Mes meilleurs et pires épisodes de 2022

Salut les sériephiles,

Vous savez quoi ? Je me suis dit que si je n’étais plus capable de publier un article par jour avec les bugs de WordPress, j’étais quand même capable de tenir le rythme d’un podcast toutes les deux semaines (dit-il alors qu’il y a déjà problème pour dans un mois). Partant de là, il est temps d’inaugurer un peu plus officiellement ce qui a déjà existé par le passé : la 43e minute, celle où je publie un article en rapport avec le podcast.

Ce soir, l’épisode s’intitulait sobrement « Les meilleurs et pires épisodes de 2022 ». Je n’en ai pas vu beaucoup cette année, mais ça ne m’a pas empêché d’en trouver cinq géniaux et trois catastrophiques… Comme j’avais l’habitude d’écrire cet article pour le TFSA ces dernières années, je me suis dit que j’allais tout simplement continuer la tradition. Voilà donc mes notes du podcast… et peut-être un peu plus. Pour une fois que je le prépare…

Voir aussi : Vous avez 42 minutes devant vous ?

Les meilleurs de 2022

Quelques petits spoilers dans l’article, notamment à cause des images utilisées.

  1. The Orville – 3×06 – Twice in a Lifetime

Il était improbable de ne pas évoquer un épisode de cette saison 3 de The Orville. Déjà, parce que j’ai adoré cette saison et ensuite, parce que j’adore faire hurler de rage et désespoir Aurélien. Mais voilà, moi, j’ai trouvé que la saison 3 fonctionnait vraiment bien avec ses épisodes de la durée d’un film et, avec le recul, l’épisode dont je me souviens le plus est celui-ci. C’est probablement grâce à sa guest parfaite qu’était Leighton Meester – même si avec elle, il n’y a pas que des bonnes affaires, on en reparlera dans mes pires épisodes.

Le synopsis ? C’est la seconde chance pour Gordon d’avoir un amour qui brise toutes les lois temporelles.

Si l’épisode – et la saison – s’écoute beaucoup parler, moi, je l’ai adoré. Il a réussi à me faire aimer un personnage que je n’ai jamais apprécié plus que ça et il racontait une histoire complète et sympa. Dans le même temps, il m’a fait apprécier un autre personnage que je détestais depuis son introduction en début de saison, et ça a permis de continuer de développer Isaac. Tout bon pour moi.

  1. Westworld – 4×07 – Metanoïa

J’ai beaucoup hésité entre les deux derniers épisodes de la saison – et donc de la série, pour finalement me rabattre sur celui-ci. La raison ? Le dernier épisode me frustre encore aujourd’hui, précisément parce que c’est le dernier alors qu’on sentait bien qu’il y avait possibilité pour une dernière saison épique. L’autre raison, c’est que l’épisode 7 m’a beaucoup plus pris par surprise : j’ai compris qu’on se dirigeait vraiment vers la fin de la série avec celui-ci. Les rebondissements étaient bons et inattendus parce qu’ils ont surgi plus vite que je ne l’aurais pensé.

Le synopsis ? L’épisode présente une opportunité de mettre un frein au monde de Charlotte Hale – mais il faudra pour ça que la résistance s’organise bien.

Je n’en dis pas plus pour ne rien spoiler. Franchement, la série a perdu de sa superbe avec le temps et avait plus de mal à nous retourner le cerveau, mais il n’y a pas à dire, cet épisode faisait son taf. La musique et l’image sont sublimes, on passe un vrai bon moment avec ces personnages et on ne sait plus qui on déteste ou qui on adore. En tout cas, ce fut mon ressenti, moi.

  1. Resident Alien – 2×08 – Alien Dinner Party

J’ai eu tellement de ne pas aimer cette saison 2 qui commençait mal que ça me fait plaisir de la citer finalement dans ce top 5 des  meilleurs épisodes de l’année – et à une bonne position en plus ! En effet, j’ai adoré l’épisode de mi-saison de cette année, qui était tellement bien fait que tout le monde a cru que c’était la fin de la saison.

Le synopsis ? Tout Patience se réunit pour célébrer l’anniversaire d’Harry. Le hic, c’est qu’il n’est pas au courant et qu’il y a évidemment un invité très dangereux qui se balade librement chez lui…

Cet épisode touche au sublime parce qu’il a tous les ingrédients que j’adore dans les séries : il réunit tout le casting au même endroit et pour tout l’épisode, en mode bottle episode, déjà. Ensuite, il propose un tas d’interactions entre des personnages, parfois avec des personnages que l’on ne voit jamais ensemble d’habitude. L’humour y était excellent (désolé, mais le coup du saladier, je ne m’en remettrais jamais, j’en ris encore en écrivant ça), le drama aussi. On avait des confrontations, de l’humour, des intrigues qui avancent en se dénouant à vitesse grand V, juste ce qu’il faut de suspense et un cliffhanger aussi improbable qu’attendu. J’adore, quoi.

MAJ 21h36 : Comme quoi, après un début de saison moyen, tout peut arriver quand on est patient… à Patience !

  1. Tales of The Walking Dead – 1×02 – Blair/Gina

Oui, alors là, même moi, je n’en reviens pas de la place que j’accorde dans ce top à un épisode d’un énième spin-off de The Walking Dead. A nouveau, c’est marrant de savoir à l’avance que ça va faire réagir dans le podcast, déjà. Ensuite, c’est un épisode tellement clivant que ça m’amuse aussi de le mettre si haut. Enfin, c’est juste qu’il a tellement réussi à me prendre par surprise que c’est pour moi l’épisode le plus surprenant que j’ai vu en 2022… Et par chance pour lui, dans le bon sens du terme. Bref, je m’en souviens, il m’a marqué et c’est bon signe pour lui !

Le synopsis ? Une réceptionniste qui déteste sa boss et la boss en question sont coincées ensemble alors que la ville d’Atlanta fait face à l’apocalypse de zombies – pardon, de rôdeurs.

Le synopsis ne me disait rien qui vaille, parce que ça semblait être une énième redite du début de l’apocalypse avec zéro réponse dedans… Seulement, les scénaristes sont partis en vrille totale, ont proposé de faire de la comédie en tordant totalement le cou aux règles de base de la série et de la logique, et en ajoutant un twist de science-fiction que j’adore à la sauce Walking Dead. Bref, ce n’était pas du Walking Dead, c’était totalement un OVNI, mais ça donnait du piment à la saison qui promettait de vraiment être une anthologie diversifiée. Bon, finalement, elle fut plus classique que ça, mais j’ai bien aimé l’ensemble de la saison. Quant à cet épisode, ben, j’en garde vraiment un très bon souvenir et ça doit être le seul de la franchise que j’ai vu plus d’une fois au cours des cinq dernières années.

  1. Euphoria – 2×03 – Ruminations : Big & Little Bullys

Définitivement mon épisode coup de cœur de 2022, rien que pour ses vingt premières minutes… La qualité se dégrade au fur et à mesure de l’avancée de l’épisode, mais ce n’est vraiment pas grave tant tout y est : la surprise initiale, le changement d’avis sur un personnage que je détestais, de la chanson, du wtf, du LGBT… et surtout du drama.

Le synopsis ? Rue se lance dans une nouvelle entreprise, Jules et Elliot se rapprochent malgré eux, Cassie s’installe dans une routine, Lexi veut monter une pièce de théâtre, la flamme renaîtra peut-être entre Nate et Maddy.

Franchement. Le premier quart d’heure (un peu plus) propose la meilleure histoire LGBT possible, avec la naissance surprise des sentiments sur une bande-son que j’adore. C’était une telle surprise que l’épisode commence si longuement par ça, et c’était tellement réaliste et bien foutu !, que ça m’a marqué plus qu’aucun autre épisode de la série. Dès janvier 2022, j’avais donc déjà mon épisode préféré de l’année. Zendaya nous livre l’une de ses meilleures prestations (musicales, en plus !) de la saison, et toutes les intrigues de la saison se dévoilent. Vraiment, on ne s’en rend pas compte au premier visionnage, mais toute la saison est là : les intrigues s’y côtoient toutes et les graines sont semées pour mener à l’excellente suite.


Voilà donc pour mes épisodes préférés de cette année. Le truc triste dont je me rends compte ? Il semblerait que pour me plaire vraiment en 2022, il fallait qu’un épisode soit capable de vraiment me surprendre, quitte à s’affranchir totalement des règles de la série… C’est pourtant l’inverse de tout ce que j’aimais avant ? En se concentrant sur des personnages inconnus (ou dont on ne comprend l’identité qu’après), en dynamisant une routine trop bien établie ou en avançant à toute vitesse pour aller vers une fin (de mi-saison, de série) inattendue, les scénaristes ont su me provoquer et me faire avoir un rush d’adrénaline. Ce sont des rares moments où je me rappelle que j’aime être sériephile… Espérons que ça se reproduise en 2023 !


Les pires de 2022

Ces épisodes-là, par contre, on s’en passerait bien en 2023 !

  1. Riverdale – 6×03 – Mr Cypher

Autant j’ai bizarrement accroché au twist de ce début de saison 6 qu’était Rivervale, autant l’épisode 3 fut le concentré de tout ce que je détestais dans la série. Une fois mis de côté le jeu de mots vite fait marrant sur le nom du personnage qui donne son titre à cet épisode, on se fait chier sec. Les personnages n’ont aucune réaction logique, l’histoire proposée est un mauvais remake et n’apporte rien – zéro surprise, zéro twist. Et en plus, le jeu d’acteurs était à côté de la plaque. Au secours.

Le synopsis ? Face à l’arrivée du sinistre M. Cypher, les habitants de Rivervale pèsent le pour et le contre. De son côté, Betty rencontre une soi-disant force du mal.

Franchement, je ne me souviens même plus de l’épisode tellement il était naze, mais le simple fait que le synopsis lui-même reconnaisse que c’est une « soi-disant » force du mal en dit long. Bon, par contre, l’épisode a été diffusé le 30 novembre 2021. My bad. Je l’ai quand même vu en 2022… le 3 janvier. L’année commençait si bien… Et on s’étonne que ça termine par une panne de séries, après !

  1. Walker – 3×05 – Mum’s the Word

Ah, justement quand on parle de panne de séries… et de début d’année pas ouf pour les séries, parce que j’ai repris hier les séries avec celle-ci ! Cet épisode était nul, mais nul ! Déjà que les intrigues ne volent jamais bien haut, je n’ai pas compris comment il était possible de proposer cet épisode avec un personnage principal qui faisait tout le contraire de ce qu’il a toujours fait. Le voir autant à côté de ses pompes, c’était ridicule – et énervant au moment du cliffhanger où les rôles semblaient s’inverser sans raison. Entre temps, on a des personnages qui vont à une fête de famille en plein milieu de leur service (wtf ?) et des intrigues parfaitement improbables…

Jared Padalecki Series Walker Season 3 Episode 5: Walker And Cassie-centric  EpisodeLe synopsis ? Walker et Cassie examinent où ils en sont et ce qui les attend dans un roadtrip qui paraissait simple, alors qu’August fait de la merde.

Purée, j’ai failli oublier de parler d’August ici… Il a détrôné Stella en tant que personnage le plus insupportable de la série, et ce n’était pas gagné. AH, et n’oublions pas non plus qu’Abby n’est même pas dans l’épisode. Un comble pour un épisode qui s’appelle Maman ? De toute manière, je n’aimais pas les mamans en 2022, si j’en crois le pire épisode de l’année…

  1. How I met your father – 1×05 – The Good Mom

Dire que la série revient dans à peine deux semaines, j’ai hâte dis donc… Dans cet épisode, Sophie retrouve sa mère. Je crois que c’est le pire épisode de cette saison. Il est symptomatique de tout ce que j’ai détesté : les personnages sont insupportables, les gags sont tous plus lourds et rétro les uns que les autres, on passe à côté des rares blagues qui pourraient fonctionner et on sous-utilise des acteurs brillants jusque dans les guest stars – Paget Brewster et Leighton Meester sous-exploitées ? Déprimant.

Le synopsis ? La visite surprise de la mère de Sophie augmente les inquiétudes de Val pour sa meilleure amie. Charlie aide Jesse et Sid à faire face à un trauma – mon dieu – et Ellen a besoin de se racheter des tomates.

Purée, l’intrigue d’Ellen là ? Cela n’avait aucun sens de se prétendre la meilleure amie, c’est si débile que je ne comprends même pas comment l’idée a pu être proposée. Pas étonnant que les acteurs rament à jouer ça, en tout cas… C’est triste pour Hillary Duff, elle enterre définitivement sa carrière, je crois. Et à ce sujet, ne me lancez pas sur la gênance de Kim Cattrall, d’ailleurs.


Voilà donc tout ce que j’avais sous les yeux pendant le podcast… Non, je n’ai pas tout lu exactement comme ça, évidemment, et rien ne vaut nos interactions avec Aurélien et Morgane. Pour découvrir les classements et les réactions face aux miens, rien ne vaut le podcast, d’ailleurs… alors faites play :

A dans deux semaines pour une nouvelle 43e minute ?

Espérons-le. En attendant…

Voir aussi : Mes cinq épisodes les plus marquants de 2021 | 2020

 

Commençons 2023 par un #WESéries !

Salut les sériephiles !

Le dernier #WESéries date d’Août dernier, alors il est peut-être temps d’en organiser un nouveau, non ?

Après plus d’un mois sans la moindre critique sur le blog, et donc sans le moindre épisode vu, je suis clairement en manque de séries… Et j’ai toujours autant de retard à rattraper dans plein de choses ! Je me suis donc dit qu’il était temps de me remettre le pied à l’étrier, et quoi de mieux qu’un week-end complet de séries pour ça ? J’espère juste avoir le temps de vraiment regarder des épisodes, surtout maintenant que j’ai convaincu Ludo de me suivre dans l’organisation 🙂

Qu’est-ce que c’est ?


Le Week-end en séries, ou #WESéries pour les intimes et les twittos, est un challenge co-organisé assez régulièrement par Ludo et moi-même. 

Pour rappel, « le principe de ce challenge est assez simple : il s’agit de voir un certain nombre de minutes inédites de séries entre le vendredi 19h et le dimanche minuit. C’est donc totalement inspiré du Week-end à 1000, un challenge assez populaire qui consiste à lire 1000 pages en un WE (et oui, c’est aussi chaud que ça en a l’air). Qui dit minutes inédites dit des épisodes jamais vus auparavant, attention ! ».


  • Quand ? Vendredi 6 janvier à 19h jusqu’au dimanche 8 janvier, à minuit.
  • Pour qui ? N’importe qui peut décider de participer à n’importe quel moment du week-end avec le hashtag #WESéries sur Twitter, Instagram et/ou sur notre groupe facebook. Les réseaux sociaux sont un bon moyen d’échanger sur les épisodes qu’on regarde, nos objectifs du week-end, nos avancées… et ça permet également de rester motivés dans le week-end, qui peut parfois paraître long si vous avez choisi les mauvaises séries !

Il existe quatre niveaux différents pour ce challenge, car nous n’avons pas tous les mêmes habitudes et les mêmes emplois du temps. Toutefois, même le niveau le plus simple constitue déjà un défi important. Chacun fait ce qu’il lui plaît – et il y a même des mini-défis pour épicer encore un peu plus votre début d’année !


Niveau Basique


520 minutes – Environ 13 épisodes de 40 minutes – Durée : 8h30

Vous êtes libres de regarder ce que vous voulez, parce qu’on ne l’a pas appelé basique pour le compliquer, et je vous conseille de répartir vos séries pour vous faire environ trois soirées de trois heures. Variez les plaisirs et les séries pour valider ce niveau !

Défi optionnel : Je pense qu’on a déjà proposé ces défis par le passé… mais ce n’est pas grave, le recyclage, c’est important. Le défi du niveau basique est de se mettre à jour dans une série (dans laquelle on a au moins trois épisodes de retard, sinon, ce n’est pas rigolo).


Niveau moyen


720 minutesEnviron 18 épisodes de 40 minutes – Durée : 12h

Vous avez toujours le choix de regarder ce que vous voulez bien sûr, mais 18 épisodes, c’est un bon moyen de savourer certaines séries en enchaînant plusieurs épisodes, ou carrément de rattraper toute une saison d’un coup comme je l’avais fait lors d’une précédente édition avec les saisons 2 de The Haunting of Bly Manor et La Légende de Korra (oui, ça commence à dater, mais j’échoue misérablement depuis). De mon côté, j’ai beaucoup de séries dans lesquelles j’ai besoin de faire ça en ce moment, que ce soit pour me mettre à jour avant la reprise des séries la semaine prochaine ou juste pour les terminer définitivement parce que Netflix adore me noyer en sortant dix épisodes d’un coup…

Défi optionnel : Rattrapez deux séries cette fois-ci ! Les conditions restent les mêmes que pour le niveau basique.


Niveau difficile


880 minutesEnviron 22 épisodes de 40 minutes Durée : 14h50

C’est un peu le rêve de tous les sériephiles de s’empiffrer une saison d’un coup en un week-end, non ? Dieu sait que je rêvais de pouvoir faire ça adolescent quand je découvrais Buffy pour la première fois (et dieu sait que je l’ai fait plusieurs fois avec la saison 6 d’ailleurs). Cela paraît beaucoup, mais ce n’est jamais qu’un tiers du week-end, ça laisse même la possibilité de sortir s’aérer, voir du monde, manger, dormir… Que des choses que je vous invite à faire !

Défi optionnel : C’est parti pour trois séries dans lesquelles se mettre à jour ! N’oubliez pas le # sur les réseaux sociaux 😉


Niveau ultime


1040 minutes – Environ 26 épisodes de 40 minutes – Durée : 17h

Cela commence à faire beaucoup, mais des participants ont déjà atteint 1200 minutes, donc ce n’est pas infaisable. Lors de la dixième édition, j’y suis même arrivé en commençant le samedi après-midi (un bel exploit qui n’est possible qu’avec des séries à laisser en fond sonore, quand même), alors c’est faisable pour de vrai. N’oubliez pas de sortir et d’avoir une activité physique en parallèle, par contre, ça devient nécessaire à ce stade. Après, ils annoncent de la pluie tout le week-end par chez-moi…

Défi optionnel : Quatre séries dans lesquelles vous êtes en retard, ça se trouve encore en 2023 ? Moi, j’en ai bien plus que ça, j’avoue… !


Mon objectif


Difficile à dire, surtout un week-end où la galette frangipane aura toute ma priorité si on me propose d’en manger… Mais quand même, mon objectif est assez clairement de me sortir de ma panne de séries et de bien commencer 2023. Je me suis proposé comme résolution de voir 600 épisodes cette année, il m’en faut donc en moyenne 50 par mois… Et un week-end en séries, c’est l’occasion de déjà bouffer la moitié de ce mois en deux jours. Non ?

En revanche, j’ai tellement d’épisodes et séries à voir, je ne sais pas encore ce que je vais faire. En vérité, je fais l’autruche car c’est mon dernier jour de vacances aujourd’hui, mais je sais aussi que je vais avoir beaucoup de travail sur les semaines à venir, donc je sais déjà qu’il faudra que je travaille dans le week-end pour ne pas être encore plus submergé mi-janvier.

L’avantage, c’est que je n’ai pas tellement d’hebdos en ce moment. Ma priorité (toute la semaine d’ailleurs) ira à la franchise 9-1-1 car Lone Star reprend bientôt et que je ne suis pas à jour du tout. Une fois que ce sera fait, j’aimerais être à jour également dans Manifest et/ou Riverdale, car bon, j’ai un podcast à tenir quand même. Cela étant dit, c’est un peu se tirer une balle dans le pied ces séries (même si je pense que les épisodes qu’il me reste sont de meilleures qualités que les précédents, dans les deux cas). En mangeant (et en travaillant, soyons fous ?), ce sera plutôt du NCIS ou du Walker. Et si j’arrive jusqu’au niveau ultime, il y a clairement la saison 3 de Missions que j’aimerais voir. Puis tellement d’autres à terminer…

Bref, restez connecté sur Twitter et le blog pour savoir tout ce que je réussirai à voir… même si je vais peut-être y aller progressivement sur les publications de critiques (ça prend du temps sur le week-end) !


Mes raisons ne changent pas d’une édition à l’autre, mais comme je sais que ça suscite toujours des questions et qu’on a des nouveaux à chaque édition, je les redonne ; et ça reste du copier coller malgré quelques modifications à chaque fois… Franchement, il n’y a plus que les nouveaux pour lire cette rubrique, j’imagine. Et moi pour la relire (et y trouver encore des fautes parfois) 😉
  • La première raison de participer à ce challenge est le PLAISIR de regarder des séries. En bon sériephile, j’ai toujours une liste longue comme le bras (pour ne pas dire comme le corps) de nouveautés à tester ou de saisons à rattraper. Ce défi est un bon moyen de m’y attaquer ! Et 2022, ce fut vraiment la catastrophe : je me suis rendu compte que j’avais vu près de deux fois moins d’épisodes que d’habitude, donc bon, ça ne me fera pas de mal ce week-end pour bien débuter 2023.
  • Une deuxième bonne raison de participer est de se frotter à la communauté des sériephiles connectés ! Et oui, à commenter le challenge sur Facebook et Twitter, on croise les mêmes personnes à chaque édition et c’est toujours plein de sympathie. C’est cool d’accueillir de nouveaux participants, de discuter des épisodes qu’on regarde, de voir qu’on a des choses en commun avec d’autres, etc. Bref, ce challenge, c’est de la bonne humeur concentrée, un peu comme pour le Bingo Séries, et c’est génial aussi quand on rencontre des nouveaux qui se lancent dans l’aventure… mais aussi quand on convertit des amis ou des connaissances de longue date, alors n’hésitez pas à propager le virus de la sériephilie !
  • D’ailleurs, une troisième raison de participer est de cartonner dans la grille du Bingo Séries… qui débutera à minuit le premier jour du challenge. Oui, grosse semaine pour la reprise du blog, je sais, c’est peu crédible que je tienne. Ecoutez, je suis motivé. Comme toujours, n’hésitez pas à nous contacter si vous participez, même en cas d’échec : ça nous fait plaisir de voir que nous ne sommes pas les seuls cinglés beaucoup trop fans de séries TV !

Et puis, « ne vous mettez pas la rate au court bouillon : n’oubliez surtout pas que le principal dans ce type de challenge, c’est de s’éclater ! Un échec sur le nombre de minutes à voir n’est pas à considérer comme un échec : vous aurez sûrement vu plus de séries que d’habitude quand même. Et ça, ça fait plaisir ! »


RDV VENDREDI SOIR À 19h !

Mes cinq résolutions pour 2023

Bonne année les sériephiles !

Non, vous ne rêvez pas, il y a bien un nouvel article sur le blog ! Mieux que ça, j’espère que publier aujourd’hui va me remotiver : je n’ai vu aucune série depuis un mois et j’en ai marre de me laisser déborder pour de bien mauvaises raisons. Le passage à la nouvelle année me met une petite claque et je tente de me reprendre en main dans mes divertissements.

Alors non, je ne vais pas reprendre le blog de manière quotidienne, car je sais être réaliste – ça me prenait beaucoup d’énergie et de plus en plus de temps. Pour autant, j’ai quand même envie de revenir plus souvent par ici – le simple fait d’écrire cette introduction me fait déjà du bien. J’ai les doigts engourdis, mais ça ne va pas m’empêcher d’écrire le reste de cet article.

Bref, je vous souhaite avant tout le meilleur pour 2023. Et le meilleur, c’est aussi de prendre des résolutions qu’on tient plus ou moins bien. On va parler des miennes ci-dessous, en commençant par le bilan de celles de 2022. Chaque chose en son temps.

Macron échec GIF - Macron Échec Covid - Discover & Share GIFs

2022

J’avais quand même de bonnes idées, non ?

Voir l’article

Perfect GIF - Younger TV Land Hilary Duff - Discover & Share GIFs1. Lire dix minutes par jour : Je pense que j’ai tenu cette résolution deux mois environ, avant d’être totalement englouti par mon anniversaire, la reprise et un travail de plus en plus présent ! Il a ensuite fallu attendre l’été pour que je m’y remette, et de manière amusante, sur la fin d’année, j’y ai passé plutôt 45 minutes que dix… Forcément, je ne regardais plus de séries. Bref, l’équilibre n’était pas parfait, mais j’ai quand même lu 10 000 pages (merci la BD… clairement, il n’y avait que de la BD).

Im Going Out To Lunch Lily Collins GIF - Im Going Out To Lunch Lily Collins Emily Cooper - Discover & Share GIFs2. Manger moins : Je suis dur avec moi-même quand je dis que mes résolutions furent un échec, parce que celle-là, elle était facile à tenir. Bien sûr, les fêtes de fin d’année, ça fait un peu perdre de vue l’objectif… Mais j’ai moins mangé toute l’année et j’ai repris progressivement un poids que je trouve tout de même plus adapté à celui que je voulais avoir. Plus de double ration, moins de sucre, et hop, l’habitude est ancrée. Pour un moment, j’espère.

Euphoria Zendaya GIF - Euphoria Zendaya Rue - Discover & Share GIFs

3. Plus de portable au lit, du tout : Deux années de suite que cette résolution est un échec, et pourtant, je sais qu’il est important de réussir à la tenir. Elon Musk a bien réussi à me décrocher (au moins un peu) de Twitter ; le fait de ne plus poster ici a aidé aussi (car moins de notifications)… mais le danger continue de rôder, surtout avec Instagram et Tik Tok dont je sens pointer de plus en plus le bout du nez. Bref, autant en semaine, ce n’est plus un problème depuis un moment, autant dès que je n’ai pas à aller au travail, je n’arrive pas à ne pas passer du temps à scroller dans les notifs et messages – quitte à y passer une heure parfois. Ce n’est pas toujours du temps perdu (en vrai, ce matin, j’ai fait des recherches pour le boulot comme ça), mais c’est rarement du temps de gagné – et c’est mauvais pour la santé. Plus qu’à essayer de faire mieux en 2023.

Untitled4. Anticiper davantage les articles du blog : AH AH AH. Bon alors là, ce n’est même plus un échec à ce stade, j’ai tellement bien anticipé tous les bugs et problèmes techniques que je n’écris plus du tout. J’ai abandonné mes articles quotidiens que j’adorais tant quand WordPress m’a pris trop de temps à tout publier… et depuis, c’est le désert par ici. Je suis incapable de prendre une décision, en plus : impossible pour moi de me dire que j’arrête complètement le blog, impossible de me fixer sur un rythme (ce serait pourtant bien)… L’anticipation, ça ne vaut pas l’improvisation.

hackerr00t | Craft room, Home organization, Room5. Tenir mon agenda p*tain, et un album photo, tiens : Comme tous les ans, j’ai eu tendance à trop lâcher mon agenda vers le mois d’octobre, au point de ne plus prendre le temps de le tenir à jour en décembre. Et ça m’énerve, car c’est un outil bien trop pratique. Bref, celui de 2023 est prêt. Quant à l’album photo… Ecoutez, j’ai réussi à me remettre à jour sur Insta grâce à un système de calendrier de l’avent, c’est déjà ça. Le prix de la photo papier a tellement augmenté que ça m’a démotivé pour l’album. Et pourtant, j’ai encore envie d’en avoir un !

Bon. Voilà, j’en suis donc à cinq résolutions, déjà. Cela passe bien trop vite ! L’avantage, c’est que je n’ai pas de place pour parler de faire plus de sport ou des réseaux sociaux. Comme chaque année, faudrait vraiment que j’essaie d’être plus régulier et à jour sur Instagram quand même.

Pin on julie and the phantoms

2023

Viser la lune (pour atteindre les étoiles), ça ne me fait pas peur. Désolé Amel, les nuages, ça me va aussi.

One Piece Opening 4 "Bon Voyage!" [Creditless HD] animated gif1. Être à jour dans One Piece : Je commence comme d’habitude avec une résolution qui porte sur la lecture. En décembre, un élève a voulu que je commence son manga préféré, au point de me prêter le tome 1. Depuis, j’ai atteint le tome 18. Il y en a 103 actuellement… Mon objectif est de m’en faire dix par mois, de manière à être à jour dès cet été. Pour autant, je ne compte pas m’empêcher de lire aussi des romans pendant ce début 2023, hein. On verra bien ce que ça donne !

Wandavision Marvel GIF - Wandavision Marvel - Discover & Share GIFs2. Trier, ranger, parfaire mon appartement : C’est que ça va être la quatrième année que je suis dans mon appartement (déjà !) et que ça commence à déborder dans certains coins : j’ai beaucoup trop de livres et de bordel accumulés dans tous les coins. Il y a des pièces qui sont ainsi trop encombrées pour ma tranquillité d’esprit, des livres de ma PAL dont j’ai probablement oublié les titres et un vrai besoin de réorganiser l’espace. Il est temps de faire de la place pour d’autres affaires, surtout. Bref, il faudrait que d’ici cet été maximum, tout soit de nouveau parfait comme aux premiers jours.

Grey's Anatomy Season 19 –

3. Repenser et tenir à jour le blog : Si certaines séries parviennent si bien à se renouveler et se faire des liftings, pourquoi n’y arriverais-je pas également ? Il est temps de trouver un nouveau rythme pour le blog, ou peut-être simplement un nouveau format. Le truc, c’est que c’est une tâche que je procrastine depuis un moment, alors il va falloir que je me pose vraiment pour découper en étapes le tout et parvenir à trouver une formule qui me convienne vraiment. C’était mon hobby principal pendant cinq ans, je n’ai pas envie de tout arrêter. Je SAIS qu’il suffit de découper en petites tâches pour que tout soit possible à nouveau… alors let’s go, non ?

D’ailleurs, c’est tellement let’s go qu’il y aura un deuxième article sur le blog aujourd’hui. Oui, oui, pour de vrai.

How Do You Plan On Achieving This Grad Goal GIF - How Do You Plan On Achieving This Grad Goal Whats Your Plan - Discover & Share GIFs4. Maintenir mon agenda à jour : Le plus ironique avec cette résolution ? Je l’ai notée sur mon tableau (oui, j’ai désormais un tableau chez moi) avant même de relire mes résolutions de 2022. Je la pensais donc totalement nouvelle… mais non. Bon. Ce n’est pas grave, j’ai recommencé un tout nouvel agenda pour 2023. J’en suis méga satisfait pour le moment, il est propre, plein de bonnes idées et de tout ce qu’il faut pour améliorer mon quotidien. Avec un outil pareil, il sera de nouveau facile de tenir un blog, non ? Et de me maintenir à jour dans les séries, les sorties cinéma, les lectures, le travail… Franchement, j’ai bon espoir ; j’ai même une conversation de groupe pour parler bullet journal désormais. Pour l’instant, on est le deux janvier, et ça tient comme résolution, promis.

I-dont-even-watch-tv GIFs - Get the best GIF on GIPHY5. Regarder 600 épisodes : Comment est-ce possible que j’en sois arrivé à voir moins d’un épisode par jour en moyenne en 2022 (un grand total de 355) ? L’électrochoc a été terrible quand je m’en suis rendu compte, parce que même avec ma panne de séries en décembre, je pensais avoir été au moins jusqu’à 500 épisodes… Mais non. Un par jour, franchement. Je ne me leurre pas, c’est impossible à tenir « un par jour » (ce serait déjà un échec, d’ailleurs). En revanche, 600 en un an… Ca fait 50 par mois. Une douzaine par semaine (mais ça, ça ne fonctionnera pas, on sait très bien que je vais avoir des périodes de binge intensif… d’ailleurs, il y en aura une vendredi à 19h, si vous voyez ce que je veux dire).  Je sais que j’en suis capable : en 2021, j’étais à 718 épisodes… Il est temps de me reprendre en main, vraiment, si je veux continuer de pouvoir m’assumer comme sériephile. Pour l’instant, ce n’est plus trop le cas : même si je sais qu’il y a trop de nouveautés pour tout voir, on ne va pas se mentir, je ne vois plus rien.

Bon. Voilà, j’en suis donc à cinq résolutions… Et j’ai déjà l’impression que ça va être mission impossible de les tenir pour toute l’année 2023. L’avantage, c’est que certaines peuvent être effectuées avant la fin de l’année en théorie… L’objectif peut me motiver (ou pas). Comme d’habitude, je ne me garde pas de place pour parler de faire plus de sport (j’ai tout de même une moyenne de plus de 8500 pas par jour désormais, ça a beaucoup augmenté depuis 2020) ou des réseaux sociaux (pourtant, mon insta est à peu près à jour, j’ai même commencé à faire des réels !).

Allez, rendez-vous à 20h pour un autre article qui devrait m’aider à atteindre les 600 épisodes en 2023.

Voir aussi : Mes cinq résolutions pour 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018

Ma rentrée des networks

Vous ne rêvez pas, c’est bien un article 500 mots sur… qui sort aujourd’hui. Rédigé en mai dernier, je me suis dit qu’il était temps de le mettre en ligne uniquement parce que c’est la rentrée, enfin. Bon, d’accord, pas uniquement : demain soir à 21h, il y aura un nouveau podcast consacré à la rentrée des séries… Alors hop, d’une pierre deux coups : voilà un peu de promo pour le podcast et déjà les premières pistes de ce que j’évoquerai pendant la soirée.


Salut les sériephiles,

La période des upfronts bat son plein et je suis frustré comme jamais de ne pas réussir à publier tous mes articles dans les temps. Cela me tient à cœur malgré tout de faire comme si et de préparer mon planning de la rentrée séries, même si objectivement, c’est d’une stupidité sans nom : soyons francs, jamais de la vie je ne vais respecter le planning ci-dessous. Je suis en retard dans une centaine de séries au moins, les séries d’été approchent à grands-pas et je ne vois pas cinq épisodes par jour.

Cette dernière partie de phrase est franchement problématique, d’ailleurs, parce que clairement, si je fais mon planning comme d’habitude, j’ai quatre épisodes à voir le mardi et six le vendredi. Improbable, je sais, mais les autres jours se sont vidés avec le pétage de câble de la CW. Voilà donc ce que ça donne pour cette année :

Lundi

The RookieJe déteste tout bonnement la saison en cours depuis son premier épisode, au point d’avoir laissé plus d’une dizaine d’épisodes s’accumuler. Cependant, je me connais : je la reprendrai pendant l’été, quitte à arrêter d’en écrire toutes les critiques. Elle passait bien en saison 1 quand j’avais enchaîné tous les épisodes, alors pourquoi pas ?

Note du 11/09 : Pourquoi pas ? Parce que. Je n’ai pas repris la série pour le moment… Cela ne veut pas dire que je ne le ferai jamais, mais pour l’instant, l’envie n’est pas venue.

Mardi

NCISEncore une saison pour les agents, et je pense bien rempiler. C’est l’une des rares séries dans lesquelles j’arrive à rester à jour, parce qu’elle se regarde simplement : pas besoin d’écrire la critique en même temps, je mange ou je fais mon trajet de RER devant, puis j’écris vite fait un petit article dessus et hop, c’est en ligne (quand ça ne plante pas). La saison précédente n’est pas encore achevée à l’heure où j’écris, mais je ne doute pas de mon envie de la reprendre en septembre ou octobre.

NCIS Hawai’iJe crois que je suis tombé dans le piège de la franchise, et ça me fait peur parce que je finis par me dire que je vais regarder NCIS LA aussi si je continue comme ça. Cela dit, j’aime beaucoup cette série pour des raisons bien différentes : on y suit beaucoup plus la vie des perso, c’est agréable. Les enquêtes se regardent bien, les scènes d’action sont chouettes, Hawai’i est un lieu vraiment beau à regarder.

Note du 11/09 : La franchise me manque énormément depuis la rentrée scolaire, j’ai hâte de la retrouver !

9-1-1 – C’est un peu le même délire que The Rookie ci-dessus, sauf qu’elle, j’ai aimé le début de saison. Je n’ai jamais repris à la mi-saison, mais je sais que c’est tout à fait le genre de séries que je me mate en regardant trois ou quatre épisodes d’un coup. Bref, ce sera l’affaire de quelques soirées normalement, tout va bien.

Note du 11/09 : Plus que sept épisodes, j’ai encore envie de croire que je peux être à jour pour la semaine prochaine (même si j’ai une semaine méga chargée).

The Cleaning LadyBon, là, c’est le suspense : est-ce que je vais vraiment regarder la fin de saison 1 cet été, ou est-ce que je laisse tomber ? J’adore l’actrice principale, alors ça donne envie de continuer… mais en même temps, j’ai plein d’épisodes en retard et elle n’est pas ma priorité. Peut-être qu’en laissant tomber la critique par épisode pour une critique de saison, ça vaudra le coup ? Affaire à suivre.

Note du 11/09 : Ca valait le coup, j’ai bien accroché à la saison en bingewatch finalement.

Mercredi

The Rookie Feds – Première nouveauté de ce planning, premier gros doute sur la nécessité de cette série. L’idée d’une bleue trop âgée pour être là chez les agents fédéraux est plutôt marrante, les différents entre FBI et police dans la série-mère promettent des crossovers marrants, le choix de casting du personnage principal est bon pour être un peu novateur. Je vais lui laisser sa chance.

Jeudi

Pas une seule série ? C’est triste, mais bon, j’ai eu droit à quelques annulations alors forcément, ça dégage du temps. Il y a fort à faire pour voir tout le reste de toute manière, et au pire, je ne doute pas que Netflix ou Disney+ sauront me donner des envies d’aller voir ailleurs.

Vendredi

So Help me Todd – Le synopsis me blasait énormément et je ne comptais pas lui laisser la moindre chance. Et puis, j’ai vu que Skylar Astin était casté dans le rôle principal et j’ai complètement changé d’avis. Pour lui, je peux bien tenter de regarder et voir si la mayonnaise prend. Il y a de grandes chances que la série ne soit pas exceptionnelle, mais le trailer fonctionne à peu près. On suit dans cette série la vie d’un détective privé qui travaille pour sa mère, avocate. Et ce n’est pas par choix.

WalkerEncore une série dans laquelle je ne suis pas à jour, mais elle occupera certains repas solitaires de cet été, donc les quelques épisodes de retard seront vite rattrapés. La série a réussi à survivre au départ de son actrice principale, ça restera un procédural peu prise de tête à regarder.

Walker Independance – Je ne devrais même pas laisser sa chance à cette série qui va raconter la vie d’Abby, l’ancêtre de Cordell Walker, interprété par Katherine McNamara dont j’ai adoré détester la performance dans Shadowhunters. Oui, mais voilà, le casting m’intrigue. Ce sera vraiment la série que je ne regarde que d’une oreille en corrigeant des copies, je crois.

Grey’s AnatomyJ’ai quelques épisodes à rattraper et la saison commencera, si j’ai bien compris, sur son 401e épisode. Je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin, ce sera toujours un plaisir de la retrouver. Je l’ai écrit il y a peu, de toute manière.

Station 19Si je n’étais pas convaincu par les choix opérés en saison 2, ça va quand même beaucoup mieux depuis la saison 4. Je suis même plutôt extrêmement fan de la série et de ce qu’elle propose désormais, du côté des personnages, des évolutions et des messages qu’elle veut faire passer. C’est important, et rien que pour ça, je reste !

Law & Order SVUEncore une série que je ne regarde que de loin, mais maintenant que j’ai pris le pli de la regarder, je dois avouer qu’il m’arrive d’avoir vraiment envie de la regarder. Bref, je vais la continuer, c’est certain.

Note du 11/09 : Autant je suis à jour dans les séries Shondaland, autant il me reste toujours une petite poignée d’épisodes pour celle-ci. Ca ne m’inquiète pas, c’est mon rythme habituel.

Samedi

Fire Country – Il faut bien tenter quelques nouveautés, et au moins, celle-ci n’est pas un reboot ou un spin-off ? Par contre, c’est sacrément redondant avec d’autres séries que je regarde déjà. Franchement, je ne pense pas la regarder, mais on ne sait jamais : si les audiences sont en rendez-vous, si Twitter m’en dit beaucoup de bien… peut-être que je regarderai ? Peu probable, je sais.

Dimanche

Et rien le dimanche, mais ça, c’est déjà plus habituel.

Voilà donc pour le planning de rentrée… Et c’est franchement déprimant. Je sais que j’ai déjà écrit que je trouvais les networks trop fades (et c’était déjà le cas en 2020 !), mais ça se confirme. À l’heure où les plateformes de streaming proposent de sacrées séries événements et des projets qui me tentent, je suis bien triste de me rendre compte que les networks peinent tant à trouver encore un moyen de m’attirer.

Il faut toutefois contraster cette conclusion avec l’espoir de la mi-saison : une fois n’est pas coutume, c’est elle qui m’inspire plus et que j’attends impatiemment. Il n’y aura que 9-1-1 Lone Star pour les retours, mais un paquet de nouveautés qui me font de l’œil. Le problème, c’est que d’ici là, je ne sais pas si j’aurais le temps pour True Lies (en critique express), Not Dead Yet, Accused ou l’animé Krapopolis (c’est du Dan Harmon, je vais lui laisser sa chance).

Le temps nous le dira (si je regarde mes séries d’ici là – et si WordPress me laisse publier mes articles). Pas sûr, donc !