Riverdale – S04E12

Épisode 12 – Men of Honor – 10/20
Non, je ne veux pas descendre sous la moyenne, parce que je continue de regarder et que ça a toujours son côté addictif avec 150 intrigues qui n’ont aucun sens et continuent d’un épisode à l’autre, et parce qu’il y a toujours des moments qui me font rire ou me font dire que je vais y revenir encore. Mais franchement, ce n’est pas fou du tout et la qualité n’est plus là depuis bien longtemps !

Spoilers


This school is insane.

Un certain Ted Bishop recontacte Franck pour annoncer la mort d’un certain Greg. Tout ça se fait devant Archie qui apprend donc qu’il est question d’un ancien soldat mort. Mouais. Cette intrigue m’a totalement blasé, franchement, surtout quand ça mène à la révélation que Greg est finalement un meurtrier. Il a décidé de faire le ménage d’une boîte paramilitaire qui envoyait d’anciens soldats jouer les mercenaires aux quatre coins du monde.

Et Franck en faisait partie, tout comme Greg. Greg doit toujours en faire partie, en tout cas. Heureusement, super-Archie qui n’est plus un justicier oublie son portable et peut sauver la vie de son oncle. Yeah.

Oncle et neveu se rendent donc au commissariat pour parler de tout ça… mais FP n’intervient pas en tant que flic ; il intervient en tant qu’ex-chef de gang, avec des hommes de gang aussi. Tout ça n’a aucun intérêt ou sens, mais Greg finit donc en prison à menacer Franck malgré tout. On découvre ainsi que Franck a envie de se barrer loin, et je dis oui, même si Archie dit non.

Le problème, c’est que Greg s’est échappé en mettant à mal un des hommes du commissariat, alors FP a peur et prévient Archie. Par chance, Archie est un boxeur professionnel, donc quand Greg débarque derrière lui aux toilettes du lycée, il arrive à riposter. On a une jolie scène de baston entre les deux, et limite la série m’a paru avoir vachement augmenté en qualité.

J’ai dit « limite », on se calme, c’est juste que c’est agréable de voir Archie se fasse agresser gratuitement et balancer d’un bout à l’autre des toilettes. Kevin débarque alors quand son pote est mal au point et peut aider Archie à s’enfuir… avant de se faire mettre KO à nouveau. Bien joué, Kevin. Il n’y a absolument personne dans les locaux toujours bondés de la série, ce qui fait que Greg s’en donne à cœur joie en éclatant Archie encore et encore.

Alors qu’Archie est quasiment mort, son oncle débarque pile à temps pour le sauver. Zut. Tout peut donc se terminer de manière positive, avec Archie ayant de nouvelles cicatrices à présenter sur son visage pour la fin de l’épisode et la police qui fait enfin son travail. Soit. Je n’ai pas compris le coup de Greg arrêté dans le gymnase par FP pas en uniforme, mais je ne vais pas chercher plus loin.

Hiram et Hermione organisent un voyage à New-York, et ça tombe bien pour eux, parce que Veronica s’y rend justement aussi pour un entretien avec une fac. Mais attention, New-York est sa ville à elle, hein, pas à ses parents. Mais j’en peux plus. L’idée est d’introduire le spin-off Katy Keene, et franchement, je suis trop blasé pour avoir envie de regarder une série sur la meilleure amie new-yorkaise de Veronica, hein.

Surtout que bon, son introduction ne vend pas du rêve, on a deux adolescentes filles de riche qui balancent des fortunes dans du shopping horrible et parlent ensuite de mecs au comptoir d’un bar. Quelle meilleure solution pour présenter toute la vie de Katy et de sa mère malade ? Et Veronica est toujours en couple avec Archie, apparemment ? On n’a plus vu ça depuis un moment, peut-être même depuis plus longtemps que les abdos d’Archie, c’est dire ! Quelle saison qui n’a aucun sens !

Veronica rentre ensuite à Riverdale sans qu’on ne puisse voir le moindre entretien de fac, et il est alors révélé qu’Hiram a en fait un grand problème de santé. Il est malade et risque de mourir, mais ce n’est pas lui qui l’annonce à Veronica, c’est Hermione. C’est suffisant pour que Veronica décide finalement de reprendre le nom de Lodge et donc de lui pardonner tout le reste. Je ?

Du côté de Jug, on reprend cette idée d’un duel avec Bret, et ça se termine en duel à l’escrime, avec des seconds que sont Jonathan et Donna. Pas de bol, le duel d’escrime ne tourne pas à l’avantage de Jug. Par chance, toutefois, il y a trois manches : il perd la première, mais gagne haut la main la deuxième avec juste un coup de poing.

Il reste donc la troisième manche pour les départager : une partie d’échec. Par contre, le reste de l’école choisit clairement le clan de Bret. S’il perd, il ne sera plus un homme d’honneur et ça pose problème à toute l’école.

OK ? Pendant ce temps, le principal du lycée refuse de croire Alice quand elle assure que Betty n’y est pour rien dans la tricherie au quizz. Ben oui, normal en fait, quelle idée d’être aussi conne, Alice aussi. Ou Betty, au choix. Betty se retrouve donc punie, et ça arrange bien les scénaristes : elle est exclue de cours pour une semaine, pas besoin de faire semblant de la laisser aller en cours. Elle a aussi interdiction d’aller au bal de promo, mais ça, les scénaristes auront oublié d’ici là, et elle perd son titre de rédactrice en chef du journal du lycée qui n’a donc plus personne pour l’écrire puisqu’elle y était désormais seule.

Allez, l’avantage, c’est que cela laisse du temps libre à Betty qui décide de reprendre l’enquête sur le possible meurtre de Mr Chipping. Ah ben alors. Elle est aidée par Alice qui retrouve un rôle d’adulte, à peu près, et mène l’enquête avec elle. Elles interrogent ensuite la mère de l’élève qui aurait eu une liaison avec Chipping, pour savoir quoi en penser, et apparemment, elles ne savent pas quoi en penser.

Elles enchainent alors avec Moose qui revient encore nous faire un petit coucou, histoire de dire que Bret a une sextape de lui dans la chambre de leur fac. Ah. Betty est inquiète parce qu’il y a donc probablement une sextape d’elle et Jug aussi et elle fait sa nouvelle obsession de la retrouver, avec l’aide de sa mère toujours.

Merveilleux. Les deux se font surprendre, mais elles n’abandonnent pas si vite pour autant. L’avantage, c’est que Betty reste en contact avec Jug. Quand elle apprend qu’il y a une partie d’échec en cours, il est facile de trouver une fenêtre pour fouiller les affaires de Bret. Dans la cave, elle finit même par trouver des VHS, c’est merveilleux. Le problème, c’est que Bret a une alarme silencieuse (qui vibre ?) et lui signale la présence de quelqu’un dans la cave.

Il se précipite donc et tant pis pour la partie d’échec. Betty est fière d’annoncer à tout le monde qu’elle a trouvé des sextapes, il a toutefois une bonne excuse le Bret : ce ne sont pas des sextapes, mais les initiations des membres de sa secte. On retourne à la partie d’échec, et Jug décide alors d’en finir une fois pour toute avec ça : il fait exprès de perdre sa partie d’échec histoire de se débarrasser de Bret et de cette fac. Hein ?

Autrement, c’est le retour de St Clair dans la série ! Le presque-violeur de Cheryl débarque directement dans son club privé et papote ainsi avec Toni. L’avantage, c’est que maintenant Cheryl a Toni dans sa vie, et elle est capable de faire face à ce choc en s’en confiant à sa copine. C’est plutôt chouette comme scène. La scène suivante où Toni organise la vengeance de Cheryl l’est aussi, c’est plutôt drôle après tout ce temps de voir Nick être à nouveau rigolé. Vraiment, il y a du masochisme dans le casting de cette série.

Bon, ça vire à la catastrophe ce scénario par contre : Toni embauche Kevin et Fang pour chatouiller Nick après l’avoir dragué, et le filmer, et lui montrer cette guilitape au petit matin. Bien sûr, il n’y a pas de viol dans tout ça (après, l’agression est réelle quand même), juste des mecs qui se chatouillent. Et ça fait peur à Nick que d’autres gens voient la vidéo pour une raison ou une autre ? Je ne comprends pas, mais admettons.

Compteur d’Archie à poil : ALLELUIA les abdos d’Archie au sortir de la douche sont de retour !
Bon, on se calme, on est à +1 pour le compteur, mais c’est déjà ça – 88 fois en tout dans la série. En plus, j’étais à ça de compter la scène dans les toilettes parce que son t-shirt se soulève.

Riverdale – S04E11

Épisode 11 – Quiz Show – 10/20
Ah lala, ça n’en finit plus de n’avoir aucun sens et ça nous sort de nouvelles intrigues qui franchement me perturbent énormément parce que je ne sais pas comment ils peuvent en avoir l’idée. Je crois que certains scénaristes veulent concrétiser des fantasmes chelous, et c’est tout. Ou ils se droguent tous. Ou les deux. En tout cas, jamais une série ne m’aura autant questionné sur ce qu’il se passe dans les coulisses de la salle des scénaristes.

Spoilers


In other words daddy, our rhum war is back on!

Comme chaque fois que je reprends la série, ça fait deux semaines et j’ai tout zappé. M’enfin, sachez que ça y est, c’est l’hiver et ils ont tous la grippe, sauf Betty qui prépare son concours et Archie qui donne les outils de son père à son oncle. Soit. On en arrive carrément ensuite à Archie reprenant l’entreprise familiale ?

Je. Pff. Pourquoi est-ce que j’essaie encore de comprendre, hein ? Archie est tout content de voir son oncle reprendre une vie sociale et un travail, en tout cas. Celui-ci va jusqu’à organiser des soirées chez Archie avec tous les collègues, et tout se passe bien, et tout va bien, et tout est merveilleux… jusqu’à ce que le lendemain Archie apprenne que la société se retrouve à devoir travailler avec Hiram.

Archie s’y refuse – un sacré chef d’équipe avec sa veste de lycéen ! – mais ça ne plaît pas à tous les hommes de son entreprise d’apprendre que malgré les difficultés financières, Archie refuse certains contrats juteux. Tout cela vire peu à peu au drame, particulièrement quand l’oncle d’Archie vole de l’argent et que ça finit en baston avec celui de Kevin. Qu’est-ce qu’il fout là au juste ?

Allez, il démissionne et Archie finit par super mal prendre que son oncle vole de l’argent de l’entreprise, surtout que c’est à ses yeux comme avoir volé l’argent de son père. Il lui fait donc les mêmes morales que Fred et tente de rétablir la situation, mais c’est en vain : le père de Kevin n’aime pas le fait que Franck reste un employé de l’entreprise. Quant au gymnase, disparu. Ecoutez, ne cherchons plus.

Malgré l’épidémie de grippe dont il ne sera finalement pas du tout question dans l’épisode, ne vous inquiétez pas, Jug et Betty continuent de coucher ensemble. C’est l’occasion pour Jug d’oublier de se maîtriser et de révéler à sa copine qu’il a obtenu Yale. Oui, oui, il lui cachait. Et il lui cache encore que Bret l’a eu aussi, ce que ce dernier a bien plaisir à lui annoncer.

Celle-ci est donc encore plus motivée qu’avant à gagner son concours stupide, avec des questions de culture G pas si compliquées sur Murano, et d’autres beaucoup trop compliquées pour qu’on puisse en connaître la réponse avant la fin de la question. Pourtant, Betty y arrive. Elle est motivée plus que jamais à gagner, et elle va jusqu’à mener l’enquête sur Bret afin de découvrir qu’il a osé payer son entrée à Yale. Ouais, bon, un gosse de riche… Vu ce qu’ils font de Veronica, ce n’est pas surprenant.

Pour en revenir à Jughead, il découvre que le mystère qu’il a écrit pour sa saga ne plaît pas du tout aux autres auteurs de la saga. Il décide donc de demander conseil à Charlie pour avoir des idées de serial killers. Il n’en fréquente pas assez apparemment, mais c’est parce qu’il veut protéger Betty quoiqu’il arrive.

Quoiqu’il arrive ? Jusqu’à ce qu’il stresse et pitche cette histoire sous le nom de la Cagoule Marron qui est exactement l’histoire de Betty. Mais. Personne ne lit les journaux ? Personne ne sait ce qu’il se passe à Riverdale ? Au secours ! Pour se débarrasser de Betty et de sa rage stupide, Bret profite de cette occasion en or et nous permet une jolie dispute entre le couple phare de la série. Oups. Le pire de l’épisode n’est même pas là : Charlie enquête pour savoir ce qui fait que Betty ne puisse entrer à Yale et c’est… La Cagoule Noire !

Oui, oui, les gens qui éditent le bouquin de Jug, tous passés par Riverdale, ne savent pas ce qu’il se passe dans la ville, mais YALE le sait ? Mais… Betty est frustrée de le découvrir et elle va passer sa rage sur la tombe de son père. J’ai rarement autant ri que devant Betty explosant la tombe de son père au ralenti, et pourtant, il y a eu une fusée il n’y a pas si longtemps dans la série !

Bon, rapidement, Bret explique qu’il voulait juste déstabiliser Betty avant le concours, mais c’est mal la connaître. Betty est forcément excellente dans ce genre de domaine, surtout que Jug a fait en sorte de faire venir un recruteur de Yale pour la voir répondre aux questions à nouveau. Si Betty commence à stresser, elle peut encore compter sur sa mère pour faire de la merde : celle-ci propose ainsi à sa fille l’ensemble des réponses, dans une enveloppe.

Malgré tout, Betty peine à gagner et finit à égalité avec l’équipe de Bret, même si on nous montre bien que Betty et Bret sont ceux qui répondent le plus aux questions, et de manière correcte. Une fois à égalité, ce sont donc Betty et Bret qui doivent s’affronter en face à face. Betty remporte évidemment sur une question qui porte sur de la mécanique, histoire de nous rappeler que tout ça vient d’un comic à la base. C’est tellement n’importe quoi. Bien sûr, Betty révèle ensuite qu’elle n’a pas utilisé les réponses qu’elle avait à disposition, même si je n’y crois pas tellement. Cette idiote a réussi quand même à déchirer les réponses et à les foutre… dans sa poubelle.

Le plus drôle est encore qu’elle soit présentée comme un personnage intelligent, mais qu’elle soit surprise que quelqu’un fouille la poubelle de sa loge. Ou qu’Alice se fasse virer et en soit surprise, je ne sais pas trop.

Voilà donc en tout cas pourquoi Jug provoque en duel Bret, un duel selon les règles de l’université, en « mort subite ». Mais. Bon. Quatre semaines plus tard, Betty contacte Archie et les deux se retrouvent à flirter parce que Betty est inquiète de savoir que Jug ne reviendra plus. MAIS ?

Oh, autrement, les scénaristes se souviennent subitement de Kevin, qui se retrouve contacté par son ex mais le plante pour aller profiter de son plan cul Terry. Mais ? Qu’est-ce que c’est encore que cette intrigue mdr ? Terry s’avère finalement être un type qui a pour but de faire des sextapes cheloues entre mecs se chatouillant. Mais pardon, mais où vont-ils chercher tout ça ? C’est quel scénariste qui veut créer ses fantasmes hyper chelous comme ça ??

Kevin accepte évidemment, malgré son malaise, et se retrouve à se faire chatouiller par un type musclé et torse nu. Et non, ce n’est pas Archie, mon pari reste au point mort avec cet épisode. Finalement, Kevin décide donc de recontacter Fang, son ex, pour faire en sorte qu’il soit filmé lui aussi, parce qu’il y a de l’argent à se faire. Je. Pourquoi ? Le personnage de Kevin est tellement maltraité, je ne comprends même pas pourquoi l’acteur reste. Ce doit être du masochisme à ce stade.

Bien sûr, on continue aussi sur l’intrigue du rhum de Veronica qui s’associe à Cheryl, et pfiou, c’est lourd. Elles contactent le prof du lycée pour faire analyser leur création et prouver que « l’ADN du rhum est différent à 51% » de celui breveté par Hiram. L’ADN du rhum. On en est là. Ecoutez, moi, je veux bien un verre de rhum à ce stade !

Hiram non, en revanche. Il est plutôt furax de voir que sa fille a trouvé une solution, alors il organise une descente de police à la Bonne Nuit afin de mettre un terme à la vente de rhum illégale qui s’y produit. Et pour prouver la vente, les policiers ouvrent simplement une porte derrière laquelle se trouvent des bouteilles de rhum ? Cela ne prouve pas la vente, juste le stockage. Je suis sceptique de voir Hiram éclater les bouteilles comme ça.

Cela ne choque personne d’autre en tout cas, donc il faut trouver une nouvelle manière de vendre le rhum. Logique. Cheryl a alors la brillante idée d’utiliser le bordel de sa mère comme lieu où vendre le rhum. Qui paie le loyer depuis tout ce temps ? Pourquoi est-ce une bonne idée ? Pourquoi est-ce que la liste des clients d’un bordel voudrait se retrouver dans un club qui vend du rhum ? Aucune idée, mais il paraît que ça fonctionne.

Les filles se rendent alors compte qu’il va être compliqué de réussir leur terminale avec un club privé et un speakeasy à gérer en parallèle. C’est tellement ridicule, mais ça n’est que le début : Cheryl propose en effet d’aller au bunker pour réembaucher sa mère en tant que manager du club privé. Cela n’a aucun sens !

Et pour qu’elle ne soit pas reconnue dans ce plan qui fonctionne à merveille ? Penelope met un masque qui colle parfaitement à son visage et qui fait que TOUT LE MONDE la reconnaît. Mdr.

Compteur d’Archie à poil : le vide, le néant.

Bingo Séries #49 : 4 ans !

Salut les sériephiles,

Je sais ce que vous allez dire, il n’est pas normal que cet article soit encore écrit à la hâte il y a moins de deux heures alors que ça fait cinq jours que la grille pourrait être prête. Malheureusement, avec ces actualités, vous vous doutez bien que les journées ne sont pas vraiment reposantes, et j’ai eu besoin de faire un break de mon écran une bonne partie de l’après-midi pour me calmer.

De toute manière, la grille n’aurait pas été fun si je l’avais écrite en étant énervé, alors vous n’avez rien perdu au change. C’est parti pour une nouvelle grille, donc, et j’en oublie le point le plus essentiel : c’est l’anniversaire du Bingo, encore, déjà ! Enfin, plus exactement, c’est dans quatre heures qu’on pourra fêter les quatre ans du Bingo. Et pour cet anniversaire déconfiné, j’ai remis à zéro les thèmes, histoire qu’on ne soit pas trop dans la répétition !

N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article !

Pour rappel, vous trouverez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 avril au 7 mai 2021 ! Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.

N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.

Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.

Anniversaire du Bingo

Comme d’habitude, on commence cette grille anniversaire par un petit récapitulatif des points des éditions précédentes ! Ainsi, j’ai demandé sur Twitter quelques nombres entre 1 et 960, nombres correspondants aux divers points du Bingo depuis sa création (en vrai, 948 items différents depuis sa création, certains sont retombés deux fois… et même trois fois, maintenant !), et voici donc les quatre points que vous avez choisi, probablement sans même le savoir :

1. 364 – « Quelqu’un corrige quelqu’un d’autre: à la manière agaçante de tous les professeurs, on cherche quelqu’un qui corrige oralement (ou de manière manuscrite !) une faute d’orthographe, de prononciation, de vocabulaire, etc. Bref, on cherche un Ted Mosby ! » – Eh, c’était ma rentrée en tant que professeur, ça ! (grille 18)

2. 960 – « Un cliffhanger que vous n’aviez vraiment pas vu arriver : Merde, mais pourquoi est-ce que WandaVision est terminée ? J’espère que la prochaine série Disney + aura la même capacité à me rendre dingue et me décrocher la mâchoire ! Si vous êtes comme moi, ce point peut s’avérer particulièrement difficile parce que vous êtes habitués aux twists des séries… Mais même moi, je me fais avoir par certains rebondissements, franchement ; et je suis sûr que vous pouvez l’être, vous aussi ! Parfois, même, vous êtes surpris par tous les cliffhangers. Tant mieux pour vous : vous marquerez vite ce point ! Ne spoilez pas pour autant le contenu du cliffhanger, hein » – Pas hyper original ce choix de Laura, c’est répétitif du mois dernier ehe (grille 48)

3. 404 – « Un personnage avec plus de barbe que d’habitude : Le concept du movember ? Ne pas se raser de tout le mois. Il est hors de question que je le fasse (surtout que j’ai tendance à avoir la barbe qui vire au roux si ça pousse trop, HELP) donc je n’attends pas que votre personnage dise explicitement faire ce challenge… toutefois il doit être vu avec plus de barbe que d’habitude. Bref, nous cherchons un personnage qui déprime suite à une rupture et se retrouve en 24h avec une barbe de trois jours, ou un rescapé sur une île déserte qui ne peut plus se raser, un changement de look radical d’entre saison, etc. Un personnage avec plus de barbe que d’habitude, quoi. » – J’avais oublié l’existence de ce point, mais je le trouve sympa, c’est chouette de le retrouver (grille 20).

4. 500 « Entendre le titre d’une série dans un épisode : Le 179epoint a été choisi par TaniaJe vous laisse avec la description proposée à l’époque : « je n’arrête pas d’entendre des personnages me parler de « salvation » dans diverses séries alors ça m’a donné l’idée de ce point. ATTENTION, il ne s’agit donc pas d’un personnage disant qu’il va regarder la série, mais bien d’un personnage qui emploie le titre d’une série dans sa phrase sans avoir conscience que c’est le titre d’une série (ou en tout cas sans y faire explicitement référence). C’est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît, il y a quand même une série qui s’appelle Friends quand même. » Ouais, c’est tellement un copier-coller que je vous ai carrément laissé la répétition finale! » – INCEPTION ! Le 500e point était déjà un point du thème anniversaire, mais pour la deuxième année du Bingo. On y avait choisi le 179e point, qui est donc le tout premier point du Bingo à être joué une troisième fois. Joyeux anniversaire !

Anti…

Tequi a trouvé que c’était une bonne idée de proposer un thème qui permette de varier les points et les séries, alors elle était bien contente d’avoir ce choix. Voilà ce que ça donne :

  1. Une série parle d’un antidote : Généralement, un antidote, ça soigne un poison ; mais ça peut aussi être une métaphore (l’alcool devenant l’antidote aux déboires amoureuses et aux cœurs brisés par exemple). J’ai bien écrit que c’était à la série d’en parler, ça laisse donc la porte ouverte à toutes les possibilités : un personnage peut utiliser le mot, on peut en voir un sur une étagère d’une boutique ou dans un jeu vidéo !
  2. Un personnage utilise des antidépresseurs : C’est fou comme les premières idées qui me sont venues avec le mot « anti » sont liées à la médecine. Je vais tenter de compter sur Grey’s Anatomy pour ces points, logique, non ? Il nous faut donc un personnage qui utilise des antidépresseurs ; les placebos fonctionnent, mais pas les métaphores. Bref, il faut qu’il avale des pilules, quoi. Et ne reproduisez pas ça chez vous sans prescription médicale, hein.
  3. Un personnage se la joue antisociable : Tu perds ton sang froid ! Un personnage qui refuse de se rendre à une soirée ; un personnage qui passe sa journée enfermé chez lui sans voir personne (qui a dit confinement ?) ; un personnage d’adolescent qui s’isole au fond de la classe en refusant de parler aux autres et qui n’a pas d’amis… Le point s’interprète de plein de manières différentes, mais ça ne devrait pas être trop compliqué de le comprendre correctement et de jouer avec ça, je pense !
  4. Anticonstitutionnellement vôtre : Aïe, un personnage fait une action anticonstitutionnelle, voilà ce qu’il faut comprendre de ce point… Bon courage avec ce point ! Avant de vous déconnecter rageusement, pensez à toutes ces séries politiques sur les coulisses de la Maison Blanche et tout, je suis sûr qu’on peut trouver des choses anticonstitutionnelles. Pour se simplifier la vie, on va partir sur ce qui est reconnu comme anticonstitutionnel : les lois d’apartheid et séparations blancs/noirs sont donc anticonstitutionnelles, y compris si vous regardez une série où elles ne le sont pas encore. Bien sûr, ça marche aussi avec la fiction : des séries de science-fiction s’intéressent parfois à la construction d’une société, et tous les actes à leur encontre sont anticonstitutionnels. Et puis, de manière plus large, les attentats vont compter aussi. Avec ça, vous devriez trouver de quoi marquer ce point !

Sherlock

Parmi les exemples de points donnés par Gaëlle quand elle a eu le thème « série au choix » et qu’elle a pensé à Kaamelott, il y avait « trouver un personnage qui dise c’est pas faux ». Je ne veux donc entendre personne protester contre ces points, merci !

  1. Un détective privé à l’écran : Le personnage du détective privé n’est pas obligé d’avoir une réplique et il n’est pas forcément un personnage récurrent ou principal ; mais il est détective. Jusque-là, ça ne devrait pas être trop compliqué à trouver, il y en a plein les séries (et aucun dans nos vies, franchement).
  2. Un personnage à l’accent anglais : On ne retirera jamais à Sherlock son magnifique accent anglais, non ? On ne le retirera pas non plus à Fitzsimmons ou à tout un tas d’autres personnages de séries. A vous, donc, de trouver un acteur à l’accent britannique bien prononcé dans les séries que vous regardez. Je vous conseille Debris, mais on va encore m’accuser de ne pas être objectif après.
  3. Un personnage mort parle à ou est vu par un autre en vie : Je ne veux rien spoiler à Sherlock, mais le personnage des romans est tout de même connu pour être mort et avoir été ressuscité : mort parce que son auteur voulait conclure cette saga, revenu à la vie parce que les fans l’ont réclamé. Et ça, c’est un procédé qui existe encore aujourd’hui dans de nombreuses séries : beaucoup de personnages décèdent et sont encore présents dans les épisodes ou saisons suivantes parce que les personnages qui les connaissaient rêvent ou hallucinent. Parfois, ils ressuscitent, aussi. Et parfois, ce sont des flashbacks, mais attention, les flashbacks ne fonctionnent pas : il s’agit vraiment d’un personnage qui revient à la vie et/ou qui est bien mort mais que quelqu’un entend/voit. Les fantômes, ça marche ; même si ce n’est pas tout à fait ce que je cherche.
  4. Une référence à Sherlock Holmes : Élémentaire, mon cher Watson ; no shit Sherlock ; Baker Street… La référence peut être à la série britannique, aux livres, à l’auteur, etc. Vous allez voir qu’on va être surpris : il y a beaucoup plus de références à Sherlock que ce qu’on imagine ! Puis, bon, il y a une série Netflix sur le sujet qui vient de sortir quand même !

Télécommande

Un thème tout sympathique choisi par Melifog, et je l’en remercie parce que ça doit faire deux ans que tout le monde le boude ce thème !

  1. Un personnage utilise une télécommande TV : On commence assez simplement avec un personnage qui utilise une télécommande pour allumer la télévision. Ou pour l’éteindre. Ou changer de chaîne, changer le volume, etc. Simple, basique, ça va.
  2. Une télécommande pour un véhicule/robot : De la voiture téléguidée d’un personnage enfant à celle d’un scientifique qui manipule un robot à distance pour ouvrir un vaisseau extraterrestre susceptible de lui péter à la tronche, tout fonctionne. À vous de jouer, maintenant !
  3. Une télécommande vocale : Les fans de Charmed vont m’en vouloir parce qu’on en a une il n’y a pas si longtemps, mais l’idée est ici de trouver un objet qui fonctionne à commande vocale. Parce que techniquement parlant, la commande vocale, c’est la télécommande des flemmards. Combien de fois ai-je rêvé d’avoir les pouvoirs de Paige pour pouvoir faire venir à moi une télécommande posée trop loin, en plus ?
  4. Quelqu’un prononce le mot « télécommande » (remote control) : Franchement, à l’origine, je voulais faire un point sur l’usage détourné d’une télécommande en tant que micro ou sur quelqu’un tapant sa télécommande pour qu’elle fonctionne, mais je ne pense vraiment pas que ce serait un bon calcul sur l’avenir pour avoir des 20/20. Au dernier moment, je modifie donc ce point pour quelque chose d’un peu plus simple… mais pas forcément évident non plus. Et maintenant que j’ai fait ça, vous pouvez être sûr que personne ne parlera de télécommande, mais que tout le monde s’en servira comme micro. SUPER !

Actions

  1. Illustrer votre propre grille du Bingo Séries : Non, pas d’image de grille ce mois-ci, je suis trop en retard… et j’aime bien cette idée : je vous demande de créer votre propre illustration de grille. Ce peut être fait à l’ordinateur ou sur papier ; sur Bullet Journal ou sur feuille libre ; dessiné à la main ou constitué de photos imprimées ; sous la forme d’un calendrier de l’avent pour les gourmands ou d’un simple poster à cocher… Soyez créatifs et partagez vos plus belles créations de grilles du Bingo sur Twitter ou sur Instagram, avec le hashtag #BingoSéries (et mon @ pour que je partage svp ; @ShipouJG sur Twitter, @JomeTV sur Insta). Voyez ça comme un cadeau d’anniversaire que vous faites au Bingo 😊
  2. Voir un épisode anti-vous : Bon, il va être temps de sortir de nos zones de confort. Regardez donc le pilot d’une série que vous pensez que vous n’aimerez pas du tout ; ou un épisode supplémentaire d’une série que vous aviez détesté. Cela fonctionne aussi pour un rewatch si vous avez en tête une série que vous n’aviez pas aimé il y a quelques années et que vous pensez être capable d’aimer. De mon côté, ce serait donc un épisode d’une série type The Big Bang Theory ou Game of Thrones; ou genre un drama historique.
  3. Voir un épisode d’une série britannique : Je crois que j’étais parti sur quelque chose d’un peu trop complexe avec ce point, alors j’y reviens pour simplifier : n’importe quel épisode d’une série britannique fera l’affaire. Concrètement, ça me validerait aussi le point 18 parce qu’il y a un bon tas de séries britanniques historiques qui ne m’attirent pas du tout… Plus qu’à trouver une série dont je suis prêt à voir deux épisodes, même si je n’aime pas. Sur un malentendu, je pourrais me retrouver à être fan de The Crown ou Downtown Abbey. Pas d’obligation de combiner les points 18 et 19, évidemment.
  4. Utiliser une télécommande pour regarder une série (ou pour chanter un générique, allez) : Si vous êtes des adeptes des tablettes, ordinateurs ou smartphones, ça posera peut-être un problème, mais après tout, il y a encore des séries à la télévision, alors il suffira de l’allumer avec la télécommande pour regarder un épisode passant à ce moment-là. Les lecteurs DVD ou Blu-ray aussi ont des télécommandes. Ce point peut également fonctionner avec un rewatch, parce que bon, je vais être généreux, c’est un anniversaire après tout !

Le bonus geek : Joyeux anniversaire, il n’y en a pas au mois d’avril, histoire de nous rappeler qu’à l’origine, on galérait avec nos vingt points sans la moindre chance de leur échapper. Bon courage pour ce nouveau mois !

Vus cette semaine #14

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Lundi

The Rookie – S03E08 – Bad Blood – 16/20
La reprise se fait indépendamment d’un fil rouge, sur un épisode qui fonctionne bien indépendamment, mais manie assez l’humour pour qu’on ne s’ennuie pas non plus. Cela fait plaisir de retrouver les personnages après un mois, et je suis surpris de voir que nous n’en sommes qu’au huitième épisode de la saison. Il en reste quelques-uns à savourer finalement, c’est cool.
Charmed – S03E08 – O, The Tangled Web – 17/20
L’épisode parvient assez bien à trouver son rythme et son équilibre malgré un nombre important de sous-intrigues qui se mêlent toutes en une toile solide. L’épisode porte bien son titre, et il était agréable à regarder parce qu’on sentait bien que tout avançait, à la fois à l’échelle de l’épisode et de la saison. Que demander de plus ? Ah oui, je sais : une meilleure première scène…
Zoey’s Extraordinary Playlist – S02E07 – Zoey’s Extraordinary Memory – 16/20
C’est un épisode surprenant, parce que je ne pense pas que les scénaristes avaient prévu de faire une pause dans la diffusion de la série… mais si on met de côté ce point-là qui échappent parfois à l’écriture, surtout en période de pandémie, c’est un très bon épisode qui fonctionne bien et qui est chouette à regarder. Il m’a même fait chanter, ce qui n’est pas toujours le cas (je sais, c’est étonnant).
The Walking Dead – S10E22 – Here’s Negan – 16/20 – Épisode d’aujourd’hui
Bien que je n’aime pas la construction inutilement alambiquée de l’épisode, il faut bien reconnaître qu’il s’intéresse à personnage fascinant et à un acteur génial, alors ça passe tout seul. Du point de vue la continuité de la série et du futur du personnage, je ne comprends pas trop où va cet épisode, particulièrement sur sa fin. Du point de vue de l’intérêt de cette origin story, ça passe aussi bien aujourd’hui que ça ne l’aurait fait en saison 6 ou à n’importe quel moment, et ça, c’est une prouesse. Bref, je suis mitigé et pas mécontent que la saison se termine – même si ce fut rapide.

Mardi

Debris – S01E05 – Earthshine – 17/20
La série fonctionne vraiment toujours autant, surtout que l’on commence à comprendre que nous sommes au sommet d’un iceberg bien énorme. Il va falloir démêler peu à peu toute la mythologie de la cellule, partagée également par des divisions au sein des agences gouvernementales que nous observons. Chaque personnage a ses pièces du puzzle et j’ai hâte qu’on le reconstitue peu à peu.

Jeudi

Resident Alien – S01E07 – The Green Glow – 16/20
S’il y a des morceaux d’intrigues auxquels j’ai eu du mal à accrocher, je suis bluffé par tout ce qu’il se passe en un épisode, et par la fluidité avec laquelle ça se passe chaque semaine. C’est efficace et accrocheur, j’aime vraiment beaucoup comment la série a réussi à créer son univers et à être convaincante en si peu de temps. En plus, je pense qu’elle est aussi efficace en diffusion hebdomadaire comme je le fais qu’en bingewatching, et ça, c’est rare.

Vendredi

Manifest – S03E01 – Tailfin – 08/20
Oh bordel, cela faisait un moment que je n’avais pas autant ri devant un épisode – enfin, depuis mon dernier épisode de Riverdale quoi, mais le problème, c’est que ce n’était pas du tout volontaire de la part de la série là non plus. Plus on avance, moins l’intrigue n’a de sens et, en plus, elle est complètement éclipsée par des choix de réalisation plus que foireux et des trous béants dans l’écriture du scénario. Quelle déception !
Station 19 – S04E09 – No One Is Alone – 20/20
La série confirme que son meilleur duo est capable de choses grandioses dans une intrigue qui est déprimante à souhait, pleine d’espoir en même temps, et parfaitement maîtrisée de bout en bout. Je ne pouvais espérer meilleur épisode que celui-ci pour commencer à régler le cliffhanger de la semaine dernière, ô combien problématique pour la continuité de la série.
Grey’s Anatomy – S17E10 – Breathe – 19/20
Je refuse d’aller au 20, parce que pour la première fois, j’ai compris à quel point ça pouvait être gênant ces séries qui parlent de la pandémie alors qu’on la vit encore, mais vraiment, le mélange des émotions dans cet épisode était parfait et je l’ai vécu à fond, après l’avoir craint pendant un certain temps, puisque j’avais été spoilé d’une partie de ce qu’il allait se passer. M’enfin, j’ai eu ma part de surprise et d’espoir dans cet épisode, alors…
The Falcon and the Winter Soldier – S01E03 – Power Broker – 15/20
Je n’ai clairement pas revu les bons films pour cette série, qui prolonge tous les opus auxquels j’ai le moins accroché apparemment. Les scènes d’action restent des spectacles d’action incroyables et on avance vraiment vite dans l’intrigue, puisque nous sommes déjà à la mi-saison. Tant mieux, d’ailleurs, parce que c’est bien, mais pas à la hauteur des films que je préfère dans le MCU.

Challenge Séries 2021

Le Caméléon, une série d’actualité, finalement (The Pretender, #03)

Rien de plus cette semaine. 

> Vus en 2021