Vus cette semaine #32

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Lundi

Westworld – S04E07 – Metanoia – 19/20
C’est bien simple, cet épisode ressemble déjà énormément à une fin de saison. Pourtant, il nous reste encore un épisode (un seul, malheureusement) la semaine prochaine, ce qui fait que j’ai été bien surpris du rythme, des révélations et des avancées dans les intrigues. Parfois, ça semblait presque être trop rapide, mais en même temps, c’est tant mieux, car la dernière partie de cet épisode est ainsi incroyablement cool. Curieux de voir ce que proposera le dernier épisode maintenant.

Mercredi

High School Musical The Musical The Series – S03E03 – The Woman in the Woods – 16/20
Je me suis fait surprendre par une des révélations de l’épisode, et je me demande si ce n’est pas la première fois que la série le fait ? C’est bien la preuve que j’ai laissé mon cerveau de côté avant de partir en vacances, je crois. Ou alors, c’est juste que je me laisse bercer par les chansons originales de la série qui sont toujours aussi chouettes à écouter, même si l’une d’entre elles était spéciale tout de même cette semaine.

Jeudi

Resident Alien – S02E09 – Autopsy – 16/20
Si l’épisode n’a pas la qualité du précédent, il offre une bonne reprise en lançant cette deuxième partie de saison vers de nouvelles pistes. C’est un peu abusé d’oublier certains personnages après une pause si longue, mais comme pour moi la pause n’a été que d’une semaine, tout va bien. Pour le reste, l’épisode me donne envie de rester à jour et me rend impatient de voir le prochain épisode. Tout va bien, donc.

Dimanche

Evil – S03E10 – The Demon of the End – 19/20
Je pensais que la saison durait treize épisodes, alors je n’étais vraiment pas prêt à voir un épisode final. Et pourtant, c’est bien ce que propose la série, et son titre aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Je suis trop endormi en ce moment, ce n’est pas possible autrement. C’est un épisode de conclusion très efficace, en tout cas, au point que c’en est incroyable tant il met tout en place par lui-même. J’ai adoré, tout simplement, et je suis tellement impatient de découvrir la suite à présent !
Tales of the Walking Dead – S01E01 – Evie/Joe – 16/20
Je n’attendais rien de la série, à part possiblement de l’ennui ou un échec, le tout saupoudré de l’univers habituel de la franchise. Finalement, s’il n’y a aucun doute sur le fait que ça fasse partie de la franchise, l’épisode a ses bons moments. Les personnages sont plutôt attachants pour des personnages que l’on ne connaîtra que trois quarts d’heure, l’histoire proposée finit par être intéressante à défaut de l’être dès le départ et la conclusion m’a fait sourire. En fait, l’épisode est plus réussi qu’un certain nombre de la série-mère, parce qu’il fait rire et parce qu’on s’attache aux personnages, tout en sachant qu’ils peuvent mourir à n’importe quel moment puisque c’est une anthologie. Tout n’est pas parfait, ce n’est pas forcément ce que j’aurais fait de ce premier épisode, mais ça fonctionne.
Tales of The Walking Dead – S01E02 – Blair/Gina – 20/20
Cet épisode va diviser et sera soit adoré, soit détesté. Moi, il est tout à fait mon genre de bon gros délire, donc je l’ai adoré, vous l’aurez compris. Les scénaristes sont en roue libre et tentent des choses qu’ils n’auraient jamais pu faire dans aucune des séries de la franchise, pour un rendu qui aura réussi à me faire rire – sans être pour autant entièrement de la comédie. C’est particulier, d’accord, mais c’était l’éclate cet épisode !
 

Walker

Walker – S02E18 –  Search and Rescue – 14/20
Certains personnages sont tellement débiles que l’épisode a pris une tournure comique en cours de route à laquelle je ne m’attendais pas… Les scénaristes non plus ne s’y attendaient pas, ce n’était absolument pas volontaire, les pauvres. Par contre, l’ensemble reste assez intéressant et le fil rouge se développe enfin, yay ! On approche de la fin de saison. Très doucement, mais en brûlant les étapes quand même. Ils sont forts.
Walker – S02E19 – A Matter of Miles – 15/20
La fin de saison se met en place et ce n’est pas toujours fait avec subtilité, mais il faut reconnaître que les scénaristes s’en sortent plutôt bien puisqu’ils ont forcément dû réécrire une partie de la saison après ce qu’il s’est passé en coulisses (le départ dans le casting). J’imagine que ça aurait pu être bien pire, et j’ai quand même un peu hâte que certaines intrigues prennent fin pour lancer une nouvelle saison dans un mois et demi.
Walker – S02E20 – Something’s Missing – 16/20
Rien de bien surprenant dans les « révélations » de l’épisode, car il était facile de tout deviner depuis plusieurs épisodes, mais j’ai bien aimé la manière dont tout se dénouait dans l’épisode. Tout ? Bien sûr que non, évidemment, la série a quelques pistes ouvertes pour la saison suivante. Je n’en attendais pas moins, je suis content de ne pas avoir eu plus : l’attente de deux mois (ça a du bon d’être en retard) sera parfaitement gérable. Une bonne fin de saison, donc, avec juste ce qu’il fallait où il fallait.

Rattrapage

9-1-1 – S05E10 – Wrapped in Red – 15/20
Beaucoup d’interventions pour l’épisode, mais tout de même des avancées et des surprises dans l’intrigue. Toute la saison semble aller dans le même sens et c’est assez clair à présent. Je me demande ce que donnera la deuxième partie après tout ça, mais le cliffhanger de mi-saison est assez efficace, en vrai, même si très différent de ce que fait la série habituellement.
9-1-1 Lone Star – S03E09 – The Bird – 14/20
La série continue sur sa lancée, et je finis par me demander si la saison 2 était un accident de parcours à proposer des épisodes aussi bien écrits avec des développements intéressants pour les personnages. Là, on a bien une intrigue intéressante, mais elle va à toute vitesse, contrairement à l’intrigue principale de l’épisode qui est, elle, particulièrement longue et peu intéressante à suivre.
Manifest – S03E05 – Water Landing – 14/20
C’est légèrement moins pire que dans mon souvenir, même si les personnages sont toujours pas mal débiles, à commencer par une certaine scientifique. Franchement, la moitié de ce qui arrive aux personnages pourrait ne pas leur arriver s’ils réfléchissaient tous dix minutes avant d’agir, mais cet épisode était un peu plus convaincant que dans mon souvenir en ce qui concerne le rythme. En plus, j’avoue que je ne m’attendais pas à cette fin.
Manifest – S03E06 – Graveyard Spiral – 15/20
Je vais finir par regretter de ne pas avoir vu la saison plus tôt : j’ai bien aimé cet épisode. Il y a toujours les moments un peu débile où les personnages font des trucs qui n’ont pas de sens et des facilités scénaristiques énormes, évidemment, mais l’épisode était divertissant. En plus, pour une fois, on sent une vraie avancée concernant l’intrigue globale de la série, avec quelques questions supplémentaires. J’aime bien quand ils proposent des épisodes comme ça, où toutes les intrigues sont vraiment liées entre elles.

J’ai aussi vu un épisode de New-York Unité Spéciale et cinq épisodes de I am Groot. Enfin, si on peut appeler ça des épisodes, quinze minutes en tout, sérieusement ?

> Vus en 2022 

 

Evil – S03E10

Épisode 10 – The Demon of the End – 19/20
Je pensais que la saison durait treize épisodes, alors je n’étais vraiment pas prêt à voir un épisode final. Et pourtant, c’est bien ce que propose la série, et son titre aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Je suis trop endormi en ce moment, ce n’est pas possible autrement. C’est un épisode de conclusion très efficace, en tout cas, au point que c’en est incroyable tant il met tout en place par lui-même. J’ai adoré, tout simplement, et je suis tellement impatient de découvrir la suite à présent !

Spoilers

Les voisins de Kristen font appel à l’Eglise car leur maison serait possédée par des démons.

What an interesting job. Yeah, I would say, what a strange job, but here I am needing you.

Je propose de renommer cet épisode le démon du ventilateur, parce que putain, je l’ai eu à peine lancé que le ventilateur s’est éclaté au sol sans la moindre raison et que je n’ai désormais plus de ventilateur car une hélice s’est cassée sous le choc (bonjour la sécurité). Forcément, je suis dans un tel désarroi que l’impact émotionnel de ce début d’épisode m’est un peu passé à côté.

Pourtant, c’était un bon début, avec les réactions de toute la congrégation religieuse à la mort du père supérieur, là. Concrètement, David m’a fait de la peine, mais le pire, c’était vraiment Andrea puis le mec du prêtre. Oui, ils ne nous la feront pas à l’envers, ils sont en couple on a bien compris. Grace ? Elle est en état de choc, mais ça ne l’empêche pas de faire quelques menaces sur le futur quand même, craignant un retour de Leland. Pourtant, Leland, lui, il est occupé à être satisfait de lui et à se… masturber.

On aurait pu se passer de cette scène, franchement. En même temps, ça correspond bien au personnage, alors je vois pourquoi on y a eu droit. Toujours est-il qu’il faut que l’épisode commence après tout ça, et c’est un excellent épisode qui met directement en place un cas de la semaine intéressant. Enfin, directement, il faut évidemment proposer un remplaçant au décédé, et c’est donc le père Ignatius, son mec, qui prend la relève.

J’ai bien aimé ses réactions par rapport au deuil et son besoin de s’enfouir sous le travail, honnêtement. Le cas de la semaine ? Il s’agit des voisins de Kristen ! Ils ont contacté l’Eglise parce qu’ils entendent des bruits chelous dans la maison, et parce que les enfants voient des démons. La visite de la maison était marrante, avec Kristen dépitée de découvrir une maison parfaitement rangée quand elle est incapable que la sienne ressemble à quelque chose. En même temps, c’est plus vivant comme ça. Bref.

La visite dérape un peu quand le trio se rend compte que tous les bruits que les voisins entendent viennent directement de la maison mitoyenne, qui est celle de Kristen. De mon côté, je trouve ça un peu abusé que les voisins n’en parlent pas à Kristen avant de contacter l’Eglise, tout de même. C’est donc finalement Kristen qui devra parler à ses filles pour voir ce qu’il en est, et j’ai beaucoup aimé son duo avec Lynn pour comprendre ce qu’il se passait et mener l’enquête.

Le plus inquiétant reste toutefois que les mêmes choses bizarres se déroulent chez les voisins et chez Kristen. Pour la première fois, David entend parler du sang qui sort des toilettes de Kristen et Kristen de l’œil que Ben aurait vu. J’aime beaucoup comment la série nous justifie le tout, l’un et l’autre ayant oublié aussi vite que possible les incidents sans s’en dire beaucoup plus de choses que cela.

Tout ça mène tout de même à Lynn qui explique à sa mère que la fille des voisins, Crystal, parle à Laura à travers la ventilation. Le problème ? Laura explique que la petite fille qui lui parle veut lui faire casser un verre dans la cuisine. Cela dérange Kristen qui décide d’aller parler à ses voisins, mais pas sans ramener une tarte, tout de même, parce qu’elle est une bonne voisine.

Elle m’éclate Kristen… sauf que bon, les voisins n’ont pas de fille. Ce n’est pas la pire nouvelle de sa soirée. La série avait promis de reprendre dans cet épisode l’intrigue autour d’Andy, et c’est bien le cas : Leland continue de jouer avec Kristen, et cette fois-ci il lui annonce le décès probable de son mari dans une avalanche la veille. Les recherches continuent, bien sûr, mais l’avalanche était énorme, laissant peu d’espoir de survie. Kristen est dévastée, et heureusement, il y a Sheryl qui passe à l’improviste pile au bon moment pour réconforter les filles.

Le truc, c’est que les gamines sont plus malignes que la mère et savent, grâce à Grace (hum désolé du jeu de mots involontaire), qu’il est en vie : pendant que Kristen essaie de savoir exactement ce qu’il s’est passé, les filles contactent Leland sur leur jeu habituel, par l’intermédiaire de Lexis. Sheryl ne capte rien à ce qu’il se passe avant qu’il ne soit trop tard : Lynn entend à travers la porte de la chambre de sa mère sa conversation avec le soi-disant boss d’Andy, et elle entend ainsi les notifications de l’appli de jeu dans la chambre.

Bref, Andy est en vie et les filles en ont la confirmation. Leland est stupide d’être resté dans la même pièce qu’Edward, le boss, quand il passait son appel quand même. Malheureusement pour les gamines, Sheryl bosse pour Leland, alors elle le prévient immédiatement de ce qu’il se passe. Il était sur le point de se débarrasser du corps pourtant. Trop forte les filles de Kristen !

Le doute s’installe en Kristen qui se met à faire des recherches sur l’avalanche, en vain. Elle appelle Ben pour qu’il l’aide à gérer les filles, puis David. Et clairement, David est dégouté de voir qu’il n’est pas le premier à être mis au courant, mais bon, Ben a une meilleure relation avec eux. David prie en tout cas aussitôt pour Andy, sauf que ce n’est pas si évident de prier quand il est perturbé par son démon habituel, sous la forme de Kristen. Il s’énerve contre elle – et Andrea l’entend. Le lendemain, elle décide donc de faire savoir qu’elle est là.

Chez Kristen, Ben fait ce qu’il peut pour réconforter Laura qui est clairement en demande d’aide pour gérer ses émotions. Il y a trop de doutes sur ce qui lui est arrivé. Heureusement, Laura explique à Ben toute la stratégie de Lexis et des filles, et ça permet d’avancer sur le fait que Leland a retenu Andy prisonnier.

C’est heureux parce que Kristen n’arrive pas à écouter ses filles sur la question ; elle est donc persuadée que son mari est sous les décombres et la neige d’une avalanche. En fait, elle en est au stade où elle se remet à prier et regarder bien mal sa ventilation. Le lendemain matin, David débarque à l’improviste, créant un faux espoir en Kristen. Il cherche à prier avec elle, en vain, et lui explique qu’il sera chez ses voisins pour prier un coup et pratiquer un exorcisme.

Quelques instants après, quelqu’un d’autre frappe à la porte et il s’agit cette fois… d’Andy. Il est bien sûr totalement amnésique de ce qu’il s’est passé, mais semble vraiment convaincu qu’il a eu droit de survivre à une avalanche. J’ai cru pendant un moment qu’il s’agissait d’un rêve, mais non, c’est bien la réalité. Et la réalité est très chouette pour Kristen qui est heureuse de le retrouver. Le couple est top et quand Sheryl ramène les gamines à la maison, c’est quelque chose de fou à voir.

Tout est bien qui finit bien, particulièrement pour Sheryl franchement. C’était si bien que j’ai eu peur qu’il soit remplacé par quelqu’un d’autre d’une manière ou d’une autre, mais non, il s’agissait bien d’Andy. En effet, lorsqu’il voit ce que Grace a dessiné à Kristen la semaine précédente, il fait bien un malaise. Alors c’est lui, c’est sûr, mais Leland et Sheryl le renvoient un peu différent de ce qu’il était avant tout de même : il est désormais super pote avec Sheryl, qu’il remercie de s’être occupé des filles.

L’exorcisme chez les voisins ? Tout s’est bien passé… mais il y a quand même des bruits bizarres durant la nuit. Andy, lui, passe sa nuit à faire du somnambulisme et à se rendre dans la partie de la maison en travaux. Là, Kristen et lui découvrent un étrange message écrit en grec, araméen et cyrillique. Ce n’est pas eux qui le déchiffrent et connaissent ses langues, évidemment, c’est Andrea, appelée sur place par David quand il découvre le message. Il faut dire qu’il y a son nom sur le message également.

C’est tout de même quelque chose, parce que le message est assez incompréhensible à parler d’un démon et d’un feu qui aurait brûlé avec lui Andrea. Gênant, tout de même. Andrea demande aussitôt à voir toute la maison, rencontre les filles de Kristen sur lesquelles elle a une autorité toute naturelle, surtout maintenant que Kristen a décidé de les emmener à l’Eglise parce qu’elle se sent redevable envers Dieu qui a répondu à ses prières.

Il est peut-être aussi utile d’avoir une des filles de Kristen qui s’intéresse à devenir nonne, aussi. Oui, oui, Lynn sort de nulle part pour poser quelques questions sur le fait de devenir nonne maintenant qu’elle s’est fait larguer par son mec après avoir couché avec lui. Rien que ça. C’est franchement abusé comme conversation, surtout qu’elle se déroule vraiment bizarrement : Andrea est en train de parcourir la maison pour y tuer des démons à coups de pelle.

Cela ne semble pas inquiéter Lynn outre mesure, mais moi, je trouve ça totalement flippant : c’est flippant de la voir donner des coups de pelle dans le vide, c’est flippant de la voir frapper des démons tous plus horribles les uns que les autres. Elle est à ça de s’en prendre à George, en plus ! Elle tue finalement quatre démons, en voit au moins six autres et explique à David qu’en exorcisant la maison d’à côté, tout ce qu’ils ont fait, c’était amener tous les démons à se réfugier chez Kristen.

Le démon qui inquiète le plus Kristen ? Difficile à dire à ce stade : elle apprend que son ovaire n’était finalement pas en Valérie, mais qu’il est toujours dans la nature à une adresse sur la septième avenue qui sera probablement l’entreprise où Sheryl travaille. Le truc, c’est que ses recherches sont interrompues par Lynn qui lui explique qu’elle veut devenir nonne. Et ça, c’est un démon qui inquiète Kristen.

C’est un peu triste de la voir s’énerver si catégoriquement contre Lynn, parce qu’elle ne fait que la mener à se rebeller et être religieuse par la suite ? En tout cas, Kristen est dépassée par ce qu’il se passe, surtout qu’elle a promis à Dieu d’amener ses filles chaque semaine à la messe s’il le fallait. Elle se rend auprès de David pour avoir ses conseils. De son côté, David continue de voir Kristen en tenue sexy un peu partout, même si Andrea lui a expliqué qu’il s’agissait simplement d’un moustique à chasser.

Du coup, quand après avoir parlé un peu avec le père Ignatius en plein deuil, David rentre dans sa chambre et voit Kristen… il pense qu’il s’agit du démon. Il lui caresse les cheveux avant de se rendre compte de sa méprise, menant à une scène plus drôle qu’autre chose. Je ne suis absolument pas pour ce ship perso, je la trouve très bien avec Andy, alors ça m’énerve que les scénaristes continuent d’en jouer comme ça.

David parvient en tout cas à rassurer Kristen comme il peut, tout en lui expliquant qu’elle devrait tenir sa promesse à Dieu car lui a tenu sa part du marché, avec une parabole pas bien inspirée honnêtement. C’est apparemment suffisant pour Kristen qui reprend sa vie le lendemain, alors que David lui, installe une moustiquaire pour chasser son fantasme. J’ai bien ri, l’installation est hideuse, mais ça fonctionne, alors c’est l’essentiel.

Il prie tout de même au petit matin, et ça lui permet d’avoir une nouvelle apparition de l’ange vue plus tôt dans la saison. Cette femme noire lui propose alors une petite prophétie qui m’a mis Lady Gaga en tête : 38 jours, malheur à Babylon ? C’est cryptique et ça ne me dit rien qui vaille. Les 38 jours en question ? Ce n’est malheureusement pas l’attente que nous aurons à subir avant le prochain épisode, car j’ai compris à peu près à ce moment là qu’il s’agissait d’une fin de saison.

En effet, en parallèle, Andy reste à la maison, mais on sent bien qu’il est toujours perturbé par ce qui lui est arrivé quand il explore la maison. Dans la partie en travaux, il découvre, et c’est terrifiant, tous les démons de la série réunis autour du berceau du bébé démon de l’autre fois. Andy les voit désormais ? Et il est rejoint par le psy de Kristen qui trouve ça magnifique ? Oh bordel, ça promet une suite vraiment bizarre si même Andy se met à voir des démons.

Cela commençait à faire beaucoup de cliffhanger pour un même épisode, mais ce n’était pas terminé. De son côté, Kristen menait l’enquête sur son ovaire et se retrouvait comme je m’y attendais au travail de sa mère. Sheryl travaille désormais pour DF, et j’avoue que je m’étais fait la réflexion après l’épisode de la semaine dernière que la boîte derrière les mystérieuses parts de marché maudites ne pouvait être que celle de Sheryl.

En revanche, je pensais que la révélation serait suffisamment horrible comme ça pour que Kristen comprenne enfin la trahison de sa mère, sans que ça n’aille pourtant plus loin. Malheureusement, ce n’est pas le cas et Kristen vit un véritable cauchemar : elle découvre en effet qu’une fête est organisée à DF pour une femme enceinte. Alors qu’elle cherche son ovaire. Le père ? LELAND putain. La saison se termine ainsi sur un « We’re gonna be parents » absolument glaçant de Leland qui regarde Kristen.

Et cela nous révèle à quel point le titre de l’épisode est génial, parce que oui, la fin est un véritable démon et c’est à nous de le découvrir et le vivre… La promesse d’une saison différente est faite également pour la suite, avec un nouveau livre : celui des anges. Vivement l’ange du début l’an prochain !

EN BREF – C’était une saison tout à fait rassurante. Si j’avais terminé la saison 2 en étant peu confiant sur tout ce qui était ouvert comme pistes jamais explorées, la saison 3 a simplement montré que la série fonctionnait mieux sur du long terme, avec des retours d’intrigues à présent beaucoup plus fréquents. Les réponses sont apportées dans cette saison qui était bien meilleure et réussissait à partir toujours autant dans ses délires, tout en offrant l’exploration de toutes les pistes.

On comprend bien mieux ce qui se trame grâce à cette saison, et la série est une vraie réussite. Je suis bien content de la voir renouveler pour une saison 4, car ce cliffhanger aurait été atroce, tout simplement, si ça avait dû être une fin de série.

Vivement la suite à présent, je veux en savoir plus sur Lexis, sur le futur petit garçon de Kristen et Leland, sur l’ange que David aperçoit, sur les désirs de Lynn de devenir nonne, sur le massacre de démon qu’il faudra bien voir un jour chez Kristen et sur tant d’autres points de détails de la série. J’espère aussi que Ben sera de nouveau au cœur de sa propre intrigue à un moment, parce que là, il était mis de côté sur la fin de saison après avoir passé un moment à vriller.

 

Vus cette semaine #31

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Lundi

Westworld – S04E06 – Fidelity – 17/20
Je suis un peu moins passionné par cet épisode, à vrai dire, même si je ne saurais trop expliquer pourquoi. Peut-être qu’il était un brin plus prévisible, peut-être que je n’ai pas été assez attentif à certains détails sur le moment, mais en tout cas, ça fonctionnait un peu moins. C’était tout de même hyper qualitatif, ça ne changera jamais ; c’est juste que je m’attendais à avoir le cerveau retourné une fois de plus, et ce ne fut pas le cas.

Mercredi

High School Musical The Musical The Series – S03E02 – Into the Unknown – 17/20
Eh bien, je n’ai eu que des bonnes surprises devant l’épisode, je crois. Les chansons originales sont toujours un plaisir à découvrir – surtout la dernière on ne va pas se mentir, mais cette saison renouvelle également une partie du casting. Bien sûr, il y a des personnages qui manquent, mais les nouvelles recrues ont des voix très prometteuses (et pour l’un d’entre eux une carrière solo qui me plaît déjà). Côté scénario, il n’y a pas tellement de surprises pour l’instant, mais je n’en demande pas plus à la série de toute manière.

Jeudi

The Orville – S03E10 – Future Unknown – 14/20
Il est difficile de noter cet épisode qui était beaucoup plus bavard et plat que d’habitude, parce qu’il avait une bonne raison de l’être : il s’agit probablement de la fin de la série. Les scénaristes et la production ont donc mis le paquet sur toutes les intrigues des personnages encore ouvertes pour proposer une conclusion de série qui puisse être satisfaisante, tout en laissant ouvert la possibilité d’une suite, mais ça donne une fin de saison un peu décevante. On finit au moins en paix avec cette saison, et possiblement la série, mais sans que ce ne soit pour autant un épisode aussi dingue que le précédent . Cela fonctionne bien dans l’ensemble, la série me manquera, mais si elle devait ne pas avoir de suite… eh bien, je m’en remettrais.

Dimanche

Evil – S03E09 – The Demon of Money – 17/20
La série continue de nous proposer de très bons épisodes, et comme on s’approche de plus en plus de la fin de saison, je pense que c’est vraiment bon signe. Si comme d’habitude, ça a tendance à partir en vrille et surprendre par sa construction, l’épisode nous propose des intrigues sérialisées qui donnent envie de revenir, tout en apportant des réponses encore cette semaine. Reste juste à voir où elles nous mèneront, donc.

Resident Alien

S02E03 – Girls Night – 14/20
J’ai toujours un peu de mal avec ce début de saison, malgré les quelques mois depuis mon dernier visionnage. Mon problème ? Il vient principalement de l’excès dans le jeu des acteurs et dans les répliques. Cela me faisait rire en saison 1, mais je trouve que le dosage est moins bon. Et en même temps, en fin d’épisode, ça passait déjà mieux, alors peut-être que le problème vient de moi. Je n’ai qu’à me réhabituer. En attendant, l’épisode reste sympa et le message féministe est toujours bienvenu.
S02E04 – Radio Harry – 15/20
Le dosage humour/suspense est bien mieux maîtrisé dans cet épisode avec un équilibre qui se fait assez naturellement et permet à l’intrigue d’avancer – ou de reculer selon le point de vue – de manière assez fluide. C’est une bonne chose, et ça donne envie de continuer la série franchement, parce qu’elle réussit bien à tracer de nouvelles pistes pour la suite de la saison.
S02E05 – Family Day – 16/20
Je retrouve bien le rythme de la série qui donne parfois l’impression que ses intrigues s’entremêlent comme elles le feraient sur une feuille de brouillon. Pourtant, à chaque fois, ça fonctionne bien et ça donne lieu à de bonnes scènes ou de bons gags ! Ceci étant dit, c’est un épisode que j’ai trouvé frustrant dans sa manière de retarder l’intrigue fil rouge de la saison. Je sais que c’est le principe même des séries, mais là, c’était vraiment frustrant.
S02E06 – An Alien in New-York – 16/20
Même dans les épisodes où l’intrigue avance, il y a encore des scènes pour ralentir le rythme en développant les personnages secondaires, mais ces développements sont intéressants et permettent de mieux les cerner, donc tant mieux. Surtout, ils apportent une touche d’émotions bienvenue dans un monde d’humour brut – et bordel, qu’est-ce que j’ai ri face à certaines scènes de l’épisode. La série part en vrille tellement souvent.
S02E07 – Escape From New-York – 18/20
J’ai adoré cet épisode qui proposait des dynamiques intéressantes à suivre et des scènes qui changeaient vraiment du ton léger et décalé habituel. Si je le dis autrement, j’aime que même dans les situations de gros suspense et de tension dramatique, la série parvienne à être hyper originale dans ce qu’elle propose comme twist. Vraiment, c’était top à voir.
S02E08 – Alien Diner Party – 20/20
Enfin ! Je retrouve avec cet épisode ce que j’avais adoré en saison 1, et même un peu plus. Tout est hyper fluide dans les intrigues qui se réunissent enfin, il y a plein de révélations, d’humour et une intrigue qui avance à toute vitesse. C’est un épisode de mi-saison franchement réussi, et je suis content de ne pas avoir à attendre plusieurs mois pour voir la suite : le prochain épisode est dans une semaine.

Rattrapage

Walker – S02E17 – Torn – 13/20
Les scénaristes ne semblent pas savoir ce qui est bon pour la série – et l’audience – quand on voit certains des choix effectués dans cet épisode. Toujours pas vraiment d’action et d’enquête, beaucoup de mauvaises décisions dans les dramas familiaux et un retour au fil rouge qui s’effectue de manière bien maladroite ne donne pas beaucoup de points positifs à l’épisode. Heureusement, il est sauvé par un personnage central quand bien même il devrait être accessoire et par quelques moments assez divertissants pour que je ne massacre pas l’épisode.
9-1-1 – S05E09 – Past is Prologue – 14/20
Des mois après avoir vu l’épisode précédent, je reprends ici mon visionnage avec un volet on ne peut plus classique de la série. C’est un épisode qui fonctionne bien, comme toujours, mais qui n’a rien d’exceptionnel, avec des avancées vraiment peu importantes pour les personnages. Je m’y attendais de toute manière, et il me reste une dizaine d’épisodes pour les intrigues majeures. J’ai hâte d’y arriver, par contre.
9-1-1 Lone Star – S03E08 – In the Unlikely Event of an Emergency – 14/20
Typiquement, c’est le genre d’épisode que je déteste. Il ne gagne des points que parce qu’il a la bonne idée de se concentrer sur un de mes personnages préférés de la série. Après plusieurs mois sans voir d’épisode de la série, par contre, je suis un peu frustré par les absences ou les tous petits rôles de bon nombre de personnages. C’est comme ça, j’imagine. 

J’ai aussi vu un épisode de New-York Unité Spéciale, parce que non, je n’ai toujours pas terminé la saison non plus et le premier épisode de la saison 4 de Stranger Things (mais la critique n’est pas terminée donc pas publiée encore).

> Vus en 2022 

 

Evil – S03E09

Épisode 9 – The Demon of Money – 17/20
La série continue de nous proposer de très bons épisodes, et comme on s’approche de plus en plus de la fin de saison, je pense que c’est vraiment bon signe. Si comme d’habitude, ça a tendance à partir en vrille et surprendre par sa construction, l’épisode nous propose des intrigues sérialisées qui donnent envie de revenir, tout en apportant des réponses encore cette semaine. Reste juste à voir où elles nous mèneront, donc.

Spoilers

Le trio enquête sur des riches suivis par un démon après avoir investi en achetant les mêmes actions.

Okay, cheering the fuck up.

Kristen recommence à consulter son psy et comme il le dit lui-même, « ça fait longtemps ». C’était un peu déstabilisant, mais en même temps plutôt logique après le cliffhanger de l’épisode précédent : elle raconte à son psy ce qu’il s’est passé pour son ovaire perdu, mais aussi sa culpabilité de ne pas avoir eu le réflexe de prévenir sa nouvelle amie Valérie de la paranoïa de son mari. Pire encore, Kristen se met à culpabiliser d’avoir été soulagée. Au moins en partie.

Elle ne voulait pas, en effet, que son enfant soit élevée par une autre femme – et elle ne voulait pas d’un autre enfant comme ça, en fait. J’imagine bien qu’avoir quatre filles, c’est suffisant. Au milieu de la séance, Kristen en profite aussi pour remarquer qu’elle a peur qu’Andy ne revient pas, juste parce qu’elle a de plus en plus de mal à entrer en communication avec lui.

Kurt la rassure comme il peut, avant de lui expliquer qu’une thérapie hebdomadaire devrait recommencer pour Kristen. Pourquoi pas ? Je suis plutôt pour car c’est bien pour explorer les pensées de Kristen, en vrai. En attendant, elle passe aussi son temps à dévier la thérapie en posant des questions à son thérapeute, Kurt.

Ils ont une relation amicale qui vient un peu trop détourner l’attention de la thérapie, d’ailleurs, je trouve. Kurt lui ment donc sur la blessure qu’il a à la main et Kristen finit par le surprendre en train d’écrire son livre en chantant Alouette. C’est reparti pour une semaine à l’avoir en tête – une chose est sûre, chaque fois que je pense à la série, je l’ai en tête désormais. La scène se termine par Kristen qui obtient la possibilité de lire le livre pour voir si ça vaut le coup ou non.

Le cas de la semaine ? David passe son temps à dire à Kristen qu’elle n’est pas obligée de travailler après ce qu’il s’est passé, mais malgré tout, elle insiste elle pour venir travailler. Je peux la comprendre, autant se changer les idées quoi. En plus, l’enquête les mène sur le yacht d’un très riche. Le type est devenu riche rapidement, ce qui pourrait expliquer qu’il soit stressé et flippé…

C’est la piste que privilégie Kristen, même après avoir vu une vidéo un peu flippante : il y a clairement une ombre qui tente de s’approcher du yacht de l’homme, et l’ombre bouge bizarrement, et elle fait éclater les lampadaires du quai, et elle passe la nuit à faire des allers-retours dans le yacht. Bizarre, quoi.

En parallèle de ce cas de la semaine, Grace fait de nouveau appel à David en se servant une fois de plus de Victor Leconte comme intermédiaire. Si elle fait appel à lui, c’est parce qu’elle est désormais harcelée par l’Eglise pour continuer à dessiner des prophéties. On sent bien qu’elle en a marre et qu’elle est dépassée par ce qu’il se passe, mais David est capable de l’aider à prendre une pause en s’imposant un peu plus qu’elle.

J’aime bien l’amitié qui s’établit entre eux, mais j’ai l’impression d’avoir raté une étape malgré tout : ils sont beaucoup plus proches qu’ils ne l’étaient en saison 1, tout de même. Toujours est-il que Grace est toujours aussi efficace en tant que prophète : elle est capable d’aider David sur son cas de la semaine avant même qu’il ne lui en parle, en le connectant une fois plus aux fameux sigils.

Le riche du yacht reconnaît le symbole que Grace a souligné être en rapport avec le cas, et ça mène notre trio d’enquêteur à une autre femme, Tamara, qui a elle aussi remarqué qu’elle était suivie par une étrange ombre. Son discours est exactement le même que celui de l’homme. Et les scénaristes me font penser qu’ils sont aussi en contact avec des forces démoniaques, parce qu’ils sont capables de nous parler d’un stylo porte-bonheur, point du Bingo Séries de ce mois-ci (yay), tout en utilisant l’expression « Home sweet home », un point du mois dernier. Deux points compliqués dans la même scène ? Elle est démoniaque, cette salle des scénaristes, forcément, pour savoir tout ça.

Pour en revenir plus sérieusement à la critique de l’épisode, l’entretien avec Tamara mène finalement le trio à enquêter encore plus loin, en allant parler avec son oncle. Comme le type du yacht et comme Tamara, l’oncle a été suivi par une ombre qu’il dit être un démon à partir du moment où il est devenu riche. Le seul moyen de se débarrasser du démon ? En rendant tout l’argent, bien sûr.

Si pour Tamara, ça consistait à rendre une maison, pour son oncle, c’était un peu moins évident : il avait pas mal investi dans la chirurgie esthétique. C’est un problème quand il s’agit de rendre l’argent du coup. Il s’est crevé un œil, arraché le nez et il a dû gérer les implants mammaires de sa femme. Oh boy. Le lien avec le sigil ? Facile : le logo de la société qui l’a rendu riche est exactement le sigil. Bien.

Malgré cette piste, Kristen et David sont bien forcés d’expliquer au riche type du début d’épisode ce que Tamara et son oncle ont fait pour récupérer une vie normale. Ce n’est pas non plus une possibilité pour lui, le pauvre, parce que ça supposerait de rendre son yacht et ses fringues, mais aussi et surtout la chirurgie des hanches de sa mère. Oups.

Ce qui est intéressant dans la scène est toutefois que Kristen ne recommande finalement pas Kurt comme psy à cet homme – elle préfère en trouver un autre. Je la comprends.

De son côté, David apprend que Grace est désormais muette : elle refuse de parler. Il conseille à l’Eglise de la faire s’intéresser de nouveaux à des enfants pour que Grace puisse reprendre son travail. Et ça ne manque pas : David l’incruste à l’anniversaire de Kristen (ça sort de nulle part, oui) et dès lors que Grace joue avec les filles, bim, elle a une vision et un dessin à faire.

Avant ça, tout de même, elle nous annonce le retour d’Andy pour le jeudi suivant. Il n’y a que Laura pour l’entendre, mais j’ai hâte qu’on en arrive au fameux jeudi, car cette intrigue est en pause depuis trop longtemps désormais.

Après la fête, Kristen s’intéresse au manuscrit de Kurt, pour mieux se rendre compte qu’il est parti en vrille sévère. À première vue, c’est du charabia sur toutes les pages. En faisant pause, je me suis vite rendu compte que les premières pages consistent en une traduction de « Je peux le faire » en plein de langue (mais en français, c’est en italique ?) alors que les pages finales sont rédigées à l’envers. Il n’y a pas vraiment besoin d’un miroir pour s’en rendre compte, d’ailleurs, mais bon, l’une des filles de Kristen s’en rend compte comme ça, et elle adore le livre qui raconte la vie d’une mère de famille de quatre filles.

Les filles tuent ensuite la mère, et il y a des bouts de corps qui se baladent partout, si je comprends bien ce que la fille de Kristen raconte. Elle le raconte à Kurt directement : celui-ci appelle Kristen pour savoir ce qu’elle a pensé de son livre, mais il tombe sur une de ses filles qui reconnaît le nom de son nouvel auteur favori, n’hésitant pas à lui donner plein de conseils pour améliorer la fin.

Dans tout ça, il n’y a que Ben pour travailler sur le cas de la semaine. Il s’intéresse au problème des lampadaires qui éclatent avec Karima, trouvant rapidement une explication, mais il n’avance pas vraiment… jusqu’à ce qu’il soit réveillé en pleine nuit par une alerte de sécurité des caméras du riche, Henry. Je ne sais pas pourquoi je m’épuise à écrire son nom dans la critique, parce que le pauvre est tué quasiment immédiatement par son ombre.

Bon, bien sûr, sa mort est vue par la police comme un suicide, mais ça n’empêche pas le trio de continuer son enquête sur les parts de marché de GF, une société dont les parts seraient donc maudites. Au milieu de l’enquête, il y a encore l’anniversaire de Kristen pour mettre un peu d’ambiance dans l’épisode. Les filles de Kristen m’ont bien fait rire, même si elles sont toujours insupportables. On sent que les gamines s’éclatent, c’est déjà ça : elles organisent un anniversaire surprise à leur mère, histoire de rameuter tout le casting au même endroit.

Cela permet à Grace de croiser Sheryl et de lui faire une petite prédiction, avant de s’isoler dans la cuisine avec Kristen, qui souhaite désormais interroger Grace à propos de Lexis. Elle ferait mieux de lui parler de sa mère, parce que c’est elle le vrai problème : Grace le sent bien et lui assure qu’elle ne la blâmera pas pour ce qu’il se passera le lendemain soir. Aaah. Je ne sais pas si elle voit quelque chose concernant Andy, mais c’est énervant.

En attendant, elle assure à Kristen que Lexis est une fille bien et qu’elle s’en sortira si Kristen continue de l’aider et bien s’occuper d’elle. C’est un peu vague comme futur, ça, mais bon, espérons que ça permettra à Lexis de suivre le bon chemin et à Andy de survivre. Et oui : elle voit bien des informations du futur concernant Andy, dessinant un croquis pour que Kristen puisse lui venir en aide.

Sheryl a un sacré zoom, parce qu’elle arrive à prendre en photo le dessin de Grace de bien loin. Le dessin ? Une porte à côté de briques et de bocaux, ça n’aide pas franchement Kristen ça. Par contre, ça fait flipper Sheryl qui débarque aussitôt chez Leland pour lui montrer la photo qu’elle a prise. Sheryl est terrifiée, parce qu’elle a entendu aussi Grace dire à Kristen qu’Andy avait besoin de son aide. Elle manque de précision malheureusement.

La fête continue malgré tout, mais sans que ce ne soit la fête après tout ça. En effet, Karima finit par avouer à Ben qu’elle a décidé d’investir dans le fameux « stock market » qui rend les gens riches. Depuis qu’elle l’a fait, elle a gagné pas mal d’argent… et elle est suivie par une ombre. C’est clairement la silhouette d’un homme et ça la fait stresser. Pour la rassurer, Ben décide d’investir à son tour, mais seulement une fois qu’elle lui aura donné officiellement le conseil de le faire.

Cela se fait par SMS… et c’est très con de la part de Ben. Même s’il ne croit pas en des forces maléfiques, c’est quand même suffisamment angoissant pour ne pas le faire ? Genre, une explication rationnelle reste que l’argent est suivi par un psychopathe tout de même. En attendant, celui qui est suivi par un psychopathe, c’est Ben : il remarque rapidement l’ombre lui aussi.

S’il a d’abord bien peur de ce qu’il voit, il décide finalement d’aller voir de lui-même ce qu’il en est… et ne trouve pas de réponse car l’homme disparaît. Si ça n’a toujours rien de rassurant, Kristen a une merveilleuse idée et demande à Ben de lui filer l’information pour le placement financier à faire. Elle investit aussitôt… et refile cette MST numérique ensuite à l’homme qu’elle avait tabassé dans un magasin.

On l’a revu en début d’épisode en train d’harceler une autre femme sur internet, alors pourquoi pas : c’est bien mérité, je suppose. Ce n’est pas exactement ma vision des choses sur le sujet, mais c’est apparemment celle de Kristen quand elle propose une « trêve » au type. Tu parles d’une trêve… Il faudra s’y faire. Je ne suis pas sûr qu’on obtienne des réponses, en plus.

On approche en effet de la fin d’épisode, et Leland décide de s’occuper du cas de Grace. Nous sommes le lendemain soir et on comprend pourquoi elle a décidé de dire à Sheryl qu’elle ne lui en voulait pas : Leland tue la garde rapprochée de Grace (des prêtes) et débarque dans sa chambre, dans son donjon plus précisément, pour la tuer.

J’ai vraiment cru que ça allait se faire… mais non, Monseigneur débarque juste à temps pour sauver Grace et empêcher Leland de passer à l’action. Il parvient à blesser Leland, mais il se fait tuer au passage. Je ne m’y attendais vraiment pas, pas plus que je ne m’attendais à entendre le supérieur de notre trio confessait son amour pour le père Ignatus au moment de mourir. Encore un couple gay gâté par des scénaristes, ces deux-là.