Riverdale – S05E01

Épisode 1 – Climax – 14/20
J’avais clairement oublié le rythme effréné de cette série qui ne s’arrête jamais. Cette reprise est un peu particulière, parce que précisément il ne s’agit pas d’une reprise, mais juste de la suite de la saison 4 qui n’avait pas pu être terminée à cause du coronavirus. L’épisode est donc on ne peut plus classique, mais il fonctionne et a l’avantage de me remettre dans le bain. C’est épuisant.

Spoilers

Le bal de promo approche, personne ne le prépare vraiment, mais on y a quand même droit pendant l’épisode.


To surviving this crazy town and making it a night we will never forget.

Le résumé de la saison précédente m’a été bien utile, je dois le reconnaître. On en revient sans trop de surprise à l’intrigue des VHS et cette saison 5 commence à peu près là où la quatre s’est arrêtée. Jug et Betty retrouvent donc le frère de cette dernière bien évidemment chargé de l’enquête, parce que c’est tout à fait une affaire pour le FBI tout ça.

Jug est toujours aussi transparent avec notre agent du FBI, et c’est frustrant de voir qu’ils ne sont pas capables de capter que celui-ci est en train de les trahir. En tout cas, la seule piste qu’ils ont désormais les mène à nouveau au Blue Velvet, parce qu’il y a des tickets de cinéma aux initiales de ce vidéoclub dans la cabane. Bien sûr.

La piste ne mène nulle part par contre, alors Betty en explore une autre au lycée, accusant la secrétaire de direction sans qu’on ne sache bien pourquoi. L’avantage, c’est que ça permet le retour de Weatherbee. Je remercie la série de nous faire un flashback pour nous rappeler que la dernière fois qu’on a eu l’occasion de le voir, c’était lorsqu’il avait perdu son petit doigt dans une secte, ça nous rappelle à quel point c’est du grand n’importe quoi cette série.

Tellement n’importe quoi que deux lycéens parviennent une fois de plus à avoir un parloir pour parler à un prisonnier qui a tenté de les tuer afin d’avoir une nouvelle piste. La crédibilité est enterrée depuis si longtemps. Cela leur permet néanmoins d’avancer, alors tout va bien : ils décident d’attirer l’attention du créateur de vidéos en en faisant une eux aussi, avec Cheryl dans le rôle de la victime et Reg dans le rôle du tueur.

Reste alors à vendre le film à David, le gérant du Blue Velvet. Pour cela, Betty fait appel à Kevin… mais le gérant n’est pas stupide et voit bien qu’on tente de l’arnaquer. Par chance, Betty a aussi prévu le coup : elle a une autre VHS à proposer, celle de son père, ce serial-killer, quand il était encore enfant. Elle a ainsi l’accès à une soirée secrète avec projections de films de meurtres. Génial. Il n’y a pas que ça, mais aussi toutes les perversions de Riverdale, notamment les films de chatouille, youpi.

Sur place, Jug finit par s’énerver devant un des films, mais ça lui permet de repérer ensuite l’homme qu’ils étaient en train de chercher. Malheureusement, c’est Betty qui se retrouve seule à le poursuivre quand Jug tombe sur sa petite sœur parmi tous les déviants qui sont à cette fête.

 

De son côté, Archie redébarque tout transpirant sur le point d’aller prendre sa douche… mais pas à moitié à poil. Veronica l’attend dans sa chambre et le couple se porte au mieux, sauf que Veronica a trouvé le brouillon de chanson qu’Archie à écrit pour Betty. C’est bête.

Veronica insiste un peu sur cette chanson, pour essayer de comprendre ce qu’Archie lui cache, mais en attendant, elle le vend autant qu’elle peut aux Marines. Archie n’a toujours pas l’équivalent du bac, mais il a deux business qui tournent sans trop de mal. Malheureusement pour lui, le recruteur s’intéresse à un autre combattant : le copain de Kathy Keene. Oh, joie, il ne me manquait plus qu’un autre crossover, tiens.

KO Kelly débarque assez vite en ville et ça tourne rapidement à la compétition de male alpha, alors que Veronica est toute heureuse de les faire se rencontrer. Par contre, elle ne semble pas voir que KO Kelly est beaucoup plus grand qu’Archie, et donc probablement plus fort. Archie croit pourtant son coach qui lui indique qu’il est probablement le plus fort d’entre eux. Il n’en faut pas plus pour lancer une compétition sportive entre eux.

Allez hop, on retire les t-shirts pour faire du sport ; puis pour un détour par le sauna, parce que c’est tout à fait ce qu’on fait entre adversaires après la défaite de KO Kelly. Evidemment qu’Archie est plus fort, fallait pas venir dans sa série, hein… Et on se marre bien ensuite, parce qu’Archie invite KO au speakeasy où Veronica lui a concocté une petite surprise : elle décide de chanter sa chanson, devant tout le monde, y compris Betty.

C’est d’une tristesse aha ! Betty le prend mal évidemment, mais au moins, Veronica est amoureuse. Elle chante mieux qu’Archie aussi, je trouve. Si vous voulez rire un coup, sachez en tout cas que KO et Archie partent séparément du speakeasy, mais finissent ensemble dans la chambre d’Archie. Logique. Ils sont partis du même endroit pour aller au même endroit et retourner au premier endroit, le tout à deux voitures ? Alors que KO n’a pas de voiture ? NORMAL.

Tout ça mène en tout cas au combat entre eux, et hop, encore une scène où les deux sont torse nu. Go les audiences ! Finalement, Archie perd le combat car deux juges sur trois lui préfèrent KO Kelly. C’est con. Archie le vit super mal et refuse la proposition de se réinscrire l’année suivante à la fac du recruteur quand on lui propose. C’est d’un naze. Sinon, la copine de la mère d’Archie, c’est l’actrice de Continuum ? Si oui, c’est top. Si non, ben, on verra ce qu’elle vaut plus tard. En attendant, Archie se fout à poil pour être réconforté par Veronica. Encore.

Chez les Lodge, Veronica ne croit toujours pas Hiram quand celui-ci affirme qu’il est en train de battre son cancer. Il n’y a pas que son docteur qu’il est en train de battre cela dit, il y a aussi les criminels dans la rue. Tss.

Après bien du temps, on retrouve enfin Cheryl et Toni, enfin. Malheureusement, elles sont coincées dans une intrigue pas bien passionnante de lycéennes cette fois. En effet, Cheryl veut être la reine de promo quoiqu’il arrive. Elle arrive à convaincre Toni de se présenter avec elle… et surtout elle arrive à empêcher tous les autres de s’inscrire, n’en déplaise à Kevin qui souhaite pourtant que Fangs puisse être roi de la promo. Joie.

Le problème, c’est aussi que Toni n’est toujours pas out auprès de sa famille. Quand elle en parle à Cheryl, celle-ci le prend mal… et elle décide logiquement d’aller confronter directement la grand-mère (je pense ?) de Toni. Cette scène se déroule hors écran, contrairement au rejet que Toni se prend de pleine face quand elle souhaite lui parler de sa petite-amie. Le vrai problème n’est pas tant l’homosexualité de Toni que le choix de la petite amie : une Blossom.

Cela provoque quelques remous dans la relation, mais une fois de plus, Toni pardonne tout à Cheryl alors qu’elle se comporte grave mal avec elle. Elles se rendent donc ensemble au bal de promo, contre l’avis de la grand-mère de Toni.

On laisse ensuite tomber toutes les intrigues de l’épisode pour passer… au bal de promo bien sûr ! Les trois couples mythiques de la série sont ainsi réunis (omg, immonde la robe de Veronica, non ?) pour les photos chez les parents, mais Kevin n’y a pas droit. Faudrait savoir. Le bal de promo ? Il a l’air plutôt sympathique, en vrai.

Et alors que Kevin veut faire de cette nuit une nuit mémorable, Veronica a sa petite idée de comment faire : elle explique à Archie qu’elle a prévu de prendre une année sabbatique pour continuer de bosser avec Archie qui n’a pas eu la seule fac qui s’intéressait à lui. Ah, le système américain… Cela fait clairement flipper Archie de voir Veronica si investie dans leur relation… alors il en profite pour lui expliquer qu’il a écrit sa chanson pour Betty.

WTF ? Pourquoi lui dit-il ? Je suis pour l’honnêteté dans le couple, mais je suis aussi pour le bon timing dans les relations, hein. C’est ridicule de faire ça sur cette soirée, et juste avant le sacre de Toni et Cheryl, en plus. Bien évidemment, Cheryl n’a aucune idée de ce qu’il se passe dans les couples qu’elle invite à venir danser avec elles, hein. Bon, la danse ne dure pas bien longtemps, parce qu’une nouvelle vidéo de film de meurtre est diffusée pendant le bal.

Ainsi, Betty et Jughead comprennent que David, le gérant de Blue Velvet, vient d’être tué dans cette vidéo… et ils se barrent du bal de promo, comme si de rien n’était. Cheryl, persuadée d’être choisie par Toni, déchante un peu quand elle comprend que sa copine n’est pas prête à tourner définitivement le dos à sa grand-mère. Oh, bien sûr, devant elle, elle la soutient, mais dès qu’elle est partie, elle s’effondre.

Veronica… ben Veronica décide de rompre avec Archie. Ils font les deux dernières semaines de lycée ensemble, et hop. Quand Archie rentre chez lui, il trouve une nouvelle VHS qui met en scène le moment où on a failli le tuer chez Pop’s. Chouette cliffhanger au moment où Charlie dit qu’il n’y a plus qu’à attendre une nouvelle vidéo pour continuer l’enquête… mais toujours pas convaincu à fond par cette intrigue.

Sinon, Veronica décide aussi de ne rien dire à Jug du baiser entre Archie et Betty, mais elle s’en confie à Hermione, alors qu’Hiram écoute « discrètement » le tout. C’est mal barré, tout ça.

Compteur d’Archie à poil : +4
Non, je n’ai pas à le continuer, le pari est fini et je l’ai gagné. Mais ça me fait marrer et j’ai pris l’habitude, écoutez.

Riverdale (S05)

Synopsis : Nos lycéens qui se comportent comme les adultes de trente ans que sont les acteurs qui les jouent stressent de devoir bientôt se dire au revoir pour aller à la fac. M’enfin, vous inquiétez pas, la série va même nous épargner ça… et puis de toute manière, il y a encore cette histoire de VHS à régler !

Saison 1 Saison 2Saison 3Saison 4 | Saison 5

Pour commencer, j’ai pas mal hésité avant de me lancer dans cette saison 5 (ce matin !), mais l’opportunité de publier mes articles autour d’un nouveau podcast de 42 minutes était trop belle pour ne pas en profiter ! Et comme ce soir, il y a un nouvel épisode de notre podcast, hop, je m’y remets.

L’avantage, c’est que cette série va vraiment être un traumatisme que j’associe toujours à mes amis qui m’ont forcé à regarder la série. L’inconvénient, c’est qu’après deux mois sans épisode, il faut bien que je reconnaisse que je ne sais plus trop où on en est dans l’intrigue. L’histoire se finissait plutôt pas mal en fin de saison 4, ça m’allait bien comme fin de saison même si ce n’était pas censé en être une.

En effet, avec le coronavirus, la saison s’est arrêtée plus tôt que prévu. C’est bête pour eux, tant mieux pour nous ? En tout cas, la saison 5 est revenue comme prévu en 2021 et je n’étais pas à jour pour la regarder à temps. Mon nouvel objectif ? Finir cette première moitié de saison avant le retour de la série dans deux semaines. J’ai dix épisodes à voir pour ça… Je ne sais pas si je vais être assez motivé, mais bon, j’ai tenu 76 épisodes, je peux bien continuer !

S05E01 – Climax – 14/20 – RENDEZ-VOUS à 21h42 pour la critique complète 😉
J’avais clairement oublié le rythme effréné de cette série qui ne s’arrête jamais. Cette reprise est un peu particulière, parce que précisément il ne s’agit pas d’une reprise, mais juste de la suite de la saison 4 qui n’avait pas pu être terminée à cause du coronavirus. L’épisode est donc on ne peut plus classique, mais il fonctionne et a l’avantage de me remettre dans le bain. C’est épuisant.

Mes derniers coups de… #42

Salut les sériephiles,

Et pour le troisième mois consécutif, j’oublie de publier cet article en milieu de mois – ou plutôt, je ne prends pas le temps. Il faut tout de même que je l’écrive, parce que j’aime bien le rythme mensuel… Et je suis sûr que je vais trouver plein de choses à en dire quand même. Enfin, j’espère ! Allez, trêve de blabla, à présent, je tente de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

13 Carinaaaa ideas | greys anatomy, grey's anatomy, greys anatomy castCoup de cœur : Ce ne sera pas pour une série aujourd’hui que je donnerai ce coup de coeur, mais pour un ship et un couple en particulier. Il faut avoir vu la saison 3 de Station 19 pour s’éviter le spoiler en revanche. Et maintenant que j’ai dit ça, tout le monde saura que j’évoque bien évidemment la relation entre Maya et Carina ! Elles sont si parfaites, si choupies ! Cette alchimie ! Et les problèmes rencontrés par les personnages dans ce couple ? C’est hyper crédible, hyper bien écrit, bien senti et… Ouais, non, c’est trop. Je suis amoureux, ça sublime les deux personnages pour le moment. Plus qu’à finir la saison 4, maintenant !

Coup de mou : Je disais que c’était un coup de cœur le mois dernier, mais voilà, l’épisode d’Evil que j’ai regardé cette nuit a bien failli m’endormir. Ce n’est pas normal et c’est une exception pour confirmer la règle, j’en suis sûr, mais cet épisode 5 de la saison 2 ne m’a pas du tout convaincu. Du tout.

Les origines du Mal – Evil | Smells like Chick Spirit
Littéralement moi cette nuit

Coup de poing : C’est la sensation que j’ai quand je me rends compte du nombre d’épisodes en retard que j’ai accumulé en à peine deux mois. C’est sûr qu’après un début de saison très calme en 2020, je n’étais pas prêt pour la masse de séries qui revenaient en janvier. Pourtant, j’ai bien tenu cette année… mais autant c’était facile de rattraper pendant l’été 2020, autant c’est compliqué en 2021, puisqu’il y a aussi pas mal de séries que j’ai envie de voir qui ont été diffusées sur la période où j’étais en panne de série. Bref, il faut que je me dépêche de finir d’écrire cet article pour m’y remettre.

Akira of the Twilight — pruehalliwel: Let me guess, Persephone; Goddess...Coup de blues : Le dernier épisode de la saison 3 de Charmed m’a filé un gros coup de blues (spoilers), parce qu’il remue le couteau dans la plaie d’un deuil de Prue Halliwell jamais entièrement fait. Là, on nous fait un joli épisode final avec beaucoup de moments touchants et d’images flashbacks, ce que nous n’avons jamais pu avoir dans la série originale. Cela nous change vraiment… Mais ça m’a filé un coup de blues tout de même, surtout que le départ de l’actrice fait de la peine. En plus, je n’ai pas l’impression d’avoir cerné Macy autant que je n’avais eu l’occasion de le faire avec Prue… C’est peut-être parce que je n’ai jamais revu les épisodes du reboot. En revanche, plutôt fier d’avoir reconnu les épisodes associés à genre 80% des flashbacks, c’est la preuve que j’accroche bien quand même !

the art of scraping throughCoup de vieux : Jesse Williams a pris un bon coup de vieux entre la saison 6 et la saison 17 de Grey’s Anatomy, dis-donc ! C’est assez dingue, il était tout jeune quand il est arrivé. Comme le bon vin, il se bonifie avec l’âge, mais ça m’a fait tout bizarre de le revoir dans un flashback onze ans plus tôt. jacksonaveryedit Tumblr posts - Tumbral.comC’est là qu’on se rend compte à quel point les personnages changent sans qu’on ne les voit changer sur des séries qui durent si longtemps. J’avais quoi la première fois que je l’ai vu ? 16 ans ? Moi aussi, j’ai pas mal changé – et pas aussi bien que lui, je crois !

Coup de barre : Riverdale revient très bientôt et je n’ai pas du tout pris la peine de voir un épisode de la saison 5 par semaine comme je pensais le faire. J’ai trois semaines pour me mettre à jour et pas tellement l’envie de me replonger dedans. Il faut que je me motive. Vraiment… mais ce n’est pas facile ! Personne ne m’y force ? Si, l’équipe de 42 minutes :’)

Riverdale Gif Imagines - ❁ Mini Series ❁ - Wattpad

Coup de bol : Il y a cette semaine une météo pourrie et une absence de planification de ma part qui fait que je peux rattraper mon retard dans quelques séries. Je me dis que ça peut être bien d’avoir terminé quelques saisons d’ici le mois d’août, pour compléter mon bilan, et j’ai de la chance d’avoir cinq jours pour le faire. J’alterne donc principalement entre séries et ménage. Des vacances au top, mais je ne perds pas de vue ma rentrée. Oui, j’ai commencé à la bosser hier. Rien ne va plus.

Zoeys Playlist GIF by NBC - Find & Share on GIPHYCoup de gueule : Non, c’est faux je n’allais pas repartir exactement sur le même coup de gueule que le mois dernier. Bon, si je ne parle pas de Zoeyde quoi puis-je bien parler ? Peut-être de la diffusion en catimini de American Horror Stories. Je n’avais pas vu que ça commençait, j’ai déjà trois épisodes de retard et les retours ne sont pas fameux… Pas sûr de la tester, finalement ! RENDEZ-NOUS ZOEY !

disney GIFs - Primo GIF - Latest Animated GIFsCoup de tête : Alors que je m’étais dit que je ne commencerai pas de nouvelles saisons tant que je n’avais pas au moins fini les saisons pour lesquelles il ne me restait qu’une poignée d’épisodes, je me suis finalement décidé à lancer Loki la semaine dernière. Et j’ai déjà terminé la saison 1 ! Elle est loin de ressembler à ce que j’en imaginais, et c’est la première série Marvel qui parvient à me décevoir pour le coup. Sur trois, il en fallait bien une… Et je veux bien être déçu plus souvent comme ça, car la série reste d’une qualité dingue. J’ai juste eu beaucoup de mal à accrocher au scénario, tout ne me paraît pas cohérent.

Brakebills KidsCoup tordu : J’ai commencé le tome 3 de The Magicians hier… Je sais que je vais prendre très longtemps à le lire, donc je ne voulais pas forcément en parler tout de suite, mais voilà, j’ai déjà deux choses à en dire. Trois même. Déjà, c’est écrit minuscule dans ce bouquin, je vais m’exploser les yeux, j’avais oublié. Ensuite, putain, je n’avais pas besoin d’un point commun de plus avec Quentin mais j’en ai eu un à la fin du chapitre 2 quand badaboum, le voilà (spoilers) qui devient prof. Y a pas idée ! Enfin, la série me manque et j’étais à ça de lancer le pilot ce matin. Tordu, je vous dis.

Coup de pub : Le prochain podcast est demain ! Dans ce nouvel épisode de 42 minutes, nous parlerons des séries qui ont été annulées trop tôt. Il y en a plein en stock, mais il va quand même falloir que je songe à préparer un peu tout ce que j’ai à dire. Bon, j’espère qu’Aurélien aura eu le temps de commencer la promotion plus efficace que la mienne sur Twitter au moment où cet article sortira.

17 personnages qu'on voudrait TROP revoir dans Plus Belle La Vie -  NewsmonkeyCoup de grâce : Les plus attentifs d’entre vous auront remarqué que, oui, j’ai repris Plus Belle la Vie la semaine dernière… C’est parfait quand je fais du rangement et que je mets à la poubelle un milliard de trucs, désolé. Je mange devant, aussi. Bref, ce matin, j’ai vu l’épisode de Noël et on a atteint le stade où j’ai eu un véritable fou rire – encore. Rien ne va dans le scénario et même les acteurs n’y croient plus, y compris ceux qui d’habitude fournissent des prestations pas trop mauvaises. Vraiment, ce n’est pas glorieux cette fin 2020 et il paraît qu’ils n’ont toujours pas redressé la barre depuis. Je m’accroche à Samia tant que je peux le faire, après on verra. J’espère que Victoire repassera par le Mistral.

 

Vus ces dernières semaines (#28-30)

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Le mois de Juillet n’a, comme prévu, pas été très riche en séries. J’en ai oublié de faire le point sur ce que j’avais vu…

Jeudi

Gossip Girl – S01E01 – Just Another Girl on the MTA – 16/20
Il y a plaisir à retrouver la voix de Kristen Bell et Gossip Girl, c’est indéniable. L’angle d’attaque choisi sur son identité est intéressant, ce premier épisode dense et plutôt prenant, mais cela n’empêche pas le reboot de souvent manquer d’envergure ou crédibilité. La série se cherche encore, tout simplement, et c’est particulièrement visible à travers les jeux d’une grande partie des acteurs, qui ne savent pas encore ce qu’ils font là. Après, c’est toujours aussi voyeuriste et ridiculement amusant comme concept : le potentiel est là.
In the dark – S03E03 – Somewhere Over the Border – 19/20
Ce n’est pas du l’épisode auquel je m’attendais après les rebondissements de la semaine dernière et je crise tout simplement de ne pas pouvoir découvrir la suite immédiatement. C’était génial, comme bien souvent, avec un épisode qui aurait pu être long vu son idée de départ, mais qui, à mon sens, fonctionne parfaitement ainsi. C’était immersif.
In the dark – S03E04 – Safe and Sound – 17/20 
C’est dingue comme les situations présentées par la série n’ont absolument rien de crédibles, mais paraissent toujours hyper réalistes dans leur exécution. C’est bien simple, tout s’enchaîne de manière fluide et donne l’impression que ça pourrait parfaitement arriver, même si on sait bien que non. La série est bien aidée par ses personnages et les interactions toujours propices, cela dit.
In the dark – S03E05 – Planes, Trains and Automobiles – 17/20 
C’est effectivement un bon titre d’épisode, ma foi, et ça résume bien à quel point la série a la bougeotte cette saison. La bougeotte, oui, mais elle ne perd jamais une seule seconde de vue ses objectifs. L’intrigue se développe selon un fil bien naturel et est captivante de bout en bout. En fait, je n’ai pas vu passer cet épisode, ni le précédent. Dommage, j’ai une semaine à attendre pour la suite maintenant !

Samedi

Charmed – S03E17 – The Storm Before the Calm – 16/20
Je n’ai pas particulièrement accroché à la division des intrigues de cet avant-dernier épisode de la saison. Tout va très vite et ça manque souvent de vraie logique entre les différentes parties de l’épisode. On passe d’un sujet à l’autre en nous vendant des liens qui ne sont pas vraiment là, je trouve. Après, ça reste un bon moment à passer et ça nous dirige vers une fin que j’ai hâte de découvrir.
Charmed – S03E18 – I Dreamed a Dream… – 19/20
Je ne peux pas mettre 20 parce que je reste bien frustré par la tournure des événements et parce que je n’ai pas aimé la dernière scène de cet épisode, mais autrement, c’est une jolie prouesse d’écriture que cet épisode qui nous prépare comme il peut pour ce à quoi nous n’étions pas préparés du tout. Curieux de voir à quoi ressemblera la saison 4 désormais.

Dimanche

Evil – S02E04 – E is for Elevator – 19/20
Ah oui, c’est marrant cet épisode peu de temps après avoir eu une conversation dans le podcast sur les ascenseurs. Définitivement, il va falloir privilégier les escaliers désormais, parce que cet épisode fonctionne plutôt pas mal du côté de l’angoisse qu’il met en place. J’aime aussi qu’il nous entretienne dans le doute, même si la santé mentale de nos personnages est de plus en plus affectée par tout ce qu’ils voient.

Rattrapage

Loki – S01E01 – Glorious Purpose – 16/20 
Eh bien… Je m’attendais à beaucoup plus ambitieux et audacieux comme scénario pour cette série. J’ai beaucoup aimé l’épisode, mais je ne suis pas sur un coup de cœur comme avec WandaVision. Je crois que j’en attendais trop et que j’attendais quelque chose de bien différent. Là, c’était très bavard comme premier épisode. Il y a beaucoup de bons moments et une intrigue qui va être intéressante à suivre, mais c’est aussi, bizarrement, très convenu dans les enjeux et la réalisation pour le moment.
Loki – S01E02 – The Variant – 18/20 
C’est un épisode déjà bien plus captivant et convaincant, parce que cette fois, nous découvrons vraiment les enjeux de cette (trop courte – elle sera trop courte !) saison. Le suspense est bon, les révélations fonctionnent et la fin d’épisode donne enfin envie de ne pas aller se coucher. Et ça tombe bien : j’ai terminé l’épisode à minuit et sans ça, j’aurais été me coucher. Là, j’ai juste enchaîné sur le trois pour avoir plus de réponses.
Loki – S01E03 – Lamentis – 19/20 
Les bavardages de la série continuent bien sûr dans cet épisode, mais cette fois-ci, Loki a en effet un interlocuteur à la hauteur pour que ce soit pleinement prenant. L’épisode n’est qu’un énorme détour qui prend son temps – et le nôtre avec – mais il possède les meilleures scènes d’action de la saison pour le moment, énormément d’humour et de vraies avancées dans la réflexion. Et puis, il est très LGBT sans en faire tout un foin pour autant ; et c’est parfait comme ça !

Challenge Séries 2021

Suits – S08E11 – Rocky 8 – 16/20
C’est fou cette série : cela fait un an que je n’ai plus vu d’épisode mais je ne suis absolument pas perdu devant cette reprise. C’est même pire que ça, je suis tellement comme un poisson dans l’eau face à cet épisode que j’ai passé quelques minutes à être persuadé d’avoir déjà vu l’épisode. Et pourtant non. C’est prévisible comme tout, on sait à quoi s’attendre avec Suits… mais c’est peut-être ça qui en fait sa force et son succès après tout.

J’ai aussi vu huit épisodes et un prime de Plus belle la vie datant de décembre 2020, parce que pourquoi pas… 

> Vus en 2021