Riverdale – S06E04

Épisode 4 – The Witching Hour(s) – 12/20
Cet arc narratif n’est pas glorieux, mais au moins, les scénaristes ont pour une fois une bonne raison de s’éclater à faire n’importe quoi. Inutile de dire qu’ils en profitent à fond et explorent tout un tas d’idées, avec plus ou moins de succès. Tant que ça nous éloigne des histoires sans queue ni tête du Palladium, j’approuve.

Spoilers

Un épisode sur les sorcières Blossom, super.

Men are such monsters.

Le masochise a de beaux jours devant lui. Alors que le prochain podcast approchait à grands pas, je me suis dit qu’il fallait bien que je regarde cet épisode. En plus, avec un épisode qui se concentre sur le manoir Blossom, j’avais bon espoir d’avoir des points sur la magie pour le Bingo Séries. Allez, je commence l’épisode, on verra bien ce qu’il en a. Jughead a déjà commencé à me parler et m’expliquer que le manoir est hanté. Bon, ça, et le fait qu’ils copient totalement l’écriture de Why Women Kill – la saison 2 m’attend toujours d’ailleurs – pour cet épisode.

Tant mieux. Cheryl manquait à l’épisode précédent, mais pour ce chapitre-là, on est donc parti pour avoir trois Cheryl. Rien que ça : on commence dans le présent, puis on remonte dans le temps en 1957, puis on remonte encore plus avec 1892. SU-PER. L’épisode commence par la morning routine des trois Blossom en question, toutes incarnées par Sheryl, donc. C’était long et je suis sûr qu’il y a plein d’anachronisme, mais j’ai eu la flemme de faire pause pour m’en rendre compte.

Reprenons plutôt l’épisode dans l’ordre. Je démêle les trois intrigues, et je commence par le présent : Cheryl annonce à sa classe (sa secte désormais pleine d’adolescentes, j’ai oublié quelque chose ou les scénaristes ont oublié de faire le point depuis le premier épisode ??) que la comète Bailey est sur le point de passer dans le ciel. Ce qui inquiète les adolescentes est toutefois de savoir si Nana pourra être là pour observer la comète dans le ciel. Bien sûr.

Nana est effectivement alitée et se sent de plus en plus mal. Par conséquent, Cheryl s’occupe d’elle comme elle peut, en lui lisant le journal de ses ancêtres. En 1957, l’ancêtre de Tabitha débarque donc pour obtenir l’aide d’une Blossom afin de pouvoir remplacer Pope à temps. Soit. En 1892, c’est Thomasina Topaz (nom de merde à toutes les époques alors ?) qui débarque et flirte à fond avec l’ancêtre Blossom. Mais on se fout de notre gueule, ce n’est pas possible. Je suis si mort de rire.

Par contre, Thomasina se fait rapidement une ennemie quand elle veut parler de la comète Bailey aux élèves de l’école Blossom. Ah, à l’époque aussi alors ? Les deux se réconcilient malgré tout : Thomasina Topaz et Abigail Blossom prennent donc du bon temps au lit… jusqu’à ce que l’ancêtre de Kevin débarque. Comme il est flic, il révèle à Abigail qu’il est à la recherche d’une meurtrière du nom de Thomasina.

Oups. Abigail la protège évidemment, mais elle souhaite tout de même avoir toute la vérité : celle-ci lui confesse donc qu’elle a tué son mari, un homme cruel et violent. Pour elle, c’était donc de la légitime défense, mais pour les flics, c’est autre chose. Qu’importe : Abigail a rapidement autre chose en tête.

Elle apprend en effet la mort de son frère James (décidément, pas cool d’être un frère dans cette famille) lorsque Fenn Fogarty (oui, oui, l’ancêtre de Fangs) débarque pour le lui annoncer. Au passage, il remet aussi une lettre de James annonçant que sa dernière volonté est de voir sa sœur se marier avec Fenn. Je suis… mort de rire ? Et Thomasina qui cherche tout de suite à savoir les liens entre James et Fenn, c’était bien senti.

Elle fait bien de se méfier toutefois : il est rapidement confirmé que Fenn fait de la magie noire et a imité l’écriture de James. J’ai bien ri, et j’étais content comme tout, car ça ramenait la magie dans l’épisode. J’en ai besoin pour le Bingo Séries, moi ! Après, ce n’était pas cool pour Abigail tout ça : elle découvre en effet que Fenn est probablement un meurtrier et, pire, le meurtrier de son frère.

Malgré tout, Abigail n’a pas d’autres choix que de se marier avec Fenn : il prend facilement Thomasina en otage et menace de la tuer si Abigail ne se marie pas avec lui. Oh lala. Le soir où la comète s’apprête à passer, Abigail est donc forcée de se marier avec Fenn, avec un audacieux choix de robe de mariée rouge. Amusant.

Le mariage est de courte durée et n’est même pas consommé de toute manière : durant la nuit de noces, Abigail prend une hache et tue son mari. Enfin, pas tout à fait. Après quatre ou cinq coups de hache, il est encore capable de se relever et de maudire Abigail, la vouant à une vie éternelle de solitude. Après la mort de Thomasina, évidemment.

En 1957, la comète Bailey passait aussi au-dessus de Rivervale apparemment. C’est fou, elle passe son temps à passer au-dessus de la ville donc. Cela permet à l’ancêtre de Cheryl, Poppy, de discuter avec toutes ses amies – Bitsy, Tammy et je n’ai pas saisi le nom pour Veronica (Velma, putain !), mais enfin bon, vous avez compris le délire – et avec la mère de Bitsy – je ne sais pas ce que fait l’actrice jouant Alice aux scénaristes pour avoir toujours un rôle quoiqu’il arrive dans chaque épisode sérieusement – de la comète.

La comète est sur le point de passer et ça fait peur à tout le monde dans un contexte de guerre froide. Malgré la peur de l’espace, Bitsy a autre chose en tête : son mari Jack veut un autre enfant pour régler les problèmes dans leur couple. Comme ce n’est pas comme ça que fonctionne la vie, ben, ça ne marche pas du tout. Elle demande donc de l’aide à Poppy qui lui donne de quoi ne pas tomber enceinte… puis se laisse embrasser. Oh, un baiser Cheryl/Betty, quelle belle idée !

Il semblerait donc que pour les scénaristes l’homosexualité soit héréditaire et génétique, puisque toutes les ancêtres de Cheryl savaient comment prendre du plaisir. Allez, ça me fait rire et c’est top d’avoir des baisers lesbiens comme ça à l’écran. On enchaîne en plus sur Poppy proposant le Kama Sutra à Velma pour résoudre ses problèmes sexuels avec son mari, quoi.

Cela dit, le cœur de l’intrigue est bien Bitsy et son mari Jack, aka Jughead : le mari débarque au manoir Blossom pour menacer de mort Poppy. Il espère que celle-ci ne s’occupera plus du mariage de sa sœur. Si tout semblait bien parti pour le business de Poppy, ce n’est donc pas exactement comme prévu que ça se termine pour elle : tous les maris de la ville, emmenés par Kirk Keller (j’en peux plus de ces noms) viennent la menacer.

Elle essaie de les ignorer, mais c’est bien compliqué quand toute la ville se met à l’épier et lui tourner le dos chez Pop’s, ou quand elle rentre chez elle et que Kirk l’arrête parce qu’il la soupçonne d’être une communiste. Ah, les États-Unis, c’est toujours fun. Kirk fait tout ce qu’il peut pour s’assurer que Poppy passe sa vie derrière les barreaux en tant que communiste. C’est un peu ce que conseille Bitsy à Poppy aussi, lui révélant également au passage qu’elle est enceinte. Ah lala, Bitsy est tellement amoureuse de Poppy !

Malheureusement, elle se fait une raison sur sa vie : elle est sûre d’avoir été lobotomisée par Poppy et le lui reproche soudainement. Vous savez ce qui est vraiment remarquable ? L’actrice est vraiment douée tout de même, et les costumes sont géniaux. Neuf mois plus tard, elle aide tout de même Bitsy à accoucher, suppliée par Jack qui lui explique qu’il y a un problème avec l’accouchement.

En vrai, on ne voit pas bien ce qu’il peut y avoir comme problème, si ce n’est que le ciel s’illumine soudain à la lueur de la comète. La petite fille naît malgré tout, et Poppy assure que c’est un bon signe qu’elle soit née sous la comète. Moui. Elle ne profite aussi pour faire un cadeau à Bitsy, parce que neuf mois en prison ne la prive pas de son sac à main. Elle le reperd vite, puisqu’elle est menottée ensuite par Kirk, condamnée à être assignée à résidence jusqu’à la fin de ses jours. Avant ça, elle a au moins pu donner du poison à Bitsy pour qu’elle tue Jack.

Bon, et sinon, le présent ? Ben écoutez, une des étudiantes de Cheryl s’inquiète pour Nana et la préfère à la comète. Elle est donc bien plus à fond que moi dans toutes les histoires des ancêtres et elle est aussi là pour rencontrer Sabrina. Eh oui, cet épisode marque le crossover de la série avec Sabrina. Je n’ai toujours pas vu la série, mais je trouve ça aberrant de nous avoir fait de la pub pendant bien longtemps sur ce crossover… juste pour trois ou quatre minutes avec Sabrina.

Elle débarque en tout cas pour une cérémonie de « transfert » à effectuer au passage de la comète. Un transfert ? Eh oui : Fenn a maudit Abigail à vivre une vie éternelle. C’est donc ce qu’il s’est passé, la forçant à prendre l’identité de Poppy, puis de Cheryl. Heureusement, le transfert fonctionne : Nana récupère le corps d’Abigail et peut vivre heureuse, alors qu’Abigail peut enfin mourir et rejoindre Thomasina. Les deux se retrouvent dans un cimetière en robe d’époque et s’embrassent avant de courir à la Petite maison dans la prairie… Oh bordel, ces scénaristes en prennent de la bonne, vraiment.

Je retiens surtout que Sabrina a l’air cool et qu’il faudrait que je regarde sa série un jour…

Les récaps de 9-1-1 Lone Star (S02) et This is us (S05)

Salut les sériephiles,

Rassurez-vous, même en 2022, je n’oublie pas les articles qui font tout l’intérêt de ce blog, à savoir les récaps des saisons précédentes en quelques lignes, pour tout se remettre en tête. Et si j’ai raté quelques retours de saisons depuis la rentrée de septembre, si j’aurais dû publier une partie de cet article hier également, hors de question pour moi de passer à côté du retour de deux séries que j’aime énormément : 9-1-1 Lone Star hier et This is us aujourd’hui.

9-1-1 Lone Star

911 lone star 2x07 | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirDu côté de Lone Star, il est question d’un retour pour une troisième saison, déjà. Cela me fait bizarre car j’ai enchaîné les deux premières. Pourtant, le rythme était très différent entre la saison 1 et la saison 2, avec un changement de casting qui avait eu lieu pour le meilleur. Je préfère largement Vega, en effet, et son intrigue familiale était bien plus prenante. La pauvre se retrouve désormais à élever ses jumelles seule suite à la mort surprenante et atroce de son mari.

Ce rebondissement, qui suivait de très près l’incendie de l’appartement de Carlos et Tk, l’explosion de l’appartement de Matteo (tout le monde s’en foutait apparemment), le cancer en rémission d’Owen ou encore l’accident de voiture de Judd et Grace (qui est enceinte !) aurait fait une bien meilleure fin de saison que celle que la série nous a fourni : une tempête de sable a dévasté la ville. grace x judd | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirMatteo a pu y jouer les véritables héros et être acclamé par son équipe, au moins.

Cette tempête de sable n’était que la cerise sur le gâteau pour la caserne 126 par contre. En effet, celle-ci a aussi subi une petite explosion de rien du tout quand un serial-pyromane a décidé de s’en prendre en elle. Complètement détruite, la caserne est reconstruite petit à petit par tout le casting de la série se comportant comme une vraie petite famille avec la caserne… jusqu’à ce qu’on apprenne qu’il n’y aura finalement aucun budget pour les réparations.

Pin on Tarlos ✨✨

Yep, la caserne 126 est définitivement fermée si l’on en croit Tyson qui a accepté la promotion refusée plus tôt par Owen. Ce dernier aurait tout fait pour sauver la caserne, il avait d’ailleurs monté tout un dossier… dont Tyson s’est servi pour justifier la fermeture. Pas étonnant qu’Owen pète un câble et foute un coup de poing à son supérieur… mais problématique pour la suite tout de même. Après, malgré tout ça, mon vrai point d’intérêt pour cette saison 3, ça va être l’évolution du couple Tarlos, une fois de plus.

9-1-1, what's your récap des saisons précédentes ? – Just One More Episode

This is us

La fin de saison 5 de This is us était hyper problématique, elle aussi. Elle revient aujourd’hui pour une saison 6, et je suis curieux de voir ce que ça va donner, car la série est partie en me laissant un goût amer. Je ne vois pas comment ils vont pouvoir réparer tout ça en saison 6.

Smiling Kevin Pearson GIF - Smiling Kevin Pearson Madison - Discover & Share GIFsEn effet, on enchaînait les chocs au cours du dernier épisode. On apprenait ainsi que Madison et Kevin ne se mariaient finalement pas. Kevin est abandonné sur l’autel par une Madison qui comprend qu’il n’est pas amoureux d’elle, mais uniquement de la famille qu’ils forment ensemble. Euh ben putain, c’est aussi ça un mariage bordel. Ils formaient un couple vraiment génial et un très bon duo, c’est frustrant que ça se finisse comme ça entre eux.

Un énième flashforward nous apprend qu’ils restent en très bons termes, mais ça m’énerve tout de même. Ce flashforward avait pour vocation d’être énervant de toute manière : on y découvrait que Kate allait se marier une nouvelle fois… mais pas avec Toby. This Is Us This Is Us Gifs GIF - This Is Us This Is Us Gifs Kate Pearson - Discover & Share GIFsNon, apparemment, elle est sur le point de se marier avec le professeur de musique exécrable qui lui sert de collègue, Philip. Et après plusieurs saisons de You’re the worst, je ne suis pas prêt à réapprécier l’acteur, alors il va falloir sortir bien des rames pour me convaincre sur ce couple. Kate et Toby allaient si bien ensemble, je ne vois pas comment elle peut faire ce choix. Tss.

You Have Changed The Way I Think About Love GIF - This Is Us This Is Us Series Rebecca Pearson - Discover & Share GIFsPour cette saison finale, la série a donc beaucoup à faire. On devrait retrouver Kevin en train de manger sa dépression en construisant la maison des rêves de sa mère – on sait qu’il y arrivera, c’est là qu’elle mourra. En attendant, Rebecca continuera de perdre ses souvenirs et la raison, probablement pour retrouver Jack dans une scène finale qui nous fera verser un torrent de larmes.

Si c’est ça, Miguel aura été malmené jusqu’au bout. Un autre personnage qui devrait continuer d’être malmené cette saison est Randall, avec ses ambitions politiques. The Most Shocking Moments From 'This Is Us' Season 3 (So Far) | ETCanada.comJe ne sais pas trop quelle place il restera pour lui et pour Beth, alors qu’ils sont confrontés au défi d’être parents d’adolescents, Tess étant en couple avec un personnage non-binaire et Déjà avec un papa-adolescent.

Hâte de voir ce que la dernière saison nous réserve, la série a toujours réussi à être si bien écrite pour nous faire pleurer jusque-là !

Riverdale – S06E03

Épisode 3 – Mr Cypher – 09/20
Autant l’idée de ce début de saison ne me paraît pas forcément mauvaise, autant cet épisode était une catastrophe scénaristique à nouveau, avec des marchés qui ne semblent pas tenir la route et des moments à pleurer de rire tant le jeu de certains acteurs n’était pas convaincant. Après, je savais à quoi m’attendre, mais bon, il y avait podcast ce soir, autant publier une critique Riverdale tant que j’y suis.

Spoilers

Le Diable vient rendre une petite visite aux habitants de Rivervale pour collecter cinq âmes.

I’m here to sniff out evil.

Suis-je en train de délaisser volontairement mon visionnage d’un rewatch de The Magicians pour… voir un épisode de Rivervale ? Oui. C’est vraiment par habitude de voir des épisodes avant le podcast – et pour m’assurer aussi d’avancer dans la série pour ne pas m’être tapé cinq saisons en vain. Il faut que je puisse dire que j’ai tenu jusqu’au bout.

Le conte flippant de la semaine pour cet épisode était celui d’un métamorphe vraiment pas cool. Il est le prince des ténèbres qui vient collecter l’âme de Pope. Non, Pope n’a pas passé de pacte avec le Diable, pas directement en tout cas. Son père l’a fait pour s’assurer du succès du business qu’il voulait ouvrir, ce qui fait qu’il en a finalement passé un pour sauver son âme.

Cela nous laisse Tabitha face à un choix extrême : Pope fait une crise cardiaque et est sur le point de mourir. Soit elle le laisse alors rôtir en Enfer, soit… elle accepte de céder le diner au diable. Oui, oui, le diable – pardon, Lou Cypher – est intéressé par le diner de Rivervale. Allez savoir pourquoi.

Ce mystère intrigue fortement Jughead qui n’a aucun problème à accepter l’hypothèse de l’existence du diable… mais est plus gêné par la cohérence de ses choix de business. Tabitha, elle, prend sa décision : elle veut se débarrasser du diner parce que l’âme de son grand-père lui parait plus importante. Il est bien généreux le vieux, parce que quand il se réveille de sa crise cardiaque, il refuse catégoriquement que son diner soit donné au Diable : c’est un refuge pour les âmes en peine et perdue, et c’est ce qui intéresserait le diable. Euh ? OK.

Comme on ne l’avait jamais vu auparavant, Tabitha offre donc de la soupe à un SDF qu’elle semble bien connaître, même si on ne l’a jamais vu auparavant. Ce faisant, elle attire l’attention de Raphaël – l’ange Raphaël – lui assurant que son patron adore son travail. En échange, il lui offre des larmes de Marie le jour de la crucifixion.

Cela lui permet de se protéger finalement du Diable. Elle et Pop signent donc un contrat avec le Diable, avant de le rendre malade en lui filant un milkshake aux larmes. C’était effectivement à pleurer, de rire. En tout cas, voilà le diner lieu consacré.

De son côté, Jug rencontre à son tour Lou Cypher, mais pour en savoir plus sur ses intentions. Tout ce qu’il y gagne, c’est un deal bien naze : le diable accepte de lui donner une interview, mais soit il la publiera et ce sera la dernière chose qu’il publiera, soit il ne pourra jamais en parler à personne mais sera très inspiré.

Finalement, il prend la décision de diffuser cette interview très importante du diable et obtient tout le succès dont il a toujours rêvé. Malheureusement, cela signifie aussi qu’il ne peut plus rien écrire, littéralement. C’en est trop pour lui apparemment, et il vire fou en un temps record, acceptant finalement de livrer son âme au diable en échange de la possibilité d’écrire à nouveau sans avoir non plus le succès dû à l’interview.

Oui, oui, il vend son âme au diable pour retrouver la vie de merde qu’il avait avant de le rencontrer. C’est absolument n’importe quoi ; ET EN PLUS IL SOURIT QUAND IL VOIT QU’IL PEUT S’ECRIRE DAMNER POUR L’ETERNITE ???

En parallèle, on découvre que Reggie et Veronica filent toujours le parfait amour maintenant qu’Archie n’est plus dans l’équation. Tout le monde s’en contrefout du rouquin, on ne voit pas non plus Cheryl de l’épisode et tout le monde semble avoir oublié jusqu’à l’existence de Toni. Mais bon, Veronica et Reggie font toujours l’amour, good to know.

Pas de bol pour le couple : ils ont beau s’aimer très fort, Alice ne les aime pas beaucoup, elle. Elle passe à la télévision pour critiquer leur casino et les associer au diable, rien que ça. Ben tiens, ça faisait longtemps que la série nous avait pas fait le coup des valeurs conservatrices. Pour arranger le coup, Veronica se décide à faire visiter sa house of the devil à Alice. Oui, mais voilà, elle lui ment et lui présente un casino parfait dans lequel il n’y a ni triche, ni vice.

Bizarrement, Reggie ne tient pas du tout le même discours à ses employés avant une première soirée d’ouverture qui n’en est pas une, mais un peu quand même. Genre, toute la ville est là, mais Veronica insiste pour dire que ce n’est pas l’ouverture. Et quand je dis que toute la ville est là, je veux bien dire toute la ville, y compris Alice qui n’est pas là pour boire – mais est vue un cocktail à la main – ou Kevin qui ne perd pas une seule occasion de venir chanter quelque part dans cette ville.

Il en profite aussi pour passer un pacte avec le diable, parce que pourquoi pas ? Le diable lui fait une proposition qui ne se refuse pas : il lui donne l’occasion d’être une star et de coucher à nouveau avec Fangs, qui serait son agent sous le nom de Finnn. Apparemment, ça donne assez envie pour vendre son âme sans lire la moindre ligne de son contrat.

C’était à mourir de rire et c’était l’occasion de voir que Lou Cypher était en fait à Rivervale pour récupérer l’âme de nos héros. Il a même une jolie petite liste dans un carnet à la Death Note. C’était bien drôle. On découvre alors qu’il est l’un des investisseurs du Babylon, le casino de Veronica et Reggie. Oui, oui : Reggie a passé un marché avec lui pour que le casino soit un succès… dont il ne peut même pas profiter, puisqu’il lui a vendu son âme.

C’est ridicule, mais bon, admettons. Pour sauver la vie de Reggie, Veronica se décide à échanger l’âme de son copain avec celle d’un type qui mérite bien plus la damnation : Nick St Clair. Aha, ça m’a bien fait rire de voir ce « sénateur » marié de retour dans le casino. Et comme d’habitude, Veronica le drague à fond pour le faire boire et s’assurer qu’il sera vraiment intéressant pour Lou Cypher. La manipulation est tellement visible, et il tombe dans le panneau en racontant tout ses crimes à Veronica avant d’accepter de vendre son âme au diable pour elle.

La phrase de drague est ridicule… mais elle est acceptée par le Diable qui nous crame Nick, avant de révéler que, finalement, c’était pour l’âme de Veronica qu’il était là. Ce charmant Reggie a vendu son âme parce que la sienne était insignifiante et n’intéressait pas le Diable, et qu’il voulait vraiment que le casino soit un succès.

Franchement, c’est un épisode qui retombe dans le ridicule, alors que l’idée de base aurait pu être bonne. C’est en tout cas la fin de la romancette entre Reggie et Veronica. Veronica ? Elle peut encore s’en sortir et ne pas finir en Enfer, mais à une seule condition : obtenir l’âme d’Alice. Une signature d’Alice et hop, plus d’Enfer pour Veronica. Vraiment, on est dans le ridicule jusqu’au bout.

Veronica met donc au point un contrat pour piéger Alice, lui assurant qu’elle souhaite donner une partie de l’argent des recettes du casino à Rivervale. Seulement, la culpabilité étouffe trop Veronica au moment de voir Alice signer : elle refuse finalement d’être responsable de la damnation d’Alice, et cette dernière… s’excite sans trop de raison de voir que Veronica est mal élevée. Soit.

Veronica se prépare elle à dire adieu à ce monde. Oh boy. Elle nous fait donc un super numéro de Marry the night avant d’avoir l’idée du siècle : elle propose au Diable de lui livrer une âme du casino par semaine jusqu’à la fin de ses jours. Le Diable adore l’idée et il accepte donc finalement de prendre comme première âme… Celle de Reggie. Hop, encore un acteur de moins à payer pour le prochain épisode.

Pendant ce temps, Betty reçoit un coup de téléphone de Glen qui nous apprend que cette version du personnage travaille toujours pour le FBI. Si elle a vite oublié Archie et sa progéniture, elle n’est toujours pas à l’abri du Tueur des Sacs Poubelles. Je suis mort de rire, sérieusement, rendez-nous Archie à poil, c’était plus intéressant que ce « tueur » cagoulé qui n’a rien d’effrayant du tout, à part une petite voix grave, vite fait, qui nous affirme que le mal absolu existe. Ben voyons. Oui, parce que Glen a envoyé le mal absolu pour un entretien avec Betty.

En fait, ce mal absolu existe bien, et c’est ce qui l’attire à Betty, parce qu’ils partagent ce point commun ensemble. Apparemment, ça remue Betty de le savoir : elle se retrouve à prendre une douche pour oublier tout ça… et appelle Glen pour lui demander de s’occuper lui-même de ce tueur qu’elle ne veut pas revoir. Pas de bol, Glen lui apprend qu’il ne lui a jamais envoyé qui que ce soit : le tueur est toujours en liberté. Oups.

Betty ? Elle parle en fait au Diable, comme son petit carnet nous l’avait annoncé lorsqu’il était au casino. Et celui-ci est prêt à tout pour prouver son identité, même nous ramener dans la série la voix du père de Betty. Au secours. Laissez les morts morts, merde, ça leur va bien dans cette série. Malheureusement, ce n’est pas le genre de ces scénaristes. À la place, il nous ramène ensuite la voix de Polly qui serait en train de brûler en Enfer.

N’acceptant pas d’entendre sa sœur cramer, Betty s’énerve et nous transperce le diable d’un tas de coups de couteau. Le but de la manœuvre ? Lui faire prendre conscience qu’elle a tué Glenn. Bon, ben… OK, cool. C’est du grand n’importe quoi, mais ça nous laisse Betty en dépression.

Oui, elle est plus ravagée d’avoir tué Glen que d’avoir tué Archie. Ecoutez, ne cherchez pas à comprendre. Il était vraiment temps que l’épisode se termine en tout cas, j’étais content de retrouver Jughead-narrateur en fin d’épisode. Pourtant, l’épisode ne paraissait pas vraiment terminé… mais bon, tant pis, hein.

Station 19 – S05E08


Épisode 8 – All I Want for Christmas Is You – 15/20
Je ne vois pas bien l’intérêt d’appeler cet épisode comme ça et d’en faire un épisode de Noël car tout ça n’est qu’un prétexte. Au moins, ça met dans l’ambiance – et en ce qui me concerne puisque je vois ça trop tard, ça m’y laisse – et ça fait plaisir de voir les personnages en temps de fêtes. Ils n’ont pas beaucoup d’occasion de faire la fête dernièrement…

Spoilers

Un épisode de Noël qui permet de poursuivre les intrigues en cours, principalement concernant Vic pour ce qui m’intéresse.


That siren means he’s alive.

Est-ce qu’on essaie de nous faire croire qu’il est possible de se croiser par hasard au beau milieu de Seattle ? Eh bien, oui, Ben et Jack tombent l’un sur l’autre à une vente de sapin de Noël car oui, c’est un épisode de Noël. Malgré cela, on sent bien qu’on va vite s’éloigner des chants joyeux quand on découvre un Jack totalement alcoolisé, encore, ou qu’il est question de la mort de Dean. Rien de bien positif, quoi.

Chez Carina et Maya, on est toujours autant que d’habitude dans l’excès. Je veux dire, leur sapin est digne d’un magasin et la cuisine de Carina sent bon à travers l’écran, sérieusement. Malgré tout, Andy est déprimée et laisse ses papiers de divorce dans le congélateur. Il y a toujours de quoi faire du côté de cette intrigue malheureusement : Sullivan est au courant qu’elle a couché avec son nouveau chef, le nouveau chef n’a aucun souci à se savoir utilisé… mais il espère tout de même que tout ça ne provient pas de daddy issue d’Andy.

Ben… Bien sûr que si ? Sinon, il a l’occasion de lui dire tout ça parce qu’Andy est encore à la caserne cette semaine, pour une distribution de jouets. Pourquoi ne pas la faire à la 23 ? Mystère. Carina se pointe aussi, parce qu’elle aime y passer du temps apparemment. C’est vrai, c’est tellement chouette d’être dans une caserne de pompiers avec l’alarme qui sonne n’importe quand. Elle passe ses meilleurs jours off.

C’est marrant cependant de voir Andy et Carina bosser ensemble, et ça nous met dans l’ambiance de Noël de voir des cadeaux et des sapins. Contre toute attente, ça nous donne aussi des scènes où Andy est tellement concentrée sur ses problèmes qu’elle finit par les raconter à Carina. C’est chouette : elles deviennent potes, vraiment, avec Andy qui donne aussi des conseils sur la relation Maya/Carina. Bon, elle n’est pas la mieux placée niveau conseils romantiques… mais c’était chouette.

En parallèle, Travis casse l’ambiance d’une scène de sexe en annonçant qu’il a proposé à sa mère de venir vivre chez eux pour la période de Noël. Bon, de toute manière, Emmett est doué aussi pour casser l’ambiance, parce que le cadeau de Noël qu’il fait à Travis est… un tableau représentant Travis nu. C’est bizarre, tout de même, comme idée. Que peut-il bien faire au juste avec ce genre de tableau ?

Vic interrompt heureusement tout ça avec la nouvelle qu’elle peut reprendre le boulot. Yes. C’est plutôt Jack qui devrait être en arrêt. L’avantage, c’est que la réaction de Vic est à peu près la même que la mienne face au tableau.

À la caserne, Vic retombe sur Théo, et c’est la surprise pour tout le monde : il n’est pas au courant quelle reprend le travail, elle n’est pas au courant qu’il est censé bosser avec la 19 aujourd’hui. Le vrai problème est ailleurs, mais Theo ne le sait pas : elle a embrassé Jack, donc. C’est problématique, parce qu’évidemment, le chef décide de laisser Vic à l’accueil de la caserne sauf en cas d’appels de Crisis One. Et avec qui est-elle en équipe dans ce cas-là ?

Avec Jack, bien sûr. Et Emmet. Ils se retrouvent appelés dans la maison de Julie Mayer désormais victime de violences domestiques. J’adore cette actrice, beaucoup moins cette intrigue. Je trouve ça tellement triste de savoir que des personnes se retrouvent coincées dans des schémas de violence horribles comme celui-ci. Et loin de désamorcer la situation, Vic fait cette fois de la merde : on la voit venir à mille kilomètres, mais elle prend en effet le bébé de la femme dans ses bras avant de lui proposer de s’en aller, devant le mari violent.

Euh. Ce n’est pas comme ça qu’on désamorce une situation de crise qui, de toute manière, devait se terminer avec la police sur place. C’est le mari violent qui finit par les appeler pour signaler une tentative d’enlèvement de son bébé par Vic. C’est gênant. Quand la police arrive, Jack a réussi à récupérer le bébé tout de même et Vic est simplement en train de faire une crise d’angoisse, mais on sent bien qu’elle n’était pas tout à fait prête pour reprendre le boulot.

L’accident, la mort de Dean, ça fait beaucoup à gérer pour se réajuster. Bon une fois qu’elle s’est calmée, elle gère bien la situation avec la femme, heureusement, mais ça n’empêche pas que ça se termine par Jack s’énervant contre elle. J’ai eu peur que les scénaristes prennent la mauvaise décision de les faire coucher ensemble, mais ce n’est finalement pas le cas : Jack s’inquiète légitimement pour la santé mentale de Vic, mais aussi pour l’héritage de Dean. J’y pensais moi-même quand elle a fait de la merde : si Crisis One complique les choses pour tout le monde, ça s’arrêtera alors que c’est un peu tout ce qu’il reste de Dean maintenant que Pru a été retirée de l’équation par ses grands-parents.

Tout ça se termine par Vic qui accepte d’être mise sur la touche par Jack… et par ses aveux à Theo. Enfin, avant et étonnamment, tout ça nous laisse aussi Theo et Travis dans le même camion de pompiers lors d’une intervention. Ils reviennent de très loin, parce que Travis s’inquiète désormais pour Theo. Il voit bien que quelque chose le tracasse et aimerait savoir quoi, mais puisqu’il s’agit de Vic, Theo ne lui dit rien évidemment. Ils sont autrement appelés sur une situation problématique plutôt sympathique pour un épisode – et horrible en vrai : un homme est coincé entre ses deux voitures. C’est con les freins à main mal mis.

Il revenait chez lui vite fait pour récupérer de quoi boire chez sa belle-mère et il se retrouve à risquer de mourir une semaine avant Noël. C’est super triste comme intrigue et ça énerve tellement Ben de voir que l’homme est sur le point de mourir. Il pourrait pourtant le sauver avec son super-camion, mais il faut encore le faire approuver.

Par chance, ils ont une nouvelle super-cheffe qui accepte finalement l’intervention, et Ben a Andy et Carina à la caserne pour lui ramener le camion. Cela permet de bonnes scènes, avec l’homme blessé qui comprend qu’il va devoir dire adieu à sa femme au cas où (et lui fait un énorme discours à transmettre aux enfants, mais bon courage pour le retenir), mais aussi avec une histoire où l’on apprend que Théo a vu Travis totalement nu quand ils vivaient ensemble et que Travis pensait faire une surprise à son mari. Mais lol.

Après, ils nous ont fait du Shonda Rhimes avec cette intrigue, la femme de l’homme se mettant à lui chanter une chanson à sa demande, pour que ce soit super triste. La situation est atroce à voir, tout de même, avec la femme qui est présente au moment où la voiture est retirée de l’abdomen de son mari.  

Ce dernier est opéré à cœur ouvert par Ben et Carina dans le camion qui le mène à l’hôpital. Andy est censée conduire tout doucement en faisant attention pour la vie de cet homme… mais finalement, tout ce qu’elle fait, c’est avoir une conversation avec Sullivan. C’est une bonne chose car cela leur permet de reparler ensemble, enfin, et même de rire des papiers dans le congélateur. On avance, dis-donc.

On apprend finalement que l’homme survivra grâce à Bailey qui annonce ça en arrivant à la caserne avec Pru. L’épisode peut se terminer dans une ambiance de fête, avec tout le monde réunit autour de cadeaux à emballer et de bonnes nouvelles, notamment le fait que Carina et Maya sont sur le point de devenir mamans. Joyeux Noël ? Pas vraiment, il y a tout de même l’intrigue Theo et Vic qui me dépriment un peu : elle le repousse complètement à lui dire la vérité sur Jack et leur baiser, en insistant bien pour lui dire qu’elle ne lui en voudrait pas de la détester et de la quitter.

Comment lui dire qu’elle n’attend que ça, quoi ?

Franchement, la réaction de Theo m’a un peu énervé parce qu’il est évident qu’ils s’aiment tous les deux et veulent rester ensemble, mais en même temps, si je me mets à sa place, je me doute bien qu’il faut aussi lui laisser du temps pour digérer. Et du temps pour digérer, il en a puisque c’est la pause de mi-saison. Affaire à suivre plus tard, donc.