Zoey’s Extraordinary Playlist – S02E08

Épisode 8 – Zoey’s Extraordinary Birthday – 18/20
Je retrouve davantage l’esprit de la série avec cet épisode, mais je suis un brin frustré de la direction prise par certaines intrigues. Bon, tant pis, tant qu’on continue d’avoir d’excellentes chansons, répliques et évolutions de personnages comme ça, je reste 100% fan de la série. Il va peut-être commencer à falloir songer à demander une saison 3, maintenant, parce que je n’ai pas envie qu’elle s’arrête, même si elle est moins percutante que l’an dernier.

Spoilers

Pour ses 30 ans, Zoey voit les choses en grand : une semaine complète pour fêter son anniversaire, quoi de plus mature et normal, hein ?

 

So you’re mad at Max because he broke rules that doesn’t exist.

Zoey approche donc de ses trente ans dans cet épisode, mais elle n’a pas trop envie de les fêter sans son père qui vient juste de mourir. C’est sans compter sur sa famille qui semble avoir pour habitude de vraiment le fêter avec une bonne semaine d’avance, puis tous les jours de la semaine. C’était marrant à voir, et ça remotive Zoey à organiser une vraie grande fête une semaine plus tard. Parce que bien sûr, tous les adultes de la série n’ont aucun problème avec l’idée de s’ajouter une fête imprévue sept jours plus tard.

Le problème de cette fête, c’est qu’elle n’a pas assez d’amis pour remplir toute la maison. Comme n’importe quel adulte à peu près normal ? On ne peut pas tout gérer de front, non ? Zoey prétend le contraire, cependant, et elle en arrive à inviter Alicia, la réceptionniste de son boulot… que l’on ne reverra finalement pas de l’épisode, alors que je pensais vraiment que l’actrice allait avoir une petite promotion au moins pour l’épisode.

En tout cas, Tobin est bien content d’avoir une fête à laquelle il peut inviter qui il veut… Mais qui veut une soirée d’anniversaire avec tant de monde, et des inconnus ? Personne d’autre que Zoey clairement. Elle accepte même que Tobin fasse venir des rencards Tinder, franchement, c’est n’importe quoi. Quant à Simon, il est évidement libre pour l’anniversaire de Zoey.

De son côté, Mo est content de rappeler son nouveau pompier préféré pour lui présenter l’ajout d’une nouvelle alarme dans le restaurant. C’était assez marrant à voir, surtout que ça finit en flirt énorme – et on comprend bien que le pompier va vite être invité à l’anniversaire de Zoey lui aussi, puisqu’elle débarque pour en parler à Mo et Max. Pardon, pour en parler à MaxiMo. Il fallait que je la fasse !

Le problème, c’est que Max est aussitôt happé par Rose, qui revient comme prévu dans cet épisode. J’adore toujours autant l’actrice et j’ai hâte de l’entendre chanter pour voir ce que ça donnera, et ça ne manque pas, on y a droit dès le départ. Et en plus, c’est pour du Inxs, alors j’étais tout ravi. Il était excellent de la voir chanter un petit duo de « I need you tonight » avec Max. La chorégraphie me vend du rêve, la chanson aussi et vraiment, je crois que Max veut faire tout le répertoire des chansons que j’adore en une saison.

Quant à Zoey, elle fait tout ce qu’elle peut pour ne pas vomir face à la chorégraphie hyper sexy de Rose et Max. Le problème, c’est que comme Mo le souligne juste après, Zoey et Max n’ont fixé aucune règle à leur pause sentimentale. Il n’est donc pas étonnant de le voir flirter avec une autre, et surtout, il est bien normal que Max ne reste pas aux bottes de Zoey vu comment elle le traite à flirter avec Simon et Aiden en permanence.

D’ailleurs, Aiden redébarque lui aussi dans cet épisode avec son groupe, une session d’entraînement et surtout David. Ce dernier parle trop, mais il ne comprend pas, lorsqu’il se met à écouter, que le chanteur de son groupe en pince carrément pour Zoey. Il lui suggère une rime stupide et Aiden se met aussitôt à écrire une chanson, alors que David est gênant à ne pas trouver sa place dans ce garage d’Aiden. En même temps, il n’y est pas à sa place…

De son côté, Zoey envoie un SMS à Max pour parler de leur relation. Bien évidemment, Zoey a bien raison de vouloir parler de leur relation, mais elle le fait de la pire manière, en recommençant à étaler les chansons que Max chante sans le savoir. Le pauvre a largement de quoi se sentir violé dans son intimité, surtout qu’il découvre au passage que Rose aussi est encore attirée par lui, quand il ne réfléchissait pas trop à tout ça – c’est en tout cas ce qu’il dit. Mouais.

Zoey en arrive heureusement à parler d’Aiden, ce qui est une bonne chose : il faut au moins qu’elle soit honnête avec Max si elle veut lui reprocher Rose. J’ai eu peur de ne pas accrocher à Zoey, mais elle fait les choses bien. Le problème, c’est qu’elle a beau vouloir être mature sur le coup, quand elle parle de ses nouvelles émotions et de sa flamme qui revient pour Simon, tout se complique.

Bien évidemment, Max s’en va aussitôt, dans un mélange de frustration et de vexation bien compréhensibles, et Zoey se retrouve à boire. Un peu trop. Elle débarque donc le matin suivant chez Mo avec une bonne gueule de bois. Heureusement que Mo a une quiche prête pour elle, et surtout un super discours pour elle : Zoey décide d’annuler son anniversaire, parce que c’est parti pour être un fiasco selon elle, juste à cause de cette dispute avec Max. Et Mo a beau tout faire pour la convaincre de ne pas annuler, ce n’est pas gagné, parce que Zoey est vraiment décidée.

Elle n’en est pas encore au café que Tobin et Mackenzie débarquent la voir au travail. Les deux sont sur le même projet en l’absence de Leif – qui ne manque pas autant que ce que j’aurais imaginé à l’épisode – et ils ne sont évidemment pas d’accord, continuant de flirter autour de longues disputes qui ne s’arrêtent jamais. Du coup, quand Zoey annonce que la fête est annulée, Tobin est dégoûté. Officiellement, il affirme que c’est à cause de ses rencards Tinder, mais on sait bien que non, maintenant qu’on a cerné le personnage.

Sinon, il y a de quoi être dégoûté, parce que tout le monde dans ce boulot semble adorer Zoey et se plier en quatre pour elle, allant jusqu’à lui préparer un buffet de fou pour son anniversaire. Bien sûr, cela se termine en chanson pour tout le monde, parce que c’est naze de sa part d’annuler sa soirée comme ça. Pour une fois, la série prend vraiment le temps d’explorer tout l’étage. On a donc de jolis plans séquences, des mouvements de caméra amples ; alors que le but est pour tous de convaincre Zoey de faire sa fête.

Rapidement convaincue par cette chanson, elle décide de maintenir sa soirée, mais elle le fait en criant emportée par la chanson… qu’elle est la seule à entendre. Elle est si bizarre aux yeux du monde cette Zoey, mais tout le monde s’en fiche et l’adore. Et ça, c’est cool.

Le lendemain, et l’air de rien, le scénario nous annonce que David et Emily en sont à sortir de la phase jeunes parents déprimants. En fait, David et Emily en sont de nouveau à s’adorer et à se désirer plus que jamais, et j’ai trouvé ça vraiment mignon de la part de la série, surtout pour le personnage de David qui s’enchaîne une sale année entre la naissance de son fils qui est épuisante et le décès de son père.

Le problème, c’est que Zoey aussi a du mal à se remettre du décès de son père. Elle n’est pas du tout prête pour sa soirée d’anniversaire, parce qu’elle a retrouvé dans ses affaires des boucles d’oreilles que son père lui a offert pour ses seize ans. Yep, quatorze ans plus tard, elle a encore tous ses bijoux d’adolescente dans sa chambre d’adolescente, et ça marche bien.

Il était inévitable de ne pas parler du père de Zoey dans un épisode sur son anniversaire, et j’ai aimé la manière dont c’était abordé avec Maggie qui tente de convaincre Zoey de que c’est une bonne idée de faire la fête – Mitch adorait les fêtes après tout. Il est plutôt sympathique d’en arriver alors à la fête, où Zoey peut faire la connaissance de Perry, le pompier de Mo. Le couple semble bien fonctionner pour le moment, et pourtant, Zoey ne fait rien pour arranger les choses.

Inévitablement, elle retombe aussi sur Max à cette fête, parce que bon, il n’allait quand même pas zapper l’anniversaire de Zoey, malgré leur dispute. Il lui amène donc un cadre du disque d’or « A moment like this », parce que c’est leur chanson. Il l’a bien sûr commandé avant la dispute, mais comme ils sont en pause, je trouve ça étonnant quand même. De toute manière, les « pauses » comme on voit dans les séries américaines, j’ai du mal. Travaillez votre relation plutôt que de vous éloigner comme ça ? Qu’il lui laisse de la distance pour son deuil, c’est une chose ; mais pourquoi forcément rompre ?

Ah, je ne sais pas, j’ai du mal avec cette intrigue. Elle en arrive tout de même à reconnaître qu’elle n’avait pas raison de se mettre en travers de son chemin s’il voulait poursuivre avec Rose, et il reconnaît alors qu’il ne peut pas le faire non plus. Ils ont peur de se perdre, mais ne veulent pas encore se mettre en couple. Pff.

Quand ils redescendent l’escalier de la maison, Zoey aperçoit bien sûr Simon, et son visage en dit très long de sa joie de savoir qu’il est là. Il en dit long aussi quand elle aperçoit Tatiana. Elle est tellement choquée de voir Tatiana avec Simon qu’elle en arrive même à caser un « mon père est mort, mais peu importe ». Sérieusement ? Bien sûr, elle fuit la conversation aussi vite que possible pour aller s’en plaindre à Mo, comme toujours. Mo est toutefois trop absorbé par sa propre vie amoureuse, et c’est sans surprise qu’on le retrouve alors à chanter un petit « Kiss me » bien senti. La surprise vient toutefois du fait qu’on enchaîne sur Perry qui lui chante en retour quelques lignes de « Kiss me », alors que je croyais qu’on allait être sur un petit solo.

Ce n’est pas le cas, ils transpirent l’amour… et Zoey les ignore donc et tente de changer de sujet pour oublier qu’elle est seule, mais elle n’est pas au bout de ses surprises. La chanson devient peu à peu collective, avec David et Emily qui se mettent à chanter aussi, entourés de tout un tas de couples qui dansent également à deux. J’ai adoré cet effet de groupe qui s’empare peu à peu d’un classique que l’on connaît tout.

Mieux encore, Tobin et Mackenzie se mettent à chanter ensemble eux aussi, à la surprise de Zoey qui n’a pas bien suivi l’épisode de la semaine dernière apparemment. C’est une jolie manière de revenir à cette possible romance, avec un ship auquel j’accroche beaucoup sans que je ne sache encore pourquoi. Cela me fait plaisir de me dire qu’ils finiront peut-être heureux ensemble, même s’ils ne vont pas ensemble a priori. Tatiana et Simon qui chantent ? Beaucoup moins surprenant, mais il y a tout de même un problème et un suspense, puisqu’on n’entend pas Simon chanter en retour lorsque Tatiana lui demande de l’embrasser.

Zoey est toutefois jalouse de voir que personne ne veut l’embrasser elle, et j’ai trouvé ça super triste. C’est très bien senti de la part des scénaristes. Elle a trente ans et est célibataire, bien sûr qu’il y a un moment où tu te sens entouré(e) de couples prêts à s’aimer dans ce cas. Après, la série prend bien soin de garder Max et Maggie loin de tout ça.

Maggie revient toutefois pour un petit discours gênant et pour introduire la chanson du groupe d’Aiden, spécialement pour l’anniversaire de Zoey. Oups, Aiden est fan de Zoey et lui a écrit une chanson d’amour, et David comprend d’un coup que la chanson est pour sa sœur, ce qui est plutôt marrant à voir car c’est bien joué de la part de l’acteur. Cela dit, c’est Emily qui a les meilleures des réactions pendant toute cette chanson, d’abord hyper attirée par son mari le musicien, avant de se mettre à boire face à la gêne de cette chanson sur une rousse – qui se termine par une ligne où Aiden déclare bien son amour à Zoey.

Zoey ne sait pas comment réagir à cette déclaration d’amour, et elle s’en tire comme elle peut à applaudir le groupe. Elle fuit Aiden, mais tombe inévitablement sur lui. Au moins, elle reconnaît que la chanson est flatteuse, mais elle vire aussi Aiden de sa vie. C’est triste pour lui, elle aurait pu lui laisser une chance à un moment, mais il a raté son opportunité. Ce que je trouve le plus triste, c’est qu’elle le dégage sans reconnaître qu’elle a flirté avec. Au moins, il est grand seigneur.

Les choses tournent donc vinaigre pour cette soirée, et ce n’est que le début. En effet, Perry balance d’un coup à Mo qu’il doit aller chercher ses enfants chez son ex-mari. Bim. C’est une bombe que Mo n’avait pas vu arriver, mais qui est aussi quelque chose à prendre en considération pour son futur couple avec Perry. Il n’est pas prêt pour ça… du moins c’est ce qu’il pense. Pas le temps d’y réfléchir : on enchaîne sur le gâteau d’anniversaire.

Zoey interrompt évidemment le chant de « Joyeux anniversaire », parce que ça coûte beaucoup trop cher d’avoir les droits de la chanson complète et hop, les scénaristes improvisent bien avec une Zoey qui en a marre d’entendre chanter. Certes.

La soirée peut donc toucher à sa fin… avec Tatiana rentrant chez elle seule, ayant une bonne envie de retrouver un rencard pour la nuit. Ben oui, elle a beau être venue avec Simon, elle sait qu’elle n’a pas trop ses chances avec. Tatiana avoue alors à Zoey qu’il y a quelqu’un d’autre qui intéresse Simon, et on sait tous qui c’est. Tu m’étonnes. Je suis un peu triste pour Tatiana, tout de même, parce que pour l’instant, le personnage n’existe qu’à travers Simon.

Après toute cette soirée folle, tout le monde s’en va donc et qui reste-t-il ? David et Emily, Simon et Max. Bien sûr. Le seul sujet de conversation possible est la chanson d’Aiden, ce qui me fait bien rire. Max est grand prince sur ce coup, à ne trop rien dire tout en s’en marrant et à sortir les poubelles avec David et Emily, laissant la cuisine à Zoey et Simon. Non !

Le baiser qui approche est soudainement interrompu par Max et David, et ça fout un malaise palpable pour à peu près trente ans. Franchement. Simon essaie vraiment de se mettre avec Zoey, et elle se laisse faire ? Mais Max, franchement !

Le lendemain matin, Zoey est réveillée très tôt par Mo qui est perturbé par l’information de l’existence des deux enfants de Perry. Le conseil de Zoey est clair : Perry vaut le coup d’essayer. Malheureusement, Zoey révèle ensuite qu’elle a prévu d’inviter Simon à dîner et… je ne sais pas, c’est triste ça quand même ; elle n’a pas que les meilleures idées du monde.

Autrement, après la soirée, la maison est intacte quand David y revient après avoir « rompu » avec son groupe. Tellement intacte d’ailleurs, que David n’hésite pas à se coucher sur le sol pour parler de la soirée de la veille avec sa mère qui garde justement son fils. Les deux nous sortent alors des instruments de musique de la taille de jouets et hop, on peut revenir à quelques notes de « Kiss me » pour se faire une idée de la suite de cette saison.

Ainsi, Max continue donc de voir Rose, Mo réinvite Perry, Tobin et Mackenzie continuent de flirter (le seul couple qui me donne vraiment le smile pour le moment) et Zoey et Simon… boivent un coup ensemble. Aaah. Après une semaine d’anniversaire pour Zoey, Simon est vraiment parfait, il faut bien l’avouer, mais ça me frustre tout de même. Il lui offre un joli gâteau une part et lui laisse faire un vœu… tout en lui chantant une chanson romantique de plus. Quel épisode côté chansons ! Il y en a eu vraiment beaucoup, mais ça marchait à fond, je trouve… jusqu’à ce que cette chanson débarque et nous révèle que Simon attend désespérément un geste de Zoey. Geste qu’elle fait à la fin de la chanson en l’embrassant. NON. Le timing est mauvais, je ne veux plus.

 

 

J’ai tout oublié de la saison 2 de Manifest (récap)

Salut les sériephiles,

Season 2 Nbc GIF by ManifestAprès une première saison vraiment sympathique, Manifest avait fourni une saison 2 beaucoup moins passionnante à mes yeux, et aux yeux de l’audience qui s’est effritée, pour ne pas dire effondrée. Est-ce vraiment une surprise si j’ai oublié avant-hier soir que l’article que j’avais prévu d’écrire était le résumé de cette fin de saison 2 pour se remettre en tête l’épisode ? Et est-ce un hasard si après un mois et demi de compteur sur le blog avant le premier épisode de la saison 3, je n’ai toujours pas trouvé le temps de regarder la reprise de la série ?

Voir aussi : Manifest revient ce soir sur TF1 !

Pour la première question, la réponse est non. Pour la seconde, c’est plus complexe ; parce que je n’ai rien vu d’autre depuis mardi, alors on est sur une semaine où le temps libre manque, tout simplement. J’en ai eu un peu aujourd’hui, mais comater, c’est marrant aussi parfois. Tout ça ne vous remet pas en tête la saison 2, alors si vous êtes aussi en retard que moi dans votre visionnage, voilà où on en était !

NBC – Page 6 – Just One More EpisodeIl faut toutefois que je vous avertisse que j’ai oublié à peu près toute la saison précédente, et que je ne suis même pas convaincu que ce soit une bonne idée de me plonger dans cette saison 3 alors qu’elle risque d’être annulée. Ceci étant dit, il y a deux choses complètement perchées dont je me souvienne de la fin de saison précédente : l’avion et Zeke.

Voir aussi : Manifest – S02E13

If the Manifest Season 2 Finale Doesn't Answer These Questions, We Riot!! - TV FanaticL’avion, d’abord, parce que c’est le cliffhanger le moins logique de ma vie : après avoir explosé dans le pilot, nous découvrons donc que nous avons un nouveau mystère à élucider lorsque la queue de l’avion est retrouvée dans la mer près de Cuba. C’est d’autant plus embêtant que juste avant que des pêcheurs ne trouvent cette partie de l’avion, Ben avait eu une vision de l’avion en train d’exploser. MOUI. Ben autant l’idée d’une date d’expiration était cool, autant l’idée d’un double avion, ça ne me convainc que moyennement.

Autrement, dans le dernier épisode, Zeke arrivait donc à expiration de son compte à rebours… et la série nous faisait une pirouette pour le sauver. La déception est là – j’aime beaucoup son personnage, mais ça n’a aucun sens. Après avoir passé quelques épisodes (et un mariage avec Michaela) à se geler les miches, le personnage plonge dans un lac glacé pour sauver Cal qui est en train de s’y noyer.Manifest Season 2 Episode 13 Review: Icing Conditions - TV Fanatic

Il meurt peu de temps après… mais se met à briller tel un vampire de Twilight avant de revenir à la vie plus en forme que Jésus. Eh, ma foi, c’est une bonne date pour le retour de la série ce week-end de Pâques. Pardon. Reste à savoir pourquoi il a survécu, même si la théorie la plus probable est que c’est parce qu’il a suivi ses Appels – pas comme Michaela qui a traversé une crise de foi et leur a tourné le dos à un moment de la saison 2.

Bon, autrement, si Cal se noyait, c’est parce qu’il avait été enlevé par des dealers de drogue faisant pression sur Michaela et Jared pour retrouver leur came, mais vraiment, sans mon article, je n’en aurais aucun souvenir ! C’est problématique parce qu’apparemment les dealers auront un rôle à jouer en saison 3 – dans la saison 2, ils ont mystérieusement disparu après être tombé dans le lac gelé eux aussi. C’était un peu gros.

TFSA – St Valentin des séries | Smells like Chick Spirit

Au rang de ce que j’avais volontairement oublié, il y a aussi le gâchis qu’est le personnage de Saanvi. Pourtant, elle finit la saison en tant que meurtrière après avoir empoisonnée et tuée accidentellement la Major. Elle voulait pourtant la sauver, mais l’antidote qu’elle avait sur elle a été brisé par la Major elle-même. C’est couillon, ça, tout de même. Et ça l’est d’autant plus que Saanvi voulait juste trouver un antidote au problème de Zeke, qui a trouvé tout seul comment ressusciter apparemment, alors que la Major, elle, lui confie qu’elle n’a jamais eu l’intention de guérir les passagers du 828. Le mystère s’épaissit, et elle s’en confie à Vance. Au moins, elle a enfin une bonne raison de chouiner – après toute une saison à le faire. Ah la recherche de gifs me permet aussi de me souvenir qu’elle a une ex, j’avais zappé.

Voir aussi : Manifest (S02)

Season 2 Nbc GIF by Manifest - Find & Share on GIPHYVoilà, voilà. Autrement, il y a toujours Olive qui ne parvient plus à sauver la série avec son mec parfaitement insupportable, et Grace… Avait-elle accouché ? Il me semble que non. Ou si, y avait un bébé. Vous savez, j’ai vraiment tout zappé en dix mois et demi. Et il faut à présent que je trouve la motivation pour me replonger dans tout ça, or les plongeons dans les lacs glacés et moi, ça fait trois. Ou quatre.

Zoey’s Extraordinary Playlist – S02E07

Épisode 7 – Zoey’s Extraordinary Memory – 16/20
C’est un épisode surprenant, parce que je ne pense pas que les scénaristes avaient prévu de faire une pause dans la diffusion de la série… mais si on met de côté ce point-là qui échappent parfois à l’écriture, surtout en période de pandémie, c’est un très bon épisode qui fonctionne bien et qui est chouette à regarder. Il m’a même fait chanter, ce qui n’est pas toujours le cas (je sais, c’est étonnant).

Spoilers

Zoey souhaite voir des météorites alors que MaxiMo s’apprête à ouvrir.

Seeing you have the moment is the moment for me.

C’est un joli début d’épisode que celui-ci qui nous ramène dans le passé de Zoey et dans ses souvenirs de son père. Celui-ci l’avait emmené voir une pluie de météorites quand elle était enfant, et il lui avait expliqué que la voir avoir ce moment était ce qui constituait ce moment pour lui, lui assurant qu’il n’avait pas besoin de voir les étoiles. Si ce n’est pas trop chou comme souvenir ! Cela donne envie à Zoey de retourner chez sa mère (toutes les excuses sont bonnes) pour retrouver un téléscope, parce que justement, une nouvelle nuit de météorites bien visibles est sur le point de se produire.

Zoey envisage d’y aller seule comme David ne peut pas être disponible pour elle, mais c’est la pire des idées, parce qu’elle risque trop de pleurer ou d’avoir un moment d’émotion trop fort en repensant à son père. Il lui conseille donc de se trouver un ami pour y aller… sauf qu’elle en a marre de trop compter sur ses amis pour des moments en rapport avec son deuil. Cela fait effectivement quelques épisodes que ça dure, et j’ai trouvé Zoey toute mignonne à avoir peur d’être un fardeau.

Ce n’est pas la série pour ça, cependant, on sait bien que ce ne sera pas le cas. En tout cas, elle confie brièvement son neveu à Aiden, ce qui est la pire des idées, mais bon, elle est perturbée par son frère qui commence à chanter. Ben oui, de son côté, David parle droit à son enfant, et il porte ses t-shirts à l’envers (dans tous les sens du terme) car ils sont couverts de vomi de tous les côtés. Autrement dit, il pète un câble le David, et il a envie d’un peu de liberté.

C’est vraiment sa saison, j’ai l’impression qu’il chante tout le temps lui. Et Zoey s’occupe de lui, histoire de lui donner quelque chose à faire pour l’épisode. David se retrouve ainsi à assister à la répétition du groupe de son voisin, et il n’en faut pas plus pour qu’il rejoigne le groupe, en jouant cette fois au piano. Le problème, c’est qu’il y a un léger décalage générationnel et qu’il craint de ne pas arriver du tout à suivre le rythme du reste du groupe.

Ce n’est pourtant pas du tout ce qu’il se passe : le groupe fonctionne bien avec lui, mais ce n’est pas une audition pour autant. David se ridiculise donc en étant persuadé d’avoir réussi une audition pour entrer dans le groupe quand ce n’est pas du tout ce qu’il se passait.

Il s’enfuit… mais finit par revenir. C’est fou d’oser revenir à la charge comme ça ! Cela dit, il fait bien, parce que ça fonctionne auprès du groupe qui le prend ensuite à l’essai. Je ne sais pas trop où ira cette intrigue, mais pour l’instant, elle y va.

C’est finalement au travail que Zoey cherche quelqu’un pour l’accompagner à sa sortie nocturne, ce qui s’avère rapidement être la pire des idées : Simon n’est pas dispo – histoire d’apprendre que Simon continue de voir Tatiana et n’a pas de pantalons assez riches au goût de Zoey (?) – Mackenzie non plus, et ça se termine en roadtrip pour Zoey, Leif et Tobin.

C’est une bonne idée de la part des scénaristes, je trouve, car c’est un trio qui fonctionne bien. On ne les voit pas assez souvent ensemble et je suis content d’avoir une telle évolution des personnages secondaires. On développe ainsi Leif cette semaine, pour cette reprise de la série qui nous apprend qu’il a un contact avec une jolie jeune femme, Kaia. Il a eu un premier rencard avec, et maintenant, il hésite à décrocher le téléphone. J’étais bien content que ça mène Leif à chanter aussi, mais triste pour Zoey que cette crise de Leif débarque pile au moment où elle souhaitait voir les étoiles.

Des nuages débarquent à la fin de sa chanson, et Zoey comprend qu’elle a raté tout le spectacle qu’elle souhaitait regarder en souvenir de son père. Tobin est heureux d’avoir vu ce qu’il y avait à voir, mais ce n’est pas le cas de Zoey qui se retrouve à bouder en mangeant son sandwich. La pauvre.

Pendant ce temps, Maximo commence à vraiment ressembler à quelque chose. Franchement, la pause a fait du bien à la série et aux travaux du local. Le problème, c’est que si c’est magnifique, ça ne correspond pas du tout aux exigences de la caserne de pompiers du coin : un pompier débarque pour faire une visite des lieux au moment même où Mo est en train de mettre le feu à une boisson. Tout est dit.

L’ouverture du restaurant est aussitôt compromise, parce qu’ils ont clairement été originaux avec la déco, au point de faire briller le panneau de sortie, mais que tout ça, ce n’est pas très réglementaire. Le pompier refuse ainsi de leur donner l’autorisation d’ouverture. Le lendemain, Mo se rend donc chez sa voisine pour se plaindre, sauf que Zoey a d’autres problèmes, elle. Bien sûr, elle pourrait voir ses météorites ce soir-là, mais c’est l’ouverture du restaurant. Mo lui propose donc un aller-retour pour voir ses météorites, surtout qu’elle n’est pas indispensable à l’ouverture du restaurant.

Zoey en est ravie, mais dans cette scène, elle est exactement ce qu’elle ne voulait pas être : un fardeau pour son ami ? Je veux dire, elle n’écoute pas du tout ce qu’il se passe dans la vie de ce pauvre Mo, franchement.

Au boulot, Leif est dégoûté d’avoir raté ses météorites, mais Zoey l’interroge surtout sur Kaia, parce qu’elle sait bien que quelque chose ne va pas. En fait, il a du mal à se remettre de sa rupture avec Joan, toujours, mais il tente d’aller mieux en faisant de nouvelles rencontres. Kaia était donc son premier rencard post-Joan, et ça s’est mal passé quand elle lui a soudainement annoncé la mort de sa grand-mère.

Zoey l’oblige donc à refaire un rencard avec Kaia pour deux raisons : d’abord, la grand-mère est possiblement morte pour de vrai. Ensuite, Kaia a cherché à le recontacter, c’est donc plutôt bon signe. Et le rencard, il se fera à MaxiMo, évidemment. Le soir, le pompier continue de faire des siennes au niveau du permis d’ouverture et bien sûr, Zoey entend la foule s’impatienter. Comme elle s’inquiète de possibles reviews négatives, elle décide d’aller jeter un œil dans le restaurant…

Le restaurant peut finalement ouvrir et on comprend assez vite que si Zoey est entrée là, c’est juste pour avoir une petite chanson festive de tout le staff, puis des clients, de Maximo. Et ça fait du bien, dans cette saison alourdit par le deuil d’avoir un moment de pure joie et de fête. Le restaurant fonctionne vraiment bien pour sa première nuit d’ouverture, en plus, avec un Yelp qui fonctionne du tonnerre.

Je peux comprendre, parce que le concept fonctionne bien : les plats viennent d’autres restaurants et sont servis dans des plats par les serveurs de Max et Mo qui sont loin d’être seulement deux à gérer ce restaurant. La partie bar semble également être au top… Finalement, ça doit revenir plus cher qu’un restaurant parce que tu te sens un peu forcé de payer une boisson et qu’il y a le frais de livraison, mais autrement, c’est plutôt canon comme idée.

En revanche, on est loin de l’ambiance cosy et casual vendue à l’origine : c’est un vrai restaurant avec des serveurs, là. Je ne sais pas, j’imaginais ça différemment et je ne sais pas si leur idée est vraiment viable sur du long terme.

Bien sûr, Max est aussi contacté pendant la soirée par une ancienne amie, Rose. Elle est super jolie et je suis bien content de retrouver cette actrice (How to get away with murder et surtout Man Seeking Woman m’ont fait l’adorer), mais moins content si ça signifie un nouveau love interest pour Max. Je veux dire, je le veux avec Zoey en théorie… En pratique, ça commence à devenir compliqué, parce que Zoey n’a pas été super cool avec lui et que cette Rose a l’air super chouette.

Mo finit par virer Zoey du restaurant, mais sa sortie est toutefois interrompue par Leif qui lui demande d’aller vérifier si Kaia est vraiment à fond sur lui comme il l’imagine maintenant qu’il est sûr que sa grand-mère est morte. Zoey découvre donc que Kaia est là par intérêt, et ça l’énerve drôlement parce qu’elle a poussé Leif à accepter ce rencard.

Arf, j’ai de la peine pour Leif et beaucoup d’aversion pour ce vautour qu’est Kaia. J’ai vraiment du mal avec ce type de personne sur les applications de rencontre… Tobin débarque à son tour à Maximo, et il est clairement en train de flirter avec sa collègue. S’il est OK pour aider Zoey dans son drama, celle-ci décide que c’est pourtant à elle de tout avouer. Bien sûr, Leif s’en prend à Zoey quand il apprend la vérité, parce que c’est elle qui le lui dit après l’avoir forcé à accepter le rencard. Elle déprime, rate encore ses météorites et se retrouve ensuite avec un Simon bourré qui ne l’aide pas tellement à relativiser. Au moins, elle change de sujet.

Max débarque à son tour, et c’est pour mieux découvrir qu’il a son premier fan en Simon. Bien sûr, Simon est complètement bourré, mais ça faisait plaisir de voir cette scène où il célèbre ces deux amis, juste avant que Mo et Max ne fassent un discours pour l’ouverture du restaurant. Zoey est évidemment remerciée par ses deux amis, et elle enchaîne avec un discours de son boss qui n’a pas pu être présent, mais a bien sûr des choses à dire en tant qu’investisseur.

Sans trop de surprise, Zoey finit bien sûr en larmes pendant son speech qui ne parle que d’étoiles, de météorites et de souvenirs qu’on ne peut recréer. Honteuse, elle s’enfuit donc pour regarder le ciel, et ça inquiète vraiment Mo et Max qui la suivent aussitôt. Ils sont vraiment de bons amis et mettent de côté leur boulot pour savoir ce qu’elle a – et pour découvrir qu’elle a peur d’être un fardeau, donc.

Max est celui qui trouve les bons mots pour affirmer qu’un souvenir ne peut être recréé, mais que ça peut bien se passer encore pour eux s’ils partent immédiatement. Mo ne peut toutefois pas partir avec eux à cause de sa perruque, mais ce n’est pas grave qu’il se fait draguer par son pompier en fin d’épisode.

Leif ? Le pauvre se retrouve à déprimer devant un mur « Life si good ». C’était bien trouvé de la part des scénaristes tout ça. Il est heureusement soutenu par ses collègues, Tobin et Mackenzie, c’est déjà ça et j’aime ce trio. Ils décident d’accompagner Max, Zoey et Simon pour aller voir les météorites, et bien sûr, Mackenzie et Tobin se rendent à part sur le lieu d’observation… Aha, ben tiens, ça sent le couple naissant, et ça n’a aucun sens, mais j’ai hâte d’en voir plus en même temps !

Et contre toute attente, Leif aussi se met à chanter avec Zoey, Max et Simon. Incroyable, ils m’ont même donné envie de monter en voiture. C’est rare pourtant. L’épisode peut ainsi se terminer sur un joli sourire de Zoey, qui, une fois sur place, laisse sa place au téléscope, préférant les regarder avoir un moment. C’est-y pas chou. Ce devait être incroyablement creepy à tourner par contre ce long plan où ils regardent vers le toit du studio – parce que ce n’était pas tourné en extérieur ça !

 

 

9-1-1 Lone Star – S02E08

Épisode 8 – Bad Call – 20/20
Accusez-moi de surnoter si vous le souhaitez, mais cet épisode se concentre sur mes personnages préférés et est une excellente mi-saison qui prend aux tripes et nous donne vraiment envie de connaître la suite au plus vite. Par rapport à la série-mère, il n’y a pas photo, nous avions là une qualité énorme et un épisode hyper prenant. J’adore, tout simplement… et je n’aurais jamais cru écrire ça il y a deux mois quand j’ai commencé la série !

Spoilers


It’s been a year full of miracles

Oui, alors, la série me prend par les sentiments dès la première scène puisqu’on est chez Carlos et TJ pour les un an de sobriété de TJ. C’est beaucoup trop chou à voir, surtout qu’il est tout content de voir qu’il a trouvé l’amour dans le Texas. Les parents sont tout de même gênés en ce jour de fête, parce qu’ils ont décidé de rompre mais leur fils ne le sait pas encore : il assure alors que leur couple réuni est ce qu’il espérait depuis ses sept ans.

C’est… insupportable. Je ne supporte pas ces personnages, tout simplement. En plus, Gwyn n’assume pas du tout la vérité, même quand TJ trouve tous les cartons dans la maison. Oui, vous avez bien lu tout ça : Gwyn est déjà en train de remballer les 150 cartons qu’elle venait juste de vider. C’est d’un ridicule sans nom, comme l’ensemble de cette intrigue de toute manière. TK prend finalement plutôt bien les choses et assure même qu’Enzo fera un chouette papa une fois qu’il sera mis au courant.

Après, il le prend bien, c’est une manière de dire les choses, mais en vrai, il n’en mène pas large. Et il ne peut même pas en parler à Carlos, très occupé dans cet épisode, ni à son père, parce qu’il est énervé après lui. Les parents s’inquiètent aussitôt pour leur fils cependant, parce que TK a l’habitude de se renfermer sur lui-même, avant de déraper.

Owen s’inquiète pour lui, et ce n’est que le début de ses inquiétudes. En effet, Carlos a un bon gros problème dans cet épisode. Je suis content de le retrouver, mais l’intrigue fait de la peine pour lui, parce que ça remue bien des choses pour le personnage. Il se retrouve en effet appelé sur le vol d’une banque par un arme qui porte une bombe.

Le problème, c’est qu’il explique à Carlos et sa coéquipière qu’il a été forcé de voler la banque à cause de la bombe qu’on lui a mis de force alors qu’il voulait juste faire ses courses pépère. Maintenant, tout ce qu’il veut, c’est retrouver son fils. Carlos le croit sans demander beaucoup plus de précision et le laisse repartir, alors que sa co-équipière n’approuve pas tellement sa décision.

Ce n’est pas la seule car les apparitions ne vont pas en faveur de Carlos. Il est ainsi jeté en salle d’interrogatoire et bon pour attendre un moment qu’arrive… son père. Le père de Carlos est évidemment un Texas Ranger, parce que sinon ce ne serait pas drôle, et c’est lui qui se retrouve sur l’affaire, prêt à mettre à pied son fils s’il le faut. Il est assez clair qu’il est déçu par son fils à qui il donne tort sur ce coup-là. J’espère vraiment que ce ne sera pas le cas, parce que ce serait dommage de pourrir le personnage à ce point.

En attendant, il cherche à avoir du soutien auprès de son copain, mais TK est en intervention quand il vient à la caserne. C’est toutefois une bonne chose : il tombe ainsi sur son beau-père qui se comporte comme son père. L’avantage, c’est qu’Owen a aussi un mixeur dans la cuisine de la caserne, alors ça me fait un point du Bingo Séries au milieu d’une scène sympathique écrite avec des grosses ficelles.

Tout l’épisode pourrait se résumer ainsi, mais je l’ai vraiment beaucoup aimé et la série est en train de gagner vraiment en qualité par rapport à la série-mère, c’est fou. En effet, toutes les interventions de cet épisode sont liées et ça fonctionne vraiment bien : les pompiers sont appelés dans un immeuble où une explosion a lieu. C’est évidemment en lien avec l’affaire de Carlos, mais ça, ils ne s’en rendent pas compte immédiatement, même lorsqu’ils trouvent des bombes artisanales.

Marjan et Paul refusent d’évacuer tant qu’ils ne trouvent pas l’enfant qu’ils sont venus chercher… Mais il y a toujours une bombe dans l’immeuble. Finalement tout est bien qui finit bien avec une jolie explosion, mais ce n’est que le début. Carlos est en effet rappelé au commissariat par son père : le suspect à la bombe a été retrouvé, et il s’est livré de lui-même à la police pour raconter tout ce qui lui est arrivé.

Il semble vraiment dire la vérité, le père de Carlos en est convaincu… mais il ne félicite pas son fils car l’enquête est encore en cours, alors il ne peut rien commenter officiellement. Pff. Carlos repart bien énervé du commissariat, tout ça pour passer une longue soirée seul.

En effet, TK ne répond toujours pas à ses appels. Et pour cause : le dernier appel que reçoit Grace dans cet épisode est un appel qui envoie l’équipe paramédicale s’occuper d’une femme enceinte dans un garage d’immeuble où leur ambulance ne passe pas. Les choses tournent drôlement mal quand la femme n’est pas enceinte, mais est une coéquipière des deux criminels responsables du braquage de la banque.

C’est inattendu et ça marche bien pour l’épisode de nous relier tous les appels, même si ce n’est probablement pas bien crédible que ce soit toujours la même caserne sur tous les fronts. La prise d’otage des paramedics est plutôt logique : elle a pour but de nous montrer que l’un des hommes a été blessé dans l’explosion de l’immeuble plus tôt.

Un seul ? Bon, ça permet à Vega de faire ce qu’elle peut pour le sauver, tout en proposant d’aller dans un endroit plus calme que ce parking dans un excellent moment où les kidnappeurs sont à deux doigts de tuer un couple qui n’a rien demandé. C’est juste dingue à voir, le flingue à côté de Nancy, là ? Ca marchait grave bien.

Et dire que cinq minutes plus tôt, TK se plaignait de ses parents qui faisaient n’importe quoi ! L’endroit plus calme proposé par Vega ? L’ancien restaurant de son mari, où tout peut se dérouler aussi bien que possible : l’homme est à peu près sauvé alors que les paramédics sont toujours braqués par deux armes à feu. J’ai adoré voir ce trio dans le feu de l’action : Vega, froide et détachée, restant professionnelle dans la pression ; TK frustré de ne pouvoir rien faire (et se faisant assommer en voulant sonner une alarme) et Nancy, dépassée par la situation et hyper pessimiste.

J’aime vraiment énormément le personnage de Nancy cette saison, je la trouve cool et vraiment bien écrite. En tout cas, outre TK mis au sol, les choses prennent un tournant encore plus horrible quand l’homme qu’ils soignent se réveille et étrangle Vega, avant de tirer sur son propre coéquipier. Il considère que c’était une erreur de faire appel au 9-1-1, même sous un faux prétexte, et de faire confiance à Vega les emmenant dans un lieu où on peut les retrouver facilement.

Il ne pense pas si bien dire : Carlos s’inquiète pour TK alors il se rend chez les parents de celui-ci. Bien sûr, Gwyn et Owen s’inquiètent d’une rechute de son fils, mais Owen découvre rapidement que l’ambulance de Vega n’est jamais revenue à la caserne et qu’il se passe en fait autre chose. Dans le garage où ils arrivent grâce à un appel à Grace qui leur indique la dernière localisation connue de l’ambulance, Carlos retrouve la médaille de sobriété de TK, laissé là intentionnellement, et comprend qu’il y a un lien entre sa disparition et l’affaire de son père lorsqu’il voit le van des kidnappeurs.

Carlos fait rapidement les liens nécessaires pour deviner où sont partis les paramédics. Il appelle aussitôt son père pour le tenir informé de la situation, et celui-ci lui dit bien sûr de rester sur place, mais ce n’est pas exactement le caractère de Carlos, ni celui d’Owen. C’est plutôt une bonne chose. En effet, ils arrivent pile à temps !

Dans le restaurant du mari de Vega, notre nouvelle capitaine se sacrifie sans hésiter pour son équipe : elle négocie avec les ravisseurs pour s’assurer que TK et Nancy restent en vie et qu’ils ne prennent qu’elle en otage, car c’est d’elle dont ils ont besoin. Vega est beaucoup trop maligne pour ses kidnappeurs, franchement. Je m’attendais à ce qu’elle soit sérieuse, mais on découvre en fait qu’elle a un plan tout autre : elle sépare en effet les kidnappeurs, ce qui permet à TK et Nancy de maîtriser la femme alors Vega utilise les blessures de l’homme qu’elle vient de soigner pour le mettre à terre.

Vraiment, elle est trop maligne… mais manque d’y passer puisque l’homme se relève, et avec un flingue en plus. Ben voyons. Owen débarque jsute à temps pour tirer sur le malfrat qui allait tuer Vega. Euh ? D’où il a un flingue comme ça, lui ?

Est-ce qu’on va avoir une scène où TK et Carlos s’embrassent devant le père ? Non parce que c’est un peu tout ce qui m’intéresse maintenant que la situation stressante et prenante de l’épisode est terminée – oui, j’étais à fond dedans même si je me doutais bien que personne n’y passerait. C’est déjà bien d’avoir le père de Carlos qui lui dit être fier de lui et de son travail de flic. C’était encore plus mignon d’avoir le père devinant que TK est son beau-fils et faisant des compliments à son fils.

C’est si parfaitement écrit pour être mignon sans que ce ne soit trop lourd non plus. L’approbation n’est pas bien crédible, mais pour une fois que la FOX est ouverte d’esprit, on ne va pas critiquer. L’épisode se termine donc à l’hôpital avec Gwyn et Owen s’engueulant auprès de TK qui y est une fois de plus allongé. C’est que ça commence à devenir une habitude de le voir patient de l’hôpital…

La bonne nouvelle, c’est qu’il en a marre de ses parents et pousse sa mère vers la sortie. C’est vrai que son intrigue ne m’aura jamais passionné… mais ce sera bizarre si elle n’est plus là au prochain épisode, que j’attends au tournant, vraiment.

Bizarrement, le cliffhanger nous éloigne loin de tout ça en revanche, et nous éloigne aussi de Paul, Marjan et Mateo qu’on aura trop peu vu cette semaine. On retrouve dans la dernière scène Grace et Judd en train de conduire sous une pluie battante, et je n’aime pas du tout ce genre de début de scène. Quand en plus Judd regarde bien peu la route et que Grace lui prend une main alors que clairement, il doit conduire dans une situation à risque, on sait vers quoi ça se dirige.

Tellement d’ailleurs que je n’écoutais pas trop la conversation sur les beaux-parents qui avait lieu dans la voiture. J’étais beaucoup plus concentré sur la route qu’eux : ils ne réagissent pas aux coups de klaxon d’une voiture qui semble les percuter et le cliffhanger nous montre une voiture (celle de Judd et Grace probablement) être éjecté d’un pont et commencer à couler. Rien que ça. Putain, pas ces personnages-là, franchement ! Hâte de les voir survivre… le 20 avril !

Saison 2