Evil – S02E06

Épisode 6 – C is for Cop – 19/20
Un léger problème de rythme sur une des intrigues m’empêche de monter à 20/20, mais c’était un formidable épisode qui a trouvé le moyen de me faire réfléchir à un sujet sensible en l’attaquant sous un angle nouveau. Et au-delà de ça, l’ambiance de la série réussit toujours à fournir quelques frissons, tout est écrit de manière hyper efficace et, ouais, je suis rassuré car j’ai retrouvé avec cet épisode le niveau que j’attends de la série, pas comme lors du précédent. Bien content de savoir qu’il y aura une saison 3 !

Spoilers

Le trio se retrouve bien malgré lui à devoir essayer de prouver qu’un policier était possédé quand il a tué une femme noire qui n’avait rien fait.

I need you not so say anything.

Je vais regretter de voir cet épisode déjà, parce que l’attente avant le prochain sera longue… mais au moins, je serai à jour dans la série. Et puis, j’ai vu des tweets positifs et après la catastrophe de l’épisode vu hier, je me dis que ça ne me fera pas de mal de l’attendre avec une note positive. La première scène m’a déjà largement mis dans le bain, avec un épisode qui traite de plein fouet l’actualité : un policier blanc (eh Eric Monreaux de Filthy Rich, encore une saison que je n’ai pas terminée !) tue une femme noire de quatre balles quand il la voit prendre un flingue sur le siège passager.

Le problème, c’est qu’elle prenait un portable, pas un flingue. Et quel rapport avec la série ? Eh bien, là, surprise, un représentant du syndicat de police demande à notre équipe d’enquêter sur cette affaire, parce que le policier est croyant et affirme avoir vu un pistolet. C’est… osé. Il affirme avoir été possédé et, bon, comment dire ?

Ce n’est pas bien crédible tout ça, et ça laisse toute notre équipe sans voix. Bon, il faut dire aussi que le prêtre avec eux leur a demandé de ne rien dire de tout l’entretien pour limiter leur réaction. Et il a bien fait : ils ne croient pas une seule seconde que le type pourrait vraiment avoir été possédé. Ils ne voient en lui qu’un raciste. J’imagine que la série va vouloir nous instiller le doute désormais et je ne sais pas si c’est une bonne idée. Ils en sont capables, en revanche.

Déjà, le flic reconnaît Kristen, parce qu’il connaît ses quatre filles – elle est repérable lors des sorties en famille. Par contre, le flic est un beau gosse au sourire permanent, c’est dur de croire sincèrement ses regrets. Il paraît toutefois honnête avec notre équipe, puisqu’il reconnaît qu’il n’aurait peut-être pas tiré si la femme face à lui n’avait pas été afro-américaine.

Humph. Le prêtre au-dessus de David veut tout de même que l’enquête soit menée, et ça laisse notre équipe vraiment perplexe. Cela dit, Kristen est un peu forcée de se ranger de son côté quand elle retrouve sa pote flic et que celle-ci lui fait un laïus assez incroyable sur un moment où elle a failli un tuer un homme avec son fils dans les bras car elle a confondu une serpillère et une mitraillette. Ah.

Je crois que c’est la première fois que je vois ce genre d’intrigue traitée ainsi et, sans rien justifier des erreurs commises par les policiers, je dois dire que c’est assez hallucinant comment c’est bien défendu. Disons qu’on comprend un peu mieux certaines erreurs quand elles sont présentées dans un contexte d’épuisement, d’habitude, d’entraînement, de peur… Cela ne justifie rien, mais ça fait froid dans le dos. Vraiment.

Kristen s’en remet toutefois, parce qu’elle n’a pas trop le choix et parce que sa policière de pote continue d’enquêter sur le meurtre de Leroux, soupçonnant à nouveau sa femme. Elle a un alibi, oui, mais son nouveau copain n’en a pas. C’est gênant… mais ça ne dure pas longtemps. Le lendemain, la pote flic revient donc chez Kristen pour l’interroger parce qu’elle a trouvé l’alibi du copain.

Cette fois, Kristen se sent un peu plus cernée que d’habitude quand sa pote, Mira si j’ai bien entendu, lui pose des questions et vérifie ses couteaux, pour le principe. Humph. Kristen est hyper grillée à regarder en permanence dans la direction de l’arme du crime, mais heureusement, la pote ne voit rien. Par contre, Kristen lui ment aussi en affirmant être rentrée chez elle après l’exorcisme et avoir vu Lexie encore réveillée.

Du coup, elle se rend auprès de sa fille pour… vérifier son propre alibi. Magique. Elle demande donc plus ou moins à sa fille de mentir pour elle et, vraiment, chaque fois qu’on voit une des gamines seules, ça va beaucoup mieux que quand elles sont à quatre. Il n’y a pas photo. En tout cas, Lexie accepte ce que lui dit sa mère, avant de lui faire remarquer que Ben avait mis en place une alarme qui aurait de toute manière empêchée Kristen de sortir. En théorie. En pratique, elle se souvient d’avoir tué Leroux…

En tout cas, tout ça fait douter Lexie qui s’en confie logiquement à sa grand-mère. Le problème, c’est que la grand-mère est en train de partir en vrille elle aussi.

Déjà, le début d’épisode nous révèle que c’est elle qui utilise le fameux livre indiquant les titres des épisodes. Je ne pense pas que ce soit un hasard dans cette série, surtout que ça nous révèle que le livre est dans la chambre des filles. Après ça, on la voit ensuite avec un étrange autel et une divinité nouvelle, Eddy. Et elle demande à son autel d’aider Lexie à toujours dire la vérité, ce qu’elle fera face aux flics. Humph.

De son côté, Ben est de nouveau torturé par sa démone qui, pendant qu’il dort, lui plante quelques couteaux dans le bras. Flippant, ma foi. En tout cas, il est peu réveillé le lendemain au moment de regarder la caméra que portait le policier, Jimmy, sur lui au moment de l’accident où il a tué une femme de sang-froid, pensant qu’elle le menaçait. Il ferait pourtant bien de le faire, parce que David remarque au poignet de Jimmy un tatouage.

Ce tatouage correspond une fois de plus aux symboles trouvés en saison 1, et ça pose un tas de questions sur une possible possession, questions que personne ne veut vraiment se poser dans la série. Kristen se renseigne auprès de sa pote flic qu’elle n’arrête pas de voir dans l’épisode parce que David se souvient très bien avoir vu ce même tatouage au poignet d’un autre flic. Et il en a une preuve vidéo : au cours de l’année qui précède l’épisode, il s’est fait contrôler cinq fois, et l’un des flics avait ce tatouage.

La série aborde au passage un vrai problème de contrôle au faciès quand Kristen remarque qu’aucun flic ne l’arrête jamais alors que David y a eu droit cinq fois en un an, au point d’avoir une application sur son téléphone pour enregistrer tout ce qu’il se passe. Flippant. Et d’autant plus gênant à voir en tant que blanc qu’on sait très bien que les scénaristes n’iraient pas jouer avec ça si ce n’était pas vraiment ce qu’il se passait dans la réalité.

Bref, revenons-en au tatouage : il semble prouver l’appartenance de Jimmy à un gang nommé « Les Protecteurs ». Plutôt qu’une possession, ce serait donc un gang, et ça fait peur. Par contre, quand notre équipe en parle au prêtre au-dessus d’eux, celui-ci essaie de leur faire changer d’avis et de passer au cas suivant. C’est mal connaître David : autant il ne voulait pas de cette affaire, autant une fois lancé, il ne veut plus s’arrêter.

L’enquête les mène sur le tournage d’une série télévisée qui inspire le gang des Protecteurs, parce qu’il vient de là. Le producteur n’est pas franchement un exemple de vertu, avec un racisme qui pointe sous la surface, ça fait peur. Hollywood. Au secours. Et ce n’est que le début : le grand jury décide d’innocenter Jimmy et l’affaire s’arrête aussitôt. Pour l’Eglise.

David, lui, n’aime pas trop la protection accordée aux flics entre eux, ni la manière dont le producteur hollywoodien l’a traité. Et alors que Kristen, David et Ben sont envoyés dans un monastère où ils ne pourront plus parler le lendemain, voilà que David et Ben sont tous les deux harcelés par des flics qui leur font un contrôle en voiture, pour le principe. Charmant.

L’épisode continue aussi l’intrigue des terreurs nocturnes de Ben, évidemment. La démone l’interroge sur un ancien emploi qu’il a laissé tomber alors qu’il n’aurait pas dû, car ça aurait pu sauver quelques bébés au passage. Soit.

En tout cas, Ben ne fait plus l’erreur de garder ses cauchemars pour lui. Cette fois, il en parle à Kristen qui est légèrement devenue experte en la matière au cours de la saison 1. Elle lui file donc un bracelet bleu pour qu’il puisse faire fréquemment des tests de réalité avec. Un test de réalité consiste à vérifier qu’on est encore en réveillé en se créant une habitude (ici une fois par heure, vérifier que le bracelet est à son bras) qui ne se reproduira pas une fois endormi (le bracelet ne sera plus là).

Kristen est plutôt douée pour le coup, elle donne de bons conseils, notamment l’alarme en phase de sommeil profond uniquement pour désactiver la terreur nocturne. On note quand même que Ben arrive à s’endormir assez facilement malgré tout ce qui lui arrive quand il dort et malgré de nombreuses sessions de jeux en réalité virtuelle.

L’avantage, c’est que tout ça lui permet effectivement de prendre le contrôle de son rêve quand la démone revient le torturer. Et là, contre toute attente, Ben prend le dessus mais se retrouve aussi à se battre contre la démone avec David, qui lui affirme avoir toujours été là. Il n’en faut pas plus pour que Ben se décide à rendre une visite nocturne à David, afin de mieux comprendre ce qui lui arrive. Il en profite pour le questionner sur des grandes questions morales et, si je suis 100% honnête, j’ai un peu décroché de la scène, par fatigue. Pourtant, c’était sacrément intéressant et ça mène Ben à demander à ce qu’on le pardonne.

La fin d’épisode repart sur autre chose, totalement autre chose, avec Kristen qui pense entendre ou voir quelqu’un dans son jardin. Elle enchaîne alors les erreurs : plutôt que d’appeler le 911 (elle compose pourtant le numéro pour le Bingo), elle décide de contacter Mira… avant de sortir dans le jardin avec l’arme du crime. Et dans le jardin, elle voit… Leroux.

C’est hyper problématique. Déjà, l’épisode devrait être terminé, parce que ça fait quarante minutes. Et ensuite, ses filles ne l’entendent pas ? Et ensuite, elle est dans le jardin où Mira va arriver avec l’arme de son crime ? Et elle est pleine de culpabilité ? Elle voit l’homme qu’elle a tué ? C’est hyper gênant. Rien ne va.

La scène n’avait rien de flippant, mais l’ambiance l’était, parce qu’on voyait bien où ça allait mener. Et ça ne manque pas : Mira et sa coéquipière débarquent super vite, et elles ne mettent pas longtemps à apercevoir l’arme du crime, que Kristen avait saisi d’instinct plus tôt pour se protéger. C’est si con.

Comme elles ont eu le temps d’interroger Lexie, Mira et Anya comprennent vite que Kristen est coupable du meurtre. Kristen elle-même finit par le dire… Seulement voilà, Mira décide de protéger son amie, parce que c’est son amie, que Leroux était un serial-killer et qu’il méritait de mourir. Elle a déjà dit à son supérieur qu’il fallait lâcher l’affaire car on ne saurait jamais le coupable ; et elle s’en va donc en affirmant à Kristen qu’elles affirmeront avoir fait fuir un homme noir de son jardin.

Oh bordel. Oh ce racisme ! Oh, je voulais tellement croire Mira quand elle se disait une bonne flic en début d’épisode. J’ai laissé son discours me ternir mon jugement, mais pas du tout en fait ? Voilà, cet épisode est violent pour ça, parce qu’il ne dit rien, il nous laisse juge de ce qu’il se passe et ne revient même pas à Jimmy. Doit-on vraiment croire que ça peut être une erreur de jugement dans la précipitation et le stress quand c’est un problème bien plus important ? C’était osé.

Et dans le même genre, le prochain épisode, dans un mois !!, promet aussi d’être osé, car il sera en grande partie silencieux apparemment. Le cliffhanger voit nos héros arriver dans un monastère où ils doivent confirmer un miracle – un cadavre miraculeusement confirmé dans un monastère, donc – mais sans prononcer le moindre mot, car c’est la règle à observer là-bas. Hâte de voir ça ! Et joli parallèle à la fin d’avoir ce moine qui leur fait signe de silence quand la police vient de décider de taire un meurtre…

> Saison 2

 

Mes derniers coups de… #42

Salut les sériephiles,

Et pour le troisième mois consécutif, j’oublie de publier cet article en milieu de mois – ou plutôt, je ne prends pas le temps. Il faut tout de même que je l’écrive, parce que j’aime bien le rythme mensuel… Et je suis sûr que je vais trouver plein de choses à en dire quand même. Enfin, j’espère ! Allez, trêve de blabla, à présent, je tente de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

13 Carinaaaa ideas | greys anatomy, grey's anatomy, greys anatomy castCoup de cœur : Ce ne sera pas pour une série aujourd’hui que je donnerai ce coup de coeur, mais pour un ship et un couple en particulier. Il faut avoir vu la saison 3 de Station 19 pour s’éviter le spoiler en revanche. Et maintenant que j’ai dit ça, tout le monde saura que j’évoque bien évidemment la relation entre Maya et Carina ! Elles sont si parfaites, si choupies ! Cette alchimie ! Et les problèmes rencontrés par les personnages dans ce couple ? C’est hyper crédible, hyper bien écrit, bien senti et… Ouais, non, c’est trop. Je suis amoureux, ça sublime les deux personnages pour le moment. Plus qu’à finir la saison 4, maintenant !

Coup de mou : Je disais que c’était un coup de cœur le mois dernier, mais voilà, l’épisode d’Evil que j’ai regardé cette nuit a bien failli m’endormir. Ce n’est pas normal et c’est une exception pour confirmer la règle, j’en suis sûr, mais cet épisode 5 de la saison 2 ne m’a pas du tout convaincu. Du tout.

Les origines du Mal – Evil | Smells like Chick Spirit
Littéralement moi cette nuit

Coup de poing : C’est la sensation que j’ai quand je me rends compte du nombre d’épisodes en retard que j’ai accumulé en à peine deux mois. C’est sûr qu’après un début de saison très calme en 2020, je n’étais pas prêt pour la masse de séries qui revenaient en janvier. Pourtant, j’ai bien tenu cette année… mais autant c’était facile de rattraper pendant l’été 2020, autant c’est compliqué en 2021, puisqu’il y a aussi pas mal de séries que j’ai envie de voir qui ont été diffusées sur la période où j’étais en panne de série. Bref, il faut que je me dépêche de finir d’écrire cet article pour m’y remettre.

Akira of the Twilight — pruehalliwel: Let me guess, Persephone; Goddess...Coup de blues : Le dernier épisode de la saison 3 de Charmed m’a filé un gros coup de blues (spoilers), parce qu’il remue le couteau dans la plaie d’un deuil de Prue Halliwell jamais entièrement fait. Là, on nous fait un joli épisode final avec beaucoup de moments touchants et d’images flashbacks, ce que nous n’avons jamais pu avoir dans la série originale. Cela nous change vraiment… Mais ça m’a filé un coup de blues tout de même, surtout que le départ de l’actrice fait de la peine. En plus, je n’ai pas l’impression d’avoir cerné Macy autant que je n’avais eu l’occasion de le faire avec Prue… C’est peut-être parce que je n’ai jamais revu les épisodes du reboot. En revanche, plutôt fier d’avoir reconnu les épisodes associés à genre 80% des flashbacks, c’est la preuve que j’accroche bien quand même !

the art of scraping throughCoup de vieux : Jesse Williams a pris un bon coup de vieux entre la saison 6 et la saison 17 de Grey’s Anatomy, dis-donc ! C’est assez dingue, il était tout jeune quand il est arrivé. Comme le bon vin, il se bonifie avec l’âge, mais ça m’a fait tout bizarre de le revoir dans un flashback onze ans plus tôt. jacksonaveryedit Tumblr posts - Tumbral.comC’est là qu’on se rend compte à quel point les personnages changent sans qu’on ne les voit changer sur des séries qui durent si longtemps. J’avais quoi la première fois que je l’ai vu ? 16 ans ? Moi aussi, j’ai pas mal changé – et pas aussi bien que lui, je crois !

Coup de barre : Riverdale revient très bientôt et je n’ai pas du tout pris la peine de voir un épisode de la saison 5 par semaine comme je pensais le faire. J’ai trois semaines pour me mettre à jour et pas tellement l’envie de me replonger dedans. Il faut que je me motive. Vraiment… mais ce n’est pas facile ! Personne ne m’y force ? Si, l’équipe de 42 minutes :’)

Riverdale Gif Imagines - ❁ Mini Series ❁ - Wattpad

Coup de bol : Il y a cette semaine une météo pourrie et une absence de planification de ma part qui fait que je peux rattraper mon retard dans quelques séries. Je me dis que ça peut être bien d’avoir terminé quelques saisons d’ici le mois d’août, pour compléter mon bilan, et j’ai de la chance d’avoir cinq jours pour le faire. J’alterne donc principalement entre séries et ménage. Des vacances au top, mais je ne perds pas de vue ma rentrée. Oui, j’ai commencé à la bosser hier. Rien ne va plus.

Zoeys Playlist GIF by NBC - Find & Share on GIPHYCoup de gueule : Non, c’est faux je n’allais pas repartir exactement sur le même coup de gueule que le mois dernier. Bon, si je ne parle pas de Zoeyde quoi puis-je bien parler ? Peut-être de la diffusion en catimini de American Horror Stories. Je n’avais pas vu que ça commençait, j’ai déjà trois épisodes de retard et les retours ne sont pas fameux… Pas sûr de la tester, finalement ! RENDEZ-NOUS ZOEY !

disney GIFs - Primo GIF - Latest Animated GIFsCoup de tête : Alors que je m’étais dit que je ne commencerai pas de nouvelles saisons tant que je n’avais pas au moins fini les saisons pour lesquelles il ne me restait qu’une poignée d’épisodes, je me suis finalement décidé à lancer Loki la semaine dernière. Et j’ai déjà terminé la saison 1 ! Elle est loin de ressembler à ce que j’en imaginais, et c’est la première série Marvel qui parvient à me décevoir pour le coup. Sur trois, il en fallait bien une… Et je veux bien être déçu plus souvent comme ça, car la série reste d’une qualité dingue. J’ai juste eu beaucoup de mal à accrocher au scénario, tout ne me paraît pas cohérent.

Brakebills KidsCoup tordu : J’ai commencé le tome 3 de The Magicians hier… Je sais que je vais prendre très longtemps à le lire, donc je ne voulais pas forcément en parler tout de suite, mais voilà, j’ai déjà deux choses à en dire. Trois même. Déjà, c’est écrit minuscule dans ce bouquin, je vais m’exploser les yeux, j’avais oublié. Ensuite, putain, je n’avais pas besoin d’un point commun de plus avec Quentin mais j’en ai eu un à la fin du chapitre 2 quand badaboum, le voilà (spoilers) qui devient prof. Y a pas idée ! Enfin, la série me manque et j’étais à ça de lancer le pilot ce matin. Tordu, je vous dis.

Coup de pub : Le prochain podcast est demain ! Dans ce nouvel épisode de 42 minutes, nous parlerons des séries qui ont été annulées trop tôt. Il y en a plein en stock, mais il va quand même falloir que je songe à préparer un peu tout ce que j’ai à dire. Bon, j’espère qu’Aurélien aura eu le temps de commencer la promotion plus efficace que la mienne sur Twitter au moment où cet article sortira.

17 personnages qu'on voudrait TROP revoir dans Plus Belle La Vie -  NewsmonkeyCoup de grâce : Les plus attentifs d’entre vous auront remarqué que, oui, j’ai repris Plus Belle la Vie la semaine dernière… C’est parfait quand je fais du rangement et que je mets à la poubelle un milliard de trucs, désolé. Je mange devant, aussi. Bref, ce matin, j’ai vu l’épisode de Noël et on a atteint le stade où j’ai eu un véritable fou rire – encore. Rien ne va dans le scénario et même les acteurs n’y croient plus, y compris ceux qui d’habitude fournissent des prestations pas trop mauvaises. Vraiment, ce n’est pas glorieux cette fin 2020 et il paraît qu’ils n’ont toujours pas redressé la barre depuis. Je m’accroche à Samia tant que je peux le faire, après on verra. J’espère que Victoire repassera par le Mistral.

 

Evil – S02E05

Épisode 5 – Z is for Zombies – 14/20
Je suis déçu par cet épisode… Cela fait deux semaines que son titre me fait envie, mais je n’ai pas du tout accroché à l’intrigue (et à la critique) proposée, parce que c’était assez convenu et fade. Cela manquait de surprise dans l’exécution et la conclusion (prévisible). La deuxième intrigue était heureusement davantage intéressante, bien plus réaliste (surtout !) et dans les normes de la série. Si ça compense un peu, la chute est violente par rapport à l’épisode précédent qui était génial !

Spoilers

Le titre de l’épisode le résume à lui tout seul : une addiction aux films de zombies tourne mal.

I looked into his eyes and that wasn’t my dad.

Allez, des zombies, c’est parfait pour bien commencer ma nuit dis-donc ! Et c’était parfait pour la nuit des deux adolescentes que l’on suit en début d’épisode. Il s’agit de deux ados qui regardent un film de zombies… avant d’être surprise d’entendre un homme dans l’allée entre leurs maisons respectives. Par contre, je suis à l’ouest, moi, je n’ai pas reconnu l’une des gamines de Kristen !

Il faut dire, pas évident de la reconnaître quand on la voit SEULE dans sa chambre, qui n’était donc pas sa chambre. Et depuis quand elles ont une voisine pote avec une des gamines ? Les scénaristes se font plaisir, là. Quant à Kristen, elle est toujours aussi cheloue comme mère, à laisser sa fille sortir en plein milieu de la nuit. Et en plus, il y avait bien quelqu’un dehors, puisqu’il y a du sang dans l’allée.

Cela ne décourage pas les gamines qui, le lendemain soir, regardent à nouveau un film de zombies… au beau milieu du jardin, dans une toile de tente cette fois. Elles n’ont pas froid aux yeux, clairement, surtout quand elles voient ensuite un homme dans la chambre de la voisine. Euh ? Normal. Les deux filles rentrent, n’avertissent aucun adulte et… ne trouvent évidemment rien d’autre qu’un livre de zombies grognant dans le placard. Ah les livres audio.

Elles ne lâchent pas l’affaire en tout cas, et elles décident donc de se revoir encore une fois le soir suivant, avec un autre film de zombies. Comment en trouvent-elles autant ? Sérieusement ? Bon, elles entendent à nouveau du bruit dans la maison de la voisine, mais il ne s’agit finalement que de son père… ou pas. En effet, la gamine affirme ne pas le reconnaître quand elle le regarde dans les yeux. Et comme il a une étrange morsure à la main, ce n’est pas rassurant… sans être l’histoire de zombies que j’attendais.

La gamine de Kristen, Leïla, passe alors du temps à faire un câlin à sa mère pour parler de son étrange métier, de Leroux et pour se renseigner un peu sur le père de son amie et quoi faire pour l’aider s’il s’avérait posséder. Ce n’est finalement pas ce qu’il se passe avec lui : le père est juste à bosser pour Amazon – pardon, pour CongoRun – et c’est ce qui le transforme en zombie.

Ah, une critique du capitalisme, quelle bonne idée. Pour résoudre ce problème, les filles se rendent dans une boutique vaudou – enfin, j’imagine ? La vendeuse leur donne deux fioles, une bleue pour le père, et une verte pour la personne qui le dirige. C’est quelque chose, ça, franchement. Je trouve l’intrigue vraiment peu convaincante par rapport à d’habitude, je suis trop triste.

Les gamines sont en tout cas ravies d’empoisonner le père, surtout que ça a une bonne conséquence : il oublie de se réveiller le lendemain et il échappe à un grave accident du travail avec fuite de gaz. Normal. Les gamines constatent en tout cas que leur bouteille a marché sur Brandon, le père de la voisine… et décident de continuer leur petite expédition. Elles trouvent donc la personne qui dirige les opérations à CongoRun et l’empoisonnent à son tour.

C’est bien facile, en plus : le patron vient de lui-même en pleine réunion syndicale improvisée par Brandon chez lui. Cela permet aux filles de mettre un peu de potion sur son chewing-gum, comme ça. Et c’est une bonne chose, car le lendemain, Brandon se voit offrir une promotion inattendue. Bon, bon, bon, vraiment pas convaincu par cette intrigue qui finit bien évidemment par Brandon prenant la place de son patron et dirigeant un certain nombre de zombies depuis chez lui. Ah, le capitalisme. Je ne sais pas ce que cette intrigue vient foutre là dans la série, on se serait plus cru dans Braindead pour le coup.

Sinon, une fois de plus, nous retrouvons David au séminaire où l’un de ses professeurs/prêtres saigne du dos et finit par lui avouer qu’il n’a plus envie de prier. Soit. Et comme le prêtre a l’impression que les saignements vont et viennent et qu’il hallucine, David lui propose tout simplement de mener une enquête, comme lui et son équipe font habituellement.

On commence donc par Kristen qui mène un entretien avec le père, pour mieux comprendre sa vie – et il y a de quoi faire, puisqu’il s’agit normalement de l’exorciste de la série. Au moins, ils font des économies à vouloir exorciser l’exorciste. Et Kristen est plutôt convaincante avec lui, on en oublierait presque qu’elle est possédée elle aussi, en théorie.

Quant à l’exorciste, il avoue avoir réussi à vaincre son addiction au tabac, mais pas l’addiction aux jeux en ligne. Voilà donc un prêtre qui joue régulièrement au poker en ligne, et qui mise même de l’argent au passage. Selon lui, il n’est donc pas forcément possédé, mais juste à devoir se battre contre ses addictions très humaines.

Kristen raconte tout ça à David et Ben, et ce dernier est prêt aussitôt à reprendre le travail… contre l’avis de ses collègues qui aimeraient le voir prendre une pause. Pourtant, il est bien pratique à expliquer comment les algorithmes fonctionnent sur l’ordinateur du prêtre pour expliquer ses multiples tentations récentes. Cela ne nous dit toujours pas pourquoi il saigne du dos, par contre.

Ben trouve étrange l’ordinateur du prêtre en tout cas, parce qu’il a nettoyé à 100% sa boîte mail. Je dois vous avouer, je suis jaloux de ce prêtre, ma boîte mail a vraiment besoin que je passe du temps à la vider moi aussi. Bon, pas autant, par contre, faut pas abuser. En tout cas, en hackant la boîte mail, Ben, Kristen et David finissent par entrer en lien avec son dernier contact, et la tournure de la conversation où ils se font pourtant passer pour le prêtre est loin d’être amicale.

Et pour cause ! Il a en fait contracté de nombreuses dettes de jeu, et il doit maintenant rendre l’argent vite. Pourquoi pas. Au passage, toute cette intrigue continue de perturber Kristen qui voit à nouveau son monstre à la tête enflammée quand elle demande à Ben des explications sur les pubs pour des sites de rencontres extra-conjugales qui s’affichent sur son ordinateur.

Euh. Pas besoin de les provoquer : c’est une femme mariée depuis un certain temps, évidemment que ce genre de pubs finit par apparaître. Quelle idée de ne pas avoir Adblock, aussi. En tout cas, tout ça laisse David quelque peu dans la merde, parce qu’il n’a pas envie de trahir une promesse mais n’en a pas trop le choix en théorie. En effet, il a promis de ne pas balancer les secrets de l’exorciste à sa hiérarchie… mais là, les dettes, c’est grave.

Et ce n’est que le début ! En effet, durant la nuit, Ben découvre que Leland et le prêtre ont des conversations nocturnes un brin étranges. David demande alors conseil à la sœur habituelle, Sœur Andrea, qui s’est imposée bien trop rapidement dans cette saison 2 je trouve. Elle est en tout cas de bons conseils, et elle est invitée à l’exorcisme de Leland le soir-même, de même que Kristen et Ben.

Leland continue de faire n’importe quoi pendant son exorcisme bien sûr, en rajoutant quinze tonnes à son surjeu d’acteur, jusqu’à ce que l’exorciste fasse un malaise. La sœur prend donc le relai de l’exorcisme avec David qui jette une eau bénite soudainement beaucoup plus efficace : la peau de Leland se met à brûler, carrément.

Bon. La sœur est assez cinglée pour mettre de l’acide, cela dit… Dans tout ça, l’exorciste prend un congé prolongé de six mois pour se soigner et David demande une aide plus conséquente d’Andrea… sans se douter une seule seconde qu’elle a remplacé l’eau bénite par de l’ammoniac. Of course. Promis, j’ai écrit la première phrase de ce paragraphe avant cette révélation. Je commence à connaître la série, il faut croire.

> Saison 2

 

Stats de la semaine #30

Salut les sériephiles,

Il s’est remis à pleuvoir et j’ai un nouvel ordinateur… A priori, plus rien ne devrait m’arrêter dans mes visionnages de séries, pas vrai ? C’est sans compter sur mon irrépressible envie, depuis hier, de faire le ménage et le tri dans tout mon bazar afin de commencer à préparer sereinement la rentrée prochaine. Si, si. J’essaie de me calmer et je compte bien me prendre une vraie journée de pause à un moment, je vous rassure.

En attendant, le blog continue de tourner au ralenti avec autant de critiques en un mois qu’en une semaine habituellement. Je ne sais pas trop ce qu’il m’arrive, on accusera la vieillesse… Ou on accusera les séries d’être moins prenantes, peut-être. Je veux dire, ça a beau me manquer, je suis moins dedans en ce moment et il faut toujours s’écouter, non ?

Et puis, je ne doute pas qu’une fois le bouton play activé, ça me remettra à fond dans les fins de saisons pas encore terminées ! Bref, voilà pour les petites news de mon côté. Quant aux stats, eh bien, c’est ci-dessous, comme d’habitude !

Les articles les + lus de la semaine : 

 

Lexique – Une inversion des deux premiers dans le top de la semaine, c’est le seul changement visible au cours des sept derniers jours ! Assez dingue, ma foi. Côté ship, eh bien, content de la tournure des événements dans Charmed ! 82 vues

Atypical – Je ne sais toujours pas quand trouver le temps de regarder la saison 4, mais en tout cas, la saison 3 a continué d’attirer pas mal de monde… Mais moins quand même que la semaine dernière. Vite, il va me falloir une autre série pour compenser mes stats :’) 80 vues

Marvel – Cette fois-ci, c’est une surprise : l’article continue d’attirer énormément de lecteurs par rapport aux autres du blog, alors que Black Widow ne fait plus tellement couler d’encre ces dernières semaines, je trouve ! Et en plus, ce résumé n’est pas forcément utile avant d’aller voir le film, je pense. 77 vues

Lost – Et ça continue encore et encore pour cet article qui va vraiment être mon coup de tête le plus rentable de l’année, je crois ! Au moins, je prêche la bonne parole et peut-être que certains repartiront avec une vision plus précise de ce qu’était censée être cette fin, loin des rumeurs et incompréhensions qui suivirent la diffusion. 73 vues

Euphoria – Une petite vue en moins cette semaine ! C’est la seule différence pour cet article qui reste au sommet des vues du blog. On notera que Zendaya a donné cette semaine une interview promettant une saison 2 douloureuse à regarder. C’est vrai qu’en saison 1, on s’éclatait à fond ! Pressé de la voir quand même, par contre. 67 vues

Bingo Séries – Ce fort taux de vues sur l’article a fini par me faire prendre conscience que j’avais totalement oublié de l’épingler à la page d’accueil. C’est désormais chose faite, donc j’imagine que cet article risque de quitter le top la semaine prochaine. Nous verrons bien ce qu’il en sera… 64 vues


Un an pile poil après la sortie de cette chanson, Misterwives propose une prise alternative très sympathique aux sonorités un brin estivale dans ma tête. J’adore, tout simplement.


Alors que ma panne de séries semble se prolonger sans fin, c’est toujours un plaisir de constater que ce n’est pas le cas chez les autres, qui parviennent à continuer les visionnages comme si de rien n’était.

Un grand bravo donc à Kevin qui vient de finir la grille de Bingo Séries hier soir… quand j’en suis toujours à cinq points, je crois.


tous les avatars morts korra

Charmant comme recherche, ça, dis donc. Je me dis parfois que ce qui mène au blog est un brin flippant… Mais ça pourrait être pire, cette semaine, je sais.

 

The Legend of Korra (S01)

Salut les sériephiles, Je suis fatigué ! Il est quasiment minuit, alors pardonnez mon absence de relecture (pour une fois que j’ai une excuse, j’en profite). Je viens aujourd’hui pour vous parler de mon visionnage de la saison 1 de La Légende de Korra, qui a eu lieu sur un coup de tête – et qui… Plus


Quelques infos-clés :

  • 17 articles publiés la semaine dernière, ce n’est pas si mal en vrai (+10)
  • +7 épisodes critiqués sur le blog
  • 21 commentaires échangés ensemble (-5, on sent que je ne suis pas le seul en vacances là)
  • La performance de la semaine est… Madeleine Mantock
  • La saison 3 de Charmed s’en va donc sur un cliffhanger bien triste et répétant l’Histoire. C’est parfaitement inattendu !

Trois autres saisons qui cartonnent :

Colony – Si Atypical perd de la vitesse, celle-ci en regagne brutalement… sans que je ne m’explique pourquoi, je dois bien l’avouer. Je pense que c’est encore et toujours une affaire d’algorithme qui met en avant les articles les plus lus.

Loki – Je dois bien avouer qu’avec le retard de visionnage, je ne m’attendais pas à ce que la série fasse des éclats sur le blog… mais tout de même, je trouve que les séries Marvel ont du mal à s’imposer ici. Genre, là, les résultats sont bons, mais j’ai publié quatre articles dessus quoi, donc heureusement !

Charmed – Je n’ai vu les deux derniers épisodes de cette saison qu’hier matin, mais il n’y a pas à dire, ils ont fait leur petit effet et attiré bien des lecteurs… Pas étonnant vu ce qu’il s’y passe, cela dit. J’ai hâte de voir ce que nous réservera la saison 4 désormais !


Et avant de partir, ne manquez pas…

Il y a eu un petit événement au cinéma la semaine dernière, tout de même !

J’ai tout oublié de Kaamelott, bordel

Salut les sériephiles, Il faudrait théoriquement que je profite de l’article du jour pour faire le point sur mes derniers coups, comme en chaque milieu de mois, mais la vérité, c’est que sur un coup de tête, j’ai réservé une place pour aller voir Kaamelott au cinéma en avant-première. C’est l’avantage de vivre à deux minutes à pied d’un cinéma qui ne passe que de la VF – quand un film en VF sort, on peut aller le voir sans que ce ne soit trop prise de…

Cliquez pour lire la suite de cet article

Kaamelott Premier Volet ? Juste ce que j’en attendais.

Salut les cinéphiles, J’ai encore failli oublier de publier mon article du jour, dis-donc. Pas faute de savoir quoi raconter aujourd’hui pourtant. En effet, j’ai sur un coup de tête décidé hier soir d’aller voir le film Kaamelott, comme vous le savez, puisque j’en parlais dans l’article d’hier. Alors, verdict ? Ma foi, c’est exactement ce que j’en attendais. Il faut comprendre par-là que je n’ai pas surkiffé comme beaucoup, mais je n’ai pas détesté non plus. Le film associe parfaitement les ambitions scénaristiques des deux dernières…

Cliquez pour lire la suite de cet article

Bonne semaine à tous !