Ces séries vues en juin 2022

Salut les sériephiles,

Je ne regarde tellement plus de séries ces derniers mois que j’en oublie de programmer dans mon planning d’articles à écrire les moments où je fais le bilan. Mais à l’heure où je recommence à voir des séries, il est temps de m’y remettre – quitte à publier l’article dans deux ou trois mois… Est-on vraiment à ça près ?

21 épisodes vus

Bon, ça ne fait même pas deux fois plus d’épisodes vus que le mois dernier – et ça reste un score inquiétant pour ma sériephilie parce que bon, il y a des années où je voyais 21 épisodes par semaine tout de même. Je regarde s’accumuler les épisodes de retard, je fais des listes et j’angoisse face au nombre de retard prises. Je sais parfaitement maintenant que je vais devoir continuer de faire des choix et voir moins de séries.

Ce qui est inquiétant en plus en rédigeant ce genre de bilan aujourd’hui, c’est que ça me rappelle que je ne fais pas forcément les bons choix dans les séries que je regarde ! J’ai terminé moins de dix saisons depuis janvier, et ce ne sont presque que les séries procédurales. J’essaie en ce moment de faire mieux comme je l’ai écrit dans un article il y a cinq jours – encore un qu’il faut que je publie – mais… C’est compliqué tout de même.

Bref, c’est parti pour un bilan un peu plus étoffé que le mois dernier, mais toujours pas exceptionnel ou à la hauteur de ce que j’aurais envie. Heureusement, j’ai commencé plein de saisons pour me remettre le pied à l’étrier !

Meilleur épisode vu : 
The Orville – S03E02

Cette saison est un véritable coup de cœur et n’a pas encore proposé d’épisode capables de me décevoir !

C’est donc vraiment sans surprise que je la vois débarquer dans cette catégorie, armée d’un solide 19/20.

Avec vingt à trente minutes supplémentaires par épisode, cette saison se veut beaucoup plus sérieuse que les précédentes, et ça lui réussit énormément si vous me demandez mon avis (ce que vous faites, sinon vous ne seriez pas là).

Cet épisode capitalise sur tout ce qu’était la série auparavant et sur tout ce qu’elle pourra être par la suite, exploitant pleinement tout son potentiel. Un vrai plaisir.

Pire épisode vu
HIMYF – S01E09

On prend les mêmes et on recommence…

…Deux mois après placé l’épisode 8 dans cette catégorie, voici donc venu l’heure pour l’épisode 9 d’être le pire vu au mois de mai. Ca pique.

Cependant, il faut que je souligne que la série a fait des progrès, parce que la moyenne de cet épisode est tout de même à 13. Ce n’est toutefois pas suffisant sur un mois où j’ai vu très peu d’épisode, et où il y a eu plus de qualité quand même.

Ce n’est pas le cas pour cette série : elle ne réussit même pas à faire mieux pour son épisode final d’ailleurs. Et pourtant, la narration dans cet épisode était un chouilla plus sympathique.

Voir aussi : How I met your father peut-elle réussir sa saison 2 ?

Episode le plus attendu :

Westworld – S04E01

Je sais, je triche un peu : j’ai vu l’épisode le 1er juillet… mais bon, concrètement, la semaine du premier juillet fait partie de ce bilan du mois dans mon décompte, parce que je fonctionne par semaine et non par mois. Alors, ça fonctionne et vous ne pouvez pas me dire le contraire : c’est mon blog, j’en fais ce que je veux.

Bref, tout ça pour dire que vraiment cet épisode s’est fait attendre. C’est toujours pareil de toute manière : il faut attendre deux ans entre chaque saison de la série, et les saisons sont super courtes. Je suis frustré, et je ne vais pas faire semblant de vous dire le contraire.

L’attente valait toutefois le coup : cet épisode était vraiment génial à voir, j’ai savouré mon plaisir !

Voir aussi : Westworld revient et j’avais bien besoin d’un récap

Personnage préféré
Kristen – Evil

J’avais vraiment beaucoup trop de choix ce mois-ci pour sélectionner un seul personnage préféré, mais je me suis dit que je pouvais en profiter pour citer une série que je n’évoquais pas autrement.

Mon choix s’est donc porté sur un autre retour que j’attendais beaucoup, et sur ce personnage de Kristen, parce qu’elle est vraiment trop cool.

Je trouve qu’il est rare de voir un personnage pareil à la télévision : elle est une professionnelle respectée dans son domaine, elle est mère de famille aussi à l’écran et elle a autant de défauts que de qualités. 

On explore toute sa vie, et c’est passionnant.

Personnage détesté :
William – Westworld

Il en fallait bien un, et je n’allais pas m’acharner éternellement sur How I met your father.

Ceci étant dit, je sais bien que c’est canoniquement un peu con de citer William comme personnage détesté vu ce qu’il se passe dans la série depuis la saison 3. 

Il n’empêche que j’ai vraiment du mal avec le personnage, que ce soit pour ses actions ou… pour l’acteur. Je crois que mon vrai problème réside là, je n’aime pas cet acteur et ça se répercute sur le personnage, parce que je ne comprends rien à ce qu’il marmonne.

Il fallait bien un défaut pour la série après tout. 

Voir aussi : Vus en 2022

Personnage le plus surprenant :

Kamala de Ms Marvel

Je n’allais quand même pas écrire un article sur le mois de juin sans parler de cette série, non ? De là à dire que Kamala est surprenante, il n’y a qu’un pas que je franchis allégrement, parce que la série me surprend pour plein de raisons.

Kamala est introduite dans le premier épisode comme une adolescente un peu insouciante qui compose sa vie entre ses amis et ses parents, avec la religion pour lier l’ensemble. Pourtant, tout au long des épisodes qu’on a pu voir jusque-là (et j’ai hâte de voir comment ça va se terminer), ces aspects ont fini par être éclipsés par d’autres.

Un peu comme le reste de la série qui est un patchwork, je ne sais jamais trop à quoi m’attendre avec Kamala. Elle peut être une ado dépassée par la situation, une bonne blagueuse, une superhéroïne, une fille mal dans sa peau ou en tout cas mal vis-à-vis des attentes parentales – et même (spoilers tout de même) une djinn.

Bref, on ne sait vraiment pas sur quel pied danser avec elle.

Voir aussi : Ms Marvel est musulmane, et alors ?

J’ai vu 21 épisodes parmi les saisons suivantes :

 

La suite en juillet (et j’espère garder mon bon rythme en accélérant encore les choses pour cette semaine à venir)…

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

NCIS Hawai’i S01E22 (express)

Épisode 22 – Ohana – 13/20
C’est un rendez-vous manqué : la fin de saison ne parvient absolument pas à surprendre, avec une deuxième partie d’enquête pas bien intéressante. C’est dommage, parce que l’épisode part d’une bonne idée, mais tout est assez prévisible dans la manière dont ça se déroule. Même les intrigues concernant les personnages, arrivant d’habitude à me raccrocher, étaient bien simples.

Spoilers

Jane et son équipe tentent d’éviter un incident diplomatique Russie/USA.

L’épisode reprend à peu près là où le précédent s’arrêtait, avec Jane et Joe face à un vrai problème diplomatique quand leur prisonnier leur claque entre les mains au beau milieu d’un avion. Ce n’est pas le seul et tout l’épisode tourne autour de tensions entre les États-Unis et la Russie. C’est assez étonnant d’ailleurs : la guerre avait probablement déjà commencé pendant le tournage, voire l’écriture de l’épisode.

Oh, les américains ont une obsession pour la Russie depuis la Guerre Froide, ce n’est pas nouveau, mais ça sonne particulièrement étrange désormais d’avoir ce genre d’épisode nous parlant d’une possible Guerre Froide « ou pire » quand les relations internationales sont si tendues. Bon, qu’importe.

L’épisode était plutôt plat tout du long, parce que l’enquête se déroule vraiment sans heurt. On n’a même pas une petite scène d’action pour Lucy qui échappe au combat contre l’espionne de peu – et la choré avec les deux mecs était sympa, mais pas aussi impressionnante, bizarrement – puis qui tire directement sur le suspect terroriste qui s’enfuit sans lui laisser une chance de se battre contre elle (ou de survivre pour avouer, ma foi).

Bref, ce n’est pas du côté de l’enquête qu’il faut chercher quelque chose d’intéressant, malheureusement. C’était heureusement mieux du côté du développement de personnages, avec une insistance toute particulière autour du personnage de Boom-boom, le spécialiste en explosifs. Je me demande à présent s’il est là pour rester, parce qu’il a vraiment été central dans l’épisode, plus que les autres agents.

Je veux dire, c’est lui qui sauve la vie de Jesse et Kai en désactivant une plaque qui n’a jamais vraiment risqué d’exploser – je veux dire, ils n’allaient pas tuer deux des acteurs principaux dans la même scène et le même épisode en fin de saison 1, il ne faut pas abuser. Et est-ce qu’il a vraiment fallu l’aide de Boom-boom pour trouver que la montre était le détonateur en fin d’épisode ? Même moi, je le savais quand Jane s’est mise à accuser un sénateur qui n’avait clairement rien d’autre sur lui.

La scène était sympathique, je ne dis pas, et c’est cool pour Boom-boom, mais ça ne rend pas spécialement justice à l’intelligence des agents de ce NCIS Hawai’i qui ont déjà fait bien mieux. D’ailleurs, Jane qui nous fait un cours d’Histoire sur la première guerre mondiale, c’était bien plus intéressant. Pourtant, cette partie de l’épisode sur le navire de guerre avec le prisonnier politique enlevé par les agents comme s’ils étaient des criminels et dans l’indifférence générale de tout un marché, ce n’était pas glorieux pour la série non plus.

Finalement, tout est bien qui finit bien dans ce double épisode, laissant une impression de trop peu. La série a eu de bien meilleurs épisodes en cours de saison, et c’est étonnant de voir la saison s’achever sur un épisode parfaitement oubliable. L’épisode se termine ainsi par une grande fête qui permet à tout le casting de se réunir. Le premier but de la scène est évidemment de nous faire un happy end, avec tout le monde qui apprend à passer de bons moments ensemble et continue de faire connaissance. Au fond, après 22 épisodes, certains ne semblent pas encore se connaître.

A l’inverse, Ernie semble soudainement beaucoup connaître Lucy. Ils se sont toujours bien entendus, mais dans l’épisode, il semble savoir avant elle ce qu’elle désire, allant jusqu’à insister auprès de Whistler pour qu’elle déclare à nouveau ses sentiments à sa collègue. C’est gros, mais ça permet des scènes où le personnage de Whistler est développé. Elle parvient même à faire craquer une Black Widow russe en garde à vue en lui parlant de son amour pour Lucy, c’est vous dire à quel point ça se développe. Pourtant, je doute que ce genre de coming out dans un interrogatoire filmé soit vraiment de mise – d’accord, elle ne fait que dire « elle », m’enfin, ça se devine très bien.

Bref, tout ça permet d’en arriver à la soirée où comme par hasard Lucy attend désespérément sa collègue blonde après avoir mis un terme, toujours hors écran, à sa relation avec Skylar. Cela aurait pu être sympa d’avoir un vrai développement autour de ce personnage et de cette relation. Là, on sent que c’est arrivé comme un cheveu sur la soupe dans la tête des scénaristes, un brin trop tard pour en faire vraiment quelque chose.

La scène finale voit donc Whistler déclarer son amour à Lucy en lui chantant « Make you feel my love ». Vraiment, j’en viens à regretter qu’elle ne soit pas morte ou méchante comme le veut le cliché tellement c’était gênant comme mise en situation. Au départ, personne sur la terrasse à l’étage ne semble l’entendre, allez comprendre pourquoi, mais ça finit par se faire. Pfiou. La nana se retrouve à chanter devant tous les collègues de la boîte avec qui elle bosse à peu près la moitié de son temps, tout ça pour draguer une autre collègue devant eux ?

Non, franchement, je suis super content pour elles, hein, mais c’était juste gênant comme scène ? Je m’imagine bien me mettre à crier de joie parce que deux collègues s’embrassent devant tout le monde, tiens. C’est peut-être parce que je suis adulte que je me rends soudainement compte à quel point les séries qui insistent autant sur les relations entre collègues formant « une grande famille » sont bizarres.

Allez, ça me fait plaisir de voir la saison se terminer si bien, après. Un petit cliffhanger n’aurait pas été de refus, mais je pense que les scénaristes avaient peur de ne pas être renouvelés. Tant pis, happy end et puis s’en va.

 

EN BREF – La série a su très rapidement trouver son propre ton tout en s’incluant à merveille dans la franchise. En insistant davantage sur les relations entre ses personnages et grâce à un cadre idyllique et ensoleillé qui change de ce à quoi on est habitué avec le reste du NCIS, ce procédural séduit. L’île d’Hawaii continue d’émerveiller et de passer magistralement à l’écran, les scènes d’action de la série sont un énorme point fort et les personnages sont plus ou moins attachants.

Heureusement, le casting aide à compenser quand ce n’est pas le cas. Jane et sa famille, Kai qui ne sait pas trop comment s’intégrer ou les déboires amoureuses de Lucy ont été les plus intéressants à mes yeux, et le renfort de guest-stars a toujours été un plus sur des épisodes plus médiocres. Un divertissement qui fait donc son job, ni plus, ni moins. À la saison prochaine.

Ces séries vues en mai 2022 (la catastrophe)

Salut les sériephiles,

L’avantage de cet article, c’est que contrairement à d’habitude, il va être vraiment rapide à écrire – mais pas à publier. Je n’ai vu quasiment aucune série le mois dernier, et les bugs de WordPress n’ont fait qu’empirer ma situation !

12 épisodes vus

C’est bien simple : ce mois de juin est une catastrophe. Je crois que c’est la première fois que ça m’arrive d’être à ce point à la ramasse sur mes séries. L’avantage, c’est que j’ai eu la bonne idée de faire ça le mois où plein de séries se terminent. Au moins, ce sera à peu près rattrapable. L’inconvénient, c’est que je ne sais pas du tout quand j’aurais le temps devant moi pour regarder ça. Je remets tout à l’été depuis un peu plus d’un mois, mais l’été n’est pas extensible à l’infini non plus.

Bref, il y a eu très peu de critiques sur le blog au mois de mai, juin ne s’annonce pas sous de meilleurs auspices en ce début de mois encore bien chargé et même cet article bilan est un enfer à mettre en page sur WordPress. Le blog a connu des jours meilleurs – mon hobby aussi, très certainement. 

Eh, ce qui n’est pas vu aujourd’hui sera bien vu un jour ou l’autre, non ? J’espère, en tout cas. 

 

Meilleur épisode vu : 
NCIS Hawai’i – S01E20

Un épisode remarquablement bon et qui détonnait parmi le reste vu ce mois-ci.

Un petit 17/20 est le meilleur épisode vu au cours du mois, et pour cause : je n’ai quasiment rien critiqué, à part des séries procédurales en mode express. Et quand je regardais sans critiquer, c’était pour le même genre de contenu.

Par conséquent, c’est un peu une place par défaut… mais aussi une place mérité parce que l’épisode fait de vrais efforts pour ne pas qu’être un procédural. Dans cet épisode, la vie de chaque personnage évolue, et c’est bien intéressant.

Bref, c’est un épisode efficace qui propose un excellent divertissement.

Pire épisode vu
The Wilds – S02E01

Est-ce que je vais vraiment continuer de regarder la série, par contre ?

Rien n’est moins sûr ! Une partie de moi a envie de continuer pour obtenir quelques réponses, l’autre s’est vraiment fait chier avec cet épisode.

Je n’ai même pas pris le temps d’écrire un article sur le sujet, alors qu’il y aurait pourtant de quoi faire. C’est que je m’étais dit que j’allais attendre de voir la saison complète pour le faire… mais bon, je ne suis pas prêt de la continuer non plus.

Allez, c’est décidé : j’écrirai sur la série demain !

Episode le plus attendu :

The Magicians – S04E13

J’ai décidé que rien ne m’interdisait de parler de mon rewatch de la saison 4 de la série dans cet article. Franchement, c’est bien la série qui m’a donné envie de continuer de bosser ces derniers temps : je travaillais devant, mais au moins, j’avais l’impression de voir un peu une série.

En revanche, c’est un peu triste, parce que si j’attendais tant cet épisode, c’est pour les mauvaises raisons. C’est un épisode très cathartique, qui me rapproche beaucoup de la fin de la série, mais que j’aime revoir pour ses dix dernières minutes assez incroyables à vivre – et à revivre apparemment.

Il me fait donc toujours autant d’effet après trois années complètes – et au moins autant de revisionnage, parce que c’est une valeur sûre et vraiment qualitative. Bref, je l’attendais, évidemment que je l’attendais et que je ne pouvais pas parler ici d’un autre épisode.

Voir aussi : J’ai revu la saison 4 de The Magicians (et j’ai moins accroché que prévu ?)

Personnage préféré
Margo – The Magicians

Pour la même raison, comment parler d’un autre personnage que Margo dans ces lignes ? C’est vraiment un personnage incroyable et mon amour pour elle pourrait probablement remplir une bibliothèque d’articles si je m’y mettais.

Je ne vais pas le faire pour gagner du temps sur la mise en page. Et du temps tout court parce qu’il faut quand même que je bosse ce soir après la rédaction de cet article. 

En tout cas, si vous n’avez toujours pas commencé la série, vous savez quoi faire. Et accrochez-vous, parce que Margo n’est pas génialissime dès le départ. Elle est comme le bon vin, elle devient meilleure avec le temps. Que je n’ai pas, donc.

Personnage détesté :
Tout le monde – The Wilds

L’embarras du choix était grand avec cette série, et j’ai fini par me rendre compte devant le premier épisode de la saison 2 qu’il n’y avait plus personne me donnant envie de rester.

C’est simple : il faut vraiment que j’arrête de m’entêter à essayer de la voir, malgré mon envie d’obtenir des réponses sur la série et mon avis qui a parfois changé du tout au tout sur certaines séries.

Si Riverdale parvient à me proposer une saison 6 plus intéressante, pourquoi cette série n’y arriverait-elle pas ? 

Je garde espoir, il n’est jamais trop tard… mais quand même, je sais que l’envie de reprendre la série n’est vraiment pas là. 

Voir aussi : Vus en 2022

 

J’ai vu 12 épisodes parmi les saisons suivantes :

 

La suite en juin (enfin, on fait ce qu’on peut comme on dit)…

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

NCIS Hawai’i S01E21 (express)

Épisode 21 – Switchback – 13/20
Les scènes d’action viennent clairement sauver cet épisode qui est autrement assez mou par plein d’aspects. Bon, il y a toutefois un retour que j’aime et une manière de sérialiser la vie des agents qui est tout de même assez agréable, particulièrement quand on rattrape trois épisodes d’un coup. Je suis triste que la fin de saison soit déjà si proche !

Spoilers

Une dispute de couple n’est vraiment pas ce qu’elle semble être quand elle se conclue par la mort d’un militaire qui voulait juste calmer monsieur.

Attendez, mais si la franchise NCIS se met-elle à sérialiser vraiment la vie de ses personnages ? Entre les noms en bas de l’écran qui annoncent le retour d’Enver Gjokaj et Lucy qui raconte sa vie sentimentale à ses collègues – ce qui permet de reparler de Skylar, sa nouvelle rencontre de l’épisode précédent avec qui elle n’arrive pas entrer dans une vraie relation (vraiment, c’est bien écrit) – j’ai eu du mal à en remettre. Chase, la légiste, est également de retour dans l’épisode, et ça ne fait que des bonnes nouvelles à l’approche d’une fin de saison : je me rends compte que j’aime les personnages assez pour être heureux de certains retours qui pourraient me faire ni chaud ni froid.

Ce n’est donc pas le cas avec cet épisode, et c’est plutôt chouette. Bon, sinon, l’épisode nous raconte une altercation de couple qui tourne mal avec le mec qui tue le militaire qui se mêlait de leur dispute par accident. Le problème, c’est que Jesse n’est pas convaincu qu’il s’agit d’un simple accident. Et il a raison : le militaire est mort trop rapidement, le couple de meurtriers est finalement bien trop calme dans sa fuite, réussissant même à échapper aux caméras.

L’enquête mène aussi Jesse et Jane dans un hôtel, mais pas assez loin dans l’hôtel pour mon point de Bingo. Ils sont en effet interceptés par les hommes de Joe. Eh, la surprise reste bonne même après avoir vu le nom d’Enver Gjokaj en début d’épisode. Il était en plus très chouette de le voir galérer tout l’épisode à tenter de reconquérir une Jane qui s’est fait à la vie sans lui. Il faut bien reconnaître que nous aussi, d’ailleurs.

Malgré tout, il parvient à l’emmener dans un avion avec un russe à questionner, ce n’est pas si mal pour un retour. Oui, la série vise bien avec une intrigue sur les russes, c’est vraiment le bon moment pour ça. Sinon, Jane est forcée de laisser ses enfants seuls chez elle pendant un certain temps… et ça nous mène à des scènes où Ernie continue de me taper sur les nerfs. Je crois que je n’aime pas ce personnage, ça devient vraiment définitif après quasiment une saison ?

À l’inverse, j’aime Jane et j’aime Joe. Ce dernier a la bonne idée d’un restaurant pour rattraper le temps perdu, mais elle l’interprète évidemment différemment : elle espère ainsi faire parler son témoin russe pendant le repas, c’est bien plus fun comme ça. Enfin pour elle, pas pour Joe : il ne fait que galérer.

Il faut dire qu’il ne lui donne pas toutes les informations en amont, ce n’est vraiment pas malin de sa part. Cela ne semble pas trop déranger Jane finalement : elle lui propose une nuit d’hôtel malgré tout, avant de procéder à l’échange de prisonniers pour lequel ils sont là.

Autrement, pour en revenir à Hawai’i, la traque continue et permet un bon épisode. C’était décidément un thème pour la franchise en cette fin de saison, mais j’ai vraiment aimé voir la course poursuite entre Anna, la méchante, et Lucy qui tente de l’arrêter comme elle peut. La scène d’action est excellente, une fois de plus. Clairement, l’actrice se défonce chaque semaine pour proposer de bonnes scènes d’action. Ce combat dans le bus est déjà mémorable, je crois ?

A côté, les agents masculins font un peu de la peine à voir à arrêter tout mollement le complice d’Anna là. Non, vraiment, c’est toujours Lucy qui est au cœur de l’action – même quand il s’agit de conduire en assistant à une explosion qui tue Anna et David. C’était bien la peine de nous les vendre si bien comme des personnages extrêmement chouettes et badass. Je suis un peu déçu, je dois bien avouer.

La fin d’épisode se contente donc d’une négociation un peu mollassonne avec des russes qui acceptent finalement un échange de prisonniers. Pas de bol, celui que Jane et Joe récupèrent finit par faire un malaise dans l’avion, et pas le genre de malaise qui lui permettra de survivre. C’est pourtant ce cliffhanger qui lance la fin de saison, donc je me demande de quoi il en retournera. Il y a plein de possibilités, une part de moi espère que ça puisse être lié à l’intrigue de l’anthrax de l’épisode précédent et à la probable pandémie à venir du côté de NCIS. On peut toujours rêver.

En attendant, consolons-nous en nous disant que si Jane passe une mauvaise soirée, elle a eu une bonne nuit avec Joe et le reste des agents est en train de faire la fête avant l’épisode final. C’est toujours ça de pris, non ?