J’ai revu la saison 5 de The Magicians (et c’est parfaitement imparfait)

Salut les sériephiles,

5 Reasons Why The Magicians Season 5 Trailer Gave Us LIFE! | The Magicians BlogJe suis au bout du rouleau : je viens une nouvelle fois de terminer la saison 5 de The Magicians, et je suis toujours aussi dégoûté par l’annulation de la série. Elle est si incroyable, et la fin est tellement parfaite et imparfaite en même temps que ça résume parfaitement ce qu’est cette série et cette saga littéraire à mes yeux : une incroyable aventure avec des versions et des ouvertures possibles dans tous les sens. Je vous jure, j’en ai cherché une fanfic sur la saison 6 tellement j’étais frustré. Je n’ai pas trouvé mon bonheur pour autant.

Take on me

La saison 5 commence de manière difficile pour les fans : il faut se faire à l’absence de Quentin. Je me souviens qu’au premier visionnage, j’avais trouvé dur de me remettre dans le deuil du personnage autant que Julia ou Alice, parce que j’avais eu le temps de m’en remettre entre les saisons. Pour le rewatch, l’approche a été totalement différente, parce que j’ai enchaîné plus vite.

the magicians spoilers | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirDans les deux cas, j’ai aimé l’adieu que la série réservait au personnage de Quentin. C’est fait de manière sympathique, avec juste ce qu’il faut pour qu’on croit que l’acteur puisse revenir quand bien même on sait que non et surtout juste ce qu’il faut pour que les personnages soient capables de faire le deuil et d’avancer vers de nouvelles aventures.

En fait, c’est même principalement la clé de ce début de saison : elle ne nie pas le décès du personnage et s’en sert pour justifier le départ de deux quêtes. La première est celle de Julia pour sauver la Terre de l’Apocalypse, la deuxième est celle d’Alice pour comprendre ce que Q faisait avec une page sur la « World Seed ». Et pour nous régaler, en parallèle, Margo et Eliott sont coincés dans le futur de Fillory.

Oops they did it again

magiciansladies - Tumblr GalleryAutrement dit, en quelques épisodes, la série parvient à me réconcilier en proposant tout ce qu’il me manquait en saison 4. Souvenez-vous : je vous disais que j’étais frustré de ne pas avoir le duo Margo/Eliott et on commence par se centrer énormément sur eux. On enchaîne sur Eliott qui doit gérer son deuil de Q et refaire sa vie amoureuse, tout en ayant Margo qui culpabilise d’avoir voulu abandonner Josh et Fen. La résolution de faire venir tout le monde dans le futur est juste dingue quand on y pense, mais c’est tellement leur genre de twist que j’adore ce que ça donne.

oops!...i did it again | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirDans tous les cas, on a une bonne dose de Margo/Eliott cette saison. À mes yeux, ça culmine dans l’incroyable double épisode de mi-saison où nos héros se retrouvent à détruire la lune. C’est du pur Magicians en substance, ça avait été diffusé le jour de mon anniversaire et ça se concentrait sur ce duo que j’adore. Incroyable, tout simplement.

Des quêtes liées

5 Reasons Why The Magicians Season 5 Trailer Gave Us LIFE! | The Magicians Blog
Dire qu’ils se plaignaient de ne plus en avoir !

L’autre bon point de la saison 5, c’est qu’elle parvient à nous lier les quêtes de manière assez naturelle. J’aime beaucoup comment Julia finit par embarquer tout le monde dans sa quête pour empêcher l’apocalypse, quitte à la provoquer elle-même. Le fait que la quête soit d’abord pour Quentin est efficace, de même que le fait que Julia se trompe de planète et doive l’apprendre par Todd. J’adore Todd (et dire qu’il se tape Margo cette saison – et bordel qu’est-ce que j’éclate de rire chaque fois que je vois Margo à l’arrière-plan apercevoir Todd juste après avoir appris qu’elle avait couché avec dans la boucle temporelle).

The Magicians S05E09 - Review & Breakdown - The Game of NerdsAlice finit par rejoindre assez naturellement cette quête, et ça me rappelle vraiment ce que donnait les clés en saison 3 : chacun avait ses préoccupations, mais tout s’emboitait correctement. Bien sûr, il reste le problème de Penny 23, de sa perte de pouvoir et l’arrivée de Plum. Je leur pardonne parce que j’adore l’actrice incarnant Plum, l’acteur incarnant Penny et parce que j’adore le personnage de Plum dans les livres. Après, c’est peut-être le point faible de la saison. penny 23 | Explore Tumblr Posts and Blogs | Tumgir

Cela dit, réussir à donner une utilité aux personnages, tout en incluant la grossesse de Stella Maeve à l’intrigue et à l’épisode final, c’était un joli coup de maître. Cela fonctionne, on a encore une grossesse magique dans la série, mais ça permet une évolution complète du personnage de Julia. Elle aura tout subi avant la joie d’être mère, et elle s’y fait certes un peu vite, mais ça colle totalement comme fin pour ce personnage.

Non, vraiment, cette saison 5 fonctionne. Oh, burger, you're cute. — magiciansladies: Kady Orloff-Diaz in 'The...Même les délires de Kady avec les autodidactes finissent par avoir un vrai intérêt quand elle croise la route de Fogg et que celui-ci revient bien malgré lui en fin de saison. Plus que jamais avant, tout est donc lié, et l’écriture de la saison est bien meilleure. J’ai réussi à apprécier Kady à son plein potentiel. Non parce que désolé, mais Kady, c’est un personnage avec lequel j’ai eu du mal depuis le départ : elle a tout pour me plaire, mais y a toujours quelque chose qui pose problème.

La fin d’un monde

TumblrEt puis, terminer la série sur la promesse d’un nouveau monde, c’était sacrément culotté. La fin de Fillory marque une fin naturelle pour la série : certes, elle s’appelle The Magicians, mais finalement, ce n’est ni plus ni moins que l’histoire de Fillory, qui s’est retrouvé au cœur de toutes les intrigues, puisqu’elle était le noyau de la magie. Que ce soit Margo qui la détruise, en plus !

J’aimerais tant voir la suite de cet épisode final qui parvient parfaitement son pari de conclure les intrigues tout en laissant la porte ouverte pour la suite. On sait qu’ils avaient de quoi faire une saison 6… Je suis frustré par la fin qui nous sépare Eliott et Margo, mais en même temps si heureux de voir Margo sourire comme ça et être si heureuse d’être à nouveau High King ! J’aimerais voir Eliott et Charlton (what’s a Charlton ?) vivre leur relation, ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, quand même, mais ça promettait une histoire marrante, surtout avec ce fantôme pour les mater.

TumblrLa magie continue d’exister, Julia et Penny ont une jolie quête devant eux grâce à HQ (Hope Quentin, simple, efficace), Zelda a une conclusion à la hauteur de son personnage, Fen et Josh sont enfin officiellement de la partie… Non vraiment, c’est une jolie fin ouverte, comme seuls eux pouvaient la maîtriser.

Maintenant, il est déjà temps pour un revival. Vraiment. Et pour le podcast spécial, j’ai déjà hâte !

margo x fen on Tumblr

J’ai revu la saison 4 de The Magicians (et j’ai moins accroché que prévu ?)

Salut les sériephiles,

Je sais que c’est bizarre comme titre, mais c’est pourtant la vérité ! J’ai commencé la saison 4 de The Magicians en février dernier et ce n’est que dimanche dernier que je l’ai terminée. Autant dire que la série m’a quelque peu déçu. Mais alors, que s’est-il passé avec la saison 4 ?

Notons que je spoile un peu la saison 5 au passage en fin d’article.

Et si on révisait un peu The Magicians avant la saison 5 ? – Just One More EpisodeLa saison 4 est vraiment géniale, parce que cette série est exceptionnelle, mais elle a le défaut de passer après la saison 3 qui était tout simplement parfaite. Et dans un rewatch, ça lui fait un peu mal, parce que l’on passe d’une saison très sérialisée et bien construite à une saison qui part vraiment dans tous les sens. Ce n’est pas que la saison 3 ne parte pas elle aussi dans tous les sens, mais la différence réside vraiment dans la manière dont l’intrigue est gérée. En saison 3, il y a une quête très claire avec sept clés à trouver, et tous les personnages se retrouvent impliqués dans la quête. Les choses sont très claires, et quand elles ne le sont pas, elles s’éclaircissent bien vite.

zelda schiff | Explore Tumblr Posts and Blogs | Tumgir

En saison 4, c’est plus compliqué. Le début de saison est génial, avec l’idée que les magiciens sont désormais limités dans l’usage de la magie par la Bibliothèque et celle qu’ils ne savent plus qui ils sont. Malheureusement, ce deuxième aspect est vite mis de côté et totalement oublié ensuite quand ils retrouvent la personnalité qu’ils sont censés avoir. C’est un premier problème : le premier aspect que je voulais voir développé est vite expédié. Cette fois-ci, je le savais… mais ça m’a dérangé tout de même.

kadyorloffdiazedit | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirL’autre problème de la saison 4 ? Les duos habituels sont explosés. Kady et Julia mettent bien trop de temps à se reparler, Eliott est possédé par le Monstre et ne peut pas parler à Margo, ce qui retire la meilleure partie de la série tout de même, et Alice a trahi tout le monde en fin de saison 3, ce qui fait que personne ne veut plus lui parler. Alors bien sûr, ça redonne de bonnes idées aux scénaristes et les nouvelles dynamiques fonctionnent, mais je me rends compte que la saison 4 est moins prenante.

Il est plus difficile d’enchaîner les épisodes. Bien sûr, le problème est venu aussi de moi avec un peu plus de choses à faire, mais la vérité est que la saison 4 est surtout marquante pour son tout début et sa toute fin. Le milieu reste flou, malgré de bons épisodes et de bonnes évolutions dans les dynamiques, évidemment.

The Magicians | Season 4 Teaser Trailer | SYFY GIF | Gfycat

C’est difficile de critiquer sa série préférée. Cela l’est d’autant plus que la fin de saison est un véritable chef-d’œuvre, et ça non plus, ça ne change pas. Julia est possédée un temps, récupérée rapidement par ses amis, qui trouvent enfin un moyen de mettre fin à la possession d’Eliott. Quand on le retrouve enfin, il n’a même pas le temps de parler à Quentin que ce dernier est forcé de se sacrifier pour aller tuer le Monstre définitivement.

Et si on révisait un peu The Magicians avant la saison 5 ? – Just One More EpisodeCela intervient au moment où il se réconcilie enfin avec Alice, et avant qu’il ne puisse parler à Eliott donc. Double mauvais moment. Bien sûr, il y a du gay baiting dans tout ça, bien sûr, c’est désespérant de voir Quentin se sacrifier et possiblement se suicider ici, mais la fin d’épisode est brillante. Elle nous ramène pour la dernière fois notre Penny, définitivement remplacé par Penny 23 ensuite, et Quentin. Et puis Take on me.

Non, vraiment, j’ai vu cet épisode dimanche soir et je suis encore déprimé par ce que j’ai vu. Après plusieurs épisodes enchaînés et quelques éclats de rire, parce que la série ne perd rien de son écriture brillante, de ses répliques dingues et de son intrigue capable de nous envoyer partout à la fois. Je veux dire, Josh finit en poisson, tout de même ; et c’est après avoir été un loup-garou. Ou après l’épisode musical de Margo. Je ne pouvais pas ne pas en parler, même si ce n’est qu’en conclusion de cet article un brin décousu.

Et si on révisait un peu The Magicians avant la saison 5 ? – Just One More Episode

J’ai le droit, non ? La saison 4 l’était, pourquoi pas mon article ?

Rewatch : Saison 1 | Saison 2 | Saison 3

J’ai besoin d’une nouvelle série préférée

Salut les sériephiles,

Vous aurez remarqué que ces derniers temps, il n’y a plus tellement de critiques d’épisodes sur le blog. Pire, je n’ai téléchargé qu’une seule photo pour une critique depuis le 1er avril. La blague continue donc par ici en ce moment, et j’ai de plus en plus de mal à me motiver pour regarder une série. Vous allez me dire, je vous vois venir, que je n’ai qu’à me poser sur mon canapé et faire play, mais ce n’est pas toujours si simple la vie et en ce moment, je n’arrête pas d’enchaîner les sorties, les promenades (surtout que le soleil était revenu) et le travail, ce qui fait que je me retrouve sur les moments calmes à regarder des films où je n’ai pas de critique à écrire.

Ou alors, je me retrouve à dormir, comme aujourd’hui où ma nuit de huit heures a été complétée par une sieste de quatre heures, le genre de truc qui ne m’arrive jamais. Vous le sentez venir l’autotest juste pour vérifier ? Je pense que c’est simplement de la fatigue accumulée par une période compliquée et riche en (mauvaises) émotions, mais bon. En attendant les vacances qui seront tout aussi crevantes (mais en bonnes émotions cette fois, j’ai si hâte) vu comment elles se profilent depuis quelques jours, voilà donc que j’en arrive à une journée où je ne sais pas quel article écrire. J’avais prévu deux articles qui sont des rendez-vous habituels de milieu de mois, mais j’espère voir quelques épisodes demain pour que ça prenne plus de sens.

Voilà donc pourquoi vous vous retrouvez avec ces 500 mots assez bavards : ils sont faciles à écrire, ça vient tout seul et j’en ai déjà oublié mon idée d’origine, que j’ai eu en allant me promener quelques minutes : les séries qui me manquent. Non, parce que, il faut se rendre à l’évidence : si je ne regarde plus de séries, c’est aussi parce que j’ai un problème en ce moment. En fait, je ne retrouve plus mon bonheur. En prenant un peu de recul, il est facile de voir que mes pannes de séries à répétition sont arrivées depuis 2020.

En 2020, il y a certes eu une pandémie, mais il y a surtout eu la fin de tout un tas de séries que j’adorais. Et aujourd’hui ? Je me retrouve coincé dans des rewatchs – WandaVision, The Magicians, des épisodes de Buffy parfois et une envie de plus en plus forte de revoir LOST – et ce n’est pas un hasard : je ne trouve plus forcément ce que je cherche dans les séries en cours. Je m’en suis rendu compte aux retours de The Walking Dead et de Charmed, quand j’ai eu quelques scènes d’action ou de magie me rappelant que c’était plutôt ça mon genre : la série fantastique, la série de science-fiction à la rigueur, avec un peu d’action. Les héros qui combinent plusieurs pouvoirs pour vaincre les méchants… tout en faisant de bonnes blagues, avec des vraies répliques dynamiques et bien agencées. Eh, ça me manque.

J’ai l’impression d’être de plus en plus en train de subir certaines séries. Il y a les séries procédurales, que je regarde en fond sonore, où c’est bien normal ; mais il y a aussi toutes les séries qui parlent de la vie quotidienne – Grey’s, This is us… Je les aime, d’accord, mais ça manque d’une part de rêve. Cette part de rêve, je l’ai un peu reçue avec Les Animaux fantastiques cette semaine, et ça me donne presque envie de me remettre à fond à l’écriture – m’enfin, j’ai encore moins le temps.

Bref, je ne sais pas où va cet article. La conclusion la plus logique après ces 500 mots, c’est juste que je vieillis et que j’ai de plus en plus tendance à être nostalgique de mes séries préférées. Ce n’est pas faute d’avoir une production conséquente et qualitative en ce moment, mais ça arrive moins à me fasciner et me donner envie de me plonger dedans. Allez savoir, peut-être que le retour des répliques percutantes de Gentleman Jack va me redonner envie d’un rendez-vous hebdomadaire ? Je n’en suis pas sûr : les critiques sont bien compliquées à écrire pour celle-ci.

Et avant que je n’en revienne à cette idée stupide, laissez-moi me rappeler que non, les critiques ne sont pas le problème. J’adore écrire des critiques de ce que je regarde. Oui, je regarderais sûrement un peu plus de séries sans le blog et sans les critiques à écrire, mais non, je n’ai pas envie de m’en passer. Il va juste falloir retrouver un meilleur équilibre entre tout ça d’ici la fin d’année scolaire. En attendant, je continue de voir des épisodes déjà vus sans même en parler sur le blog.

Vivement que je me retrouve une série préférée : celle qui me donnera envie de me jeter dessus chaque semaine, comme Euphoria avait un peu réussi à le faire au début de cette année. Et en même temps, pour ça, il faudrait que je tente de nouvelles séries en plus de toutes celles que j’ai envie de terminer – ou dans lesquelles je dois me mettre à jour. L’été va être chargé comme ça… surtout que ce n’est pas comme si un certain nombre d’entre vous n’avait pas déjà insisté lourdement pour me vendre des séries géniales. Un jour, je vous écouterai(s). Oui, entre parenthèse. J’ai envie de croire que ça puisse être un futur, pas un conditionnel.

Revoyez vos conjugaisons si vous n’avez pas la blague, et passez un bon samedi soir !

Revoir WandaVision (avec quelqu’un qui la découvre)

Salut les sériephiles,

Unpopular Opinion : pourquoi une saison 2 de WandaVision n'est pas nécessaireSi vous avez suivi mes quelques articles de cette semaine – avouez que c’est tout de même moins difficile de tout lire quand je ne regarde aucune série – vous devez savoir déjà que j’ai eu l’occasion de revoir en fin de semaine dernière la première saison de WandaVision. Cela me démangeait depuis un moment, et j’en avais parlé à l’occasion du premier anniversaire de la série. Cependant, je n’avais pas tellement de raison ou d’occasion de le faire… jusqu’à ce que je puisse enfin la revoir avec quelqu’un qui ne l’avait jamais vu.

Voir aussi : À quand le prochain Marvel ?

Spoilers

WandaVision : Iron Man, Doctor Strange ou Magneto à la fin de la saison 1 ?Pas fan de série, cela m’aura pris un an de le convaincre de regarder WandaVision, mais vous me connaissez assez pour savoir que marteler une idée jusqu’à ce qu’elle germe, ça me connaît. Eh, la pub pour mon blog dans le podcast à chaque épisode ? Je suis sûr qu’elle est efficace à force. Non ? Laissez-moi y croire.

Voir aussi : C’est si bien que ça WandaVision ?

Même la VF est bien ?

Est-ce que cela vaut vraiment la peine d’écrire un article ? En vérité, oui : ce rewatch me fait prendre conscience que cette série est vraiment à la hauteur de mon souvenir. Certes, j’ai peut-être un peu moins ri, mais bon, on regardait en VF. Aïe, mes oreilles. Cela dit, la VF était moins horrible que prévu – j’ai juste eu beaucoup de mal à perdre la VO de Darcy qui fait passer bien plus d’humour avec ses tons décalés en anglais et l’épisode 7 est une catastrophe car le surjeu ne passe pas du tout en français.

Ah, puis il y a des blagues passées à la trappe, parce que l’accent de Wanda est gommé par défaut dans la VF. C’est bien, mais pas trop.

Une écriture efficace pour nous rendre accro

C'est si bien que ça WandaVision ? – Just One More Episode

Bref, on s’en fiche, ce n’était pas mon sujet. Mon sujet, c’était de vous parler du fait que je suis convaincu par la richesse d’écriture de cette série. Sincèrement, c’est incroyable comment elle peut gagner même les personnes les moins fans de séries.

Au premier épisode, la réaction était sans appel : une déception, parce que ce n’était pas du Marvel cette comédie en noir & blanc sur la vie perso des héros. La vie de couple de Wanda et Vision, ça ne semblait pas vendre du rêve à quelqu’un qui n’avait vu que les films et qui n’aimait pas les séries. Eh, ça ne durera pas de toute manière, je vais continuer de marteler l’idée que c’est bien.

Petit à petit, cependant, j’ai commencé à entendre rire à côté de moi sur l’épisode 2 et le mystère a fini par fonctionner.

L’action arrive par à coup dans la série, mais l’épisode 4 qui renverse la situation et nous révèle enfin une grosse partie des mystères permettait bien de révéler l’intelligence de la série.

Une série qui fait parler

https://media.melty.fr/article-4408227-raw/media.gifJ’ai aimé pouvoir avoir à nouveau une partie des débats de la première diffusion, reparler de cette incroyable présence d’Evan Peters, décortiquer les génériques et les références aux séries cultes, savourer le twist concernant Agatha… et même découvrir de tous nouveaux détails. En plus, il n’y a pas à dire, mais voir une série avec quelqu’un et en parler « en vrai » ce n’est pas tout à fait la même expérience que Twitter ou le blog, tout de même.

Voir aussi : WandaVision a déjà un an (et cette série a tout changé)

WandaVision, et après ? – Just One More Episode

L’intelligence vient aussi de la diffusion en un épisode par semaine. Si la série reste super efficace en bingewatching (vraiment), il n’y a pas à dire : elle était bien meilleure de manière hebdomadaire, car elle permettait de réfléchir et de digérer tout ce qu’on avait vu.

Et d’en parler, encore et toujours.

Sur la fin de saison, j’ai bien constaté que certaines informations étaient distillées un brin trop vite pour que tout puisse être retenu comme il fallait. Un défaut ressort aussi beaucoup plus : la disparition de Darcy dans le dernier épisode est super énervante ; elle n’a qu’une réplique, sort de nulle part, redisparaît aussitôt, aaaaah.

SÉRIE. WandaVision : une première série Marvel réussie pour Disney+

Un an après, j’attends encore la suite, par contre…

…Et très impatiemment !

Parce que oui, en revanche, revoir tout WandaVision comme ça à un mois de Doctor Strange, c’est aussi frustrant, il va falloir attendre un mois avant la suite de l’histoire de Wanda -et je ne parle même pas des autres personnages. Les deux acteurs interprétant Wanda & Vision sont parfaitement géniaux, j’ai hâte de savoir ce que le Darkhold changera aux pouvoirs de Wanda. Bizarrement, j’avais aussi oublié que ses enfants l’appelaient à l’aide dans le cliffhanger post-générique. Bref, je vais être au point pour écrire un nouveau résumé Marvel pour néophytes. Plus qu’à trouver le temps pour, et surtout le temps pour tout me rappeler sans trop abuser et être de mauvaise foi sur la génialité et la puissance du personnage de Wanda.

https://media.melty.fr/article-4330745-raw/media.gif

Bon, si jamais je le suis, je ne serais pas le premier au moins.

Voir aussi : Résumé des films Marvel pour les néophytes

WandaVision a déjà un an (et cette série a tout changé) – Just One More EpisodeEn attendant, sachez aussi que j’ai possiblement changé d’épisode préféré : j’ai totalement redécouvert l’épisode 8 de la saison. Autant au premier visionnage, je n’avais pas tellement apprécié la pause que ça marquait d’avoir Wanda qui repartait dans son passé ; autant au deuxième, j’ai trouvé que toute la richesse d’écriture de la série était là : toutes les informations sont données avec une fluidité incroyable, les extraits des sitcoms regardées (restées en VO pour l’occasion dans la VF ??) sont extrêmement pertinents pour faire un clin d’œil aux premiers épisodes ou pour développer la scène en cours et le jeu des deux actrices est incroyable.

Voir aussi : WandaVision, et après ?

Et puis, what is grief if not love persevering ?

How To Cope With Grief After Losing Someone You Love - DiveThru

WandaVision : Ces indices prouvaient la véritable identité d'Agnès

Mon amour de cette série persévère. Beaucoup.