Sept clichés TV sur… Le sommeil

Salut les sériephiles,

Il est plus de 20h, il faut donc peut-être que je me lance dans cet article ? Ce n’est pas évident en ce moment, parce que les journées sont longues à distance (j’espère quand même que ça pourra continuer, je dois être masochiste à préférer ma santé physique à ma santé mentale ?) et que le soleil brille. Bref, je mets un certain temps à me motiver pour blog, surtout qu’avec le changement d’heure, je vis totalement en décalé. Comme chaque année, j’ai du mal à m’en remettre, il fallait donc que ça m’inspire un article. Et on est en fin de mois, alors comme je n’ai toujours pas publié mon article « sept clichés sur… », il semblerait que le sujet était tout trouvé : le sommeil dans les séries.

MARVEL's Agents of SHIELD [S02E03] | My reviews

1 – Rien de tel qu’une routine matinale pour être en forme, comme dans Agents of S.H.I.E.L.D

7h30 de sommeil quoiqu’il arrive – bon, OK, parfois sept – et un réveil en musique, voilà qui normalement m’assure de passer une bonne journée ; quand le changement d’heure ne détruit pas tout mon rythme. Rien ne vaut une bonne routine matinale pour commencer une journée en forme, et plusieurs séries nous l’ont affirmé plus d’une fois. Dans la saison 2 de LOST ou dans celle d’Agents of S.H.I.E.L.D, on en a le meilleur exemple possible : les personnages se lèvent, font un peu de sport, prennent une douche, enchaînent sur un bon petit déj et sont prêts à travailler ; le tout en musique, bien évidemment. Ils vivent des journées millimétrées et paraissent en pleine forme : c’est que l’être humain ne dort jamais aussi bien qu’avec un rythme fixe de sommeil – c’est VRAI. Enfin, en ce qui concerne Desmond et son réveil toutes les 108 minutes, j’ai un doute, quand même.

Nightmare GIFs | Tenor2 – On se réveille toujours en sursaut d’un cauchemar, comme dans toutes les séries du monde.

On connaît tous la scène : un personnage fait un cauchemar terrible et se réveille soudainement, se redressant dans son lit dans une grande inspiration ; ou dans un grand cri. Mais honnêtement, qui fait des cauchemars comme ça ? Les seules fois où ça m’arrive de me redresser effectivement, c’est lorsque j’ai l’impression d’avoir oublié de me lever pour aller au travail – ou quand ce n’est pas une impression, mais ça, c’est rare. Oui, je fais des cauchemars étranges, je sais. C’est que ça m’est arrivé il y a peu, mais même là, j’ai d’abord ouvert les yeux avant de me redresser d’un coup. J’ai vraiment le meilleur des sommeils en ce moment, mais en tout cas, ce cliché est FAUX. Sinon, sachez qu’à chercher un gif, je me suis rendu compte que la plupart du temps, les personnages nous sont montrés avec les pieds tournés vers la droite quand ils se réveillent.

GIF by This Is Us - Find & Share on GIPHY

3 – Dormir à deux, c’est merveilleux et synchronisé, comme dans This is us

Il y a un truc qui me fascine avec cette série, et avec beaucoup d’autres, c’est que les couples vont toujours se coucher sensiblement au même moment et que la plupart du temps, ils commencent leur journée exactement au même moment. Il est très rare d’y voir des personnages en couple qui ont des horaires décalés, alors que purée, c’est un truc fréquent dans la vraie vie, non ? Du coup, ça donne des espérances impossibles à concrétiser quand on se met en couple, cette affaire, parce qu’on aimerait tous avoir la petite conversation au lit après avoir lu chacun son bouquin ou mis sa petite crème hydratante, mais non, ce cliché est FAUX. En vrai, quand le réveil de l’autre sonne avant le sien, on est bien content de rester au lit ; et dans le sens inverse, on est bien content de rester au lit aussi, mais en sachant qu’il va falloir utiliser la fonction snooze. N’utilisez pas cette fonction, il n’y a rien de pire.

Virgin Tonic : 30% des hommes sont gênés par les ronflements de leur partenaire | virginradio.fr

4) Dormir à deux, c’est horrible, comme dans Grey’s Anatomy

Je vous vois venir, mais j’ai bien écrit « DORMIR ». Ils font beaucoup, beaucoup, d’autres choses que dormir dans les lits de cette série. Mais quand nos personnages ont fini leurs ébats sexuels aux positions improbables (surtout en temps de coronavirus, apparemment), on se retrouve parfois avec des intrigues sur les difficultés à dormir ensemble. Qu’il s’agisse des ronflements de Derek, des crises de panique et somnambulisme d’Owen, des mots prononcés dans son sommeil d’April (quand elle est bourrée ? Il me semble) ou des mouvements improbables de personnages qui en frappent d’autres dans le sommeil, il faut bien reconnaître que certains épisodes nous ont expliqué qu’il était horrible de dormir à côté de quelqu’un. Et là-dessus, difficile de leur en vouloir, parce que pour une fois, c’est une représentation VRAIE… Non ? OK, je dis ça, mais c’est moi qui ronfle, mouahaha (il suffit de ne pas dormir sur le dos).

5) Le rêve, ça peut être bien trop réel, comme dans Manifest

Manifest GIF by NBC - Find & Share on GIPHYBien sûr, avec cette série, il y a une part de fantastique parfaitement assumée, mais soyons honnêtes : combien de fois a-t-on pu voir des séries profiter d’un rêve de personnage pour ramener d’autres personnages décédés à la vie ? Ou pour nous faire croire qu’une scène était bien en train de se produire, alors qu’en fait non et le personnage se réveille ? C’est un cliché quand même super FAUX. Bien sûr, les rêves et cauchemars, on y croit quand on les vit, mais franchement, je ne sais pas vous, mais moi c’est souvent que l’oncle Bernard se transforme en tante Gertrude au beau milieu d’une expédition à dos de cheval. Non, ce n’est pas une vraie anecdote, n’allez pas me psychanalyser là-dessus, s’il vous plaît. Vous voyez l’idée : le lieu qui change sans prévenir, les personnes qui vont et viennent, tout ça, quoi. C’est rare d’en voir une représentation vraiment crédible dans les séries.

6) L’insomnie, ça fait peur à voir, comme dans Lucifer

Lucifer - Gif | Lucifer morningstar, Lucifer quote, Lucifer gifQuand un personnage ne dort pas dans les séries, c’est toujours pour plusieurs nuits d’affilée – ou alors c’est Grey’s et ses looks parfaits après des gardes de 48h – et forcément, ça finit par nous donner des personnages qui, au lieu d’être tirés à quatre épingles, ne ressemblent plus à rien. De Lucifer à Britta dans Community, les personnages se retrouvent affublés de cernes comme on en a tous dans nos vies de tous les jours et finissent par négliger certains aspects ; à commencer par les vêtements et la coiffure. Franchement, être insomniaque, ce n’est pas exactement à ça que ça ressemble, c’est plutôt FAUX… ou disons plutôt que c’est une exagération, parce que c’est rarement à ce point. Heureusement pour nous qu’on ne se met pas à transpirer comme lui à chaque insomnie, vous imaginez ce que ça donnerait sinon ?

Paranormal Activity, Part II — Denv.Her.7) La paralysie du sommeil, ça revient plusieurs fois dans une vie, comme dans The Haunting of Hill House

Si ce n’est pas une règle, sachez que si vous avez déjà fait une fois une paralysie du sommeil dans votre vie, il y a de fortes chances que ça puisse se reproduire, alors ce cliché est VRAI. Et je le case juste ici en fin d’article parce que j’en ai refait une, minuscule heureusement, avec le changement d’heure. Vivement qu’on arrête cette mascarade.

Sinon, si vous ne savez pas ce qu’est la paralysie du sommeil, vous avez de la chance, et vous pouvez aussi lire cet article : Ce que c’est que la paralysie du sommeil

Bref, les clichés sur le sommeil, on en trouve plein dans les séries, et je n’ai probablement pas fait le tour de tout ce qui existe… mais c’est un article déjà long, et je ne voudrais pas que vous lisiez ça avant de vous coucher (arrêtez les écrans avant, c’est pas bien) et que vous ne puissiez pas vous endormir à cause de moi. Les français ont déjà un déficit de sommeil de quasiment une heure en moyenne.

Pin on F.R.I.E.N.D.S !!!!!!!D’ailleurs, un dernier point : rares sont les personnages à faire la sieste en journée (à moins d’être enceintes…), alors que c’est vraiment recommandé quand vous n’avez pas votre taux de sommeil la nuit. Pas toujours évident de trouver le lieu et le moment pour la faire, par contre.

 

Allez… Bonne nuit à tous – et avant ça, bonne soirée, quand même.

Ce que c’est que le méta

Salut les sériephiles,

Il est plus que temps pour moi de rouvrir un peu le lexique du sériephile pour y ajouter un nouvel article de définition. Et cette fois, il va être question d’un terme que j’utilise beaucoup depuis cinq ou six ans, et donc que j’utilise beaucoup sur le blog, sans toujours bien le définir : méta. Ah. C’est un peu complexe, pour le coup.

Buffythevampireslayer Mustbetuesday GIF - Buffythevampireslayer Mustbetuesday Tuesday - Discover & Share GIFsAlors, c’est quoi le méta dans une série ? Le « méta », c’est lorsqu’une série (ou un film, un livre, etc.) nous montre que ses personnages ont soudainement conscience d’être dans une série (ou un film, un livre, etc.). Tout simplement. Avec le temps, ça s’est tout de même un peu complexifié : le méta désigne aussi la mise en abîme, ou tout simplement la référence plus ou moins subtile aux coulisses de la série : lorsqu’un personnage cite le nom du projet d’un autre acteur, ou fait une blague qui est drôle quand on connaît la vie personnelle de l’acteur à qui il parle, ou quand il y a un jeu de mots qui permet à tout le monde de comprendre une référence au monde réel ; ou quand il y a un commentaire sur l’écriture même du programme, ou sur sa diffusion (ci-dessus)… Tant d’exemples possibles !

Meta GIF | GfycatBref, il y a plein de moments où l’on parle de méta, mais c’est bien souvent lorsque le quatrième mur théâtral finit par être brisé – le quatrième mur, c’est lorsqu’un comédien au théâtre parle directement aux spectateurs. Tout ça est lié, c’est fait plus subtilement parfois, notamment lorsque les personnages ne semblent pas avoir conscience qu’ils sont en train de faire référence au projet d’un acteur. En tout cas, le méta, c’est toujours génial.

C’est quoi ce nom ? Il s’agit en fait d’une abréviation, celle de méta-référence (dans le cas où les personnages savent qu’ils sont dans une fiction)… ou parfois de métafiction (lorsque nous sommes face à une fiction dans la fiction – la mise en abîme de vos études au collège ou lycée). Comme c’est une abréviation, ce n’est pas toujours clair, ce « meta », c’est un fourre-tout bien pratique, tout simplement.

Spartacus: Vengeance - Justine Béa

Quelle origine ? Ce préfixe, c’est du grec, et ça veut dire « au-delà », tout simplement. Nous sommes donc « au-delà » de la référence, « au-delà » de la fiction, et c’est bien logique. Lorsque les personnages ont conscience d’être dans une fiction, ils ne sont plus tout à fait dedans, quoi. C’est important d’en prendre conscience, je pense.

Why “Community” was a work of terrorism | by IdeasAtTheHouse | MediumEt aujourd’hui ? Les séries en font de plus en plus, j’ai l’impression. Bien sûr, j’ai pris conscience du phénomène surtout grâce à Community qui en jouait absolument tout le temps, avec beaucoup d’inside joke destiné aux téléspectateurs les plus attentifs et de références aux autres projets des acteurs, des scénaristes, etc. C’était facile à faire avec un personnage comme Abed, persuadé de vivre dans une série télévisée et voyant des références méta absolument partout.

Pourtant, ça existait déjà avant – vous voyez bien l’exemple de Buffy ci-dessus, faisant référence au jour de diffusion de la série. Et ça continue dans les séries aujourd’hui : Agents of S.H.I.E.L.D en faisait parfois aussi par exemple. Une chose est sûre, j’adore ça, surtout quand l’idée est de faire de l’humour. De ce point de vue-là, je ne peux que vous citer WandaVision d’ailleurs : la série est ultra-méta avec ses références constantes au format télévisée de la sitcom, affichant son amour pour la télévision de chacune des décennies depuis les années 50. C’est si parfait à regarder, je suis fan, tout simplement.

Searching for 'Scarlet Witch'

Sept clichés TV sur… les jeux (de société)

Salut les sériephiles,

Chaque mois, j’essaie de trouver des idées pour un article « sept clichés TV sur » et chaque samedi, j’essaie de parler de jeu sur le blog. Si j’allais passer aux jeux sur Internet à défaut d’être inspiré pour d’autres articles sur des jeux de société, je me suis rendu compte que je n’allais pas avoir de jour pour les clichés au cours du mois de novembre. Ni une, ni deux, j’ai décidé de faire d’une pierre deux coups et de m’intéresser aux jeux de société – et autres – dans les séries. Pas une mince affaire, mais tout de même, j’ai trouvé de quoi faire beaucoup plus vite que ce que j’aurais cru !

1/ Les soirées jeux, c’est beaucoup trop bien… comme dans Supergirl

yuan aso - Zen Cart,MagentoDifficile de ne pas penser immédiatement à Kara et ses « Game night » dans un article comme celui-ci ! Dès la première saison, nous découvrons que Kara organise régulièrement des soirées jeux de société avec ses amis, et c’est une tradition qui perdure jusque dans la saison 5 – qu’il faut toujours que je regarde d’ailleurs. C’est tellement bien que certains désespèrent d’y être invités et que Kara désespère que ça tourne souvent court à cause d’une menace en ville. Moi, je désespère simplement de ne pas habiter suffisamment près d’amis fan de ce genre de jeux, mais bon. Je dirais que ce cliché est donc VRAI, puisque quand j’en fais, ce sont toujours des bons moments. Par contre, si quelqu’un me sort un jeu sur un moment entre amis où ce n’était pas prévu de jouer, j’ai beaucoup plus de mal à entrer dedans, généralement. Bref, invitez-moi pour faire des jeux de société et je serais à fond, pas l’inverse. En revanche, j’ai dit « à fond ». Genre vraiment. Gente, en mode Stranger Things, qui nous rappelle qu’il n’y a pas d’âge pour être à fond dans les jeux de société et jeux de rôles. Vous êtes prévenus.

stranger things | Undergraduate Library Blog - University of Illinois at Urbana-Champaign

2/ Tout peut devenir un jeu de société… comme dans How I met your mother

Best Ass Slap Game GIFs | GfycatAvec un personnage comme Barney, toute la vie est un immense jeu à peu près vingt-quatre heures sur vingt-quatre… Pas étonnant, donc, que tout soit devenu jeu à un moment ou un autre de la série. Pourtant, c’est finalement le père de Lily qui est un créateur de jeu de société ! Le pauvre ne connaît pas franchement le succès, sauf quand il adapte le fameux Slap Bet en jeu de plateau. Clairement, ce n’est pas un jeu auquel j’aurais envie de jouer, mais c’est un grand succès pour lui. Est-ce que tout peut devenir jeu de société ? Eh, désolé, mais avec un peu d’imagination, ce cliché est VRAI. On fait des jeux pour résoudre des meurtres ou pour s’acheter des maisons en payant des impôts, après tout. Puis, je suis prof, j’ai transformé certains cours de grammaire en jeux, ne cherchez pas à me dire le contraire !

the queens gambit | Tumblr

3/ Les échecs, c’est cool… comme dans The Queen’s Gambit

Non, je n’ai toujours pas regardé la série que je boycott pour l’instant tellement Netflix me harcèle pour que je la regarde. Cependant, difficile de passer à côté du fait que depuis qu’elle est de retour, les gens se sont enfin rendus compte que ce jeu était cool. Fini les clubs d’échecs pour ringards de toutes les séries adolescentes, c’est de nouveau cool. Depuis le temps que je le disais ! J’ai passé une bonne partie de mon été à faire des parties en ligne… et maintenant, je me rends compte que tout le monde utilise le même jeu que moi. Pff. Encore un cliché VRAI !

The Gargoyle King | Wiki | Riverdale Amino

4/ Ca peut vite virer au meurtre et à la secte… comme dans Riverdale

Quoi ? Il me fallait bien un cliché qui soit FAUX. Le titre se suffit à lui-même, là, en plus. Je viens à peine d’entamer la saison 3, mais elle est déjà partie tellement loin dans son délire de faux Donjons & Dragons que je ne sais pas comment le formuler autrement que ça. Ne jouez pas avec Jughead, c’est tout. En même temps, ça ne me viendrait pas à l’esprit de jouer avec les personnages de cette série, ils ont tous l’air super chiants. D’ailleurs, ça m’amène au point suivant !

5/ Les bons jeux peuvent être chiants si joués avec les mauvaises personnes… comme dans The Walking Dead World Beyond

hope bennett | TumblrD’accord, ce n’est pas exactement un jeu de société, mais il me semble qu’ils ont joué à la balle, puis à « Je n’ai jamais » en cours de saison 1 et purée, qu’est-ce qu’on s’est fait chier. Ils ont enchaîné ensuite avec un « action ou vérité » qui a vite tourné court, merci mon dieu. Ce sont des adolescents qui cherchent à s’occuper, d’accord, mais pourquoi faut-il qu’ils le fassent en pourrissant autant tous les jeux qui peuvent être sympa par ailleurs. Non, je déconne, jamais je n’ai trouvé « je n’ai jamais » sympa. Action ou vérité, aussi, c’était compliqué… M’enfin, certaines séries le font bien. Et puis, il y a celle-ci, et tout a paru chiant. Le truc, c’est que c’est VRAI que parfois, si on joue avec les mauvaises personnes, les meilleurs jeux ne prennent pas.

Rewatch : #SixSeasonsAndAMovie (Community S02) – Just One More Episode

6/ Les jeux cultivent l’imagination… comme dans Community

Si j’ai cité Supergirl plus haut, la première série à laquelle j’ai vraiment pensé, c’est celle-ci. Il y a plein d’épisodes dans lesquels les personnages jouent finalement, même si c’est rarement à la taille d’un simple jeu de plateau… Il n’y a qu’à voir les parties de paintball qui prennent des dimensions problématiques. Cela dit, ils ont d’excellents épisodes à partir de pas grand-chose, et ça montre à quel point avec les bonnes personnes et de l’imagination, on peut passer des moments merveilleux dans le jeu. C’est le genre de série qui donne vraiment envie de jouer à Donjons et dragons, non ? Bref, bien sûr que les jeux développent l’imagination, c’est VRAI.

Community S03E04. Remedial Chaos Theory | TV Spoiler Alert
Sinon, leur meilleur épisode a légèrement un dé au cœur du scénario. Ce n’est pas pour rien.

7/ Le Bingo, c’est addictif… comme dans TeachersBingo GIFs | Tenor

Comment terminer cet article sans parler du Bingo ? C’est un jeu de plateau après tout, et Teachers montre bien au cours de sa saison 2 à quel point ça peut être addictif. Et si je n’ai jamais été super fan de ce jeu avec les numéros à tirer parce que ça impliquait trop de hasard et pas assez de stratégie de ma part, difficile de passer à côté du fait qu’une fois transformé en jeu à boire devant une série, j’ai adoré. Oui, j’ai adoré au point de me lancer dans l’aventure du Bingo Séries chaque mois sur le blog, et il paraît qu’à ça aussi, on peut devenir addict ! C’est donc que ça doit être vrai…

Mon avis sur la saison 8 de Buffy Contre les Vampires en comicsEt voilà, j’en suis déjà à sept clichés… C’est passé vite pour un article qui m’est venu sur un coup de tête. En plus, je n’ai même pas épuisé mon stock. Comme en ce moment, je fais pas mal d’articles sur le Covid19, je me dis que j’aurais pu tout aussi bien faire un point sur le cliché concernant les jeux qui permettent d’attendre la fin du monde, comme dans Buffy pour ceux qui sont arrivés à la toute fin et qui savent qu’il n’y a bien que les fous pour réussir à dormir avant l’Apocalypse… Les autres préfèrent continuer de faire des jeux de société pour attendre. D’ailleurs, on a tout de même eu plusieurs parties de jeux durant la série, l’air de rien. Ils étaient cool avant l’heure, que voulez-vous ?

Voir aussi : Quel protocole sanitaire pour les plateaux de tournage de séries ?

Sinon, j’imagine que Supernatural a au moins un épisode sur un jeu de société. Un jour, il faudra que je rattrape mes 13 saisons de retard. En attendant, je vais publier cet article et regretter d’avoir oublié des séries évidentes que j’aurais pu caser dans ces sept clichés.

Y a-t-il une Olivia Pope dans la salle ?

Salut les sériephiles,

Très franchement, j’avais prévu aujourd’hui d’écrire un petit article sur les élections américaines, parce que je pensais quand même qu’après deux jours de décompte, on aurait le vainqueur… Il semblerait que certains états soient plus en galère que moi devant mes exercices de maths en seconde malheureusement. C’est dommage, ça aurait été sympa de faire un petit tour d’horizon des réactions d’Hollywood. Après tout, on a eu de très bonnes choses pendant la période d’élection – mais moins quand même qu’il y a quatre ans, malheureusement. De très bonnes choses ? J’ai partagé sur Twitter, mais pas ici, un micro-épisode de Community en Zoom Call qui est franchement délicieux, et qu’il faut vraiment que je partage une fois de plus :

OK, d’accord, ce n’est pas Community, parce qu’ils n’avaient pas les droits pour ça, mais avouez que ça le fait. J’étais replongé dans la série grâce à ça… et maintenant, avec tout ce foutoir autour des résultats, j’ai l’impression d’avoir été plongé dans un épisode de Scandal. Et non, pas un épisode de la bonne période de la série, plutôt un épisode des dernières saisons où on a qu’une envie : que ça s’arrête, et plus vite que ça, parce que ça urge à force ! Bordel, mais APPELEZ-MOI OLIVIA POPE pour tout régler de ces élections catastrophiques.

Olivia Pope GIF - Olivia Pope Scandal - Discover & Share GIFs

Vous savez ce que c’est le pire ? C’est que je sens qu’on finira par avoir droit à une nouvelle saison d’American Horror Story aussi naze que la saison 7. Pour la défense de Ryan Murphy, il y a toutefois de quoi faire avec l’année 2020, entre Trump qui balance ses mensonges sur Twitter, le Covid, le Black Lives Matter… Les États-Unis (et le monde) sont devenus une série d’horreur. OK, OK, j’exagère un peu, mais comprenez-moi : il faut bien que j’arrive à 500 mots pour justifier la catégorie de cet article.

There Was A HUGE Plot Twist On "AHS: Cult" And Fans Are Losing Their Sh*t - PopBuzz

Twitter est depuis hier un véritable aspirateur à temps libre, à un point que je n’imaginais pas. C’est simple, je n’arrive plus à décrocher entre Trump qui n’arrête pas d’être censuré et les démocrates qui sont accusés de tricher avec les votes par courrier. Chaque fois que je me connecte, je suis happé pour dix bonnes minutes par tout ce qu’il se passe. En plus, ça n’aide pas que je suive quelques acteurs très investis politiquement ; comme Yvette Nicole Brown ou, de manière plus surprenante, Alycia Debnam-Carrey. Ouep, Lexa a appris la leçon et ne veut pas d’un tyran pour gouverner son peuple, c’est fou.

En tout cas, vraiment, ils ont réussi à rendre ces élections aussi historiques que dingues. Les américains ont toujours eu le sens du show et du suspense, mais trois jours d’attente, ça devient trop, surtout quand toutes les heures il y a un nouveau scandale qui éclate, une nouvelle attaque de l’équipe de Trump, une nouvelle manifestation pour dire que chaque vote compte, un nouveau projet de Biden pour quand il sera président… Même Olivia Pope n’a jamais réussi à faire ça, mais en un mot comme en cinq-cents (parce que oui, on y est) : STOP. Juste, STOP.

the last fight discovered by ㅤ on We Heart It

(oui, c’est tout. Voyez ça comme un billet d’humeur)