J’ai revu la saison 2 de The Magicians (et vraiment, c’est génial)

Salut les sériephiles,

Nous sommes en 2022, il est donc peut-être temps de faire un point sur l’avancée de mon rewatch de The Magicians. Cela fait un moment que j’ai terminé de revoir la saison 2 et j’ai bien envie de vous en parler tout de même. Je veux dire, j’adore cette série. A la revoir, ça se confirme par contre : cette série est exceptionnelle surtout à partir de la saison 3, qui s’enchaîne à merveille.

Avant ça, la saison 2 fait une excellente transition entre la saison 1 et la suite.

The Magicians : 13 livres pour poursuivre l'aventure en attendant la saison 2 - Critictoo Séries TV

Voir aussi : J’ai revu la saison 1 de The Magicians (et c’est mieux que dans mon souvenir)

Bienvenue à Fillory

Fillory GIFs - Get the best gif on GIFEREn saison 1, on nous plantait le décor et on nous introduisait à des personnages sans vraiment nous annoncer toutes les règles qui régissait cet univers. Le temps passait vite et les magiciens devenaient pros avant même qu’on ne sache comment. La saison 2 est très différente.

Si Fillory a toujours été présent en saison 1, son omniprésence en saison 2 bouleverse tout.

Fini l’apprentissage de la magie, il faut à présent faire face à des problèmes bien différents : les rois et reines de Fillory doivent apprendre à gérer un royaume bien différent de tout ce qu’ils ont toujours connu… et ça marche tellement bien ! Dès le début de saison, on comprend à quel point cet endroit magique change toutes les règles : tous les personnages sont ressuscités bien vite. Je me souviens bien qu’à mon premier visionnage, j’avais trouvé ça trop simple et je m’étais dit que le cliffhanger de la saison 1 était mauvais.

Résultat de recherche d'images pour "the magicians fillory end season 1"Je revois un peu mon opinion avec ce revisionnage : maintenant que je connais vraiment bien l’univers, je trouve que ça marche. En revanche, une fois de plus, je trouve que l’épisode 3 de cette saison marque un tournant bien plus important avec ce qui arrive à Alice. La voir devenir un Niffin, ça lance vraiment la saison vers autre chose – la Bête n’est plus, Alice est perdue, Penny doit récupérer ses mains, ça change – et ça aurait fait une meilleure fin de saison.

Voir aussi : Les critiques de tous les épisodes de la saison 2

Une série qui s’émancipe

Stop Ignoring Me The Magicians GIF - Stop Ignoring Me The Magicians Magicians - Discover & Share GIFsLà-dessus, je continue de ne pas accrocher plus que ça au couple Alice/Quentin, mais également de penser que leur meilleure période est définitivement celle où ils partagent un même corps. C’est pourtant une partie qui n’est pas dans les livres… et pourtant ! La série prouve à quel point elle sait adapter le matériel d’origine pour le compléter et pour le rendre encore plus prenant. C’est très visible quand tout le monde veut s’entretuer à cause des trônes ou se met à chanter Les Misérables, forcément.

Les meilleurs épisodes sont souvent ceux qui s’éloignent des romans, précisément parce qu’ils permettent de se saisir du format de la série TV.

Ce n’est que le début, en plus ! TumblrPourtant, j’adore les livres, hein, et je n’ai pas envie d’y modifier quoique ce soit. Ce qui fonctionne dans la série n’aurait pas forcément fonctionné dans les livres. C’est justement ce qui rend la série intéressante à mes yeux. Cette saison 2 s’éloigne beaucoup de ce qui est écrit, mais elle sait toujours l’adapter avec intelligence. Des éléments des livres sont développés en quête complète, d’autres sont supprimés ou à peine évoqués ; la série ajoute ses propres couches aux personnages, et ça donne quelque chose de sacrément cool.

Et puis, ça permet aussi de nombreuses surprises : avoir lu les livres ne prive jamais du plaisir de découvrir la série. Même revoir la série n’est pas sans ses surprises, parce que j’avais oublié une partie de l’intrigue de Penny ou les questions posées pour devenir rois et reines de Fillory. Ou le jeu de mots autour du Prince Ess, mais ça, ça prouve qu’il était largement temps que je la regarde à nouveau. Clairement, ça ne l’aurait pas fait pour moi.

Voir aussi : The Magicians de Lev Grossman (tome 1)

Toutes les femmes de sa vie

Meilleurs GIFs Julia Wicker | GfycatSans qu’on ne sache trop comment, Julia redevient également un personnage intéressant – parce qu’il n’y a pas qu’Alice dans la vie de Quentin.

En saison 1, je l’adore au début et plus on avance, plus elle me soule. Cette saison, une grosse partie de l’intrigue tourne autour d’elle et de la perte de son ombre, ce qui permet de mieux la connaître. C’est aussi un moyen pour elle de s’intégrer davantage, alors que ce n’est vraiment pas gagné après sa trahison initiale : je trouve que tout le voyage pour récupérer son ombre et sa décision finale est vraiment touchante.

Syfy shade julia GIF on GIFER - by FordreradJe me suis rendu compte que lors de mon premier visionnage, j’étais passé à côté de moments importants.

Lors de ce voyage pour sauver l’ombre de Julia (et finalement d’Alice), Quentin abandonne le bouton qui peut le mener à Fillory, tout de même. Les intrications entre les intrigues sont toujours incroyables dans cette série – on ne voit pas les twists arriver et on ne capte pas immédiatement toutes les conséquences qu’ils auront. C’était le cas en saison 1 déjà, et c’est toujours vrai avec cette saison 2. En tout cas, Julia avance en utilisant son propre moteur scénaristique avec sa vengeance envers Reynard, et ça fonctionne à fond – tout comme son duo avec Kady, d’ailleurs.

Voir aussi : Les deux premières saisons de The Magicians (récap)

C’est ça devenir adulte ?

Funny Gifs : the magicians GIF - VSGIF.comCe qu’il est important de souligner aussi, c’est que la série trouve le moyen d’explorer des thèmes classiques de séries TV – ici, le passage à l’âge adulte, pour de vrai – de manière originale. Voir Elliot et Margo régner sur Fillory en est le meilleur exemple : eux qui n’étaient des personnages comiques très inconséquents se retrouvent avec énormément de responsabilité sur les épaules… et des mariages forcés à gérer. Le coup des golems est terrifiant, en plus, la conception du bébé d’Eliot et Fen, c’est tout de même quelque chose.

Je ne choisis pas ces trois personnages au hasard : Margo devient vraiment mon personnage préféré au cours de cette saison. Eliott devient enfin quelqu’un de fréquentable maintenant qu’il est sevré de son alcoolémie permanente et de ses cigarettes. D’ailleurs, on le définit tellement avec ces accessoires là en saison 1 que c’est à se demander comment l’acteur a réussi à faire évoluer si bien son jeu ; et nous faire adorer Eliott au passage. Quant à Fen, elle paraissait bien fade et peu importante au début, mais bordel, qu’est-ce que cette épouse forcée change la donne pour plein de choses dans la série.

Queen Margo | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirMême si les personnages deviennent adultes, la série ne perd rien de ses références télévisuelles et filmiques.

Pas étonnant que Margo soit ma préférée quand on voit toutes les répliques fabuleuses qu’elle a – apportant à la fois le méta et le féminisme à la série, tout en ayant une évolution incroyable, passant de la bitch de base à une véritable queen. Et elle ose foutre Fillory en guerre pour un rien, en plus. C’est tellement fou, et c’est qui nous ramène finalement Les Misérables dans la série, un sortilège qui fait chanter tout le monde et que j’adore particulièrement.

Voir aussi : Les personnages qui m’ont fait fantasmer en 2020 (4)

Les personnages au cœur des avancées

Résultat de recherche d'images pour "the magicians kady"Oui, la série s’éclate dans le méta… au point qu’on en oublie le fil rouge. Au premier visionnage, je disais que son rythme infernal me perdait faute d’un fil rouge clair, mais maintenant, je comprends mieux l’avancement général de la série – et la manière dont elle tisse sa toile.

Ce n’est pas tellement l’intérêt de cette saison d’avoir un fil rouge, et c’est peut-être son seul défaut pour un fan de séries. On change tellement de grands méchants tout le temps qu’on finit par être peu intéressé par tout le délire autour d’Ember et Umber. The Magicians Season 3 Is Here - That's NormalTant pis, le résumé de la série en fin de saison est tellement génial !

Et puis, maintenant que j’ai toute la réponse et que je peux tout suivre d’un coup sans avoir à attendre une semaine entre les épisodes, laissez-moi vous dire aussi que ça fonctionne bien. Eh, peut-être que la série est vraiment construite pour un bingewatch, finalement : cela permet de se rendre compte à quel point ce sont les personnages qui dirigent la barque de la série.

15 Reasons You Should Be Watching 'The Magicians' | Tell-Tale TVJe pensais que la série partait dans tous les sens, je découvre en la revoyant que ce n’est pas le cas du tout : elle écoute ses personnages et les laisse aller dans la direction qu’ils veulent.

Je me rends mieux compte aussi de l’impact de plein de petites choses pour la suite, notamment l’arrivée des fées ou le temps passé à la Bibliothèque. Et puis, bien évidemment, il y a ce cliffhanger final totalement improbable : les fées sont aux portes de Fillory alors que la magie disparaît parce que Quentin et ses amis ont fait en sorte qu’Ember et Umber s’entretuent. Grandiose pour une série nommée The Magicians tout de même…

Voir aussi : The Magicians (S03)

Résultat de recherche d'images pour "the magicians alice and quentin end season 2"

The Magician’s Land de Lev Grossman (Tome 3)

Salut les sériephiles,

C’est avec le cœur brisé que j’entame cet article, parce qu’il est temps pour moi d’évoquer le tout dernier tome de The Magicians. Cela signifie donc que j’ai terminé définitivement la série et la trilogie de romans, et donc que je suis officiellement en manque de cette histoire. Pas pour bien longtemps, cela dit, il est évident que je vais rapidement mettre ma main sur les comics à présent, puisque Lev Grosman a décidé de raconter l’histoire d’Alice, d’une part, et l’histoire d’autres étudiants de Brakebills, ensuite. Evidemment que j’ai hâte de découvrir tout ça, possiblement pour le mois de la BD… mais j’en reparlerai d’ici là.

Voir aussi : Tome 1 | Tome 2 | Tome 3

The Magician's Land: (Book 3) : Grossman, Lev: Amazon.fr: LivresPour l’instant, je vais donc me consacrer sur le tome 3, The Magician’s Land, qui a été un vrai plaisir à lire, un peu plus d’un an après le précédent – et deux ans après le suivant. Des trois tomes, je pense que c’est celui qui m’a le plus rappelé ce qu’était la série, et ça m’éclaire beaucoup sur les choix des scénaristes dans le développement de certains personnages (Margo en tête) et d’intrigues qui semblaient sortir de nulle part. De là à en faire mon tome de la saga préféré ? Probablement.

Pourtant, ce n’était pas gagné : on repart une fois de plus du point de vue de Quentin, et ce dernier a la bonne idée en début de roman de devenir… professeur à Brakebills. On sent bien que ce n’est pas fait pour lui comme boulot, et en même temps, il n’en fallait pas plus pour que je me projette encore plus dans le personnage. Le problème, c’est que Quentin reste un personnage plein de défauts. Malgré les progrès et son évolution, il est quelqu’un en qui je n’ai pas envie de me reconnaître… et dans qui je me reconnais, c’est là toute la force de cette écriture.

Même si beaucoup moins misogyne qu’à ses débuts, Quentin continue d’avoir son égo démesuré et d’espérer être le centre d’une quête, quand bien même la vie n’est pas faite ainsi. Si j’adore tant la saga, c’est parce qu’elle prend le contre-pied de bien des histoires : ici, il n’y a pas d’élus mystiques, et s’il y en a, ce n’est jamais Quentin. Même quand il l’est, c’est pour une courte durée. La vie est une garce avec les personnages, elle donne toujours envie d’en avoir plus, et malgré toute la magie du monde, la vie est parfaitement représentée dans ces romans. Que je conseille, encore et toujours, y compris aux fans de la série. Cela dit, l’adaptation reste bien meilleure, parce qu’elle a su se détacher de Quentin.

plum chatwin | Explore Tumblr Posts and Blogs | Tumgir

C’est un peu le cas de ce roman également, puisqu’il développe le personnage de Plum (que j’aurais aimé voir plus dans la série, alors j’étais content de la découvrir ici !), mais aussi le point de vue d’Eliot (beaucoup) et Janet (enfin !). Et tout comme Margo est rapidement devenue ma favorite quand les scénaristes de la série ont pensé à la développer, son alter-ego romanesque est l’un de mes personnages préférés de roman. Vraiment. J’ai retrouvé toute l’attitude génialissime et la vision du monde bitchy de Margo en Janet – je comprends enfin pourquoi elle est si géniale. La série a été encore plus loin que les livres, clairement, mais tout était là.

Syfy comic relief the magicians GIF - Find on GIFER

De toute manière, c’est le cas de toutes les intrigues de la série : les romans sont le terreau de l’inspiration scénaristiques de la série, et c’est toujours fait dans le respect de l’œuvre originale, avec uniquement des améliorations en poussant plus loin ce qui était proposé dans les romans. La fin ? Elle est évidemment différente dans les romans, mais en même temps, elle est tellement similaire ! C’était très perturbant : les personnages atterrissent à des endroits parfaitement différents, mais le sentiment est le même.

Résultat des courses, j’en veux beaucoup plus, et je le savais en dévorant les cent dernières pages. Les deux grosses intrigues du roman se complètent bien et s’emboîtent comme un puzzle, mais on sait aussi qu’on aura pas le temps pour les retrouvailles et les développements que l’on voudrait. L’aparté sur les origines de Fillory est aussi plus que bienvenue, mais il prend presque trop de place sans en dire assez.

24 heures après #2 : La fin de The Magicians – Just One More Episode

C’est fou, la série comme les romans me font le même effet : tout y est génial, mais on y crame la vie à une vitesse folle – et ça donne envie de plus. Donnez-nous plus de temps avec ces persos ! Pour compenser, j’ai donc écouté un podcast avec une interview de l’actrice incarnant Alice en début de semaine, et je sais que je vais me plonger dans les comics. Il m’en faut plus. Je suis aussi drogué à The Magicians que les personnages le sont à leur magie si douloureuse et difficile à maîtriser.

Voir aussi : Ma critique des épisodes de The Magicians

Ce que j’ai retenu du Comic Con @home 2021

Salut les sériephiles,

San Diego Comic-Con 2021 TV Schedule - VarietyJe me suis rendu compte dans la nuit que j’avais totalement oublié de vous faire un retour sur le Comic Con @home 2021 finalement ! Oui, oui, dans la nuit, j’ai des pensées passionnantes quand je n’arrive pas à dormir, écoutez. Je trouve ça particulièrement triste, en revanche, de me rendre compte que ça m’est totalement sorti de la tête, parce que ça veut dire une chose : cette édition 2021 a été encore plus un fail que l’édition 2020 !

Voir aussi : Le retour d’un Comic Con @home

Je n’ai que très peu entendu parler du Comic Con cette année, cette édition à la maison a été totalement boudée par l’industrie, j’ai l’impression. Après, ce n’est pas aidé non plus par le fait que Marvel et DC tiennent leurs propres conférences de presse désormais… mais tout de même. La réputation de cette convention aura peut-être du mal à se refaire post-Covid tant elle a montré qu’elle n’était pas indispensable.

Tout de même, voici donc les informations qu’il fallait retenir et les trailers que j’ai eu envie de regarder au cours de ce long week-end…

Legends of Tomorrow

Non, je n’ai pas repris mon projet de voir tout l’Arrowverse un jour… Mais si jamais ça intéresse certains d’entre vous, je me suis totalement fait spoiler la saison 6 avec la première image de ce trailer. Autant le mettre ici, donc :

Et puisque je parle de l’Arrowverse, on a également les premières images du nouveau projet de Stephen Amell. Dans deux semaines, il sera à l’affiche de Heels une série sur la lutte pro avec les matchs scriptés et deux frères en pleine opposition. Je ne sais pas trop ce que ça peut donner. A priori, ça ne m’intéresse pas du tout… mais j’avais dit pareil de Glow, et c’était génial. Le trailer n’est pas si horrible pour une série d’été, mais ça sent les bonnes grosses morales américaines de base…

Dr Who

Je pense que c’est l’annonce qui a fait le plus parler d’elle, la saison 13 de la série sera entièrement consacrée à une seule et même histoire. Pas de date encore, mais un retour « plus tard cette année »… Et moi, ça me donne presque envie de m’y remettre de me dire que tout sera une seule histoire.

Lucifer

Je n’ai bien sûr pas regardé le trailer comme je ne suis pas à jour dans la série, mais je suis particulièrement déçu de l’annonce qui a été faite : la saison 6 commencera dès le 10 septembre 2021 sur Netflix. C’est moins de six mois après la fin de la saison 5, alors qu’il a fallu attendre plus d’un an entre les deux moitiés de cette saison 5. Résultat des courses, j’ai l’impression que mon retard dans la série n’est pas près d’être comblé.

Voir aussi : Lucifer (S05)

L’avantage, c’est que je vais probablement enchaîner sans pause ces épisodes… L’inconvénient, c’est donc que ça dénature totalement la notion de saison. Comme d’habitude avec Netflix, cela dit ! Allez, je vous mets quand même le trailer, mais là pour le coup, je n’ai pas regardé :

The Walking Dead

Comme chaque année, AMC n’a pas été avare en nouvelles images concernant ses séries. Je n’ai pas encore rattrapé Fear the Walking Dead, mais il y a une promo pour la saison 7 promettant enfin d’en arriver aux zombies affectés par les problèmes nucléaires. Pas de surprise, même à mon niveau avec mes quatre épisodes de retard, je ne me sens pas en retard du tout. Le trailer est ci-dessous, mais ne m’en parlez pas, je me suis déjà spoilé avec cette miniature annonçant la survie d’un personnage !

Voir aussi : Fear the Walking Dead (S06)

La saison 7 commencera dès le 17 octobre sur AMC… Là encore, moins de six mois après la fin de la saison précédente, mais eux, c’est comme d’habitude. Faut vraiment que je la rattrape ! Et donc la saison 11 de la série-mère sera déjà en hiatus à ce moment-là. Avec un retour dans une vingtaine de jours, c’est logique cependant. D’ailleurs, la saison 11 de la série-mère a eu droit à son trailer, et ça en revanche, je l’ai regardé.

Voir aussi : The Walking Dead (S10B)

C’est un des seuls trailers que je regarde chaque année, alors que je déteste ça pour les autres séries. Comme d’habitude, AMC révèle peu d’image, je sais que c’est généralement plutôt safe. Cette année, c’est encore pire : pour la dernière saison de la série, nous n’avons pas la moindre image de ce que la série proposera, mais une promo assez léchée et teasant quelques petits détails pour les plus attentifs. Je me demande si la série proposera une fin aussi peu engageante que les comics…

Voir aussi : La fin de The Walking Dead

Il me faut également en revenir à World Beyond, dont j’ai oublié pas mal des enjeux, je dois dire. Il me faudra relire mes critiques pour me souvenir de toutes les trahisons révélées en fin de saison 1… mais en attendant, nous avons un teaser qui nous montre une scène du premier épisode de la saison 2. Je n’aime pas quand ils font ça ! En plus, ça redéfinit totalement ce que j’attendais de cette deuxième partie.

Vraiment, ça ne va pas être fou, je n’attends pas le 3 octobre avec impatience…

Voir aussi : The Walking Dead World Beyond (S01)

Day of the Dead

Au cas où deux séries de zombies en octobre ne soient toujours pas assez pour satisfaire votre goût de la chair humaine, il y aura aussi celle-ci qui débarquera sur Syfy, en hommage à l’œuvre de George A. Romero. C’est du Syfy, peut-être que je testerai… mais dès octobre, probablement pas. On verra bien. On voit en tout cas dans ce trailer qu’on s’éloigne de l’histoire d’origine, précisément parce qu’on remonte aux origines de l’apocalypse.

Amazon Prime

Nous aurons une adaptation du roman The Wheel of Time sur la plateforme en novembre 2021. Ecoutez, pourquoi pas… Mais je ne vais pas mentir, je passe toujours complètement à côté des séries de cette plateforme. Pas faute de la payer, pourtant ; mais je ne sais pas, je ne prends jamais le temps de les regarder. Et il en sera probablement pareil de la série mexicaine de zombies (encore une !) annoncée pour la semaine prochaine (le 6 août). Au cas où, le trailer de SOZ : Soldiers or Zombies est ci-dessous.

Dexter

Comme annoncé précédemment la série va revenir pour une saison 9 après quelques années… mais comme je ne suis même pas allé au bout de la série, écoutez, ça ne m’a pas hypé plus que ça. J’ai pourtant vu des retours positifs sur ce trailer, donc j’ai dû juste passer à côté de ce qui faisait le fun de la série. Je vous le laisse quand même :

HBO Max

Outre dix films WB qui sortiront exclusivement sur leur plateforme, HBO Max a annoncé le projet d’une nouvelle série Superman qui se concentrerait sur Val-Zod, une version alternative du super-héros en collant (venant d’un monde parallèle, évidemment). Les univers parallèles vont être de plus en plus à la mode pour les super-héros, suivant ainsi ce que font les comics. Et si vous ne voyez pas l’intérêt d’une énième série sur ce super-héros, l’intérêt est ici que l’on se concentre sur un Superman à la peau noire qui découvre être un réfugié kryptonien sur Terre et doit ainsi dépasser sa peur des grands espaces.

Michael B. Jordan est pressenti pour le rôle puisque c’est sa société de production qui est derrière le projet et que tout le monde le voulait comme acteur dans ce rôle. On verra bien ce qu’il en sera, je vais attendre d’avoir plus d’informations pour voir si ça m’intéresse ou non. On va rester sur un pourquoi pas pour l’instant.

Par ailleurs, HBO Max a également confirmé que sa série préquelle au film Dune était toujours d’actualité. Nommée Dune : The Sisterhood, elle aura à ses commande Diane Ademu-John à qui l’on doit la production et l’écriture de Bly Manor. Et là, a priori, je vais passer mon chemin.

https://static.hitek.fr/img/up_m/2139181354/mandaloriansaison3affiche.jpgThe Mandalorian

Enfin, on a eu un poster de Grogu en train de construire un sabre laser sous le regard de Luke Skywalker. C’est bien un poster officiel, mais on ne sait pas encore ce qu’il signifie pour la série. C’est peut-être juste un coup de com pour le principe…

 

Voilà donc pour cette édition 2021 tout ce que j’ai retenu ou vu… Ce n’est franchement pas aussi dingue qu’il y a quelques années, mais ce n’est déjà pas si mal ?

En vrai, je me dis qu’à une époque, tout ça, c’était le contenu d’une seule journée de convention…

Resident Alien – S01E10

Épisode 10 – Heroes of Patience – 19/20
S’il y a bien une scène qui m’a un peu décroché de l’épisode, tout le reste était sacrément pertinent et bon pour donner l’impression d’une conclusion rondement menée… sans pour autant retirer la perspective d’une saison 2 qui promet d’être aussi fun et réussie que la première ! La saison est menée de manière impeccable, les sous-intrigues sont terminées, d’autres sont prêtes à nous mener ailleurs et les personnages sont restés attachants du début à la fin, avec un humour et des répliques qui font toujours mouche. Bref, un vrai petit délice !

Spoilers

Harry a désormais tout ce qu’il faut pour détruire l’humanité… à part peut-être l’envie de le faire ?


If you kill everyone, you kill me.

Après l’épisode précédent, impossible de m’arrêter, je voulais vraiment savoir la suite. Bon, en vrai, j’aurais pu m’arrêter et attendre une semaine de plus, mais eh, j’avais envie de finir la saison, j’ai tenu tout ce temps avec la diffusion française, c’est quand même pas mal ! Par contre, le résumé de l’épisode précédent m’a frustré : je n’avais apparemment pas l’épisode complet juste avant, puisqu’il me manquait une scène entre Sarah et Richard, où Richard reprochait à Sarah d’avoir pris l’objet extraterrestre dans la chambre de Max.

Tout ça a vite été oublié quand il est révélé au début de cet épisode que cinq mois plus tôt, Harry s’est rendu secrètement en ville pour tuer Sam. Et non, je ne parle pas de l’extraterrestre, je parle bien de l’humain. En fait, la nuit où Harry s’est fait tuer, il venait d’empoisonner le traitement de Sam. Ah oui, sacré karma, effectivement.

Cinq mois plus tard, D’Arcy remue ciel et terre, et surtout les flics, pour venger la mort de l’homme qu’elle aime, Harry. Elle l’a vu dans le congélateur après tout, et elle est hyper inquiète. Elle a toutefois fait l’erreur de quitter la cabane, et quand elle y revient avec les flics, Harry est bien présent, en vie. Il sait évidemment que le cadavre a été trouvé et il a eu la bonne idée de le changer de place.

D’Arcy passe ainsi pour une folle alcoolique, et ça marche bien : elle est arrêtée par le shérif, alors que Liv trouve une chaussure au bord du lac, relançant l’intrigue du pied retrouvé quelques épisodes plus tôt. C’est évidemment Asta qui libère D’Arcy de sa cellule, mais malheureusement D’Arcy n’explique pas totalement l’ensemble de ce qu’elle a vu à Asta, pensant qu’il ne s’agissait pas du cadavre d’Harry (forcément), mais juste d’un cadavre d’une personne tuée par Asta et Harry. Pourquoi pas.

Pendant ce temps, Max montre à son amie la vidéo de Sarah volant l’objet qu’il avait gardé et elle est aussitôt convaincue que Sarah est une femme du MIB, avec une écharpe violette. Ils comprennent qu’ils doivent prévenir Harry de ce qui est en train d’arriver, mais il faut bien sûr faire attention à ne pas être suivis par le gouvernement.

J’ai vraiment cru que l’amie allait prévenir Harry en secret pendant que Max pédalait en entraînant à sa suite les agents, mais je me suis lourdement trompé : leur plan était tout autre, et l’amie fait exprès d’entrer en collision avec le camping-car de Sarah et Richard. Max et son amie ont en fait comme intention de prévenir Asta de ce qu’ils savent. Je suis frustré, parce que la gamine annonce qu’elle a un prénom, mais je n’ai toujours aucune idée de ce que c’est. Je n’arrive pas à l’entendre à chaque fois que c’est dit, et sans les sous-titres ben, je galère. Bref, j’ai enfin pris la peine d’aller sur Google : elle s’appelle Sahar.

Bref, en tout cas, ces gamins sont beaucoup trop malins : ils ont mis le portable de Kate sous le camping-car du gouvernement au moment de l’accident, afin de pouvoir traquer le gouvernement. Malheureusement, ce n’est pas exactement ce qu’il se passe : Sarah et Richard les devancent et entrent par effraction dans la maison pour les interroger, ce qu’ils peuvent faire parce que Kate est occupée à faire son sport avec des écouteurs alors que Ben passe son temps à papoter sur un banc avec D’Arcy.

Il est étonnant de voir qu’il est celui qui essaie de lui remonter le moral et de lui prendre la main pour l’aider à se sentir bien plus utile. Elle n’a vraiment pas de raison de déprimer – oui, elle n’est pas allée loin au niveau professionnel et n’a pas fait de grande différence dans la vie des gens, mais eh, elle a sauvé Asta et Harry il y a deux épisodes quand même. D’ailleurs, n’est-ce pas la main qui est brisée, en théorie, que Ben lui prend ? Bon, D’Arcy gâche le moment de toute manière, parce qu’elle se décide à embrasser Ben.

Cela le fait repartir plus vite, et ce n’est pas une bonne chose pour lui. Il se retrouve en effet face à une porte fermée à clé, parce que Sarah et Richard y sont. Ils interrogent ainsi les enfants et obtiennent ce qu’ils veulent de la part de Max qui leur indique qui est cet alien en blouse blanche. Je sens qu’il les a dirigés vers un mauvais médecin.

En tout cas, s’il le fait, c’est parce que sa mère est en danger dans le placard. En théorie. En pratique, pour protéger son fils et Sahar, elle défonce la porte alors que Ben entre par effraction chez lui pour s’en prendre lui aussi à Sarah et Richard. La scène est magistrale avec les deux parents qui s’éclatent à frapper les agents du gouvernement. Bon, ils ne savent pas qu’ils sont des agents du gouvernement bien sûr, et Ben n’entre que parce que le shérif lui a annoncé arriver « d’ici cinq minutes ». C’était trop long pour lui.

Les scènes sont géniales, que ce soit celle-ci ou celle où les flics arrivent pour prendre les dépositions de tout le monde et voir Ben et Kate se rouler des pelles comme jamais. Eh, ça fait plaisir de voir ce couple au bord du divorce retrouver son amour comme au premier jour.

Bien sûr, Asta tente de contacter Harry après avoir parlé avec Max et Sahar, mais c’est en vain. Elle est interrompue par Liv alors qu’elle quittait le travail, parce que Liv veut récupérer le pied dans le congélateur pour vérifier s’il est compatible avec la chaussure qu’elle a trouvée en début d’épisode. C’est très con pour Harry ce qui est en train de se passer : sans la moindre surprise, Asta reconnaît le pied cette fois : elle a vu la tâche de naissance sur le pied d’Harry dans l’épisode précédent.

Et avec ce que D’Arcy a crié en début d’épisode, elle reconstitue vite la vérité : Harry est mort et dans le congélateur de la cabane, alors que l’extra-terrestre a assuré ne pas savoir ce qui lui est arrivé.

De son côté, Harry passe une bonne partie de l’épisode seul. Il peut ainsi réparer la machine qui lui permettra de détruire l’espèce humaine, mais avant ça, de la publicité pour de la pizza l’interrompt. Heureusement que j’ai moi-même mangé de la pizza juste avant l’épisode, parce que vraiment, ça m’aurait donné envie.

Il rentre alors chez lui pour activer le détonateur qui détruira l’humanité… Mais avant ça, il veut d’abord tester son détonateur sur le cadavre d’Harry. Ce n’est pas si évident de nous détruire apparemment, parce que même ça, ça le fait culpabiliser. L’extraterrestre se retrouve alors en conversation avec Harry, et comme à chaque fois, je n’ai pas trop aimé cette scène. Cela m’a quelque peu décroché de l’épisode final, je dois dire, même si la construction du personnage est bonne.

Finalement, Harry détruit le cadavre juste à temps pour l’arrivé d’Asta qui le confronte pour savoir enfin la vérité. C’est une excellente scène à suivre, parce que ça ressemble tout simplement à une rupture amoureuse. Harry comprend qu’Asta est la part d’humanité qui le brûle chaque fois qu’il touche son détonateur. Eh oui, j’aurais pu ajouter cette information, effectivement : Harry se découvre une humanité grâce à l’engin.

Ses sentiments pour Asta sont ce qui l’empêche de détruire la Terre, mais en découvrant qu’il est un menteur et un tueur, celle-ci a plutôt tendance à le rejeter. C’est étrange, non ? Il vit très mal ce rejet, par contre, et ça lui retire tout sentiment d’humanité. Il peut ainsi se décider à détruire l’humanité, cette fois : le compte à rebours est alors lancé, avec une détonation prévue 90 minutes plus tard. Parfait, cela laisse du temps pour l’acte suivant où Jay se confie contre toute attente à D’Arcy. Elle a un nouveau job au diner de la ville, Jay, et D’Arcy découvre donc le grand secret d’Asta. Elle fait alors en sorte de venir en aide à Jay qui cherche à se venger de son père qui battait sa mère. C’est plutôt drôle à voir, avec une voiture balancée pour provoquer un sacré accident.

Loin de tout ça, le médecin de la ville est embarqué par Sarah et Richard, puis par l’armée. La générale ordonne immédiatement à Sarah de tuer Richard qui n’a plus vraiment d’utilité, alors que la série nous tease une intrigue du complot bien plus large que prévu. Je vais clairement être au rendez-vous pour celle-ci, mais avant d’en arriver en saison 2, il faut déjà conclure la saison 1.

Sans trop de surprise, Max contacte donc Asta pour lui annoncer que le gouvernement lui a appris qu’Harry comptait tuer tout le monde. Comme ce n’est pas vraiment une option qui les fait rêver, les deux se mettent d’accord pour se retrouver et partir à la recherche d’Harry. En plus, ça tombe bien, Max est sûr qu’Harry se rendra à la base militaire, et il a raison. La base qui m’avait toujours paru super loin à être dans un autre Etat n’est en fait qu’à un peu plus d’une heure de route, alors tout le monde y arrive à temps.

Harry s’y rend pour retrouver son vaisseau et décoller. Par contre, le pauvre oublie de prendre ses pizzas au passage, et il envisage un temps de faire demi-tour, même s’il n’a plus le temps. Il est finalement freiné par l’armée, mais ce n’est qu’une broutille pour cet extra-terrestre qui a bien de la force de frappe depuis son vaisseau.

La force de frappe, c’est bien, mais ce n’est pas précis pour éviter de toucher Asta et Max quand ceux-ci sont pris en otage. En effet, ils sont venus à la base pour tenter d’empêcher Harry de détruire l’humanité, mais ils n’ont pas été bien discrets au passage. Comme annoncé plus tôt dans l’épisode, un petit « Ooh Child » est alors lancé, mais désolé, ça ne vaut pas celui de Brothers & Sisters en fin de saison 1 également. La musique est juste là pour nous montrer un Harry sous forme extra-terrestre se débarrasser des soldats.

Asta ordonne à Max d’aller se cacher pendant le combat, puis elle se relève pour un tête à tête très touchant avec Harry. Les deux se déclarent amis, et Harry pense un temps qu’Asta viendra avec lui sur sa planète. Nope. Asta insiste pour sauver l’humanité, et ça suffit pour Harry : il se laisse convaincre que sauver son amie et ses amis à elle vaut le coup. Il ne détruit donc pas notre espèce, yay ! Il prend tout de même le temps de parler une dernière fois de ses pizzas avant de décoller définitivement pour retourner vers sa planète.

Enfin, ça, c’est le plan théorique. En pratique, évidemment, Harry se rend compte après s’être débarrassé du détonateur dans l’espace que… Max s’est caché dans son vaisseau. Et lui, il veut bien être ramené à la maison. Evidemment.

EN BREF – Je ne regrette pas du tout d’avoir été sollicité par Syfy France pour regarder la série le jour de sa diffusion. Je n’en avais que des bons échos, donc elle était sur ma liste et je suis sûr que j’aurais fini par la regarder, mais peut-être pas à la semaine comme je l’ai fait là. Je pense que j’aurais fait une erreur de passer à côté, et je suis content d’avoir suivi tout ça à la semaine, même si je suis persuadé qu’elle fonctionne très bien en bingewatching aussi.

J’ai trouvé satisfaisant de suivre toute cette intrigue sur deux mois, et ça me remotive à faire ça plus souvent sur des saisons en cours ou déjà terminées. Puisque c’est efficace, pourquoi se priver ? C’est probablement ce que Syfy s’est dit d’ailleurs : la série est déjà renouvelée pour une saison 2, pas de suspense à avoir, nous aurons bien la suite de cette histoire.

J’ai déjà hâte de savoir ce que la saison 2 nous réservera : Harry doit retourner Max, bien sûr, mais il y a une multitude de pistes ouvertes pour une suite. Oui, le couple Ben/Kate s’en tire bien et le shérif/Liv sont réconciliés (avec une nouvelle cafetière d’ailleurs !), mais il y a toujours ce meurtre avec le pied du vrai Harry qui n’a pas été élucidé. Jay n’a toujours pas vraiment réussi à se réconcilier avec sa mère biologique, et ce n’est pas parce que D’Arcy va jouer la tante cool que tout va s’arranger pour elle.

D’ailleurs, D’Arcy est probablement le personnage qui aura le plus à évoluer, puisqu’elle finit la saison déçue par son amitié avec Asta, lui cachant trop de choses. Asta va devoir gérer d’être celle qui a sauvé l’humanité, Richard va devoir échapper à cette cinglée de coéquipière qui veut désormais le tuer et les intrigues gouvernementales pourraient prendre le dessus.

Et tout ça, c’est encore sans compter des intrigues beaucoup plus marginales, comme le chasseur d’alien de l’épisode 9 joué par Terry O’Quinn. Rien ne dit qu’il ne fera pas une nouvelle apparition par la suite. Il faut peut-être que je me mette à lire les comics, parce que j’aime vraiment beaucoup la mythologie mise en place par la série.

Et en même temps, je n’ai pas envie de me spoiler la suite. Cruel dilemme, n’est-ce pas ?