Vus cette semaine #16

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Lundi

Fear the Walking Dead – S06E08 – The Door – 16/20
Ah ben, j’étais impatient de retrouver la série, mais certainement pas pour un épisode comme celui-ci, que je ne sais pas comment noter. Le début de l’épisode était longuet et bavard. Le problème est en grande était trop prévisible et autour de personnages ne me captivant pas ou plus. Et partant de là, c’est trop long et décevant pour une reprise, avant que ça ne redevienne bien en cours de route avec une révélation que j’aurais dû voir venir.
Fear the Walking Dead – S06E09 – Things Left To Do – 20/20Épisode de la semaine suivante
Je ? Est-ce que c’était censé être la mi-saison ? OK, on n’a pas d’épisode la semaine prochaine, mais vraiment ça me paraît être une fin parfaite avant une très longue pause. C’est chiant ce covid qui détraque tout… mais je ne bouderai pas mon plaisir devant cet épisode qui était exceptionnellement bon et certainement très loin de ce que j’imaginais. Très, très loin. J’ai adoré à peu près chaque personnage et chaque twist de l’épisode, et c’est suffisamment rare avec cette franchise pour que ce soit souligné.
Charmed – S03E09 – No Hablo Brujeria – 16/20
Trois intrigues différentes abritent cet épisode et elles ne sont pas toutes d’un super niveau qualitatif. En revanche, elles avancent toutes dans une direction que j’aime bien, permettant à la fin de cet épisode d’être vraiment chouette à regarder et de promettre de bonnes choses pour la suite. Autrement dit, c’était une transition agréable à regarder. Enfin, quand ils n’abusent pas des filtres, bien sûr.
Zoey’s Extraordinary Playlist – S02E09 – Zoey’s Extraordinary Mystery – 18/20
C’est un épisode difficile à noter tellement le mix d’émotions qu’il provoque volontairement est difficile à appréhender. En tout cas, c’est une fois de plus un super épisode qui a quelques passages prévisibles, mais qui surprend à de nombreuses reprises, notamment dans ses choix de chansons. Et pfiou, la série parvient encore à viser juste et nous toucher en plein cœur avec certaines intrigues, c’est dingue, juste dingue.
The Rookie – S03E10 – Man of Honor – 15/20
La crédibilité et cohérence globale de l’épisode sont à remettre totalement en question, mais ça n’empêche pas cet épisode d’être un divertissement accrocheur et plutôt bien réussi. On a de l’humour, on a du drama et on a des personnages qui évoluent de manière sympathique d’épisode en épisode. Difficile d’en attendre plus d’une série procédurale à ce stade de sa saison, j’imagine.
The Nevers – S01E01 – Pilot – 19/20
Envoûtant est le premier mot qui me vient à l’esprit pour décrire cet épisode qui m’a aspiré dans son monde bien à part. J’y retrouve un paquet d’ingrédients que j’adore, mais ce n’est pas étonnant car le travail de Whedon est absolument partout dans cet épisode – y compris dans ses quelques défauts, du coup, faciles à repérer maintenant. J’ai adoré, même si la série possède vraiment des ingrédients qui ne sont pas faits pour moi, des petites longueurs et des sous-intrigues sur lesquelles il faudra que je revienne plus tard pour bien les comprendre. En tout cas, je ne suis pas déçu du tout de ce premier épisode après des années d’attente !

Mardi

Debris – S01E06 – Supernova – 17/20 – Épisode de la semaine précédente
Je continue d’être bien trop passionné par cette série qui possède tous les ingrédients que j’aime dans la science-fiction, avec des personnages que l’on commence à mieux cerner avec cet épisode. Il y a une intrigue plus large qui se dévoile peu à peu, et j’ai hâte d’en savoir plus sur la destination visée par la série. C’est intrigant et prenant, que voulez-vous ?
Debris – S01E07 – You Can Call Her Caroline – 16/20
Cet épisode est légèrement moins prenant, je trouve, mais c’est peut-être aussi parce que je l’enchaîne juste après le précédent qui avait de beaux moments de tension. Si l’intrigue m’a moins accroché dans cet épisode, elle n’en reste pas moins intéressante à suivre ; c’est juste que j’aurais aimé que plus d’attention soit portée au fil rouge. Malheureusement, ça ne peut pas être le cas à chaque fois, et il me faudra attendre impatiemment le prochain épisode, tout simplement.

Mercredi

This is us – S05E13 – Brotherly Love – 17/20 – En pause pour un mois.
L’épisode aborde des sujets bien complexes et, à vrai dire, trop complexes pour que ma critique les aborde tous et leur fasse justice. Parlons-en en commentaire, et en attendant, célébrons la fluidité d’écriture de cet épisode qui rend plus simple que jamais des sujets de société encore parfois tabous ou juste jamais exploités. Une belle performance d’écriture, donc, emmenée par des acteurs qui savent ce qu’ils font et sont toujours excellents.

Jeudi

Younger – S07E01 – A Decent Proposal – 18/20
Quel plaisir de retrouver la série après tout ce temps. Les personnages n’ont pas tellement changé et on les retrouve au cœur de dynamiques qui fonctionnent à merveille. J’avais peur de ne plus accrocher à la série, d’avoir mal vieilli sans elle ou de m’être trop détaché de ces personnages, mais c’est loin d’être le cas. Bref, je suis de nouveau à fond !
Younger – S07E02 – It’s the End of the World, Worm Girl – 14/20
Je ne suis pas tout à fait convaincu par l’écriture de l’épisode, et ça me fait mal de l’écrire, parce que j’attendais la série depuis un moment et parce que l’épisode n’est finalement pas si différent de ce qu’ils faisaient parfois les saisons précédentes… Je pense que ça serait mieux passé il y a deux ans, là, il y a déjà un décalage d’actualités. Ou alors, ce n’est que moi ? En tout cas, côté fil rouge, c’est toujours bien prenant, et c’est tant mieux !
Younger – S07E03 – FKA Millenial – 16/20
La série repart sous de meilleurs auspices avec cet épisode bien fluide qui sert de transition, je pense, entre deux états de son personnage principal. Liza n’est toutefois pas la seule au cœur de cet épisode, et les intrigues s’entremêlent de manière plutôt efficace, comme la série a toujours su le faire.
Younger – S07E04 – Risky Business – 18/20
Je retrouve bien plus l’humour de la série dans cet épisode, et c’est une excellente chose parce que j’avais peur que cette dernière saison ne retrouve pas ses origines. Alors certes, l’humour tourne beaucoup autour d’un seul et même sujet explicite, mais ça a toujours fonctionné avec ces personnages grâce à l’amitié très forte qui les lient. Et en plus, ça fait du bien de rire un peu en ces temps de pandémie mondiale.
Resident Alien – S01E09 – Welcome Aliens – 19/20
L’épisode prend son temps au début, mais on ne s’y trompe pas : nous sommes clairement sur l’avant-dernier épisode de la saison et tout s’accélère progressivement. C’est une excellente chose car la saison révèle bien toute sa construction. En revanche, certaines intrigues semblent presque bâclées alors qu’elles paraissaient importantes à l’origine, et ça m’a un peu décontenancé. M’enfin, de bons acteurs et une bonne histoire, ça me fait oublier tout le reste !
Resident Alien – S01E10 – Heroes of Patience – 19/20 – Fin de saison
S’il y a bien une scène qui m’a un peu décroché de l’épisode, tout le reste était sacrément pertinent et bon pour donner l’impression d’une conclusion rondement menée… sans pour autant retirer la perspective d’une saison 2 qui promet d’être aussi fun et réussie que la première ! La saison est menée de manière impeccable, les sous-intrigues sont terminées, d’autres sont prêtes à nous mener ailleurs et les personnages sont restés attachants du début à la fin, avec un humour et des répliques qui font toujours mouche. Bref, un vrai petit délice !

Vendredi

Walker – S01E08 – Fine is a Four Letter Word – 14/20Épisode de la semaine précédente
Si la série reste peu surprenante, je commence vraiment à me faire à ses personnages et à accrocher à certaines intrigues. Cette semaine, quelques effets spéciaux et un événement un brin dramatique suffisent ainsi à accrocher mon attention suffisamment pour que la note monte un peu quand même. Après, je vais lancer une pétition pour entarter toute la famille Walker, je crois.
Walker – S01E09 – Rule 17 – 10/20
Alors là, l’épisode est plutôt décevant à bien des égards, que ce soit concernant le fil rouge ou le développement de certains personnages. Pour une épisode censé être une pierre angulaire du récit, c’est tout de même bien gênant à voir et ça me paraît très mal écrit, parce que ça ne fonctionne pas comme la conclusion que ça se veut être.
The Falcon and the Winter Soldier – S01E05 – The Truth – 16/20
Sans trop de surprise, l’épisode prend le temps de mettre en place un tas de graines qui ne germeront que lors du prochain épisode. Je n’attendais pas autre chose, surtout que nous avons eu notre dose d’action tout de même cet épisode. Il y a beaucoup de conséquences à gérer après l’épisode précédent de toute manière, et ça se fait plutôt naturellement dans cet épisode qui, s’il bavarde un peu trop et ne donne pas tout à fait tout ce que je souhaitais, réussit bien me hyper pour la fin de la série la semaine prochaine.
Station 19 – S04E11 – Here it Comes Again – 17/20
Si l’épisode était plus classique cette semaine et continuait de jouer sur la tendance « miracle américain » que je repère beaucoup dans les deux séries médicales du Shondaland cette année, on sent qu’il continue également d’aborder des sujets importants et que le prochain sera à nouveau probablement très prenant. Qu’on ne vienne pas me dire que les séries devraient éviter le covid et les sujets d’actualité, parce que la qualité des intrigues qui le font cette année est glaçante. Et nécessaire.
Grey’s Anatomy – S17E12 – Sign O’ the Times – 15/20
Même si cet épisode rebondit sur le cliffhanger de Station 19, j’ai trouvé qu’il parvenait moins à prendre aux tripes – et ce n’est pas faute d’en montrer. On est finalement sur un épisode relativement classique de la série. Certaines scènes resteront marquantes et gravées en mémoire, mais elles ne concernent pas tellement les cas médicaux, juste la situation tendue aux États-Unis. Les scénaristes abordent avec beaucoup de recul l’actualité brûlante, mais ce recul était nécessaire pour que ça puisse être le reflet d’histoires vraies tout en permettant à tout un chacun de mûrir sa réflexion et grandir avec ces intrigues.
Big Shot – S01E01 – Pilot – 16/20
Plutôt une bonne surprise cet épisode ! Je m’attendais à une comédie au format 20/25 minutes et je ne me suis rendu compte qu’à la trentième minute que ce n’était pas le cas. C’est positif et bon signe pour la série, je trouve. Si elle ne révolutionne rien, elle est divertissante et sympathique. En revanche, après cet épisode, une chose est sûre : il va falloir qu’elle trouve son rythme et son public, parce qu’on oscille entre des moments très Disney Channel (d’accord, j’exagère) et d’autres beaucoup moins naïfs et plus modernes. C’est déstabilisant.
Manifest – S03E02 – Deadhead – 12/20
Ouf, la série m’a paru moins parodique avec cet épisode qui renoue davantage avec ce que j’avais apprécié les saisons précédentes. Après un retour raté, il est difficile de réussir à tout concilier, mais la structure de l’épisode correspond davantage à ce que j’en attend et les avancées m’ont paru moins risibles, les grosses ficelles étant justifiées au moyen d’Appels, comme la série l’a toujours fait, à l’exception du premier épisode de cette saison.
Manifest – S03E03 – Wingman – 13/20
La force de la série réside dans sa capacité à toujours réussir à tout relier et fait qu’elle reste agréable à regarder pour ça – ainsi que pour les puzzles que constituent les Appels des personnages. L’écriture des personnages n’est pas dingue, il y a des énormités… mais j’aime la fluidité avec laquelle tout est toujours connecté, ce qui fait que je lui passe plus facilement ses défauts. Quant aux cliffhangers, ils sont efficaces, tout de même.

Challenge Séries 2021

Dollface – S01E01 – Guy’s Girl – 19/20
Vraiment, parfois, je passe à côté de séries que je ne peux qu’adorer et je le sais… Mais cette fois-ci, je n’étais pas au courant du tout et je m’en veux d’avoir raté ça lors de la diffusion américaine. Cet épisode possède tout ce que j’adore, surtout du côté de l’humour absurde et des métaphores marrantes pour nous parler de ce que l’on connaît tous dans la vie. C’est excellent tout simplement.
Le ventre mou du Caméléon (The Pretender, #05)

J’ai vu aussi quatre épisodes de The Circle (bon, ça ne compte pas d’accord), deux New-York Unité Spéciale, le pilot du spin-off (AU SECOURS) et… sept épisodes d’une série radamanesque tunisienne. 

> Vus en 2021 

Résultats du Bingo Séries #47

Salut les sériephiles,

La nouvelle grille de Bingo Séries bat déjà son plein chez un peu tout le monde, mais moi, elle s’avère déjà un échec avec absolument aucun point validé depuis son lancement – les acteurs faisant les cascades eux-mêmes ou le sang ne giclant pas tellement, alors que vraiment, je pensais que ce seraient deux points validés d’avance. Comme quoi, ce n’est pas toujours évident.

Non, vraiment, le Bingo n’est pas toujours évident, et il n’est pas un long fleuve tranquille : on a parfois des surprises, comme avec la grille précédente que personne n’a terminé et qui était beaucoup plus difficile que je ne l’imaginais. La preuve avec mon score en berne lui aussi :

Février 2021 (2/4)

ncisedit | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirC’est la loose la plus totale : malgré une majorité d’épisodes vus diffusés en février 2021, je n’ai pas eu grand-chose qui se rapportait à ce mois de février. Je peux principalement valider le point sur le confinement, notamment avec NCIS qui l’évoque de manière implicite. Pour les jours de la semaine, j’ai un doute sur le samedi qu’il me semble avoir eu dans New-York Unité Spéciale, sans certitude. Je sais que j’ai entendu un « Saturday » quelque part, mais je ne l’ai pas noté. Je me compte tout de même le point, c’est trop la galère ce mois-ci. Les autres jours étaient dans Charmed (3×05), WandaVision (1×07), Resident Alien (1×02) et 9-1-1 Lone Star (2×04). J’ai eu plusieurs mardis et dimanches, d’ailleurs.

Jurons (3/4)

Ah Dani Clayton GIF - Ah DaniClayton VictoriaPedretti - Discover & Share GIFsJe pensais pourtant pouvoir avoir l’intégralité des points de ce thème, mais les jurons en langue étrangère m’ont fait défaut dans ce que je regardais. Il aurait été malin de ma part de rattraper Club de Cuervos pour avoir un « fuck » me sauvant totalement au milieu de l’espagnol, mais je n’y pense que maintenant. Par conséquent, j’ai fait sans, alors que ce thème commençait de manière bien rapide : un shit et un fuck dans deux épisodes de The Haunting of Bly Manor, un juron censuré dans Zoey’s Extraordinary Playlist.

Côte Ouest (4/4)

9-1-1 Lone Star GIF by FOX Nederland & België - Find & Share on GIPHYUn autre thème qui paraissait facile, mais qui m’a posé parfois problème : j’ai eu rapidement le nom de Los Angeles dans 9-1-1, mais il m’a fallu un peu plus de temps pour capter que les cartes postales de Buck fonctionnaient pour la vue sur la côte Ouest. À l’inverse, avec Charmed, j’ai validé le plan de la côte Ouest comme je l’imaginais grâce au QG des sœurs Vera. Avec les vues de Seattle de la série, j’ai également eu un monument emblématique. Ouf !

Resident Alien | Zinger - GIPHY ClipsBricolage (3/4)

J’imaginais que ce serait tout aussi simple, mais vraiment, cette grille était particulièrement redoutable le mois dernier ! J’ai eu un bon gros doute sur l’outil utilisé par le méchant de la saison dans Are you afraid of the dark ? (il faut que je reprenne la série d’ailleurs !), mais il me semble vraiment que c’était un marteau (je l’ai eu ailleurs au pire). Pour les autres points : une trousse à outils est brièvement aperçue dans Walker et Harry de Resident Alien bricole (avec un marteau d’ailleurs) dans l’un des premiers épisodes de la série. Au fond, tout ce qu’il me manquait, c’est l’appel à un ami pour bricoler, quoi.

Action (3/4)

yennerys - Tumblr blog | TumgirEt on termine cette grille avec les actions, sachant que bien évidemment, je n’ai pas pris le temps de faire le moindre DIY. Je m’en veux un peu, j’ai tendance à négliger ces actions « créatives » alors que ce sont mes préférées en général, même si j’ai deux mains gauches et que je suis droitier. J’ai bien pris le temps de remercier chacun d’entre vous pour les vœux d’anniversaire que je vous force à m’envoyer, couteau sous la gorge, et j’ai bien regardé une série en étant tournée vers l’Ouest, en prenant tout simplement un train allant dans cette direction. Malin, n’est-ce pas ? Il ne me restait plus qu’à pousser un juron devant une série, et ça, autant vous dire que ce n’est pas arrivé qu’une seule fois au cours du mois !

Bonus : Désespérant de valider le point « appeler un ami pour bricoler », j’ai décidé de le transformer en « un personnage voit quelqu’un bricoler », en espérant que ça me simplifierait le tout. Et effectivement, a posteriori, je me rends compte que WandaVision me l’a apporté, avec une vue d’un marteau à la télévision… J’ai autorisé que ce point valide l’utilisation du marteau, mais ça marche concrètement avec mon choix de point également.

Bref, je termine le mois avec 15/20, +1 point bonus. Ce n’est pas si catastrophique… mais vraiment, cette grille m’aura fait suer car je suis resté en-dessous de dix pendant un bon moment tout de même !

Sept clichés TV sur… Le Covid19 !

Salut les sériephiles,

Hier, je vous disais que je n’avais pas beaucoup de temps pour écrire mon article, avant de me lancer dans un verbiage de 1500 mots sur la fin de LOST. J’aurais mieux fait de me contenter de l’article prévu, mais le voici enfin ! Comme hier, il m’est partiellement inspiré par Geeleek et Morgane, parce qu’ils n’ont pas encore assez de séries parlant du covid19 à leur actif pour réussir à en faire un podcast de 42 minutes. Qu’à cela ne tienne, j’en fais un article de mon côté… Comme ça, il y aura un article sur mon blog quand ils se décideront à faire ce sujet de podcast, dans un an !

Bref, en attendant, il y a un certain nombre de séries de networks qui ont fait face à l’actualité et ont décidé de parler du covid19 dernièrement ; alors forcément, il y a déjà certains clichés qui ressortent. Sont-ils vraiment représentatifs de notre vie ? Pas forcément… Y aussi des trucs très américains. Ne vous inquiétez pas, c’est majoritairement sans spoiler ; je ne donne pas de détails explicites.

Voir aussi : Sept clichés TV sur le couvre-feu

Top 30 Greys: Season 11 GIFs | Find the best GIF on Gfycat

1) Les conversations en visio ont pris une place prépondérante dans nos vies, comme dans Grey’s Anatomy

S’il y a bien une série marquée par la pandémie cette année, c’est celle-ci… Mais outre l’hôpital qui est en manque flagrant de moyens et les patients qui tombent tous malades, ce qui est flagrant avec la série de Shonda Rhimes, c’est l’omniprésence des conversations en visio pendant une pandémie. Ce n’est pas vraiment une surprise : la série a toujours aimé les conversations téléphoniques en visio… mais là, ça devient carrément un incontournable. Et s’il est évident que oui, les conversations en visio se sont imposées pendant le premier confinement, je n’ai pas tellement l’impression qu’elles perdurent autant depuis. C’est donc à la fois VRAI et FAUX : de mon côté, je n’en fais pas beaucoup plus qu’avant, et je les privilégie toujours pour retrouver des amis habitant loin… En fait, j’en faisais déjà suffisamment avant pour que ça ne change que partiellement ma vie (cela dit, cette série aussi, le gif ci-dessus date d’il y a six ans !). Quitte à parler de cette série toutefois, et c’est un chouilla spoiler, soulignons tout de même qu’il reste dangereux de se servir des conversations en visio pour tenter de retrouver une vie sexuelle, même avec un partenaire de confiance. Personne n’est à l’abri de se faire hacker…

Voir aussi : Le coronavirus, la France et les séries américaines

torres & bishop | Ncis, Ncis funny, Ncis cast

2) On connaît tous quelqu’un qui a eu le Covid, comme dans NCIS

C’est valable dans à peu près chaque série de l’article, mais NCIS a marqué un coup fort dans son premier épisode traitant de la pandémie. Je n’en dirais pas plus, mais sans aller jusqu’à ce coup fort, il faut bien remarquer que depuis la reprise des séries de networks en novembre, on découvre de plus en plus de personnages dont la vie a été impactée personnellement par ce satané covid19. En même temps, c’est bien normal, et c’est un reflet de la société en 2020. De la société américaine, plus durement touchée que nous, oui, mais aussi de la nôtre. À mon échelle, j’ai de la chance de ne connaître que deux personnes qui sont passées par l’hospitalisation (et sans réa, en plus), mais ne nous leurrons pas : on connaît tous quelqu’un qui l’a eu, et tous quelqu’un qui a en plus subi une forme plus ou moins grave. C’est donc parfaitement VRAI.

Voir aussi : Bref, je suis cas contact Covid19

vic hughes on Tumblr

3) On porte le masque en toutes circonstances, comme dans Station 19

Les pompiers font du jogging dans des parcs municipaux en portant le masque, et ça me rend totalement dingue. Je ne sais pas si c’est une vraie norme aux États-Unis ou si c’est juste pour le principe de faire prendre conscience aux gens qu’il faut porter le masque partout, mais pour le coup, en tant que français, ce cliché est FAUX. Oui, il faut encore le porter dans la rue malgré le plein air, mais chaque fois que je croise un joggeur, il ne porte pas le masque et je mets une bonne distance entre ce joggeur et moi. Courir avec un masque, c’est bien compliqué, j’ai essayé pour choper mon bus (j’ai même réussi, d’ailleurs) et je ne recommande pas cette pratique. Du tout. D’ailleurs, le port du masque pour draguer comme le fait Vic ? Je n’y crois pas tellement non plus.

Voir aussi : Mais pourquoi les séries parlent-elles du coronavirus ?

Maybe Check In With The Captain First Amanda Rollins GIF - MaybeCheckInWithTheCaptainFirst AmandaRollins KelliGiddish - Discover & Share GIFs

4) Les masques sont mis n’importe comment, comme dans New-York Unité Spéciale

Si je ne recommande pas de porter un masque pour faire du sport, ça n’empêche que je fais partie des gens qui croient plutôt pas mal en la science et donc en l’utilité d’un port du masque, s’il est fait correctement. Sibeth avait raison : nous ne savons pas les porter. Combien de gens voient-on avec le nez sortant du masque, ou le masque sur le menton, ou le masque bien mis, mais réajusté à mains nues en permanence avant de se frotter les yeux, ou… ? C’est insupportable. Je ne suis pas un exemple parfait, je vous rassure, vous vous doutez bien que moi aussi j’ai des gestes foireux quand je donne sept heures de cours avec dans la journée ; mais il y a quand même des moments où ça ne paraît pas si compliqué de faire bien les choses. Dans New-York Unité Spéciale, on a toutefois un bon exemple de masques mis de manière parfaitement aléatoires. Les masques sont parfois là pour nous rappeler qu’il y a une pandémie, mais on ne sait pas trop ce qui motive les personnages à le mettre : ils peuvent marcher dans la rue sans masque et le mettre une fois qu’ils se séparent ; le retirer au beau milieu d’un hôpital, mais le mettre dans un restaurant et, très souvent, le retirer quand il y a besoin de parler. Mouais. Tout de même, je me dois de souligner qu’un épisode m’a fait mourir de rire : Amanda met son masque pour aller arrêter une nana, mais une fois celle-ci au commissariat, elle l’interroge sans qu’aucune d’elles ne portent de masque. Soit, il y a de la distance, n’est-ce pas ? Non : elle lui hurle dessus à deux centimètres de distance et, sérieusement, ON VOIT les postillons. Beaucoup trop drôle… D’ailleurs, elle a recommencé dans l’épisode de la semaine dernière dans un bar ! Malheureusement, ce cliché est principalement VRAI… PS : ne changez pas de masque dans un commissariat américain, ils s’en servent pour récupérer votre ADN sans votre consentement aha !

Voir aussi : Le Crève-coeur, une autofiction pour mieux comprendre le coronavirus ?

madison this is us | Explore Tumblr Posts and Blogs | Tumgir

5) On psychote sur l’état de santé des gens, comme dans This is us

Ce point précédent sur les postillons d’Amanda est assez révélateur de l’état d’esprit dans lequel on vit désormais nos vies : difficile de ne pas se sentir détraqué par la pandémie quand on regarde des films ou séries et qu’on repère toutes les situations à risques, non ? This is us rend bien compte de ce cliché parfaitement VRAI, avec des personnages qui n’arrêtent plus de se poser des questions sur les dates du dernier test ou la fiabilité des quarantaines des uns et des autres. Si ça paraît parfois un peu excessif dans la série parce que nous n’avons pas tout à fait les modalités (et facilité d’accès au test ?), c’est extrêmement réaliste de nous montrer cette peur insidieuse qui fait partie de notre quotidien. Et rien que pour ça, j’adore les séries. Par contre, les câlins à distance, faut vraiment calmer les américains.

Voir aussi : Alors, le coronavirus dans les séries, ça donne quoi ?

Season 4 Help GIF by 9-1-1 on FOX

6) On a de nouvelles routines plus hygiéniques, comme dans 9-1-1

Dans le même ordre d’idée, un certain nombre de séries nous montre bien l’invasion de gel hydroalcoolique et/ou de tests de température avant d’entrer sur un lieu de travail. 9-1-1 a fait un bon travail à nous montrer certaines routines concernant la maison, que ce soit se changer entièrement en rentrant d’un hôpital, se laver les mains chaque fois qu’on rentre ou se faire livrer les courses avec une bonne distanciation. Tous ces clichés sur les nouvelles routines et les protocoles sont VRAIS. On ne se rend même plus compte du nombre flagrant de nouvelles habitudes qu’on a, même si l’on n’est pas de ceux qui psychotent et même si l’on est une de ces personnes portant mal le masque (si c’est votre cas, remettez vous quand même en question svp, il y a des personnes à la santé plus fragile que la vôtre, soyez un peu altruiste ?). Quant à moi qui travaille dans un établissement scolaire, les protocoles sont critiquables, certes, mais le gel à mettre sur les mains de tous les élèves au début de chaque heure (minimum) suffit à souligner que si, si, on a de nouvelles routines, c’est bien VRAI.

Voir aussi : The Leftovers, ou la série qui nous préparait psychologiquement au Covid19 (sans le savoir)

Your favorite Brujas

7) La distanciation nous fait réfléchir différemment sur nos relations, comme dans Charmed

Rassurez-vous, la série ne traite pas directement du coronavirus… mais elle le fait à sa manière, avec un problème de magie qui impose de respecter une certaine distanciation. J’ai adoré ce twist, qui est une belle manière de traiter la pandémie en simplifiant très légèrement le tournage pour eux et en abordant certains points avec nous. Ainsi, les sœurs sont obligées de mettre en place de nouvelles routines pour ne pas se faire avoir par une distanciation insuffisante, ce qui est plus propice à l’humour qu’à la réflexion sur la pandémie – et puis, au sein d’une même maison, on a moins besoin d’une telle distance (quoique, il y a les cas contacts et tout). En revanche, là où j’ai particulièrement aimé le dernier épisode, c’est lorsque la série s’est mise à évoquer la difficulté d’une relation sociale (et pas qu’amoureuse, d’ailleurs) sans son aspect physique. Nous sommes des êtres qui avons besoin de relations physiques (et pas que sexuelles, hein), et c’était bien de le souligner au détour d’une ou deux répliques. Je sais que tout le monde n’y a pas forcément réfléchi, mais j’ai quand même envie de dire que c’est un cliché VRAI, parce que j’ai eu des conversations sur le sujet avec des collègues ou des amis.

Voir aussi : Sept clichés TV sur… le confinement

GIPHY's Most-Viewed GIFs of 2020. 2020… how do we even begin to describe… | by GIPHY | Medium

Et pour conclure l’article, difficile de ne pas souligner une dernière tendance de certaines séries, et particulièrement la franchise 9-1-1 en abusant un peu, qui est un cliché on ne peut plus VRAI : tout le monde s’accorde à dire de 2020 est une année de merde, qui ne peut pas devenir pire ou qui est un flou total car personne n’y a rien fait – ou y a fait la même chose tous les jours. Bref, il y a un impact psychologique de cette pandémie, c’est indéniable… même si moi, j’ai bien aimé quand même mon année 2020, sorry not sorry.

Voir aussi : Quel protocole sanitaire pour les plateaux de tournage de séries ?

Mes derniers coups de… #37

Salut les sériephiles,

Eh, joliment joué, Jérôme, pour une fois que tu tombes à peu près en milieu de mois pour la publication de cet article, tu débarques le 16 sur un mois de 28 jours, alors ce n’est plus tout à fait le milieu… Bon, c’est quand même mieux que le mois dernier où j’ai sorti l’article le 26, cela dit ! Trêve de blabla, à présent, je tente de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

Résultat de recherche d'images pour "are you afraid of the dark  gif curse shadow"

Coup de cœur : Ce pourrait être le même que le mois dernier, mais tout de même, je me suis dit que ce serait de l’abus de ma part. Par conséquent, je vais simplement faire du forcing en vous parlant à nouveau de Are you afraid of the dark?, même si c’est quasiment quotidien depuis dimanche. Il faut dire que j’avais beaucoup aimé les trois épisodes de la saison 1 et que cette saison 2 – qui sera deux fois plus longue – commence vraiment bien. Même que j’ai sursauté à un moment ! Concrètement, il s’agit d’un reboot de la série Fais-moi peur, où des enfants se réunissaient à minuit pour se raconter des histoires d’horreur… avec une fâcheuse tendance à les vivre également. Regardez ce reboot, il vaut le détour, on s’amuse bien, on frisonne un peu, c’est bien foutu !

Résultat de recherche d'images pour "gif kevin pearson"Coup de mou : J’accroche plutôt bien aux séries que je regarde en ce moment, mais le tout dernier This is us m’a déçu… Il était pourtant bien comme épisode, mais j’en attendais beaucoup plus, et après des semaines d’attentes, il n’a pas eu l’impact émotionnel que je souhaitais. C’est dommage, et ça en fait un coup de mou, même si l’épisode n’était pas catastrophique : ils nous ont habitué à beaucoup mieux.

Résultat de recherche d'images pour "gif wandavision sfx"Coup de poing : C’est donc ici que je vais recommencer à évoquer WandaVision ! Vous le savez déjà, j’adore cette série qui prend le parti de se moquer de la télévision, avec une parodie-hommage à un tas de sitcoms des années 60 à nous jours. Cela fonctionne à fond, et c’est une moquerie gentille qui sait de quoi elle parle… Difficile de ne pas adorer, donc, mais on est loin du coup de poing. Le coup de poing, ce sont les effets spéciaux impeccables et impressionnants de la série, avec parfois des scènes exceptionnelles. Le début de l’épisode 4, depuis le temps que j’attendais cette scène, franchement !

Résultat de recherche d'images pour "gif zoey playlist depressed"Coup de blues : Le mois dernier, je vous disais que les saisons allaient et venaient à un rythme super rapide en ce moment avec le covid et que je n’arrivais pas toujours à suivre. Ben figurez-vous que c’est encore le cas ce mois-ci. Ben oui. J’ai découvert que Zoey’s Extraordinary Playlist était partie en pause pour quelques semaines après l’épisode de mercredi dernier… et je ne suis pas d’accord. Idem pour NCIS, qui vient juste de revenir. C’est un enfer. En plus, Zoey va changer de case horaire pour son retour… et ça ne m’arrange pas, parce qu’elle sera désormais dispo le lundi (comme l’an dernier, donc) alors que je l’aimais bien le mercredi.

Coup de vieux : Pas encore ! Revenez dans quatre jours, j’aurais un an de plus au compteur, donc peut-être un peu plus de choses à vous raconter ici. Sinon, j’ai vu Palm Springs il y a deux jours, et je dois mal vieillir, parce qu’Adam Samberg que je ne supportais pas dans Brooklyn Nine-Nine au point d’abandonner la série m’a bien fait rire. Comme quoi…

Résultat de recherche d'images pour "gif riverdale season 4"

Coup de barre : Finirai-je un jour le visionnage de Riverdale ? Rien n’est moins sûr. Cela fait donc un mois et demi que je stagne à 19 épisodes d’écart avec la diffusion américaine, et ça me fatigue. Il faut que je me cale un aprèm pour en voir au moins six histoire d’avoir l’impression d’avancer, parce que là, c’est une course sans fin que je suis en train de me taper avec cette série. Et la qualité de la série… bon dieu, ça me donne envie de dormir à chaque épisode, c’est pour ça que je n’avance plus !

Résultat de recherche d'images pour "gif wandavision pietro"Coup de bol : Hey, je vais parler une seconde fois de WandaVision… mais comment ça se fait que jusqu’ici j’échappe aux spoilers ? Je ne comprends pas comment je peux passer au travers de certaines révélations absolument dingues qui sont faites alors que je vois chaque épisode limite le lendemain de sa diffusion. C’est fou. Je pense qu’ironiquement, ça a à voir avec mes journées de 7h au collège le vendredi, parce que c’est clair que sur place, j’ai peu le temps de regarder mon portable (déjà que je le regarde aussi peu que possible de manière générale avec le mode silencieux). Je vous rassure cela dit : cette semaine, ça ne sera pas possible pour moi d’attendre le lendemain, puisque je ne suis pas dispo samedi…

Résultat de recherche d'images pour "gif tarlos"Coup de gueule : Eh, je vais me calmer avec la gestion du covid et plutôt faire un coup de gueule contre la FOX, une fois de plus. Il va bien sûr être surtout question de la franchise 9-1-1, parce que vraiment, le gaybait devient insupportable. Entre un personnage dans la série-mère dont on nous fait cultiver l’impression qu’il pourrait être bisexuel – voir gay refoulé depuis toujours – pour finalement nous faire comprendre que non, l’intrigue prévue est toute autre (!) et le couple gay de 9-1-1 Lone Star qui est mis en avant dans chaque promo de la saison 2 pour voir plein de scènes finalement charcutées lors de la diffusion (alors qu’on les a vues dans la promo, comme ce gif juste ici, allô ?)… on se fout de notre gueule. Et ça me soûle, on vous voit, les dirigeants de la FOX !

Résultat de recherche d'images pour "gif svu season 22"Coup de tête : Ce mois-ci, j’ai donc pris la décision de me mettre un peu plus sérieusement à New-York Unité Spéciale. J’avais déjà vu une partie de la saison 21, mais pour la saison 22, ma curiosité était titillée : la série aborde à la fois le covid19 et le mouvement #BlackLivesMatter. Autant le dire tout de suite : je vais regarder toute la saison je pense, car j’ai beaucoup accroché… Je n’ai pas trop envie d’en faire un article par épisode tout de même, donc j’en parlerai plutôt en fin de saison, mais elle vaut le coup, j’aime beaucoup le traitement de l’actualité qui est proposé – même s’ils me font criser sur le port du masque parfaitement aléatoire tout au long des six épisodes. Et puis, OK, je ne la regarde pas tout seul, ça aide aussi.

Résultat de recherche d'images pour "gif ncis season 18"Coup tordu : Humph, attention, ce coup implique de gros spoilers sur la saison 18 de NCIS. Concrètement, après des mois à nous faire un flashback interminable et pas si intéressant que ça, la série revient et aborde enfin la pandémie mondiale… pour mieux nous balancer en 2021 sans nous parler du tout de la manière dont les personnages ont vraiment vécu la quarantaine ? Et elle revient pour un épisode avant une nouvelle pause ? Et Maria Bello va bientôt partir, en plus ? Et pour couronner le tout, les scénaristes tuent hors-écran un personnage secondaire très peu vu dans la série (mais important tout de même), juste histoire d’avoir une victime du covid dans les proches de nos personnages ? Pardon ? J’ai vécu tout l’épisode comme une suite de coups tordus, franchement.

Coup de pub : Ils n’en ont pas vraiment besoin, mais Disney + va être à l’honneur pour mon coup de pub. Dans trois jours, ils sortent en effet un film pour enfants – Flora & Ulysses – qui a la bonne idée de réunir Alyson Hannigan et Dani Pudi au casting. J’ai tellement hâte de voir ça, ça va être marrant !

La semaine prochaine, la plateforme s’agrandira également avec l’arrivée en France de « Star », une nouvelle partie du catalogue qui devrait être tout de même intéressante en réunissant une grande partie du catalogue ABC (le Shondaland, donc, mais aussi LOST ou Desperate Housewives), mais aussi quelques productions françaises pour respecter nos lois… C’est le retour de Fais pas ci, fais pas ça et des Bracelets rouges sur une offre de streaming à laquelle j’ai accès, je suis heureux !

Résultat de recherche d'images pour "gif charisma carpenter angel"Coup de grâce : Après mon article sur le Whedongate il y a quelques jours, le casting a continué de se manifester sur les réseaux sociaux pour apporter son soutien à Charisma Carpenter. Cela fait super plaisir, qu’il s’agisse du Trio de la saison 6, des scénaristes – Marti Noxon a tourné le dos à Whedon sur ce coup-là, je ne m’y attendais pas du tout et ça m’attriste vraiment d’avoir confirmation qu’il est un connard si même elle s’y met – ou de David Boreanaz, qui m’a fait mentir à téléphoner à Charisma Carpenter dès la parution de son témoignage et à ne tweeter que quelques jours plus tard… Par contre, Nicholas Brendon est vraiment le coup de grâce : après être tombé à cause de verglas, si j’ai bien suivi, il se retrouve à devoir subir une intervention chirurgicale. Du coup, il demande un délai avant d’en parler, ce qui est bien compréhensible de toute manière (faut encaisser la nouvelle et il a lui-même été condamné pour avoir menacé sa compagne avec un couteau)…

Résultat de recherche d'images pour "gif his penis got diseases buffy"… mais il le fait en précisant qu’il a l’anus et le pénis paralysés, lui donnant constamment envie d’aller aux toilettes sans savoir vraiment si quelque chose est en train de sortir ou non. Beaucoup trop d’informations, mec. J’étais mort de rire, mais vraiment, c’est un coup de grâce parfait.

♫ His penis got diseases from a Chumash Tribe ♫