Vus ces dernières semaines (#28-30)

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Le mois de Juillet n’a, comme prévu, pas été très riche en séries. J’en ai oublié de faire le point sur ce que j’avais vu…

Jeudi

Gossip Girl – S01E01 – Just Another Girl on the MTA – 16/20
Il y a plaisir à retrouver la voix de Kristen Bell et Gossip Girl, c’est indéniable. L’angle d’attaque choisi sur son identité est intéressant, ce premier épisode dense et plutôt prenant, mais cela n’empêche pas le reboot de souvent manquer d’envergure ou crédibilité. La série se cherche encore, tout simplement, et c’est particulièrement visible à travers les jeux d’une grande partie des acteurs, qui ne savent pas encore ce qu’ils font là. Après, c’est toujours aussi voyeuriste et ridiculement amusant comme concept : le potentiel est là.
In the dark – S03E03 – Somewhere Over the Border – 19/20
Ce n’est pas du l’épisode auquel je m’attendais après les rebondissements de la semaine dernière et je crise tout simplement de ne pas pouvoir découvrir la suite immédiatement. C’était génial, comme bien souvent, avec un épisode qui aurait pu être long vu son idée de départ, mais qui, à mon sens, fonctionne parfaitement ainsi. C’était immersif.
In the dark – S03E04 – Safe and Sound – 17/20 
C’est dingue comme les situations présentées par la série n’ont absolument rien de crédibles, mais paraissent toujours hyper réalistes dans leur exécution. C’est bien simple, tout s’enchaîne de manière fluide et donne l’impression que ça pourrait parfaitement arriver, même si on sait bien que non. La série est bien aidée par ses personnages et les interactions toujours propices, cela dit.
In the dark – S03E05 – Planes, Trains and Automobiles – 17/20 
C’est effectivement un bon titre d’épisode, ma foi, et ça résume bien à quel point la série a la bougeotte cette saison. La bougeotte, oui, mais elle ne perd jamais une seule seconde de vue ses objectifs. L’intrigue se développe selon un fil bien naturel et est captivante de bout en bout. En fait, je n’ai pas vu passer cet épisode, ni le précédent. Dommage, j’ai une semaine à attendre pour la suite maintenant !

Samedi

Charmed – S03E17 – The Storm Before the Calm – 16/20
Je n’ai pas particulièrement accroché à la division des intrigues de cet avant-dernier épisode de la saison. Tout va très vite et ça manque souvent de vraie logique entre les différentes parties de l’épisode. On passe d’un sujet à l’autre en nous vendant des liens qui ne sont pas vraiment là, je trouve. Après, ça reste un bon moment à passer et ça nous dirige vers une fin que j’ai hâte de découvrir.
Charmed – S03E18 – I Dreamed a Dream… – 19/20
Je ne peux pas mettre 20 parce que je reste bien frustré par la tournure des événements et parce que je n’ai pas aimé la dernière scène de cet épisode, mais autrement, c’est une jolie prouesse d’écriture que cet épisode qui nous prépare comme il peut pour ce à quoi nous n’étions pas préparés du tout. Curieux de voir à quoi ressemblera la saison 4 désormais.

Dimanche

Evil – S02E04 – E is for Elevator – 19/20
Ah oui, c’est marrant cet épisode peu de temps après avoir eu une conversation dans le podcast sur les ascenseurs. Définitivement, il va falloir privilégier les escaliers désormais, parce que cet épisode fonctionne plutôt pas mal du côté de l’angoisse qu’il met en place. J’aime aussi qu’il nous entretienne dans le doute, même si la santé mentale de nos personnages est de plus en plus affectée par tout ce qu’ils voient.

Rattrapage

Loki – S01E01 – Glorious Purpose – 16/20 
Eh bien… Je m’attendais à beaucoup plus ambitieux et audacieux comme scénario pour cette série. J’ai beaucoup aimé l’épisode, mais je ne suis pas sur un coup de cœur comme avec WandaVision. Je crois que j’en attendais trop et que j’attendais quelque chose de bien différent. Là, c’était très bavard comme premier épisode. Il y a beaucoup de bons moments et une intrigue qui va être intéressante à suivre, mais c’est aussi, bizarrement, très convenu dans les enjeux et la réalisation pour le moment.
Loki – S01E02 – The Variant – 18/20 
C’est un épisode déjà bien plus captivant et convaincant, parce que cette fois, nous découvrons vraiment les enjeux de cette (trop courte – elle sera trop courte !) saison. Le suspense est bon, les révélations fonctionnent et la fin d’épisode donne enfin envie de ne pas aller se coucher. Et ça tombe bien : j’ai terminé l’épisode à minuit et sans ça, j’aurais été me coucher. Là, j’ai juste enchaîné sur le trois pour avoir plus de réponses.
Loki – S01E03 – Lamentis – 19/20 
Les bavardages de la série continuent bien sûr dans cet épisode, mais cette fois-ci, Loki a en effet un interlocuteur à la hauteur pour que ce soit pleinement prenant. L’épisode n’est qu’un énorme détour qui prend son temps – et le nôtre avec – mais il possède les meilleures scènes d’action de la saison pour le moment, énormément d’humour et de vraies avancées dans la réflexion. Et puis, il est très LGBT sans en faire tout un foin pour autant ; et c’est parfait comme ça !

Challenge Séries 2021

Suits – S08E11 – Rocky 8 – 16/20
C’est fou cette série : cela fait un an que je n’ai plus vu d’épisode mais je ne suis absolument pas perdu devant cette reprise. C’est même pire que ça, je suis tellement comme un poisson dans l’eau face à cet épisode que j’ai passé quelques minutes à être persuadé d’avoir déjà vu l’épisode. Et pourtant non. C’est prévisible comme tout, on sait à quoi s’attendre avec Suits… mais c’est peut-être ça qui en fait sa force et son succès après tout.

J’ai aussi vu huit épisodes et un prime de Plus belle la vie datant de décembre 2020, parce que pourquoi pas… 

> Vus en 2021 

Suits – S08E11

Épisode 11 – Rocky 8 – 16/20
C’est fou cette série : cela fait un an que je n’ai plus vu d’épisode mais je ne suis absolument pas perdu devant cette reprise. C’est même pire que ça, je suis tellement comme un poisson dans l’eau face à cet épisode que j’ai passé quelques minutes à être persuadé d’avoir déjà vu l’épisode. Et pourtant non. C’est prévisible comme tout, on sait à quoi s’attendre avec Suits… mais c’est peut-être ça qui en fait sa force et son succès après tout.

> Saison 8


Spoilers

811 Suits

In other words, we’re being managed by a crazy person.

Résumons : le type est en panne de séries depuis un mois, il n’a pas internet et paf, il a soudainement envie de voir des tas de séries sans rien avoir à se mettre sous la dent ? On a connu plus malin que ce bloggeur du dimanche, franchement. Bon, après, on va faire avec : il s’est remis à Suits, difficile de lui en vouloir !

Voir aussi : Pourquoi suis-je si lent à finir Suits ?
(notons que finalement, je n’ai vu qu’un seul épisode)

Bon, par contre, il faut que je m’y remette. J’ai déjà le générique en tête avant même de m’y remettre (ce générique est parfait), mais l’histoire est super loin, avec un vague souvenir de Louis dont c’était l’heure de gloire. Et après, on s’étonne que je n’ai pas continué plus vite. L’avantage avec cette série, c’est qu’on se replonge vite dans l’ambiance des trahisons permanentes – au point que je me suis même demandé si je n’avais pas déjà vu l’épisode. C’est un sentiment qui a perduré un bon moment, mais après vérification, non, non, j’étais bien mi-saison 8. Une petite discussion entre Donna et Harvey me remet tout de suite dedans : Louis vient d’être promu et hop, pas besoin d’en savoir beaucoup plus pour savoir qu’il va être infernal. Et ça ne manque évidemment pas. Il se ramène au boulot de très bonne humeur, n’hésitant pas à danser dans les couloirs de son entreprise.

Gretchen le remet vite fait à sa place, mais c’est plus pour la déconne qu’autre chose, surtout qu’il lui assure que rien ne changera pour autant… Malheureusement, c’est plus facile à dire qu’à faire et il fait un peu de la merde dès le départ. Donna le reprend aussitôt quand elle se rend compte qu’il continue de faire son travail d’avocat au lieu de faire son travail d’associé-gérant.

Elle lui reproche surtout de mal faire son nouveau travail, et le pire, c’est qu’elle a raison. L’avantage, c’est que ça force Louis à s’en remettre bien vite à Alex. Il n’est toutefois pas ravi de la décision que celui-ci prend sur le dossier d’un de ses plus vieux clients. Il n’en faut pas beaucoup plus pour qu’il reprenne son cas lui-même, même si ce n’est plus exactement son job.

Donna, elle, s’occupe aussi de Thomas Kessler, en décidant d’être Donna, tout simplement. Elle lui trouve des candidats pour un poste vacant, avec toujours autant de brio et un peu de flirt, mais ça finit par la déranger quand Thomas se met à lui parler de Louis. Elle comprend en effet que Louis a repris l’affaire aux mains d’Alex, et ça ne lui plaît tellement pas qu’elle finit par le confronter, oubliant au passage qu’elle parle à son boss.

J’adore Donna, mais sur ce coup-là, elle mériterait un peu d’être virée quand même. Ah lala, cette série me manquait. Ils passent tout leur temps à s’engueuler et elle fait un peu mal à la tête à force de les entendre crier, mais j’adore, tout simplement.

De son côté, Harvey en est toujours à se battre contre Malik. Il se rend donc dans un ring de boxe pour se vendre comme meilleur avocat capable de défendre son client. Je me souviens que j’avais totalement décroché de cette intrigue la dernière fois que j’avais regardé la série, et ça n’a toujours pas changé à vrai dire. Je n’en ai rien à faire, quoi.

Il est question de boxe, d’un combat possiblement truqué et d’un pari qui est juste en-dessous la limite légale des paris américains. C’est un peu ridicule, comme c’est en-dessous, et en plus, ça mène malgré tout à une défaire d’Harvey face à son ennemi. Robert et lui sont donc forcés de prévenir Louis de ce qu’il se passe, et Harvey n’est pas ravi de devoir le faire. Par chance, Louis se contente avec lui de quelques sous-entendus graveleux qu’il ne capte même pas au lieu de s’inquiéter vraiment de ce qu’il se passe.

Gretchen le lui reproche le lendemain matin quand elle lui fait remarquer que la rivalité entre Harvey et Malik n’est pas bonne pour leurs affaires, puisqu’elle se retrouve dans les journaux. Oups. Bon, tout ça, c’est ce qui finit par mener à Donna parlant à Louis comme de la merde. Et ça fait son petit effet : alors que Robert et Harvey en sont à se disputer le cas de Malik, voilà Louis qui débarque dans le bureau d’Harvey pour expliquer qu’il reprend le cas.

Moui. C’est trop rapide et ça ne correspond pas tout à fait à Harvey : ils sont ainsi partis pour une nuit à réfléchir au problème, et c’est très efficace. Ainsi, Louis réussit à trouver la solution qu’il leur manquait. Il est tellement heureux de lui-même qu’il prend même le temps d’un petit-déjeuner avec Alex, et là encore, il fait bien de le faire : Alex a trouvé la faille du dossier de Thomas, et ça les aide bien.

Pendant ce temps, Samantha est un peu frustrée de voir qu’elle n’est pas le seul nom supplémentaire dans le nom de la boîte, mais bon, ça change tellement tout le temps de toute manière, pas de quoi s’inquiéter, elle remontera vite dans l’estime des gens. Ou pas : elle a fait perdre beaucoup d’argent à une de ses clientes qui lui reproche d’avoir donné une preuve contre elle à Alex. Oups.

Elle ne met pas longtemps à comprendre que la coupable de ce vol est en fait Katrina. Il n’en faut pas beaucoup plus pour qu’elle la menace, d’ailleurs. Ah lala, les grandes conversations de Suits, ça me manquait. Katrina se sent immédiatement forcée de faire ce que Samantha lui demande, n’en déplaise à Donna. Celle-ci n’est pas ravie de voir sa pouline préférée se mettre en danger pour faire le petit boulot demandé par Samantha. Elle la remet donc à sa place en lui conseillant de se battre davantage, comme les gens qu’elle admire.

C’est finalement ce qu’elle fait, et c’est plutôt efficace : elle trouve un début de solution pour Samantha et elle s’assure qu’elle comprenne bien qu’elles ne sont pas ennemies. Une fois que c’est fait, elle retourne aussi se confronter avec Alex, parce qu’il a mal fait son job en laissant Samantha comprendre qu’elle était responsable d’une faute.

C’est top de voir Katrina monter en grade et c’est cool aussi parce que ça permet ensuite d’avoir une géniale scène où Samantha, Donna, Katrina et possiblement Gretchen décident d’aller boire un verre ensemble après le boulot. Bon, je ne sais pas où est passée la journée, mais c’est chouette de les imaginer ensemble.

Autrement, on notera que Malik menace une fois de plus Harvey une fois mis face à la défaite (quelle idée de s’attaquer à Jessica à travers Harvey en même temps) et que Donna se fait draguer par Thomas. Sans surprise. Moi aussi je la draguerais à sa place. Oh, et Robert et Harvey deviennent encore plus potes qu’avant, aussi, forts de leur victoire commune.

Pourquoi suis-je si lent à finir Suits ?

Salut les sériephiles,

Vous ne vous passerez pas de moi comme ça, même sans Internet à disposition, j’ai un orgueil trop grand pour ne pas trouver du temps pour au moins écrire un article, déjà, et ensuite pour le publier. On peut bien se passer de quelques gifs, et hop, je réussis mon défi personnel de mettre en ligne un article de 500 mots minimum par jour. Haut la main, même. Après, sans Internet, reste à trouver le sujet.

J’étais parti sur une performance de la semaine, qui aurait été à Sarah Rafferty sans trop d’hésitation. Le truc, c’est que je suis à peu près sûr d’avoir déjà eu l’idée d’écrire un article sur elle d’une part et d’autre part que sans internet, c’est un peu galère de souligner où je l’ai déjà vue ailleurs et de trouver une info en plus. En tout cas, je l’ai vue dans Grey’s Anatomy, c’est sûr.

Quoiqu’il en soi, vous aurez vu au titre que ce n’est pas le sujet de l’article, même si on s’en approche progressivement. C’est que je sais faire mes introductions, que croyez-vous. Donc, qu’est-ce qui fait que j’aime tant Suits alors… mais que je mets si longtemps à voir la série ?

Tout d’abord, c’est une addiction. Cette série est vraiment cool, mais elle me pose un souci : j’ai énormément de mal à ne voir qu’un épisode. Si en diffusion hebdomadaire, ça allait à peu près, il faut bien reconnaître que c’est là que j’ai senti une certaine lenteur à l’échelle de la saison : j’avais toujours envie d’enchaîner sur l’épisode suivant à la fin de l’un, mais rarement l’envie de m’y remettre tant ça n’avançait pas.

Et c’est là que ça blesse pour cette série : j’ai pris l’habitude d’enchaîner les épisodes, à voir cinq saisons en à peine plus d’un mois. Depuis, c’est plus compliqué, surtout que la formule ne change jamais d’un épisode à l’autre et que, franchement, c’est super prévisible. Soyons honnêtes : ma reprise à la mi-saison 8 s’est faite sans le moindre mal avant-hier… mais avec tout de même un gros doute.

En effet, pendant tout l’épisode 11, j’ai eu l’impression, sur certaines scènes (notamment l’intrigue Donna/Thomas) d’avoir déjà vu l’ensemble de cette saison 8. Pourtant, après vérification (difficile sans internet !), ce sont bien les épisodes du début de saison que j’ai pu voir à l’été 2020. C’est juste répétitif apparemment. Toujours deux à trois intrigues avec des faux rebondissements que les héros n’ont aucun mal à régler à coup de grandes discussions.

Ce sont justement ces grandes discussions qui font tout l’intérêt de la série. Les grandes répliques cinglantes, les conversations parfaitement maîtrisées, les arguments à la mords-moi-le-nœud en utilisant d’obscures lois et des petites pirouettes artistiques, le tout saupoudré d’une bonne dose de goddamn juron ? C’est ce qui fait tout le sel de la série !

Et si ça me manque à chaque fois entre deux épisodes, il faut bien reconnaître aussi que c’est ce qui me donne tant de mal à m’y remettre : je sais pertinemment que j’ai envie d’enchaîner les épisodes, et donc qu’il me faut un sacré temps devant moi pour m’y remettre. Là, je profite de ces quatre jours sans internet pour tenter de me finir la mi-saison 8.

Il me restera la saison 9, à alterner avec Pearson… Ce qui fait que ça me posera à nouveau problème, probablement. L’overdose arrive vite quand tout est prévisible et que ça n’avance pas tellement ; la simple dose n’est plus suffisante. Pour moi, la série survit très bien au départ de Rachel et Mike, la qualité est toujours là… c’est juste qu’il n’y a pas tant de renouvellement que ça dans la formule et que c’est peut-être trop long.

Et en même temps, j’ai l’angoisse de terminer définitivement la série : je sais qu’elle me manquera. C’est réconfortant de savoir que j’ai encore des épisodes inédits à voir un jour ou l’autre… même si j’ai aussi peur d’être un jour spoilé sur la fin (je crois que je le suis déjà sur un point d’ailleurs, m’enfin, le plus prévisible).

Bref, j’ai repris Suits, et comme à chaque fois, j’ai trop envie d’en parler sans avoir grand-chose de plus à en dire. Pas étonnant que la série soit dans mon Challenge Séries chaque année, en tout cas. La finirai-je d’ici septembre ? Rien n’est moins sûr.

Challenge Séries 2021 – Ce n’est pas un échec, ça ne marche pas (comme prévu)

Salut les sériephiles,

Pardon, ce titre était tellement tentant ! Nous sommes mi-avril, ce qui signifie qu’un bon tiers du temps alloué au Challenge Séries 2021 est désormais écoulé. Il est donc temps pour moi de revenir sur celui-ci pour vous en parler et constater qu’il ne ressemble déjà plus du tout à ce que j’avais annoncé dans mon article en janvier. J’ai fait tellement de switchs déjà, ça n’a plus rien à voir avec ce que j’envisageais, mais en même temps, dès janvier, je l’avais dit en terminant mon article par un premier switch probable.

J’avais prévu ça à l’origine :

Mon Challenge Séries 2021

Salut les sériephiles, Cette nuit, j’ai quelque peu promis que l’article du jour évoquerait le Challenge Séries 2021, je pense donc que personne ne sera surpris de voir qu’il va être question ici du programme sur lequel je me suis arrêté la semaine dernière pour passer une bonne année 2021 – ou pas ? La bonne… Plus

Le pire, c’est que malgré les switchs, je n’avance pas pour autant très vite. Je veux dire par là que nous sommes mi-avril et qu’à ce jour, j’en suis toujours au grand total de une série terminée pour ce challenge. Ce n’est pas bien gagné… Bref, voilà un petit récap !

Les séries dans lesquelles je suis à jour :

The Haunting of Bly Manor (S02)

Synopsis : Une histoire d’amour et de fantômes dans un vieux manoir, ça promet… sur le papier, au moins ! Saison 1 | Saison 2 Pour commencer, j’ai vraiment peur d’être déçu par cette saison 2. J’ai adoré la saison 1, comme beaucoup d’autres gens, mais je n’en oublie qu’elle était longue à démarrer et qu’elle aurait… Plus

9-1-1 Lone Star (S02)

Synopsis : La vie des opérateurs et équipes d’urgence d’Austin reprend, mais avec un changement de casting déjà annoncé dans l’entre-saison… en même temps que l’irruption d’une pandémie mondiale qui va nécessairement changer la vie de la caserne 126. Saison 1 | Saison 2 9-1-1 (S04) Pour commencer, j’ai quand même tout fait pour finir la… Plus

Pour ces deux-là, il n’y a pas de changement : j’ai fait exactement ce que j’avais dit et j’ai respecté mon planning. C’est déjà ça de pris, je trouve !

Les séries en cours de visionnage

Riverdale (S04)

Synopsis : La saison 3 se terminait avec enfin le départ de la Ferme loin de Riverdale et en ouvrant quelques pistes pour la suite, la plus intéressante étant un flashforward nous montrant une scène dans les bois bien embêtante pour les fans de Jug. Saison 1 | Saison 2 | Saison 3 | Saison 4 Pour commencer, je ne… Plus

The Legend of Korra (S03)

Salut les sériephiles, Si vous avez suivi le blog récemment, alors vous avez peut-être déjà suivi le fait que j’avais déjà regardé la saison 3 de La légende de Korra. C’est que je tiens vraiment mon rythme d’une saison par mois, l’air de rien ! Enfin, je le tenais… Je ne garantie pas d’attendre avril pour… Plus

Bon, il ne me reste que cinq épisodes de la saison 4 de Korra (à voir d’ici la fin du mois en théorie) et à peine plus pour Riverdale, donc ça devrait le faire d’ici la fin de l’année, surtout pour la première. Pour la deuxième, il va vraiment falloir que je me motive surtout que je me rends compte que j’ai énormément d’hebdos que je n’avais pas vu arriver : j’ai vu une vingtaine d’épisodes cette semaine, j’en ai encore seize la semaine prochaine… sans oublier The Circle, le podcast, la vie sociale et une autre série dont je parlerai peut-être plus tard sur le blog. Cela commence à faire beaucoup !

Je n’ai jamais regardé Le Caméléon avant (The Pretender, #01)

Salut les sériephiles, C’est un étrange titre, n’est-ce pas ? C’est pourtant vrai ! Le Caméléon, ou The Pretender en VO, est pourtant une série multirediffusée en France, mais aussi loin que je me souvienne, je ne suis même pas sûr d’avoir vu un épisode en entier de la série. Enfin, ça, c’était avant dimanche dernier où… Plus

Gros coup de tête pour celle-ci, sans en être vraiment un : j’aurais dû la prévoir en janvier, puisque dès octobre ma meilleure amie m’avait dit qu’elle voudrait que je regarde la série aussi ; et à vrai dire, je lui avais demandé de me prêter les DVDs également pour en savoir plus sur elle. Je m’ajoute donc un plus gros morceau que ce qu’il y avait dans ma liste à l’origine avec celle-ci, mais je ne regrette pas, car ça se regarde bien sans que je n’ai besoin d’en faire de longues critiques. Cela dit, chassez le naturel, il revient au galop ! Plus j’avance, plus j’écris des critiques longues se rapprochant de la version « express » que j’ai mis en place pour certaines séries procédurales. On verra, mais il est possible que pour la saison 2, je passe à des articles pour chaque épisode…

Dollface (S01)

Synopsis : Une jeune femme, Jules, se fait plaquer et décide réintégrer son groupe d’amies, laissées derrière elle pendant sa relation. Pour commencer, cette série est la preuve flagrante qu’il y a trop de séries américaines aujourd’hui dans le monde. D’accord, je ne me savais pas encore fan de Kat Dennings à l’époque où elle est… Plus

C’est la petite nouvelle du jour, et c’est tout autant un coup de tête que la précédente – et même plus. Je me suis rendu compte que j’étais bien plus efficace en rattrapant les séries à la semaine plutôt que tout d’un coup. Disney + commençant la diffusion de celle-ci hier, j’ai voulu la tester et… j’ai presque hésité à aller la continuer de manière illégale tellement c’était bien. La saison 2 est annoncée, donc on verra si elle débarque d’ici la fin de l’année, mais très clairement, ça devrait être faisable de l’avoir terminée pour le 31 décembre. D’ici neuf semaines, il y aura donc une série de plus dans mon compteur… mais en attendant, ben, je reste à une seule série terminée.

Bref, vous l’aurez compris, je privilégie la quantité cette année, en essayant de m’imposer un rythme régulier de manière à finir les séries à mon rythme sans faire d’overdose. La conséquence, c’est que ça n’avance pas tellement vite puisque je suis sur tous les fronts à la fois !

Et le reste du challenge ?

Sinon, vous l’aurez donc compris, je n’ai pas respecté le planning que je m’étais imposé, une fois de plus. Si Suits et Pearson sont les séries qui pour l’instant passent à la trappe par rapport à ce que j’avais planifié, je garde l’envie de les rattraper… Mais plutôt cet été, du coup ? Je n’arrête pas de les décaler depuis deux ou trois ans, ça peut bien attendre, je pense. D’ici là, Netflix aura tout mis en ligne, en plus. En juin, je persiste et signe sur mon envie de terminer Club de Cuervos pour les beaux jours, mais là encore, c’est sans certitude, parce que vous aurez compris que je switche parfois sans trop de raison – ou pour la simplicité du streaming sur des plateformes que je paie. Dans l’idéal, j’enchaîne la fin de Riverdale avec elle, pour rester sur Netflix…

Suits (S08)

#Suits (8×01) : Un renouveau incroyablement bienvenue

Club de Cuervos (S03)

Synopsis : La saison 2 se terminait sur une jolie promesse pour la suite, puisque Chava et Isabel devenaient co-propriétaire du même club, en première division à nouveau. Il y a fort à parier que le frère et la sœur vont s’entretuer à la tête de ces nouveaux cuervos. Mary-Luz s’était barrée après s’être confronté à… Plus

Pour les certitudes du challenge, Undone continue de me tenter beaucoup pour son côté OVNI (je sens que je vais la dévorer sur une insomnie caniculaire) et Dash & Lily devraient être des personnages m’occupant en décembre. J’ai encore des doutes sur mes capacités à suivre correctement Dark. Locke & Key me tente, mais je ne sais pas trop si je vais vraiment me lancer dedans, exactement comme The Bold Type. Je n’ai pas encore envie de les switcher officiellement… seulement, je dépasse les douze si je les garde toutes. Peut-être que ces deux dernières finiront par être dans mon challenge 2022 ! En plus, il y a d’autres séries qui me tentent sur Disney + maintenant que Star est là (coucou Love, Victor)… et puis, il reste la série « anti-moi » de ce Bingo Séries (The Wilds ? Une série UK ?).

Pour l’instant, ma seule certitude, c’est donc que Supergirl va passer à la trappe, sorry not sorry. Je n’en lis que de mauvais retour !