je n’en dis pas plus, cependant : mon but était de vous convaincre de regarder cette saison 1 après tout. Elle sera diffusée tout prochainement sur M6 – et purée, je rate l’occasion de rencontrer Nathan Fillion à Paris la semaine prochaine d’ailleurs, je suis au bout du bout !

Résultat de recherche d'images pour "the rookie captain"