Sept clichés TV sur… la télévision !

Salut les sériephiles,

Mieux vaut tard (et nocturne ?) que jamais : voici l’article du jour du vendredi 29 avril. Et comme on approche à toute vitesse de la fin du mois, je me suis dit que ça serait pas mal de publier un autre article mensuel, celui des sept clichés, qui me confirme en plus que je n’ai pas vu le mois filer, une fois de plus.

Quoi de mieux pour boucler ce mois que d’enfin parler des clichés TV concernant… la télévision ? Il y a de quoi faire !

Watching Football This Is Us GIF - Watching Football Family Time Watching TV - Discover & Share GIFs

  1. Quelque chose empêche toujours de regarder tranquillement la télévision comme dans This is us

C’est le premier point qui me vient en tête quand on parle de télévision au sein de la télévision : un peu comme avec le cinéma, s’il y a un personnage qui essaie de regarder la télévision dans une série, vous pouvez être sûr que quelqu’un ou quelque chose va essayer de l’en empêcher. Les enfants qui se lèvent toute la nuit et empêchent le père de regarder son match, c’est une chose. La cassette VHS sur laquelle le film était enregistré a été effacé en est une autre. Le tremblement de terre, l’apocalypse ou l’incapacité à retrouver la télécommande aussi. Bref, il y a toujours quelque chose pour empêcher un personnage de regarder tranquillement la télévision. Et vous savez quoi ? J’ai de plus en plus l’impression que ce cliché est VRAI parce que j’ai parfois du mal aussi à pouvoir regarder ce que j’ai envie !

Charmed : top 10 des meilleures punchlines de Phoebe Halliwell

  1. La télévision est un fond sonore comme dans Charmed

C’est plus rare, mais il y a quelques épisodes de cette série dans laquelle la télévision est allumée pour servir de fond sonore. Que ce soit les informations pour accuser Phoebe de meurtre, la météo pour la boucle temporelle ou simplement de la neige à l’écran pour que le démon de l’électricité attaque les sœurs Halliwell, la série a prouvé maintes fois que la télévision pouvait être un fond sonore. Difficile ici de ne pas reconnaître que oui, c’est une possibilité, ce cliché est VRAI. Je suis bien du genre à me faire un rewatch en bossant ou à lancer une série procédurale en mangeant, après tout.

Les binge-watchings entre amis – Just One More Episode

  1. Les soirées TV sont traditionnelles comme dans How I met your mother

Tous les ans, les personnages se regroupent pour le Super Bowl ou pour une soirée Star Wars. C’est régulier, c’est un rituel, ils n’ont aucun mal à le faire apparemment et tout s’y déroule toujours comme attendu – ou quand ce n’est pas le cas, ça termine bien. Et ça, pour le coup, c’est un cliché que je trouve hyper frustrant, parce qu’il est FAUX. C’est mission impossible d’avoir ce genre de tradition une fois adulte, parce que tout le monde a ses impératifs et galère. Ou alors c’est juste moi… J’ai bien tenté, mais ça a toujours été un échec.

Top 30 I Like Your Face GIFs | Find the best GIF on Gfycat

  1. Les personnages sont fans de séries TV comme dans Community

Abed évidemment ! Comment ne pas le citer dans un article sur la télévision ? Cela fait toujours plaisir d’être représenté à la télévision ; alors voilà, ce cliché est VRAI. Bien sûr qu’il existe des fans de séries télévisées qui se font des bingewatchs assez régulièrement et qui parlent de télévision non stop. Vous avez vu sur quel blog vous êtes ? Je ne pouvais pas y couper, pour une fois qu’un personnage me ressemblait vraiment. Cela dit, il n’y a pas qu’Abed pour être fan de séries, je n’oublie pas Rebecca, Kate ou Kevin Pearson…

  1. 8 Things To Know About American Horror Story: Cult, From Killer Clowns To Crippling Paranoia - MTVLes personnages regardent la télévision pour les informations comme dans American Horror Story Cult

Allez, il était facile celui-ci si peu de temps après les résultats d’une élection présidentielle française (qu’est-ce que cette saison était naze), mais c’est assez VRAI aussi que la télévision est un médium privilégié pour avoir des informations. De mon côté, c’est plutôt FAUX en revanche : je ne regarde plus du tout la télévision… Après, j’avoue avoir eu tendance à retrouver des lives TV lorsqu’il y avait des annonces concernant la pandémie, ou avant ça quand Notre-Dame a brûlé tout simplement. La télévision reste un moyen de se tenir au courant, après tout.

Station 19 Season 4 Episode 11 Review: Here It Comes Again - TV Fanatic

  1. Les personnages sont captivés par la télévision comme dans Station 19

C’est dans le même ordre d’idée que le point précédent, mais lorsque les nouvelles sont vraiment mauvaises, il y a cette tendance à se taire d’un coup et observer ce qu’il se passe sans même oser parler. L’épisode auquel je fais référence ici était atroce, puisqu’il était question de George Floyd. Cependant, il y a bien d’autres cas d’épisodes ou séries où les personnages s’interrompent de parler pour regarder ce qu’il se passe. Je pense notamment à 9-1-1 Lone Star et son éruption volcanique (ou alors, c’était la tempête de sable ?)… On sait bien que c’est un cliché VRAI : quand on tombe sur un truc intéressant, on va vite être happé silencieusement par le programme.

Scandal Parody in Netflix's Dear White People | POPSUGAR Celebrity UK

  1. Les personnages débattent de ce qu’ils regardent comme dans Dear White People

Cette parodie de Scandal est inoubliable et il faut vraiment que je termine cette série, mais reconnaissons que c’est quand même un des grands plaisirs de regarder la télévision avec d’autres personnes… On peut en parler, débattre, théoriser ; et c’est quand même beaucoup trop génial. Après, ce cliché est VRAI, mais souligne un autre petit truc FAUX que l’on voit souvent : il est rare d’avoir un personnage seul devant sa télévision, à moins que ce ne soit pour qu’il soit interrompu comme dans le premier cliché évoqué ci-dessus. Après, c’est bien logique : c’est infernal de se poser chez soi pour regarder à la télévision un personnage qui serait en train de regarder la télévision sans que rien ne se passe.

Pfiou, quelle conclusion !

Mes derniers coups de… #51

Salut les sériephiles,

Nous sommes en milieu de mois et en milieu de mois férié, il est donc temps pour moi de me poser quelques instants pour faire le point sur mes derniers coups… Une tâche plus complexe qu’il n’y paraît ! En effet, j’ai l’impression d’avoir du mal à suivre tout ce qu’il se passe en ce moment et je suis en retard aussi bien dans mon travail que dans mes séries. On va faire avec. Allez, trêve de blabla, à présent, je tente de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

Critique du film Les Animaux Fantastiques : les Secrets de Dumbledore - AlloCinéCoup de cœur : Les Animaux fantastiques, ça compte ? J’en ai parlé à trois reprises dans la semaine et ça a occupé une bonne partie de mon temps libre, parce que j’étais content de redécouvrir cet univers et de voir que l’on rattrapait quelques erreurs du deuxième film dans le troisième. Le terme de coup de cœur est sûrement quelque peu exagéré, mais à défaut d’avoir vu beaucoup d’autres choses en ce moment, ben…

Coup de mou : Là, j’en reviens au grand problème de manque de visionnage, mais si je prends au sens large sur le mois, je dirais que le plus gros problème est venu de Walker : j’en attendais trop après un ou deux épisodes plutôt cools, et forcément, ça a terminé en déception.

Coup de poing : Les deux derniers épisodes de Station 19 étaient horribles à regarder ? station 19 gifs | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirSi ça va me faciliter la tâche concernant mon article performance de la semaine, c’est aussi une belle occasion de souligner à quel point les coups de poing d’Andy peuvent être percutants. Le vrai coup de poing vient pourtant de l’intrigue choisie pour cette dernière pause de la saison, avec deux cliffhangers un tout petit peu trop efficaces à mon goût.

https://www.francetvinfo.fr/pictures/uGKKmvQfk93jmlwrBiff7JkQcno/fit-in/720x/2022/03/15/php8A3zAY.jpgCoup de blues : J’ai tellement envie de regarder Moon Knight, la dernière série Marvel… mais tellement pas le temps ? J’en ai décidé d’attendre la diffusion de la saison complète (six épisodes, ce n’est rien), comme j’avais fait pour Loki, mais je sais aussi que ça ne va pas me satisfaire. Il faudra dégager six heures au milieu de mes divers rattrapages et me priver de la semaine d’attente entre les épisodes. Ou alors faire une vraie diffusion décalée ? En suis-je seulement capable ? Et Gentleman Jack qui est revenue aussi. Aaah. C’est frustrant : le coup de blues vient du retour de plein de séries alors que je ne suis pas encore à jour ailleurs.

Coup de vieux : C’est redondant, je sais bien, mais c’est une fois de plus Grey’s Anatomy qui me le fout avec l’annonce bien logique de l’approche de la diffusion du 400e épisode ! La fin de cette saison 18 sera en effet l’occasion de marquer un nouveau centenaire pour la série, et l’air de rien, ça veut dire qu’on approchera tranquillement des 16 800 minutes d’épisodes. Ca parait beaucoup ? C’est-à-dire que ça représente environ onze journées complètes. Petite pensée pour Geeleek qui s’est tapé toute la série d’une traite là.

Coup de barre : Je n’arrive pas à me décider à lancer des épisodes, et c’est mon plus gros problème en ce moment. Comme chaque fois que je suis en retard dans les visionnages, je ne peux m’empêcher de considérer le nombre d’épisodes en retard par série, et donc je me dis « non, mais tu lanceras ça plus tard quand tu auras le temps de tout voir ». Avec 12 épisodes de retard dans The Rookie ou six dans 9-1-1 Lone Star, ce n’est pas pour tout de suite en revanche.

Greys Anatomy Meredith Grey GIF - Greys Anatomy Meredith Grey Im Definitely Ready - Discover & Share GIFsCoup de bol : Cela n’a probablement rien à voir avec la chance, mais Grey’s Anatomy est renouvelée pour une saison 19 et ça me rassure beaucoup. On peut en dire ce qu’on veut, pour moi, la série continue de fonctionner comme sur des roulettes. Je ne vois pas de raison d’y mettre un terme, et ça me fait plaisir de savoir qu’une nouvelle salve d’épisodes m’attendra l’an prochain. Je ne suis pas prêt à la voir nous quitter. On note que Station 19 est renouvelée aussi et, là pour le coup, c’est un coup de bol énorme, que The Rookie reviendra aussi. Pourquoi ? Mystère, la qualité déclinait tellement que j’ai oublié de la regarder cette année.

Coup de gueule : Peut-être que je vais finir par lâcher définitivement cette décision stupide de ligne éditoriale qui consistait à dire « pas de politique sur le blog ». Je veux dire, j’aime bien la neutralité de façade, mais de toute manière, il suffit de lire mes articles et voir les séries que j’aime pour se faire une idée d’où vont mes votes en général. Spoiler : certainement pas pour les candidats qui s’affrontent au deuxième tour de cette élection présidentielle. Cinq ans de plus à râler, ça me donne déjà envie de râler immédiatement.

Coup de tête : J’ai décidé une fois de plus de décaler la publication de cet article. L’ordinateur buguait trop hier en fin d’après-midi – et quand je dis l’ordinateur, c’est une version gentille pour dire que c’est encore l’éditeur WordPress qui refuse que je sélectionne une partie du texte seulement et me fait perdre un temps fou. Bref, cet article est publié en décalé, et c’est vraiment le coup de tête de 2022 de ne plus être aussi à cran sur la publication. Il faut se déstresser d’une manière ou d’une autre. archie andrews gifs | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirCe qui compte désormais pour moi, c’est d’avoir le bon nombre d’articles au total. Par contre, attention, ce lâcher prise risque de signifier la fin des articles quotidiens à un moment ou un autre. On verra.

Coup tordu : Alors que tous les acteurs demandent la fin de la série, Riverdale a donc été renouvelée une fois de plus, aux côtés d’un paquet de séries de la CW, dont Walker. Je ne comprends pas comment c’est possible, et je ne comprends pas comment les acteurs peuvent demander aussi lourdement la fin de la série tout en n’osant pas rompre les contrats. Je veux dire, ils renégocient, donc ils restent, non ? Qu’ils assument un peu. Ils m’énervent vraiment, surtout qu’on est coincé nous aussi. Et pire que tout, ils m’énervent parce que moi j’ai bien aimé les quelques épisodes de la saison 6 que j’ai pu voir… Du coup, c’est tordu, mais je suis presque content du renouvellement. De quoi les critiquer encore un an de plus !

Coup de pub : J’ai eu un fail de publication sur l’article (edit : j’en ai eu un sur cet article aussi, c’est malin), alors j’ai envie de faire mon auto-promotion : je vous ai parlé vendredi (samedi, donc) d’un magazine qui valait le détour, mais il y a eu assez peu de vues faute de tweet l’accompagnant. Bref, il est à nouveau question des mondes magiques d’Harry Potter et des Animaux fantastiques chez Diverti.

Nadia Vulvokov gifs | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirCoup de grâce : Une fois n’est pas coutume, je vais remercier par avance Netflix de diffuser toute une saison au pire moment possible. Mercredi, nous aurons donc la saison 2 de Russian Dolls, et franchement, je me demande à quel moment je suis censé la regarder parce que c’est en plein milieu de semaine et que c’est juste avant des vacances ultra chargées. Qui se souvient de la saison 1, même ? Faudrait tout revoir. Ce n’est pas la pire nouvelle cependant : la pire, c’est de savoir que Stranger Things sera diffusé le jour du mariage de mon cousin. Comment voulez-vous que je me maintienne à jour après ?

Ces séries vues en janvier 2022

Salut les sériephiles,

Jusqu’ici, ces bilans mensuels avaient un but assez simple : compiler toutes les saisons terminées sur le blog. Le problème, c’est que cet article finissait par me lasser, eh oui. Par conséquent, j’ai décidé qu’en 2022, il était temps de se réinventer, et je reviens donc avec une nouvelle formule, en espérant qu’elle vous plaira… et qu’elle me plaira aussi.

35 épisodes vus

On a connu des mois plus divertissants que ce mois de janvier où je me suis contenté de séries procédurales, toutes en pause cette semaine, au secours ! Plus sérieusement, ces séries-là sont clairement sur un rythme de croisière, même avant de partir en pause… C’est un peu frustrant !

Par conséquent, ce sont onze séries (à retrouver en fin d’articles) qui peuplent ce premier mois de l’année et, malgré quelques petits événements (le centième épisode de Riverdale !), je ne suis pas convaincu que ce mois restera particulièrement gravé dans ma mémoire. On va voir ci-dessous que j’en garde des souvenirs, hein, mais j’espère que ça ne fera pas le poids face à une suite d’année que j’espère plus incroyable encore.

Du côté des nouveautés, il faut souligner que j’ai pu commencer six saisons, ce qui n’est pas rien. Oui, mais rien de bien fascinant également, même si je me suis un peu attaché à The Cleaning Lady ou à l’intrigue plus suivie de 9-1-1 Lone Star. Enfin, le retour de Resident Alien fait plaisir, mais je n’en ai pas encore vu assez pour l’instant.

Meilleur épisode vu : 
Euphoria – S02E03

Un vrai coup de cœur esthétique et narratif !

L’épisode réussit principalement à marquer par son introduction qui nous téléporte à une autre époque et nous fait apprécier un personnage normalement détestable. La réussite vient des prises de vue magnifiques, du jeu des acteurs et surtout de l’ambiance musicale des vingt premières minutes.

Euphoria reste une véritable pépite, n’en déplaise aux rageux.

Pire épisode vu
Riverdale – S06E03

Quel dommage ! Et en même temps, rien de surprenant avec cette série. 

Le troisième épisode de la saison 6 est une véritable catastrophe avec un Mr Cypher dont je n’avais rien à faire et des idées vraiment pas dingue pour en arriver là.

Les personnages sont vraiment insupportables, l’histoire tourne en rond et les deals passés avec le diable sont tous plus prévisibles les uns que les autres. Vite, passons à autre chose !

Episode le plus attendu :

How I met your father – S01E01

Le premier épisode de la série devait rebooter la franchise et la rendre cool à nouveau, près d’une décennie après la fin de la première série. C’est un échec complet : les personnages font des blagues qui font grincer les dents et ne parviennent pas à paraître modernes… bien au contraire.

Je continue à regarder pour le principe, mais c’est une vraie déception. Pourtant, il a été question d’un projet comme celui-ci dès la fin de la première série, alors on ne peut pas dire qu’il n’y a pas eu le temps de réflexion avant d’en arriver là. C’est trop convenu, les acteurs font presque de la peine à être enfermé dans des clichés de « jeunes » vus par des plus vieux. Et toute la saison semble être partie pour être dans ce ton, malheureusement.

Voir aussi : Vus en 2022

Personnage préféré
Carlos – 9-1-1 Lone Star

Il n’a pas encore eu grand-chose à jouer cette année, mais il a déjà voler mon cœur. Comme l’an dernier, je suis sous le charme de cet acteur qui gère parfaitement ce qu’on lui demande de faire. Tout est dans son regard, je crois, il est hyper expressif.

La fin de l’épisode 3 était déchirante, principalement parce qu’il est un acteur brillant.

Bien sûr, TK aurait pu avoir l’honneur de cette position… une prochaine fois, peut-être ?

Personnage détesté :
Boba – The Book of Boba Fett

Je vais me prendre une avalanche de tomates pourries, pas vrai ? 

C’est un peu un choix par défaut, parce que je n’allais pas m’acharner gratuitement sur la même série pendant tout l’article, c’est un peu mérité malgré tout.

Je n’arrive pas à m’attacher à ce personnage, et pourtant j’essaie. 

Personnage le plus surprenant :

Cal d’Euphoria

Forcément, je détestais le personnage avant la saison 2, alors il ne pouvait que s’améliorer avec le temps. J’ai déjà eu l’occasion de vanter les mérites d’Eric Dane dans son interprétation du personnage, mais l’introduction sur le passé de Cal est probablement ce qui m’a fait revoir ma copie sur ce personnage.

C’est bien simple, la passé apporte une perspective bien différente à ce personnage en venant justifier un peu plus ses actions innommables. Ne nous méprenons pas : je déteste toujours ce personnage, et encore plus après l’épisode 4, mais je trouve que la nuance apportée pour nous montrons qu’il n’était pas un connard à la base est quand même vachement importante.

 

J’ai vu 35 épisodes parmi les saisons suivantes :

La suite en février…

juin 2022
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Vus cette semaine #04

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Lundi

Euphoria – S02E03 – Ruminations: Big and Little Bullys – 19/20
Les vingt premières minutes sont tellement incroyablement parfaites que j’ai hésité un moment à mettre un 20/20, mais je suis sûr que la série a encore beaucoup en réserve pour la suite de la saison. Vraiment, il n’y a pas photo : du casting à l’écriture, en passant par la réalisation, la photographie et la mise en scène, je suis fasciné par cette série. Elle donne l’impression d’être totalement dans un autre monde parfois, tout en étant toujours percutante dans les portraits qu’elle dessine et fluide dans la construction rythmée des épisodes. Incroyablement parfaite, donc.

Mardi

NCIS Hawai’i – S01E12 – Spies (1) – 16/20 Diffusé le lundi
Ecoutez, je suis peut-être un peu de mauvaise foi : l’épisode était excellent et mériterait sûrement que je monte la note plus haut encore, mais j’étais spoilé par leur promo et je ne trouve pas non plus qu’il justifiait le changement de case horaire. On aurait très bien pu attendre une semaine pour avoir la suite… même si je ne vais pas bouder mon plaisir d’avoir un deuxième épisode à regarder bien vite. Cette première partie est efficace dans son rythme en gradation constante.
NCIS Hawai’i – S01E13 – Spies (2) – 17/20
La série propose son meilleur épisode jusqu’à présent, qui aurait pu être une fin de saison tant c’était agréable d’avoir une intrigue qui sorte de l’ordinaire. Les conséquences ne sont pas assez importantes pour être vraiment une fin, mais bon, c’était un épisode prenant, même s’il négligeait parfois ses personnages secondaires et nous prenait trop pour des idiots niveau incohérences du scénario.
NCIS – S19E12 – Fight or Flight – 13/20
Si j’aime le personnage au coeur de cette intrigue, il n’y avait quand même pas grand-chose pour me plaire dans le format de l’épisode et pour son intrigue. C’est convenu, nécessaire, un peu trop en retard et réussi malgré tout.
How I met your father – S01E03 – The Fixer – 12/20
J’espérais me faire à cette sitcom, mais ce n’est pas ça. Je reste par nostalgie et par amour du casting, mais force est de constater que les blagues sont beaucoup trop convenues et l’intrigue bien trop prévisible pour que ça fonctionne véritablement. Il y a des moments sympathiques et j’ai eu l’occasion de sourire, mais je suis loin des fous rires de l’originale, parce que je suis trop gêné de sentir qu’ils essaient en permanence d’être drôles. On a des acteurs qui surjouent, des blagues qui sont attendues et des détours narratifs qui interviennent trop tôt. Non, malgré son titre, cet épisode ne répare rien.
9-1-1 Lone Star – S03E03 – Shock & Thaw – 16/20
On ne peut pas s’attendre avec cette franchise à ce que tout soit bien crédible, mais les intrigues de cet épisode fonctionnent bien et permettent à l’épisode de surprendre par la construction qu’il suggère pour la suite de la saison. Honnêtement, ça me convient bien pour le moment. Les choix faits par les scénaristes permettent en plus de développer certaines relations que l’on avait peu eu l’occasion de voir avant, ça me paraît donc d’autant plus judicieux de continuer sur cette lancée.
The Cleaning Lady – S01E03 – Legacy – 13/20
Ce n’est pas une série grandiose, mais je le savais déjà. Cela n’empêche pas de passer un bon moment devant. C’est très bien pour un dimanche soir pas prise de tête, je commence de plus en plus à me dire que ça aurait pu être une série pour laquelle les critiques express auraient été suffisantes… et en même temps, les twists et drama soapesques font que ça mérite bien quelques détails, non ?

Mercredi

The Book of Boba Fett – S01E05 – Return of the Mandalorian – 16/20
Alors, comment dire ? Impossible de ne pas spoiler : ce n’était pas un épisode de cette série, en fait, et ça me dérange parce qu’autant j’aime bien les crossovers, autant là, c’est du foutage de gueule ? L’épisode est vraiment sympa, même si très lent à se mettre en place, et il me hype vraiment pour la suite, mais je ne comprends pas qui a validé cette idée. J’ai envie de mettre une très mauvaise note, même si j’ai passé un très bon moment, juste pour le principe. Ce n’est pas ce que je fais. Allez, ça va finir en article du jour, cette affaire.
This is us – S06E05 – Don’t Let Me Keep You – 13/20
Je ne suis toujours pas convaincu par cette dernière saison : j’ai envie qu’on avance vraiment dans les intrigues ouvertes, mais cet épisode s’engouffre à nouveau dans une brèche ouverte lors de l’épisode précédent. Si du côté des émotions tout est toujours aussi bien écrit et parvient à toucher en plein cœur au moment voulu, je continue de penser que c’est étrange pour une saison finale de perdre autant de temps en histoires et personnages secondaires. Cela me fait toutefois craindre le pire pour la fin qui risque d’être une apothéose.

Jeudi

Resident Alien – S02E01 – Old Friends – 15/20
Je suis un peu déçu par cette reprise non pas parce que l’épisode est mauvais, au contraire, mais parce que j’ai trouvé que les cliffhangers étaient trop vite oubliés et résolus de manière un peu brouillonne. Le reste de l’épisode peine à vraiment mettre en place les enjeux d’un début de saison et ralentit le rythme instauré en saison 1. On sent ainsi que la série souhaite reprendre le même schéma que l’année passée, mais c’est un brin frustrant. J’espère mieux pour la suite.

Vendredi

Walker – S02E09 – Sucker punch – 14/20
Petit sursaut dans la série qui prend enfin le temps d’avancer sur ses fils rouges cette semaine. Cela fait du bien et ça donne un épisode qui fonctionne plutôt bien, même s’il ne casse pas trois pattes à un canard non plus. On reste sur un rythme de croisière, mais on voit qu’on se dirige vraiment vers quelque part cette fois.
 

J’ai n’ai une fois de plus pas réussi à poursuivre mon rewatch de The Magicians et ça commence à me manquer sérieusement.

> Vus en 2022