Erinn Westbrooke (#186)

Salut les sériephiles,
Les lundis se suivent et se ressemblent, parce que je n’ai pas eu le temps de publier ça alors qu’il aurait fallu que je le fasse. Et j’ai eu beau me dépêcher, j’avais trop de copies à corriger et de préparatifs à faire pour sortir Cet article à temps. Tout va bien sur le blog, bref, deux épisodes vus (et zéro cette semaine ???), ça ne me laisse pas un choix de dingue :

 Erin Westbrook

La série : Riverdale
L’épisode concerné : S06E11 – 11/20

Pourquoi ?

Parce que je n’ai vu qu’une seule série cette semaine donc il fallait sélectionner l’actrice la moins pire de toutes ? Et parce qu’elle a enfin eu son épisode centré rien que sur elle et que ça m’a fait plaisir car j’aime cette actrice.

C’est un peu compliqué d’écrire un article pour en vanter les mérites par contre, parce qu’elle se contente souvent du minimum syndical, faute d’être mieux dirigée je pense. Le scénario de la série ne lui permet pas souvent de briller et de montrer ce qu’elle sait faire en tant qu’actrice. C’était toutefois un peu le cas dans cet épisode particulier qui voyait Tabitha voyager dans le temps, rien que ça. Quand je vous dis que le scénario ne l’aide pas, je n’exagère pas. Pour marquer les différents voyages temporels, et c’est là la réussite de l’épisode à mon avis, nous avons eu la possibilité de la voir enchaîner différents looks. Cela fait partie des bons points de l’épisode : il était à la fois original et marrant de voir Tabitha passer de 2020 aux années 40, et j’ai adoré sa coupe dans les années 90. L’actrice a géré ces différents looks, pas bien compliqué, et a réussi à faire passer les émotions de son personnage dans la lutte contre les discriminations raciales sévissant sur la ville depuis près d’un siècle. Efficace comme épisode.

Vue aussi dans :

Je suis content de pouvoir écrire un article sur Erin Westbrook, parce que je me suis rendu compte que si j’aimais Tabitha, c’est surtout parce que j’aimais l’actrice, qui est parfaite dans le rôle de la petite amie un peu badass avec de la répartie (mais jamais avec son mec malheureusement ??) autant que dans celui de la bitch du lycée. Et oui, avant d’être Tabitha, elle était une pom-Pom girl un peu bitchy dans Glee où elle interprétait une petite amie de Jake, craignant d’être enceinte de lui. Un rôle que j’avais beaucoup aimé, parce qu’elle était une sorte d’ersatz de Santana Lopez, en finalement bien plus doux. En-dehors de ça, l’actrice semble surtout avoir enchaîné des petits projets et des apparitions bien secondaires, même si elle a aussi été récurrente dans The Résident… Dommage, mais pas surprenant.

L’info en + :

Riverdale est renouvelée pour une septième saison par la CW, une information plutôt inquiétante quand on sait que tous les acteurs veulent se barrer et être libérés du poids de ce contrat et du scénario sans queue ni tête. Enfin, ça, c’est ce qu’ils disent, mais ils sont bien contents de rester pour toucher le salaire apparemment. C’était d’autant plus inquiétant que la saison 7 n’était pas annoncée au passage comme la dernière et que la CW avait l’habitude d’annoncer en amont les dernières saisons depuis un bon moment. Cependant, cette habitude n’est plus. Malheureusement, la CW a en effet décidé d’annuler certaines séries sans prévenir à l’avance. Si Legends of Tomorrow en fait les frais aujourd’hui, on peut espérer que Riverdale y passe l’année prochaine. Ce serait raisonnable de s’arrêter à sept saisons honnêtement…

Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

À la rentrée sur le blog : séries commandées

Salut les sériephiles,

J’en ai marre de moi, le temps passe trop vite, je commence la rédaction de cet article trop tard pour le publier entièrement d’un coup. Je vais le compléter au fur et à mesure, dans la nuit. Le sommeil, c’est surfait. Les commandes de séries aussi, d’ailleurs. J’ai eu tellement de mal avec ce qui est proposé cette année, c’est peut-être pour ça que je me lance à reculons dans cet article. Il faut bien l’évoquer pourtant, alors voici ce que j’ai à dire des nouveautés de cette année, et surtout, celles qui m’intéressent !

ABC

Je n’arrive pas du tout à accrocher aux nouveautés commandées par la chaîne cette année. Les trailers me laissent un énorme goût de « meh », entre Queens qui semble avoir la même histoire de Girls5ever, qui elle me tente beaucoup plus, et Maggie qui sent déjà l’annulation à nous raconter la vie d’une medium qui se rend compte qu’elle va se marier avec un de ses clients. C’est inspiré d’un court-métrage, et ça aurait peut-être dû le rester.

La seule qui me tentait, sur le papier, c’était Abbot Elementary, parce que ça parle de profs dans un quartier pauvre et que c’est un sujet qui me correspond bien. Seulement voilà, le trailer n’a même pas réussi à me faire sourire tant ça semble enchaîner des clichés peu crédibles.

Quant à The Wonder Years et Women of the Movement… La première, je n’ai pas vu l’originale, alors je ne suis pas le coeur de cible. La seconde, c’est une mini-série et la dernière fois que j’ai tenté une mini-série sur ABC, j’ai regretté. Violemment. C’était Ten days in the valley.

CBS

Les Experts, NCIS et FBI voient chacune un nouveau spin-off débarquer sur la chaîne à la rentrée. Ben non merci, écoutez, tout simplement, non merci. Il faut apprendre à se renouveler différemment peut-être ? Même pour la franchise dont je regarde la série-mère, ben… Je ne sais pas quoi, ce n’est pas original. Peut-être que le côté Hawaii sera intéressant, on ne sait jamais.

En revanche, le casting de Good Sam fait que je vais la regarder : le duo Sophia Bush (enfin de retour !) et Jason Isaacs, ça me rend carrément curieux et ça devrait pouvoir le faire pour moi. L’histoire est en revanche très plate pour cette nouvelle série, avec une chirurgienne qui se retrouve à superviser son père, qui est aussi son ex patron insupportable quand il sort d’un coma et recommence à opérer. WTF.

Oui, avec ce trailer, on voit bien que c’est simplement une série médicale comme les autres. On dirait même qu’ils disent Dr Grey au début, non ? Allez, pour une fois, je vais tenter une nouvelle série médicale. J’ai passé mon tour avec The Resident, pourtant.

Du côté des comédies, on est sur du remake avec Ghosts (je prédis une annulation, même si ça pourrait être drôle cette histoire de maison hantée) et du pseudo biopic avec Smallwood. Je ne sais pas où est passée la créativité d’Hollywood, mais on la cherche encore. A priori, ça ne devrait pas me passionner…

CW

Si j’espérais encore voir le spin-off de The 100 à l’écran, cela semble définitivement enterré. À la place, on aura un remake des 4400… J’aurais adoré un revival. Là, je ne suis vraiment pas convaincu par l’idée. J’attends avec appréhension les premières images pour me faire une idée. Et même si la chaîne diffusera des programmes originaux et inédits sept jours sur sept désormais, il s’agit là de la seule nouveauté de sa grille. Si tant est qu’on puisse appeler ça une nouveauté !

FOX

C’est un grand problème que ce network. Je déteste leur manière de traiter les séries, mais plus les années passent, plus je me retrouve à regarder cette chaîne américaine. Cette année encore, c’est celle dont les projets m’inspirent le plus… Toutefois, soyons honnêtes, ce n’est clairement pas pour les scénarios, mais juste parce que j’aime les castings choisis.

Je veux dire, évidemment qu’en embauchant Elodie Yung (Les bleus, premiers pas dans la police en France, Daredevil aux US) comme actrice principale d’une série, ils attirent mon attention. Et ils lui mettent Ginger Gonzaga (Wrecked, Mixology…) comme collègue, en plus ! Je suis carrément impatient de voir ça… en théorie.

En pratique, l’histoire a l’air naze avec une médecin qui se retrouve femme de ménage, puis nettoyeuse pour la mafia !, après avoir débarqué aux États-Unis dans l’espoir de sauver son fils… Bon, c’est un remake d’une série argentine, j’imagine que ça signifie qu’il y a matière à faire quelque chose qui fonctionne, mais je ne suis convaincu par rien d’autre que le casting. C’est que ça sent la série qui n’aura pas de critiques détaillées !

Celle qui me tente le plus ? C’est finalement The Big Leap, parce qu’elle promet d’être quelque peu musicale. Remake d’une série britannique, la série raconte la vie de personnes qui veulent participer à une émission de télé-réalité leur permettant de proposer… un remake du Lac des Cygnes. C’est un peu Unreal à la sauce musicale, avec des histoires tristes en plus. Et il y a Piper Perabo (et Scott Foley). Largement suffisant pour me donner envie de regarder, même si je ne suis pas certain du potentiel à long terme.

C’est toujours grâce à son casting que Pivoting m’attire. Ginnifer Goodwin est loin d’être mon actrice préférée, mais j’ai bien aimé sa participation à Why Women Kill, je suis donc réconcilié avec elle. Eliza Coupe me fait mourir de rire à chaque fois dans Future man… Il y a moyen d’en faire quelque chose ? C’est une comédie qui raconte la vie de trois femmes qui se remettent en question à la mort d’une amie, rien de révolutionnaire, mais ça peut avoir son charme, sur un malentendu, avant d’aller se coucher.

Je passe en revanche mon chemin sur Monarch (sur la musique country) et sur Our Kind of People. Elles n’ont pas encore de casting, cela dit… Enfin, Welcome to Flatch a un trailer qui n’a pas réussi à me faire sourire, mais il y a aussi Aya Cash dans le casting. Je ne sais pas trop, je n’aurais probablement pas le temps de la regarder de toute manière !

NBC

Bon, encore un spin-off, c’est décidément à la mode. Pour cette chaîne, c’est Law & Order qui continue de se décliner, avec For the Defense. Combien de séries inventeront-ils ? Je ne pense pas la regarder, surtout si c’est du niveau d’Organized Crime. On verra bien.

Je suis beaucoup plus attiré par La Brea, mais la chaîne a prévu de la diffuser à la mi-saison où la concurrence risque d’être très rude. Je ne suis pas sûr que ça vaille le détour, donc, j’attends vraiment les premières images de cette série de science-fiction qui raconte un mystérieux événement faisant tomber des personnes dans un gouffre s’ouvrant sous Los Angeles où ils se retrouvent dans une terre primitive. Ce sera soit génial, soit nullissime, je ne pense pas qu’un entre-deux soit possible avec un tel synopsis.

Les images ne sont pas encore tombées, mais puisqu’Elizabeth Lail est au casting, il est possible que la série Ordinary Joe attire mon attention un bref instant, aussi. L’idée de base est sympa : à la fin de ses études, Joe est confronté à trois choix dans sa vie. On suit alors trois histoires en parallèle, nous montrant ce qui se passerait selon le choix qu’il ferait… pour montrer qu’on reste les mêmes tout en ayant des vies différentes. Je suis curieux de la manière dont ça peut être amené et présenté. Là encore, pas sûr que ça tienne plus d’une saison !

Au moins, c’est un concept à peu près original et qui me rend curieux. À côté de ça, les comédies patinent aussi avec Grand Crew qui tente de nous ramener une sorte de Friends, mais à Los Angeles et American Auto qui, à son synopsis, semble être une banale comédie d’entreprise, mais portant sur le monde de l’auto ? MOUAIS.

C’est tout pour aujourd’hui, bonne nuit à tous (vu l’heure, ce n’est pas de trop).

Quel protocole sanitaire pour les plateaux de tournage de séries ?

Salut les sériephiles,

Comme un certain nombre de fans de séries, j’ai quelque peu soupiré quand j’ai vu que la plupart des séries que je suivais de manière hebdomadaire étaient déjà en pause… Franchement que Fear the Walking Dead le soit alors que les épisodes sont, aux dernières nouvelles en tout cas, produits, c’est énervant. Cela dit, dans un certain nombre de cas, ça se comprend : il ne faut pas oublier que les retours de séries de networks pour une nouvelle saison sont un petit miracle auquel on ne croyait pas du tout au mois de mars.

Voir aussi : Le coronavirus, la France et les séries américaines (13 mars 2020)

This is us, Station 19, NCISComment tous les networks ont-ils finalement réussi à mettre en place des tournages et à diffuser des séries chaque semaine, quand les films sont tous en train d’être décalés et que les géants du streaming mettent encore plus longtemps à sortir leurs saisons ? Et quand un tas de séries sont annulées faute de moyens financiers ou pratiques ? Ce sont des questions que je me posais et auxquelles la lecture du Return-To-Work Agreement signé à Hollywood il y a quelques semaines a permis de trouver des réponses. C’est parti pour quelques infos sur les tournages américains…

Grey's Anatomy' Season 17 Episode 3: Mer Has Covid, & Has It Bad (RECAP) - WorldNewsEra

Concrètement, pour arriver à produire des épisodes et à les diffuser si vite, de vrais protocoles ont été mis en place pour limiter au maximum les risques pour tout le monde. Ca n’a pas toujours été efficace et certaines séries sont reparties en confinement ; mais dans l’ensemble, tout ce qui est mis en place est une véritable aubaine pour nous, téléspectateurs. Et il est à noter que ce dont je vais parler ci-dessous s’applique aussi pour les films, évidemment.

Voir aussi : Alors, le coronavirus dans les séries, ça donne quoi ?

La partie la plus surprenante de ce protocole est la division en quatre groupes, appelés zones A à D. Et vous allez voir que c’est à faire pâlir nos ministres ensuite, particulièrement celui de l’Education nationale, il faut bien le dire : chaque zone effectue un test Covid, avec une fréquence établie de manière hiérarchique.

Ainsi, la zone A, qui contient tous les acteurs, est testé trois fois par semaine (« au moins » précise le document), et cela légèrement avant le début du tournage. Oui, pensez-y la prochaine fois que vous verrez un épisode tourné depuis le premier confinement : tous les acteurs se sont pris un coton tige dans le nez trois fois dans la semaine. Ca fait relativiser quand on sait que certaines personnes souffrent vraiment énormément de se faire tester. La zone B est en contact assez fréquent avec les acteurs, et pas toujours avec masque (par exemple, les maquilleurs et coiffeurs, je crois… j’ai un doute, ils sont peut-être en zone A… mais bon, vous voyez l’idée) : si vous êtes dans cette zone, vous êtes donc testé une fois par semaine.

Résultat de recherche d'images pour "containment"

Vient ensuite la zone C (sans déconner ?), qui est testée toutes les deux semaines. Elle est constituée de membres de l’équipe de tournage qui gardent leurs distances de sécurité par rapport à la zone A. Ainsi, derrière la caméra, ils peuvent garder le masque et respecter beaucoup plus de gestes barrières. Enfin, la zone D est tout simplement en télétravail ou à bonne distance du tournage : on y trouve par exemple des monteurs, parfois en contact avec des gens de la zone C… Ils sont simplement testés avant leur premier jour de travail, au cas où. Et pour veiller au bon respect de toutes ces nouvelles règles, de nouveaux jobs sont créées, avec des référents Covid19 sur les plateaux du début à la fin du tournage.

Voir aussi : Mais pourquoi les séries parlent-elles du coronavirus ?

Le plus impressionnant est que tout ce que le contrat de retour au travail négocié par les groupes et syndicats d’Hollywood semble vraiment bien fonctionner, même si ça doit faire bizarre d’avoir un plateau de tournage sacrément vidé, ou encore que les scénaristes réussissent à produire en ayant totalement réinventé leur manière de travailler : exit la sacro-sainte salle des scénaristes, bonjour le télétravail et les visioconférences ; exit certains caméramens, bonjour drones et caméra à distance (outch). Je me demande tout de même si tout cela va perdurer lorsque l’on sortira de la crise sanitaire…

Le système de zones, je pense bien évidemment que non. Le télétravail pour les scénaristes… Ca me semble être un moyen de faire de sacrées économies, tout de même. Et ça, c’est un argument de poids pour les networks ! Ben oui, c’est bien sympathique ce système de pause, mais on est quand même en pleine pandémie et ça pose plein de problèmes : déjà, il faut pouvoir tester tout ce petit monde dans les temps, et ça doit coûter du fric et du temps. En plus, ce n’est pas toujours possible : certaines séries ont déménagé à Vancouver en catastrophe comme le Canada était un peu plus sûr. Résultat ? Pénurie de tests ! De quoi perdre le sourire vite fait…

Station 19' Season 4 Episode 2: Eye of the Tiger (RECAP) - TV Insider

Ensuite, en cas de test positif, c’est toute une zone qui part en quarantaine (enfin, en théorie, mais apparemment, pas toujours, et ça, c’est fou), pouvant alors paralyser la production de la série. C’est compliqué les cas contacts, après tout, et c’est pour ça que certaines séries ne sont pas encore revenues – genre The Resident. La CW, elle, a joué la carte de la sécurité dès le mois de mai dernier en prévenant qu’elle ne reprendrait les diffusions qu’en janvier… C’est peut-être une bonne solution pour éviter la frustration. En plus, sans surprise, les saisons seront raccourcies pour un certain nombre de séries : Grey’s Anatomy n’aura ainsi que 16 épisodes pour sa saison 17 (c’est un comble, ils auraient pu aller à 17 !), et ça risque d’être de même pour toutes les séries de CBS. Un moindre mal, on va dire, surtout sur cette chaîne où ça va limiter les épisodes bouche-trous où il ne se passe pas grand-chose (les « fillers »).

La cause ? Eh bien, c’est à nouveau un problème de budget. Les tests, réaménagement des plateaux de tournage pour respecter les distances et quarantaines qui obligent à prolonger les contrats, ça coûte cher, représentant 10 à 20% du budget habituel d’un épisode, surtout qu’il a été négocié qu’en cas de quarantaine, les salaires continuaient d’être versés pendant dix jours… Pas évident aux États-Unis (déjà que c’est galère dans plein de secteurs en France !). Sans compter les coûts de déplacement de certaines productions voulant fuir les grandes villes et les problèmes. Bref, Hollywood va être en crise, et on va connaître un bon gros frein à la fameuse peak TV là. Qui sait ? Peut-être que je vais enfin réussir à voir tout ce que je veux dans les temps ? Non, je déconne ! En attendant, je suis bien content de pouvoir regarder encore des séries en cette fin d’année 2020, alors merci Hollywood !

This is US (Season 3 - Episode 5 - Toby) - This Is Us fan Art (41628048) - fanpop

Evan Whitten (#110)

Salut les sériephiles,

Je n’ai pas déserté le blog, j’ai juste eu un week-end un peu chargé pour me changer les idées, et figurez-vous que ce n’est pas près de changer avec une grosse semaine en vue. Bon, il y aura peu d’articles par conséquent, j’essaierais de me rattraper dans mes séries à un moment. En attendant, je peux tout de même vous parler de ma performance de la semaine, assez peu surprenante si vous avez suivi le blog…

La performance de la semaine :
Evan Whitten

La série concernée : NeXt
L’épisode : S01E02 – #File2 – 17/20


Pourquoi Quand j’ai vu que l’héroïne de cette série avait un gosse, dès la bande-annonce !, je me suis dit « oh merde, encore un gamin insupportable ». Vraiment. C’est même à peu près tout ce que j’avais retenu de la bande-annonce, parce que j’aimais beaucoup l’idée de cette Alexa qui déconne – OK, ce n’est pas son nom dans la série, mais vous avez l’idée, je pense – mais pas tellement la perspective d’avoir un gosse trop chiant à supporter pour quelques épisodes.

Pourtant, dans le premier épisode, j’ai trouvé qu’il s’en tirait plutôt bien, sans être spécialement marquant. En revanche, dans le deuxième épisode, vu tardivement mercredi soir, je l’ai trouvé particulièrement bluffant. En effet, j’ai adoré son intrigue, qui permet de comprendre un peu mieux pourquoi il a été casté.

Apparemment, on ne pense pas tous la même chose, puisque j’ai lu que Geeleek disait qu’il n’avait pas d’âme, mais alors moi, à l’inverse, j’étais à fond dans son jeu. La scène où l’intelligence artificielle lui balance plein d’atrocités sur ses parents était particulièrement bien écrite, certes, mais elle est surtout hyper marquante parce qu’il est là pour avoir les réactions qu’il faut face à elle.

Next' Episode 2: Iliza tries brainwashing Ethan into taking gun to school, worried fans say 'it got on nerves' | MEAWW

Et là, l’air de rien, c’est un sacré jeu d’acteur, parce qu’il n’est pas du tout aidé par un adulte en face en train de jouer et d’avoir des émotions. Non, il se met à pleurer devant une fausse intelligence artificielle, donc devant un objet, quoi. C’est loin d’être simple. De même, la scène où il s’énerve et pète un câble est moins simple qu’il n’y paraît, parce qu’il est difficile de garder son sérieux quand on doit faire semblant d’être en colère, particulièrement à cet âge-là. Il garde son sérieux, il est plutôt bouleversant même, et c’est la justesse de son jeu dans l’ensemble de ses scènes du deuxième épisode qui font que j’ai envie d’en faire ma performance de la semaine.

C’est assurément un acteur qu’il faudra garder à l’œil, parce que s’il gère bien sa carrière, il pourrait aller très loin, je pense. Enfin bon, les enfants acteurs, c’est toujours compliqué, tout de même.


Vu aussi dans : Malgré son jeune âge, Evan Whitten a déjà un bon gros CV derrière lui, avec pas moins de douze projets différents, et pas forcément des moindres. Il se balade dans les séries américaines, apparemment, puisqu’après un court-métrage, il a commencé sa carrière avec un épisode de The Rookie… où je ne me souviens pas de lui, désolé !

evan whitten | Tumblr

Il a probablement un peu plus marqué les fans de The Resident et de Mr Robot puisqu’il y a tenu un rôle pour six épisodes. Oui, six dans chacune de ces séries… Et il n’avait pas non plus un petit rôle dans la seconde, puisqu’il incarnait le personnage principal lorsqu’il était enfant. C’est généralement des backstories importantes, du coup. Bon, sinon, il est aussi passé par Penny Dreadful, pas mal !


L’info en + : Parce qu’être un acteur à succès ne lui suffit apparemment pas, Evan Whitten est également… écrivain ? Il affirme avoir déjà écrit plusieurs livres et être en train d’en écrire un autre, dont il espère pouvoir faire un jour un film. Rien que ça. Créatif, il écrit aussi des chansons et des comics avec ses frères, tout en ayant pour ambition dans la vie de rester acteur, auteur et pourquoi pas détective et paléontologue. Pfiou, les enfants…

Home
Le titre de son livre est justement « Superbrother ». Tout est prévu dans ce plan marketing !


Voir aussi : Les performances des semaines précédentes