Ma première rentrée des networks (15/16)

Salut les sériephiles,

2011 Fall TV Calendar: Find Out Where Your Favorites Landed | TVLine
Alors, vous avez reconnu l’année ?

Ma schizophrénie commence à être totale avec cet article, parce que quand j’ai redécouvert ce que j’avais prévu comme thème, je me suis quand même exclamé, à voix haute : « oh mais c’est sympa, ça ». J’espère que vous en penserez autant ! Je suis beaucoup revenu au cours de cette saga d’articles sur tout ce que j’avais regardé ou fait en tant que tout jeune sériephile, à l’enfance ou en début d’adolescence…

Seulement, s’il y a bien un truc marquant en tant que sériephile, ça a été ma première rentrée des networks américains, c’est-à-dire la première année lors de laquelle je me suis décidé à laisser tomber la télévision pour suivre uniquement mes séries en streaming, puisque de toute manière, je n’avais pas de télévision : ma première année post-bac, celle où je faisais mes emplois du temps sur Excel.

Ma première rentrée des networks (2011-2012)

C’est une année qui reste gravée comme particulière, puisque pour la première fois, je collais à la diffusion américaine pour un tas de séries. Aujourd’hui, c’est devenu une vraie habitude de le faire et de suivre un épisode/semaine, au point que je suis progressivement en train de changer pour en revenir à ce que je faisais avant, faute de régularité dans mon emploi du temps. Cette année-là, j’entrais en prépa, je n’avais pas beaucoup de temps et je me mettais à tout planifier. L’avantage, c’est donc que j’ai un tas de souvenirs ! Voici donc ce que je regardais, jour après jour, en J+1… ou plus :

Fringe' Check-in: Season 4 (4x19) -

Lundi :

Fringe (Saison 4)Officiellement, la série était diffusée le jeudi soir aux États-Unis, donc le vendredi pour nous. À l’époque, j’utilisais encore suffisamment peu Twitter pour me permettre de me la garder de côté jusqu’au lundi midi où j’avais un emploi du temps merveilleux avec quatre ou cinq heures de pause entre deux cours, et toute la journée avec la même prof, ou presque. Autant vous dire que je savourais cette saison 4 chaque lundi midi devant mon repas, ça me faisait une véritable pause. Sur la fin de saison, j’avais même envie que le week-end se termine plus rapidement, parfois ! P.S : j’étais d’ailleurs sûr que l’un des deux allait mourir dans la scène du gif ci-dessus tellement j’étais à fond et craignais le pire !

The Walking Dead (Saison 2) J’ai rattrapé la saison 1 en fin d’année, puis la saison 2, jusqu’à me retrouver à attendre les derniers épisodes (peut-être bien à la fin de la saison de Fringe ?). C’est dingue de se dire que j’étais encore jeune et innocent à cette époque, je ne savais pas dans quoi je m’embarquais avec ce monument de l’ennui et des épisodes interminables !

How I Met Your Mother: Season 7, Episode 14 – «46 Minutes» Watch Online GIF  | Gfycat

Mardi :

How I met your mother (Saison 7)Pour le coup, ce n’était pas la première année que je suivais cette série au rythme américain, mais c’est l’année où je l’ai redécouverte. Je rentrais assez tard chez moi le mardi, et chaque fois, je commençais par allumer l’ordinateur pour regarder ces 20 minutes d’épisode, quoiqu’il arrive ! Je n’ai plus tellement de séries comme ça maintenant, où je sais que dès que j’ai une minute de temps libre, il me faut la regarder. Enfin… Agents of S.H.I.E.L.D faisait un peu le taf dernièrement, mais voilà. En tout cas, cette saison 7 d’HIMYM a relancé mon amour de la série et a recommencé à vraiment me faire rire après une saison 6 à laquelle je n’accrochais pas du tout.

Gossip Girl (Saison 5)Ah lala… J’avais adore la saison 1, mais je me suis arrêté en saison 2, parce que flemme, redondance, zéro cohérence. Cela ne m’a pas empêché de revenir pour la saison 5, parce qu’en mi-saison, Blair a fui son mariage pour finir avec Dan et que, ouais, c’est un couple que j’avais envie de voir. J’adore Serena, hein, mais comme il était facile pour moi de me projeter en Dan, j’étais content qu’il puisse être avec Blair. Bien sûr, la série n’en est pas resté à ce couple-là, mais voilà, son centième épisode m’a fait revenir (comme j’en parlais ici), et ensuite, je regardais chaque semaine en étant sur Skype avec mon meilleur ami de l’époque. Fou.

Season 1, Episode 01 – Pilot, Ringer Recap - Funny TV Recaps - Television  Episode Guides, Reviews, Summaries | Recap Everything

Mercredi :

Ringer (Saison 1) – Le retour de Sarah Michelle Gellar, enfin ! Et de Logan Echolls ! Bon. Tout ça pour ça. Les pires effets spéciaux EVER (sur le bateau là, mais quelle misère !), mais une série franchement sympathique qui aurait mérité une conclusion meilleure que ce qu’elle a eu. C’était bien la peine de passer du temps à la regarder…

Jeudi :

Il était temps pour moi de regarder les épisodes de début de semaine pas encore vus… Parce que je n’avais rien au programme et qu’il valait mieux me dégager du temps pour le lendemain. En réalité, je passais surtout mon temps à réviser le DS du vendredi…

Grey's Anatomy| Season 8 - Episode 14| All You Need Is Love|Lexie/Mark|  Moments ... | Gfycat

Vendredi :

Grey’s Anatomy (Saison 8)J’ai un attachement particulier pour cette saison ! La précédente était franchement décevante (et ça se voyait d’autant plus avec l’épisode musical putain), mais celle-ci… Comment dire ? Avec le concours de médecine se profilant, je trouve que la série avait retrouvé ses lettres de noblesse. J’aimais autant Jackson qu’April, Meredith parvenait à m’intéresser et je leur pardonnais même le fait que Lexie était inintéressante à ne rien faire dans la saison. Le dernier arc de la saison est l’un de mes préférés, même s’il culmine avec ce putain de crash d’avion et cet épisode final dont je ne me remettrais jamais. Tu ne fais pas ça comme ça, à la quinzième minute de ton épisode qui termine en plus sur le cliffhanger le plus naze (et ignoré ensuite…) de l’histoire. La fin me traumatise, la saison me plaisait bien… Et ma tradition du Grey’s tous les vendredis s’installait pour ne (presque) plus me quitter !

Private Practice (Saison 5)Eeeeet… je n’ai quasiment aucun souvenir de cette saison, sinon qu’un épisode a utilisé la chanson « Fires » d’Augustine, qu’Adison me soulait plus que jamais avec ses désirs d’enfant et mauvaises décisions et que les meilleurs épisodes de la série sont là, en mi-saison, avec Amelia et son « What do we want ? Drugs ! When do we want them ? Now. » OK, j’avoue, je ne me souviens que de l’intrigue d’Amelia qui m’avait estomaqué. J’adore tant le personnage d’Amelia grâce à cette saison…

Review: Once Upon A Time Seasons 1 and 2

C’est aussi l’année de…

American Horror Story (Saison 1) – Je n’ai rattrapé la série qu’à la fin de sa saison 2, parce que ça ne me disait trop rien de la voir à l’époque. Dingue de se dire qu’à ce moment-là, la série n’était pas encore une anthologie !

Desperate Housewives (Saison 8) – Aucun souvenir. Comme je suivais la série à la télévision française, je n’ai rattrapé cette saison qu’à la fin de la série en m’enchaînant tous les épisodes en un mois. Normal.

Once Upon a Time (Saison 1)Pourquoi suis-je passé à côté ? Le mystère va rester total… Est-ce que c’était grave ? Non. J’ai rattrapé les trois premières saisons en un mois, juste parce que je voulais voir le premier arc de la saison 4, puis je me suis mis à souffrir en regardant chaque épisode chaque semaine jusqu’à la fin, alors que la série périclitait…

Glee (Saison 3)C’est en décembre 2012 que je me suis décidé à rattraper Glee, si je ne me trompe pas. Je n’avais pas tellement aimé la saison 1, je m’étais arrêté en cours de route. J’ai repris sur ma deuxième année post-bac, parce que c’était parfait pour réviser en même temps cette série. En revanche, c’est sur cette saison 3 que j’ai commencé à vraiment m’investir dans les intrigues, parce que Naya Rivera, évidemment. Ma saison préférée reste toutefois la 4, même si ça n’a de sens pour absolument personne que je dise ça !

Community (Saison 3)Cool. Cool, cool, cool. À cette époque, je n’avais même pas conscience de l’existence de la série. Si j’avais su ! Je n’étais pas prêt pour la recevoir, en même temps, je ne regrette pas de l’avoir découverte une fois un peu plus vieux pour mieux la savourer et la comprendre.

Person of Interest (Saison 1)Ah, pour le coup, celle-ci je l’avais tentée en direct des USA… Et j’avais tellement détesté le pilot que je n’ai même pas tenté de voir le second. Ce pilot reste l’un des plus mauvais de l’Histoire à mes yeux, mais bon, la série a fini par me plaire beaucoup sur ses saisons 2, 3 et 5. Le même schéma que Fringe, donc.

 

Puis, bien sûr, je m’étais aussi fait un rewatch de Buffy, Angel et Dollhouse parce que pourquoi pas ! La conclusion de tout ça ? J’étais à jour partout et j’avais l’impression, aujourd’hui en y repensant, que je gérais bien mieux mon planning puisque je faisais plein de visionnage intensif de saisons complètes. Finalement, je me rends compte que c’est juste que je ne regardais que sept séries hebdomadaires contre plus de vingt ces dernières années. Peut-être que ceci explique cela. Oui, je tenais un planning bien plus rigoureux, mais il était aussi plus léger. Tout va toujours bien pour ma sériephilie, alors.

Les 5 showrunners dont j’attends le prochain projet

Salut les sériephiles,

Le TFSA de cette semaine ne sera donc pas en retard, parce que quand même, c’est pas mal de poster dans les temps parfois. En plus, cette fois, Tequi m’a mis dans une impasse car il n’y a clairement pas cinq showrunners dont je pense attendre la prochaine série. Et en même temps, en cherchant un peu, ça peut se trouver, je le sais. Tentons le coup, je me lance dans l’écriture de l’article sans savoir où je vais pour une fois.

Résultat de recherche d'images pour "how i met your mother"

  1. Carter Bays & Craig Thomas

Le duo est celui qui nous a fournit How I met your mother, alors évidemment que j’ai envie de les retrouver à la tête d’une nouvelle sitcom. Ils ont toujours été capables de me faire rire : je ne doute pas qu’une prochaine série de leur part sera capable d’en faire autant. Bref, j’aimerais qu’ils se remettent à produire une série qui donne vraiment envie de la regarder dès le synopsis. Et oui, je suis toujours partant pour un How I met your father. Plus les années passent, plus on peut le faire avec les enfants de Ted, en plus (OK, pour l’instant, ce sont des bébés, je sais).

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy"

  1. Shonda Rhimes

Si je suis parfaitement honnête, je n’avais pas pensé à elle immédiatement dans ce top, mais je voulais y mettre plus d’une femme quand même, parce que c’était beaucoup trop masculin. Et puis, la vérité, c’est que chaque fois qu’elle produit une série, j’y jette un œil. Je sais que je vais probablement être agacé et qu’on tourne en rond dans ses séries avec toujours les mêmes relations et schémas utilisés jusqu’à l’overdose… mais c’est plus fort que moi !

Résultat de recherche d'images pour "alias"

  1. JJ Abrams

Alias, LOST, Fringe, Person of Interest, Westworld, la liste de ses séries est longue et j’ai quand même tendance à les adorer à chaque fois. Ce n’est pas bien original de ma part, je le reconnais, mais il faut bien avouer que son travail est bon, même s’il a tendance à abandonner ses projets en cours de route pour aller bosser ailleurs et en créer d’autres. C’est un peu lâche, mais c’est comme ça que le business fonctionne après tout. D’ailleurs, c’est exactement pareil pour le suivant sur ma liste, qu’un bon nombre d’entre vous devait s’attendre à voir en premier dans cet article.

Résultat de recherche d'images pour "buffy"

  1. Joss Whedon

Buffy, Angel, Firefly, Dollhouse et plus ou moins Agents of S.H.I.E.L.D (dont il n’est que le producteur) ? Ce ne sont que des séries que j’adore et j’ai quasiment l’intégrale en DVD, sans compter les Avengers et ses autres films, évidemment… Pourtant, je ne suis que moyennement convaincu par son prochain projet pour le moment, surtout qu’il a connu un passage à vide Joss Whedon, me plaisant beaucoup moins dans la défaite lors de l’élection de Trump. Bon, en tout cas, je reste curieux de voir ce qu’il va faire maintenant et je sais que je regarderai quoiqu’il arrive !

Résultat de recherche d'images pour "agents of shield"

  1. Jed Whedon & Maurissa Tancharoen

Je les suis depuis tellement longtemps maintenant ! D’accord, je n’ai pas vu Spartacus, mais au-delà de ça, j’adore leur travail sur Dr Horrible, sur Dollhouse et sur Agents of S.H.I.E.L.D évidemment. C’est bien simple, tout ce qu’ils touchent se transforment en or et ils sont pour moi ceux qui sont restés trop longtemps dans l’ombre de Joss Whedon alors qu’ils sont géniaux. Ils sont géniaux à faire des séries, mais aussi à faire des vidéos sur Youtube à une époque ou de la musique en suite. D’ailleurs, Jed a enchaîné la fin de sa série avec un deuxième album, tant qu’à faire. J’ai très hâte de savoir sur quoi ils vont travailler après avoir géré pendant sept ans un projet dans lequel Marvel et Disney les a probablement bridés plus d’une fois sans que ça ne se voit jamais.

Bon, ben finalement, ça fait sept, même pas cinq. Pas si mal, non ? Et je n’ai même pas parlé de Damon Lindelof – parce que je n’ai pas vu son dernier projet, tout simplement…

Ce que c’est qu’une guest star, part. 2

Salut les sériephiles,

Cela fait longtemps, très longtemps que je n’ai plus écrit d’articles allant dans le lexique du sériephile, mais je sais que c’est une catégorie qui vous plaisait bien. Du coup, quand j’ai vu dans les recherches menant au blog la question « c’est quoi guets star » (la faute de frappe est dans la recherche), je me suis dit que c’était l’occasion de me retrousser les manches… avant de découvrir que c’était un article que j’avais déjà écrit lors de la mise en page.

Voir aussi : Ce que c’est qu’un(e) guest-star

Grosse utilité publique ce blog – mais j’en profite pour rappeler que c’est féminin (même si je ne suis pas le dernier à l’utiliser au masculin aussi, c’est censé être féminin). Ce n’était pas si clair la dernière fois que j’en ai parlé. Pour ma défense, c’est un article que j’avais écrit il y a deux ans. Pour m’enfoncer encore plus, j’avais déjà les mêmes exemples d’acteurs, ça craint, non ? Eh bien, pas forcément et je vais en profiter pour vous expliquer pourquoi.

Résultat de recherche d'images pour "britney spears how i met your mother"
Le premier exemple qui me vient en tête quand je parle de guest-star

Alors à quoi ça sert une guest star ? C’est tout simple : c’est l’apparition d’une star dans une série où elle n’a pas un rôle principal. Cela peut être pour un épisode (Leighton Meester dans The Last Man on Earth par exemple) ou pour quelques épisodes (Britney Spears dans How I met your mother, Billy Zane dans Charmed, etc.). Et ça sert surtout au marketing finalement : le but n’est pas le buzz d’un caméo, je l’avais déjà dit la dernière fois, mais ça permet tout de même de faire les choses en grand dans les promos, on le sait bien.

Parfois, la définition est un peu plus floue, parce qu’un acteur invité en guest-star pour un ou deux épisodes finit par revenir un peu plus, voire s’intégrer définitivement au casting de la série (une fois de plus, coucou Amy Acker, qui nous a fait ça dans la dernière saison d’Alias, dans une moindre mesure, dans Angel, évidemment, ou dans Person of Interest… Bref, c’est toute sa carrière qui est comme ça et elle ose encore dire qu’elle a « de la chance » quand c’est clairement du talent. Pardon, je m’égare totalement et j’oublie le but de l’article là).

Résultat de recherche d'images pour "amy acker alias"
Bon, elle est aussi guest dans McGyver (snif), Agents of S.H.I.E.L.D, plusieurs épisodes de SuitsHIMYM? etc.

Voilà, autrement dit, « guest-star » = un visage connu dans une série, et c’est tout. Pas compliqué, finalement. Mais les guest-stars pour qui ça se passe vraiment bien peuvent décrocher de plus gros rôles ou juste relancer leurs carrières (coucou Britney !). Finalement, si ce sont mes deux exemples à chaque fois, ce n’est pas pour rien : ces exemples sont marquants car ils sont la définition même de ce que c’est qu’une apparition de guest réussie : ça se retient, ça apporte de bonnes choses.

Pourquoi on l’utilise tant ? On le voit souvent dans les génériques de séries ou dans les crédits qui défilent au début des épisodes, ce qui fait que le terme s’est répandu assez vite chez les sériephiles. En français, on a plutôt tendance à lire « avec la participation exceptionnelle de… » et ça permet de comprendre pourquoi on lui préfère le plus court et plus rapide « guest star ».

Résultat de recherche d'images pour "grey's anatomy alyssa milano"

Et aujourd’hui ? Deux ans après mon premier article, la pratique est toujours aussi populaire et revient parfois en force pour des événements spéciaux, comme les épisodes de SuperBowl ou comme en septembre dernier où ABC nous a fait tout une affaire de sa semaine avec des guests venues du passé (par exemple, deux actrices de Charmed dans Grey’s Anatomy). On voit bien l’intérêt pour les chaînes d’avoir des guest stars, de manière à booster un peu les audiences.

Le terme s’est tellement popularisé qu’on le retrouve aussi parfois ailleurs : « guest star » est désormais utilisé dans l’univers des jeux vidéos, du sport (le catch notamment) ou même au cinéma ! Comme quoi, les séries, c’est pas n’importe quoi et ça influence vachement la culture populaire. En même temps, si vous êtes là, vous le pensiez probablement déjà.

Voir aussi : Le lexique du sériephile

Les personnages les plus cultes (2010-2019)

Salut les sériephiles,

Tequi aime décidément que je me retourne les méninges et que je souffre de me rendre compte que j’ai oublié des réponses en cours de route, mais voilà, le thème du TFSA de la semaine consiste à trouver les personnages les plus cultes des années 2010. Reste à savoir ce qu’est un personnage culte.

Résultat de recherche d'images pour "skye agents of shield"
C’est loin d’être évident et il y a des personnages que je trouve totalement cultes et incontournables… qui le sont pourtant.

Pour ma part, j’ai décidé de me concentrer uniquement sur les séries que j’ai regardées, alors exit Game of Thrones par exemple (de toute manière, choisir entre Daenarys et Jon Snow, ça aurait été compliqué). Ensuite, je me suis intéressé aux personnages auxquels je peux le plus facilement faire référence en étant compris sans avoir trop à expliquer à quelle série je fais référence ET/OU aux personnages que j’adore assez pour être capable de vous sortir certaines de leurs répliques. Cela limite pas mal les choix… mais tout de même ! Cela permet aussi de varier des séries du TFSA sur les séries les plus cultes… même si je dois vous avouer, parce que vous allez vite le voir, que j’ai un peu triché dans une de mes réponses !

Ah, et aussi, j’ai un peu trié par préférence parfois…

Résultat de recherche d'images pour "rick the walking dead"

  1. Rick (The Walking Dead) – Spoilers saison 9

Inutile de le présenter : tout le monde en a entendu parler de notre chasseur de zombies. Victime d’une apocalypse dès le début de la décennie, le personnage nous aura tous marqués. J’ai hésité à citer sa femme, personnage le plus détesté des dix saisons de la série (et de la décennie ? Peut-être pas), ou de son imblairable fils, mais s’il y a bien un personnage qui résume la série, c’est celui-ci. Ce n’est pas un hasard si les comics ont pris la décision de raconter toute l’histoire de Rick et si la série se concentre aussi sur son héritage maintenant que l’acteur s’en est allé pour trois films… Culte, je vous dis.

Résultat de recherche d'images pour "sense8"

  1. Lito le Drama Queen (Sense8)

Que seraient les années 2010 sans les memes, ces gifs qui tournent en boucle sur tous les réseaux et permettent tant de détournements ? Probablement pas grand-chose, parce que c’est quand même la meilleure invention de ces dix dernières années (enfin, ça existait avant, je sais bien, mais quand même, je vous assure que je ne fais plus la même utilisation des gifs ici que quand j’étais sur Skyblog, hein). Et du coup, le cri que pousse Lito en saison 2 est complètement, complètement, culte. Incontournable. Et génial. Eh, comme ce personnage, finalement !

Résultat de recherche d'images pour "tatiana maslany orphan black"

  1. Tatiana Maslany (Orphan Black)

Voilà, j’avais prévenu que j’allais tricher, mais comment voulez-vous que je choisisse un seul de ses personnages quand ce qui a rendu culte le Clone Club, c’est justement le fait que ce soit la même actrice qui joue chacun de ses personnages de manière aussi différente. Alison est pour moi aussi culte que Crystal, Rachel que Sarah, Helena que Cosima. Impossible de n’en choisir qu’une, je les cite toutes différemment selon les conversations. La performance est culte – les personnages le sont donc aussi, et c’est comme ça.

Résultat de recherche d'images pour "lexa life is about more"

  1. Lexa (The 100) – Spoilers saison 3

Ah Tequi va encore soupirer cette semaine (et vous aussi à force de me lire écrire ça, ça devient un running gag lassant), mais évidemment que je ne peux que parler de Lexa dans les personnages les plus cultes (pour moi) de ces dix dernières années. J’ai adoré le personnage dès son arrivée dans la série, j’ai senti arriver son flirt avec Clarke, j’ai aimé découvrir leur relation de couple, j’ai été traumatisée à sa mort. Le personnage est tellement culte qu’elle a fait renommer bien malgré elle le trope de la lesbienne morte en « code 307 », en référence à l’épisode de sa mort. Avant même sa mort, elle était déjà un personnage de ralliement pour toute une communauté. Elle restera l’un des plus gros gâchis de la décennie, tout en étant l’un des personnages les plus aboutis, l’air de rien.

Résultat de recherche d'images pour "olivia pope"

  1. Olivia Pope (Scandal)

Pour moi, s’il n’y avait qu’un personnage à retenir des années 2010, ce serait celui-ci, et pourtant, Dieu sait que la série m’a déçu année après année dès sa saison 4. Oui, mais voilà, la sonnerie si caractéristique du portable de Liv, son couple avec le président, ses discours interminables mais toujours parfaitement brillants, ses répliques à couper le souffle, la performance de Kerry Washington avec sa démarche iconique et surtout, surtout, le « it’s handled » ? White hats, gladiators, manteaux qui coûtent un smic ; Olivia Pope s’est imposée comme une référence pop-culture totalement inattendue, mais particulièrement incontournable ; souvent citée dans d’autres films et séries… Dingue !!

Résultat de recherche d'images pour "root person of interest"

J’espère que je n’oublie personne, mais je souhaite quand même citer Root, rien que parce que j’adore Amy Acker. Sinon, je sais déjà que je vais me mordre les doigts dès la publication de l’article parce que je vais me souvenir d’autres personnages… mais bon, je fais ce que je peux, j’ai rédigé sans prendre le temps de faire un brouillon ; c’est au fil de la plume !

Résultat de recherche d'images pour "margo the magicians feminism"
Margo’s my queen no matter what anyway