Euphoria – S01E07

Épisode 7 – The Trials and Tribulations of Trying to Pee While Depressed – 16/20
Plus on avance dans la série, plus les épisodes sont chargés psychologiquement pour les personnages, et pas uniquement pour le personnage sur lequel se concentre son épisode. La série est toujours passionnante à suivre, car chacun est bien traité individuellement je trouve, mais il n’empêche que cette semaine, ça prend un peu trop son temps à mon goût. Bref, on nous prépare la fin de saison la semaine prochaine (déjà) et c’est frustrant.

Saison 1


Spoilers

107.jpg

Are you for real that you’re a hundred percent pregnant?

Non mais… Qu’est-ce que c’est que ce titre franchement ? J’ai éclaté de rire, je dois dire, mais je ne m’y attendais pas du tout ! En revanche, une fois l’éclat de rire passé, je me suis souvenu d’où on en était dans l’intrigue de Nate, alors bon, je me suis vite replongé dans l’ambiance de la série qui, en toute logique se concentre cette semaine sur Cassie et son père beau gosse.

Oui, on ne le connaissait pas, mais voilà, les présentations sont faites rapidement : si Cassie est si jolie, c’est aussi grâce à son père que toutes les femmes du quartier draguaient. Il est assez atroce de suivre l’enfance de Cassie, entre sa mère jalouse et alcoolique, sa famille étendue bien perverse dès qu’elle devient ado et que ses formes arrivent ou les engueulades de ses parents. Cela mène logiquement au départ de son père…

Sauf qu’au lycée, Cassie apprend que sa mère a trompé son père. Elle finit par se remettre de cette information, surtout que les visites paternelles sont nombreuses… Du moins au début. Rapidement, elles sont espacées, parce qu’il tombe progressivement dans l’alcoolisme et s’intéresse de moins en moins à ses filles. Il finit par avoir un grave accident de voiture, et ses filles s’occupent de lui, particulièrement Cassie.

Celle-ci lui envoie plein de messages, auxquels il répond de moins en moins, jusqu’au jour où il lui demande d’ouvrir la porte du garage. Désormais drogué, il veut juste voler l’argenterie de la maison pour s’acheter une dose. Elle le laisse faire et ne le revoit jamais. La tristesse. Sans surprise, avec une relation paternelle comme ça, elle tombe amoureuse de tous les mecs avec qui elle sort ensuite. Et tous lui demandent une sextape.

Si elle commence par dire non, elle finit toujours par accepter. Et puis, elle se dit que bientôt tout le monde aura des nudes sur internet. Certes… mais non. Son plus gros problème, ensuite, est qu’amoureuse de McKay, elle se découvre enceinte de lui. Je m’y attendais beaucoup après l’épisode précédent, mais c’est amené de manière intéressante : elle feint de craindre pour son apparence, ce qui énerve Lexi.

Pourtant, Lexi accepte de venir ensuite au Conseil entre amies convoqué par Cassie : elle demande l’avis de ses amies pour savoir si elle devrait être honnête avec McKay à propos de Daniel. Le conseil de ses amies est clair : mentir. Enfin, ce n’est pas celui de Kat, mais toutes les autres semblent assez d’accord là-dessus et en oublient de demander à Cass le deuxième sujet sur lequel elle voulait conseil. Lexi y pense, mais Cass noie le poisson, préférant clairement que son secret reste secret.

Elle finit par se confier auprès de McKay sur… sa grossesse. Et le pire pour lui est qu’elle envisage de le garder alors qu’il n’en a pas trop envie. Du coup, il s’énerve trop rapidement, juste après une réaction qui était pourtant parfaite. Elle ne voulait que rêver l’existence de ce bébé. Elle le fait un peu, avant de demander l’aide de sa mère.

Dans le présent, cet épisode commence en fait par Rue qui se bingewatch de la télé-réalité (Love Island) pendant tellement de temps qu’elle finit par avoir la flemme d’aller aux toilettes, d’où le titre de l’épisode. Elle tombe donc en pleine dépression, en fait, et c’est un épisode vraiment intéressant à voir parce que c’est une bonne approche de la dépression… Avec en plus une Rue qui aimerait bien retrouver les sensations de la drogue. Il faut dire que c’est quand elle se droguait qu’elle avait du mal à pisser auparavant. Elle finit par se demander si elle est bipolaire et à se poser un tas de questions sur sa dépression.

Au passage, on découvre que la mère de Rue a un nouveau mec, Rick, que Rue n’aime pas bien. C’est l’occasion de la scène la plus drôle de l’épisode, où Rue lui dit clairement ce qu’elle pense.

On revient sur l’histoire de Tyler dans cet épisode, avec une Rue qui s’imagine détective. C’est plutôt drôle dans la manière dont tout ça était filmé. Elle comprend vite que Jules ment pour protéger Nate, et de là, elle ne met pas longtemps à découvrir toute la vérité. L’idée est qu’elle mène l’enquête avec Lexi, mais elle le fait depuis sa bulle habituelle et ça marche bien. Elle est tellement dans son délire policier qu’elle finit par demander à Fez de terrifier Nate avec son flingue.

L’idée est mauvaise et il s’en rend heureusement compte, contrairement à Rue. Par contre, quand le dealer de Fez débarque à nouveau chez lui, il est forcé de la laisser avec sa grand-mère malade. Elle n’a pas conscience de ce qu’il se passe la grand-mère et du coup, ce serait l’occasion parfaite pour que Rue recommence à se droguer avec les médicaments laissés là.

Heureusement, elle résiste et parvient à s’enfuir, passant discrètement derrière le deal de drogue qui sent mauvais pour Fez (le dealer augmentant les doses qu’il veut lui faire vendre). Une fois dans la rue, elle retombe dans sa dépression, voyant comment le temps se compresse soudainement et comment les bons souvenirs avec Jules disparaissent soudainement de son souvenir. Bref, elle est en pleine rupture amoureuse, mais avec une dépression exacerbée. J’ai trouvé ça vraiment intéressant comme épisode de ce point de vue-là : sa rupture amoureuse devant la télé-réalité, eh, on a tous connu ce genre de difficultés dans la vie je pense ; mais la série dramatise les choses avec la drogue.

Sans trop de surprise, elle finit en infection urinaire ; ce qui est clairement douloureux. Et ce n’est pas comme si on pouvait lui donner des médicaments pour la soulager en plus la pauvre. Pourtant, sa mère la trouve au sol et elle finit par lui réclamer de reprendre des médicaments. C’est bon signe pour son addiction qu’elle en parle à sa mère, mais c’est bien déprimant quand même comme situation.

Du côté du drama, Fez n’est quand même pas insensible à la détresse de Rue vis-à-vis de Nate. Il décide donc de lui demander de rester à distance de Rue et Jules. Nate ne le prend pas particulièrement bien et explique à Fez qu’il n’est qu’un loser n’ayant pas trop de pouvoir sur lui. Sans surprise, ça finit donc en menace de mort de la part de Fez. Malheureusement, Nate est un tel cinglé qu’il appelle ensuite la police pour dénoncer son trafic de drogue.

De son côté, Jules refuse de sortir de sa chambre aussi. Elle se dit malade et ne va pas au lycée pendant une semaine, ne contactant Rue qu’après tout ce temps, pour lui dire qu’elle compte retourner voir des amis de son ancien lycée pendant le week-end. On la suit vite fait dans ce monde, mais ça commence par ce qui semble être un fantasme de Rue sur ce qu’il pourrait se passer pour finir sur ce qui doit être la réalité avec un roadtrip sympa pour Jules, avec la rencontre d’Anna, qui prend le temps de la maquiller. Soit.

C’est l’occasion pour Jules de se confier sur sa transition, dans une scène intéressante, notamment sur son approche aux genres et son besoin de conquérir un homme pour conquérir sa féminité. Anna et Jules finissent par se droguer et se rendre en boîte ensemble où Anna a vraiment l’intention de séduire Jules. Cette dernière lui confie qu’elle ressemble à sa meilleure amie, avant de se laisser embrasser. Donc pendant que Rue souffre le martyr, Jules se fait plaisir avec Anna. Encore un parallèle sympa, ça, tiens. Le plaisir est de courte durée pour Jules qui voit ensuite Nate, lui expliquant qu’elle lui a envoyé un SMS parce qu’elle voulait le voir. Elle essaie de le tuer, l’embrasse, le menace… mais tout ça n’est qu’un fantasme pendant un orgasme provoqué par Anna. Et après tout ça, elle finit par s’imaginer dans les bras de Rue, avec encore des stroboscopes de toutes les couleurs vraiment sympas.

Le lendemain matin, elle est complètement paumée cela dit notre Jules et elle finit par se décider à envoyer un message à Rue pour lui dire qu’elle lui manque. Dommage que Rue soit enfin en train de dormir…

Pendant ce temps, Kat a couché avec Daniel pour mieux découvrir qu’il ne se souvenait pas être sorti avec elle. Elle est donc sacrément énervée dans cet épisode et elle s’en prend donc à Madi dès qu’elle en a l’occasion, ce qui finit par lui retomber dessus. Finalement, son changement de personnalité ne plaît pas à ses amies et la met dans une position sacrément inconfortable dans la vie. C’est triste.

On la retrouve ensuite en plan cam avec un type qui ne lui montre pas son visage, masque sa voix et lui demande de se déshabiller complètement. Elle le fait, ne gardant que son masque, mais ça craint vraiment beaucoup pour la suite, je pense. Psychologiquement, c’est en train de prendre un mauvais tournant pour elle.

Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.