Quelques nouvelles de ma vie (à défaut de parler séries, écoutez)

Salut les sériephiles,

22h42… Il est temps d’écrire un article du jour, non ?

Peut-être bien, mais bon, la journée fut encore chargée avec quelques heures de cours, quelques dizaines de copies (plus que deux et ce sera fini pour cette année scolaire, mais j’ai gardé de quoi m’occuper dans le train demain, yeaaah), quelques appréciations de bulletin (encore tant à faire !) et, bien sûr, un podcast (regardez Le Cœur a ses raisons, Anne Dorval y est brillante à jouer Criquette et Ashley à elle toute seule !)New trending GIF on Giphy | Black friday, Thanksgiving shopping, Tv show quotes entre deux mails administratifs et la fin de ma carte bleue, avant même le Prime Day.

Oui, oui, la fin de ma carte bleue. Le sort s’acharne sur moi et mon absence de visionnage de séries : je m’étais dit que j’allais regarder une série dans le train, un truc genre procédural sympa (si tant est que les meurtres soient sympas, bien sûr), mais non, il a fallu que mon portable décide d’arrêter de charger (probablement à cause de la chaleur), donc bon, j’étais plutôt en mode avion dans les transports pour conserver un peu des 9% qu’il restait sur le portable. Depuis, il a chargé un peu… mais j’ai quand même éclaté mon budget du mois, on ne sait jamais.

Bref, d’ici quelques jours j’aurais un nouveau portable, je suis ravi, et j’écris tout ça alors que mon portable est de nouveau à 95% de batterie. Tiendra-t-il cinq jours en attendant la réception du nouveau ? Rien n’est moins sûr, surtout qu’allez savoir si les délais seront respectés. Je me méfie de tout, je suis comme ça.

Urban Comics publiera Wynd de James Tynion IV (Boom! Studios) en août 2021 | COMICSBLOG.fr

La journée fait donc mal, et j’ai dépensé plus depuis une semaine que sur le reste de l’année 2021, limite. À côté de ça, ma précommande de Wynd sur Amazon a échoué (je n’ai pas lu le numéro 8 d’ailleurs) et on me doit sept euros, je vais vraiment renflouer les caisses, c’est moi qui vous le dis.

Est-ce que je suis vraiment en train d’écrire un article sur mon budget, là ? Il va falloir se reprendre à un moment, et regarder des séries peut-être. Dans cinq jours, avec un nouveau portable. J’espère. Peut-être. On y croit. Dans cinq jours, l’année scolaire sera presque terminée, même s’il restera les examens, alors ce n’est pas sur le portable que je regarderai des séries, en plus… En attendant, je négocie comme jamais pour avoir un emploi du temps sympa l’an prochain.

7 reasons Rachel and Quinn from "UnREAL" are the most inspiring #girlbosses | HelloGiggles

Ah oui, je n’ai pas trop pris le temps de l’annoncer ici, mais comme j’ai toujours eu tendance à raconter quelques événements importants de ma vie, sachez que je rechange d’établissement à la rentrée, mais cette fois, c’est censé être pour quelques années au même endroit.

Je quitte la #TeamTZR (remplaçants) pour rejoindre celle des postes fixes. En gros, je vais pouvoir me stabiliser un peu plus dans ma carrière, et c’est quand même une très bonne nouvelle parce que ça arrive plutôt vite et sur un bon établissement, que je connais déjà pour y avoir été en plein déconfinement (le premier). The Walking Dead Terminus on Make a GIFPar contre, quand je dis que je vais me stabiliser, ne vous inquiétez pas, il y aura toujours plein de trajets en train dans ma vie a priori, surtout que je me rapproche encore de Paris, donc ça va y aller les aller-retours.

Et puis, une situation fixe, c’est pas si mal pour pouvoir faire quelques heures sup et être payé davantage (mais moins qu’une heure normale quand même, faut pas déc’). Yes, je vais renflouer les caisses pour de vrai, finalement !

Donc oui, j’ai vraiment fait un article pour ne parler que d’argent, tout va bien ce soir. Je tiens le plus passionnant des blogs séries, je sais. Bonne… nuit !

Take on me

Salut les sériephiles,

Bon, c’est la catastrophe ce mois-ci, non ? Nous sommes dans la trois ou quatrième semaine de grosse panne séries et je viens de capter que nous étions le 4 juin. Par conséquent, la prochaine grille de Bingo doit être publiée dans deux jours et, avec elle, il faudra que je me prépare à digérer mon pire score depuis le début. C’est un chouette anniversaire cette cinquantième grille. Stop Ignoring Me The Magicians GIF - StopIgnoringMe TheMagicians Magicians - Discover & Share GIFsMon pire score ? J’en suis pour le moment à 7/20, et vu l’heure, ce n’est pas ce soir que ça va beaucoup changer… Quant au reste du week-end, il est déjà rempli par le boulot et la vie perso. Arf, j’ai l’impression que les séries se comportent avec moi comme le gif ci-contre depuis quelques jours.

Bref, je ne sais même pas quand je vais bien trouver le temps de pondre une 51e grille, mais il faut bien mettre un terme au suspense : nous avons déjà un top 3 bien en place pour me donner ses nombres. Ils ont été contactés juste avant la rédaction de cet article. Et si vous voulez tout savoir, ils sont même cinq dans la place ce mois-ci. Et moi, j’ai 7/20.

L'annulation de The Magicians – Just One More Episode

Je me sens un peu concon, surtout que j’ai dû en laisser passer dans les très rares épisodes vus ces deux dernières semaines. En attendant de savoir si je vais mettre à la poubelle tout mon planning pour craquer et voir des épisodes, je vous propose donc d’être là pour me voir valider mon huitième point, histoire d’espérer atteindre le dix sur vingt d’ici dimanche, avec la motivation de Margo ci-contre. En vrai, ça resterait mon pire score. Et je n’y crois pas du tout d’y arriver.

Mon huitième point sera le dix-neuvième : un hommage à un personnage mort que vous aimiez. Le choix est super large, et rendu plus complexe qu’il n’y paraît par le fait que j’ai déjà parlé de certaines morts ici. Je n’ai pas envie de trop me répéter, alors ça en met de côté, mais je me suis décidé finalement à vous parler de The Magicians. Il va être question de la fin de saison 4, donc si vous ne l’avez pas déjà vu, passez votre chemin. Allez, c’est bon, vous êtes partis les non-fans de la série ? Tant mieux.

The Magicians S1:E13 Have You Brought Me Little Cakes? Recap – Ginges Be Cray

Bien évidemment, tous les fans auront compris que je parle de la mort du personnage principal, et si j’ai envie de vous parler de Quentin aujourd’hui, c’est entre autres parce que j’ai eu à l’évoquer dans le 42 minutes sur l’audace hier. Evidemment que c’était audacieux de tuer ce personnage.

The Magicians : 13 livres pour poursuivre l'aventure en attendant la saison 2 - Critictoo Séries TV

J’ai un passif compliqué avec Quentin, parce que je ne l’aimais pas tellement au départ. Dans la première saison, je le trouvais assez imblairable… mais avec le temps, j’ai fini par comprendre pourquoi : il me ressemble un peu trop. Bon, je ne suis pas aussi dépressif que lui, je vous rassure, mais dans le côté étudiant qui se dévalorise, qui se cache un peu trop et qui ne croit pas toujours en certaines capacités, ben, croyez-le ou non, je me place-là.

Si j’ai envie de parler de Quentin, c’est aussi parce qu’il me manque énormément, en ce moment. Lui et les autres, hein. Ca y est, je me rends compte que la série ne reviendra pas, et c’est bien dommage. Le tome 3 va peut-être y passer cet été. Performance de la semaine #31 – Just One More EpisodeJ’aimais vraiment ce personnage que l’on a vu découvrir sa bisexualité par pur hasard et s’y confronter de temps à autres. Certains ont parlé de baiting pour lui, mais je trouve qu’il était vraiment dans l’exploration de sa dépression et de son caractère.

Et j’adorais son caractère. Avec le recul, je me reconnais beaucoup trop en lui – et j’insiste sur le fait que je le dis par rapport à la version en série, pas sa version dans les livres. Don't lie, Q | The magicians syfy, The magicians, All tvJ’aime beaucoup les romans, mais il y est imbuvable, machiste et parfois franchement connard. La série l’a largement sauvé en ne nous donnant jamais vraiment ses pensées – hormis Taylor Swift – et en lui offrant une rédemption chouette ainsi qu’un dernier acte de sacrifice magnifique.

Tu me manques, Quentin Coldwater.

(purée, mais pourquoi j’ai fait play, il est 23h40, je vais déprimer toute la nuit maintenant)

Après 42 minutes, ça tourne mal sur Twitch pour notre trio de joyeux lurons

Salut les sériephiles,

Avec ce titre, vous la sentez la douille, n’est-ce pas ? Après une journée interminable, je me suis retrouvé avec le Bingo Séries sur les bras, puis avec le podcast 42 minutes à préparer et plutôt que d’écrire mon article du jour, je me suis ensuite amusé à vadrouiller de lien en lien, de tweet en tweet et heureusement, pendant l’after du podcast, Morgane m’a rappelé que quand même, il fallait que je l’écrive. 

Bon, malheureusement, j’avais prévu un article interminable à écrire, alors c’est un peu mort puisqu’il est déjà 23h et que je suis encore en ligne. C’est tout de même bête de rater un article pour si peu. Me voilà donc parti pour un énorme changement de sujet – mais c’est ce qu’on aime avec ce blog, non ? De quoi vous parler alors ? Eh bien, je vais continuer de vous parler de Morgane et Geeleek, tant qu’à faire, puisqu’ils sont dans mes oreilles.

Figurez-vous que non contents d’avoir débattu de la nudité dans les séries ce soir, dans un 42 minutes qui en durait 60… (sans commentaire) et d’avoir participé au crossover avec Serial Causeur diffusé lundi, on a la bonne idée de se dire que demain, on va faire une petite soirée sur Twitch à partir de 21h. Oui, oui. C’est parce que « on adore se faire du mal » si j’en crois Morgane qui me parle d’autre chose en même temps.

D’ailleurs, on aime tellement ça qu’on est encore parti sur un grand sujet pour animer notre soirée : on va se regarder des épisodes d’Hollywood Girls, parce qu’il y en a un qui n’a jamais rien vu, une qui est fan et ne l’assume pas et moi, qui, comme d’habitude suis dans l’entre d’eux. Bref, ça va être une soirée qui va encore partir en vrille sévère, mais vous êtes habitués avec nous.

Enfin, vous pensez que vous êtes habitués après nos podcasts… seulement, vous n’êtes pas prêts du tout, parce que l’idée a germé il y a deux semaines lors d’un after qui était allé très loin avec des partages de vidéos Youtube toutes plus folles les unes que les autres. Comprendre « nazes ». On s’est rendu compte qu’on pouvait voir les vidéos Youtube en même temps, il fallait bien que ça aboutisse à une mauvaise idée comme ça.

Pour rappel, Hollywood Girls, c’est l’histoire de deux meilleures amies, Ayem et Caroline (jouées par… Ayem et Caroline) qui quittent tout en France pour aller vivre leur meilleure vie à Los Angeles, avec d’autres gens de la télé-réalités qui jouent des personnages avec le même prénom qu’eux et des répliques qu’ils… improvisent. Oui, oui, c’est une série sans autre scénario que « alors, dans cette scène, tu vas découvrir ta maison et tu vas l’adorer » ou « dans cette scène, tu vas rencontrer la belle-mère du demi-frère caché de ta cousine adoptée et tu vas la détester ». Culte. 

Bref, si j’en fais un article, c’est surtout dans l’espoir que vous ne nous laissiez pas seuls, venez faire un tour pour découvrir à quel point cette… euh… série était un moment de grande qualité humoristique – il y a parfois de la solitude quand ils oublient l’histoire ou qu’ils ne se comprennent pas ; il y a du surjeu, il y a des moments inoubliables. On devrait bien se marrer, surtout que j’ai eu une semaine interminable et que ma journée de demain va être épuisante. Je vais être dans un état impossible, c’est parfait. Je ne sais pas pourquoi je me fais ce genre de mal en permanence, mais bon, on en revient à la phrase de Morgane plus haut.

Allez, c’est tout pour ce soir. Vraiment, cet article ne sera pas l’article le plus inoubliable du mois. Cependant, il a le mérite d’exister et de faire 500 mots. Je n’allais quand même pas rater un article du jour pour si peu ! Sur ce, je vous laisse, Morgane commence à se parler toute seule là, il est temps de lui répondre peut-être. Allez, bonne fin de soirée 😉

Riverdale – S04E19

Épisode 19 – Killing M.Honey – 18/20
Oui, oui, 18, j’y vais à fond, mais c’est parce que j’ai vraiment aimé cet épisode, en grande partie indépendant de toutes les intrigues en cours et justifiant tous les moments les plus nazes (ou presque) par une explication qui tient la route. C’est tellement inhabituel ! Comme trop souvent, la série me donne l’impression qu’elle va faire une super intrigue et tout, mais je suis sûr qu’en deux épisodes tout sera à nouveau ruiné. Ah, et pour une fin de saison improvisée car imposée plus tôt que prévu par le Covid, je trouve qu’ils s’en sortent vraiment bien !

Spoilers


Although one thing that would stop Mr. Honey is if we killed him.

Betty est de nouveau dans l’enquête des VHS et ça ne sert pas à grand-chose. Après le meurtre de Jason, c’est celui du premier épisode musical qui est recréé… et personne ne semble s’inquiéter des victimes, apparemment.

Betty étant sur tous les fronts dès le début de cet épisode, on apprend qu’Honey refuse d’imprimer le Yearbook de leur promo parce qu’elle a dépassé les délais… et ça l’énerve profondément. Elle débarque donc dans le foyer des lycéens pour raconter ce qui lui est arrivé à tout le monde, alors que Jug vient d’être accepté à la fac de l’Iowa qui est géniale en écriture. MAIS PUTAIN ? Il était accepté à Yale ? Alors certes quand il est mort, il a peut-être perdu sa place, mais il devrait pouvoir la récupérer facilement, non ?

Anyway. Les scénaristes se souviennent soudainement des différentes punitions données par Honey tout au long de la saison, mais uniquement la partie qui les arrange : tous les étudiants sont bannis de la cérémonie de remise de diplôme par le nouveau principal, et ça pose problème à nos personnages principaux.

Nous voilà donc avec Betty en roue libre qui envisage de tuer son principal et… ma foi, ça passe comme conversation de lycéens énervés, pour une fois. Elle envisage tout un scénario où les lycéens pourrait kidnapper M. Honey pour lui faire peur et le tuer. Ou au moins faire en sorte qu’il ne reste pas en ville. Allez, on se marre bien avec cette histoire qui n’a aucun sens, mais qui, comme elle n’est que le fruit de l’imagination des personnages, a beaucoup plus de sens que d’habitude.

Mieux vaut cette fiction débile que la réalité de toute manière, parce que dans la réalité, ils mettent de la colle sur sa chaise et son téléphone. Enfin, de la glue. Et de manière pas crédible du tout, Honey est évacué par les pompiers au milieu d’un lycée plein d’élèves en train de le filmer.

Le lendemain matin, Jug révèle qu’il a commencé à rédiger une nouvelle intitulée « Killing M. Honey » qui reprend grosso modo le fantasme de Betty de la veille. Et ça nous occupe pour une bonne moitié de l’épisode, mais honnêtement, ça m’a plu cette fausse intrigue où les lycéens torturent un Honey plus malin qu’eux, qui n’a aucun mal à les reconnaître… et finit par se faire tuer. Bien sûr, il y a de l’humour avec les étudiants qui annoncent les études qu’ils s’apprêtent à faire ou leur expérience à se débarrasser des corps.

C’est dingue, parce que c’est au niveau de tous les épisodes habituels avec les mêmes conneries… mais ça marche parce que cette fois c’est supposé être une fiction écrite par Jug pour entrer à la fac, alors c’est marrant de les voir enterrer ce M. Honey fictif. Cela part en vrille ensuite avec Reggie qui se met à boire et balance presque le décès d’Honey simplement porté disparu ! Aussitôt, les freins de la voiture de Reggie ne fonctionnent plus et il meure. Veronica et Cheryl ne s’en remettent pas, et elles découvrent le visage de psychopathes des autres… ce qui est franchement marrant.

En parallèle de tout ça, Honey continue de se faire des ennemis dans la réalité en annulant le bal de promo. Aha. Pour une fois qu’il a de l’autorité… il se la fait saper automatiquement par les parents de Riverdale qui n’apprécient pas qu’on touche à leur progéniture. Il est menacé par tous les parents qui sont toujours capables de lui pourrir la vie.

S’il est forcé d’annuler l’annulation de ce bal de promo, il trouve vite une nouvelle excuse pour annuler l’annulation de cette annulation : une vidéo qui montre le devant du lycée pendant quelques heures, puis l’intérieur de celui-ci. C’est un vrai danger pour toute la promo à ses yeux, alors voilà, il annule tout. Betty refuse de croire que la vidéo vienne bien du même dérangé que d’habitude, car la coïncidence est trop belle. Elle a raison : M. Honey est bien celui qui est derrière cette vidéo, et elle réussit assez vite à le prouver.

Aussitôt, Charles soutient Betty et Jug, permettant ainsi l’annulation de l’annulation de l’annulation de l’annulation du bal de promo et tout est bien qui finit bien. Ou pas ! M. Honey démissionne, ce qui paraît être une victoire pour les lycéens, jusqu’à ce qu’il révèle devenir le nouveau principal de Stonewall, où il sera trois fois mieux payé. Trois fois ? Faudrait voir à pas déconner, le système d’éducation aux USA paie mal aussi, franchement.

De toute manière, le vrai drame n’est pas là : la secrétaire du lycée, présente depuis le début de la série, débarque avec plus de répliques que jamais, assurant qu’Honey est le meilleur principal ever. Oui, il s’acharnait contre nos héros, mais personne n’est mort pendant qu’il était principal, il a aidé des étudiants à avoir des bourses et il a amélioré les résultats. Un vrai héros, quoi. Il rédige même une lettre à la gloire de Jug, histoire de convaincre l’Iowa de le prendre à l’université.

En fait, il est tellement glorifié que Jug réécrit toute son histoire, culpabilisant de l’avoir tué dans sa fiction. Honey peut donc finir en vie dans son histoire… et vraiment, j’ai cru qu’il allait mourir dans la série. C’est clairement un truc que cet épisode a loupé : la fin voit Betty et Jug recevoir une nouvelle VHS et se rendre dans la cabane où Hermione avait tué son amant. Une autre vie.

Là, ils trouvent une nouvelle vidéo où des gens masqués aux couleurs de chaque étudiant de Riverdale tuent un faux M.Honey. Cela aurait pu être le vrai pour être encore plus marquant, mais ça fait un bon épisode de fin de saison.

Compteur d’Archie à poil : à quoi bon ? Il a vraiment arrêté de se dénuder pile une fois que j’avais gagné. On va m’accuser d’avoir triché… quelqu’un veut-il bien jouer les arbitres et faire un recompte depuis le début ? Non ?

EN BREF – Je suis arrivé au bout de cette saison 4 ! Qu’en dire ? C’était moins pire que la 3, largement, et j’ai préféré la suivre, surtout qu’il y avait finalement un fil rouge convaincant à suivre avec tout le délire sur la mort de Jug. Je suis beaucoup trop sympa avec cette saison 4, parce qu’elle finit plutôt bien, mais la vérité, c’est que je ne sais même plus trop où elle a commencé et par quoi je suis passé pour en arriver là.

Il y a tellement de sous-intrigues et de scènes qui ne servent à rien ou sont mal exploitées ; tellement de moments où tout part en vrille ; tellement de choses à en redire… mais je reconnais que comme beaucoup, je suis fasciné et je continue de la suivre. Le masochisme est réel avec cette série. C’est marrant, je me marre vraiment beaucoup quand je ne suis pas trop blasé. Ca se bingewatche bien, ça se regarde aussi bien à la semaine… Je ne sais pas, va vraiment falloir qu’on en parle.

Mais avant ça, j’ai donc dix épisodes à regarder. Dix. J’hésite. Soit je repars sur du un par semaine pour le bien de ma santé mentale et pour finir mon rattrapage à peu près au moment où la deuxième partie de saison 5 reprendra ; soit je bingewatche ça à un moment.

On verra bien. En tout cas, pas mécontent d’avancer. Et d’avoir gagné mon pari sur le nombre d’Archie à poil !