Euphoria – S01E06

Épisode 6 – The Next Episode – 17/20
C’est un sacré puzzle, cet épisode, mais ça fonctionne extrêmement bien comme toujours. Je ne suis pas fan du personnage mis en avant cette semaine, mais le reste de l’intrigue fil rouge est développé de manière intéressante. La série met mal à l’aise, elle fascine, elle intrigue et elle fait bien son boulot finalement. Certes, c’est prévisible, mais ça ne me dérange pas plus que ça dans cette série.

Saison 1


Spoilers

106.jpg

What ? I don’t have a weird fascination for you!

Je ferai mieux de dormir, mais c’est plus fort que moi, je n’ai pas eu envie d’attendre plus longtemps pour découvrir ce nouvel épisode d’Euphoria… c’est dire à quel point la série parvient à m’accrocher ! Ceci étant dit, la perspective d’un épisode sur McKay, ça ne m’a pas passionné autant que d’habitude. L’intro était moins prenante, peut-être aussi parce que la voix off de Zendaya était moins présente que d’habitude. McKay est donc depuis petit entraîné par son père pour être un sportif de haut niveau.

C’est une enfance bien atroce que l’on suit encore dans cet épisode : le père est odieux avec son fils, l’entraînant jusqu’à le rendre malade. Le sport lui permet toutefois d’oublier sa timidité et d’avoir une jolie perspective d’avenir pour construire un empire. Le seul problème, c’est qu’en grandissant, il a compris qu’il n’avait pas de chance de devenir un pro du foot. Un sur 10 000. Voilà ce qu’il représente dans l’industrie du foot !

Par chance, cette désillusion est accompagnée de son amour de Cass, malgré ses photos et sa vidéo porno, vues par tout le monde. Il l’aime, surtout qu’elle attire tous les regards, y compris celui de Daniel. Mais bon, l’essentiel, c’est qu’elle est avec lui. Ce n’est pas dit que ça dure : McKay refuse qu’elle porte son costume d’Halloween à la fac, parce qu’elle est trop dénudée… alors que Daniel adore son costume ! Ah oui, dans le présent, nous sommes désormais à Halloween et Jules est déguisée en ange pour se rendre à la soirée de Daniel.

Cass y est donc à se bourrer et à essayer d’obtenir des nouvelles de McKay qui ne communique pas assez avec elle. Elle se laisse donc séduire par Daniel qui vient danser avec elle après avoir maté pendant un bon moment. Bon, on la comprend : elle a pris cher la veille. Oui, la veille Cassie a fini par se réconcilier avec McKay, commencer à coucher avec et… être interrompue. Sept ou huit mecs ont débarqué en string dans sa chambre pour les filmer et agresser McKay.

Celui-ci l’a logiquement mal vécu et a fini en larmes dans la salle de bain… avant de se reprendre et demander à Cassie de se déshabiller à nouveau pour reprendre leurs activités. Le truc, c’est qu’il n’en est pas immédiatement capable et finit par passer sa frustration sur elle, sans communiquer. Bizarre tout ça, je n’ai pas tout suivi pour le coup, mais Cass vit tout ça assez mal. Logique.

Elle se rend à son tour dans la salle de bain pour se nettoyer et surtout pour pleurer un coup. Et le lendemain, elle danse avec Daniel, qui finit par l’emmener dans sa chambre. Le problème, c’est qu’elle fait ça au moment où McKay débarque et la cherche. Lexi essaie bien de prévenir Cass, mais c’est trop tard, elle est trop occupée pour checker son portable.

Elle accepte d’embrasser Daniel, mais elle refuse de coucher avec, parce qu’elle culpabilise… Cela n’empêche pas Daniel d’essayer encore et encore, même quand elle lui dit qu’elle a trop bu. Il se transforme en parfait connard Daniel : alors que Lexi protège sa sœur en empêchant McKay de les surprendre, Daniel engueule Cass et la met plus bas que terre. L’angoisse.

En rentrant chez elle, elle se bourre avec la bouteille de sa mère et découvre ses tampons comme pour la première fois. Le « fuck » qui s’ensuit est clair : elle se pense enceinte car elle se rend compte qu’elle n’a pas eu ses règles… Et tout ça alors que McKay assure à son père qu’il pense qu’il ne sera pas assez bon pour être joueur de foot pro.

De son côté, Rue est déprimée de voir que Jules préfère se bourrer, et pas qu’un peu en plus. Elle refuse de lui prendre la main, ou de l’embrasser, et fait la fête de son côté. Au moins, Rue trouve une occupation en gérant Gia. Une fois de plus, elle la retrouve à tester la drogue. On pourrait dire qu’elle est hypocrite, mais elle défend sa petite sœur coûte que coûte : elle menace donc son copain du moment pour qu’il ne lui vende plus jamais de drogue. Elle fait un bon duo avec Lexi pour le coup.

Après ça, elle se rend auprès de Fez, qui est à la soirée, pour le remercier de ne pas lui avoir vendu de la drogue finalement. Elle passe un moment de la soirée avec lui, avant de voir Jules plonger dans la piscine et se mettre bêtement en danger. Elle se rapproche donc d’elle et finit par être tirée de force dans la piscine elle aussi. Là, Jules l’embrasse.

Le truc, c’est qu’elle aune bonne raison d’en arriver là où elle est aujourd’hui. Mais pour ça, il faut revenir sur la veille et sa relation avec… Nate. Oui, Nate est toujours exclu du lycée, mais il est traîné malgré tout par son père en ville. Il doit avoir l’air innocent selon lui, quoiqu’il arrive. Cal n’est pas au bout de ses peines cependant, ils sont carrément refusés dans un restaurant à cause de Nate, parce que sa réputation le précède. On revient alors sur les journées bien longues de Nate : des jours au lit, des jours à conduire sans but, parfois pour mater Madi, parfois pour mater Jules, toujours pour être le pire des psychopathes quoi. Tous les vendredis, il retrouve Madi dans un motel.

Ces deux-là se font du bien, bizarrement, alors qu’ils sont clairmeent en train de se faire du mal avec leur relation toxique. Oui, c’est toxique, parce que Nate fantasme complétement sur Jules. Il a beau lui dire que ses photos sont de la pédophilie, il les imprime chez lui pour mieux faire du chantage à Jules. Pas étonnant qu’elle se bourre complétement du coup. Elle laisse toutefois Rue en larmes dans la salle de bain (une constante de l’épisode). C’est finalement Lexi qui la console (purée, mais que ferait-on sans Lexi dans cet épisode ?), mais elle ne peut pas faire grand-chose quand Rue lui avoue qu’elle refuse de laisser Jules seule dans cet état.

Pendant ce temps, Kat reçoit de plus en plus de types sur sa chaîne porno, au point d’en avoir un qui accepte d’acheter toute sa whishlist. Cela lui donne envie de se bourrer la gueule pour Halloween, en tenue de nonne. Jules y est en ange, mais le costume le plus drôle est encore celui de Lexi, qui est déguisée en homme de cinquante ans.

Pour en revenir à Kat, elle est toujours draguée par son crush, mais elle est aussi indifférente que possible avec lui. Elle lui demande d’être honnête s’il veut juste coucher avec elle, mais refuse d’être sa petite amie. C’est le râteau le plus étrange du monde, mais il ne se laisse pas démonter pour autant : il prend la décision de s’isoler avec elle pour l’embrasser, puis pour coucher avec. Le truc, c’est qu’elle refuse de coucher avec parce qu’il est puceau.

C’est ce qu’elle dit, mais il tente quand même sa chance, trouvant pourrie son excuse qui veut qu’elle ne couche qu’avec les types sûrs d’eux et expérimentés. Qu’à cela ne tienne : il l’embrasse à nouveau, avant de passer à d’autres lèvres et de s’éjaculer dessus. Comme il abandonne Kat un peu trop longtemps, celle-ci se barre et décide de finir avec Daniel pour la plus mauvaise des raisons – du moins, c’est suggéré comme ça.

En parallèle, Nate est toujours le pire connard du monde. La veille, il est retourné chez Tyler pour le menacer à nouveau. Mon dieu, l’angoisse. Bon, Tyler n’a pas eu le temps de déménager, OK, mais il n’a pas de pote avec lui, pas de famille, pas de sécurité renforcée ? C’est étrange. Tyler a beau supplier, Nate est trop malin pour lui – c’est pire que tout. Il menace donc Tyler pour le forcer à confesser l’agression de Madi. S’il ne le fait pas, elle l’accusera de toute manière de viol.

L’épisode est sacrément bien monté pour en arriver là : Tyler a donc accepté de confesser « son crime », Madi l’a reconnu officiellement et Jules a témoigné elle aussi, contre lui. Oh, les inspecteurs sentent bien que quelque chose est foireux, mais le cas est trop sérieux pour ne pas l’arrêter.

Et du coup, le lendemain, à la soirée d’Halloween, Nate et Madi débarquent ensemble, acclamés par la foule. Pas étonnant que Jules se bourre donc. Pfiou, toujours plus loin. Cela dit, Rue se rend compte de quelque chose, tout n’est pas perdu.

Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.