Riverdale – S03E04

Épisode 4 – The Midnight Club – 16/20
C’est un épisode special auquel je ne m’attendais pas, mais ça marche assez bien ce côté parodique. La série se débrouille vraiment pour avoir les répliques les plus dingues et les moins crédibles du monde ; mais ça a l’avantage d’être très drôle à regarder au moins. Quant au cliffhanger, bordel, j’étais pas prêt. Cette saison va me refaire les abdos, je vous jure !

> Saison 3


Spoilers

That’s how it begins, Betty, the maddening obsession, with the roll of a dice.

J’ai un peu perdu l’espoir d’être à jour dans la série au 1er janvier, mais bon, je continue de regarder des épisodes pour le bien du podcast auquel je participe, parce que j’en parle à chaque introduction d’épisode après tout. On note que Netflix propose désormais de faire du speedwatching, et je trouve que c’est une bonne idée sur cette série.

Le seul problème, c’est que je veux écrire une critique, et si j’accélère trop, c’est infaisable. Franchement, il y a tellement de détails drôles. L’épisode reprend donc sur le G&G qui sévit à Riverdale, avec tous les adultes tentant de confisquer, en vain, les règles du jeu. D’après Jug, les adolescents comptent y jouer pour échapper à leur quotidien cauchemardesque. C’est clair, c’est un vrai cauchemar la vie d’un ado à Riverdale, c’est le mot que je cherchais pour décrire tout ça.

Contre toute attente, Hermione bannit le jeu après avoir reconnu qu’il s’agissait bien d’un jeu mortel qui avait mené au suicide de deux ados. Cela arrange les affaires de Betty et Jug qui poursuivent leur enquête, mais n’est pas une décision super rationnelle de la part d’Hermione. Tous les ados sont à présent encore plus attirés par le jeu.

Il faut toutefois savoir d’où il vient, et quand Betty apprend que sa mère y jouait à son âge, on se retrouve avec Alice qui accepte de tout expliquer à sa fille, pour la protéger. Ca va être long d’avoir le récit d’Alice, je sens. Oh, comme je ne me trompais pas en pensant ça… L’épisode propose alors… un flashback. Mais pas n’importe quel type de flashback : Alice raconte à sa fille son adolescence, et on se retrouve avec tous les adolescents de la série qui incarnent les parents lorsqu’ils étaient adolescents. Le procédé évite les recast, ça fait des économies.

Par contre, bonjour la prise de tête pour la critique. Le flashback commence donc avec Alice qui fait un test de grossesse et le raconte à Hermione dans les toilettes. Elles ne sont pas amies, puisqu’Alice est une Serpent et Hermione une catholique (comment ça, ça ne se met pas sur le même plan ?) mais Alice raconte tout de même à « Veronica » qu’elle pense qu’il s’agit d’un faux test de grossesse.

La mère de Josie s’en mêle et Penelope – la mère de Cheryl – débarque, avec une actrice qui s’éclate à jouer les bombes sexuelles dans n’importe quel rôle apparemment. Comme Penny est chargée de surveiller que toutes les filles ont le droit d’être dans les toilettes à ce moment-là et qu’Alice la déteste, ça en vient rapidement aux mains. J’ai tellement ri.

Pendant que les filles sont en train de se battre dans les toilettes, FP fait face à toute son équipe de sport qui lui demande de courir nu dans le lycée. Sans la moindre raison, Fredd débarque alors et lui assure que ce sera un moyen d’être très populaire auprès des filles, surtout que s’ils courent assez vite tout sera flou. Mais ? Lol.

Juste lol. Archie/Fred est donc à poil en train de courir dans le lycée, c’est parfait pour mon pari, non ? Il faudra que je vérifie si ça compte bien auprès des autres, mais la scène est tellement gratuite que je ne les vois pas me le refuser. Bref. Tous les adolescents se retrouvent donc en détention, et il est aussitôt clair que Riverdale nous fait une Breakfast Club. Allez, pourquoi pas. C’est répétitif et je me demande si toute l’intrigue G&G n’est pas juste un prétexte pour mettre en scène cet épisode.

C’est rigolo de voir Archie brun ou d’avoir certains looks clairement choisis pour les fantasmes des scénaristes ou de la fanbase – je vise particulièrement les filles et l’usage abusif des lunettes ou chemisiers. La détention se passe donc comme dans le film, avec une punition improbable et une journée complète de détention assez dingue du côté des horaires. Admettons.

Kevin débarque alors – enfin, Tommy pardon – et il a le rôle du petit-ami qui brise les règles. Ouais, Tom et Sierra, ça se faisait déjà à l’époque. Bon, autrement, Alice raconte à Betty absolument tous les détails de sa vie intimie (erk) ou, apparemment, les secrets de tous les adultes de la ville, à commencer par Fred, qui était déjà bien fade à l’époque. Ouais, les ados jouent donc à « Secrets & péchés », allez savoir ce que c’est, et racontent les problèmes de leur vie d’ados.

On se retrouve alors avec FP qui se fait battre par son père, Fred qui s’imagine déjà maire, ou Alice et FP qui s’engueulent devant les autres en balançant les horreurs des autres. Penelope ? Elle a été adoptée parce qu’elle était rousse et avait pour but d’être mariée avec son frère adoptif ensuite. L’inceste conduit à une bataille entre les deux filles à lunettes, parce que Penelope se défend en s’en prenant à la mère d’Hermione. Allez comprendre. Le combat leur offre trois samedis de détention de plus, et c’est ainsi qu’ils finissent par tous devenir amis. Quatre journées complètes ensemble à ne rien faire… tu m’étonnes.

C’est aussi comme ça qu’ils finissent par tomber sur G&G, parce qu’Hermione voulait récupérer un jeu confisqué par une prof dans un bureau. Quand ils le trouvent, ils ont déjà tous entendu parler de ce jeu, bien sûr. Il a sa petite réputation et déjà ses morts, mais qu’importe, les ados veulent y jouer. En fait, c’est pour ça qu’ils veulent y jouer.

Penelope ayant le livret de règles en main, elle met tout en place et est en charge de constituer les duos de jeux de rôles. Penelope s’arrange donc pour rester seule avec Sierra, histoire de nous faire comprendre qu’elle a peut-être les mêmes penchants que sa fille. Comme elle fait tous les duos, elle nous mixe les couples qui, de manière glauque à souhait, sont pour l’instant les mêmes que ceux de la série autrement. On se retrouve donc avec des ados qui sortent tous avec les exs de leurs parents ?

GLAUQUE. GLAUQUE. GLAUQUE PUTAIN. Heureusement que Penelope les sépare, même si ça ne change trois fois rien. Hermione se retrouve à flirter avec FP alors qu’Alice est aussi pleurnicharde que Betty et s’en confie à Fred. Putain, mais quelle horreur de se dire que tous les adultes ont flirté comme ça ensemble. La série empire son cas de minute en minute !

Ainsi, Alice et Fred ont eu une brève aventure adolescents, alors qu’Alice était enceinte. Bien sûr. Je laisse tomber, même si Betty gobe ça autant que ses cookies. Accrochés au jeu, les adolescents décident de se renommer le Midnight Club. J’ai tellement ri. L’épisode part un peu en vrille à voir tous les adolescents se prendre au jeu de rôle au point de se mettre des costumes et revenir régulièrement au lycée la nuit.

Finalement, le Midnight Club tombe sur un autre groupe de lycéens en train de jouer, histoire de nous ramener les pères de Kevin ou Reggie dans le game, quoi. Admettons. Tout ce petit monde est invité à une « Ascended night » où ils décident de se droguer avant de jouer. Bien sûr, Alice étant enceinte, elle ne se drogue pas, parce qu’il est évident qu’elle est une adolescente hyper raisonnable et tout, hein.

Putain, y a zéro logique ou sens, mais l’épisode en lui-même fait une plongée dans les années 80 sympathique avec des adolescents qui nous fait comme toujours une envolée musicale, pour le fun. Les dream warriors se retrouvent ainsi plongés dans une soirée entre musique, drogue et jeu de rôle, et bien sûr, ça commence à partir en vrille sérieusement. Alice se retrouve aux toilettes à cause de ses nausées, et elle découvre les toilettes du lycée pleine d’inscriptions lui conseillant de boire et choisir son destin.

Elle tombe aussi sur le fameux monstre du jeu, et décide de fuir, tombant sur le principal qu’elle évite à temps. Le lendemain, Alice est surprise de voir que personne n’est au lycée. Personne du jeu n’est là, et le principal non plus. Quand elle tombe enfin sur Hermione, elle apprend que le père de Fred est mort durant la nuit.

Euh ? Quel rapport ? À la rigueur, je veux bien m’intéresser au jeu qui a été mis en place par on ne sait qui, mais le grand-père d’Archie, je n’en ai rien à faire. Après l’enterrement, le principal n’est toujours pas de retour à Riverdale et Alice demande aux autres s’ils ont vu quoique ce soit, pensant à expliquer qu’elle était là au lycée cette nuit-là.

Elle ne le fait pas puisque Pénélope lui intime de ne rien dire… mais finalement, le principal est retrouvé mort au bout d’une semaine dans un placard du lycée. C’est con ! Il a évidemment les lèvres bleues et, comme Alice a vu les calices remplis la nuit de sa mort, elle confronte tous les ados qui étaient présents durant la nuit, essayant d’avoir la vérité ou d’aller au moins voir le shérif. C’est vain, tout ça. Les adolescents se débarrassent donc du jeu, contre l’avis d’Alice, et reprend sa vie sans jamais plus reparler du jeu à qui que ce soit.

On tourne en rond, du coup. Le Midnight Club est rapidement oublié, avec personne ne voulant se parler, les souvenirs étant glauques. Voilà, voilà. Ils savent qu’un d’eux est probablement un meurtrier, mais ils ne savent pas lequel. Et le pire, c’est qu’un d’eux voulait tuer un autre ado, pas le principal… Dans le présent, Alice est donc inquiète de voir sa fille se lancer dans l’enquête et la quête du jeu, parce que c’est un jeu dangereux qui provoque des morts en supprimant les limites humaines de la raison, de la logique ou de l’instinct de survie. Zéro crédibilité.

Betty explique donc à sa mère qu’elle a vu le Roi Gargouille elle aussi, puis elle reprend son enquête. Elle trouve ainsi les calices, cachés dans le lycée depuis tout ce temps, et se rend auprès de Jug pour lui raconter tout ce qu’elle a découvert. Oui, mais non. Jug est occupé à jouer à G&G avec Toni, Cheryl et d’autres serpents, dans le bunker dans les bois. J’ai tellement éclaté de rire : il est lobotomisé à son tour ! Au niveau 3, il espère bien pouvoir rencontrer bientôt le roi Gargouille. Mais comment les acteurs gardent-ils leur sérieux ??

Compteur d’Archie à poil : +1, sort of.

> Saison 3

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.