Bilan séries mars 2021

Salut les sériephiles,

Pour venir à bout de cette journée interminable, il me faut encore me poser quelques minutes pour faire le point sur les séries terminées le mois dernier ! Il y en a encore eu trop peu, mais c’est que je suis principalement des hebdos en ce moment, alors forcément, ça réduit le nombre de fins de saisons qui finiront par toutes être en même temps. D’ailleurs, on sent qu’il commence à se passer quelque chose dans mon planning cette semaine avec plein de séries de printemps qui débarquent.

C’est qu’on approche du mois de mai fatidique pour beaucoup de saisons, l’air de rien. Et toujours pas de nouvelles de ce qui sera ou non renouvelé dans les mois à venir ! Cela dit, avant d’en arriver au mois de mai, il faut faire un point sur le mois de mars, tout de même.

WandaVision (S01)

Synopsis : D’après Disney +, cette série raconte l’histoire de « deux super-héros » qui « soupçonnent que leur vie n’est pas… Plus


Un bon gros coup de cœur de 2021 cette série ! Dommage qu’elle soit pour l’instant considérée comme une mini-série qui n’aura pas de suite sous ce format là – mais une suite dans différents films, de toute évidence, pour tous ses personnages…

Concrètement, j’ai adoré parce que la série a su me prendre par surprise avec le format de la sitcom revisité à chaque épisode. L’idée de changer de décennie à chaque épisode pour approfondir la parodie était géniale, surtout que ça marchait très bien avec ces héros et ce format. Le couple ne sait pas dès le départ qu’il est en train de vivre de grandes aventures, ce qui était une bonne idée, je trouve : si ça commence lentement, le rythme s’accélère peu à peu et mène à de bonnes révélations tout au long de la série.

Tous les fans de Marvel devrait la voir. Et à la rigueur, si c’est le côté sitcom qui dérange, commencez à l’épisode 4… mais c’est dommage de passer à côté d’une partie de la construction et des indices de la série !

Note moyenne de la saison : 19/20


The Legend of Korra (S03)

Salut les sériephiles, Si vous avez suivi le blog récemment, alors vous avez peut-être déjà suivi le fait que j’avais déjà regardé la saison 3 de La légende de Korra. C’est que je tiens vraiment mon rythme d’une saison par mois, l’air de rien ! Enfin, je… Plus


Ce mois de mars était apparemment le mois des coups de cœur, parce que ça a continué avec cette très sympathique saison 3 ! Je l’ai empiffrée d’un coup avant de commencer la saison 4… sur laquelle je suis encore, parce que je la trouve moins passionnante.

Dans la saison 3 pourtant, je retrouvais tout ce que j’avais adoré dans Avatar : la construction des personnages, les clins d’oeil au passé de la série et l’évolution de l’intrigue et de chaque acteur majeur de celle-ci. C’était prenant et très réussi, ça se dévorait et ça réussissait à se développer à partir d’une saison 2 franchement moins prenante.

Mon Challenge Séries 2021 avançait bien, en plus, puisqu’elle en fait partie et qu’il ne me restait qu’une saison. Je pensais en finir une de plus en mars, mais finalement non. Ce n’est que partie remise : la saison 4 ne tiendra pas à ce mois d’avril confiné, promis.

Note moyenne de la saison : 18/20


C’est à nouveau déjà la fin de cet article. Comme en février, j’ai donc terminé seulement deux saisons sur le mois de mars. Ce n’est pourtant pas faute de voir des épisodes – j’en vois plus que l’an dernier ! Pour avril, on devrait rester sur cette moyenne, même si j’ai envie de croire que je vais avancer sur d’autres visionnages importants en cours. Nous verrons bien ce qu’il en sera ; mais je suis content de ce mode de visionnage qui s’impose naturellement cette année.

Avec le covid, il y a davantage de séries qui prennent leur temps dans la diffusion, avec un épisode toutes les deux semaines au lieu de toutes les semaines, et, franchement, ce n’est pas si mal pour me permettre de rester à jour. J’arrive davantage à garder le rythme, c’est top. Bon, je dis ça, mais là, je suis crevé, je sens que mon hebdo restant d’hier et celui d’aujourd’hui vont attendre demain. On a qu’à dire que l’important, c’est de participer, d’accord ?

Bonne soirée !

 

Overdose de Marvel en vue

Salut les sériephiles,

Une fois n’est pas coutume, je bouleverse un peu mon planning d’articles du jour pour vous parler des dernières annonces Disney, et plus particulièrement des annonces de Marvel Studios. Je le fais parce qu’il y a encore eu des décalages, et parce que j’ai plein de choses à en dire. Voilà donc le nouveau calendrier prévisionnel pour la Phase 4, qui n’en finit plus de tenter de voir le jour sur nos (grands) écrans !

Voir aussi : Le Marvel Cinematic Universe (MCU)

jjbittenbinders.tumblr.com - TumbexTout d’abord, et vous le savez déjà, The Falcon and the Winter Soldier est diffusé en ce moment, et là-dessus, nous n’avons pas de changement. La série ne fait que six épisodes, donc elle sera malheureusement vite terminée : le dernier épisode est prévu pour une diffusion le 23 avril. Au moins, c’est en plein dans mes vacances, c’est un point positif pour pouvoir voir l’épisode sans être spoilé… Et ça, ça me fait plaisir.

Par contre, l’attente sera longue ensuite : la série Loki n’est annoncée que pour le 11 juin. J’avais vraiment espoir que Disney nous régale toute l’année en quasi non stop comme ils avaient fait en enchaînant WandaVision et leur nouvelle série, mais ce ne sera donc pas le cas. Le mois d’attente sera long, surtout que je sens bien que mes autres hebdos du vendredi vont nous pondre une nouvelle pause pile à ce moment-là aussi…

Voir aussi : C’est si bien que ça WandaVision ?

Black Suit Loki GIFs - Get the best GIF on GIPHYPendant la diffusion de Loki, c’est le film Black Widow qui verra enfin le jour au cinéma ! Enfin, on espère et on croise les doigts très forts pour ça. En effet, le film est prévu pour une sortie le 7 juillet en France, et ce serait bien si les cinémas étaient rouverts d’ici là. Aux États-Unis et dans une grande majorité du reste du monde, le film sortira en simultané en salle (quand c’est possible) et sur Disney + (moyennant un petit supplément). C’est un bon plan qui se démocratise de plus en plus pour les studios, avec l’avantage d’assurer une date de sortie.

Le problème, c’est qu’en France, la chronologie des médias ne permet pas de sortir un film en même temps au cinéma et sur une plateforme de streaming… Très franchement, je continue d’être sceptique sur la protection des artistes comme ça, parce que ça va juste nous inviter à regarder des liens illégaux, comme pour Wonder Woman. Pour rester dans le thème Disney, c’est déjà ce qui se fait avec Raya, leur dernier film d’animation. Le film est déjà disponible sur tout un tas de site alors qu’il n’est pas sorti officiellement en France, Disney + se le gardant pour une sortie en salle. Pas sûr que ce soit un bon plan, surtout avec le confinement actuel avec plein de parents cherchant comment occuper les gamins ! La solution est simple :

Disney Movie Map GIF by Walt Disney Studios - Find & Share on GIPHY

Voir aussi : La phase 3 du MCU touche à sa fin !

Bon, après mon avis, hein… L’été sera en tout cas chargé pour les fans de Marvel : on enchaînera apparemment la série Loki avec le dessin-animé What if que j’ai hâte de voir ! En effet, ce dessin-animé proposera de suivre plein d’épisodes « one-shot » sur des personnages du MCU et la vie qu’ils auraient eu s’ils avaient fait des choix différents.

Tout ceci sent bon le multivers pour occuper tout l’été. Quand la bronzette sera terminée, nous aurons Shang Chi début septembre. Il est aussi prévu en salle, mais je sens le flop d’avance pour ce film ne proposant pas de suivre un personnage phare. Le nom ne dit rien à personne, le film sort à la rentrée, après une année et demi de situation sanitaire complexe… Je ne le sens pas trop.Meilleurs GIFs Hawkeye | Gfycat

La fin d’année reste chargée ensuite, avec Ms Marvel annoncée pour l’automne et suivie par la série Hawkeye – même si l’acteur étant dans la tourmente après des accusations de son ex-femme, je ne suis pas certain que la série soit franchement un succès. Tant pis pour lui, hein.

Début novembre, nous aurons le film Eternals et l’année se terminera pour le MCU avec Spiderman No Way Home annoncé pour le 15 décembre. Et là, vraiment, ça sent le faux pas de la part de Marvel.

Voir aussi : Spiderman Far from Home

The Falcon And The Winter Soldier Is Here! - The Honey POPAprès plus d’un an sans rien, on va nous gaver de séries et film, particulièrement à partir de l’été. Cela me fait très plaisir, mais je ne sais pas si le grand public va réussir à tout suivre. On verra bien, mais je crains l’overdose qui ne permet plus de tout apprécier… Je chipote, je sais, je vais me taire et savourer ! Ca devrait être bien, mais il va vraiment falloir se méfier des réseaux sociaux à nouveau je sens.

PS : hors Marvel, nous avons eu la confirmation également que Cruella sortira en salle et en streaming en même temps. Cela sent très mauvais pour les cinémas à la réouverture – je vois d’ici les tarifs prohibitifs à venir pour tenter de compenser les pertes… – et je sens que Disney finira par tout mettre directement en streaming en France ; tant pis pour les salles si l’on s’en tient à la chronologie des médias. Il n’y a pas qu’en France que ça risque d’arriver : Luca, leur prochain dessin animé, ne sortira pas au cinéma du tout et ira directement sur Disney + le 18 juin. J’ai très hâte de le voir déjà !

The Falcon and the Winter Soldier – S01E01

Épisode 1 – A New Order – 16/20
C’est un épisode introductif et il ne fallait de toute évidence pas trop en attendre. Côté personnages, je reste assez sceptique parce que je ne suis pas fan des principaux pour l’instant, mais je trouve qu’il y a de bonnes idées, notamment du côté de la fin de l’épisode. En attendant d’en voir plus, ça commence de manière plutôt solide, avec un budget qui promet déjà de belles scènes plus tard dans la série. Que demander de plus ?

Spoilers

Quelques mois après le retour d’un Steve Rogers bien âgé, Sam Wilson s’est vu proposer le bouclier de Captain America et Bucky doit s’adapter à sa nouvelle vie solitaire.

Je viens de voir un homme sur le pare-brise.

Oula, 50 minutes d’épisodes ? Nous ne sommes plus du tout habitués, je me sens décontenancé. L’épisode commence plutôt bien, avec Sam s’habillant et récupérant le fameux bouclier sur son lit, même s’il a l’impression de ne pas le mériter. Il ne l’utilise donc pas et préfère mener une mission « subtile » dans l’espace aérien tunisien : pour cela, il saute donc d’un avion avant de déployer ses ailes.

Pourquoi pas ? C’est étonnant comme début de série, parce que ça fait longtemps que nous ne l’avons pas vu en action ce héros, et j’ai bien l’impression qu’il n’a jamais eu la moindre mission solo avant. Là, il est là pour venir s’attaquer à des francophones luttant pour supprimer leur accent et qui ont pris pour cible un avion américain. C’est qu’ils ne sont pas très gentils les francophones.

Au moins, ça nous permet de découvrir une excellente scène d’action pour commencer cette série, et ça change vraiment de WandaVision : cette fois, nous sommes directement dans l’ambiance super-héroïque, avec des scènes incroyables à regarder. J’en oublie donc d’écrire une critique construite faute de notes, mais disons que Sam parvient à s’infiltrer dans l’avion sans le moindre souci, et qu’une fois que c’est fait, ça se tape dans tous les sens.

On a des balles de flingues qui ripostent, un héros qui a des gadgets cool et un bouclier qu’il forme avec ses ailes ou des plans qui semblent vraiment avoir été filmés au saut d’un avion. Il y a des caméras qui ne trompent pas ? Le script est improbable, mais ça fait une série d’action digne d’un film pour le moment.

Visuellement, c’est magnifique, ça explose de tous les côtés, il y a des balles tirées sur Falcon depuis une combinaison qui permet de voler, des hélicoptères qui explosent et sans cesse une menace de franchir les frontières de la Lybie. Et ça, ce n’est pas possible. Par chance, Falcon finit par trouver la solution pour sauver le capitaine américain qui avait été kidnappé dans le premier avion, mais c’est bien après cinq minutes d’action.

Et là-dessus, il n’y a pas à dire : le budget Disney fait vraiment la différence avec les séries de network – mais là, ils ont un budget de fou pour seulement six épisodes. Cela va être compliqué pour les autres concurrents de rivaliser avec un script pareil. Enfin, un script… L’idée est vraiment ici de nous faire une série d’action, hein. Côté scénario, c’est encore maigre : on retrouve ensuite Sam en Tunisie, attablé avec un certain Torres qu’on ne connaît pas il me semble, mais qui a un sourire tout sympathique. Il nous introduit quelques éléments d’intrigues avec un groupe terroriste qui veut abolir les frontières dans le monde et les scénaristes s’amusent bien avec des rumeurs sur Steve qui serait à surveiller le monde depuis une base sur la Lune.

Rapidement, pourtant, Sam se retrouve à faire un discours en l’honneur de Steve à Washington, et on ne sait pas bien ce qu’il foutait en Tunisie finalement. Pourquoi pas, hein ? Le discours de Sam ? Il nous permet de savoir que nous sommes quelques mois après Endgame et que Sam refuse le bouclier de Captain America. Définitivement.

Oh, c’est ce qu’on veut nous faire croire avec un bouclier mis sous verre et un Sam qui est remercié par l’armée pour ça. D’accord, mais bon, ce bouclier est une arme inestimable franchement… Qui peut croire que ça va être laissé dans un musée ? Et ce musée, c’est totalement une idée d’attraction pour les Disneyland, non ? Franchement, je vois bien une attraction « musée » comme le StudioTour Harry Potter. Il ne faudrait pas grand-chose pour me convaincre d’aller dans le musée en l’honneur de Captain America dans lequel Sam se déplace.

Même quelques mois après le retour de bien des personnes – Sam compris – sur Terre, on sent bien que c’est encore un peu le bordel, mais comme Sam reste dans un musée désert, on a du mal à saisir où on est exactement dans le monde d’après, comme dirait l’autre.

Ailleurs dans ce même monde où un filtre jaune dégueulasse semble être la norme, nous suivons Bucky assassiner des gens dans un hôtel. Oui, il semble être retombé dans ses travers, puisqu’il dit carrément « Hail Hydra », avant de tuer un pauvre innocent tremblant trop pour réussir à ouvrir sa porte de chambre d’hôtel. Le pauvre.

Tout ça n’est heureusement qu’un cauchemar, à moins que ce ne soit un souvenir. En tout cas, Bucky se réveille soudainement, et ça nous permet de découvrir qu’il s’est coupé les cheveux et dort au sol, sans lit. Pourquoi pas. On voit que je n’ai vraiment rien suivi à la promo de la série parce que je suis surpris de la coupe de cheveux de Bucky, non ?

En tout cas, ça lui va bien mieux… mais ça ne veut pas dire qu’il va mieux : il a toujours besoin de voir une psy, parce que quand même, il a une sacrée vie d’une centaine d’années, l’air de rien, et il a enchaîné les combats encore et encore. Bref, il se fait chier quoi, et il essaie de trouver une voie pour se repentir. On découvre ainsi qu’il a trois règles pour avancer dans une liste de repentance : rien d’illégal, pas de victime, et l’assurance d’assumer sa vraie identité de James Barnes.

En flashback, il s’attaque à une femme politique qu’il a aidé à obtenir du pouvoir en tant que soldat de l’Hiver. La série nous maintient quelque peu dans le doute : il assure n’avoir rien fait d’illégal quand on le voit pirater une voiture électrique, il assure ne pas avoir fait de victime, alors qu’il frappe un assistant et… Il est finalement bien le super-héros gentil que l’on va pouvoir suivre.

Il n’a pas forcément une vie qui va être super intéressante par contre : sa psy vérifie son portable pour constater qu’il n’a toujours pas de vie sociale. Il refuse de répondre à Sam, n’a pas d’ami et n’a de contact qu’avec sa psy. On nous laisse en tout cas croire ça, avant qu’on ne le suive rendre visite à un  certain Yori.

Je ne pense pas savoir qui il est, mais je vais avoir un vrai problème dans les critiques de cette série, parce que je n’ai jamais suivi ni Falcon, ni le Winter Soldier dans mes lectures de comics. En tout cas, Yori est un vieil homme bougon qui refuse de partager ses poubelles vides avec son voisin (Unique – c’est un nom bon pour les comics, ça, non ?) et qui force Buck à accepter un rencard avec une serveuse méga sexy dans leur restaurant favori. Yori a aussi un fils mort, mais nous n’en saurons pas beaucoup plus pour l’instant, parce qu’il ne sait pas comment il est mort. Ah.

Dans la soirée, Bucky se rend donc à son rencard et offre des fleurs à la jolie serveuse qui n’a pas tout à fait terminé son service. C’est l’occasion ensuite de découvrir qu’il a tenté les rencontres en ligne, mais qu’à 106 ans, ce n’est pas si évident de comprendre le monde. Tu m’étonnes. La serveuse est loin de savoir dans quoi elle s’embarque, surtout qu’il lui ment sur la raison pour laquelle il porte des gants.

C’est toutefois chouette de les voir ensemble et de les voir jouer à la bataille navale en mode jeu d’alcool. Malheureusement, la serveuse parle à Bucky de son passé, de ses parents (des questions plutôt banales) et… du fils de Yori.

C’est chouette de voir que Bucky passe du temps avec Yori d’après elle, mais il ne faut pas être un génie pour rapidement deviner que Bucky est juste coupable de la disparition de son fils. Et ça ne manque pas : le fils est l’homme qu’il a tué à l’hôtel, au nom d’Hydra, alors qu’il n’avait absolument rien fait. C’est si triste.

Pendant ce temps, en Louisiane, Sam rend visite à sa sœur, Sarah. Bon, il a une sœur et des neveux alors ? Ils sont toutefois quelque peu en désaccord sur le bateau de leurs parents pour le moment. En effet, Sarah gère les finances familiales depuis la mort des parents, et elle n’apprécie pas tellement d’avoir son frère qui vient faire de l’ingérence et lui proposer de l’argent. Il a l’air assez chiant, franchement, et je ne sais pas trop vers quoi se dirige la série pour l’instant.

Autant la première scène était prenante alors qu’on ne savait rien de l’intrigue, autant tout ce qui suit pour le moment est tout de même moins efficace. Je ne sais pas trop quoi penser de cette intrigue familiale, mais j’imagine qu’on la met en place pour qu’on s’attache au héros… et pour qu’il puisse avoir des neveux à aller sauver d’un grand méchant les ayant kidnappés ou quelque chose comme ça.

En attendant, Sam essaie de profiter de sa notoriété d’Avenger pour aider sa sœur à avoir de nouveau de l’argent… sauf que même si le banquier est fan de lui, ça ne fonctionne pas comme ça. Ben oui, il a un trou de cinq ans dans ses propres finances, et déjà avant ça, ça ne semblait pas brillant. Pendant ces cinq années, sa sœur a dû se débrouiller seule pour élever ses enfants et est apparemment devenue veuve.

Marrant, j’aurais cru qu’on avait vu son mari plus tôt pourtant. J’aime bien l’idée d’un impact financier sur la disparition pendant cinq années et l’idée que le monde a du mal à se remettre de cette crise sans précédent, mais je trouve tout de même que tout va un peu trop bien. Franchement, on peut facilement oublier le bordel que ça a dû être.

Le frère et la sœur rentrent donc bredouille, mais bon, pas d’inquiétude, Sam va à nouveau pouvoir faire du bénévolat : il reçoit une vidéo de Torres, son pote vu en début d’épisode qui n’est pas peut-être pas aussi tunisien que je le pensais puisqu’on le retrouve cette fois en Suisse. Remontant la trace du réseau terroriste, il s’est en effet retrouvé embarqué via une application digne de Pokemon Go dans un mouvement de foule bien étrange. Tous les gens suivent la main rouge et les sifflements d’inconnus pour finir devant une banque où les attendent des masques.

Ces masques sont distribués pile à temps pour que tout le monde en mette un au moment où la banque est cambriolée. Forcément. Torres est un personnage qui risque d’être sympathique, parce qu’il fait un chouette héros ici, à tenter d’arrêter le vrai cambrioleur. Le malfrat s’en tire malgré tout en lui cassant la gueule, mais au moins Torres peut le filmer et envoyer sa photo à Sam.

Le criminel est toutefois masqué sur la vidéo, alors il y a peu de possibilités de faire quoique ce soit pour l’instant ? De toute manière, leur appel en visio est interrompu par Sarah qui vient prévenir Sam qu’il doit absolument allumer la télévision. En effet, on y voit un énième homme politique annoncer que les États-Unis ont besoin d’un nouveau héros incarnant les valeurs de l’Amérique dans cette période sombre post-Endgame. Il leur présente donc le nouveau Captain America, un anonyme… blanc, évidemment ; et avec le bouclier remis par Sam en début d’épisode.

« Ah les bâtards » fut ma réaction à voix haute, parce que pas un instant je n’ai vu ce twist arriver, et j’aime énormément cette idée qui va permettre d’aborder de front le racisme, déjà sous-entendu lors du rendez-vous à la banque. C’est une excellente idée et ça fait un bon cliffhanger.

The Falcon and the Winter Soldier (S01)

Synopsis : La série va suivre la vie de Sam Wilson et Bucky Barnes après Endgame, et la vie y sera tout sauf normale…

Pour commencer, je suis impatient de voir ce que ça va donner cette série parce que j’adore les Marvel, mais il faut bien reconnaître que je ne maîtrise pas autant le personnage de Captain America et toutes les ramifications qui l’accompagnent que je ne maîtrisais les personnages de Wanda et Vision. Par conséquent, j’attendais un peu moins cette série, même si je mise beaucoup – peut-être trop – sur le personnage de Sam depuis sa dernière scène sur grand écran.

Je vois de grandes choses pour lui, mais je sais aussi qu’il ne faut pas que je sois trop impatient : les six épisodes de cette saison seront diffusés au rythme d’un par semaine, et on sait ce que ça veut dire ! Il va falloir patienter entre chaque épisode, et il va clairement falloir supporter les deux ou trois premiers épisodes qui ne feront qu’introduire des éléments.

Cela ne pourra pas être pire que sur Netflix, j’espère. J’ai soigneusement évité toute la promo pour ne pas être spoilé et ne pas trop en attendre, alors j’aborde la série sans avis sur ce qu’elle pourra être, si ce n’est une série entre le film d’action et l’intrigue buddies… quand ils se retrouveront, parce que je sens que ce sera pour la mi-saison. Je n’ai pas oublié The Defenders.

Voir aussi : Le récap avant The Falcon & The Winter Soldier

Bref, c’est bien beau de dire tout ça, mais il faut peut-être voir l’épisode maintenant ? Le monde entier l’a déjà regardé, en plus, j’en suis sûr !

S01E01 – A New Order – 16/20
C’est un épisode introductif et il ne fallait de toute évidence pas trop en attendre. Côté personnages, je reste assez sceptique parce que je ne suis pas fan des principaux pour l’instant, mais je trouve qu’il y a de bonnes idées, notamment du côté de la fin de l’épisode. En attendant d’en voir plus, ça commence de manière plutôt solide, avec un budget qui promet déjà de belles scènes plus tard dans la série. Que demander de plus ?
S01E02 – The Star-Spangled Man – 17/20
Je suis heureux de voir que le schéma de la série est plus rapide que ce que j’imaginais, mais quelque peu surpris de constater qu’on a un deuxième épisode très différent de ce qu’avait vendu le premier. C’est beaucoup plus captivant entre ce qui me concerne, mais ça créé un déséquilibre par rapport aux attentes et perspectives ouvertes la semaine dernière. Étrange, mais pas désagréable.
S01E03 – Power Broker – 15/20
Je n’ai clairement pas revu les bons films pour cette série, qui prolonge tous les opus auxquels j’ai le moins accroché apparemment. Les scènes d’action restent des spectacles d’action incroyables et on avance vraiment vite dans l’intrigue, puisque nous sommes déjà à la mi-saison. Tant mieux, d’ailleurs, parce que c’est bien, mais pas à la hauteur des films que je préfère dans le MCU.
S01E04 – The Whole World is Watching – 17/20
L’épisode prend tout de même son temps, mais il va crescendo vers des pistes que je ne m’attendais pas forcément à voir exploitées comme elles le sont ici. L’intrigue commence à révéler sa force de frappe et l’on voit de mieux en mieux vers quoi on se dirige, avec une fin dont le ton était plutôt inattendu en ce qui me concerne. Nous sommes loin de ce qu’était l’épisode 1 et je me demande quel degré atteindra la série d’ici sa fin.