The Outpost – S04E03

Épisode 3 – The Gods Thank You – 16/20
J’en suis presque à regretter de n’avoir que trois épisodes de retard parce que j’aurais été capable d’enchaîner sur un quatrième. Cette saison me plaît bien même si je ne vois pas encore tout à fait vers quoi elle se dirige à terme. Pas besoin d’y être pour savourer le voyage, heureusement, et l’épisode s’est une fois de plus laissé regarder tout seul là.

Spoilers

Tobin doit à présent apprendre à se servir de son Kinj alors que Wren comprend le pouvoir qu’être Grande Prêtresse pourrait lui donner.

We get two lives for one with you.

Comme d’habitude, on reprend exactement là où nous nous sommes arrêtés, et ça me fait bien plaisir de voir Tobin être perturbé par ce qui lui arrive. Il refuse toutefois d’obtenir l’aide de Deux pour apprendre à gérer son Kinj, ce qui est une grossière erreur. Il veut apprendre cela pour être en mesure de protéger Falista, mais ce n’est pas si évident que ça.

Il galère donc un moment à Nightshade, devant un Munt qui a continué de me faire rire. C’est finalement le désir d’alcool qui débloque son Kinj, mais sa joie est de courte durée : il a aussitôt une vision où la déesse l’appelle Levare et lui demande de la rejoindre. Oups. Au moins, il va comprendre ce que Falista disait quand elle affirmait voir les dieux.

En attendant de lui en parler, il regarde Falista prendre un bain et lui donner quelques conseils sur le Kinj. C’est vrai que c’est une experte en la matière, dis donc. Elle continue d’être terrifiée qu’on essaie de la tuer, mais ça n’empêche pas le couple royal de passer de bons moments en amoureux quand même.

Une fois que c’est fait, Tobin aussi a envie de prendre un bain, et il demande alors à Munt de devenir son valet. Euh… OK ? Il assure avoir confiance en lui pour le masser et le nettoyer, et bon. Allez, ça ajoute à l’humour de la série, tout en étant un choix pas si illogique : Munt a des connexions un peu partout dans le royaume et des oreilles dans l’Outpost.

Il lui souffle malgré lui (comme toujours) une très bonne idée : faire appel à Garret pour retrouver l’assassin de Falista. Enfin, celle qui a tenté d’être son assassin. Bien sûr, Garret refuse toujours de bosser pour les Trois, mais quand il apprend que Tobin en fait partie, tout commence à changer pour lui. Sans trop de surprise, Garret finit par accepter de prêter serment pour servir Tobin, mais seulement Tobin. Pas Falista, en qui il n’a pas encore confiance, et certainement pas Deux. Il suffirait pourtant de la tuer et de filer son pouvoir à Garret, et hop, on n’en parle plus. Cela ne risque pas d’arriver cependant, Garret a clairement peur quand il voit le kinj sur le front de Tobin… Par contre, il est content d’entendre que Tobin a suivi son conseil de tuer Trois à la première occasion.

Une fois que c’est fait, Falista inviste Wren, Talon et Zed à prendre le thé. C’est l’occasion de leur montrer la nouvelle déco… mais surtout de leur demander des conseils pour que les Blackbloods soient traités comme des égaux dans l’Outpost. Son but est politique : elle cherche la loyauté des Blackbloods parce qu’elle a besoin d’alliés.

Talon refuse que son peuple soit acheté, mais Wren est toutefois la Grande Prêtresse qui doit prendre la décision de ce que Falista peut leur offrir. Sans l’accord de Talon, Wren passe donc un marché avec Falista, qui leur offre ce que Gwyn avait toujours refusé. Effectivement, elle est prête à donner des terres pour tous les Blackbloods, même ceux restés en arrière dans le Plan of Ashes.

Si Wren n’est pas encore sûre de devenir Grande Prêtresse, elle veut en effet y retourner pour retrouver tous les textes abandonnés derrière elle par Yavalla. Tout l’histoire de son peuple, de sa culture et de sa religion est contenue dans ses textes après tout. En revanche, ça ne plaît pas à Janzo de savoir qu’elle est prête à mettre le bébé en danger là-bas.

Elle, elle est convaincue qu’elle a une bonne idée, et elle est a même envie de ne laisser personne derrière elle une fois là-bas. Y compris le frère de Zed, donc. Cela fera un épisode intéressant, mais entre temps, le couple est interrompu par Munt en recherche d’alcool. Janzo a encore les réserves de sa mère et comme il apprend que la demande d’alcool vient du roi lui-même, il comprend qu’il y a un business à se faire.

Comme sa mère. Quand Munt le souligne par contre, il refuse que le speak-easy en train d’être monté soit comparé à l’œuvre de sa mère… et pourtant !

En parallèle, Garret a donc accepté de reprendre le job de Marshall de son père et a pour objectif de retrouver la nouvelle, Luna. Alléluia, elle a enfin un prénom ! Peut-être que je l’avais raté dans les premiers épisodes, mais je suis content de voir que c’est un truc facile à retenir pour une fois. En tout cas, il ne met pas longtemps à retrouver Luna puisqu’elle est chez Talon.

Et bien sûr, Talon est la première qu’il veut voir en sortant de prison. Cela fait une bonne petite scène d’action où Luna arrive sans mal à s’échapper par les égouts… Par contre, là-bas, elle retrouve les vingt cadavres qui ont servi à ressusciter Tobin. Le truc, c’est que lui pense qu’il n’y a eu qu’un cadavre… Je ne sais pas si Garret a compris ce qu’il avait vu, mais en tout cas, il comprend que Luna a besoin d’aide.

Même si son job est de l’arrêter, il la ramène donc chez Talon… qui arrive carrément à le convaincre de veiller sur elle pendant qu’elle ira dans le Plan of Ashes. L’abus est total, honnêtement, mais bon, c’est une série après tout. Et oui, finalement, c’est dès cet épisode que Talon, Wren et Zed se rendent dans l’autre plan pour retrouver les textes sacrés et les autres Blackbloods.

Ce fut rapide. Par contre, Talon continue de penser que c’est trop tôt pour y aller, parce qu’elle a peur de ce que les Lu-Qiri pourraient faire une fois sur Terre. Elle n’a pas envie de perdre le contrôle de plus de Lu-Qiri. C’est presque intelligent, mais Wren refuse de l’écouter et hop, le trio se rend dans l’autre plan.

L’avantage, c’est qu’il n’y aura finalement pas à craindre les Lu-Qiri : dès leur arrivée, nos héros se rendent compte qu’ils sont tous morts. Le problème, c’est que le massacre s’étend aussi aux Blackbloods dont la majorité est morte à présent. Allez, un problème de moins à régler sur Terre : ils n’auront pas besoin de beaucoup de terres pour s’installer…

Plus sérieusement, ça ajoute aussi un problème : les blackfists. Je les avais oubliés, mais ils sont responsables de ce qui est arrivé. À leur tête, on trouve une certaine Issa. Au moins, elle affirme ne pas savoir ce qu’il est advenu de Corven, qui est donc probablement encore en vie. Quant à Issa, bon, elle ne doit pas beaucoup tenir à la vie : elle s’en prend directement à Talon et Zed, après avoir menacé la vie de Wren et de son bébé. T’es pas bien maligne toi.

Il était assez chouette de voir Wren se venger en tuant Issa d’un coup de lame dans le dos, mais ça ne réglait pas le problème. Déjà, ça ajoute des Blackbloods morts à la liste. Ensuite, ça leur fait prendre conscience qu’ils n’ont trouvé aucun enfant parmi les cadavres. Vraiment chouettes, les Blackfists.

En tout cas, tout ça permet finalement à Talon de comprendre que Wren est enceinte. On ne lui décernera pas l’award du personnage le plus intelligent ou le plus rapide à comprendre ce qu’il se passe, hein, mais la scène entre Talon et Wren est plutôt sympathique quand elle se produit. J’ai aimé voir Talon s’occuper aussitôt de Wren et se réjouir pour ses amis. Je suis un peu trop bon public, je sais.

En plus, il y a de grosses facilités scénaristiques tout de même, notamment dans la manière dont Zed retrouve Corven bien rapidement et arrive à le convaincre de les rejoindre. C’est totalement idiot : Corven sert clairement d’appât pour retrouver Wren, Talon et Zed à ce stade. Et ça ne manque pas : Wren a à peine le temps de voir que Corven a réussi à sauver les textes sacrés qu’elle se prend une flèche en pleine poitrine.

Bordel, je n’étais pas prêt. J’ai sursauté comme un bleu sur ce coup-là, et j’ai même possiblement laissé échapper un petit bruit de surprise, hein. Finalement, la blessure semble plutôt superficielle pour Wren et nos héros sont sauvés de justesse de ces Blackfists sortant de nulle part par une certaine Nedra et ses hommes, sortant eux aussi de nulle part.

Il s’agit des derniers Blackbloods qui ont réussi à protéger et cacher les enfants. Voilà donc ceux qui rentreront à l’Outpost : une poignée d’adultes et plein d’enfants. Bien. J’en oublie presque de parler de la décision la plus inutile de l’épisode : les scénaristes décident de tuer Corven. Il ne le mérite pas vraiment, franchement… Il se sacrifie donc pour sauver Zed, ce qui signifie que les deux frères sont enfin réconciliés. Mais ça n’a pas d’intérêt puisqu’il meurt aussitôt. On aurait pourtant pu garder ce personnage ?

J’imagine que ça posait problème d’avoir un triangle Corven/Wren/Janzo… et je ne me plains pas de pouvoir me passer d’un triangle amoureux dans une série pour une fois. En plus, comme Gwynn n’est plus non plus dans l’équation, vraiment, il n’y a plus de triangle amoureux du tout dans la série. C’est une bonne chose… Mais ça ne servait quand même à rien de tuer Corven, surtout que le choix de Wren était fait. Et puis, ça tombe en fin d’épisode, comme ça, pour le fun. Ce n’est même pas très marquant…

Finalement, à l’Outpost, Garret décide de confronter Tobin sur les vingt cadavres et… Tobin le savait ! Au moins, ça nous explique pourquoi il s’est remis à l’alcool. Par contre, ça ne plaît pas du tout à Tobin que Garret lui fasse remarquer que Gwynn s’est sacrifiée pour son peuple, elle ; elle n’a pas compté sur le peuple pour se sacrifier pour elle. Oups.

L’alcool et le kinj ne font pas bon ménage sur Tobin, dont le pouvoir semble monter à la tête. Ou plutôt, ça lui fait perdre la tête. À l’inverse, le pouvoir monte bien à la tête de Falista : alors qu’elle fait une sortie dans l’Outpost pour s’assurer que les gens apprennent à l’aimer en s’occupant d’enfants, elle tue un homme qui refuse de se soumettre à elle. Oh, au départ, elle utilise son Kinj uniquement pour le torturer, mais on sent bien qu’elle perd le contrôle.

Au passage, elle voit aussi la déesse qui semble ravie de découvrir que le Kinj Rouge redevient ce qu’il a toujours été. On comprend bien que chaque Kinj a le pouvoir aussi changer la personnalité de son hôte… Et ça rend Falista beaucoup plus manipulable aux envies meurtrières de Deux qui n’hésite pas à lui dire de faire enfermer tous les opposants au pouvoir désormais.

Le problème de ce plan, c’est que Garret est justement en train de réunir des opposants qui seraient en faveur de Talon dans son coin. Cela met donc en danger nos héros, surtout que Luna entend Garret raconter ça tranquillement et soi-disant discrètement à Janzo. Ils se sentent beaucoup trop en confiance auprès de Luna, alors qu’elle n’hésitera pas à les trahir pour survivre… Ils n’apprennent rien, apparemment.

Après, moi, je n’ai pas confiance en Luna, mais c’est parce que je l’adore trop pour imaginer qu’elle sera gentille jusqu’au bout.

De son côté, Tobin s’est donc remis à l’alcool et il est prêt à utiliser son Kinj pour en boire plus. Le Kinj n’est pas si facile à maîtriser par contre, et Tobin se retrouve attiré bien malgré lui dans le tombeau de la déesse qu’ils voient tous en vision depuis le début de saison. Oups. Celle-ci est ravie de voir Levare venir à elle, mais Tobin est terrifié par ce monstre.

Par chance, son pouvoir finit par fonctionner à nouveau et le ramener à l’Outpost où il se rend directement auprès de Falista. Sans trop de surprise, Falista est ravie d’apprendre qu’il a vu les Dieux… quand lui est terrifié d’avoir vu un monstre. Il va peut-être enfin comprendre qu’il est en train de perdre Falista pour de bon – mais ça me fait chier ça, parce que j’aime bien le personnage de Falista, j’ai envie qu’elle puisse avoir une rédemption complète à un moment.

Le cliffhanger de l’épisode ? Il m’a pris par surprise, je dois dire : Deux se rend dans la prison où sont réunis tous les opposants du royaume et… elle aspire leur énergie vitale, à tous. Wow. C’est un power move parfaitement inattendu. Une fois de plus, je ne vois pas trop le but de tout ça, mais avec la réplique donnant son titre à l’épisode, « les dieux vous remercient », j’imagine que le but est d’aider les yeux à ressusciter de plus en plus ?

The Outpost – S04E02

Épisode 2 – A Throne of our Own – 16/20
Cette saison est vraiment bien partie pour me plaire, même si le développement de certains personnages me paraît un chouilla incohérent par rapport à ce qu’on savait d’eux par le passé. Bref, du côté des détails, ce n’est pas encore tout à fait ça, mais sur le plan général, la saison est vraiment bien partie, ça fait plaisir. Et je suis plutôt à fond dedans, contrairement à ce que j’imaginais, en grande partie grâce au bon équilibre de l’humour et des répliques qui font mouche.

Spoilers

Garret tente de s’opposer à sa nouvelle reine alors que les Lu-Qiri sont toujours portés disparus.

I told you not to call me a girlie.

All Hail Queen Falista ! On reprend quelques instants après les cris de la foule avec un Garret qui n’hésite pas à critiquer Falista. C’est très con : il a raison de lui rappeler les méfaits des Trois, bien sûr, mais de là à sortir son épée et s’en prendre à ses gardes pour tuer les Deux autres bouffons, là… C’est ridicule.

Falista n’hésite pas à utiliser son pouvoir pour le stopper au moment décisif, et ça n’empêche pas les deux autres de vouloir le tuer ensuite. Entre temps, Falista s’est assurée que tout le monde s’agenouillait bien devant elle, y compris Talon. C’est mignon comme tout, tout ça, mais ça ne nous explique pas ce qu’elle a pu dire à Tobin pour qu’il la suive aveuglément comme ça ! D’accord, il fait en sorte que Falista ne tue pas Garret et rappelle aux Deux qu’elle est leur reine aussi, mais tout de même, il est étrange qu’il ne pose pas plus de question. Je le comprends quand il est flippé face à Trois qui se téléporte pour le menacer de mort, par contre.

Dans tout ça, Garret est donc jeté en prison. Eh, ça faisait longtemps que quelqu’un n’y avait pas mis les pieds ! Il se sent en sécurité grâce à Tobin, mais Talon révèle alors qu’elle ne lui fait pas confiance. En fait, ils n’ont plus beaucoup d’alliés dans le poste de garde, mais au moment où ils en arrivent à cette conclusion, nous revenons à la taverne Nightshade où se trouve la sœur du Dragman.

Ben tiens. Celle-ci est rapidement en train de devenir un personnage que j’adore, comme prévu, trichant à l’Octor pour continuer de se faire plein de fric. Cela ne plaît pas tellement à Janzo qui lui ordonne d’arrêter de jouer, et on se marre bien à découvrir le caractère de cette nouvelle venue. Je me doutais bien qu’elle aurait son rôle à jouer dans cette saison, mais je ne pensais pas qu’elle prendrait si vite un rôle d’envergure.

En effet, elle se fait ensuite arrêter par les gardes de Falista parce qu’elle ne respecte pas les règles du Prime Order et ose dire qu’ils sont morts. Ouep, le Prime Order revient donc dans la série car les règles des « dieux » sont imposées par Falista et Tobin sur l’Outpost. Cela n’a aucun putain de sens de la part de Tobin qui est mort justement pour se battre contre ces règles et contre Yavalla. C’est lui retirer son héroïsme de le faire ressusciter pour qu’il soit un traitre à ses idées, je suis un peu dégoûté.

En tout cas, la nouvelle finit en prison avec Garret, qui lui trouve un air de ressemblance avec Talon. Ce n’est pas pour lui déplaire, clairement, et il s’en fait donc une pote… découvrant au passage que le Nightshade a été fermé selon les nouvelles règles. Il ne semble pas s’en formaliser plus que ça.

Malgré la fermeture du Nightshade, Janzo préfère encore s’inquiéter de la couleur des oreilles de Wren. Il demande conseil à Zed qui s’amuse bien à le faire flipper, et franchement, la série maîtrise bien le dosage de son humour désormais, ça fait plaisir. Ainsi, quand Janzo confronte Wren, celle-ci finit par être morte de rire quand elle entend que Janzo pense pouvoir attraper cette condition qui est la sienne.

Elle finit par lui dire toute la vérité, ce qui nous laisse un Janzo dans les vappes quand il comprend enfin ce qu’il va devenir. À son réveil, il est flippé de leur futur enfant métis. Après tout, ils ne sont pas de la même espèce. Le plus beau, c’est encore de voir Janzo être ravi de savoir que Wren fera une parfaite maman. Je me demande où ils iront avec cette intrigue, mais je suis content pour ces personnages. Bien sûr, Janzo a envie de crier la bonne nouvelle, mais Wren n’est pas trop dans le mood pour le moment. C’est déjà ça.

Le lendemain, Janzo se met en tout cas à stresser : le Nightshade est fermé, l’alcool est détruit et il n’a plus de sources de revenus pour son enfant. Forcément, il finit par révéler la vérité à Munt et sa copine, Warlita, et là encore, c’était avec un parfait dosage d’humour, notamment quand il est fait référence à l’achat d’enfants sur le bord de la route.

 

De son côté, Zed commence ENFIN à s’inquiéter de la disparition des Lu-Qiri. Ils ont tous disparu, alors que Talon et lui se rendent aussitôt à leur recherche. En chemin, Zed se met l’air de rien à draguer Talon, se justifiant en lui expliquant qu’il veut simplement la convaincre d’être reine. Mouais. Je crois qu’on a passé ce stade Zed.

Ils finissent par retrouver les Lu-Qiri, et les leur en plus ! Ils sont en train de s’en prendre à de pauvres humains de passage qui n’ont rien demandé et les Blackbloods ne parviennent pas du tout à les en empêcher, même en sifflant un bon coup. C’est hyper embêtant cette perte de contrôle des Lu-Qiri. C’est clairement lié aux dieux qui se réveillent et, d’ailleurs, Zed les voit enfin à son tour quand il tente d’arrêter son Lu-Qiri avec son kinj.

Ce n’est pas très efficace comme manière de l’arrêter, évidemment, et Zed comme Talon finissent rapidement par être assommés. Bon. Voilà qui est fait. À leur réveil, ils ont perdu toute chance de retrouver les Lu-Qiri et sont surpris d’être en vie. Bizarrement, c’est plutôt les visions qu’ils ont chacun eu en utilisant leur kinj qui les inquiète à présent, alors ils font demi-tour plutôt que de continuer à essayer de retrouver les Lu-Qiri sauvages…

En parallèle, Falista est contente de retrouver son mari… mais celui-ci pose enfin quelques questions sur sa foi nouvelle pour les dieux qui lui permettent de ressusciter. Avant d’en arriver là, par contre, il refuse d’abord de coucher avec Falista dans le lit et la chambre de Gwyn. Ah ben quand même putain ! On ne le voit pas spécialement affecté par sa mort, ce que je trouve vraiment abusé vu la relation qu’ils avaient. S’il n’y avait pas Talon et, vite fait, Zed pour nous parler d’elle, je me dirais qu’elle est déjà oubliée. C’est vraiment triste.

En tout cas, toute cette conversation entre le couple royal finit par nous apprendre que Falista est désormais Un. Merde, ça fait du téléporteur un Trois ? Je pensais vraiment que c’était Un, je ne comprends pas tout à ces numéros… Et Tobin non plus, clairement.

Ce dernier descend donc dans les cachots pour voir Garret. Il a encore confiance en lui, mais avant de le libérer, il lui demande tout de même de lui prêter serment… Seulement voilà, Garret refuse. Il aurait pu faire semblant, oh. Ouais, non, je ne suis pas quelqu’un de confiance apparemment… mais la nouvelle ne l’est pas non plus et elle m’a fait mourir de rire à traiter Garret d’idiot. Vraiment, je l’aime la nouvelle.

Pour en revenir à Garret et Tobin, ça finit mal entre eux. Ils n’ont jamais été les meilleurs amis du monde, mais cette fois, Garret est déprimé de découvrir que Tobin pense vraiment que Falista n’est pas manipulée par Deux et Trois. Il tente donc de lui rappeler que le Prime Order est responsable de la mort de son père et que Falista est désormais Un, mais Tobin a toute confiance en elle. Mouais.

Il sort donc de la prison sans libérer Garret avant de quand même demander à Falista ce qu’elle compte faire pour ne pas être manipulée. Cela ne mène nulle part, par contre. C’est frustrant de retrouver Tobin comme ça, on dirait que tout son cerveau n’est pas ressuscité. En tout cas, il ne semble pas plus inquiet que ça d’entendre sa femme dire qu’elle voit les Dieux – pourtant, elle ne les voit pas à chaque fois qu’elle utilise ses pouvoirs.

Quoiqu’il en soi, l’intrigue avance assez vite : à la nuit tombée, la nouvelle, fraichement libérée de prison (un peu grâce à ses mensonges) décident de payer sa dette à Talon en la vengeant et en tuant Falista dans son sommeil. Manque de bol pour elle, elle n’avait pas prévu l’arrivée d’un Tobin à moitié à poil (cette série ne changera jamais) pour l’en empêcher. Si la nouvelle réussit à blesser Tobin à la jambe, elle se fait mettre à mal par le kinj rouge et une lame plantée dans son bras par Tobin.

Cette lame lancée ne plaît pas à Falista parce qu’elle libère la nouvelle de son emprise. Elle s’en prend un peu à Tobin, mais reste tout de même de son côté le lendemain quand Deux et Trois essaient de convaincre le couple royal que le complot doit venir de Garret. Ils ont bizarrement raison, mais personne ne peut le savoir, à part nous.

En tout cas, le problème, c’est que Falista a désormais toute confiance dans ses conseillers royaux : Deux et Trois lui ordonnent de faire chercher l’Outpost, et hop, elle le fait. C’est un vrai problème, puisque justement, la nouvelle a trouvé refuge chez Talon. Cette dernière la retrouve quand elle rentre avec Zed et elle fait appel à Janzo pour venir en aide à cette gamine qui n’en est plus une.

Bon, bien sûr, il faut la cacher un moment sous le sol de la maison, mais c’est facile de trouver une cachette dans la maison occupée par Talon : elle a un énorme trou sous le plancher, tout de même. Et les gardes sont trop stupides pour le savoir, en plus ! Ils se laissent donc berner et continuent les recherches ailleurs, permettant à Zed et Talon de demander conseil à Wren sur tout ce qui leur est arrivé durant l’épisode, en vain.

La fin d’épisode m’a énormément plu en comparaison de l’intrigue sur les Lu-Qiri par contre : alors que Deux et Trois insistent pour faire exécuter Garret, le couple royal s’oppose fermement à la décision. Tout cela mène à Trois donnant l’ordre sans l’accord de Falista qui essaie en toute logique d’utiliser son Kinj contre lui.

Ce n’est pas efficace – contrairement au pouvoir de téléportation qui peut facilement mettre Falista en danger, malgré sa protection face aux Kinj. Tobin ne peut laisser passer une menace aussi sérieuse sur sa reine : il n’hésite pas à tuer Trois… et récupère ainsi son pouvoir. Yes, ça, c’est une tournure que j’aime particulièrement pour la suite !

 

The Outpost – S04E01

Épisode 1 – Someone Has to Rule – 17/20
Eh bien, ça me fait mal de le reconnaître, mais j’ai adoré cet épisode de reprise. J’y allais avec mauvaise foi, pourtant, mais ils conservent pour le moment le niveau d’intérêt qu’ils avaient réussi à maintenir tout au long de la saison 3. L’épisode offre assez vite de nouvelles perspectives, prenant le temps d’introduire des intrigues qui seront importantes à long terme mais dont on peine encore à savoir exactement où elles iront. Chacun a son moment dans l’épisode pour évoluer et on ne perd pas de temps inutilement. C’est top comme début de saison !

Spoilers

Maintenant que Gwynn s’est sacrifiée pour sauver son peuple, l’Outpost se retrouve sans dirigeant légitime. Talon acceptera-t-elle de reprendre le trône ?

 

Are you coming in pregnant, uh, priestess.

Si jamais on avait réussi à oublier la mort de Gwynn, ce titre d’épisode nous le rappelle tel un poignard dans le cœur. Et le résumé de la saison précédente aussi, d’ailleurs ! Je me suis vite replongé dans toute cette intrigue, avec Yavalla et les Kinj, mais vraiment les noms alambiqués de la série ne me manquaient pas pour la critique. Le résumé était top en tout cas, mais il rouvrait la blessure de la mort de Gwyn se sacrifiant pour mettre fin aux agissements de Yavalla.

Et il le faisait bien, parce que l’épisode s’ouvrait ensuite sur l’enterrement de Gwynn. Malgré ça, l’épisode reprend bien vite en se centrant sur un nouveau personnage que je pense aimer rapidement : une voleuse qui se débrouille assez bien pour récupérer les bourses pleines d’argent de gens pourtant pauvres venant assister à l’enterrement de leur reine bien-aimée. L’enterrement est plein d’émotions, mais pas exceptionnel avec un discours que Talo n’arrive même pas à finir, histoire d’étouffer ses sanglots.

Garret prend donc le relai quand Talon perd les mots de tristesse. Moi, je veux juste qu’ils trouvent un moyen de la ressusciter, merde ! Garret essaie surtout de trouver un moyen public de convaincre Talon de prendre la couronne de Gwynn… mais bien sûr, Talon fait chier encore. Elle se barre donc en refusant la couronne devant tout le peuple – enfin, une quinzaine de figurants, quoi.

C’est doublement abusé : il devrait y avoir tout l’Outpost, déjà, et Talon devrait accepter la couronne, parce que c’est le genre de choses qui sont décidées AVANT la cérémonie. De son côté, Falista assiste à l’enterrement de Gwyn avant d’aller pleurer sur le cadavre de Tobin. Comme on revoit l’acteur, j’étais au moins content de voir qu’ils allaient ressusciter au moins un de mes deux personnages préférés.

Et ça n’a pas manqué : Falista est immédiatement contactée par les Deux qui ne sont plus Trois pour un marché sordide bien comme il faut. En effet, ils proposent de ressusciter Tobin en échange de la mort de vingt hommes. Ce n’est pas exactement un marché qui plaît à Falista, d’autant qu’elle sait que son mari le refuserait… Mais son mari est mort, alors… On sent qu’elle hésite, même quand elle les envoie bouler. Falista se décide alors à demander conseil à Zed, Garret et Janzo.

C’est du moins ce que je pensais, sauf qu’elle commence par leur reprocher l’absence de rite funéraire pour son mari – qui n’a pas pu être enterré en même temps que la reine – avant de réclamer sa place sur le trône. Après tout, c’est assez logique, elle a du sang royal.

Je me doutais bien qu’on se dirigerait vers là, mais ça ne plaît pas aux garçons. Moi, je trouve que c’est une idée sympa d’avoir Falista en reine, par contre, ils ont intérêt à être derrière elle pour s’assurer qu’elle ne reparte pas en vrille comme en saison 3. Malheureusement, je suis à peu près sûr que c’est ce que les scénaristes nous réservent. En attendant, les garçons ne voient pas Falista comme une bonne reine, et je les comprends vu son caractère changeant la saison précédente. Cela dit, elle a le sang royal et le Kinj rouge, ça peut aider, tout de même. Garret essaie encore de convaincre Talon qu’elle ferait une bonne reine, et une meilleure reine que Falista, mais c’est peine perdue : Talon préfère se bourrer et jouer à la taverne à leur fameux jeu Octor.

Elle y parie le destin des Blackbloods avec Zed, mais comme d’habitude, c’est elle qui gagne et qui pourra demander ce qu’elle veut de Zed. Pauvre Garret, il a du mal à comprendre la volonté d’autodestruction de Talon sur ce coup-là (et lui, il se remet bien vite de la mort de Gwyn par rapport à elle). Le problème de cette autodestruction ? Elle sort bourrée de la taverne et se fait attaquer par l’étrange femme qui volait de l’argent en début d’épisode.

Cette dernière est presque capable de nous tuer Talon, surtout que Xaba, son Lu-Qiri, ne répond pas à l’appel de notre héroïne. C’est un peu étrange car elle rapplique immédiatement d’habitude. Après, comme il s’agit de Talon, je n’ai pas eu vraiment peur pour elle – et même, j’ai trouvé ça bien de voir qu’elle pouvait perdre de temps en temps. Dépassée par son assaillante et sur le point de mourir, Talon se décide à ouvrir un portail…

Bien sûr, on reprend aussi loin de l’Outpost avec le réveil des dieux anciens, Tera et Verta, dans d’étranges tombeaux. Ils regrettent de ne pas voir les autres dieux se réveiller et semblent encore coincés dans les tombes, pour l’instant… sauf que chaque fois que quelqu’un utilise un Kinj, ils peuvent entrer en communication avec lui. C’est donc ce qu’il se passe quand Talon ouvre le portail, ce qui la perturbe assez longtemps pour que son assaillante puisse s’enfuir. Bizarrement, Talon fait le choix de ne parler à personne de la déesse qu’elle a pu apercevoir en utilisant son Kinj… C’est très con, je crois.

En parallèle, maintenant que sa mère est morte, Wren découvre qu’elle est la nouvelle grande prêtresse. C’est Zed qui lui rappelle son rôle, mais bon, c’est une scientifique, pas une femme de foi, et elle a une destinée à remplir désormais.

Cela dit, elle cherche un moyen de s’en débarrasser de cette destinée, et elle aime bien la manière dont Janzo lui permet de l’envisager : lui est en train de chercher un moyen de renverser Falista du trône avant qu’elle ne le prenne. J’ai trouvé que la conversation marchait bien, avec Janzo se demandant grosso modo quel système pourrait renverser efficacement la monarchie.

Pas de bol pour elle, Janzo se rend compte que le bout de ses oreilles est devenu blanc au lieu de noir. Et ça semble la perturber. À ce stade, il y avait deux possibilités : soit ça voulait dire qu’elle était la grande prêtresse, soit, à sa réaction, ça annonçait qu’elle était enceinte. Et clairement, je l’ai senti comme ça très rapidement alors que j’étais d’abord persuadé que c’était lié à son futur rôle de prêtresse. Deux changements d’un coup pour Wren, hey, j’adore le développement de son personnage !

J’ai bien fait de la penser enceinte, parce que quand Zed aperçoit ses oreilles, il lui crie qu’elle l’est. Ce n’est qu’après ça qu’elle se décide à cacher ses oreilles, ce qui est un peu con quand elle aurait pu le faire depuis le début mais qui permet de bonnes blagues avec un Zed bien incapable de tenir sa langue, malgré sa promesse de la tenir. Au moins, le sujet change rapidement quand nos héros se retrouvent pour une réunion au sommet – sans Falista – afin de savoir qui sera le prochain leader.

Falista, avec son King rouge et son sang encore plus royal que prévu, est vraiment parfaite pour ce rôle. Ils ne sont pas forcément tous d’accord (surtout Wren qui préférerait un leader choisi pour des vraies qualités), mais ils sont interrompus par une bataille entre les différents gardes de l’Outpost. Ils appartiennent tous à une faction différente, après tout, c’est donc bien logique que ça dérape.

Par chance, Falista passe par là avec son King rouge et elle torture tous les hommes présents. Garret l’arrête avant qu’elle ne commette une connerie, mais… ça prouve à quel point elle serait une reine dangereuse, en vrai. En plus, elle a un kinj qui la relie directement à Verta. La déesse lui annonce qu’elle sera bientôt parmi eux aussi – l’appelant Kultor au passage. Encore des noms impossibles à retenir tout ça.

Toujours est-il que Janzo, Talon et Garret sont bien forcés d’avouer à Falista qu’elle est la future reine légitime du royaume. Cela ne leur plaît pas, mais ils sont prêts à la reconnaître comme reine. Avant ça, Garret veut tout de même revenir sur le moment où il a été forcé d’arrêter Falista dans sa torture – ce qui ne lui plaît pas du tout. Du tout, du tout. Falista fait alors l’erreur de parler de la faiblesse de Gwynn en tant que reine. Tss. C’est un sujet sensible de parler de Gwynn comme ça, et ça tourne mal. Tant mieux, elle ne mérite pas le respect de qui que ce soit à critiquer ma Gwynn comme ça.

OK, je pensais que mon deuil du personnage était fait, mais finalement… peut-être pas totalement. Talon se barre donc quand il est question de la lâcheté de la reine précédente alors que Garret se comporte comme un coq avec Falista. La future reine est bien reloue et dangereuse, ce qui motive une fois de plus Garret à demander à Talon de prendre le trône avant elle. Cette fois, par contre, il est soutenu par Janzo. Celui-ci ne veut pas mentir à son peuple, mais il veut bien que Talon prenne le pouvoir avant Falista.

Talon n’est toujours pas pour, et elle préfère aller partager un moment chelou avec Wren – chelou parce que c’est Wren et qu’elle est enceinte – avant de rentrer chez elle pour mieux se faire attaquer par… la sœur d’Ilyin, Dragman ! Tout s’explique. Je ne sais pas trop à quoi elle servira, mais on nous révèle qu’elle a le même pouvoir de détection de mensonge que sa sœur, alors il y a du potentiel, probablement.

Elle est un peu déçue d’apprendre que Rebb, qui a tué sa sœur, est morte de la main de Talon, mais on s’arrête là pour cet épisode. Son introduction n’est probablement pas vaine cependant. On a vu assez de séries pour le savoir, non ? Dans le même genre, les Blackbloods qui perdent le contrôle des Lu-Qiri, c’est hyper flippant pour la suite.

Pourtant, ça ne semble pas affecter grand-monde. Wren et Talon les voient se balader dans la forêt, en rang d’oignon, et ne sont pas plus gênées que ça, tout occupées qu’elles sont à aller jeter les cendres du père de Talon dans l’eau. Mouais. Clairement, j’ai hâte de voir ce que ça donnera sur du long terme cette perte de contrôle. Pour l’instant, les scénaristes se concentrent donc sur les personnages et le deuil de Talon. Une fois que c’est fait, elle est capable de reconnaître qu’être reine la tente bien.

Allons bon. Ce n’est pas la seule intrigue en cours, cependant. Ainsi, la grossesse de Wren lui pose problème, de même que son statut de grande prêtresse. Elle commence donc à s’intéresser à l’histoire de son peuple et Zed en profite pour revenir à la charge pour que Janzo arrive à convaincre Talon de rouvrir le portail et de renvoyer les blackbloods. Dans le monde parallèle, Wren pourrait retrouver les notes de Yavalla.

Toutefois, tout ceci est moins urgent que la couronne à remettre à Talon. Il est pourtant déjà trop tard quand Garret réunit le peuple pour cela : il est interrompu par Falista, qui vient récupérer sa couronne. Elle n’est toutefois pas seule : elle a refusé catégoriquement de faire enterrer Tobin selon les rituels et elle a réunit une vingtaine de gardes loyaux pour s’assurer la résurrection de son mari.

Tout le monde est donc surpris de voir Tobin encore en vie, mais ça donne une légitimité assez dingue à Falista pour la couronne : elle a un mari revenu d’entre les morts, clairement, sur un peuple croyant, c’est un fait marquant. Falista introduit ensuite Un et Deux comme ses compagnons loyaux… Et la tête de Garret vaut de l’or.

Le peuple entier reconnaît ainsi la reine Falista et le roi Tobin, alors que nous savons que Falista vient d’accepter de recomposer le trio de Kinj tout puissant des premières saisons. Tout ça pour ça ! Un et Deux ont de plus vu les dieux eux aussi, alors ça va vite partir en vrille cette affaire. Et le retour de Tobin, s’il me fait plaisir !, va causer bien des remous aussi je pense. Le personnage a l’air un peu paumé et manipulé par Falista, là, je peine à croire qu’il n’essaie pas de parler à Garret ou Tobin avant de déclarer sa femme reine.

… Et en même temps, s’il la déclare reine, ça veut donc dire qu’il vient d’apprendre la mort de Gwynn. J’aurais aimé voir la scène. En tout cas, ça termine un épisode plutôt efficace, là !

The Outpost (S04)

Synopsis : La pandémie du Kinj violet est désormais terminée, mais le prix à payer est élevé. Les anciens Dieux sont libérés et Talon est considérée par tout l’Outpost comme une nouvelle leader naturelle après la mort de Gwynn (et de Tobin…).

Saison 1 Saison 2Saison 3 | Saison 4

Pour commencer, je ne suis vraiment pas sûr du tout de m’être remis de la fin de saison 3 et d’avoir envie de continuer la série après les morts successives de mes personnages préférés… mais en même temps, j’avais été tellement surpris par la qualité de la saison 3 que j’ai envie de croire que cette saison 4 sera à la hauteur elle aussi.

Si je n’avais pas été si occupé durant le mois de juillet, et si je n’avais pas eu tant de retard dans mes séries aussi !, j’aurais probablement repris la série dès son retour sur la CW il y a quelques semaines. Ca n’a pas été le cas et ce n’est pas bien grave : c’est l’été, après tout, je peux regarder les épisodes avec un peu de décalage, surtout que peu de monde regarde la série (eh, ça pourrait presqu’être un point du Bingo Séries ?). Je ne risque pas d’être spoilé avec celle-ci !

Je n’arrive par contre toujours pas à déterminer si la série est vraiment devenue meilleure avec le temps ou si je me suis juste totalement habitué à ce qu’elle proposait désormais. Je pense qu’il y a un peu des deux, mais en tout cas, cette saison 4 commence plutôt pas mal. Pardon, je suis presque dans le spoiler déjà, je vous laisse plutôt avec mes critiques de chacun des épisodes !

Voir aussi : The Outpost mérite bien un petit article

S04E01 – Someone Has to Rule – 17/20
Eh bien, ça me fait mal de le reconnaître, mais j’ai adoré cet épisode de reprise. J’y allais avec mauvaise foi, pourtant, mais ils conservent pour le moment le niveau d’intérêt qu’ils avaient réussi à maintenir tout au long de la saison 3. L’épisode offre assez vite de nouvelles perspectives, prenant le temps d’introduire des intrigues qui seront importantes à long terme mais dont on peine encore à savoir exactement où elles iront. Chacun a son moment dans l’épisode pour évoluer et on ne perd pas de temps inutilement. C’est top comme début de saison !
S04E02 – A Throne of our Own – 16/20
Cette saison est vraiment bien partie pour me plaire, même si le développement de certains personnages me paraît un chouilla incohérent par rapport à ce qu’on savait d’eux par le passé. Bref, du côté des détails, ce n’est pas encore tout à fait ça, mais sur le plan général, la saison est vraiment bien partie, ça fait plaisir. Et je suis plutôt à fond dedans, contrairement à ce que j’imaginais, en grande partie grâce au bon équilibre de l’humour et des répliques qui font mouche.
S04E03 – The Gods Thank You – 16/20
J’en suis presque à regretter de n’avoir que trois épisodes de retard parce que j’aurais été capable d’enchaîner sur un quatrième. Cette saison me plaît bien même si je ne vois pas encore tout à fait vers quoi elle se dirige à terme. Pas besoin d’y être pour savourer le voyage, heureusement, et l’épisode s’est une fois de plus laissé regarder tout seul là.

Saison 1 Saison 2Saison 3