Colby Hollman (#139)

Salut les sériephiles,

Un nouveau dimanche soir pointe le bout de son nez et avec lui un nouvel article célébrant la performance d’un des acteurs vu cette semaine pendant mes visionnages. Bon, mes visionnages n’ont pas vraiment duré toute la semaine par contre, parce que j’ai vu des épisodes trois jours sur sept. C’est toutefois suffisant pour Écrire un article, heureusement.

wes ftwd | Explore Tumblr Posts and Blogs | Tumgir

La performance de la semaine :
Colby Hollman

La série concernée : Fear the Walking Dead
L’épisode : S06E11 – The Holding – 18/20


wes ftwd | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirPourquoi ? Je sais bien que c’est un choix déroutant, mais soyons honnêtes, c’était un choix déroutant de la part des scénaristes de concentrer une grosse partie de l’épisode sur cet acteur, et sur ce personnage plus que secondaire de la série. Il n’est là que depuis une saison et a donc participé à une petite vingtaine d’épisodes, ce qui n’empêche pas qu’on ne le connaissait pas tellement.

Grosso modo, je dirais qu’il a eu deux gros épisodes avant celui-ci (spoilers, hein, comme d’habitude) : dans le premier, il était relou de le voir sympathiser avec Alicia. Dans le second, il se faisait blesser mortellement à Tank Town. Dans tous les autres, il se contentait d’être plante verte à l’arrière-plan… Alors forcément, le voir sur le devant de la scène dans l’épisode de la semaine, c’était surprenant… mais plutôt une bonne idée.

En effet, ça permettait d’avoir enfin plus d’informations sur le personnage de Wes – son personnage. Le voilà donc doté d’un frère qu’il est forcé de tuer en fin d’épisode, et ça, c’est dingue.  Enfin, dans cette série, c’est un classique, bien évidemment, mais tout de même, cela a donné l’occasion à l’acteur de vraiment se surpasser.

colby hollman | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirEt franchement, j’ai accroché au personnage de Wes cette semaine. Son amour fraternel est visible et crédible, tout comme la manière dont il est forcé de se débarrasser de son frère, presque par accident. Je trouve qu’il a bien su nous montrer la torture interne à son personnage, tiraillé entre son passé et sa nouvelle famille, ainsi que, probablement, par son amour d’Alicia qu’il finit par abandonner derrière lui.

C’est beaucoup de nuances et de subtilités d’un coup, mais Colby Hollman s’en est très bien tiré. J’espère que cet épisode lui permettra de voir son rôle être étoffé par la suite, parce qu’il le mérite.


Meet Fear the Walking Dead's New Character, WesVu aussi dans : Dans rien du tout ! C’est rare, surtout avec cette série, mais Colby Hollman commence très clairement sa carrière avec cette série. Pour être plus juste, il a eu un rôle en 2011 dans un court-métrage… puis plus rien du tout avant de faire son retour dans la série en 2019. C’est ce genre de carrière qui me laisse toujours perplexe : a-t-il participé à des auditions entre temps ? A-t-il eu un tout autre job et est revenu à l’acting pour le fun ? C’est à se rendre dingue !

J’ai donc fait quelques recherches, et il s’avère qu’il est passé par un Conservatoire de Théâtre à New-York qui lui a permis d’avoir les auditions pour la série d’AMC juste après avoir décroché son diplôme en mai. Son premier épisode a été diffusé au mois d’août. So cool.


L’info en + : Ce qui est bien avec cette année étrange et les diffusions de série perpétuellement décalées par le covid19, c’est que si AMC en est encore à diffuser la saison 6 de la série, la saison 7 est déjà en tournage ! Je trouve ça bien, ça veut dire qu’on ne devrait pas avoir à l’attendre trop longtemps, contrairement à ce qu’il s’est passé avec cette saison 6.

Toute la franchise ne nous quitte plus de toute manière. À la fin de la saison 6, on aura quoi, deux mois de pause avant le retour de la série-mère ? On devrait pouvoir s’en remettre plutôt vite.


Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

Résultats du Bingo Séries #49

Salut les sériephiles,

Je sais bien que depuis mardi, il n’y a pas eu grand-chose sur le blog à se mettre sous la dent du côté des séries, mais je crois bien que cette soirée ne prend pas le chemin d’un gros visionnage non plus. Cela va encore m’en laisser beaucoup trop pour tout voir demain, mais bon, on verra bien ce que ça donnera demain – c’est un autre jour après tout.

Là, je vais mettre momentanément de côté ma fatigue et écrire cet article, puis ça va finir en soirée dodo devant un film, je crois, si possible un truc qui permette de poser son cerveau. Et ça tombe bien, cet article me permet aussi de le faire, parce que les résultats du Bingo Séries, ça s’écrit facilement.

Anniversaire du Bingo (4/4)

Stats de la semaine #49 – Just One More EpisodeJ’ai réussi assez rapidement à venir à bout de ce thème qui n’était pas bien compliqué cette année, avec des points faciles à valider. Le plus compliqué fut de trouver le titre d’une série au sein d’une autre, parce que ce n’est pas évident d’y penser, mais j’ai eu un beau « Person of Interest » dans Walker. Autrement, Betty a tendance à corriger tout le monde en permanence dans Riverdale, j’ai eu un cliffhanger sacrément inattendu dans Charmed et beaucoup plus de barbe dans un flashback de The Falcon and the Winter Soldier.

Anti (4/4)

TFSA – Mes personnages chouchous de 2018 | Smells like Chick SpiritCe thème m’aura fait découvrir les nuances subtiles des antidépresseurs et anxiolytiques auxquels je ne connais absolument rien, mais j’ai finalement validé les anti-dépresseurs avec la série El Foundou, dont il faudra que je parle à un moment sur le blog. Autrement, j’ai assisté à une intoxication alimentaire nécessitant un antidote dans The Wilds, un personnage se la jouait totalement antisociable dans Fear the Walking Dead à s’isoler dans sa cabane et dès le début du mois NCIS a proposé un épisode avec un acte anticonstitutionnel. Le mot a été prononcé, c’était improbable !

Sherlock Holmes (4/4)

Lindsey Morgan (#131) – Just One More EpisodeJe pensais vraiment galérer sur ce thème, mais la grille n’était pas si compliquée que ça ce mois-ci finalement – le plus dur fut le thème précédent. En revanche, il fallait vraiment varier ses séries pour la réussir… Enfin, je dis ça, mais j’ai eu une référence au héros britannique dans Riverdale également et Walker m’a offert le point de quelqu’un parlant à un mort – ce n’était pas la seule ce mois-ci. J’ai cru ne jamais mettre la main sur un détective privé, mais Le Caméléon est passé par là (en premier) alors que c’est avec Debris que je valide l’accent britannique. Ou The Nevers.

Télécommande (4/4)

T: blm Tumblr posts - Tumbral.comOui, oui, c’est aussi un 4/4, et c’est à nouveau avec des séries différentes, en plus ! C’était la clé de cette grille… This is us m’a donné une télécommande TV alors que Station 19 m’a donné le mot prononcé par un personnage la cherchant dans la caserne (cette scène !). C’est dans Resident Alien que j’ai eu une première télécommande manipulant un vaisseau (ce n’était pas la seule ce mois-ci) alors que la télécommande vocale a mis plus de temps à pointer le bout de son nez. Merci Liza d’avoir un GPS dans Younger.

Action (3/4)

I will always come back to you — booasaur: The Wilds (2020) - 1x10Oui si proche du but… Mais en même temps si loin : pour arriver à 20, il aurait fallu que je regarde une série britannique (c’est honteux de ne pas pouvoir valider ça avec The Nevers !), mais bon, quel était l’intérêt d’arriver à 20 quand j’ai eu le 19e point quand j’avais déjà trois 20/20 ? Je ne me suis donc pas forcé à finir la grille, surtout que je me suis déjà forcé à regarder The Wilds, une série parfaitement anti-moi. Les autres points ? Une illustration un peu foireuse, mais qui me donnerait presque goût au dessin et NCIS vu à la télévision.

J’arrive donc à 19/20 grâce à… quatorze séries différentes ! Pas mal du tout cette grille d’avril/mai. Il va maintenant falloir que je commence celle de mai/juin. Il est plus que temps, j’en vois qui valident déjà plein de points !

Fin de saison 1 pour le Caméléon (The Pretender, #08)

Caméléon (le) - Geek-ItSalut les sériephiles,

Ça y est, j’ai terminé la saison 1 du Caméléon ! C’est un grand jour, non ? Plus que trois saisons et deux téléfilms pour résoudre, et ce ne sera pas de trop au rythme où va la série. Et mes articles. Il est temps que je me mette à l’article, mais c’est pas simple avec Hollywood Girls en fond sonore !

Épisode 20 – Baby Jarod – 16/20
Jarod s’occupe d’un bébé, ce n’est pas exactement ce pourquoi j’ai signé. Son obsessions des orphelins reprend et bien sûr ça le mène sur la piste d’un agent du FBI qui, encore une fois est un connard. Décidément dans la série, on n’aime pas les forces de l’ordre !

L’histoire en elle-même n’invente rien en plus, avec cette mère forcée de se séparer de son bébé et hésitant à se suicider… Bon après, c’était intéressant dans la fluidité du truc !

Le Cameleon S1E20 Part 02 - Dailymotion VideoTout ça n’est pas exceptionnel à suivre malheureusement, et ça plombe l’épisode qui est autrement hyper prenant – parce que vous aurez fini par comprendre que le Centre, je kiffe. Or, l’intrigue reprend enfin sur le mystérieux sigle SL-27, et on apprend enfin qu’il s’agit donc d’un sub-level 27 du Centre. Oui, oui, il y a tout un étage là-bas à explorer.

SL-27, c’est fou qu’ils ne comprennent pas plus tôt s’ils sont habitués à ce bâtiment que ça signifie sublevel 27. Je me demande comment c’est traduit en vf, mais pas assez pour la lancer sur les DVDs. Ce niveau de flemme que j’atteins est parfois dingue.
De bonnes idées tout de même dans ce sous-terrain secret et une intrigue beaucoup plus large qui continue de se dessiner. Par contre, faut être un peu con pour laisser les dossiers derrière eux et s’attendre vraiment à les récupérer plus tard. Je ne peux pas croire qu’ils aient pensé que ce soit une bonne idée !

Le Caméléon S01E21 : infos, avis et bande-annonce de l'épisodeEpisode 21/22- The Dragon House -18/20
Le problème de voir les épisodes à 8h du matin, c’est que je ne suis plus à chaud au moment d’entamer la critique. Et encore plus quand j’écris ça devant le live twitch complétement déjanté de Geeleek. Ce double épisode était vraiment sympathique, par contre, parce qu’il changeait vraiment de la formule habituelle de la série.

Il faut dire que c’est une fin de saison, donc forcément il faut avancer. J’aime bien l’intrigue autour de Kyle qui se retrouve sur tous les écrans, ce qui permet à Jarod de le reconnaître, mais pas du tout aux gens du Centre.

Heureusement qu’ils sont payés pour le retrouver – et j’ai aimé ce délire de Miss Parker qui doit choisir entre Kyle et Jarod à un moment, ça passait bien.
D’ailleurs, du côté du centre, c’est toujours plus intéressant, et c’est pour ça que cette fois Jarod rejoint le centre !

Il fallait bien qu’on en arrive là pour la fin de saison et j’aime bien l’intrigue autour de Kyle qui s’avère être son frère. D’ailleurs, pour en revenir à la fin, Kyle n’est clairement pas mort par contre, je me demande si on y croyait à l’époque, mais là… Nope. Pas en 2021.
Dans le même genre, Angelo est finalement assez étrange et pas si utile à l’ensemble général de cette saison. Ils en ont fait tout un foin au départ, et plus on avance, moins j’arrive à voir ce qui est prévu sur du plus long terme. Parce qu’il finit toujours au Centre… pas de changement, à part une étrange trahison qui n’en est pas vraiment une.

Le Cameleon L iNTEGRALE S1E22 FRENCH Part 01 - Dailymotion VideoAutrement, Jarod est à ça de rencontrer sa mère après l’avoir enfin retrouvée. Beaucoup trop de ralentis sur la fin de l’épisode, il y a clairement de l’abus. Cela fonctionne toutefois au moins un temps pour les émotions. Par contre, je trouve presque qu’il retrouve trop vite sa mère par rapport au nombre d’épisodes. Et il a une petite sœur !

J’aime la manière dont la famille est dégagée aussi vite qu’elle arrive, ça permet de relancer tout ça pour une saison 2. Sa mère existe, mais trop risquée de la rencontrer. C’est crédible, ça passe et c’est une bonne idée pour l’époque où sans réseau sociaux, on ne pouvait pas se retrouver comme ça.

Quelle satisfaction autrement de voir Raines prendre feu, parce que j’attendais vraiment cette balle dans la bouteille d’oxygène. Ça me laisse perplexe cette histoire de tireur. Miss Parker serait un choix évident mais pourquoi ne reconnaîtrons nous pas sa balle ensuite ? Le père de Miss Parker est aussi hyper shady mais de là à être le responsable ? Et pauvre Miss Parker qui doit faire face à tout ça, aussi…

L’épisode final fait bien son taf, avec des révélations intrigantes qui relancent des questions et ces suspenses sur la suite. Par contre, le coup du Caméléon qui partirait dans l’espace, j’ai éclaté de rire. Dans le RER. Ce n’était pas le but pourtant.

En bref, c’est donc une chouette série, beaucoup plus sympa que dans mon souvenir. Elle a un petit côté nostalgie des années 90 qui prend bien sur moi et qui fait que je vais évidemment revenir pour la saison 2 !

Après 42 minutes, ça tourne mal sur Twitch pour notre trio de joyeux lurons

Salut les sériephiles,

Avec ce titre, vous la sentez la douille, n’est-ce pas ? Après une journée interminable, je me suis retrouvé avec le Bingo Séries sur les bras, puis avec le podcast 42 minutes à préparer et plutôt que d’écrire mon article du jour, je me suis ensuite amusé à vadrouiller de lien en lien, de tweet en tweet et heureusement, pendant l’after du podcast, Morgane m’a rappelé que quand même, il fallait que je l’écrive. 

Bon, malheureusement, j’avais prévu un article interminable à écrire, alors c’est un peu mort puisqu’il est déjà 23h et que je suis encore en ligne. C’est tout de même bête de rater un article pour si peu. Me voilà donc parti pour un énorme changement de sujet – mais c’est ce qu’on aime avec ce blog, non ? De quoi vous parler alors ? Eh bien, je vais continuer de vous parler de Morgane et Geeleek, tant qu’à faire, puisqu’ils sont dans mes oreilles.

Figurez-vous que non contents d’avoir débattu de la nudité dans les séries ce soir, dans un 42 minutes qui en durait 60… (sans commentaire) et d’avoir participé au crossover avec Serial Causeur diffusé lundi, on a la bonne idée de se dire que demain, on va faire une petite soirée sur Twitch à partir de 21h. Oui, oui. C’est parce que « on adore se faire du mal » si j’en crois Morgane qui me parle d’autre chose en même temps.

D’ailleurs, on aime tellement ça qu’on est encore parti sur un grand sujet pour animer notre soirée : on va se regarder des épisodes d’Hollywood Girls, parce qu’il y en a un qui n’a jamais rien vu, une qui est fan et ne l’assume pas et moi, qui, comme d’habitude suis dans l’entre d’eux. Bref, ça va être une soirée qui va encore partir en vrille sévère, mais vous êtes habitués avec nous.

Enfin, vous pensez que vous êtes habitués après nos podcasts… seulement, vous n’êtes pas prêts du tout, parce que l’idée a germé il y a deux semaines lors d’un after qui était allé très loin avec des partages de vidéos Youtube toutes plus folles les unes que les autres. Comprendre « nazes ». On s’est rendu compte qu’on pouvait voir les vidéos Youtube en même temps, il fallait bien que ça aboutisse à une mauvaise idée comme ça.

Pour rappel, Hollywood Girls, c’est l’histoire de deux meilleures amies, Ayem et Caroline (jouées par… Ayem et Caroline) qui quittent tout en France pour aller vivre leur meilleure vie à Los Angeles, avec d’autres gens de la télé-réalités qui jouent des personnages avec le même prénom qu’eux et des répliques qu’ils… improvisent. Oui, oui, c’est une série sans autre scénario que « alors, dans cette scène, tu vas découvrir ta maison et tu vas l’adorer » ou « dans cette scène, tu vas rencontrer la belle-mère du demi-frère caché de ta cousine adoptée et tu vas la détester ». Culte. 

Bref, si j’en fais un article, c’est surtout dans l’espoir que vous ne nous laissiez pas seuls, venez faire un tour pour découvrir à quel point cette… euh… série était un moment de grande qualité humoristique – il y a parfois de la solitude quand ils oublient l’histoire ou qu’ils ne se comprennent pas ; il y a du surjeu, il y a des moments inoubliables. On devrait bien se marrer, surtout que j’ai eu une semaine interminable et que ma journée de demain va être épuisante. Je vais être dans un état impossible, c’est parfait. Je ne sais pas pourquoi je me fais ce genre de mal en permanence, mais bon, on en revient à la phrase de Morgane plus haut.

Allez, c’est tout pour ce soir. Vraiment, cet article ne sera pas l’article le plus inoubliable du mois. Cependant, il a le mérite d’exister et de faire 500 mots. Je n’allais quand même pas rater un article du jour pour si peu ! Sur ce, je vous laisse, Morgane commence à se parler toute seule là, il est temps de lui répondre peut-être. Allez, bonne fin de soirée 😉