The Magician King de Lev Grossman (Tome 2)

Salut les sériephiles confinés,

The Magician King: (Book 2) (English Edition) eBook: Grossman, Lev ...On se retrouve en ce samedi pour parler une fois de plus de lecture personnelle, comme ça m’est arrivé pas mal de fois ces derniers week-ends. Et aujourd’hui, c’est un article qui me tient à cœur, parce qu’il va être question du tome 2 de The Magicians, appelé The Magician King. Et si ça me tient tant à cœur, c’est pour deux raisons : déjà, la série vient juste de se terminer sur une fin qui m’a quelque peu déçu – en tout cas, une fin qui n’est pas à la hauteur du génie de la série – et ensuite, parce que j’ai commencé à lire ce livre en 2018 pour le finir en 2020. Ouille.

Voir aussi : Mon article sur le tome 1

Alors, si j’ai mis tant de temps, ce n’est évidemment pas parce que ça ne me plaisait pas, bien au contraire. Le livre est génial, vraiment, mais comme pour le tome 1, il demande une bonne grosse faculté de concentration. À ma demande, Laura m’a offert la trilogie en anglais et le niveau de langue est loin d’y être basique. Tant mieux, c’est bien plus passionnant et ça met dans l’ambiance, mais ça suppose aussi d’être en forme pour se plonger dans l’histoire.

The Magicians : 13 livres pour poursuivre l'aventure en attendant ...

Du coup, durant ces presque deux années de lecture, je n’ai cessé de me replonger dans le roman… avec le problème que je laissais passer des semaines, voire même parfois des mois, avant d’y revenir. Mon obstination à ne pas utiliser de marque-pages (marre de les perdre) et ma mémoire étant ce qu’elle est, je me retrouvais alors à lire et relire plusieurs fois les mêmes chapitres. Au point, quand même, d’avoir repris 100 pages plus tôt que nécessaire la dernière fois que je me suis mis à l’ouvrage pour le finir.

C’est étrange ? Oui et non : l’histoire est tellement géniale que même si je savais être en train de relire ce que j’avais déjà lu, ben, j’en profitais comme pour la première fois. L’univers du roman est en effet riche et complexe, on peut facilement se laisser aller à son imagination. Mieux encore : j’ai adoré la série, mais elle n’a rien respecté de l’intrigue de ce tome 2… à part, évidemment, la manière dont est racontée l’histoire et le génie de ses personnages.

tale of the seven keys | Tumblr

Ainsi, le tome 2 est un bon condensé des trois premières saisons de la série, encore. Le tome 1 correspondait à une moitié de la saison 1, nous avons ici l’autre moitié, à savoir l’histoire de Julia. L’intrigue des sept clés, qui joue un rôle majeur dans la saison 3, est également présente dans ce tome, de même que Poppy.

À l’inverse, Alice n’est que peu présente après s’être transformée en Niffin (en tout début de saison 2 dans la série), de même que Penny est rapidement écarté – mais il n’a jamais vraiment été là non plus. Du coup, c’est passionnant à lire et découvrir : j’adore la série, j’adore les livres.

The Magicians – Saison 1 | Yoda tient un blog
Après, la série atténue et rend plus esthétique certains passages, quand même !

Ils racontent plus ou moins la même histoire, mais de manière différente, tout en étant toujours dans le même ton. En fait, j’ai l’impression d’être dans l’une des fameuses chronologies différentes que possède cet univers, et c’est génial.

En revanche, un autre truc qui ne m’a pas aidé à dévorer le roman est un procédé que je n’aime pas beaucoup et qui est malheureusement réparti sur tout le livre : on alterne quasiment à chaque chapitre de point de vue et de moment de l’histoire. En fait, il y a deux tomes en un : d’un côté, nous avons la suite de l’histoire avec toute une aventure qui se joue à Fillory, mais aussi sur Terre, notamment à Venise. De l’autre, nous découvrons enfin tout ce qui est arrivé à Julia – notamment ses promenades géniales en France.

Le problème, c’est que ça signifie qu’à chaque chapitre, il faut se réadapter à l’univers, car les deux histoires sont très différentes. J’ai une préférence marquée pour celle de Julia, d’ailleurs, que j’ai trouvé bien plus prenante que dans la série. À ma prochaine relecture, car il y en aura une, je ne m’embêterai plus avec cette alternance : je lirai d’abord toute l’histoire de Julia, qui se passe avant de toute manière, avant de passer à celle de Quentin. Là, j’avais peur de manquer de possibles connexions… mais il y en a très peu.

Image result for julia eliot the magicians

C’était donc frustrant de passer de l’un à l’autre, et ça ralentissait parfois mon rythme de lecture, parce que je ne lisais qu’un chapitre au lieu de deux, cliffhanger de fin de chapitre ou non. Quant au tome 3, je suis forcé d’attendre pour le lire maintenant… j’ai peur de le finir, je ne veux pas quitter cet univers. Tant qu’il me reste des pages à lire, Fillory est encore un peu en vie. Et Quentin aussi, et tous les personnages que j’adore !

Voir aussi : Ma critique des épisodes de The Magicians

Image result for fillory

24 heures après #2 : La fin de The Magicians

Salut les sériephiles confinés,

C’est bien beau de critiquer chaque épisode inédit vu pendant mes visionnages, mais ça pose tout de même un gros problème : je n’ai pas toujours le recul nécessaire pour faire le tour de certaines questions. Par conséquent, j’ai décidé de profiter pleinement de l’espace des 500 mots par jour pour faire le point de temps à autres sur ces épisodes qui méritent de plus amples réflexions. Ca n’a rien de bien nouveau car je l’ai toujours fait, j’ai juste décidé d’appeler ça désormais « 24 heures après ».

Et si on révisait un peu The Magicians avant la saison 5 ? | Just ...

Bref, vous l’aurez compris, j’ai aujourd’hui envie d’évoquer le cas de la fin de la série The Magicians, qui est l’une de mes préférées. C’est la première de trois de mes séries préférées à tirer sa révérence en 2020 et, malheureusement, elle ne le fait pas de la meilleure manière qui soit. En effet, l’annulation est intervenue par surprise à cause de très mauvaises audiences cette saison. Ce n’est pas étonnant, par contre, ces mauvaises audiences : les fans ont très mal vécu la mort d’un personnage principal en saison 4 (si vous êtes là, je pense que vous le savez déjà… allez, spoilers alert sur toute la série dans la suite) et ont déserté cette saison 5. C’est bien dommage, surtout pour une série dont j’ai commenté l’intégralité des épisodes !

Voir aussi : Mes critiques d’épisodes

The Magicians, une étrange histoire de magie

Face à la suite massive de téléspectateurs, la chaîne a donc annulé la série alors qu’elle était créativement à son apogée. La fin de la saison 4 est peut-être le meilleur épisode, mais il ne faut pas négliger les très bonnes intrigues de la saison 5, notamment sur le travail du deuil de Quentin qui a beaucoup affecté ces 13 épisodes nous parlant d’apocalypse.

Si les scénaristes ont senti le vent tourné et ont bien proposé une fin qui se tient, avec carrément une apocalypse et une planète détruite, l’épisode final n’est pas vraiment à la hauteur de la série. Toujours très intelligente, vive et avec un vrai soin dans la construction des personnages, The Magicians se retrouve avec une fin qui est ouverte. Oui, on a bien la fin de tout le chapitre Fillory, mais après tout, Fillory n’est arrivé qu’en saison 2, donc ce n’était pas forcément la fin de la série.

The Magicians de Lev Grossman (tome 1) | Just One More Episode
Même si c’était un élément majeur de la série… Sa destruction n’est plus si triste que ça quand on sait qu’il s’agit de toute manière du dernier épisode : Fillory n’aura pas le temps de nous manquer narrativement.

Là où cette fin est particulièrement frustrante, c’est qu’elle s’achève avec la promesse de pistes très intéressantes pour la suite : le couple Eliot/Charlton aurait pu être exploré davantage tellement il sortait de nulle part, le sourire de Margo semble réserver une surprise de taille, Kady continue de mener sa vie de son côté avec pas mal de rebondissements… Margo et Alice le résument bien à la fin de l’épisode : leur vie sont sur le point de changer et d’être peuplées de moments complètement perchés à nouveau.

Malheureusement, on ne verra rien de tout ça. Concrètement, j’aime cette fin parce que la série ne pouvait pas mieux se terminer que ça : tous les personnages sont heureux d’être là où ils sont et prêts à entamer un nouveau chapitre de leur vie. Ce qui ne me plaît pas, c’est que ça laisse des pistes ouvertes : jamais de la vie on ne me fera croire qu’Eliot se contentera d’avoir perdu tout le monde. Et puis, Margo non plus ne peut pas vivre sans Eliot !

Corpses Eliot GIF - Corpses Eliot Margo - Discover & Share GIFs

Bref, la fin est très bien, mais elle n’est pas parfaite. C’est une fin de saison qu’on nous propose là, avec à la rigueur des personnages qui n’auraient pas besoin de revenir pour une saison 6. Si je peux m’en contenter, j’espère vraiment que la série sera rachetée par quelqu’un avant l’expiration des contrats… Malheureusement, la période de confinement actuel n’aidera probablement pas à ce que ce soit le cas, parce qu’on va plutôt être à jouer la sécurité que les investissements. Ma dernière lueur d’espoir serait que Syfy change d’avis à défaut d’avoir assez de nouveautés dans sa grille grâce au confinement… Mais comme la série est une série de mi-saison, je n’y crois pas trop.

Il ne me reste plus qu’à finir les livres et espérer, quoi. Ou trouver une excellente fanfiction. Ou l’écrire moi-même, damn. Je ne peux pas croire que ces personnages n’évolueront plus et qu’il n’y aura pas de suite à leurs histoires. En fait, je le refuse tout simplement. 24h et toujours dans le déni…