The Rookie : Le flic de Los Angeles (S03)

Synopsis : En fin de saison 2, Nolan était dans de beaux draps, parce qu’il venait de se faire piéger comme le bleu qu’il est par Nick. Comment s’en sortira-t-il ? C’est la réponse qu’on attend tous de cette saison 3 qui continue autrement de suivre la vie du commissariat, comme d’hab.

 Saison 1 | Saison 2 Saison 3

220-3.jpg

Pour commencer, je suis impatient de retrouver la série, mais j’ai un peu l’angoisse aussi de ne pas réussir à la suivre à la semaine. On me connaît, on sait bien que je suis toujours plein de bonne volonté, mais après, une fois pris par la vie, bim, c’est plus compliqué. Je devrais être toutefois aidé par le fait que la saison sera probablement raccourcie à cause du coronavirus, ce qui nous donnera moins d’épisodes gap-filler où il ne se passe pas grand-chose.

Oui, j’ai décidé de prendre le positif de la crise, parce que sinon, on ne s’en sortira jamais ! Je suis content de retrouver toute l’équipe de cette série après quelques mois, en tout cas. D’accord, j’ai terminé la saison 2 il y a à peine quatre mois, mais j’ai envie de savoir la suite. Et aussi, tout de même ça se souligne, c’est très cool de les retrouver dès le 4 janvier : ça ouvre 2021 d’une belle manière, et il était temps d’avoir au planning des séries qui me motivent vraiment !

Cette saison promet de revenir sur le mouvement Black Lives Matter, sur les violences policières, mais pas forcément sur le coronavirus. C’est assez logique, puisque la série a quelques mois de retard : les saisons 1 et 2 représentaient un an ; nous sommes donc en 2019 quand commence cette saison 3. À voir si ça sera intégré plus tard ou juste zappé, les dates n’important que peu dans la série.

Tout ceci étant dit, je ne tiens plus, j’ai envie de savoir par quelles pirouettes les scénaristes vont nous libérer Nolan et faire tomber Nick !

Voir aussi : On en était où en saison 2 de The Rookie ?

Note moyenne de la saison : 16,5/20

S03E01 – Consequences – 19/20
La reprise est mouvementée et haletante ; avec tous les éléments que j’en attendais exactement comme je les attendais. C’est peut-être là le plus gros défaut de l’épisode : il y a assez peu de surprises dans la manière dont tout est monté, c’est prévisible et pas toujours crédible… mais en-dehors de ça, c’était top à suivre ! Je suis content de retrouver la série et même si l’on n’obtient que peu de perspectives neuves pour la suite, ça devrait continuer d’être une série vraiment sympathique.
S03E02 – In Justice – 16/20
L’épisode fonctionne bien, mais je ne sais toujours pas vers quoi la saison souhaite se diriger. J’ai eu l’impression d’un grand fouillis, et ça risque de se sentir dans la critique. J’aime bien en tout cas, on a du développement pour quasiment tout le monde. Bien sûr, c’est aussi un épisode qui promet d’essayer de se rattraper sur des questions d’actualité trop longtemps ignorées dans la série… mais je n’arrive pas à savoir si les raccourcis choisis vont vraiment apporter quelque chose.
S03E03 – La Fiera – 16/20
L’épisode tient les promesses faites avant la reprise de cette saison, et il le fait tellement bien qu’il y a tout un pan qui finit par être angoissant et vraiment énervant vis-à-vis de la réalité. De mon côté, ça passe donc très bien pour cette partie de l’intrigue, mais j’ai trouvé le reste moins efficace… en comparaison. C’est ironique, donc, la série devient moins bonne par moments car elle est meilleure qu’avant à d’autres.
S03E04 – Sabotage – 15/20
Si toutes les intrigues ne se valent pas au cours de l’épisode, j’ai trouvé l’ensemble toujours aussi efficace et sympathique. J’ai mes préférences pour certains personnages et certains développements, c’est sûr, mais dans l’ensemble, je trouve que toute la série fonctionne toujours bien sur cette saison 3 qui est en train de trouver rapidement son rythme de croisière.
S03E05 – Lockdown – 17/20
On se demande bien où les scénaristes sont allés chercher l’inspiration pour le titre et une partie de l’intrigue de cet épisode, dis-donc. Plus sérieusement, l’épisode fonctionne très bien et a quelques rebondissements qu’on ne voit pas arriver, ce qui est toujours plutôt positif. L’écriture est intéressante et chacun a son rôle à jouer, avec un suspense qui finit par être prenant quand je m’attendais à un épisode bien plus calme que ça.
S03E06 – Revelations – 16/20
C’est peut-être parce que la fatigue me gagnait enfin au moment de voir cet épisode un peu tardivement dans la nuit suite à une insomnie, mais j’ai eu l’impression que cet épisode était interminable. Ce n’est toutefois pas une impression négative, vu qu’il s’y passait énormément de choses. J’ai beaucoup aimé une grosse partie de l’intrigue se centrant sur un personnage que j’aime et qui évolue ensuite, moins le reste qui semblait plus conventionnel. Bref, un épisode assez classique pour la série.
S03E07 – True Crime – 14/20
S’il y a bien quelques bonnes répliques pour venir sauver cet épisode, je ne suis que moyennement convaincu par l’ensemble, parce que le format proposé se concentre sur ce que je n’aime pas dans la série, à savoir son aspect procédural, en mettant de côté le développement des personnages… quand bien même une révélation improbable est faite en milieu d’épisode pour répondre à une question ayant émergé la semaine dernière.
S03E08 – Bad Blood – 16/20
La reprise se fait indépendamment d’un fil rouge, sur un épisode qui fonctionne bien indépendamment, mais manie assez l’humour pour qu’on ne s’ennuie pas non plus. Cela fait plaisir de retrouver les personnages après un mois, et je suis surpris de voir que nous n’en sommes qu’au huitième épisode de la saison. Il en reste quelques-uns à savourer finalement, c’est cool.
S03E09 – Amber – 17/20
Cet épisode est véritablement très haletant dès le début, même si on devine assez facilement vers quoi il se dirige. Une fois de plus, la série tente de changer un peu son format, mais contrairement au documentaire de la dernière fois, c’est efficace cette fois-ci et ça permet la mise en place de bonnes idées. Bref, un bon épisode comme ils devraient en faire plus souvent, surtout que ça marche aussi pour l’évolution des personnages.
S03E10 – Man of Honor – 15/20
La crédibilité et cohérence globale de l’épisode sont à remettre totalement en question, mais ça n’empêche pas cet épisode d’être un divertissement accrocheur et plutôt bien réussi. On a de l’humour, on a du drama et on a des personnages qui évoluent de manière sympathique d’épisode en épisode. Difficile d’en attendre plus d’une série procédurale à ce stade de sa saison, j’imagine.
S03E11 – New Blood – 19/20
Je ne sais pas ce que j’avais pour ce lundi, mais j’ai vraiment passé une excellente soirée devant mes séries et je n’ai que peu à redire sur les épisodes vus. Pour celui-ci, vraiment, il m’a pris par surprise parce qu’il est tout classique dans son écriture, mais je me suis laissé embarquer parce qu’il proposait, avec même une part de stress qui m’a scotché à l’écran. Je deviens trop bon public, définitivement.
S03E12 – Brave Heart – 18/20
Il n’y a pas à dire, c’était un bon lundi pour les séries ! Enfin, un bon dimanche soir aux USA. Bref, cet épisode est très bon, parce qu’il ramène plein de situations et personnages que l’on connaît déjà pour les développer de manière efficace, sans pour autant être forcément un épisode de série policière. On se prend au jeu et au suspense sur au moins deux des trois intrigues, et c’est suffisant pour avoir une bonne dose d’adrénaline en plus du divertissement.
S03E13 – Triple Duty – 17/20
Franchement, cette saison 3 fonctionne bien depuis quelques semaines et j’aime sa manière de nous proposer des intrigues qui ont clairement pour but d’être développées sur du long terme. Cela tombe bien puisqu’ABC vient de renouveler la série pour une saison 4. Autant vous dire que j’ai déjà prévu d’être au rendez-vous, surtout après cette fin d’épisode !
S03E14 – Threshold – 17/20
On sent bien que les scénaristes n’étaient pas trop prêts pour une fin de saison, car certaines choses paraissent rushes dans cet épisode, mais ça ne l’empêche pas d’être très bon et chouette à suivre, franchement. Je suis curieux de savoir ce qu’ils feront de leur saison 4 à présent, tout en étant assez attaché aux personnages pour savoir que j’ai déjà envie d’y revenir. Allez, à dans quelques mois, Los Angeles !

 Saison 1 | Saison 2 Saison 3

The Rookie : Le flic de Los Angeles (S02)

Synopsis : La première année des bleus ne faisait que commencer en saison 1 ! Il leur reste encore six mois à tenir et si ça continue au même rythme, ce n’est pas gagné. De toute manière, on leur a prédit qu’un d’eux lâcherait l’affaire, non ? En attendant, c’est du côté des tuteurs que ça lâche, notamment avec Tim qui s’effondrait dans le cliffhanger de la saison 1, touché par un virus bien contagieux (et terroriste) contracté lors d’une intervention avec Lucy.

 Saison 1 | Saison 2 Saison 3

20-2.jpg

Pour commencer, j’hésite encore à commenter chaque épisode de cette saison : l’an dernier, j’ai tout bingewatché d’un coup en avril et je ne l’ai pas fait… Je l’ai un peu regretté pendant l’été où je me suis rendu compte qu’il y aurait eu des lecteurs français intéressés ! On verra bien ce que je décide petit à petit.

De toute manière, je ne vous cacherai pas que je suis grandement pressé de retrouver certains des personnages de la série et de voir le festival de guest-stars qui passeront probablement faire un coucou à Nathan Fillion, comme en saison 1. C’était l’un des points forts de la saison, franchement. Avec son format somme toute classique, The Rookie reste sympathique à suivre précisément parce que les scénaristes jouent des codes classiques de ce type de série.

Il y a donc normalement de bonnes choses et ça a suffit à me laisser prendre au jeu pour la saison 1. On verra ce que donnera cette saison 2 à présent !

Note moyenne de la saison : 16/20

S02E01 – Impact – 16/20
Si j’ai bien aimé l’épisode en lui-même, j’ai trouvé qu’il n’était pas forcément à la hauteur d’une reprise et qu’il mettait de côté un bon paquet de choses que j’aurais aimé voir traitées et qui ne le seront jamais. C’est dommage, mais ça reste un épisode qui fonctionne bien et met en place quelques petites choses pour la suite. Cela dit, on est un peu trop dans la lancée de la première année à mon goût.
S02E02 – The Night General – 15/20
Cet épisode introduit de nouvelles intrigues et de nouveaux personnages exactement comme ils auraient dû le faire dans leur premier épisode ? On sent bien que les scénaristes ont été pris de court par le départ d’une actrice et qu’ils ont réajusté une bonne partie de leur plan. Dans l’ensemble, ils retombent sur leurs pieds, avec un épisode qui est sympathique à regarder.
S02E03 – The Bet – 15/20
L’épisode est sympathique, mais moi, j’ai vraiment du mal en ce moment et je sens que ma panne de séries ne passe pas trop… J’espère que ça ne va pas trop durer ! En attendant, rien d’exceptionnel avec cet épisode qui permet toutefois de passer de bons moments avec ces personnages, dont le développement fonctionne très bien.
S02E04 – Warriors and Guardians – 17/20
C’est un bon épisode qui introduit un nouveau personnage que j’aime déjà énormément après seulement 42 minutes, ce qui est toujours un bon point, puisque j’espère qu’elle est là pour rester. Autrement, on est sur un épisode qui sort du schéma classique pour cette introduction, donc, ce qui fait que les autres personnages sont quelque peu éclipsés. Dommage pour une reprise après des mois, mais ça m’apprendra !
S02E05 – Tough Love – 14/20
Bon, petit épisode qui alterne humour et action comme il se doit, mais rien d’exceptionnel en stock dans celui-ci par rapport au précédent qui m’avait beaucoup plu. En fait, j’ai même trouvé que c’était plutôt longuet et ça ne me motive pas tellement alors que j’avais bon espoir d’en voir plusieurs d’un coup. Tant pis.
S02E06 – Fallout – 18/20
L’intrigue a beau ne pas être super crédible et ne pas provoquer autant de remous que ce que j’imaginais, je suis forcé de reconnaître qu’elle est très prenante et que ça m’a scotché à l’écran. Ce n’était pas gagné en début d’épisode, pourtant, alors je suis vraiment content. Eh, ça me donne même envie de m’y remettre un peu plus sérieusement. Je ne vais donc pas m’en priver, évidemment.
S02E07 – Safety – 15/20
C’était moins prenant que l’épisode précédent… mais tout de même pas si mal à vrai dire, quand les pièces du puzzle s’emboîtaient. Disons que l’épisode a été long à démarrer et que les situations de base n’étaient pas très accrocheuses. Finalement, il ne s’agissait que d’une mise en bouche pour la suite bien plus réussie.
S02E08 – Clean Cut – 13/20
Alors… Je dois dire que je m’attendais à autre chose sur une des intrigues de l’épisode et que je suis en fait déçu de ne pas avoir eu l’épisode que j’imaginais au début, ce qui ne participe pas à faire monter la note. Pour le reste, on est quand même sur du très classique, c’est un procédural et franchement, sans les guests et les personnages que j’aime bien, je me serais ennuyé ferme.
S02E09 – Breaking Point – 16/20
C’est déjà beaucoup mieux dans cet épisode qui n’a certes pas beaucoup d’action, mais s’intéresse davantage aux personnages que j’aime en leur proposant de bonnes intrigues et en prenant le temps de voir les choses de manière un peu plus large : certaines intrigues reviennent donc sur le devant de la scène alors que d’autres graines sont plantées pour la suite. Je suis curieux de voir à quoi ça aboutira dans quelques épisodes. Et puis, la mi-saison doit approcher, aussi.
S02E10 – The Dark Side – 18/20
Evidemment, nous sommes face à un épisode de mi-saison qui nous le fait savoir très fortement avec l’introduction d’une grande méchante, au moins pour cet épisode et le suivant. Peut-être que la série manque d’un fil rouge et qu’elle pourrait en être un, mais j’en doute. En tout cas, c’est réussi pour cet épisode qui sort de son schéma classique pour fournir une seule intrigue complexe et, du coup, bien plus captivante.
S02E11 – Day of Death – 20/20
La série effectue un retour de mi-saison tout simplement brillant, avec une course contre la montre prenante et des enjeux élevés comme ils en font rarement. C’est efficace, ça révèle l’excellent jeu de certains acteurs et ça permet de lancer la deuxième partie de saison avec un épisode très réussi… qui fait que la chute n’en sera que plus dure ensuite quand on va revenir à la normale. Bon, ça, c’est un problème pour un autre temps cela dit.
S02E12 – Now and Then – 15/20
Petit épisode tout classique pour relancer cette deuxième moitié de saison. Après l’adrénaline du précédent, il est temps de gérer quelques-unes des conséquences en repartant sur des affaires plus habituelles pour la police. Ce que j’ai aimé avec cet épisode, c’est toutefois qu’il prend le temps d’approfondir les personnages plutôt que de se précipiter dans un nouveau fil rouge. Agréable.
S02E13 – Follow-Up Day – 14/20
Cet épisode a l’avantage de nous faire passer du temps avec les personnages qui sont bien développés, par contre, il a le désavantage d’oublier quelques-unes des intrigues fil rouge. Malheureusement, ce sont celles que j’attends le plus… alors qu’on s’occupe des parties qui m’intéressent le moins. L’épisode est bon, mais ce n’est pas ce que je souhaitais voir ce soir, à vrai dire.
S02E14 – Casualties – 16/20
Malgré le retour d’un personnage que je n’aime pas, c’est beaucoup mieux pour cet épisode qui prend le temps d’introduire un épisode tout classique comme le précédent pour finalement partir vers autre chose en cours de route. C’est à mon sens la grande réussite de la formule de la série de nous faire le coup de temps en temps : ça affaiblit un bon paquet d’épisodes, mais ça permet de rendre plus intéressants ce type d’épisodes.
S02E15 – Hand Off – 15/20
Toutes les intrigues ne sont pas aussi intéressantes les unes que les autres, mais l’ensemble est agréable à suivre. Bon, ça manque d’un fil rouge et des intrigues que j’ai envie de voir revenir depuis plusieurs épisodes maintenant, mais les personnages sont chouettes alors je peux leur pardonner, je pense. C’est un bon procédural toujours aidé par ses guest-stars, ça me fait plaisir de voir certains acteurs rendre visite à Nathan Fillion.
S02E16 – The Overnight – 16/20
Un autre épisode passe presque sans fil rouge, mais il y a tout de même quelques intrigues qui m’intéressent dans celui-ci, et de nouveau une guest-star que j’adore. C’est très bien comme ça, le temps passe de manière agréable devant la série. On enchaîne un peu les épisodes qui n’ont rien d’exceptionnels et certaines intrigues avancent du coup super vite d’un seul coup, sans qu’on ne sache pourquoi, mais ça me va.
S02E17 – Control – 15/20
Encore un bon épisode bien ficelé qui mêle ses intrigues juste assez pour que ce soit galère à critiquer. Cela dit, c’est plutôt cool à suivre comme épisode en tant que simple spectateur, je ne peux pas leur retirer. Pourquoi cette note alors ? Parce que j’en attendais davantage d’une des intrigues de cet épisode après l’avoir attendue depuis quelques temps. C’est toujours mon problème avec les séries procédurales, et encore, là je vois plusieurs épisodes par semaine au moins !
S02E18 – Under the Gun – 16/20
J’ai bien aimé cet épisode malgré un grand sentiment de « tout ça pour ça » se dégageant d’à peu près toutes les intrigues traitées dans l’épisode. Je ne sais pas bien vers quoi les scénaristes veulent aller pour les deux derniers épisodes de la saison après ça, mais on sent qu’ils mettent en place les futurs gros dilemmes des cliffhangers à venir inévitablement. En tout cas, je suis déjà content de savoir la série renouvelée !
S02E19 – The Q Word (1) – 14/20
C’est franchement dommage : tout ce qui passe dans l’épisode est super en théorie, mais en pratique, l’écriture de l’épisode est vraiment peu réussie. On enchaîne tellement tous les clichés possibles que c’est prévisible comme jamais. Alors, OK, il se passe plein de choses et l’épisode n’est pas mauvais, mais non, il n’est pas aussi bon que ce qu’il devrait être et que ce que la série sait faire habituellement. Je n’ai eu absolument aucune surprise sur des rebondissements qui auraient dû me faire m’arracher les cheveux. Bref, je suis déçu d’avoir un bon épisode alors que je m’attendais à quelque chose d’excellent.
S02E20 – Hunt (2) – 17/20
La saison se termine sur une meilleure note, même si j’aurais aimé faire davantage le tour de tous les personnages plutôt que de voir l’épisode se concentrer en grande partie sur une seule intrigue. Après, l’intrigue est très bonne et rattrape le côté prévisible de la précédente. Heureusement, la série est renouvelée et la saison se termine sur un très bon cliffhanger, même s’il aurait pu être évitable de plein de manières différentes. Curieux de voir les épisodes de reprise maintenant !

 Saison 1 | Saison 2 Saison 3

The Rookie : Le flic de Los Angeles (S01)

Synopsis : John Nolan décide de changer complètement de vie et de devenir flic le jour de son divorce, où il est pris en otage dans une banque. Neuf mois plus tard, la police de Los Angeles accueille ce bleu pas comme les autres : il a une quarantaine d’années.

 Saison 1 | Saison 2 Saison 3

01.jpg

Pour commencer, je sais bien que j’avais dit que je me ferai 5 épisodes Netflix/Marvel par jour, mais voilà, j’ai plus eu envie de me laisser distraire par la télévision qu’autre chose. Quant à ce soir, eh bien, je suis d’humeur à tenter une nouvelle série. Celle-ci était dans ma liste depuis septembre, et puis, j’ai vu hier soir que Felicia Day apparaissait en guest-star dans un épisode. Nathan Fillion et Felicia Day à l’écran ?

Comme si ça ne suffisait pas, ils ont aussi ramené Sarah Shahi dans le mix, alors j’étais obligé d’au moins jeter un œil au pilot, surtout que je n’ai eu que des bons échos de la série. Des acteurs que j’aime, un avis critique positif, je ne prends pas trop de risques… mis à part que c’est une série policière et que je ne suis pas trop fan des séries policières.

Après, ça fait tellement longtemps que je n’en ai pas vues, ça ne peut pas me faire de mal de m’y remettre. Mieux vaut tard que jamais !

Note moyenne : 15,5/20

S01E01 – Pilot – 14/20
Il se passe un milliard de choses dans l’épisode, mais comme je le pensais, ça ne m’a pas trop passionné. J’ai accroché à quelques personnages, alors pourquoi pas continuer de temps en temps quand l’envie m’en prendra. C’est une bonne série policière avec des surprises bien écrites, mais je ne suis pas trop série policière.

Si la série n’a pas réussi à me convaincre totalement avec son premier épisode, je n’ai pas non plus envie de l’arrêter. Par conséquent, je vous propose ce nouveau format d’article : vous n’y trouverez que l’avis général sur chaque épisode – et je ne m’interdis pas de développer un peu plus s’il y a soudain un épisode que j’aime.

S01E02 – Crash Course – 14/20
Ah, the American way ! Ce deuxième épisode est dans la lignée du premier, mais j’ajouterai quand même que si les situations sont parfois trop prévisibles (la dernière intervention, franchement, on voit tout arriver avant), la série réussit très bien à mettre en scène ses situations de tension. De ce côté-là, c’était donc plutôt réussi et ça donne envie de continuer même si ce n’est pas exceptionnel. Plus sympathique en revanche est la manière dont les relations entre tous les flics se mettent en place. J’aperçois déjà un triangle amoureux et des disputes à venir, ça aussi, ça donne envie de revenir ; sachant en plus que des pistes du pilot ne sont pas encore évoquées ! Ah, et la dernière scène m’a fait marrer, je ne m’y attendais pas forcément avec cette série.
S01E03 – The Good, The Bad and The Ugly – 15/20
Comme trop souvent avec ce genre de séries, je suis assez attentif lorsqu’il est question de la vie privée des personnages ou des relations entre eux, mais tout le côté policier me passe souvent au-dessus. De la regarder sans faire les critiques, ça me rappelle aussi que c’est le genre de séries où je décroche facilement. Ceci étant dit, les cas de cet épisode m’ont plus accroché que dans le précédent parce qu’ils mêlaient bien vie privée et vie pro et parce que je développe un crush prévisible pour Lucy (et puis, eh, j’appelle ça un ship). Puis, c’était un peu moins prévisible, aussi, ça aide.
S01E04 – The Switch – 15/20
J’aime beaucoup l’idée de base de l’épisode, mais je trouve que c’est un peu tôt dans la saison pour procéder à ce type d’échange, parce que nous n’avons pas encore assez cernés les personnages. Cela dit, c’est vrai que ça permet aussi de mieux les cerner de les voir tous interagir différemment des habitudes qui étaient en train de se mettre en place. Dans l’ensemble, c’est donc un épisode qui parvenait bien à capter l’attention par des changements de duo bien pensés pour faire avancer les intrigues perso de chacun. D’ailleurs, je ne suis pas du tout convaincu par la dernière scène de cet épisode !
S01E05 – The Roundup – 14/20
Si cet épisode confirme mon duo préféré (Tim/Lucy), c’est à peu près tout ce qui m’a plu dedans ; la morale de Talla étant juste super lourde (et prévisible). La dernière scène offre également quelques perspectives intéressantes, mais le concept ne m’a autrement pas passionné outre mesure, malgré de nombreuses tentatives des scénaristes pour qu’on accroche !
S01E06 – The Hawke – 13/20
Avec peu de développement sur la vie personnelle des policiers, cet épisode rejoint le pur procédural et bon, ça ne m’a jamais passionné. Les trois quarts de l’épisode m’ont donc peu accroché et ça me confirme que c’est une bonne chose de ne pas en faire une critique complète par épisode. Après, je reconnais tout de même que j’ai bien aimé la manière dont l’intrigue principale arrive à sa conclusion, cela dit. L’intrigue secondaire était intéressante dans la manière dont elle se déroule, mais ce n’était pas non plus exceptionnel et j’ai trouvé cet épisode moins bon que les précédents quand même. Heureusement qu’il y avait la dernière scène pour me raccrocher !
S01E07 – The Ride Along – 14/20
Oh, un nouveau guest que j’aime beaucoup et que je ne savais pas qu’il était là (l’avocat). Bonne nouvelle pour cet épisode… qui en avait besoin. En fait, je me rends compte (enfin) de ce qui me plaît moins dans cette série (et dans les séries procédurales) : les duos ne se croisent pas assez. Et autant ça ne me dérange pas dans des séries comme Grey’s où les équipes changent régulièrement, autant dans une série comme ça, je trouve dommage que les duos ne se croisent pas plus. C’était particulièrement visible dans cet épisode où il n’y avait qu’une seule scène pour casser cette séparation, là où la série s’en tirait mieux précédemment. Bon, et autrement, j’ai bien accroché aux intrigues, même si encore une fois, il y a un duo que je préfère largement par rapport aux autres.
S01E08 – Time of Death – 18/20
Comme bien souvent, cet épisode qui marque la première pause de la série déchire tout, en proposant deux intrigues vraiment intéressantes. L’une est un fil rouge que l’on suit depuis le pilot et qui est contre toute attente moins passionnante que la seconde, qui est plus originale et plus adaptée au format série que les affaires habituelles de ce procédural. Pas de regret d’en avoir fait une critique plus complète !
S01E09 – Standoff – 15/20
L’épisode est bien aidé parce qu’il faut gérer les conséquences du précédent et qu’il y a donc de quoi faire. Cependant, on retombe bien vite dans les clichés du genre et ça a rapidement perdu mon attention quand les deux intrigues liées étaient assez basiques et classiques. Il y a tout de mêmes quelques pistes intéressantes pour la suite de la série qui se mettent en place avec cet épisode qui semble vouloir basculer un peu plus dans la sérialisation. C’est mieux comme ça.
S01E10 – Flesh and Blood – 18/20
J’ai lancé cet épisode parce que j’étais fatigué et que je voulais un petit truc pas prise de tête… Ca ne l’était pas, mais c’était aussi le meilleur épisode de la série jusque-là, ce qui m’a pris totalement par surprise. J’ai adoré l’idée de base pour rendre cet épisode original et je trouve que les intrigues proposées fonctionnaient vraiment bien. On perd pourtant les fils rouges de vue, mais on apprend à mieux cerner (donc aimer) certains personnages qui étaient encore sous-développés jusque-là. C’est l’avantage une fois que tout est bien mis en place dans un procédural : il suffit de peu pour rendre ça passionnant.
S01E11 – Redwood – 14/20
Cette série est apparemment un long défilé de guest-stars que j’adore, ce qui est plutôt cool. C’est aussi un procédural tout ce qu’il y a de plus classique dans cet épisode aux enjeux peu prenants. C’est dommage : j’aime bien les personnages, mais franchement, en ce qui me concerne, cet épisode est vu et aussitôt oublié, à une scène près.
S01E12 – Heartbreak – 16/20
Et encore une guest-star que j’aime, une. Je ne regrette vraiment pas de m’être décidé à regarder cette série rien que pour ça. L’épisode était un peu mieux que le précédent, parce qu’il s’attardait plus longuement sur la vie personnelle de tous les personnages plutôt que sur les histoires professionnelles qui ne mènent jamais nulle part sur du long terme. C’était donc mieux que prévu et j’ai vraiment bien accroché.
S01E13 – Caught Stealing – 16/20
Même si le titre de cet épisode en disait déjà trop sur ce qu’il se passe dans l’épisode, j’ai bien accroché, principalement parce que pour la première fois (ok, la 2e), j’ai trouvé l’action extrêmement prenante, avec même de quoi faire flipper. C’était bien écrit et surtout bien monté, avec un jeu d’acteur très bon et des situations permettant de mieux cerner les personnages. C’était parfois prévisible, mais j’ai bien aimé malgré tout.
S01E14 – Plain Clothes Day – 15/20
Décidément, cette deuxième partie de saison est bien plus prenante que la première. C’est encore un épisode qui cherche à changer la formule en ajoutant un petit twist dès le début, et j’aime bien la manière dont c’est écrit. Le trio de nouveaux flics est confronté à une nouvelle épreuve qui permet à chacun de grandir de manière originale. Au-delà de ça, cet épisode ne sort pas de sa routine, mais je n’en attendais pas beaucoup plus non plus.
S01E15 – Manhunt – 17/20
Eh, mais c’est que je prends de plus en plus goût à mon visionnage de cette série ! Une fois de plus, il faut noter un excellent choix de guest star (comme toujours, mais en mieux ?) et une intrigue de base qui porte bien l’épisode, avec ce qu’il faut d’impact émotionnel pour être sûr qu’on soit à fond dedans. Pourtant, il n’était que peu question de la vie perso de chacun, comme quoi, même des épisodes plus procéduriers peuvent me plaire aussi !
S01E16 – Greenlight – 20/20
Cet épisode est de loin le meilleur, parce qu’il bascule totalement dans le format série qui peut aller loin plutôt que de se contenter de rester dans le procédural. C’est bien écrit et bien joué, et je me suis retrouvé à être fond devant ma télévision alors que je ne m’y attendais pas.
S01E17 – The Shake-Up – 17/20
Oula, mais va falloir les calmer, je vais finir par ne plus reconnaître la série s’ils continuent à ce rythme-là. Je suis passé de spectateur sceptique à type qui n’arrive plus à ne pas enchaîner les épisodes. Franchement, ça s’enchaîne très bien malgré la construction assez unitaire et, une fois de plus, le côté série fonctionne bien en début et fin d’épisode. Les situations ont beau être classiques, elles sont efficaces. Et puis, ces guest-stars, c’est dingue, comment est-ce que je suis passé à côté de ça toute l’année ?
S01E18 – Homefront – 16/20
Encore un épisode assez efficace et qui réussit à prendre par surprise dans les rebondissements qu’il propose pour le long terme. Sinon, c’est une fois de plus un épisode avec des guest-stars faciles à reconnaître… même si cette fois, je dois avouer que ce sont des acteurs que je n’aime pas tellement qui sont là !
S01E19 – The Checklist – 16/20
Cet épisode est l’avant-dernier de la saison et ça se sent dans les intrigues proposées qui mènent tranquillement à la fin de la première année. C’est efficace et ça permet d’ajouter à la fois suspense et humour. L’épisode est maîtrisé et c’est sans surprise qu’il me donne envie d’enchaîner sur la fin de saison.
S01E20 – Free Fall – 18/20
Je pense que je m’attendais à un tout petit trop de choses pour la fin de saison, mais c’est parce que je me suis englouti la saison en une dizaine de jours ça. C’était un très bon épisode, avec encore et toujours plus de guests que j’adore et avec une intrigue qui, forcément, sort de l’ordinaire tout en respectant parfaitement les codes de la série. Il y avait beaucoup de choses à gérer et dans l’ensemble, c’est réussi.

 Saison 1 | Saison 2 Saison 3

San Diego Comic Con 18 – Jour 2

Salut les sériephiles,

Les 24 dernières heures ont été riches en événements au Comic Con, mais évidemment, j’ai écrit l’article hier soir et une partie de la deuxième journée a constitué notre nuit – il faudra peut-être attendre demain pour voir ce que vous vouliez sur le blog, je ne sais pas.

Voir aussi : Jour 1 | Jour 2 | Jour 3 Jour 4 | Dernier jour

American Horror Story

Comme chaque année, American Horror Story a fait ce qu’il fallait pour entretenir le suspense. Si l’idée d’un compte à rebours est un poil moins stressante que les images de l’an dernier, je trouve l’idée sympa : les gens sur place ont dû attendre un bon moment de savoir ce que ça allait révéler : le titre de la prochaine saison, qui s’appellera Apocalypse. Allez, ça ne peut pas être pire que cette année !

Voir aussi : Critique AHS Cult

Youtube Red

Comme hier, les premiers panel de ce comic con n’étaient pas ceux que j’avais le plus envie de voir : ils concernaient notamment les séries de Youtube, à commencer par Impulse. Comme je n’en ai pas (encore ?) vu la saison 1… je ne vais pas me spoiler comme ça. Oui, c’est tout de suite beaucoup moins fu d’être en retard au moment du SDCC, je sais.

Il était aussi question d’Origin, une autre série Youtube ; qui me tente juste parce que science-fiction + Tom Felton + Natalia Tena, c’est fait pour moi. Voici déjà le trailer, et je meurs d’envie de voir la série après visionnage de celui-ci :

De quoi ça parle ? D’un monde futuriste, d’une machine, de gens qui se réveillent dans un vaisseau déserté sans savoir pourquoi… De la SF à l’état pur et ça a l’air magnifique. Et puis le casting est cinq étoiles !

Le panel nous confirme que tous les personnages ont des faiblesses, un côté sombre qui ne les fera pas toujours sourire et que le scénario exploitera. La série sera assez flippante (d’après Natalia Tena, sept sur une échelle de un à dix) et le casting a l’air plutôt sympa – il y avait une bonne ambiance dans ce panel, des petites blagues de temps en temps, tout ça, tout ça (surtout venant de Tom Felton).

Côté contenu, chacun a présenté son personnage, comme c’est souvent le cas dans les panels de saison 1, et on apprend donc qu’il y aura une française au milieu d’un ensemble de personnages d’origines (ben tiens, c’est le titre de la série ça tombe bien) différentes… mais bon, il faut bien dire ce qui est 24 minutes pour parler de quelque chose que personne n’a jamais vu, c’est un tantinet longuet ou propice aux spoilers.

Alors voilà, sinon le tournage s’est bien passé, ils étaient loin de tout, y compris de leurs familles… exactement comme leurs personnages dis-donc. Sans surprise, il est aussi question d’Harry Potter à un moment, parce que Tom Felton, c’était inévitable, quoi. Dans l’ensemble, tout ça me donne vraiment très, très envie, je vous l’avoue. Cependant, avec un titre pareil, on sait d’avance qu’il y aura des flashbacks (un peu partout dans le monde), et ça me laisse quelque peu frileux malgré tout. Et puis, c’est une série Youtube, mais il y a l’air d’avoir du budget… on verra bien ! Le sourire de Nora Anezeder me fait déjà craquer.

Iron Fist

J’ai pris le risque de visionner sans vraiment la regarder cette courte bande-annonce. A priori, pas de gros spoiler dedans, à part qu’on perd les bouclettes de Danny pour la deuxième saison qui débarque dès le 7 septembre ! Je suis foutu, déjà que je n’ai pas rattrapé les trois dernières saisons de l’univers,  Marvel/Netflix… Ah lala. Cela fait que je n’ai pas osé regarder non plus le panel, forcément, trop frileux des spoilers que je suis. Il faut dire aussi que ce n’est pas le panel qui me passionne le plus !

Voir aussi : Critiques Iron Fist (S01)

 (Fear) The Walking Dead… Encore.

Normal, le type ! Comme promis hier, la série est revenue avec un trailer complet pour sa saison 9, qui a déjà fait couler un tas d’encre couleur sang et de larmes. Et pour être complet il l’est, puisqu’il dure pas moins de cinq minutes. Aussi long et chiant qu’un épisode de la série, je vous jure ! Le voici, quand même – attention aux spoilers, forcément :

J’aime beaucoup ce trailer qui promet une sorte de renouveau et de changement de décors. Tout le monde devient pote ; Jadis quitte la team Playmobil et Maggie laisse ses cheveux pousser, alors qu’Enid prend un coup de vieux… Tout ça nous ramène presque au début de la série, avec aussi un hélicoptère. J’vous jure, il y a même des zombies ! Et des gens qui se frappent, je vous rassure, on ne perd pas tout. Dans l’ensemble, ça m’a donné envie de voir cette saison. Pour de vrai. Je ne l’ai vu qu’une fois en revanche, et je vais éviter de le revoir, pour oublier tout ce que j’ai vu et l’arrivée d’une floppée de nouveaux personnages. MAIS JE N’OUBLIE PAS LA PRESENCE DE LUNA DE THE 100 ! Trop content (il y a aussi un cliffhanger de merde à la fin). Allez, rendez-vous le 7 octobre pour celle-ci… mais avant ça, il y a Fear the Walking Dead.

Voir aussi : Quel avenir pour The Walking Dead ?

Je ne me lasse pas de ces acteurs, que je trouve intéressant même quand ils ne racontent rien de précis. C’est le cas dans cette vidéo où les trois originaux continuent de dire qu’ils ne sentent pas particulièrement la sécurité de leur emploi et où Alycia (l’actrice) s’extasie des changements de sets et de la série changeant en permanence d’environnement… C’est vrai que c’est sympa comme évolution quand on y réfléchit.

Là-dessus, l’acteur jouant Morgan nous dit qu’il est content d’être dans une série qui change autant, y compris en termes de collègues. Tu m’étonnes, il vient de quitter sa série qui ne bouge plus depuis des années et fait du surplace depuis sa saison 4 (grosso modo). Les acteurs sont aussi contents des jeux temporels de ce début de saison 4 et teasent la suite, avec de nouveaux personnages (gentils ? méchants ? Durs à dire, on ne sait pas ce que les gens tweetaient… merci pour cette info essentielle aha !).

Il est aussi question de la promotion de l’acteur jouant Victor ayant dirigé un épisode. Ah, et aussi, je me suis fait spoiler (je déteste Ausiello juste parce qu’il n’hésite jamais à spoiler, mais je l’écoute toujours quand même, je suis maso) : la fin de saison 4 verra passer une tempête, ce qui n’aidera pas Alicia (le personnage cette fois) à gérer son deuil. Je vous laisse le lien vers le trailer complet, mais je ne l’ai pas vu pour ne pas me spoiler plus. Je peux attendre un mois !

Voir aussi : Critique FTWD (S04)

Charmed

Petite interview pour les trois actrices du reboot, parlant du fait qu’elles sont le nouveau pouvoir des trois. Cela permet de voir la bonne ambiance entre les actrices et leur connaissance de la série de base. Chaque actrice présente son personnage, mais il n’y a concrètement aucune nouvelle information par rapport à tout ce qu’on a pu entendre ces derniers mois. J’ai toujours envie de découvrir la série et de voir tout ce qu’elle apportera… J’essaye de rester positif et ouvert d’esprit, je vais leur faire confiance – et puis, elles ont l’air pleine de bonnes volontés ces trois actrices, avec leur secret aussi.

Voir aussi : 500 mots sur le reboot de Charmed

Nightflyers

Je déteste Game of Thrones et n’ai pas une bonne opinion de Georges R. Martin, mais j’ai une excellente opinion de Syfy, alors je me permets d’avoir de l’espoir pour Nightflyers. Le trailer est assez sympathique, même s’il n’a pas l’air d’inventer grand-chose avec des plans qui semblent correspondre à ce que j’imaginais de Stargate Universe !

Dans l’ensemble, on a là une série qui devrait très bien fonctionner, même si elle n’a rien de révolutionnaire et nous présente aussi une série avec des gens qui se réveillent dans un vaisseau (c’est original, hein ?). Est-ce que je la regarderai ? Allez savoir. Il y a des séries que je meurs d’envie de regarder mais dans lesquelles je n’avance pas, et d’autre que j’ai l’impression de me forcer à continuer. Zéro logique dans mes visionnages, un peu comme cette semaine où je regarde le Comic Con plutôt que mes séries… mais bon, il faut dire ce qui est, ils m’ont appâté avec ce dernier sujet que je gardais sous le coude depuis le début !

Les 10 ans de Dr Horrible’s Sing-Along Blog

Voir aussi : 500 mots sur Dr Horrible

Malgré l’absence de Jed Whedon et Maurissa Tancharoen, qui devaient pourtant être là mais ont été retenus au dernier moment pour bosser sur Agents of S.H.I.E.L.D. Déconnez pas, la série revient d’un an et ils sont bloqués ?! Pff. Bon, bref, ce panel. Il est à mourir de rire dès le départ, avec Joss Whedon étant parfaitement insupportable à faire sa loi dans les étiquettes et affirmant ensuite qu’il a écrit un comic Dr Horrible Best Friends pour le 14 novembre. Il faudra voir, ça n’a jamais été mon format préféré pour ces personnages, les comics.

Pour compenser l’absence de Jed Whedon et Maurissa Tancharoen toutefois, Nathan et Felicia se sont amusés à lire un texte qu’ils avaient écrit ; et sans surprise, c’était hilarant. L’humour de ces deux-là étaient parfait, comme toujours, et ça rendait génial.

Très vite, les trois présents, Joss Whedon, Felicia Day et Nathan Fillion ont décidé de répondre aux questions. Si vous comprenez l’anglais, foncez, c’est excellent. Autrement, humph, je ne peux pas retransmettre le fun, mais allez : il a été question du marteau de Thor qui est une métaphore, parce qu’on sait tous ce que symbolise le marteau du Captain Hammer. D’ailleurs, Nathan Fillion s’en est amusé et a été comparé au personnage de Captain Hammer.

Tant qu’ils en étaient à Nathan Fillion, il a aussi été question de The Rookie ; sa nouvelle série – et de sa coupe de cheveux, et de la possibilité de savoir s’il reprendra le costume de Mal Reynolds dans celle-ci (apparemment non). Ensuite, on passe sur un crossover impossible entre Dr Horrible et Dr Who, et la révélation que les repas des Avengers pendant le tournage ne sont pas si excellents que ça. En tout cas, il est génial de voir ces trois-là réunis au Comic Con et s’amuser avec le public, les cosplays, la vie en général. On sent qu’ils sont toujours potes dix ans après… mais il manque vraiment Neil Patrick Harris, au moins – on nous a parlé des Orphelins Baudelaire, bien sûr. Nathan Fillion est revenu sur la « haine » entre lui et NPH, mais on sent bien l’amitié de fou entre eux.

Oh, il a aussi été question d’Angel, puis de Buffy, avec le rôle de Nathan Fillion dans la saison 7, son seul rôle de méchant dans sa vie. Ah, quand même. Côté projet, le fan-film Uncharted de Nathan Fillion sorti la semaine dernière a aussi été évoqué, sans trop de détail – et comme je ne l’ai pas vu. Felicia Day n’a toujours pas de projet (dont elle peut parler) en-dehors de sa fille et Joss Whedon a parlé très brièvement de sa série à venir sur HBO (faudra que j’en fasse un article un jour).

Felicia a comme d’habitude pris tout son temps pour parler sans s’arrêter et respirer, mais ça a permis de réapprendre qu’elle n’aimait pas chanter en public et que « My eyes » est sa chanson préférée dans Dr Horrible ; alors que Whedon la déteste parce qu’il était jaloux de la qualité des démos de son frère et de sa belle-sœur.

Pour en revenir au passé, Felicia Day a trouvé terrifiant de jouer dans Dr Horrible par rapport à The Guild, à cause de la prestance des autres acteurs – même si ça l’a aidé à grandir. Pourtant, ils ont été bien incapables de trouver une vraie valeur éducative à leur 40 minutes, dix ans après. Oh, il a aussi été question de l’origine de ces trois webisodes : la grève des scénaristes, se terminant avant le tournage de Dr Horrible. Et avec Felicia Day sauvant tout avec ses connaissances d’internet et de comment ça fonctionnait.

Voir aussi : 500 mots sur les dix ans de The Guild

Bien sûr, il a aussi été question du fait qu’il y a dix ans, personne au Comic Con ne connaissait Twitter. Le temps file, c’est fou, mais les habitudes sont encore plus folles : c’est difficile de se dire que ça n’existait pas, et difficile aussi de se dire qu’ils ont eu des difficultés à le tourner (utilisant des lampes torches par moment). Felicia avait aussi peur de ne pas savoir chanter, mais bon, on a tous vu qu’elle savait depuis.

Et puis, Dr Horrible a eu un Emmy dans une catégorie inventée pour eux. Et puis, Joss Whedon a forcément évoqué la politique (c’est même son mot de fin : « votez »), mais pas trop, juste au passage. Et puis, il a été question de Dollhouse et des regrets dans leurs jobs – menant à Joss voulant faire plus de Firefly (mais pourquoi ne pas l’avoir fait cette année alors hein ?) et à Felicia disant qu’il faut surtout savourer le présent.

Je n’ai bien sûr pas tout retranscrit, mais ces 50 minutes sont vraiment passées à toute vitesse et j’ai adoré suivre ce panel, même s’il n’y avait pas grand-monde sur scène et que ça manquait d’un contre-champ sur les gens posant des questions.

Voir aussi : 500 mots sur le Whedongate

C’est tout pour moi aujourd’hui, mais que les fans de Brooklyn Nine-Nine n’hésitent pas à chercher des infos ailleurs : je ne regarde pas la série moi, mais il y a eu pas mal d’interviews du casting hier. Notons aussi l’existence d’une interview de Tom Ellis mais comme je n’ai toujours pas terminé la saison 3 de Lucifer, ben…

Et je ne regarde pas non plus Vikings, mais je propose de se quitter sur leur trailer de mi-saison 5, parce que je sais que beaucoup d’entre vous sont fans :

Bonne journée – et surveillez bien, c’est aujourd’hui qu’on devrait avoir le trailer complet de The Gifted :

Voir aussi : Jour 1 | Jour 2 | Jour 3 Jour 4 | Dernier jour