Ces séries vues en janvier 2022

Salut les sériephiles,

Jusqu’ici, ces bilans mensuels avaient un but assez simple : compiler toutes les saisons terminées sur le blog. Le problème, c’est que cet article finissait par me lasser, eh oui. Par conséquent, j’ai décidé qu’en 2022, il était temps de se réinventer, et je reviens donc avec une nouvelle formule, en espérant qu’elle vous plaira… et qu’elle me plaira aussi.

35 épisodes vus

On a connu des mois plus divertissants que ce mois de janvier où je me suis contenté de séries procédurales, toutes en pause cette semaine, au secours ! Plus sérieusement, ces séries-là sont clairement sur un rythme de croisière, même avant de partir en pause… C’est un peu frustrant !

Par conséquent, ce sont onze séries (à retrouver en fin d’articles) qui peuplent ce premier mois de l’année et, malgré quelques petits événements (le centième épisode de Riverdale !), je ne suis pas convaincu que ce mois restera particulièrement gravé dans ma mémoire. On va voir ci-dessous que j’en garde des souvenirs, hein, mais j’espère que ça ne fera pas le poids face à une suite d’année que j’espère plus incroyable encore.

Du côté des nouveautés, il faut souligner que j’ai pu commencer six saisons, ce qui n’est pas rien. Oui, mais rien de bien fascinant également, même si je me suis un peu attaché à The Cleaning Lady ou à l’intrigue plus suivie de 9-1-1 Lone Star. Enfin, le retour de Resident Alien fait plaisir, mais je n’en ai pas encore vu assez pour l’instant.

Meilleur épisode vu : 
Euphoria – S02E03

Un vrai coup de cœur esthétique et narratif !

L’épisode réussit principalement à marquer par son introduction qui nous téléporte à une autre époque et nous fait apprécier un personnage normalement détestable. La réussite vient des prises de vue magnifiques, du jeu des acteurs et surtout de l’ambiance musicale des vingt premières minutes.

Euphoria reste une véritable pépite, n’en déplaise aux rageux.

Pire épisode vu
Riverdale – S06E03

Quel dommage ! Et en même temps, rien de surprenant avec cette série. 

Le troisième épisode de la saison 6 est une véritable catastrophe avec un Mr Cypher dont je n’avais rien à faire et des idées vraiment pas dingue pour en arriver là.

Les personnages sont vraiment insupportables, l’histoire tourne en rond et les deals passés avec le diable sont tous plus prévisibles les uns que les autres. Vite, passons à autre chose !

Episode le plus attendu :

How I met your father – S01E01

Le premier épisode de la série devait rebooter la franchise et la rendre cool à nouveau, près d’une décennie après la fin de la première série. C’est un échec complet : les personnages font des blagues qui font grincer les dents et ne parviennent pas à paraître modernes… bien au contraire.

Je continue à regarder pour le principe, mais c’est une vraie déception. Pourtant, il a été question d’un projet comme celui-ci dès la fin de la première série, alors on ne peut pas dire qu’il n’y a pas eu le temps de réflexion avant d’en arriver là. C’est trop convenu, les acteurs font presque de la peine à être enfermé dans des clichés de « jeunes » vus par des plus vieux. Et toute la saison semble être partie pour être dans ce ton, malheureusement.

Voir aussi : Vus en 2022

Personnage préféré
Carlos – 9-1-1 Lone Star

Il n’a pas encore eu grand-chose à jouer cette année, mais il a déjà voler mon cœur. Comme l’an dernier, je suis sous le charme de cet acteur qui gère parfaitement ce qu’on lui demande de faire. Tout est dans son regard, je crois, il est hyper expressif.

La fin de l’épisode 3 était déchirante, principalement parce qu’il est un acteur brillant.

Bien sûr, TK aurait pu avoir l’honneur de cette position… une prochaine fois, peut-être ?

Personnage détesté :
Boba – The Book of Boba Fett

Je vais me prendre une avalanche de tomates pourries, pas vrai ? 

C’est un peu un choix par défaut, parce que je n’allais pas m’acharner gratuitement sur la même série pendant tout l’article, c’est un peu mérité malgré tout.

Je n’arrive pas à m’attacher à ce personnage, et pourtant j’essaie. 

Personnage le plus surprenant :

Cal d’Euphoria

Forcément, je détestais le personnage avant la saison 2, alors il ne pouvait que s’améliorer avec le temps. J’ai déjà eu l’occasion de vanter les mérites d’Eric Dane dans son interprétation du personnage, mais l’introduction sur le passé de Cal est probablement ce qui m’a fait revoir ma copie sur ce personnage.

C’est bien simple, la passé apporte une perspective bien différente à ce personnage en venant justifier un peu plus ses actions innommables. Ne nous méprenons pas : je déteste toujours ce personnage, et encore plus après l’épisode 4, mais je trouve que la nuance apportée pour nous montrons qu’il n’était pas un connard à la base est quand même vachement importante.

 

J’ai vu 35 épisodes parmi les saisons suivantes :

La suite en février…

juin 2022
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Vus cette semaine #04

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Lundi

Euphoria – S02E03 – Ruminations: Big and Little Bullys – 19/20
Les vingt premières minutes sont tellement incroyablement parfaites que j’ai hésité un moment à mettre un 20/20, mais je suis sûr que la série a encore beaucoup en réserve pour la suite de la saison. Vraiment, il n’y a pas photo : du casting à l’écriture, en passant par la réalisation, la photographie et la mise en scène, je suis fasciné par cette série. Elle donne l’impression d’être totalement dans un autre monde parfois, tout en étant toujours percutante dans les portraits qu’elle dessine et fluide dans la construction rythmée des épisodes. Incroyablement parfaite, donc.

Mardi

NCIS Hawai’i – S01E12 – Spies (1) – 16/20 Diffusé le lundi
Ecoutez, je suis peut-être un peu de mauvaise foi : l’épisode était excellent et mériterait sûrement que je monte la note plus haut encore, mais j’étais spoilé par leur promo et je ne trouve pas non plus qu’il justifiait le changement de case horaire. On aurait très bien pu attendre une semaine pour avoir la suite… même si je ne vais pas bouder mon plaisir d’avoir un deuxième épisode à regarder bien vite. Cette première partie est efficace dans son rythme en gradation constante.
NCIS Hawai’i – S01E13 – Spies (2) – 17/20
La série propose son meilleur épisode jusqu’à présent, qui aurait pu être une fin de saison tant c’était agréable d’avoir une intrigue qui sorte de l’ordinaire. Les conséquences ne sont pas assez importantes pour être vraiment une fin, mais bon, c’était un épisode prenant, même s’il négligeait parfois ses personnages secondaires et nous prenait trop pour des idiots niveau incohérences du scénario.
NCIS – S19E12 – Fight or Flight – 13/20
Si j’aime le personnage au coeur de cette intrigue, il n’y avait quand même pas grand-chose pour me plaire dans le format de l’épisode et pour son intrigue. C’est convenu, nécessaire, un peu trop en retard et réussi malgré tout.
How I met your father – S01E03 – The Fixer – 12/20
J’espérais me faire à cette sitcom, mais ce n’est pas ça. Je reste par nostalgie et par amour du casting, mais force est de constater que les blagues sont beaucoup trop convenues et l’intrigue bien trop prévisible pour que ça fonctionne véritablement. Il y a des moments sympathiques et j’ai eu l’occasion de sourire, mais je suis loin des fous rires de l’originale, parce que je suis trop gêné de sentir qu’ils essaient en permanence d’être drôles. On a des acteurs qui surjouent, des blagues qui sont attendues et des détours narratifs qui interviennent trop tôt. Non, malgré son titre, cet épisode ne répare rien.
9-1-1 Lone Star – S03E03 – Shock & Thaw – 16/20
On ne peut pas s’attendre avec cette franchise à ce que tout soit bien crédible, mais les intrigues de cet épisode fonctionnent bien et permettent à l’épisode de surprendre par la construction qu’il suggère pour la suite de la saison. Honnêtement, ça me convient bien pour le moment. Les choix faits par les scénaristes permettent en plus de développer certaines relations que l’on avait peu eu l’occasion de voir avant, ça me paraît donc d’autant plus judicieux de continuer sur cette lancée.
The Cleaning Lady – S01E03 – Legacy – 13/20
Ce n’est pas une série grandiose, mais je le savais déjà. Cela n’empêche pas de passer un bon moment devant. C’est très bien pour un dimanche soir pas prise de tête, je commence de plus en plus à me dire que ça aurait pu être une série pour laquelle les critiques express auraient été suffisantes… et en même temps, les twists et drama soapesques font que ça mérite bien quelques détails, non ?

Mercredi

The Book of Boba Fett – S01E05 – Return of the Mandalorian – 16/20
Alors, comment dire ? Impossible de ne pas spoiler : ce n’était pas un épisode de cette série, en fait, et ça me dérange parce qu’autant j’aime bien les crossovers, autant là, c’est du foutage de gueule ? L’épisode est vraiment sympa, même si très lent à se mettre en place, et il me hype vraiment pour la suite, mais je ne comprends pas qui a validé cette idée. J’ai envie de mettre une très mauvaise note, même si j’ai passé un très bon moment, juste pour le principe. Ce n’est pas ce que je fais. Allez, ça va finir en article du jour, cette affaire.
This is us – S06E05 – Don’t Let Me Keep You – 13/20
Je ne suis toujours pas convaincu par cette dernière saison : j’ai envie qu’on avance vraiment dans les intrigues ouvertes, mais cet épisode s’engouffre à nouveau dans une brèche ouverte lors de l’épisode précédent. Si du côté des émotions tout est toujours aussi bien écrit et parvient à toucher en plein cœur au moment voulu, je continue de penser que c’est étrange pour une saison finale de perdre autant de temps en histoires et personnages secondaires. Cela me fait toutefois craindre le pire pour la fin qui risque d’être une apothéose.

Jeudi

Resident Alien – S02E01 – Old Friends – 15/20
Je suis un peu déçu par cette reprise non pas parce que l’épisode est mauvais, au contraire, mais parce que j’ai trouvé que les cliffhangers étaient trop vite oubliés et résolus de manière un peu brouillonne. Le reste de l’épisode peine à vraiment mettre en place les enjeux d’un début de saison et ralentit le rythme instauré en saison 1. On sent ainsi que la série souhaite reprendre le même schéma que l’année passée, mais c’est un brin frustrant. J’espère mieux pour la suite.

Vendredi

Walker – S02E09 – Sucker punch – 14/20
Petit sursaut dans la série qui prend enfin le temps d’avancer sur ses fils rouges cette semaine. Cela fait du bien et ça donne un épisode qui fonctionne plutôt bien, même s’il ne casse pas trois pattes à un canard non plus. On reste sur un rythme de croisière, mais on voit qu’on se dirige vraiment vers quelque part cette fois.
 

J’ai n’ai une fois de plus pas réussi à poursuivre mon rewatch de The Magicians et ça commence à me manquer sérieusement.

> Vus en 2022 

 

The Cleaning Lady – S01E03

Épisode 3 – Legacy – 13/20
Ce n’est pas une série grandiose, mais je le savais déjà. Cela n’empêche pas de passer un bon moment devant. C’est très bien pour un dimanche soir pas prise de tête, je commence de plus en plus à me dire que ça aurait pu être une série pour laquelle les critiques express auraient été suffisantes… et en même temps, les twists et drama soapesques font que ça mérite bien quelques détails, non ?

Spoilers

Thony est tiraillée entre une proposition du FBI et son affection pour Arman.

You could have kill him.

La série m’a manqué la semaine dernière et c’est vraiment bon signe pour elle, même si elle n’est pas terrible. En revanche, je ne pense pas que les audiences suivent vraiment si la qualité ne part pas à la hausse… et ça ne semble pas être le cas avec ce début d’épisode qui reprend au casino d’Arman où un type bourré nous plante un couteau dans l’épaule d’un autre. J’ai bien cru que la nana sur la roue allait y passer.

Oui parce qu’il y avait un vrai lancer de couteau volontaire sur une femme attachée à une roue avant ça, tout de même. L’idée était surtout de nous montrer la famille du premier épisode, encore une fois. Le petit frère a une grande sœur sur le point de se marier avec un beau gosse, et comme il y a maintenant du sang dans cet enterrement de vie de jeune garçon, Thony est appelée par Arman pour faire un peu de ménage.

Cela la dérange sur une journée importante : Luca est sur le point de pouvoir entrer dans un essai clinique. Cela dit, le gamin, tout ce qu’il a en tête, c’est Arman lui ayant sauvé la vie dans sa belle voiture rouge. C’est en tout cas tout ce qu’il dessine. Thony ose tout de même ramener ce dessin de Luca à son nouveau boss ? Il l’appelle pour nettoyer des scènes de crime, je pense qu’il en a un peu rien à foutre d’avoir des dessins de Luca, franchement. Thony profite aussi de l’occasion pour remercier Arman d’avoir payé son docteur pour Luca, et elle le remercie en faisant davantage de boulot pour lui tout au long de la semaine.

Elle va vite le regretter quand elle comprendra avoir encore le FBI sur le dos. En parallèle, on retrouve l’agent du FBI qui a toujours autant de mal à distinguer sa vie privée et sa vie perso. Ainsi, on le récupère en train de s’occuper de son fils à la crèche (l’école ?) jusqu’à ce que collègue préférée, Bonnie, débarque. Pardon, je me suis rendu compte que j’avais oublié d’en parler il y a deux semaines, mais tout de même, Bonnie de How to get away with murder a déjà retrouvé du boulot.

Son rôle reste pas mal similaire à l’autre série, parce qu’elle est grosso modo une collègue chiante, mais bon, ça fait toujours plaisir de la voir, surtout qu’elle semble avoir une vie plus épanouie. Pas comme son collègue, donc. Le type du FBI débarque donc à nouveau dans la vie de Thony, au pire moment possible : elle apprend que Luca ne pourra finalement pas rejoindre l’essai clinique parce qu’il y a un problème avec ses reins.

Si elle a eu l’occasion de devenir amie avec une autre mère d’enfant malade, elle est ensuite contactée par l’agent du FBI qui se rappelle à son bon souvenir. Et le souvenir n’est pas bon quand il lui explique calmement qu’elle lui a menti et qu’il a donc de quoi la faire expulser du pays. Il n’a pas l’air très pressé de le faire, par contre, et il laisse Thony lui parler super mal quand il lui développe son petit chantage : il veut qu’elle espionne Arman pour lui ou qu’elle finisse dans un avion pour les Philippines. Oups.

Thony refuse donc de lui venir en aide, mais elle retourne chez Arman pour faire le ménage et elle écoute tous ses coups de fil, évidemment. Elle est servie, parce qu’Arman s’est vu confier une nouvelle mission par le père de famille ripou de base là. Il me manque vraiment les noms, mais ça rend le fils, le meurtrier du premier épisode, vraiment jaloux. Ce n’est pas bon pour Arman ça, et ce n’est probablement pas bon pour Thony non plus.

En tout cas, bosser pour Arman n’est pas de tout repos. Elle le surprend en effet en train de noyer un type dans de l’huile et… elle sauve ce type de justesse quand il fait un arrêt cardiaque. Au moins, elle découvre le vrai visage d’Arman comme ça : c’est un meurtrier potentiel qui veut juste qu’elle nettoie son sale boulot et qu’il sauve la vie des gens qu’il n’a pas vraiment de tuer. Envie ou pas, il manque de vraiment peu de le faire, et ça fait réfléchir Thony.

Tellement, d’ailleurs, qu’elle commence à faire des erreurs : elle se trompe dans un mensonge à Fiona qui cherche à comprendre ce qui lui est arrivé, avant de commencer à balancer ce qu’elle sait des opérations d’Arman au FBI. Rapidement, elle se retrouve donc à devoir trouver un moyen de bosser le soir du mariage.

Ce n’est pas bien compliqué : il suffit de sympathiser avec Nadia, la femme d’Arman, et de lui dire qu’elle comprend si elle a besoin de demander à Arman avant. Il n’en faut pas beaucoup plus pour qu’elle soit invitée au mariage, hein. La série ne s’emmerde pas sur les détails, franchement, et on en arrive donc bien rapidement à ce mariage dont on ne savait rien il y a une vingtaine de minutes.

Il s’agit du mariage d’Isabella et Ben, Isabella étant la fille du mafieux arménien qui voulait tuer Thony dans l’épisode précédent. Ce mafieux est un vrai personnage sympa comme on l’aime, donc, et il punit publiquement son fils pour le meurtre du premier épisode. Oh, il ne révèle à personne la vraie raison de la punition, mais il l’envoie quand même rejoindre l’armée pour entrer dans un conflit militaire avec l’Azerbaidjan. Tarik, c’est le nom du fils, est clairement terrifié à cette idée.

Tarik comprend bien qu’il s’agit d’une punition et n’est pas ravi, jetant un regard qui en dit long sur Arman. Je crains le pire pour Arman, franchement, et ça empire encore quand on découvre qu’Isabel est l’ex d’Arman. Ce n’est pas par choix qu’il est son ex par contre, c’est parce que son père a obligé Isabel à écrire une lettre de rupture.

Cette révélation est suffisante pour qu’Arman embrasse la mariée, et Thony voit le tout depuis la salle où se trouve tout l’argent des cadeaux du mariage. Elle laisse tomber sa garde, donc il n’en faut pas plus pour que Taryk la surprenne dans une salle où elle n’a rien à faire. Cela part un peu en vrille, mais elle est sauvée évidemment par Arman, comme toujours.

C’est gros comme scène. Bien sûr, personne ne comprend qu’elle vole puisque ses poches sont vides : elle a photographié la liste des personnes contactées par Arman pour faire un cadeau, c’est tout. Les choses tournent mal dans sa relation avec Arman quand il comprend qu’elle a peur de lui et qu’elle le juge, mais j’aime beaucoup la manière dont il lui rappelle qu’elle ne vaut pas beaucoup plus de lui. Elle le juge en permanence mais fait des trucs illégaux en permanence elle aussi, franchement.

La preuve ? Après le mariage, alors qu’Arman n’a pas le droit d’y assister car il doit effectuer une mission pour le mafieux, Thony, elle, se rend auprès de l’agent du FBI pour… ne pas lui donner la liste qu’elle a pourtant en photo. Elle abuse, totalement. Au lieu de la preuve demandée par le FBI, elle apporte donc des talkie-walkies à l’agent pour qu’il les offre à l’anniversaire de son fils et qu’il marque des points auprès de son ex-femme. Et il le fait, parce qu’apparemment, sa vie perso est censée nous intéresser ??

De son côté, Fiona emmène ses enfants voir un avocat pour vérifier si Chris peut devenir citoyen américain. La bonne nouvelle, c’est que faisable. La mauvaise, c’est que ça coûte une blinde qu’ils n’ont pas. C’est faisable parce que Chris est peut-être né à Manille, mais son père était américain. Il est juste mort d’un accident avant de pouvoir se marier avec Fi.

C’est du moins ce qu’il pensait. Le problème, c’est que Fi mentait encore sur l’identité du père. On découvre ainsi en cours d’épisode que le vrai père de Chris est un coup d’un soir qui n’est pas américain. Son petit ami précédent, en revanche, était américain, alors elle a voulu profiter de la situation… jusqu’à ce qu’il comprenne la vérité.

Bon, je ne sais pas trop où ils iront avec cette intrigue. En attendant, on a un cliffhanger qui n’a rien à voir : Luca a besoin d’une greffe de foie (ah, j’ai encore confondu le foie et les reins en début d’épisode ?) et ne peut plus participer à l’essai clinique. C’est un peu une sentence de mort. Affaire à suivre, donc.

 

De mauvais choix de séries ?

Salut les sériephiles,

Vous ne rêvez pas, c’est bien un deuxième article du jour que je publie ce soir. Pourquoi ça ? Eh bien, parce que vendredi, je n’ai pas publié mon article « 500 mots » et donc, j’ai eu envie de rattraper cette petite erreur qui m’a pourtant fait du bien sur le moment. Il n’y a pas de règle après tout, je fais ce que je veux sur mon blog.

Des exceptions pour confirmer la règle

Zendaya Euphoria GIF - Zendaya Euphoria Rue - Discover & Share GIFsOui, je fais ce que je veux, mais ça n’empêche pas d’avoir envie de me tenir à un certain cadre et de respecter certaines résolutions.

Malheureusement, si j’avais envie de croire que j’allais réussir en 2022 à regarder des séries qui me stimulaient davantage dans ma sériephilie, je continue de faire les mauvais choix cette année. Je n’ai pas encore eu le temps de voir tous mes hebdos cette semaine, mais si on met de côté Euphoria, ce n’était pas glorieux cette semaine.

D’accord, NCIS Hawai’i a surpassé le peu de ce que j’attendais d’elle, mais elle reste une série procédurale, et The Book of Boba Fett a fait un truc bizarre qui lui permettait de bien s’en sortir, mais tout de même, dans l’ensemble, j’ai l’impression que tout le monde est à son rythme de croisière, moi y compris. Les séries que je regarde manque de la petite étincelle que j’attends en ce moment. Je n’ai plus mes séries préférées à l’écran, et ça continue de se ressentir.

What I need, not what I want ?

tumblr_owuprf7UPQ1w6g3f3o2_1280.gif (580×580) | Fear the walking, Fear the walking  dead, Alycia debnamCela ne me permet plus d’être à fond et de me jeter sur les séries. Ce n’est quand même pas un hasard si cette saison, je suis moins régulier dans mes hebdos et si j’ai trouvé un rythme où je regardais davantage d’épisodes le week-end et quasiment plus en semaine.

Bien sûr, ça s’explique aussi en partie par le fait que j’ai moins peur qu’avant d’être spoilé quand personne ne me spoile plus rien depuis un moment. J’ai déjà eu l’occasion de m’en réjouir, mais j’ai fait un tel ménage sur mes réseaux sociaux que je ne vois pratiquement plus de spoilers.

C’était un peu ça qui me motivait à rester à jour à l’origine, et c’est sûrement pour ça que je n’ai pas encore commencé la saison 7 de Fear the Walking Dead, la majorité des sorties Netflix qui nous bombarde d’une saison complète à voir d’un coup ou de la saison 2 de Why Women Kill : à quoi bon si personne ne m’en révèle rien ?

Autant me lancer dedans quand j’aurai davantage le temps. Je ne l’ai jamais, par contre.

J’ai donc envie de voir la suite, mais quand je vois le nombre d’épisodes, ça me freine. Et les voir en hebdo, c’est compliqué quand j’ai déjà du mal à voir tous mes hebdos au cours d’une seule semaine – et pourtant, j’écris ça en étant à peu près à jour dans ce que je veux en 2022, si on met de côté The Rookie.

Bref, une fois de plus, j’en arrive à remettre en question mes visionnages en cette fin de mois. Je me rends bien compte que je tiens le visionnage des séries procédurales parce que je fais autre chose en même temps (comprendre par-là que je regarde en mangeant ou dans le train), mais ça signifie aussi que je mets de côté les séries qui seraient le plus susceptible de me plaire. J’ai envie de rester à jour dans les hebdos, mais ce n’est peut-être finalement pas ce dont j’ai besoin.

Sortir de la routine

La saison 1 de This is us (Récap) – Just One More EpisodeJe suis aussi coincé dans d’anciens choix : j’adorais évidemment This is us, mais pour le moment, cette saison finale n’est pas aussi palpitante et émotionnelle que les précédentes. Elle n’arrive pas à me motiver complètement, par manque d’un vrai fil rouge et par souci des personnages trop secondaires pour que ça m’accroche. C’est comme ça, et c’est ce qui fait que je la rattrape à la semaine aussi pour éviter de perdre le rythme. Si j’accumule du retard, je ne vais jamais arriver à la finir !

C’est déjà ce que je disais pour The Rookie, et je vois les épisodes s’accumuler. Allez savoir pourquoi à la place j’ai encore envie de regarder plutôt le dernier The Cleaning Lady

En tout cas, une chose est sûre, il y a des séries dont je pourrais me passer à mon emploi du temps, mais je n’arrive pas à faire une croix dessus tant qu’elles ne sont pas terminées, et j’en commence d’autres qui, je le sais, ne seront pas à la hauteur pour être mes nouvelles préférées. C’est fou.

La solution à mon problème est de sortir de la routine, mais… je suis bien quand même dans ma routine.

Masochiste, le type.