Dix jours sans article ?!

Salut les sériephiles,

Si vous me suivez sur Twitter, vous savez déjà que je ne suis pas mort, mais c’est à peu près le seul signe de vie que vous avez reçu de moi ces dix derniers jours. Ce n’est pas tellement que je n’ai pas eu le temps d’écrire les articles, bien au contraire, c’est que j’ai eu des soucis de connexion et surtout des problèmes avec l’éditeur WordPress. Rien que d’ouvrir l’éditeur pour publier cet article m’a donné envie de péter mon ordinateur.

Ce qui me rassure un peu, c’est de voir qu’il y a toujours pas mal de vues ici, malgré mon absence. L’autre point rassurant, c’est que mes articles sont écrits de toute manière, bien au chaud sur mon ordinateur. Il faut juste que je prenne le temps de les poster comme je vous le disais lundi dernier. Le truc, c’est que ce n’est pas si simple : le soleil est de retour ici, la chaleur aussi (il fait présentement 28°C à l’extérieur) et j’ai littéralement passé plus de temps à gérer plein d’autres choses que le blog.

J’en suis à me demander comment j’ai pu faire pour réussir à publier chaque jour pendant tant de temps et d’un coup tout abandonner. Ce n’est pas faute d’avoir prévu à de nombreuses reprises, cependant : j’ai pris goût au fait de ne pas avoir à me prendre la tête sur WordPress pour la publication ; j’ai aussi eu l’effet que je craignais : quitte à avoir raté un article quand Ludo était là pour profiter des vacances, autant en rater plusieurs, non ?

Seulement plus j’en rate, plus le temps pour tout rattraper est grand. Me voilà donc avec dix jours d’articles à publier là, et zéro épisode vu cette semaine pour tout arranger. On va faire comme si de rien n’était et revenir avec des articles qui seront publiés régulièrement dans les prochaines heures, jusqu’à ce que je me lasse de me prendre la tête avec WordPress. C’est quand même plus simple comme ça – et ça veut dire qu’il y en aura peut-être certains qui attendront que je me réveille dans la semaine, et puis tant pis.

Si vous en voulez la liste, elle est déjà prête, parce que tout est dans mes brouillons WordPress, je vous rassure :

Vous voyez, je ne manquais pas d’idées pendant ces dix jours et ma créativité va toujours bien. J’éditerai la liste ci-dessus avec des liens au fur et à mesure quand les articles seront publiés, mais je ne sais pas du tout si tout se fera ce soir, surtout que je suis aussi devant The Magicians. Je me suis dit que c’était l’occasion de reprendre mon rewatch, après tout, quitte à n’avoir rien publié pendant tant de temps et être coincé dans de la mise en page, autant en profiter pour voir quelques épisodes en fond sonore.

Ah, et je précise également que les articles seront publiés dans le passé, tant qu’à faire : j’ai créé chaque jour le brouillon pour ne pas perdre ma série de plus de deux ans avec un article par jour. C’est un peu artificiel, je sais bien, mais au lieu d’être trois ans de publication quotidienne, ce sera désormais trois ans d’écriture quotidienne à la prochaine étape.

Franchement, c’est déjà pas mal, je trouve. Quant à la suite à donner à ce blog… J’avoue que je ne suis pas certain de continuer à publier chaque jour maintenant que j’ai pris goût au soleil – un peu trop si j’en crois mon insolation récente – mais je vous rassure : les idées d’articles sont toujours là. C’est juste que la lecture sera moins régulière ? Probablement, ça va faire mal aux stats de tout publier le même jour. Ou alors je me reprends en main, merde, ce n’était pas si compliqué que ça à tenir, non ?

L’avenir nous le dira – mais pour l’instant, on va se concentrer sur le passé pour quelques heures !

Une rentrée en retard

Salut les sériephiles,

Il est temps (enfin, façon de parler) pour moi d’évoquer avec vous le bilan de mes quelques jours de vacances scolaires. En fait, je sais que je vais publier cet article probablement avec plusieurs jours de retard, et je trouve ça sacrément ironique vu le sujet. En effet, le bilan de ces vacances, c’est que je les termine en étant encore plus en retard dans tout ce que j’avais à faire qu’avant d’y être.

Enfin, presque. Concrètement, côté boulot, j’ai bien avancé et j’ai corrigé 90% de ce que je voulais. Ce n’est pas suffisant, évidemment, parce que j’ai d’autres copies qui vont tomber assez vite et qu’il faudra que tout soit corrigé bien vite ; mais ce n’est pas grave ? L’avantage, c’est d’avoir avancé et d’être fin prêt pour la rentrée de demain (d’avant-hier quand vous lirez ceci ? — oui, j’espérais publier ça dès le mercredi, c’est un fail). Les cours sont à jour et j’ai une bonne semaine de prête, avec certes un tas de boulot encore à faire, mais c’est faisable.

C’est pour moi l’idéal quand il s’agit de reprendre, histoire de ne pas être trop stressé trop vite. Après, je vous avoue que j’aurais bien continué quelques autres jours sans bosser. Après des jours à corriger des vacances, je n’ai pas le repos que j’aurais voulu, mais c’est aussi parce que j’ai pris le temps de quelques jours off au tout début et à la toute fin des vacances. Quel plaisir d’avoir passé quatre jours à traverser Paris en bonne compagnie ces derniers jours ! J’en reparlerai plus longuement plus tard, parce que je veux attendre que ce soit en ligne chez Ludo aussi.

Bon, mais tout ça, c’est ma vie et ce n’est pas super passionnant pour vous, j’imagine. Vous êtes plutôt là pour le reste, j’imagine ? Ben le reste, c’est une catastrophe monumentale à vrai dire : je n’ai jamais été aussi en retard pour le blog. Je me borne à créer des brouillons d’article comme je peux, mais je n’arrive pas à ouvrir l’éditeur WordPress depuis mon portable. Bref, je me contente de rédiger ça dans les notes de mon portable et c’est pour cela que je le publie en retard.

Du côté des séries, eh bien… J’ai regardé tout à l’heure, en début de soirée, un épisode de Law & Order Special Victims Unit. Ce n’était absolument pas prévu, mais je ne sais pas, je me suis dit que ça ferait au moins un épisode sur lequel j’avance. Mieux vaut tard que jamais ? Je n’ai pas réussi à rattraper les séries que je voulais pendant ces quinze jours de vacances.

Pire encore, alors que la rentrée arrive et que la période à venir va être incroyablement chargée en boulot – et donc pas en série, inévitablement – je me rends compte que je suis plus en retard dans certaines séries qu’avant le début des vacances. Même ce que j’ai pu rattraper a repris et j’ai juste passé du temps à regarder The West Wing plutôt que mes hebdos.

Il est temps pour moi (cette fois vraiment) de redéfinir mes priorités de visionnage et mes habitudes, tout simplement. Depuis le temps que je le dis, il faudrait que je m’y applique.

PS : avec le retard de dix jours, je trouve ça encore plus drôle de publier cet article désormais… non, parce que j’étais aussi en retard au boulot le lundi de la rentrée ; je suis arrivé 3 minutes avant mon cours, avec obligation de m’acheter un sandwich en route. Merci la SNCF, toujours un plaisir d’avoir 1h de retard quand on prévoit vingt minutes d’avance sur l’horaire habituel ?

J’ai commencé The West Wing (et j’ai aimé)

Salut les sériephiles,

Non, vous ne rêvez pas, vous avez bien lu ce titre. Je n’ai écrit aucune critique d’épisodes de série depuis deux semaines, mais j’ai pris le temps d’en commencer une nouvelle. Je me dédouane totalement de ce qu’il s’est passé : je n’y suis pour rien si Ludo a pris la décision de m’offrir sept saisons d’une nouvelle série d’un coup comme ça. Et si je n’ai vu que deux épisodes, j’ai déjà envie d’en parler ici !

Une réputation déjà bien faite…

The West Wing - Complete Season 1 [DVD] by Martin Sheen: DVD et Blu-ray : Amazon.frEn effet, The West Wing, ou en français À la Maison blanche, est une série à côté de laquelle j’étais passé quand j’étais enfant/ado, mais qui est suffisamment une référence pour m’avoir attiré depuis un moment. Il fallait juste que je trouve le temps de voir sept saisons, et comme ce n’était pas prêt d’arriver, Ludo s’est dit que me les offrir était la meilleure idée du monde. Ensuite, il lui restait à s’assurer que je regarde au moins un épisode pour être pris au piège.

Reste à savoir quand je verrai le reste… mais en attendant, j’ai déjà beaucoup apprécié les deux premiers épisodes. Je n’en ferai pas une critique par épisode car ce serait trop long, mais j’aime l’effet d’attente du premier épisode qui ne ramène son président que dans les dernières scènes alors qu’il est clairement le personnage central de ce pilot. Pour l’époque, et même encore aujourd’hui, je trouve ça tout de même sacrément osé comme technique.

Une série en avance sur son temps ?

The West Wing" Pilot (TV Episode 1999) - IMDbEt dans l’ensemble, j’ai trouvé que toute la série était assez osée et en avance sur son temps. Oh, bien sûr, ça fait mal au féminisme par moment, notamment quand on a un personnage féminin décrit comme une hystérique beaucoup trop régulièrement pour son bien ou une autre décrite comme une prostituée alors que ce n’est pas exactement ce qu’elle est ? Il faut savoir remettre l’œuvre dans son contexte et apprécier déjà le fait qu’il y ait plusieurs personnages féminins développés autant que les hommes.

The West Wing/A La Maison Blanche - Pilot/Les Foudres du ciel (1.01) - Critictoo Séries TVQuant au casting de cette série, il est assez exceptionnel tout de même. Cela me fait vraiment bizarre de voir un Rob Lowe si jeune – et de le voir interagir si jeune avec celle que je connais comme son ex-femme dans 9-1-1 Lone Star est encore plus étrange et marrant – mais c’est chouette de découvrir aussi le début de sa carrière.

Un bordel bien organisé

La série en elle-même ? Elle est évidemment très politique et elle aborde des sujets importants pour l’époque – de la peoplisation de la vie politique à la géopolitique parfois chaotique. En deux épisodes, la série a déjà pris ses habitudes : elle nous propose un gros thème par épisode, mais on voit bien qu’elle sera sérialisée et qu’il y aura des impacts d’épisode en épisode. Certains thèmes seront donc repris d’un épisode à l’autre, pour écrire un mandat présidentiel probablement passionnant.

Today in TV History: 'The West Wing' Premiered and Created a Parallel Universe Where Politics Was Fun | DeciderJ’ai déjà hâte de savoir où tout ça mènera quand en deux épisodes j’ai eu plusieurs surprises. Je n’ai pas encore mémorisé les noms de tout le monde (mais j’y travaille) que plusieurs twists qui seraient des tremblements de terre dans la réalité ont eu lieu. Et puis, la fin de l’épisode 2 est super frustrante avec une annonce inattendue après un tel début de série.

Une écriture incroyable

Pour avoir adoré The Newsroom et son rythme assez similaire, je ne suis absolument pas surpris de voir que The West Wing est déjà très marquée par l’écriture d’Aaron Sorkin. Je suis aussi absolument ravi d’avoir sept saisons de tirades et de scènes aux échanges de répliques impeccables qui m’attendent ! Et comme j’ai des DVDs sans sous-titres français, j’ai intérêt à m’accrocher quand je me déciderai à la regarder : le vocabulaire de la série est incroyablement riche et le rythme hyper soutenu.

S1E1: Pilot - The West Wing Soundtrack | Tunefind

C’est vraiment le genre de série qui compte sur un public averti et instruit, et c’est tout à fait ce que j’adore, même si je ne le suis pas toujours assez moi-même. Bref, sept saisons de répliques savoureuses qui m’apprendront plein de vocabulaire, en anglais comme en latin si j’en crois l’épisode 2. Allez, j’en reparlerai probablement par ici, vous vous en doutez…

Résultats Bingo Séries #61

Salut les sériephiles,

Bon, habituellement, j’écris un article pour vous communiquer mes résultats du Bingo Séries. Pas de raison de changer la tradition à l’occasion d’un anniversaire, n’est-ce pas ? Allez dire ça à WordPress qui refuse de me publier quoique ce soit en ce moment depuis portable – et à ma vie chaotique qui fait que je n’ai pas eu le temps d’allumer l’ordinateur. C’est tapé au portable, pardonnez les fautes.

PS : Je laisse l’article intact, même si bon, j’ai repris quelques coquilles à l’ordinateur au moment de publier, tout de même.

Et de cinq !

Cinq ans de Bingo Séries, cela laissait une grande marge pour retrouver des points intéressants dans les éditions précédentes. On se retrouvait avec un premier thème assez éclaté, mais pas si difficile. Je n’ai certes pas trouvé de jardinier dans mes quelques épisodes du mois – mais j’ai bien hésité à me le valider quand dans El Foundou il y a eu bien de la terre retournée… En attendant, le reste est validé assez facilement par les séries Shonda Rhimes vues juste après un déjeuner, donc à 13h11, avec des acteurs de 50 ans et des personnages stressés par une annonce. 3/4

Fruits & légumes

Un thème qui me plaisait énormément quand je l’ai ajouté à la liste, mais qui nécessitait un peu trop de concentration, je crois. Par chance, je m’en tire plutôt bien : il y a eu un fruit dans le médiocre épisode d’How I met your father et des personnages d’El Foundou pour cuisiner à plusieurs reprises. J’ai donc eu facilement les points, que ce soit le légume coupé ou le fruit et le légume dans un même épisode. 3/4

Escaliers

C’est clairement le thème auquel j’ai fait le moins attention, je dois bien l’avouer. Du coup, j’ai eu une magnifique chute inoubliable dans les escaliers de Grey’s Anatomy (et des escaliers sans contremarche, en plus !), mais c’est à peu près tout. Ah non, il y avait aussi une chute d’escaliers en extérieur dans How I met your father. Bref, j’ai retenu les chutes plus qu’autre chose, et ça ne me fait que 2/4 pour ce thème.

Criminels

El Foundou continue de me rendre service pour la rencontre entre des criminels, parce que c’est facile quand ils le sont presque tous et qu’ils finissent par se rencontrer… certes, ils ne le savent pas forcément, mais ça marchait. Pour le reste, ça aide de regarder la franchise NCIS ou d’avoir un personnage de Station 19 qui devient une criminelle bien malgré elle. Je ne comptais pourtant pas sur cette série pour avoir le point… 4/4

Actions

Reste à évoquer les actions, et ce n’est pas mal du tout une fois de plus : il y a simplement la grille que je n’ai pas faite aussi bien que ce que j’aurais voulu, à défaut d’avoir de l’inspiration et du temps. Tant pis. Pour le reste, j’ai mangé une pomme devant la deuxième partie du crossover NCIS, juste après m’être assis sur une marche pour la première partie. Quant à l’épisode vu de manière légale, ben, il y a Riverdale sur Netflix. Fallait bien que cette série me serve ce mois-ci encore, non ? 3/4

Résultats

Je termine donc le bingo d’anniversaire avec un 15/20. C’est loin d’être mon meilleur résultat, mais ce n’est pas non plus mon pire… donc je suis plutôt content de ce que ça donne ? La vieillesse, ça doit ressembler à ça, je n’arrive plus à faire de 20/20 comme au bon vieux temps… mais bon, ça me va malgré tout !

Après, je ne serais pas contre le visionnage de plus d’épisodes et la lecture de pages supplémentaires. M’enfin, c’est comme ça.