Et si j’étais coincé dans une boucle temporelle ?

Salut les sériephiles,

Oups, il me faudra deux articles du jour aujourd’hui pour compenser l’absence d’article hier ! Je commence par un mea culpa avant de vous copier coller l’article qui aurait dû se publier hier soir… si je ne m’étais pas laissé embarquer par la vie et dans la soirée d’anniversaire d’une amie pas vue depuis quelques années. Pourquoi pas, hein ? C’est un bon week-end et un mois d’octobre bien meilleur que septembre pour le moment, j’en profite avant que ça ne dérape à nouveau. Eh, ça va vite.

Top 30 Russian Doll GIFs | Find the best GIF on Gfycat

Et si ça dérapait de manière inattendue ? Et si je me retrouvais coincé dans une boucle temporelle qui me faisait recommencer la même journée à l’infini ? C’est la question qu’on voulait se poser à la fin du dernier 42 minutes, mais eh, le temps était limité alors on a fait le choix de se garder ça pour plus tard. Et puisque le prochain épisode sera ce lundi soir, il est temps pour moi de révéler mon plan ultime dans l’éventualité très improbable où je me retrouverais coincé dans une boucle temporelle.

Alors, pour commencer, mon premier point d’inquiétude serait de trouver les règles exactes de ma boucle temporelle. Le plan n’est pas tout à fait le même selon les configurations : si je suis dans une boucle avec la fin du monde qui se produit à chaque fois, eh, je profite de ma vie pépère, who cares ? Par contre, si je suis dans une boucle où à chacun de mes réveils, je suis un peu plus affaibli à chaque fois, ça change tout. Pareil, je vais pas me descendre une bouteille de rhum chaque jour si je me réveille le « lendemain » avec une gueule de bois, alors que si vraiment il n’y a aucune conséquence à ce que je fais dans ma journée, je peux tout à fait envisager une journée pas du tout recommandable de temps en temps.

Oui, parce que soyons honnêtes : contrairement à tous les personnages qui semblent toujours vouloir sortir de leur boucle temporelle, je ne suis pas sûr du tout de me lancer dans cette quête. Franchement, c’est quand même un avantage assez incroyable de savoir qu’on va revivre la même journée le lendemain, non ? Déjà, on n’est sûr de ne pas mourir, c’est plutôt pas mal (notons d’ailleurs que ce ne serait pas une certitude immédiate a priori ; et je n’irais pas faire quoique ce soit de dangereux tant que je n’en suis pas sûr) et ça permet de nous laisser champ libre pour faire tout ce qu’on veut. andy trudeau gifs | WiffleGifEt tellement de câlins aux gens que j’aime, aussi.

Tout ce qu’on veut ? Eh, d’accord, j’entends, on revit la même journée, ça nous limite pour les voyages et pour certains trucs, comme la construction de relations saines. J’entends. Maintenant, on peut arrêter de faire les hypocrites aussi : je suis à un stade de ma vie où je suis plutôt content de ce que j’ai construit et de ce que je vis. J’ai assez d’argent (hum, au pire, une banque ça se braque s’il n’y a pas de conséquence le lendemain au réveil) pour me permettre un énorme caprice du genre je me lève, je vais à l’aéroport et je claque tout mon fric dans un aller simple pour n’importe où dans le monde. Bien sûr, t’en profites pas tout à fait autant si t’as genre que 3h sur place… mais tu peux recommencer autant de fois que tu veux comme t’es dans une boucle temporelle.Pointy Ears; Et aussi, tu peux bouffer absolument tout ce que tu veux, parce qu’il y a tellement de bons trucs à se préparer ou à s’acheter !

Concrètement, on vit à une époque où il n’y a plus vraiment de limites géographiques à la boucle temporelle. Et ça, ça change pas mal de perspectives. Du coup, si j’étais sur le point de mourir un peu plus chaque jour qui recommence, je profiterais du temps qu’il me reste pour voir quelques destinations de dingue – en regardant des séries dans l’avion, pas fou le type – et pour revoir ma famille ou mes amis – les plus proches comme ceux que je n’ai plus vu depuis des années et avec qui reprendre contact serait fun. J’essaierais aussi de laisser un semblant de testament et d’adieu à tout le monde à chaque fois. On ne sait jamais.

En revanche, si je suis au paradis, à savoir une boucle temporelle qui recommence sans que rien ne me mette en danger, comptez sur moi pour m’éclater aussi à regarder toutes les séries possibles. Eh, quoi, là encore, on vit à une époque où tout est accessible ! 2019 | Smells like Chick SpiritCertes, il me faudrait faire une croix sur la fin de séries que je ne verrai jamais, comme Evil, si cette journée recommençait en boucle, mais il y a un énorme paquet de séries qui ont un début et une fin. Et des films. Et des livres ! Je peux m’envisager des journées lecture complètes… quitte à squatter une bibliothèque ou me faire des aller-retours en librairie chaque jour ! Ou me faire un bon gros rewatch de Buffy avec mes DVDs ! Je peux même envisager d’essayer d’aller rencontrer des acteurs américains comme je ne suis pas si loin de l’aéroport, hein.

andy samberg GIFs - Primo GIF - Latest Animated GIFs
OK, j’avoue, clairement, j’essaie de reproduire la scène de danse de Palm Springs en cas de boucle temporelle aussi !

Les trucs illégaux ? Franchement, ce n’est pas spécialement ma came. Je me connais, j’aurais quand même peur de me faire choper même s’il n’y avait pas tellement de conséquence puisque la journée recommencerait. Alors oui, voler un peu d’argent et vivre inconsidérément pour atteindre certains buts, je ne dis pas ; mais genre zéro intérêt à tuer par exemple. Je ne pense pas non plus que je m’embêterais à aller au travail les premiers temps. Un jour, ça finirait par me manquer, et hop, j’y retournerais ni vu ni connu.

En vrai, la boucle temporelle, c’est un truc de dingue : il suffirait de me faire un petit planning à l’avance et je vivrais ma meilleure vie. Le premier jour : la bonne journée romantique ou la FIESTA ou les deux, le deuxième jour : série, le troisième jour : voyage, le quatrième jour : lecture, le cinquième jour : série, etc. Et puis, de temps en temps, passer par le travail, parce que ça me manquerait quand même.

DAISY JOHNSON GIFS — DAISY JOHNSON | Agents of SHIELD - 7x09 “As I Have...Le blog ? Promis, je continue de vous faire un article par jour, et tant pis si vous ne comprenez pas pourquoi d’un coup il y a en ligne la critique du 11e épisode de la saison 10 d’Urgences ou si je vous raconte ma folle soirée de la veille à Los Angeles. Purée, ça rendrait le blog beaucoup plus fun, ça !

Allez, on recommence cette journée, ça vous dit ?

PS : j’ai écrit ça hier matin et bordel OUI, je veux bien revivre ma journée d’hier moi, c’était trop cool !

Mes derniers coups de… #44

Salut les sériephiles,

J’étais content en août d’avoir réussi à caser comme il se doit cet article en milieu de mois, et paf nous voilà le trente septembre sans que l’article derniers coups de septembre ne soit sorti… Je n’ai pas d’excuse ou d’explication : j’ai procrastiné au départ, la vie s’est emballée ensuite et j’étais à ça de ne pas tenir mon rendez-vous mensuel. Pas malin, pas malin. Allez, trêve de blabla, à présent, je tente de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

Coup de cœur : Ecoutez, je n’ai pas envie de commencer l’article par un mensonge… Et même si ça m’emmerde bien, ben, je ne regarde pas grand-chose en ce moment, je suis en pleine traversée du désert et je n’ai pas particulièrement de coup de coeur dans ce que je regarde. The Outpost The Outpost Series GIF - The Outpost The Outpost Series The Cw  - Discover & Share GIFsAu contraire, les saisons en cours sont moins qualitatives que les précédentes, je trouve. The Outpost fait bien exception, mais comme il s’agit de la dernière saison et que je ne sais pas si c’était prévu, je n’ai pas envie d’écrire quelque chose que je regretterais ensuite. Oui, elle est ma dernière goutte d’eau en ce moment… mais je me méfie.

Coup de mou : Il y en a plusieurs qui peuvent prétendre au titre ce mois-ci, mais je pense que le plus gros coup de mou vient bien d’Evil. performance – Page 4 – Just One More EpisodeJ’en ai écrit un article qui n’était pas forcément tendre, et je m’y tiens : je suis déçu de l’évolution de la saison 2, parce qu’il serait temps, tout de même, de passer aux explications et d’arrêter d’aller en permanence dans la surenchère sans jamais développer jusqu’au bout les idées.

Voir aussi : Evil est quand même à ça de nous faire une Riverdale

Coup de poing : C’est bien dans The Outpost que je vais le trouver, cette fois ! La série est passée dans la cour des grands sans crier gare en saison 3, mais vraiment, cette saison 4 est incroyable dans les décisions complètement dingues prises par les scénaristes. Ils n’hésitent jamais à se séparer des personnages, même s’ils sont là depuis un moment, et ça se fait sans le moindre avertissement. Ah il est loin le temps des scènes cuculs !

The Outpost mérite bien un petit article – Just One More Episode

Coup de blues : Mon ordinateur est cassé, encore. Je vous jure que c’est le pire des coups de blues possible que de rester trois heures coincés dans un RER un soir (une nuit) plutôt que de faire vos préparatifs pour vous rendre à un enterrement et de vous rendre compte au petit matin que vous n’avez plus l’ordinateur dont vous aviez besoin pour télétravailler afin de compenser l’absence pour l’enterrement. Y a des semaines comme ça, mais ça avait un petit goût de burn-out pas du tout anticipé et… c’était atroce.

It's time to call it a day, NCIS | Ncis, Leroy jethro gibbs, Ncis castCoup de vieux : C’est facile de ma part… Je me suis rendu compte en m’écrivant mon article sur lui que Mark Harmon avait soixante-dix ans. C’est un sacré coup de vieux, ça : il en avait à peine cinquante au début de la série ! Et le plus gros coup de vieux dans l’affaire, c’est le mien : je le trouvais trop vieux au début de la série… Aujourd’hui, 50 ans, je ne vois pas exactement ça comme vieux. La relativité, le passage du temps, tout ça, tout ça.

Coup de barre : Je dois me rendre à l’évidence, je suis de nouveau en retard dans Riverdale avec trois épisodes à rattraper. Et ce n’est pas la seule… Je passe totalement à côté de la rentrée des séries. Ce n’est pourtant pas faute de l’avoir attendue encore et encore ! 

NCIS Hawaii -

Coup de bol : J’ai peut-être changé de boulot, mais dans les faits, je reste calibré sur des trajets boulot/domicile qui durent entre 40 min et 1h. Pile le temps de regarder NCIS ou NCIS Hawai’i, selon les jours. Et ça, c’est plutôt cool. Et en même temps, j’aime bien corriger des copies aussi pour ne pas avoir à les faire chez moi (ça me fait alors des horaires de boulot normaux comme ça ; et on a qu’à y ajouter la préparation des cours qui empiète sur les soirs ou week-ends… mais c’est mieux que les copies, clairement !).

On en était où en saison 2 de The Rookie ? – Just One More EpisodeCoup de gueule : Allez, j’ai pris le temps au milieu de ma semaine chargée de regarder The Rookie plutôt qu’une autre série en retard parce qu’elle venait juste de revenir… et j’aurais mieux fait de m’abstenir ! Je suis tellement énervé par les rebondissements de cet épisode ! Genre, c’est juste pas possible ? Je ne comprendrai JAMAIS les acteurs qui prennent la décision de quitter des jobs comme ça, pour poursuivre un choix de carrière plus qu’hasardeux. Je sais qu’il faut être bold à Hollywood, m’enfin trois saisons, ce n’est pas exactement comme s’il était en train de s’enterrer dans un rôle. Préférer enterrer le personnage, ça m’énerve. Beaucoup.

Coup de tête : Ah, il ne va pas s’agir d’un visionnage pour une fois, mais d’une idée qui m’est venue tout à l’heure à la fin de mon épisode de NCIS Hawai’i, pile quand je descendais du train ! Je me suis dit que ce trajet de trois quarts d’heure pourrait aussi me permettre les revisionnages, genre The Magicians. The Magicians Syfy Eliot Margo GIFs - Get the best GIF on GIPHYJ’ai toujours envie de revoir la série, surtout avant le podcast spécial qu’on fera dessus… j’ai peut-être trouvé ma solution ! Et en même temps, encore une fois… les copies, merde. Puis voir cette série dans le métro et me mettre à pleurer, là, hein, on a connu mieux.

Coup tordu : J’étais persuadé que mon emploi du temps allait me permettre de faire bien plus de choses cette année car les horaires convenaient mieux à mon rythme habituel… mais bordel, j’avais oublié qu’on sortait progressivement de la pandémie ! Quand je regarde mon planning, je sais pourquoi je vois si peu de séries, parce que je ne suis jamais chez moi et que j’ai toujours des trucs de prévu. Je m’en suis rendu compte pendant l’after hier quand il était question de refaire un live Hollywood Girls et que, clairement, je suis incapable de dégager une soirée par semaine à ce rythme.

9-1-1 Dispatcher Call GIF - Emergency Dispatch Dispatcher - Discover &  Share GIFs

Coup de pub : Je n’arrête pas d’entendre parler en mal de La Brea. Résultat des courses ? J’ai envie de la regarder ! D’accord, c’est autant un coup tordu qu’un coup de pub, mais je me dois de féliciter tous les gens qui ont tweeté dessus car ils parviennent à créer l’effet inverse de celui recherché. Je m’étais dit que je la laisserais de côté, et maintenant, j’ai plus envie de voir cet épisode que 9-1-1. Et pourtant, bordel, j’ai envie de voir ce début de saison, il faut vraiment que je prenne du temps dans mon planning !

Coup de grâce : Bien sûr, j’ai encore accumulé du retard dans absolument toutes mes séries (ou presque) cette semaine et Grey’s Anatomy revient demain, en compagnie de Station 19… alors que justement, demain, j’ai une soirée. Pas grave, je me rattrape samedi ? Non, samedi, je vois enfin Atypical, et dimanche aussi. Bref, le week-end n’existe pas pour rattraper les séries cette semaine… C’est la merde, encore :’)

How to Watch Station 19 | Station 19

Ah, et sinon, je me sens forcé pour cette fois exceptionnellement d’ajouter un coup de plus, le putain de coup de froid de merde. Foutue météo. 7°C ce matin au réveil, et putain, je me suis réveillé à 9h sérieux. Ouais, ça me rend vulgaire. J’étais pas prêt, parce que psychologiquement, j’étais encore le 15 septembre puisque je n’avais pas écrit cet article…

 

#LMBD2021 : Le mois de la BD 2021

Salut les lecteurs (et les sériephiles, aussi !),

Aujourd’hui, on est le premier septembre et c’est un jour spécial. Non, je ne dis certainement pas ça parce que c’est la rentrée des profs, ni parce que c’est le jour où le Poudlard Express circule chaque année. Lui, il était là ce week-end. Quant à moi, si je vous dis ça, c’est parce que c’est déjà le lancement de la quatrième édition du Mois de la BD organisé par l’ami Ludo. Toute cette introduction vous dit quelque chose ?

Aucune description disponible.C’est normal, c’est sensiblement la même que l’an dernier, parce que j’ai décidé de participer à nouveau, exactement comme les trois dernières années. Cela devient répétitif, j’ai eu envie d’abuser du copier-coller. Avant tout, faisons le point sur les règles de ce défi 🙂

Voir aussi : Bilan de l’an dernier

Ce challenge, qui commence le premier septembre et s’arrête à minuit entre le 30 septembre et le 1er octobre, a pour but de nous faire lire davantage de BD, histoire de (re)découvrir l’univers des BDs, que ce soit les tomes français, les comics, les romans-graphiques, les mangas ou que sais-je encore… Tant qu’il n’y a que des images dans votre livre, on est bon, normalement.

Comme ce ne serait pas très engageant s’il n’y avait que ce côté « Lisons de la BD », Ludo a la bonne idée d’ajouter chaque année des petits défis pour pimenter ce qui devient alors un challenge où l’on cherche, dans la bonne humeur, à devenir le roi de la BD ! Enfin, en pratique, tout le monde s’en fiche, parce que j’insiste, ce qui compte normalement c’est la bonne humeur.

Ce qui compte pour moi ? Avancer dans mes lectures de BD… Parce que comme chaque année, j’ai lâché en cours de route vers décembre/janvier, donc j’ai plein de retard à rattraper ! Et comme en septembre, j’ai pour habitude d’être dépassé par la rentrée et l’administratif, ça me fait bien plaisir de lire quelques BD dans le train pour le boulot, l’air de rien.

Voir aussi : Bilan de 2019

Cela dit, vous n’êtes peut-être pas là pour ma vie, mais plutôt pour les explications, alors je vous laisse avec la vidéo de Ludo pour tout éclaircir – mais je fais un récap en-dessous si vous n’avez pas 40 minutes à perdre (je déconne, il explique en dix minutes à peine, le reste, c’est sa PAL si vous cherchez des idées de lecture !) :

Bref, si vous avez regardé la vidéo, vous savez tout… Si vous préférer lire, voici le petit récap – mais à nouveau, je copie-colle, oups. Il faut cumuler un maximum de points grâce à quelques règles simples : +1 point si la BD fait moins de 51 pages, +2 points si elle en fait moins de 100 et +3 points si elle en fait plus de 100. Ce n’est pas tout, évidemment. Comme pour le Bingo Séries, il y a ensuite des choses à repérer dans nos lectures, pour un point à chaque fois :

  • Un chien ou un chat
  • Une page sans texte
  • Des amoureux
  • Quelqu’un qui lit
  • Quelque chose de répréhensible légalement (pas moralement)
  • Il y a une carte géographique
  • Quelqu’un va à l’école
  • Le prénom de votre meilleur(e) ami(e)
  • Une thématique écologique
  • Une thématique LGBT+

C’est tout, et c’est déjà pas mal avec jusqu’à 13 points par BD. Ben oui, un item n’est évidemment valable qu’une fois par BD, sinon ce ne serait pas bien drôle (imaginez compter un point chaque page pour « le personnage principal est un chien… on ne s’en sortirait plus !). De toute manière, vous verrez, il faut déjà consulter la liste à la fin de chaque BD pour bien penser à tout compter 😉

En effet, vous pouvez valider le même item à chaque BD, hein. Bref, il faut compter, quoi. Sauf si vous avez la flemme, je vous ai dit, ce qui compte, c’est la bonne humeur et la lecture de la BD ! D’ailleurs, c’est tellement ça, que cette année, on peut même relire des BD si on veut. C’est cool, j’ai tendance à relire le tome d’avant quand je reprends une série après des mois…

Voir aussi : Bilan de 2018

What Happens After The Legend of Korra: 5 Events To Know From The Dark  Horse Comics - CINEMABLEND

Ce sera à nouveau le cas cette année, avec une Pile À Lire qui ne devrait pas surprendre grand-monde, comme il s’agit surtout de continuer des séries en cours dont j’ai déjà eu l’occasion de parler sur le blog. Voilà donc ce que ça donne :

  • Reprendre les comics The Legend of Korra il y a six numéros en tout et je n’en ai lu qu’un ou deux pour l’instant, je ne sais même plus, c’était en avril dernier. Il y a de fortes chances que je relise tout, donc. J’ai hâte de me relonger dans cette histoire, surtout que je sais déjà que ça va me valider un ou deux items. Mon but sera d’en parler sur le blog, évidemment 😉

Tynion and Dialynas Launch New YA Graphic Novel Series “Wynd” with BOOM!  Studios – Multiversity Comics

  • Relire le premier tome de Wynd maintenant que je l’ai enfin reçu en papier, avant de me lancer à fond dans la lecture de la suite. Le 10e numéro sortira le 15 septembre, donc ça me fait un mini-objectif pour le milieu du mois.

 

Habituellement, le gros du challenge consiste à reprendre mes lectures du reboot de Buffy

  • Spoilers BOOM!'s Buffy The Vampire Slayer # 23Cette année, je reprends également, mais ça ira bien plus vite que d’habitude comme j’avais lu jusqu’en mars, quand même. Et oui, je persiste dans ma lecture, parce que j’ai beau être déçu d’un certain nombre d’évolutions et des dessins, ma curiosité est piquée ! En plus, j’ai pile le temps de lire un ou deux numéros en allant au boulot en général.
    • « Conversations with (Vexing) Dead People », un bonus de dix pages qui est paru juste après le dernier numéro que j’ai pris le temps de lire…
    • Les numéros 24 à 29, le 29e sortant justement aujourd’hui, ça tombe quand même bien !
    • « Tea Time », un numéro centré sur Giles, paru entre les numéros 26 et 27 de la série principale.

Ms. Marvel (Marvel Comics - 2014) -2- Ms. Marvel (2014)

  • La bonne nouvelle est donc que normalement, si tout se passe comme les années précédentes, il me restera bien du temps pour reprendre Ms Marvel, au volume 2, cette année. Il est plus que temps de m’y mettre : la série arrive en effet pour la fin 2021 sur Disney +. Mieux vaut tard que jamais ! Côté lecture, j’en suis donc au tout début du volume 2 et j’ai à lire jusqu’au volume 10… Avant d’enchaîner sur les trois volumes de The Magnificent Ms. MarvelPoluss, tu es mon experte en la matière, alors si tu passes par là, tu as quinze jours à peu près pour me le confirmer stp 🙂
  • J’ai parlé à deux reprises sur le blog des comics The Magicians, parce que vraiment, la série me manque. Je viens juste tout juste de finir la trilogie de romans cependant, alors je vais peut-être attendre avant de les lire, surtout que j’ai envie de les découvrir en papier… Au cas où, j’ai donc à lire un tome de flashbacks sur Alice et un tome sur une nouvelle génération à Brakebills. On verra.

Boom Studios' The Magicians Comic Introduces a New Class

  • Et si l’envie me vient : autre chose, peut-être du côté des X-Men que je ne lis plus trop depuis des mois et des mois… Je n’ai rien suivi de cette histoire Krakoa, mais Way of X pourrait me tomber sous la main. Un jour, il faudrait que je reprenne les histoires centrées sur X-23 aussi, ça fait quatre ans que j’ai arrêté de la lire, je crois ?

Way of X de Si Spurrier et Bob Quinn en avril 2021 chez Marvel |  COMICSBLOG.fr

Bref, j’ai de bons moments de lecture en perspective, dans le train, et peut-être pas que !  RDV sur la page Facebook « Le mois de la BD » pour en parler, ou sur le hashtag #LMBD2021 ! De mon côté, on en parlera si tout va bien assez régulièrement durant le mois et de toute mainère le 1er octobre sur le blog, histoire de vous faire un point sur mon avancée !

 

The Magician’s Land de Lev Grossman (Tome 3)

Salut les sériephiles,

C’est avec le cœur brisé que j’entame cet article, parce qu’il est temps pour moi d’évoquer le tout dernier tome de The Magicians. Cela signifie donc que j’ai terminé définitivement la série et la trilogie de romans, et donc que je suis officiellement en manque de cette histoire. Pas pour bien longtemps, cela dit, il est évident que je vais rapidement mettre ma main sur les comics à présent, puisque Lev Grosman a décidé de raconter l’histoire d’Alice, d’une part, et l’histoire d’autres étudiants de Brakebills, ensuite. Evidemment que j’ai hâte de découvrir tout ça, possiblement pour le mois de la BD… mais j’en reparlerai d’ici là.

Voir aussi : Tome 1 | Tome 2 | Tome 3

The Magician's Land: (Book 3) : Grossman, Lev: Amazon.fr: LivresPour l’instant, je vais donc me consacrer sur le tome 3, The Magician’s Land, qui a été un vrai plaisir à lire, un peu plus d’un an après le précédent – et deux ans après le suivant. Des trois tomes, je pense que c’est celui qui m’a le plus rappelé ce qu’était la série, et ça m’éclaire beaucoup sur les choix des scénaristes dans le développement de certains personnages (Margo en tête) et d’intrigues qui semblaient sortir de nulle part. De là à en faire mon tome de la saga préféré ? Probablement.

Pourtant, ce n’était pas gagné : on repart une fois de plus du point de vue de Quentin, et ce dernier a la bonne idée en début de roman de devenir… professeur à Brakebills. On sent bien que ce n’est pas fait pour lui comme boulot, et en même temps, il n’en fallait pas plus pour que je me projette encore plus dans le personnage. Le problème, c’est que Quentin reste un personnage plein de défauts. Malgré les progrès et son évolution, il est quelqu’un en qui je n’ai pas envie de me reconnaître… et dans qui je me reconnais, c’est là toute la force de cette écriture.

Même si beaucoup moins misogyne qu’à ses débuts, Quentin continue d’avoir son égo démesuré et d’espérer être le centre d’une quête, quand bien même la vie n’est pas faite ainsi. Si j’adore tant la saga, c’est parce qu’elle prend le contre-pied de bien des histoires : ici, il n’y a pas d’élus mystiques, et s’il y en a, ce n’est jamais Quentin. Même quand il l’est, c’est pour une courte durée. La vie est une garce avec les personnages, elle donne toujours envie d’en avoir plus, et malgré toute la magie du monde, la vie est parfaitement représentée dans ces romans. Que je conseille, encore et toujours, y compris aux fans de la série. Cela dit, l’adaptation reste bien meilleure, parce qu’elle a su se détacher de Quentin.

plum chatwin | Explore Tumblr Posts and Blogs | Tumgir

C’est un peu le cas de ce roman également, puisqu’il développe le personnage de Plum (que j’aurais aimé voir plus dans la série, alors j’étais content de la découvrir ici !), mais aussi le point de vue d’Eliot (beaucoup) et Janet (enfin !). Et tout comme Margo est rapidement devenue ma favorite quand les scénaristes de la série ont pensé à la développer, son alter-ego romanesque est l’un de mes personnages préférés de roman. Vraiment. J’ai retrouvé toute l’attitude génialissime et la vision du monde bitchy de Margo en Janet – je comprends enfin pourquoi elle est si géniale. La série a été encore plus loin que les livres, clairement, mais tout était là.

Syfy comic relief the magicians GIF - Find on GIFER

De toute manière, c’est le cas de toutes les intrigues de la série : les romans sont le terreau de l’inspiration scénaristiques de la série, et c’est toujours fait dans le respect de l’œuvre originale, avec uniquement des améliorations en poussant plus loin ce qui était proposé dans les romans. La fin ? Elle est évidemment différente dans les romans, mais en même temps, elle est tellement similaire ! C’était très perturbant : les personnages atterrissent à des endroits parfaitement différents, mais le sentiment est le même.

Résultat des courses, j’en veux beaucoup plus, et je le savais en dévorant les cent dernières pages. Les deux grosses intrigues du roman se complètent bien et s’emboîtent comme un puzzle, mais on sait aussi qu’on aura pas le temps pour les retrouvailles et les développements que l’on voudrait. L’aparté sur les origines de Fillory est aussi plus que bienvenue, mais il prend presque trop de place sans en dire assez.

24 heures après #2 : La fin de The Magicians – Just One More Episode

C’est fou, la série comme les romans me font le même effet : tout y est génial, mais on y crame la vie à une vitesse folle – et ça donne envie de plus. Donnez-nous plus de temps avec ces persos ! Pour compenser, j’ai donc écouté un podcast avec une interview de l’actrice incarnant Alice en début de semaine, et je sais que je vais me plonger dans les comics. Il m’en faut plus. Je suis aussi drogué à The Magicians que les personnages le sont à leur magie si douloureuse et difficile à maîtriser.

Voir aussi : Ma critique des épisodes de The Magicians