NCIS Hawai’i – S02E01

Épisode 1 – Prisoners’ Dilemma (II) – 13/20
C’est une reprise décevante précisément parce que ce n’est pas vraiment une reprise : l’épisode est complètement déséquilibré par le fait qu’il s’agisse d’un crossover dont l’histoire a déjà commencé. Cela ne permet pas de retrouver chaque personnage de manière aussi fluide que je l’espérais, certains pans qui font que j’aime la série sont ainsi laissés de côté. Pour ne rien arranger, la résolution de l’intrigue ne m’a pas tellement plu.

Spoilers

Maxwell – aka Le Corbeau, un grand méchant de NCIS – débarque à Hawai’i.

L’épisode commence par une intervention musclée du NCIS sur le tarmac d’un aéroport où ils soupçonnent Maxwell d’arriver. C’est énervant comme début, car on sait bien que le méchant ne sera pas dans l’avion et car ça s’est fait avec le retour de l’idée que le Corbeau empoisonne les gens, après être parti sur autre chose dans les épisodes précédents. Si j’ai beaucoup aimé l’humour de l’intervention de Kai et Jesse – « vos papiers svp », « retire ton masque d’abord », des petites pointes qui fonctionnent, quoi – la scène ne permettait pas forcément d’apprécier les retrouvailles avec les personnages.

De même, on ne voit Jane qu’au travail dans cet épisode. Certes, elle a sa relation avec Nick qui continue d’être développée et pas mal d’humour aussi (la porte des toilettes, un classique qui fait son effet), mais sa famille est une composante importante de la série qui est laissée de côté. Après, ça se fait au profit de Lucy et Whistler qui sont celles dont on suit la vie perso tout au long de l’épisode… mais c’est étonnant pour un premier épisode.

Bon, commençons par elles quand même car je les aime beaucoup et que les scènes étaient toutes mimis, que ce soit au moment de faire 36 petits-déj en un seul (merci Lucy) ou de parler pour occuper Ernie. Alors, comme en fin de saison dernière, jamais de la vie tu parles de tout ça au boulot (et la réaction d’Ernie concernant Lucy chatouilleuse en dit long), mais autrement, ça permettait de les voir enfin à la même page de leur relation. Elles apprennent encore à se connaître et ça se sent, j’espère juste que la série n’essaiera pas trop vite de les séparer. C’est bien aussi des couples lesbiens qui durent. La dernière scène de l’épisode, par exemple, ne servait à rien d’autre que la représentation, je crois, mais ça fait sourire quand même.

En plus, le couple a réussi à me faire apprécier à peu près Ernie dans cet épisode, parce que je suis du genre à mieux travailler aussi avec un fond sonore, donc je l’ai compris. Whistler était hilarante quand elle a calmé Ernie et Jessica, Lucy était brillante quand elle l’a mis sur une bonne piste, bref, si c’est ça l’utilité des deux femmes dans la série, ça me va aussi.

Oui, Ernie et Jessica : cet épisode est donc la deuxième partie d’un crossover et l’on y voit Jessica flirter méchamment avec Ernie. Le reprendre quand il parle de son « boyfriend » en disant que ce n’est pas le cas, par exemple, j’ai trouvé ça agaçant, parce que derrière, l’agent Knight va retourner au NCIS et bien sûr que si elle sera en couple avec Jimmy. Les piques humoristiques prenaient malgré tout, mais ça aussi, ça déséquilibrait l’épisode : on a eu Torres, on a eu Knight, on a eu Kasie, on a eu Jimmy, on a eu carrément une scène de NCIS quand Parker va interroger le gardien de prison… Franchement, on était à deux doigts de voir débarquer Tobias et Leon à force. C’était trop déséquilibré, et ça donnait trop l’impression de voir un épisode de NCIS plutôt qu’un épisode d’Hawai’i.

C’est un effet qui ne m’aurait pas dérangé en temps normal car j’adore les crossovers et que celui fonctionnait bien, mais c’est dommage pour une reprise car on ne retrouve pas vraiment les personnages comme ils sont d’habitude, on a moins de temps avec eux et les intrigues sont plus éclatées.

Ceci étant dit, l’intrigue autour de Maxwell fonctionne plutôt correctement. Il continue d’être un mastermind particulièrement appréciable dans la série – j’ai adoré sa prise d’otage et la mise en place quand il détermine qui est qui dans l’équipe ; ça faisait une bonne scène et c’était une bonne manière de désarmer Jessica. Malheureusement, ça pêche beaucoup plus du côté des motivations : finalement, ça nous donne l’impression qu’il fait tout ça juste pour se venger d’un méchant prof, bouhou, ça fait 15 ans que le vieux m’a dit que j’étais fou alors je vais aller tuer son gamin en faisant sauter la moitié de l’île d’Hawai’i. Hum. Pas génial.

Pas génial non plus de voir Ernie se faire griller bêtement ou de voir le NCIS tomber à chaque fois dans les pièges de Maxwell. Et puis, voir le Corbeau être arrêté si vite alors que je lui souhaitais un potentiel de grand méchant pour toute la saison 20 de la série-mère, autant vous dire que j’étais hyper frustré.

C’est la vie, c’est comme ça, ça ne m’a pas empêché d’apprécier beaucoup de choses dans l’épisode – mais il reste en-deçà de mes attentes. J’ai bon espoir de revoir Bam-Bam par la suite, parce qu’elle a l’air plutôt marrante à être complètement décalée par rapport aux autres personnages – et parce que je suis prêt à la shipper avec Kai s’il le faut, les scènes entre eux étaient marrantes.

Bref, vivement la semaine prochaine en fait ; j’ai envie de retrouver l’équipe comme elle doit être.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.