Reconfinés (sort of)

Salut les sériephiles,

Nous avons un problème ce soir, je n’ai clairement pas du tout le temps de vous proposer l’article que j’avais envisagé. On va se passer d’un article du jour comme on se passe de critiques séries ces derniers jours, et je vais faire la promesse d’essayer de me rattraper demain. Comme il y a le mot « essayer », je ne m’aventure pas à prendre le moindre risque.

I See What You Did There GIFs | Tenor

Pour ma défense, nous sommes donc « reconfinés », mais à l’extérieur, avec des attestations qu’il ne faut finalement pas utiliser et des règles simples qui sont complexifiées autant que possible à chaque fois qu’on pense les comprendre. J’ai l’impression d’être piégé dans une spirale administrative cette semaine, parce que j’ai aussi passé énormément de temps sur mes possibilités de mutations aux règles inutilement complexes pour un truc qui, de toute manière, ne m’apportera pas ce que je veux.

Comme bien souvent dans ces cas-là, j’ai mis de côté les séries, parce que le boulot et l’administratif m’occupaient pas mal. Le côté reconfinement apporte quelques changements aussi, même si dans l’ensemble, ma vie reste à peu près la même, avec la liberté d’une heure de plus le soir avant le couvre-feu. Et ça, franchement, c’est odieux : j’ai envie de leur dire merci… alors que c’est parfaitement normal ? angel smile time gif | Tell-Tale TVC’était inhumain 18h (particulièrement sur le mode de vie parisien ; je n’ai pas l’impression que j’avais la même vie quand j’étais à Bordeaux, mais bon).

Bref, avec tout ça qui s’accumule presque plus vite que les cas contact et positifs autour de moi, ça m’a fait du bien de me replonger plutôt dans Angel ce week-end. Oui, oui, malgré les remous récents du Whedongate, je n’oublie pas que ces séries-là sont de vrais doudous toujours efficaces, et bon dieu, qu’est-ce qu’Amy Acker est une actrice d’exception. Bien sûr, je dis ça en grande partie parce que je me suis replongé sur le dernier arc de la série, commençant par… A Hole in the World. Meilleurs GIFs Illyria | GfycatCela me semblait assez adapté à la période, non ?

C’est très étrange en tout cas d’arriver à la fin de la série comme ça, surtout que ça marque la fin du premier visionnage d’une amie qui a commencé Buffy après tout le monde il y a quelques années déjà. J’ai eu maintes fois l’occasion d’en parler dans ces articles 500 mots, et ce, dès le départ ou presque de cette catégorie, avec un article le 5 août 2017.

Voir aussi : Mes premiers souvenirs de Buffy

Buffy contre les vampires : top 10 des meilleures punchlines de Buffy SummersEn revanche, finir, c’est bien, mais derrière, ça laisse un tel sentiment de « OK, et après ? » que je me suis replongé en fin d’après-midi dans le tri et la lecture de mes comics du Buffyverse… C’est assez triste : il y a des morceaux complets des saisons 11 et 12 qui ne sont pas triés ; et tout le reboot qui est laissé à l’abandon dans mon archivage. J’ai beaucoup trop de boulot de ce côté-là, il faudra que je m’y consacre cet été apparemment.

En attendant, j’ai donc des séries à voir demain, et un article sur les tomes 16 à 18 de The Promised Neverland que je décale depuis plusieurs jours. J’ai lu tout ça il y a une bonne semaine désormais, ce n’est plus tout frais dans ma tête… Mais ça arrivera, promis.Olivia pope red wine GIF on GIFER - by Sagar Seulement là, il était 23h38 quand j’ai commencé l’écriture de cet article, parce que qui dit reconfinement dit apéro en visio, non ?

Le vin rouge de Bordeaux, c’est quand même vachement bon. Sur ce, la soirée continue avec un autre coup de fil, alors bonne nuit !

WandaVision, et après ?

Salut les sériephiles,

Ce n’est pas tellement que je veux vous faire faire une overdose à publier encore un article sur WandaVision, c’est surtout qu’il est difficile de parler d’autre chose après un tel épisode final. La première partie de l’article est toutefois sans spoiler, évidemment.

Voir aussi : La critique de l’épisode final

Amazon.fr - house of m - COIPEL-O - LivresConcrètement, s’il est difficile de parler d’autre chose, c’est en grande partie parce que la série donne l’impression d’avoir cassé définitivement la télévision : comment voulez-vous qu’on commence une nouvelle série à présent ? WandaVision est clairement une excellente série, mais elle n’est pas que ça : elle est tout de même l’adaptation d’une suite de comics qui étaient très sympathiques (House of M), la suite d’une saga de films (le MCU), la première d’une longue suite de projets « télévisuels » qui finiront en streaming… et une œuvre méta qui n’arrêtait plus les références à la manière de produire la télévision depuis des décennies ; le tout en redémocratisant pour le grand public un mode de diffusion qui lui convenait parfaitement, celui d’un épisode à la semaine.

C’est que ça fait beaucoup pour une seule série, tout de même. J’ai du mal à envisager la suite pour l’industrie, mais là, clairement, le succès va en faire réfléchir certains sur leur stratégie. Netflix fait encore son timide sur le sujet avec ses productions originales, Prime Video joue l’entre-deux avec « trois d’épisodes d’un coup, puis à la semaine ». D’ailleurs, je déteste ça, parce que je ne commence pas la série à cause de ces trois épisodes, ça fait trop d’un coup. Deux à la rigueur, mais trois ? Oui, je sais, il faudrait que je me fasse un seul par semaine comme si de rien n’était, mais une partie de mon cerveau préfère ne rien voir. C’est comme ça.

WandaVision's weight of backstory is a problem for the show

Voir aussi : C’est si bien que ça WandaVision ?

Je me suis vite éloigné du sujet tout de même ! En ce qui concerne la télévision et les séries, je pense que WandaVision a vraiment le potentiel d’imposer un changement. Son format court n’a pas empêché le développement d’une histoire tentaculaire, spectaculaire et aux nombreuses ramifications. Sa diffusion a fait beaucoup parler, et ça a prouvé que ça permettait bien de faire de belles audiences en prolongeant la hype pendant deux mois et en permettant de proposer des objets dérivés au fur et à mesure.

Il est trop tôt pour savoir quel impact tout cela aura sur l’industrie des séries et du cinéma, mais avec le Covid qui a tout redéfini et nous dirige de plus en plus vers les plateformes de streaming, je pense qu’il y aura bien un après WandaVision, même s’il ne sera pas aussi marqué que certains fans veulent le croire. On n’est pas non plus sur un passage à la couleur après des années de noir et blanc, quoi.

Disney + – Just One More Episode

En ce qui concerne le MCU, c’est en revanche une certitude : l’air de rien, la série a commencé à toucher au multivers et a ouvert des possibilités qui seront explorées pendant l’ensemble de la phase 4. J’ai déjà plus que hâte ! Surtout, l’univers s’est étendu avec le développement de plusieurs personnages secondaires (ou tertiaires) qui sont maintenant susceptibles d’avoir leurs propres aventures. Une réplique de l’épisode final, « on vous attend au cinéma », n’en dit pas autre chose : Marvel va pouvoir explorer toutes les facettes des personnages, sur le petit et le grand écran… sans oublier les comics !

Voir aussi : Séries TV vs. Comics

Et pour la partie avec spoilers, on voit bien qu’il y a de multiples pistes à suivre désormais :

https://media.melty.fr/article-4131125-raw/media.gif

  • Wanda devrait être revue la prochaine fois dans Doctor Strange et nous introduire encore un peu plus le multivers.
  • Le Vision de Wanda est parti en laissant planer l’incertitude de son retour, mais il est à peu près évident qu’on le reverra au moins dans les souvenirs de la sorcière rouge. Après tout, la scène post-générique nous la fait entendre ses jumeaux… Ce n’est pas pour rien. Les jumeaux aussi sont des créations que j’ai hâte de retrouver, car j’aime ces personnages.

WandaVision Avengers vs COIE 7 Paragons - Battles - Comic Vine

  • White Vision est carrément aux abonnés absents dans la fin de cet épisode. Rien n’est annoncé pour la suite de ce personnage, mais en ce qui me concerne, je l’imagine bien débarquer dans Falcon and the Winter Soldier, pour faire un lien entre les séries. Ce serait sympathique, même si pas obligatoire du tout. C’est juste que j’imagine Marvel en profiter pour convaincre les gens de regarder toutes les séries…
  • La série Falcon and the Winter Soldier est la suite immédiate et évidente de la série pour l’instant. On va plutôt toutefois reprendre sur la suite d’Endgame. Les possibilités sont grandes là en ce qui concerne l’intrigue, et je ne sais rien du tout de la série, surtout que ce sont des personnages que je n’ai jamais vraiment lu non plus dans les comics. Je me garde la surprise pour dans deux semaines ! Pour l’instant, je ne connais que cette image, qui va finalement être dans l’épisode 4 ou 5 à tous les coups :

Falcon The Falcon And The Winter Soldier GIF - Falcon TheFalconAndTheWinterSoldier TheFalcon - Discover & Share GIFs

  • Agatha n’a pas dit son dernier mot non plus. Je la vois mal être utilisée dans un film car son introduction serait sacrément longue à (re)faire et que jusqu’ici les films prennent toujours le temps de réintroduire les personnages. Cela ne laisse pas beaucoup de possibilités pour elle : une saison 2 de WandaVision dans quelques années ? Un personnage qui reprend de l’importance dans les comics ? Ou une scène bien rapide dans un film…
  • Monica Rambeau est évidemment un personnage que l’on suivra, et probablement sur grand écran. Tout le monde espère la voir dans Captain Marvel 2, et je fais partie des fans qui l’y attendent. Ce serait assez logique : le personnage était dans le premier opus en tant qu’enfant après tout.

2 after credit của WandaVision tiết lộ điều gì về tương lai Marvel?

  • Darcy Lewis disparaît pour quelques débriefings, mais elle reste une alliée de poids pour Monica et Vision dans cette série. Elle a des liens avec un certain nombre d’Avengers et le S.W.O.R.D… Inutile de dire qu’on la reverra, et peut-être même plus vite que d’autres : elle est une experte qui a aidé à comprendre l’Hexagone, alors quand le multivers va venir frapper à notre porte, à qui fera-t-on appel, hein ?
  • L’agent Woo a un potentiel comique très fort et est un peu le nouveau Coulson, l’air de rien. Si je ne désespère pas de revoir Coulson sur grand écran (il était dans Captain Marvel alors pourquoi pas ?) et que j’ai toujours l’espoir de séries dérivées d’Agents of S.H.I.E.L.D a un moment ou un autre (il y a de quoi faire, on peut même intégrer des personnages dans une série du MCU sans gros problème en vrai !), je suis certain que Woo est un personnage que l’on retrouvera dans d’autres films.

wandavision gifs | Tumblr

  • On ne sait pas exactement ce qu’il advient d’Hayward à la fin de cette série. La prison ? Peut-être, mais pas certain. Il peut encore revenir à un moment ou un autre.
  • Et enfin, la porte la plus ouverte est laissée par Evan Peters. Pour l’instant, on dirait que la série a fait le choix de ne pas intégrer les X-Men et que tout ça ne soit qu’une coïncidence… m’enfin, caster le même acteur est un choix volontaire et c’est gros si c’est juste pour le buzz. Wait & see.

GODS AT DUSK

Non seulement il peut, mais il l’a fait. Trois fois à ce stade. En tout cas, je veux revoir Evan Peters dans ce rôle, j’espère que les têtes pensantes de Disney aussi !

Voilà, je pense sincèrement avoir fait le tour… non ? Je suis prêt pour la suite, en tout cas, et cet article fait retomber un peu la hype post-WandaVision. Impossible de regarder une autre série pour l’instant, j’étais trop à fond dans l’épisode pour ça !

Faith a fait Boom (Studios)

Salut les sériephiles,

Il faut vraiment que je me fasse une raison : quand je rentre chez moi vers 18h après une journée de boulot, c’est trop serré pour que je prenne le temps d’avoir une vie perso apparemment – ou en tout cas, une vie sur le blog. Pas de critique d’épisode ce soir, donc, et j’espère avoir le temps de me rattraper à un moment dans le week-end, mais ce n’est pas gagné du tout avec tout un bingo à pondre à l’arrache samedi. Personne n’a gagné après tout.

Faith (comic) | Buffyverse Wiki | FandomBon, cette intro traine en longueur et en blabla, ce n’est toutefois pas le but de l’article. Non, je suis ici pour vous parler de Faith Lehane, ce personnage que j’adore et qui est à son tour rebooté par Boom Studios, comme tout le reste de la franchise Buffy. Forcément.

Quand j’ai découvert totalement par hasard la sortie de ce comic, j’étais hyper motivé parce que j’adorais l’idée de retrouver Faith dans ses propres aventures. La chute n’en fut que plus dure : apparemment, il s’agit simplement d’un one-shot. La vie est injuste. C’était honnêtement un très bon début de série pourtant, mais comme d’habitude, la chronologie de ce reboot est insupportable.

En effet, le comic débute avant que Faith n’arrive à Sunnydale, alors qu’on l’a déjà vue arriver à Sunnydale et se termine justement quand elle y va, tout en nous révélant au passage un morceau du voyage de Wesley dont on ne savait encore rien (alors qu’on l’a vu partir et arriver à destination) et en se terminant par une « révélation »… qui n’a finalement aucun impact sur le numéro 23 de Buffy, sorti hier. Vraiment, je suis paumé dans ces comics !

Voir aussi les critiques des autres numéros : #1 #2 #3 #4 | #5 #6-8 | #9-12 | #13-17 | #18-22

Boom! Studios Review: Faith #1 - DC Comics NewsBon, en ce qui concerne Faith, c’est un comic vraiment chouette qui propose de s’intéresser de plus près à une grosse part d’ombre de la série d’origine : le Conseil et la formation des potentielles. Oh, on a eu la saison 7 de la série, c’est sûr, mais on a bien compris qu’il s’agissait là de mesures exceptionnelles. Comment ça se passe autrement ? Eh bien, un observateur est chargé d’entraîner une Tueuse tout simplement.

Avec Faith, ce n’est pas si simple cependant, puisque dans ce reboot, l’idée est de faire de Faith le sujet d’une expérience du Conseil. J’imagine qu’à terme, ça justifiera probablement un moment où elle partira en vrille ? En attendant, ça fait un très bon comic où Faith se voit constamment oublier la mémoire et kiffe sa vie au cinéma. Les cinémas me manquent. Une chronologie claire pour ces comics également. On fait avec.

Ce numéro était plein d’humour, finissait bien avec l’introduction d’un méchant attendu et fonctionne comme one-shot (mais il pourrait tout de même se prolonger pour quelques numéros, c’est dommage). S’il arrive après coup, il permet de comprendre un peu mieux certains des comportements de Faith dans les comics Boom Studios, donc c’est plutôt une bonne chose. Les dessins y sont aussi mieux réussis, je trouve, même s’il y a de l’abus sur les cases faisant une page entière.

L’histoire m’a plu, les dessins aussi, notamment le côté noir et blanc de certains passages… On croirait vraiment que je vais enfin raccrocher à ce reboot… Oui, mais non : je l’ai lu après le numéro de Buffy, et je ne vois pas pourquoi ils ont vendu ça comme un très bon point d’entrée dans le reboot pour ceux qui ont raté le coche, parce que si on lit le 23 après avoir lu ça, je pense qu’on ne comprend rien. Il faut revenir au numéro 21 quand Faith est arrivée.

BUFFY THE VAMPIRE SLAYER #23 - BOOM! Studios - Come Innovate With Us.Tant que je suis à parler de tout ça, je vais en profiter pour déjà faire un point sur Buffy d’ailleurs : ça part en cacahuète totale et je ne suis plus trop tout ce qu’il se passe. La fanfiction qu’est ce reboot semble vouloir mélanger absolument tous les éléments de la série d’origine. Elle nous fait donc un melting pot d’intrigues et méchants, tout en proposant ses propres idées. J’aurais préféré qu’on se concentre sur cette Tueuse du passé, d’ailleurs, au moins, ça ne ruine pas de bons moments de la série.

À la place, elle est rapidement reléguée au second plan alors qu’on ne sait toujours rien du plan d’Anya et que Willow devient Dark Willow à cause d’Anya. Dans quel but ? Ca reste confus, je trouve, comme certains dessins parfois. En tout cas, nous voilà donc avec Willow et Xander en grands méchants plus méchants qu’Anya et le Maire ? Ca va partir en vrille cet univers.

J’aime bien, en revanche, ce qu’ils font du personnage de Kendra qui commence à avoir vraiment plus de matière que dans la série d’origine : le coup des trois Tueuses, ça me plaît bien, même si c’est une hérésie. On n’est plus à ça près… Sinon, j’ai vu passer dans les résumés de ce comic le mot « multivers ». J’imagine donc qu’on se dirige vers ce qui a été la fin d’Angel et Spike, mais je suis curieux de trouver quelqu’un fichu de me dire le rapport entre ce numéro 23 et l’introduction d’un multivers. Nous n’y sommes pas encore…

Wynd : la fuite du prince (Livre 1)

Salut les sériephiles,

Pour aujourd’hui, je vais décaler un article prévu pour demain, parce que je n’ai plus le temps d’écrire celui que je voulais ce soir. Ca, c’est pour vous introduire ma tambouille interne de conception du blog. Maintenant que c’est dit, laissez-moi vous parler d’un comic lu il y a un moment maintenant : Wynd. La suite ne paraîtra qu’en mai 2021, alors j’ai pris le temps d’attendre avant d’en parler, mais… J’ai vraiment accroché, donc autant l’évoquer sur le blog.

Wynd (Volume) - Comic VineAvant toute chose, il faut que je retrace la raison qui m’a poussé à lire ce comic aux éditions BOOM! Studios… Et c’est tout simplement la couverture du tome 1, qui était affichée en publicité à la fin d’un des comics Buffy (il faudra que j’en parle aussi, d’ailleurs). Une pleine page avec cette illustration, et hop, l’envie de lire cette histoire était née. Cela faisait bien longtemps que ça ne m’était plus arrivé : la simple vue de la couverture a réussi à m’intriguer au point que je me motive à faire quelques recherches dessus, et ça m’a rendu encore plus perplexe quand j’ai trouvé des informations dessus.

En effet, Wynd nous présente un héros éponyme vivant dans un univers fantasy moyenâgeux où la magie est bannie. Certains êtres sont toutefois touchés par la magie et possède des dons ou différences physiques particulières… sauf que tout cela est très mal vu par la population, et on comprend bien rapidement qu’il y a un vrai danger à être de ces êtres magiques – même si personne ne choisit vraiment de l’être.

Vous l’aurez deviné facilement, Wynd fait partie de ces êtres qui doivent cacher leur identité, ce qui n’est pas si facile quand on a des oreilles pointues comme les siennes. Et bien sûr, il se retrouve rapidement embarquer dans une quête qui va lui permettre peu à peu de s’accepter plus facilement. Le tout permet aussi une métaphore assez peu subtile de l’homosexualité, parce qu’il est un ado touché par un changement physique qui le rend différent dans un monde qui n’accepte pas la différence, et parce que la BD est très LGBT+, mais je ne veux pas trop en dire ; juste vous donner envie de découvrir cette très bonne histoire.

Wynd (Volume) - Comic VineJ’ai vraiment beaucoup aimé les dessins de cette aventure et les quelques surprises du royaume que l’on découvre au cours des premiers numéros parus pour le moment. Le niveau d’anglais à avoir pour lire ce comics n’est pas si élevé, et ça fonctionne bien comme histoire. Par contre, si j’ai immédiatement accroché au personnage de Wynd et à l’antagoniste principal des premiers numéros, un homme qui masque son visage avec des bandelettes (et est aussi intrigant que flippant), j’ai eu beaucoup plus de mal avec les autres personnages du premier livre, en cinq numéros, appelés la fuite du prince (j’aime le prince en question, cela dit).

Le crush de Wynd, par exemple, n’est pas du tout le genre de personnages qui peut m’intéresser habituellement, pas plus que tous ceux qui l’entourent. Et pourtant, quand il est question de perdre un personnage en cours de route, je me suis rendu compte que ça me faisait chier de perdre quelqu’un dans l’équilibre de ce comic. Autrement dit, j’ai vraiment accroché, et j’ai même trouvé intéressante la mythologie développée au cours des premiers numéros, même si c’était lourd : le monde de Wynd est régi par… des vents. Wind. On a connu plus subtil, mais ça apporte l’explication de la magie (et de son absence dans une partie du monde) de manière simple et logique.

En tout cas, j’ai tout lu assez rapidement sur la fin 2020 et j’ai fini ces premiers numéros avec un sourire, parce que j’ai aimé le dernier numéro lu. J’ai hâte de découvrir la suite de l’histoire, le mois de mai me paraît super loin, j’espère qu’il n’y aura pas de décalage à cause du covid, encore. Quant au fait que j’ai tout dévoré, c’est la preuve que, peut-être, la fantasy peut être faite pour moi, finalement. Tout serait une affaire de personnages et répliques ? Ou alors en grandissant, je m’améliore ? Vous me direz si vous me trouvez moins chiant qu’avant, maintenant, j’attends juste le mois de mai :