Hunter Schafer (#123)

Salut les sériephiles,

Je vais renommer l’article du jour en « article de la veille », parce que vu l’heure à laquelle je les sors en ce mois de janvier, je pense qu’il est clair qu’il y a plus de lecteurs le lendemain de la parution que le jour même, non ? Pour cette fois, j’avais une excuse : je voulais voir l’épisode d’Euphoria avant de l’écrire, histoire d’être sûr de ne pas regretter mon choix. Et désolé Gina Torres, tu ne faisais pas le poids face à…

Euphoria (HBO) sur le forum Télévision & Séries - 11-05-2019 19:37:20 - page 7 - jeuxvideo.com

La performance de la semaine :
Hunter Schafer

La série concernée : Euphoria
L’épisode : S01E10 (spécial) – F*ck Anyone Who’s Not a Sea Blob – 19/20


hunter hunter gifs | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirPourquoi ? En fait, c’est simple, tous les acteurs d’Euphoria méritent d’avoir un article à leur nom – et aussi un épisode qui leur est pleinement consacré selon cette nouvelle mode du huis-clos de Noël qui a si bien fonctionné pour Rue et Jules. Oh, l’épisode de cette semaine, se concentrant sur Jules, est loin d’être l’ambiance de Noël lui aussi : on y suit Jules en thérapie. À grand renfort de flashbacks, l’épisode nous sort bien souvent du huis-clos, cependant.

Ce n’est pas bien grave, car que ce soit dedans ou en-dehors, Hunter Schafer touche pleinement au sublime avec cet épisode. Elle est d’une beauté rare avec le dévoilement de l’intimité de son personnage dans les moindres détails. L’exploration des failles de Jules offre une perspective vraiment passionnante pour le personnage, mais ce fut aussi la possibilité de révéler toute l’étendue de la palette du jeu de l’actrice.

jules vaughn euphoria | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirLe plus marquant ? Probablement cette scène où elle passe du sanglot soudain à la colère : c’était sublime, au sens strict du terme, tout en étant surprenant. C’est impeccablement géré car on sent le changement d’émotion à la fois sur le visage d’Hunter Schafer et dans le ton utilisé pour parler. Impressionnant. Et ce n’est pas tout : Jules évoque aussi Rue lors de sa thérapie, et chaque fois que c’est le cas, un sourire se dessine sur son visage – le sourire de l’amour. Elle l’a moins avec ShyGuy118 d’ailleurs, et pour cause : elle s’est rendu compte qu’elle avait construit sa féminité autour des hommes ; tout ça pour qu’ils ne l’intéressent plus vraiment… C’est malin.

Au-delà de la séance chez la psy qui vaut déjà son pesant d’or pour un article performance de la semaine, il faut bien revenir sur les flashbacks aussi, où Hunter Schafer nous vend une Jules vraiment adolescente très réussie. La crise contre son père lorsque sa mère vient s’excuser ? Prenante.

𝔰 𝔱 𝔞 𝔯 𝔩 𝔢 𝔰 𝔰Ce n’est toujours pas fini : l’épisode en revient aussi à l’espèce de rêve commun de Jules et Rue, où elles auraient un appartement ensemble. Là, Jules s’imagine rentrer chez elle pour s’exploser contre une porte de salle de bain fermée à clé par une Rue en pleine overdose et/ou tentative de suicide. On sent que l’actrice s’est donnée sur cette scène, sa voix qui se brise, elle est capable de nous hanter un bon moment, je crois… Magnifique épisode, donc, et magnifique interprétation tout du long par Hunter Schafer.


Vue aussi dans : Je ne sais pas si c’est un choix, mais Hunter Schafer n’a tourné dans rien d’autre depuis le début de la série. Et avant ça, elle était mannequin. Oui, ça parait un peu dingue, mais Euphoria est la première expérience devant la caméra de cette actrice qui paraît pourtant avoir fait ça toute sa vie tant ça semble simple quand on la regarde dans la série. Peut-être qu’elle a une intimité avec le personnage qui explique cela, mais quand même, c’est impressionnant. Et c’est une actrice à surveiller !


Euphoria kerstspecial 2 recensie op Streamz op MoviePulpL’info en + : Bon, à ce stade, ce n’est plus tellement une information en plus car je crois que tout le monde le sait déjà, mais je me sens forcé d’indiquer que je suis bluffé par le fait qu’Hunter Schafer a aussi co-produit cet épisode. Mieux encore, elle a aussi participé à son écriture, et ça explique peut-être cette aisance à entrer dans le personnage. Elle a ainsi déclaré que le personnage était « cathartique » pour elle.

Tu m’étonnes. Toute la série est déjà conçue comme une gigantesque catharsis à la vie adolescente si compliquée en 2019… Mais cet épisode d’introspection est encore plus dérangeant car on ne peut s’empêcher d’être fasciné par une vie déjà si brisée, si éclatée. Bien sûr que ça fonctionne, et bien sûr que ça ne surprend pas de lire que l’actrice a aidé à façonner toute cette intrigue pour Jules. Poignant, tout simplement.


Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

Elizabeth Olsen (#122)

Salut les sériephiles,

Vous m’excuserez d’avance pour les fautes de frappe de cet article svp, sachez qu’il est principalement écrit avec un gant sur un clavier tactile en pleine course contre la montre avec le couvre-feu et les retards de la SNCF qui ne changent pas malgré cette nouvelle heure de pointe. Je me suis relu évidemment (depuis le temps), mais dans le doute, je préfère préciser. On n’est pas là pour ça, cependant, parlons donc de la performance de la semaine !

Pin on Marvel Cineamtic Universe

La performance de la semaine :
Elizabeth Olsen

La série concernée : WandaVision
L’épisode : S01E02 – 19/20


Pourquoi ? La vraie question est surtout de savoir si ce n’est pas un peu trop tôt dans la saison, et je pense que si… Mais j’ai eu un vrai coup de cœur sur la série, alors autant en parler tout de suite. Puis, même si j’ai vu beaucoup d’autres séries, aucune n’a fait le poids face à ces deux épisodes en ce qui me concerne.

Wanda || WandaVision || TV Spot - Marvel series on D+ Fan Art (43744084) - FanpopEn effet, même si je ne suis pas objectif car j’adore Wanda à la fois dans les comics et les films, elle est clairement bluffante dans ces deux épisodes. J’ai particulièrement aimé découvrir une nouvelle facette de son jeu d’actrice, qui est celle de l’humour.

Ben oui, Wanda n’avait pas trop eu l’occasion de nous montrer qu’elle pouvait nous faire rire énormément, mais les mimiques d’Élizabeth Olsen pour appuyer et souligner l’humour, c’était quelque chose, que ce soit dans le premier épisode, avec la manière de surjouer les répliques propres aux années 60, ou dans le deuxième, avec le spectacle de magie où chaque réaction était exagérée. Je me suis bien marré, et rien que pour ça, j’ai déjà envie d’en faire ma performance de la semaine, car je ne m’attendais pas à ça.

New GIF on Giphy | Wanda and vision, Marvel, Marvel series

D’accord, mais alors pourquoi elle et pas Paul Bethany ? C’est que la série se concentre beaucoup plus sur son personnage à elle, finalement, et c’est assez raccord avec mes théories qui en font le centre d’opération de tout ce qu’il se passe – et que le « non » final semble confirmer. Wanda a quelques scènes de plus, et surtout, elle est celle qui brise le côté sitcom pour sombrer progressivement dans une ambiance beaucoup plus oppressante.

55 Thoughts I Had Watching the Premiere Episodes of 'WandaVision' - AllEars.NetAinsi, on a l’occasion de voir son visage quand elle a peur, lorsqu’une voix tente de prendre le contact avec elle, ou lorsqu’elle refuse de voir un apiculteur débarquer dans son monde parfait. Oh, Wanda, on t’a tous grillé, on sait que t’as créé un monde parfait dont les Avengers vont vouloir te sortir parce qu’ils s’inquiètent pour toi. Non ? Qu’importe la raison, une chose est certaine : le jeu de l’actrice est bluffant et fonctionne à merveille.


Communauté Steam :: :: Elizabeth OlsenVue aussi dans : Ben, franchement, je ne la connais que pour son rôle de Wanda, mais c’est bien suffisant à mes yeux parce que ça représente déjà un nombre certain de films, non ?

En plus, le personnage de Wanda connaît une belle évolution avec le temps et elle a plus que l’occasion de montrer l’étendue de son talent d’actrice avec deux deuils pour son personnage, une romance et quelques scènes pour jouer la colère, si ce n’est la furie. Vraiment, il manquait surtout l’humour à son arc, et c’est désormais chose faite avec cette série. Elle gère beaucoup trop !

Pourtant, au milieu de tout ça, Elizabeth Olsen à aussi réussi à jouer dans une série. Elle avait en effet le rôle titre de Sorry for your loss, dont elle était aussi productrice. C’est un peu épatant, et c’est de toute évidence une série qu’il faudra que je rattrape à un moment ou un autre…


Vous pouvez maintenant avoir les mêmes cheveux que Mary-Kate et Ashley Olsen! | Hollywoodpq.comL’info en + : Son visage vous rappelle quelqu’un et vous n’avez pas trouvé de vous-mêmes qui ? Vous n’avez probablement pas cherché sur internet : elle est évidemment à ne pas confondre avec les jumelles Mary-Kate et Ashley, ses deux grandes sœurs qui furent bien plus connues qu’elle à une époque. Elle a pourtant tourné le rôle d’une petite fille dans un de leur film, malgré la ressemblance frappante des membres de cette famille.

En tout cas, la ressemblance est également dans le talent. Bon, elles ont une autre sœur, Taylor, et deux frères, Trent et Jake, qui n’ont pas réussi à percer – mais ont-ils seulement tenté ? Ils n’ont que de rares projets, ça paraît plus anecdotique pour le fun parce qu’ils ont les contacts… Franchement, ça doit être quelque chose les repas de famille !

Elizabeth Olsen Explains Why Sisters Mary-Kate and Ashley Don't Indulge the Media With Interviews | W Magazine | Women's Fashion & Celebrity NewsPar contre, les sœurs célèbres ne se sont jamais autant ressemblées que lors du premier épisode de WandaVision où Elizabeth surjouait l’articulation de syllabes, au point de vraiment donner l’impression d’être devant Les Jumelles s’en mêlent. Eh, j’étais à deux doigts de passer en VF pour apprécier à sa juste valeur cette remontée dans le temps.


Voir aussi : Les performances des semaines précédentes