Sept clichés TV sur les cuisines dans les séries

Salut les sériephiles,

On est déjà en fin de mois, c’est donc le dernier soir pour que je puisse vous sortir l’article des clichés de novembre, parce que le reste du mois est déjà blindé par mes petits articles rituels. C’est fou comme ça passe vite – et fou comme je n’avais pas vraiment d’idée pour ce point. La cuisine dans les séries ? Ben oui, écoutez, c’était Thanksgiving cette semaine quand même, et Poluss m’a envoyé un snap qui m’a fait penser à ce sujet, et ce sera à peu près tout. Quels sont donc les clichés dans les séries ?

  1. Si l’on voit une cuisine, quelqu’un y cuisine, comme dans Charmed

Ce premier cliché est assez mathématiques, quand même, mais il se vérifie dans 99% des cas je crois. Le nombre de fois où Piper Halliwell était derrière ses fourneaux, c’est dingue, je crois qu’Holly Marie Combs devait plus de temps dans la cuisine des studios que dans sa propre cuisine. Bon, alors je vous vois venir d’ici : qu’est-ce qu’on est censé faire d’autres dans une cuisine après tout ? Ben, manger, déjà, et ça c’est plus rare, mais aussi, faire la vaisselle, ce qu’on voit super rarement ou du ménage, ça ce n’est jamais. On peut aussi être juste posé, selon la cuisine que l’on a. Bref, je ne sais pas, mais j’ai pas l’impression de faire la cuisine 100% du temps quand je suis dans ma cuisine. Ce cliché va donc être plutôt FAUX, surtout que sérieux, les trois quarts du temps ils ne font que ça, la cuisine. Quand je me fais cuire des pâtes, vous pouvez être sûrs que je suis aussi en train de scroller sur Twitter ou répondre à vos commentaires, hein.

  1. Si un personnage cuisine, alors celui qui entrera prendra le temps d’y goûter, comme dans Brothers & Sisters

Un truc qui m’a toujours fasciné dans cette série, c’est le nombre de fois où un « enfant » Walker de quarante ans débarquait dans la cuisine de Nora et goûtait le plat qui était en train de mijoter. On ne voit pas ça que dans cette série, hein, et limite ça pourrait être un point du Bingo tellement c’est fréquent. Là encore, mais désolé, c’est FAUX, je vais pas aller goûter un plat si la viande n’est pas encore cuite ou que toutes les épices ne sont pas mises ou qu’il est juste 19h et qu’on mangera à 19h45, bordel, ça n’a aucun sens de se spoiler les papilles comme ça. Et aussi, me connaissant, je vais me brûler trop vite si je fais ça.

  1. La cuisine n’est pas un espace sacré et on y fait l’amour, comme dans Grey’s Anatomy

Je sais qu’il n’y a pas d’espace sacré dans cette série et que tout le monde baise 100% du temps libre, mais tout de même, il y a des scènes super bizarres dans les cuisines de Seattle. On touche à l’intime et la vie privée, je vous laisse juge de savoir si c’est VRAI ou FAUX comme cliché, m’enfin quand même, ça ne ferait pas de mal de voir les personnages faire le ménage après ce genre de scènes du coup, parce que… c’est conceptuel, on va dire. Et pas hyper pratique pour le dos, aussi.

  1. Les cuisines sont spacieuses et bien rangées, comme dans Suits

Oups, je contredis un peu cette phrase sur les maux de dos, mais voilà, c’est un autre truc qui me marque dans les séries : les cuisines sont toujours super grandes et parfaitement bien rangées. Et même quand les personnages sont en train de cuisiner, tout est méga clean. Bordel, je coupe une tomate et j’en fous déjà partout (j’exagère totalement, je vous rassure) ; faut qu’on m’explique le secret. C’est FAUX, c’est tout, faut arrêter de nous mentir comme ça.

  1. Le frigo est toujours plein pour se faire des plats improbables, longs et compliqués, comme dans Station 19

Bon, ça, pour ceux qui m’ont connu quand je vivais seul et toujours au même endroit, je vais pas pouvoir dire que c’est un cliché faux, parce que c’est hyper VRAI pour moi, j’ai toujours de la bouffe partout au cas où. En cas de guerre (ou de reconfinement, bordel), vous savez qui venir piller. M’enfin, justement, je vois la complexité de l’organisation que ça demande d’avoir toujours à bouffer et tout ce qu’il faut dans son frigo et les personnages des séries, ils ont toujours tout ce qui leur faut sans faire le moindre effort, genre ça paraît évident et simple ? Et le budget ? L’organisation ? Le rangement des courses ? Au mieux, on les voit faire ça une scène de temps en temps, alors que c’est du quotidien cette affaire. Bref, non, c’est FAUX pour ces personnages, je n’y crois pas. Ce sont des pompiers toujours en alerte et ils font la bouffe pour quinze comme si c’était simple et que ça ne prenait pas deux heures de préparation. Faut qu’on m’explique à quel moment Bobby prépare ses dindes rôties et ses quinze accompagnements de légumes cuits différemment, là. Faire la cuisine pour autant de gens, ça prend du temps, je le sais, je l’ai fait hier et avant-hier et bordel, y a eu une journée où on faisait juste des spaghettis carbo, ben ça prend une heure à deux ou trois quoi. Alors autant vous dire que les recettes hyper complexes qui prennent déjà deux heures à faire en petite quantité, je ne peux pas y croire quand je les vois dans les séries. C’est FAUX.

  1. Les personnages qui vivent ensemble se disputent parce que l’un a fini un aliment dont l’autre avait besoin, comme dans The Rookie

C’est encore un truc magique des séries : le frigo est toujours plein, mais par contre, quand deux personnages vivent ensemble, et surtout si c’est le tout début, alors il manque toujours un truc qui a été bouffé au mauvais moment par l’autre (ou par encore une troisième personne, mais ça c’est autre chose, c’est pour le retournement de situation et souvent l’effet comique absolument pas drôle car déjà vu cinq cent fois). Sérieusement, je ne sais pas si j’ai toujours eu de la chance, mais ça ne m’arrive pas ce genre de trucs. C’est FAUX, vivez avec des gens qui tiennent assez à vous pour prendre en compte vos habitudes et échanger sereinement sur les règles de base d’une cuisine ? Genre, la brique de lait entièrement vide dans le frigo alors qu’il n’y en a pas d’autres dans la cuisine… ça arrive vraiment ? J’ai passé mon enfance à le voir dans les séries, ça a dû me traumatiser assez pour ne pas le reproduire, on va dire.

  1. Quelque chose est en train de cramer dans le four

J’avoue avoir déjà songé à cet article avant et m’être toujours dit que ma conclusion serait que j’aurais mis tant de temps à l’écrire qu’un truc serait en train de cramer dans mon propre four comme dans toutes les séries où les personnages laissent un truc cuire trop longtemps et que ça finit en fumée et départ de feu. Désolé, mais à nouveau, c’est FAUX comme cliché. Statistiquement, OK, on a tous déjà fait cramer de la bouffe pour une raison ou une autre (j’ai réussi à foirer des pâtes une fois, à Londres où ils ont des plaques étranges ??), mais dans les séries, on ne les voit quasiment jamais faire à manger et quasiment toujours faire cramer un truc. Après… Peut-être que ceci explique cela et qu’ils n’ont pas la chance du débutant ?

Quant à moi, je n’ai donc pas encore fait à manger et vu l’heure, ça va finir en pâtes, probablement. Cet article laisse croire que c’est tout ce que je fais à manger, c’est terrible. Je me suis fait mon meilleur burger/frites maison ce midi, et promis, je mange plein de légumes aussi. Après, je suis plutôt de la team vaisselle désormais.

 

Mes derniers coups de… #46

Salut les sériephiles, 

Toujours plus tardifs, ces articles de milieu de mois, n’est-ce pas ? Ce n’est pas tout à fait ma faute, ça devait être la semaine dernière, ça n’a pas pu se faire ; puis ça devait être hier, et paf. La seule certitude ces derniers temps sur ce blog, c’est d’avoir le Bingo Séries le bon jour parce qu’il y a trop de pression sociale derrière lui pour que j’ose le publier avec trop de retard ! Pour le reste, et pour les séries surtout, c’est toujours un mystère de savoir quand je vais me lancer dans ce que je regarde, hein. Allez, trêve de blabla, à présent, je tente de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

Coup de cœur : Evidemment, c’est un brin narcissique de l’écrire, car ça ne va pas être pour une série, mais… pour le #WESéries. Je ne sais pas trop où j’avais la tête ces six derniers mois pour arrêter de l’organiser, parce que ça fait du bien d’avoir du temps dégagé juste pour regarder des séries, et ça fait du bien aussi de voir sa watchlist se réduire un peu. J’ai passé un super week-end la semaine dernière, j’espère donc pouvoir réorganiser une nouvelle édition prochainement… si possible avec un peu plus de préparation en amont pour vous prévenir de la date dans des délais convenables.

Coup de mou :Dite Reaction GIF - Dite Reaction Dollface - Discover & Share GIFs La deuxième partie de la première saison de Dollface n’était pas à la hauteur de mon coup de cœur pour les premiers épisodes, et je n’arrive toujours pas à savoir exactement pourquoi. Je crois que la série s’est un peu trop éloignée de l’universalité de la situation de départ qui permettait de se reconnaître dans cette héroïne larguée par la vie. Après, c’est resté drôle tout du long, mais je m’attendais à davantage d’éclats de rire sur les derniers épisodes, et finalement, non. Ou alors, je suis blasé, à vous de voir.

The Magicians GIFs | TenorCoup de poing : C’est probablement très imagé, mais c’est le ressenti qui vient de me percuter quand je me suis rendu compte que je n’allais pas voir d’épisode de la semaine au rythme où j’étais parti. Bien sûr, j’ai revu The Magicians dans le train, hein, mais des réunions, du boulot, la pause des séries hebdo, un repas en famille, des soirées interminables jusqu’au petit matin floconneux (si, si, il y a eu des flocons de neige, promis) et encore du boulot font que je m’aperçois que je n’ai pas vu d’épisode depuis dimanche dernier. Et je ne pense pas en regarder ce soir non plus vu l’heure et vu que j’ai une autre soirée qui n’attend plus que moi. Vraiment, je ne sais pas où passe le temps, mais c’est percutant… Surtout que j’ai du travail encore demain (plein), alors les séries… On verra, il ne faut jamais dire jamais.

Coup de blues : Ma foi, je repars encore dans le #WESéries, avec un spoiler qui n’en sera pas un puisque je ne vais pas entrer dans les détails, mais je trouve ça triste de me rendre compte que quand on enchaîne autant d’épisodes d’un coup, on se retrouve toujours avec des personnages qui meurent. thejaebeom:LUCIFER | SEASON FIVE PART ONE | August 21 #cinephile  #moviemania #beautifulmovie #beautifulimag… | Lucifer morningstar, Lucifer  wings, Tom ellis luciferCe n’est pas la première fois que ça me le fait, mais j’ai eu trois personnages majeurs qui mouraient le même week-end, plus quelques petits personnages peu importants, plus un départ d’un acteur présent dans la série depuis plusieurs années… Non, franchement, il faut avoir le cœur accroché pour faire ce week-end !

Coup de vieux : C’est plus ou moins indiqué dans l’article d’hier, et ça l’est encore plus depuis que je l’ai édité tout à l’heure pour arriver à 500 mots, mais hier soir, j’ai donc rencontré un ami avec qui j’ai eu de nombreuses conversations, heures perdues et rivalités dans moults jeux en ligne depuis 2009. On ne s’était jamais vu en vrai, mais c’était comme si. Et la soirée était chouette comme tout, mais juste, refaire une soirée comme j’en faisais il y a dix ans, ça fait tout bizarre. Je n’ai plu l’habitude, et apparemment , mon corps non plus, dis donc. Petit vieux a pris son petit thé tout à l’heure pour oublier le mal de dos et de jambes. Ridicule.

Pin on BlockCoup de barre : J’ai quand même tendance à me demander de plus en plus pourquoi je continue de regarder Riverdale après ce 6×01, mais je suis à peu près sûr que si je regarde un épisode cette semaine, ce sera le 6×02 et pas un autre. Marvel a lancé sa nouvelle série sur un double épisode, et je n’ai pas envie de le voir en deux fois, donc ça ne me laisse que la série de la CW. Et ça ne me motive pas, d’où le coup de barre. Il est double, donc, c’est à la fois le fait que je n’ai que ça comme inédit ET le fait que l’intrigue de ce début de saison est méga-naze et perchée pour rien.

Coup de bol : Je vais sortir des séries à nouveau, mais c’est fou comme anecdote et c’est tout ce qui me vient en tête. Hier soir, quelqu’un a tiré le signal d’alerte à la gare d’Auber dans Paris (encore qu’une fois dans la gare, la raison écrite était « acte de malveillance » et que j’ai vu « incident technique » dans mes notifications portable…) et ça m’a forcé à sortir de mon RER A. Meilleurs GIFs C 10 Meteos | GfycatJ’ai ainsi pu découvrir grâce à toute la galère que ça a provoqué que j’avais une amie deux RER après le mien. On partait de la même gare, on allait au même endroit et on ne le savait pas. Bref, quelqu’un a fait de la merde à Auber apparemment, mais pour une fois, les galères du RER A ont pu servir à de premières retrouvailles post-Covid et confinement. On fera mieux que le quai d’une gare la prochaine fois, mais ça me rend heureux.

Voir aussi : Y a des jours comme ça sur le RER A

Coup de gueule : Alors on est sur un bon mois, ou une bonne journée, car je n’ai rien qui me soit venu en tête pour ce coup de gueule – ou en tout cas, rien que je ne puisse publier ici ou qui ne soit pas répétitif (comprendre : y a mon boulot pour trouver un sujet inépuisable de coup de gueule). Faute d’inspiration, je suis donc passé par Twitter, tout ça pour voir que j’avais désormais le mot de passe du compte Twitter @42minutes_ pour le podcast. Et mon coup de gueule va donc être que vous me laissez faire un gros fail avec mon premier post alors que je le trouvais amusant juste ce qu’il faut. Je suis triste.

Needy The Magicians GIF - Needy The Magicians Stop Ignoring Me - Discover &  Share GIFs

Coup de tête : Je sais que ça va paraître être une ancienne news, mais j’ai donc décidé de me faire un rewatch de The Magicians il y a un peu plus de deux semaines. Si j’en avais parlé un certain nombre de fois avant, c’est vraiment sur un coup de tête que je me suis lancé dans le pilot et que j’ai enchaîné ensuite. Sans regret, évidemment. Et comme c’était en milieu de mois, ça aurait pu être parfait pour cet article !

Voir aussi : J’ai revu la saison 1 de The Magicians (et c’est mieux que dans mon souvenir)

Coup tordu : J’ai eu un petit rire nerveux en découvrant que le mois dernier, mon coup tordu consistait à me plaindre d’avoir eu quatre soirées dans la même semaine… Parce que sans en avoir eu autant, on est un peu sur le même planning là entre le podcast, le boulot et la vie. The new normal avant reconfinement. En vrai, ça aurait dû être ça mon coup de gueule, d’ailleurs.

Coup de pub : Je suis le pire bloggeur du monde, je crois. Le mois dernier, je vous parlais du compte Instagram de Noussa Sueños (noussa.suenos) en expliquant que j’avais oublié de reprendre contact avec elle pour qu’elle me file toutes les infos utiles… Et je vais faire pareil ce mois-ci ! En effet, une autre amie de (très) longue date s’est lancée quant à elle dans la confection de bijoux, et c’est à la fois mignon et discret. Pour en voir plus, ça se passe aussi sur Instagram (il faudrait que je sois plus souvent dessus, je crois) : le compte de mon amie s’appelle Klotoux. Elle a aussi un linktree par ici avec tout ce qu’il faut pour faire vos courses de Noël dans sa boutique 😉

Abonnez-vous, partagez, achetez, tout ça, tout ça. S’il vous plaît, elle me fera peut-être un cadeau de Noël en échange en plus comme ça (je déconne, évidemment).

Coup de grâce : Désolé, il fallait bien que j’en parle quand même de cette putain d’annonce de troisième dose obligatoire pour le pass sanitaire là. En faisant les choses correctement, j’avais donc pile deux mois pour être revacciné, avec évidemment les fêtes de fin d’année en plein milieu et clairement pas le temps pour ça, puisque tout le monde s’est précipité sur Doctolib quand j’étais au travail. Bref, qu’on ne s’étonne pas que je n’arrive pas à avoir de vie sociale quand je passe deux heures à tenter de prendre rendez-vous pour pouvoir garder mon pass. Ouais, mouton, tout ça, tout ça, je sais. Je n’ai pas hâte de la faire en plus.

Ah, et sinon, la dernière fois je parlais d’un coup de chaud de merde, ben là, c’est l’inverse, bonjour le coup de froid de merde. Au petit matin, je me suis pris des minis flocons de neige sur la tronche. Foutue météo, bis.

On est parti sur une absence d’article

Écoutez, il est 23h49, il faut savoir reconnaître un échec. Ce n’est pas aujourd’hui que vous aurez 500 mots passionnants sur les séries. je suis parti sur un apéro dès 17h, forcément ça n’aide pas. On va s’en remettre n’est-ce pas ?

Qu’est-ce qu’il se passe ce soir dans ma vie pour ne pas faire ce que je fais depuis cinq ans ? Ben je retrouve de vieux amis, rencontrés sur internet il y a bien dix ans. Si ce n’est plus. Eux sont encore en contact avec des nouveaux membres de notre vieux club, et forcément ça a mal tourné.

Pourtant, je devais partir à heure raisonnable. Qu’est-ce-que voulez, on ne se refait pas ? Un peu d’alcool, de vieilles chansons et encore une dose d’alcool suffisent à tout changer. On retombe vite dans son passé, surtout quand on rencontre pour la première fois des gens avec qui on parle depuis 2009.

Comment voulez vous que je résiste ? Le blog mérite bien une pause de temps en temps. Hors de question que j’abandonne à 100% mes bonnes habitudes et mes écritures d’articles pour autant. Du coup, me voilà avec un article qui ne fait pas tout à fait 500 mots et publié juste avant minuit. Normal.

Eh, y a des amitiés qui valent plus qu’un article de blog. Passez tous une bonne soirée, moi, mon vendredi est plus fun que prévu. Ça me rappelle ce qu’il se passait avant le Covid. Et c’est déjà pas mal.

En vrai, je connais deux personnes à cette soirée. Deux et demi. Et c’est suffisant. A deux doigts de repartir dix ans en arrière, c’est terrible. Allez bonne soirée à tous, j’ai assez de mots en avance pour faire genre ça fait 500 mots. On y croit. Le dancefloor m’appelle

Bonne soirée !

EDIT 27/11 : OK, ça valait tout à fait le coup de proposer un article de seulement 300 mots hier, parce qu’effectivement, la soirée était cool – au point d’en oublier la ponctuation quand le dancefloor m’appelait, littéralement. On m’a posé la question hier soir de comment je faisais pour publier un article par jour, il n’aura pas fallu longtemps pour que je sois à ça de me foirer, sincèrement.

On va éviter de se faire avoir aujourd’hui, je vais publier tout bientôt l’article du jour pour ne pas être en panique à 23h49 en me rendant compte qu’il n’y a rien à ligne. C’est juste un peu compliqué de se motiver à écrire quand on s’est couché à près de six heures du matin. Non, vraiment, c’était une soirée tout droit sortie du passé pour moi, avec des personnes à qui je parle depuis plus de dix ans sans jamais les avoir rencontrées pour certaines. Et le tout sur un improvisation totale, parce que bon, il y a une semaine, ce n’était pas spécialement prévu comme ça.

La vie est marrante parfois. Parfois, c’est à nous de la rendre marrante par contre. Voilà, sur ces bons mots, je vous abandonne : l’article fait désormais les 500 mots de rigueur et a sa photo de couverture. Tout va bien, je me déculpabilise de vous avoir abandonnés.

Bilan du #WESéries 19

Salut les sériephiles,

J’ai rédigé cet article ce matin, mais entre les réunions, Colibri et Doctolib qui ont joué avec ma patience, bim, je me rends compte que j’ai oublié de le publier. C’est malin.

WES19-3

À part The Magicians, je n’ai clairement pas le temps de regarder quoique ce soit comme épisode aujourd’hui. Par conséquent, je vais me consoler comme je peux avec un article que j’aurais dû publier il y a quelques jours déjà : le bilan de mon #WESéries 19. J’aime bien rédiger mes bilans au fur et à mesure habituellement, comme ça, paf, ils débarquent dès minuit le jour J. Cette fois-ci, par contre, je n’ai pas pris le temps de le faire autant, donc ce sera un peu moins précis, mais ça devrait quand même permettre de se faire une idée de ce qu’il faut faire pour atteindre le niveau ultime puisque j’ai noté quelques horaires. Parce que oui, ce week-end a été un franc succès pour moi, bien plus qu’il ne l’aurait dû d’ailleurs.

Franchement, ça donne envie d’en faire plus souvent des week-ends comme celui-ci. J’ai trop de boulot pour ça, mais une partie de mon dimanche s’étant libéré, je me dis qu’il va peut-être être possible d’avancer encore un peu. On verra. En attendant, voilà le programme du week-end dernier :

Law & Order: SVU season 23 episode 9 return date hopes at NBC

Vendredi

19h : Pour le début du #WESéries, j’étais de manière très originale encore coincé dans les transports. J’aurais probablement pu commencer une série à ce moment-là, puisque j’avais décidé de ne pas écrire une critique de chaque épisode que je verrai… mais bon, tout de même, ça aurait été compliqué car je n’avais plus qu’une dizaine de minutes dans les transports.

21h : Croyez-le ou non, mais je n’avais toujours pas commencé… Après les transports, une petite marche pour s’aérer l’esprit et oublier la semaine. C’est important, un peu d’exercice au milieu d’un week-end comme celui que je m’apprêtais à passer. Vous savez l’autre truc qui est important un vendredi soir ? Manger. Et ce n’était pas encore fait non plus à 21h, oups.

22h25 : À peu de choses près, c’est là que j’ai pu débuter ce week-end de visionnage. Autant dire que le vendredi fut peu productif. Au programme ? Deux épisodes de Law & Order Special Victims Unit m’emmenant à 83 minutes. Pas le meilleur des départs, pas le pire non plus.

Walker – S01E05 (express) – Just One More Episode

Samedi

9h23 : Je me suis couché plutôt tôt la veille et j’espérais donc me lever tôt le matin, mais c’était sans compter sur mon sommeil en retard. Un peu déprimé par ce réveil, j’ai pris la décision très logique de me précipiter sur des séries pour rattraper le temps perdu. Non, c’est faux, j’ai passé trois quarts d’heure à comater sur Twitter évidemment.

10h : L’horaire est approximatif, mais pour mon petit-déjeuner, je me suis décidé à regarder le dernier épisode de Walker. Je n’en fais qu’une critique express, et le petit-déj, c’est pas mal : je regarde le début de l’épisode en mangeant, je regarde la fin en écrivant l’article, et hop, c’est prêt. C’était un plutôt bon épisode, en plus, c’était surprenant !

11h : J’aurais aimé continuer sur ma lancée… mais finalement, j’avais quand même un peu de boulot à faire pour le début de la semaine. Shit.

Station19 Vic And Dean GIF - Station19 Vic And Dean Mughes - Discover & Share GIFs12h20 : Je pense que c’est à peu près l’heure où je me suis motivé à lancer le premier épisode de Station 19 que j’avais à regarder. C’est très con comme horaire parce que vous voyez bien que ça aurait été plus malin de se faire à manger. J’ai enchaîné en toute logique avec Grey’s Anatomy, et comme les épisodes étaient très intenses… bim, un autre Station 19.

14h20 : Trois épisodes et trois critiques écrites (mais pas publiées) plus tard, il me fallait envisager de manger. J’avais heureusement les restes de la veille, donc pas de longs préparatifs, même si j’étais complètement décalé. J’ai lancé un épisode de Filthy Rich dont je n’avais pas prévu de faire la critique, juste pour avancer dans la série.

Pilot] Filthy Rich (US) : la série pas très catholique et pas très intéressante non plus | Le Sérigraphe.

15h40 : Le temps est passé vite, mais c’est parce que j’ai enchaîné sur un deuxième épisode pendant que je faisais la vaisselle. Et à la fin de celui-ci ? J’étais en pleine rédaction de mon article du jour, le bilan du mois d’octobre, alors je me suis dit que bon… un troisième, ça pouvait le faire aussi. Pas malin, hein ?

18h33 : Après un troisième épisode de Filthy Rich, il ne me restait plus que la fin de saison… Et je l’ai gardée pour le lendemain matin, parce qu’il fallait bien que je regarde quelque chose pendant mon petit-déjeuner. Finalement, je me suis arrêté pour mon samedi sur le dernier Grey’s Anatomy que je devais rattraper. J’arrivais ainsi à 420 minutes d’épisode, et je considérais que c’était déjà pas trop mal. Pause, marche pour s’aérer, repas, tout ça tout ça.

Dollface Omg GIF - Dollface Omg Shocked - Discover & Share GIFs20h29 : C’est bien de faire à manger, mais le repas mettant un certain temps à cuire, j’ai capté que j’avais une petite trentaine de minutes devant moi. Parfait pour un épisode de Dollface. Clairement, en temps normal, je n’aurais même pas eu l’idée… mais là, c’était un WE en séries et j’aime bien avoir le niveau basique le samedi soir. Eh, ce n’était pas le cas avec cet épisode, mais je m’en approchais. Et je pensais franchement m’arrêter là pour ce soir-là.

New trending GIF online: season 2, fox, episode 1, help, fox tv, foxtv, police, la, ouch, los angeles, fox broadcasting, cop, hurry, 911, emergency, earthquake, officer, firefighter, medic, fireman, operator, quake, policeman,23h43 : Pas sommeil avec le réveil retardé du matin… Et si j’avais l’idée folle de lancer un autre épisode ? J’avais deux 9-1-1 en stock, ça se regarde tout seul et ça permettait d’en finir avec mes hebdos en retard…

Dimanche

1h23 : Deux 9-1-1 plus tard, j’en étais à 534 minutes au compteur – et déjà à beaucoup trop de pages écrites pour les critiques. C’était un peu trop tard pour publier, j’ai donc gardé pour le lendemain. Quant aux épisodes… Le premier était soporifique, mais j’ai lancé le deuxième quand même. Il m’a bien réveillé, et dur de s’endormir après quelques émotions. C’est malin.

8h54 : Bon, c’est encore un réveil décalé, mais c’est mieux que la veille en m’étant couché plus tard. Ridicule, n’est-ce pas ? Pour mon petit-déjeuner, je me suis consacré comme prévu à Filthy Rich.

Riverdale – S03E01 – Just One More Episode

10h36 : Une matinée devant Riverdale ? C’est ce qui m’attendait. C’est une idée de merde, je sais, mais puisque la saison 6 venait juste de commencer, j’ai considéré que c’était le minimum que je pouvais faire : rattraper enfin mon retard et avancer dans le Challenge Séries.

13h : J’avoue, j’aurais vraiment dû me noter davantage les horaires pour ce dimanche… Je sais que je n’ai vu que trois épisodes de la série avant de me faire à manger ce midi-là, donc il y a une heure qui s’est perdue quelque part en chemin. J’ai dû prendre du temps pour écrire les critiques et peut-être quelques tours sur les réseaux sociaux et le blog ? J’ai publié les critiques pendant que je mangeais, en tout cas, c’est sûr, donc pas d’épisode.

14h30 : Il était temps de finir Riverdale… et quand ça a été fait, je me suis dit que j’allais m’arrêter là pour le week-end avec un niveau moyen atteint. C’était horriblement pénible, en même temps, tant d’épisodes de la série de CW, c’est un calvaire.

lucifer

17h : Finalement, j’avais bien encore le temps pour me lancer dans Lucifer. Après une bonne pause goûter de quarante minutes elle aussi, histoire de passer du temps loin de l’écran… je me suis dit que c’était dommage de ne pas aller au niveau difficile alors que j’en étais si proche. J’ai donc vu un premier épisode, puis le début d’un second et la migraine ophtalmique a pointé le bout de son nez.

19h30 : Après un autre tour pour s’aérer et dire adieu à la migraine, on m’a fait à manger pendant que je finissais mon épisode de Lucifer. Et forcément… si proche de la fin de saison 5 (il me restait un épisode), paf, je me suis décidé à en regarder un dernier. Franche réussite : niveau difficile atteint, et une troisième fin de saison ! C’était une belle conclusion pour mon WESéries, et ça allait pouvoir se terminer par un dimanche soir à comater.

000

23h48 : Non, non, non. Pourquoi comater quand il ne reste plus que trois épisodes de Dollface à voir et qu’il est à peine plus de 22h15 ? Je me suis fait un peu violence, mais le week-end en séries, ce n’est qu’une fois par trimestre, si ce n’est plus. Après hésitation, j’ai donc lancé un épisode de la série et, heureusement, ça se dévore tout seul. J’ai donc enchaîné sur le deuxième et le troisième, ayant fait le calcul que les voir m’amenait pile poil au niveau ultime. Fin du week-end à 23h48 avec 1046 minutes vues et quatre saisons finies, ce qui me permettait de relever également le défi correspondant à ce niveau !


Its All Connected Everything Is Connected GIF - Its All Connected Everything Is Connected Connections - Discover & Share GIFs

Du côté des regrets ? Je n’ai pas vu un seul épisode de Manifest alors que le vendredi matin, j’étais sûr que ça allait me permettre d’avancer dans cette saison. C’est un regret qui n’en est pas vraiment un, j’ai déjà donné avec Riverdale… et je suis très content d’avoir atteint le niveau ultime, ça faisait un moment que ça ne m’était plus arrivé !

Voilà pour ce week-end en séries… Ca paraît simple comme ça, non ? Par contre, c’est vrai que sans les soirées comme je l’envisageais à la base, ce n’est pas possible d’avoir un niveau ultime. Mais bon, la vie a été sympa avec moi tout de même. Beaucoup de suspense, beaucoup de « je m’arrête à ce niveau » et paf, ça fait un niveau ultime quand même !

Allez, RDV à un prochain…

WES19-2