Vu cette semaine #48

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

On va dire que ça compense l’excellent score de la semaine dernière…

Mercredi

Riverdale – S06E01 – Welcome to Rivervale – 12/20
Alors, comment dire ? La série se réinvente une fois de plus, juste après l’avoir fait dans l’épisode final précédent… et c’est déstabilisant parce que concrètement, on sent bien qu’ils ne réinventent absolument rien d’autre qu’un nom propre. C’est juste l’occasion pour eux de contourner leur cliffhanger un temps et de proposer une intrigue perchée qui aurait trop de conséquences sur la série si elle devait avoir lieu pour de vrai.
Riverdale – S06E02 – Ghost Stories – 14/20
Non, je ne suis pas tombé sur la tête. Je n’ai vu qu’un épisode cette semaine alors je suis généreux dans la notation, mais je le suis aussi parce qu’une des trois intrigues de l’épisode me plaît assez pour avoir passé un bon moment devant cet épisode. Les scénaristes s’amusent avec leur idée pourrie pour ce début de saison, mais ça donne une ambiance plus sympathique et surtout très cathartique. Il n’y a aucune cohérence entre ces deux premiers épisodes, mais un schéma qui se dessine et qui pourrait me plaire sur un malentendu.
 

Et j’avais déjà compté un de ces deux épisodes la semaine dernière, en plus...

> Vus en 2021 

 

Bilan du #WESéries 19

Salut les sériephiles,

J’ai rédigé cet article ce matin, mais entre les réunions, Colibri et Doctolib qui ont joué avec ma patience, bim, je me rends compte que j’ai oublié de le publier. C’est malin.

WES19-3

À part The Magicians, je n’ai clairement pas le temps de regarder quoique ce soit comme épisode aujourd’hui. Par conséquent, je vais me consoler comme je peux avec un article que j’aurais dû publier il y a quelques jours déjà : le bilan de mon #WESéries 19. J’aime bien rédiger mes bilans au fur et à mesure habituellement, comme ça, paf, ils débarquent dès minuit le jour J. Cette fois-ci, par contre, je n’ai pas pris le temps de le faire autant, donc ce sera un peu moins précis, mais ça devrait quand même permettre de se faire une idée de ce qu’il faut faire pour atteindre le niveau ultime puisque j’ai noté quelques horaires. Parce que oui, ce week-end a été un franc succès pour moi, bien plus qu’il ne l’aurait dû d’ailleurs.

Franchement, ça donne envie d’en faire plus souvent des week-ends comme celui-ci. J’ai trop de boulot pour ça, mais une partie de mon dimanche s’étant libéré, je me dis qu’il va peut-être être possible d’avancer encore un peu. On verra. En attendant, voilà le programme du week-end dernier :

Law & Order: SVU season 23 episode 9 return date hopes at NBC

Vendredi

19h : Pour le début du #WESéries, j’étais de manière très originale encore coincé dans les transports. J’aurais probablement pu commencer une série à ce moment-là, puisque j’avais décidé de ne pas écrire une critique de chaque épisode que je verrai… mais bon, tout de même, ça aurait été compliqué car je n’avais plus qu’une dizaine de minutes dans les transports.

21h : Croyez-le ou non, mais je n’avais toujours pas commencé… Après les transports, une petite marche pour s’aérer l’esprit et oublier la semaine. C’est important, un peu d’exercice au milieu d’un week-end comme celui que je m’apprêtais à passer. Vous savez l’autre truc qui est important un vendredi soir ? Manger. Et ce n’était pas encore fait non plus à 21h, oups.

22h25 : À peu de choses près, c’est là que j’ai pu débuter ce week-end de visionnage. Autant dire que le vendredi fut peu productif. Au programme ? Deux épisodes de Law & Order Special Victims Unit m’emmenant à 83 minutes. Pas le meilleur des départs, pas le pire non plus.

Walker – S01E05 (express) – Just One More Episode

Samedi

9h23 : Je me suis couché plutôt tôt la veille et j’espérais donc me lever tôt le matin, mais c’était sans compter sur mon sommeil en retard. Un peu déprimé par ce réveil, j’ai pris la décision très logique de me précipiter sur des séries pour rattraper le temps perdu. Non, c’est faux, j’ai passé trois quarts d’heure à comater sur Twitter évidemment.

10h : L’horaire est approximatif, mais pour mon petit-déjeuner, je me suis décidé à regarder le dernier épisode de Walker. Je n’en fais qu’une critique express, et le petit-déj, c’est pas mal : je regarde le début de l’épisode en mangeant, je regarde la fin en écrivant l’article, et hop, c’est prêt. C’était un plutôt bon épisode, en plus, c’était surprenant !

11h : J’aurais aimé continuer sur ma lancée… mais finalement, j’avais quand même un peu de boulot à faire pour le début de la semaine. Shit.

Station19 Vic And Dean GIF - Station19 Vic And Dean Mughes - Discover & Share GIFs12h20 : Je pense que c’est à peu près l’heure où je me suis motivé à lancer le premier épisode de Station 19 que j’avais à regarder. C’est très con comme horaire parce que vous voyez bien que ça aurait été plus malin de se faire à manger. J’ai enchaîné en toute logique avec Grey’s Anatomy, et comme les épisodes étaient très intenses… bim, un autre Station 19.

14h20 : Trois épisodes et trois critiques écrites (mais pas publiées) plus tard, il me fallait envisager de manger. J’avais heureusement les restes de la veille, donc pas de longs préparatifs, même si j’étais complètement décalé. J’ai lancé un épisode de Filthy Rich dont je n’avais pas prévu de faire la critique, juste pour avancer dans la série.

Pilot] Filthy Rich (US) : la série pas très catholique et pas très intéressante non plus | Le Sérigraphe.

15h40 : Le temps est passé vite, mais c’est parce que j’ai enchaîné sur un deuxième épisode pendant que je faisais la vaisselle. Et à la fin de celui-ci ? J’étais en pleine rédaction de mon article du jour, le bilan du mois d’octobre, alors je me suis dit que bon… un troisième, ça pouvait le faire aussi. Pas malin, hein ?

18h33 : Après un troisième épisode de Filthy Rich, il ne me restait plus que la fin de saison… Et je l’ai gardée pour le lendemain matin, parce qu’il fallait bien que je regarde quelque chose pendant mon petit-déjeuner. Finalement, je me suis arrêté pour mon samedi sur le dernier Grey’s Anatomy que je devais rattraper. J’arrivais ainsi à 420 minutes d’épisode, et je considérais que c’était déjà pas trop mal. Pause, marche pour s’aérer, repas, tout ça tout ça.

Dollface Omg GIF - Dollface Omg Shocked - Discover & Share GIFs20h29 : C’est bien de faire à manger, mais le repas mettant un certain temps à cuire, j’ai capté que j’avais une petite trentaine de minutes devant moi. Parfait pour un épisode de Dollface. Clairement, en temps normal, je n’aurais même pas eu l’idée… mais là, c’était un WE en séries et j’aime bien avoir le niveau basique le samedi soir. Eh, ce n’était pas le cas avec cet épisode, mais je m’en approchais. Et je pensais franchement m’arrêter là pour ce soir-là.

New trending GIF online: season 2, fox, episode 1, help, fox tv, foxtv, police, la, ouch, los angeles, fox broadcasting, cop, hurry, 911, emergency, earthquake, officer, firefighter, medic, fireman, operator, quake, policeman,23h43 : Pas sommeil avec le réveil retardé du matin… Et si j’avais l’idée folle de lancer un autre épisode ? J’avais deux 9-1-1 en stock, ça se regarde tout seul et ça permettait d’en finir avec mes hebdos en retard…

Dimanche

1h23 : Deux 9-1-1 plus tard, j’en étais à 534 minutes au compteur – et déjà à beaucoup trop de pages écrites pour les critiques. C’était un peu trop tard pour publier, j’ai donc gardé pour le lendemain. Quant aux épisodes… Le premier était soporifique, mais j’ai lancé le deuxième quand même. Il m’a bien réveillé, et dur de s’endormir après quelques émotions. C’est malin.

8h54 : Bon, c’est encore un réveil décalé, mais c’est mieux que la veille en m’étant couché plus tard. Ridicule, n’est-ce pas ? Pour mon petit-déjeuner, je me suis consacré comme prévu à Filthy Rich.

Riverdale – S03E01 – Just One More Episode

10h36 : Une matinée devant Riverdale ? C’est ce qui m’attendait. C’est une idée de merde, je sais, mais puisque la saison 6 venait juste de commencer, j’ai considéré que c’était le minimum que je pouvais faire : rattraper enfin mon retard et avancer dans le Challenge Séries.

13h : J’avoue, j’aurais vraiment dû me noter davantage les horaires pour ce dimanche… Je sais que je n’ai vu que trois épisodes de la série avant de me faire à manger ce midi-là, donc il y a une heure qui s’est perdue quelque part en chemin. J’ai dû prendre du temps pour écrire les critiques et peut-être quelques tours sur les réseaux sociaux et le blog ? J’ai publié les critiques pendant que je mangeais, en tout cas, c’est sûr, donc pas d’épisode.

14h30 : Il était temps de finir Riverdale… et quand ça a été fait, je me suis dit que j’allais m’arrêter là pour le week-end avec un niveau moyen atteint. C’était horriblement pénible, en même temps, tant d’épisodes de la série de CW, c’est un calvaire.

lucifer

17h : Finalement, j’avais bien encore le temps pour me lancer dans Lucifer. Après une bonne pause goûter de quarante minutes elle aussi, histoire de passer du temps loin de l’écran… je me suis dit que c’était dommage de ne pas aller au niveau difficile alors que j’en étais si proche. J’ai donc vu un premier épisode, puis le début d’un second et la migraine ophtalmique a pointé le bout de son nez.

19h30 : Après un autre tour pour s’aérer et dire adieu à la migraine, on m’a fait à manger pendant que je finissais mon épisode de Lucifer. Et forcément… si proche de la fin de saison 5 (il me restait un épisode), paf, je me suis décidé à en regarder un dernier. Franche réussite : niveau difficile atteint, et une troisième fin de saison ! C’était une belle conclusion pour mon WESéries, et ça allait pouvoir se terminer par un dimanche soir à comater.

000

23h48 : Non, non, non. Pourquoi comater quand il ne reste plus que trois épisodes de Dollface à voir et qu’il est à peine plus de 22h15 ? Je me suis fait un peu violence, mais le week-end en séries, ce n’est qu’une fois par trimestre, si ce n’est plus. Après hésitation, j’ai donc lancé un épisode de la série et, heureusement, ça se dévore tout seul. J’ai donc enchaîné sur le deuxième et le troisième, ayant fait le calcul que les voir m’amenait pile poil au niveau ultime. Fin du week-end à 23h48 avec 1046 minutes vues et quatre saisons finies, ce qui me permettait de relever également le défi correspondant à ce niveau !


Its All Connected Everything Is Connected GIF - Its All Connected Everything Is Connected Connections - Discover & Share GIFs

Du côté des regrets ? Je n’ai pas vu un seul épisode de Manifest alors que le vendredi matin, j’étais sûr que ça allait me permettre d’avancer dans cette saison. C’est un regret qui n’en est pas vraiment un, j’ai déjà donné avec Riverdale… et je suis très content d’avoir atteint le niveau ultime, ça faisait un moment que ça ne m’était plus arrivé !

Voilà pour ce week-end en séries… Ca paraît simple comme ça, non ? Par contre, c’est vrai que sans les soirées comme je l’envisageais à la base, ce n’est pas possible d’avoir un niveau ultime. Mais bon, la vie a été sympa avec moi tout de même. Beaucoup de suspense, beaucoup de « je m’arrête à ce niveau » et paf, ça fait un niveau ultime quand même !

Allez, RDV à un prochain…

WES19-2

Vus cette semaine #47

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Lundi

The Rookie – S04E07 – Fire Fight – 14/20
Ce n’est toujours pas ça pour cette saison qui ne parvient plus du tout à me surprendre. Au contraire même, j’ai l’impression d’avoir deux coups d’avance sur l’intrigue parfois, c’est frustrant comme tout. Peut-être que je suis retombé dans mon ras-le-bol des séries procédurales à force d’en voir ? Ou peut-être, juste peut-être, que la série n’est plus aussi en forme maintenant qu’elle foire l’évolution d’un paquet de personnages – et en laisse de côté d’autres, soit dans leur évolution… soit carrément parce qu’ils sont absents de l’épisode sans raison.

Mardi

9-1-1 – S05E07 – Ghost Stories – 15/20
Il y a une expression consacrée pour ce genre d’épisode, je crois, c’est celle de « rythme de croisière ». Je l’utilise souvent, et cet épisode avait tout à fait cette ambiance. C’était divertissant, il y avait des avancées pour certains personnages et des intrigues plus ou moins intéressantes, mais finalement, une fois fini, on en sort avec l’impression que tout ça ne servait qu’à avancer sans grande surprise. Et c’est toujours embêtant, surtout pour cette série dont la qualité repose souvent sur les surprises entourant les interventions.
9-1-1 – S05E08 – Defend in Place – 18/20
Et ben voilà, ce n’était pas si compliqué d’avoir une bonne idée pour pimenter à nouveau comme il se doit la série ! L’épisode est excellent, avec un rythme haletant, du suspense et un drama sur lequel j’étais partiellement spoilé avant de commencer l’épisode. Il est possible que ça joue sur mon avis global, d’ailleurs, parce que je craignais certaines décisions de scénaristes en lançant cet épisode.

Vendredi

Walker – S02E04 – It’s Not What You Think – 16/20
C’est bien plus prenant cette semaine où les scénaristes se donnent enfin la peine de revenir pleinement au fil rouge de ce début de saison, quitte à abandonner sur le bas-côté les intrigues moins passionnantes. Et pourtant, tout le monde a ses scènes dans un épisode simplement mieux équilibré que la semaine dernière. Il y a des grosses ficelles, mais le divertissement est bon.
Station 19 – S05E05 – Things We Lost in the Fire – 19/20
J’étais venu pour un petit épisode pépère histoire de continuer mon #WESéries plutôt tranquillement, je me retrouve avec un épisode que je n’ai pas vu venir du tout et qui m’a pas mal baladé tout du long malgré l’utilisation de clichés que j’aurais dû voir venir à des kilomètres. Je pense que ça en fait un très bon épisode, me confirmant aussi que je suis plus attaché que je ne l’imaginais à certains personnages.
Grey’s Anatomy – S18E05 – Bottle Up and Explode ! – 16/20
Le déséquilibre est total dans cet épisode qui ne sait pas exactement ce qu’il souhaite être. C’est un crossover qui devrait laisser toute la place à son spin-off mais ne peut pas le faire, et ça fait qu’on passe d’une intrigue à l’autre sans jamais réussir à savoir où l’on en est exactement. Franchement, les émotions ne sont pas autant au rendez-vous que ce qu’elles devraient être, et c’est entièrement à cause du passage d’une intrigue à l’autre. Habituellement, ça me pose moins de problème, mais là, vraiment… ça se sent dans la critique, je ne le cacherai pas : ça m’a énervé.
Station 19 – S05E06 – Little Girl Blue – 15/20
Je ne suis pas vraiment satisfait de la manière dont certaines choses sont gérées, mais c’est peut-être aussi parce que j’enchaîne les épisodes aujourd’hui et que je n’ai pas le recul nécessaire pour digérer ce qu’il s’est passé juste avant. C’est un bon épisode de la série, j’accroche toujours autant aux personnages, mais certaines décisions des scénaristes semblent aller à l’encontre du bon sens pour nous amener où ils le souhaitent. Bizarre.
Grey’s Anatomy – S18E06 – Everyday is a Holiday (with you) – 15/20
Un épisode de Thanksgiving tout posé et tranquille pour la série, ça fait du bien. Bien sûr, c’est un peu tôt pour Thanksgiving, mais ce n’est pas comme si ABC allait diffuser des épisodes jeudi prochain, non plus. La série se remet donc à son rythme de croisière et propose d’avancer sur plusieurs intrigues et dynamiques de personnages. C’est mignonnet comme tout, avec ses moments de dramas et ses moments normaux. J’ai bien aimé, mais je sais qu’il sera vite oublié cet épisode.

Rattrapage

Lucifer – S05E14 – Nothing Lasts Forever – 15/20
L’épisode est assez classique dans sa construction, avec une enquête aussi prévisible que prévu, mais il marque des points à mes yeux parce qu’il fait vraiment avancer les choses et justifie un peu mieux tout ce qu’on a dû endurer durant la mi-saison. Le plan est plus clair désormais, on sait vers quoi se dirige la fin de saison et les personnages continuent de grandir, au moins.
Lucifer – S05E15 – Is This Really How It’s Going to End ? – 17/20
Sérieusement ? Je ne m’attendais pas à ce que ce qu’il se passe dans cet épisode se passe dans cet épisode, plutôt dans le suivant. Je n’étais pas spoilé, mais je me doutais bien que l’on se dirigeait vers quelque chose comme ça. L’avantage, c’est que ça relance vraiment l’intérêt pour l’épisode final ; et que cet avant-dernier épisode est lourd de conséquences lui aussi. Mémorable – ce qui est loin d’être le cas de chaque épisode de cette saison.
Lucifer – S05E16 – A Chance at a Happy Ending – 18/20
Ben ma foi, à quoi bon faire une saison 6 après ce très bon épisode final, hein ? Bon d’accord certains personnages n’ont pas vraiment de conclusion, mais franchement, c’est assez épique comme épisode pour servir de conclusion à une série qui n’a pas toujours été exceptionnelle de toute manière. Cela aurait fait une bonne fin ouverte… Je suis curieux de voir ce que donnera la saison 6. Seulement, ce ne sera pas pour tout de suite : je préfère attendre un peu et marquer une vraie pause entre les saisons, même si Netflix n’a pas vraiment voulu le faire en les sortant si proches l’une de l’autre.

Challenge Séries 2021

Dollface – S01E07 – F*** Body – 15/20
J’ai moins ri que ce que je pensais devant cet épisode, et c’est dommage, c’était une bonne occasion de le faire en théorie. En tout cas, ça me fait plaisir de reprendre la série après quelques mois et je continue de penser qu’elle est très bien. M’enfin, c’est mon problème avec les comédies, une fois de temps à temps, ça me suffit bien apparemment. Reste à voir si je vais finir la saison ce week-end ou pas, donc.
Dollface – S01E08 – Mama Bear – 14/20
Je ne sais pas exactement comment on en est arrivé là en tout juste 25 minutes, mais clairement nous sommes passés d’un épisode de comédie à un épisode au ton très différent de ce que j’en attendais. Et c’est tout ce dont je n’avais pas besoin ce soir où je voulais reprendre mon #WESéries par quelque chose de plus fun. C’est raté – même s’il y avait des moments funs.
Dollface – S01E09 – Feminist – 16/20
C’est déjà un peu plus drôle, mais je suis partagé devant cet épisode : je trouve qu’il était super bien écrit pour faire avancer les personnages. Malheureusement, la fin contraste énormément avec tout ce qui est mis en place au cours de l’épisode et avec la nouvelle maturité offerte à la série. Heureusement, le décalage comique fonctionne toujours.
Dollface – S01E10 – Bridesmaid – 17/20
La conclusion retrouve l’humour du début, mais pas forcément le brio des messages qu’elle faisait passer. La saison se termine de manière sympathique, seulement, ce n’est pas le coup de cœur que j’avais pour les premiers épisodes. J’ai passé un bon moment devant la deuxième moitié de saison, m’enfin, c’était mieux avant. J’espère que la saison 2 parviendra à rétablir l’équilibre qui me plaisait tant !
Riverdale – S05E16 – Band of Brothers – 11/20
Non, la série ne me manquait pas plus que ça, mais je me dis que ce sont des minutes faciles pour le #WESéries. Et aussi, c’est une série du Challenge Séries 2021. Bon, que dire de cet épisode ? Je ne comprends toujours pas l’intérêt d’avoir fait un saut dans le temps si c’est pour en faire ça. Tout va trop vite, avec l’équivalent de deux ou trois épisodes concentré en un seul pour quatre intrigues différentes, intrigues qui n’arrivent même plus à se croiser. Et c’est médiocre, genre, ça n’arrive même pas à me faire rire.
Riverdale – S05E17 – Dance of Death – 14/20
Je ne sais pas pourquoi j’essaie toujours de trouver de la cohérence dans une série qui n’en a pas, mais cet épisode est tiré par les cheveux à bien des égards. Il est d’autant plus étrange que j’ai l’impression qu’il apporte une conclusion rushée à l’ensemble des intrigues de la saison alors que ce n’est pas le dernier épisode. Il m’en reste encore deux… Et un de plus, car la saison 6 a commencé. Oh boy.
Riverdale – S05E18 – Next to Normal – 09/20
La série est en train de réussir l’exploit de me faire détester les épisodes musicaux, parce que toutes les excuses ne sont pas bonnes pour se mettre à chanter bordel. Et surtout, tous les spectacles musicaux ne peuvent pas être faits par une même série, or c’est clairement ce qu’ils visent, ce qui fait qu’on voit très bien qu’ils tordent l’intrigue autant que nécessaire pour que ça puisse avoir un semblant de sens de nous faire les chansons de ce spectacle dans la série. Et surprise, ça n’en a pas tellement.

Avec le #WESéries, j’ai aussi avancé dans certaines séries sans en écrire les critiques : les épisodes 7 et 8 de la saison 23 de Law & Order Special Victims Unit et les quatre derniers épisodes de Filthy Rich y sont passés. Ce soir, je publierai une critique supplémentaire de Riverdale après le podcast et enfin, j’ai terminé mon rewatch de la saison 1 de The Magicians.

> Vus en 2021 

 

Bilan séries octobre 2021

Salut les sériephiles,

On est le 20 novembre, et j’ai capté il y a seulement deux ou trois jours que je me suis tellement laissé emporter par ce début de mois que j’en ai oublié d’écrire mon article habituel de… début de mois. Ça vaut bien le coup de décaler une fois de plus les « derniers coups » pour rattraper au moins ce retard-là ! C’est parti pour un bilan du mois d’octobre qui a été compliqué à rédiger, et pourtant, il y avait de la matière… mais seulement sur la première moitié du mois.

C’est probablement pour ça qu’une partie de moi à laissé de côté l’idée d’écrire cet article, je ne me suis même pas rendu compte qu’on changeait de mois au fond. D’ailleurs, je suis terrifié de me rendre compte qu’on est déjà le 20 novembre ! Pas de quoi s’inquiéter, je suis en train de finir une saison dont je ne ferai pas les critiques pour mon #WESéries tout en rédigeant cet article, alors tout n’est pas perdu. Non, je n’ai pas oublié le #WESéries non plus ! Allez, c’est parti pour le bilan.

J’ai pris tout mon temps à regarder cette saison, mais eh, je me remets progressivement aux séries procédurales, comme vous le savez. Clairement, celle-ci me remet le pied à l’étrier d’une bonne manière, parce que je l’ai découverte sous un nouveau jour.

Cette série avait toujours été un petit guilty pleasure de fin de soirées passées sur TF1, rien de plus. Avec l’arrivée du coronavirus dans la série et de quelques changements dans ma vie, tout change : ça devient un plaisir de regarder ce genre d’épisodes.

Bon, ça sonne bizarrement de parler de plaisir face aux intrigues de cette série, bien sûr, mais il faut en comprendre que la qualité est là, que l’actualité fonctionne vraiment bien sur ce genre de séries et que, ouais, j’ai bien aimé. D’ailleurs, je suis presque à jour dans la saison 23, il va peut-être falloir que je pense à faire un article dessus à un moment.

Note moyenne de la saison : 15/20

Atypical (S04)

Synopsis : En fin de saison 3, Sam empêchait de justesse le mariage de Zahid et acceptait de vivre en colocation avec lui pour sa première année d’université. Saison 1 | Saison 2 | Saison 3 | Saison 4 Pour commencer, il a fallu être vraiment patient pour finalement entamer cette saison, vous n’avez pas idée. On a l’habitude de… Plus

Mieux valait tard que jamais ! Cette saison 4 m’attendait bien au chaud depuis quelques mois, il était donc temps de m’organiser pour la regarder. 

C’est une saison finale et, très sincèrement, je crois qu’il était temps qu’on en arrive à la fin de la série. Oui, j’aimais beaucoup les personnages et les intrigues de la saison 1, je trouvais qu’il y avait encore ce qu’il fallait sur les deux saisons suivantes, mais dans celle-ci… bon, dans celle-ci, c’était déséquilibré. J’aime toujours les personnages, mais on sentait aussi que les scénaristes ne savaient plus quoi faire de Sam.

La série s’arrête donc au bon moment, c’est-à-dire quand elle commence à s’essouffler, et j’en suis bien content. C’était agréable de suivre ces personnages pour quatre saisons, je garde un souvenir positif de l’ensemble de la série (mais pas de la mère, yep) et c’est exactement comme ça que ça devrait toujours se finir.

Bon, pas toujours, d’accord, il reste un problème : la fin est bien, mais pas exceptionnelle. Et j’aime bien aussi quand les fins sont exceptionnelles, parfois.

Note moyenne de la saison : 16/20

 

In the Dark (S03)

Synopsis : Tout semblait régler en fin de saison 2 et tout finissait bien… jusqu’à ce que Josh découvre une photo de Max dans la chambre de Murphy et comprenne qu’elle était impliquée dans la fuite de Nia, qui n’en était peut-être pas une. Saison 1 | Saison 2 | Saison 3 Pour commencer, je n’oublie pas… Plus

Mon gros coup de coeur de l’an dernier ne s’est pas reconfirmé cette année. J’ai beaucoup aimé quand même parce que les personnages de cette série restent attachants, mais l’intrigue proposée cette année manquait de quelque chose.

De quelque chose, ou plutôt de quelqu’un, mais mon but n’est pas de spoiler ici. Disons qu’on a senti des changements dans les dynamiques entre les personnages et que ça a fini par me rendre insupportables une grande majorité d’entre eux.

C’est dommage et je m’inquiète déjà pour la suite, parce que je ne sais pas ce que la saison 4 va pouvoir apporter. Tout l’inverse d’Atypical, donc, j’ai peur que la série ne sache pas s’arrêter à temps.

Note moyenne de la saison : 16,5/20

 

Evil (S02)

Synopsis : La saison 1 se terminait sur une scène franchement culte qui voyait Kristen toucher un crucifix et se brûler. Oups ! Cela était d’autant plus intrigant qu’elle nous cachait quelque chose avec du sang sur sa jambe et un LeRoux mort… Quant à David et Ben, ils découvraient une société ayant des pratiques louches… Plus

Ben merde, je vais me répéter car c’est un autre coup de coeur qui ne se confirme pas vraiment cette saison 2. Autant j’adorais l’ambiance de la saison 1 et la manière d’amener les mystères, autant en saison 2, j’ai trouvé que ça commençait à devenir pénible et agaçant de tourner autour du pot comme ils le font.

Ils sont les pros pour introduire des intrigues bien vite oubliées et le doute qui me plaisait tant finit par être tourné en ridicule quand les effets spéciaux s’en mêlent un peu trop. Je suis embêté de ne pas avoir réussi à comprendre tout ce qu’il se passait…

Et si je n’ai pas compris, ce n’est pas parce que je n’étais pas attentif. Non, c’est parce que les scénaristes eux-mêmes font en sorte de nous garder dans le flou. Quand c’est pour le suspense et que ça avance à chaque épisode, j’aime bien. Quand on ne sait pas trop pourquoi et que ça avance un épisode sur trois, c’est juste frustrant.

L’ambiance reste géniale et j’aime beaucoup la série… mais elle est plus frustrante qu’autre chose, à force.

Note moyenne de la saison : 16,5/20

 

The Outpost (S04)

Synopsis : La pandémie du Kinj violet est désormais terminée, mais le prix à payer est élevé. Les anciens Dieux sont libérés et Talon est considérée par tout l’Outpost comme une nouvelle leader naturelle après la mort de Gwynn (et de Tobin…). Saison 1 | Saison 2 | Saison 3 | Saison 4 Pour commencer, je ne suis vraiment… Plus

S’il s’agit d’une série que je voulais regarder à l’origine juste pour m’occuper pendant l’été, je dois bien reconnaître qu’elle a su me surprendre et devenir beaucoup plus que ça avec le temps. Et pourtant, ça commençait mal avec une première saison vraiment pas dingue.

Avec le temps, je me suis attaché aux personnages et à la mythologie, tout ce petit monde a su évoluer dans la bonne direction et les saisons 3 et 4 sont de vraies réussites qui mettent en place des intrigues bien différentes, plus sérialisées, plus réussies.

Cette saison 4 est ainsi une très jolie manière de conclure la série. Non seulement, elle le fait à temps, mais en plus, elle le fait super bien. Quand j’ai appris l’annulation de la série, j’ai cru que ça terminerait mal et sans vraie fin… Je ne regrette pas d’être resté jusqu’au bout, car on a eu droit à une vraie histoire complète, racontée de A à Z.

Cela en fait à mes yeux une bonne série dans l’ensemble, avec de meilleurs moments sur la fin, certes, mais une bonne série. Et je me retrouve à la conseiller.

Note moyenne de la saison : 17/20

 

What if…? (S01)

Synopsis : Et si ? Quand on commence une fiction par cette formulation, on peut envisager un milliard de possibilités (et de fanfics). C’est ce que propose Marvel avec cette série anthologique qui revisite à chaque épisode une portion de l’histoire du Marvel Cinematic Universe… ou plutôt du Marvel Cinematic Multivers ? Pour commencer, on ne va pas… Plus

Marvel a encore frappé fort ! 

C’est définitivement leur année, 2021. Après des mois sans rien de super-héroïque à se mettre sous la dent, Marvel a proposé coup sur coup des séries et des films et… je n’ai pas été déçu une seule fois cette année par la qualité de ce qu’ils proposaient. Certes, Loki n’était pas ce que j’en attendais, mais qu’importe ? J’ai passé un excellent moment devant.

Ici, il est question de What if de toute manière. La concernant, je dois surtout souligner à quel point elle est réussie en terme d’animation et de construction scénaristique. Ils ont été plus loin que je ne l’imaginais avec ce format anthologique/animé et ont proposé un produit à part, qui a toute sa place dans le MCU.

Certes, tous les épisodes ne sont pas du même acabit et certains étaient plus pénibles à regarder que d’autres… mais dans l’ensemble, ça reste une saison très solide et passionnante à suivre. Vivement la suite !

Note moyenne de la saison : 17/20

 

Pas mal comme bilan, finalement, six séries, ça faisait un moment que ce n’était pas arrivé ! Allez, il faut que je reprenne mes visionnages, maintenant, bonne suite de week-end à tous !