Bingo Séries #51

Salut les sériephiles,

Bon, la cinquantième grille de Bingo Séries touche à sa fin et je n’ai absolument rien validé de celle-ci. J’ai eu du mal à atteindre la moyenne, n’y arrivant que difficilement hier, histoire de ne pas avoir trop honte à la publication de mes résultats mardi… Il fallait bien que je puisse écrire quelque chose dans ce futur article, mince !

Pour ne rien arranger à ma panne de séries, je voyais régulièrement des participants venir me dire qu’ils atteignaient le 20/20 eux. Bravo aux cinq participants qui ont réussi à finir la grille précédente… Avez-vous correctement deviné leur identité ? C’est ce qu’on va découvrir tout de suite ! Enfin, tout de suite… Il faut lire l’article, quoi. Peut-être que pour une fois vous allez tous le faire sans vous jeter sur la grille immédiatement.

C’est beau la naïveté, je sais.

N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article !

Pour rappel, vous trouverez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 juin au 7 juillet 2021 ! Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.

N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.

Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.

Le mois des fiertés

C’est le retour du mois de juin et d’un thème que j’aime bien, parce qu’il permet davantage de visibilités. Les séries ont fait depuis longtemps de la place pour les personnages venant de la communauté LGBT+, mais ce n’est pas toujours sans cliché… espérons que les choses changent peu à peu !

  1. Un personnage fait son coming out : Ce n’est pas forcément la première fois que ce personnage le fait, il ou elle est peut-être forcé(e) de le refaire face à une nouvelle rencontre ou dans un nouveau contexte. Au fond, c’est probablement ça le plus chiant dans la communauté LGBT+, cette certitude de devoir affronter quasi quotidiennement des situations où il faut recommencer un truc plutôt chiant, en vrai. Genre, on s’en fout de cette info en vrai, non ? Pourquoi faut-il toujours que ce soit un truc à expliciter à un moment et pourquoi la société ne pourrait-elle pas se mettre dans le crâne que l’hétéronormativité, on l’emmerde ? Bon, d’accord, ça dépend à qui on demande et je m’énerve pour rien dans un point de Bingo. Désolé !
  2. Un personnage LGBT+ flirte : Parce que trop souvent un personnage LGBT+ dans une série est célibataire ou coincé dans un couple qui permet de cocher une case « caution gay/lesbienne » (le reste de l’arc-en-ciel est encore trop rare, même s’il y a des progrès), voyons donc si on peut trouver un personnage dans un flirt ouvertement homosexuel (bon, ça invisibilise une partie de la communauté de dire ça, je sais, mais c’est compliqué de trouver de nouveaux points, pardoooon ; et puis, je dis ça, mais si c’est un(e) transgenre en plein flirt, ça le fait aussi peu importe que ce soit homosexuel ou hétérosexuel, ce sera LGBT+).
  3. Un drapeau LGBT+ exposé : Parce qu’il est beau cet arc-en-ciel, c’est toujours chouette de le retrouver à l’écran, non ?
  4. Un Bechdel test revisité : Qu’est-ce que c’est que ça, n’est-ce pas ? Le Bechdel Test permet de vérifier si l’œuvre que vous regardez est suffisamment féministe pour proposer une scène avec deux femmes parlant d’autres choses que d’un mec. Et nombreuses sont les productions à ne pas réussir ce test ! Essayez donc avec une version LGBT+, vous allez voir, c’est encore plus triste : on cherche donc une scène avec deux personnages appartenant à la communauté LGBT+ qui parlent ensemble… sans que la série ne foute la moindre ambiguïté romantique ou sexuelle entre ces personnages. Pas de couple, pas de flirt, pas des ex, juste deux personnes, en somme. Et allons même plus loin : ces personnages ne parlent pas non plus de leur sexualité dans la scène. Allez, pour la défense d’Hollywood, il y a aussi plein de productions qui ne sont pas capables de faire des relations homme/femme sans y mettre de l’ambiguïté… et de toute évidence ça existe, sinon je n’aurais pas fait ce point 😉

Mugs & tasses

Ce thème est choisi par ShinNiko, qui a fini premier du Bingo précédent il y a déjà une bonne dizaine de jours ! Félicitations à lui… il prend un thème plutôt simple qui devrait convaincre tout le monde. J’espère.

  1. Un mug avec un message : Je pense que vous voyez tous à quoi je fais référence ! On cherche donc un mug sur lequel est inscrit un message de type « World’s best mom » ou « I’m the boss ». Dans une série. Tant que c’est à l’écran, ça marche. Toutes les inscriptions fonctionnent, tant qu’on peut les lire ou les deviner. Les inscriptions utilisant un alphabet lisible, donc. Voilà.
  2. Une tasse de café à l’écran : La tasse doit être pleine, attention, sinon j’aurais écrit « une tasse à café ». Pourquoi du café et pas du thé ? Je ne sais pas, ça m’a paru plus courant, c’est comme ça. Bon, par contre, je pense que c’est un point qu’on a déjà eu dans un précédent Bingo… C’est que ça devient dur de se renouveler avec des choses qu’on peut trouver à coup sûr chaque mois. Pas sûr que ce soit le cas avec cette grille, d’ailleurs, pourra-t-on la finir ? Mystère !
  3. Une tasse brisée est vue à l’écran : C’est fou le budget tasse et mug dans les séries ! Combien de fois voit-on des choses se briser au sol, hein ? Espérons qu’on trouve encore de quoi faire ce mois-ci ! Il faut donc une tasse (ça peut être un mug) brisée à l’écran… Cela dit, nous ne sommes pas forcés de voir la chute de l’objet. Les morceaux vus à l’écran suffisent ! Peut-être que ça aidera ?
  4. Un personnage boit la tasse : Deux interprétations possibles avec ce point, yay ! Soit vous me trouvez quelqu’un qui finit sa tasse lors d’une scène (c’est quasi-mission impossible, hein, les tasses et verres ne sont JAMAIS vidés à l’écran), soit vous voyez quelqu’un qui se noie. Au choix. Bonne chance !

Grossesse

Tequi est la deuxième de la grille précédente ! Bravo à elle… même si elle n’a pas tout à fait gardé le suspense avec tout le monde. M’enfin, je m’y attendais, je la connais cette joueuse à force… contrairement à elle qui ne connaît pas encore toutes les règles apparemment, mouahaha. Pardon, c’était une private joke, promis, on s’entend bien, l’ambiance est bonne chez les joueurs du Bingo !

  1. Des nausées matinales pour une femme enceinte : Le grand classique ! Les femmes enceintes sont loin de toutes en avoir, mais les personnages de série qui tombent enceinte en ont TOUJOURS. Plus qu’à trouver une femme qui soit dans son premier trimestre de grossesse. Bien sûr, ça marche aussi si le vomi ou une forte odeur est le truc qui fait prendre conscience à votre personnage qu’elle est enceinte. Généralement, on en entend parler.
  2. Une grossesse est utilisée comme coupe-file : Cela se complique déjà avec ce point, mais eh, il y a toujours le bonus en fin d’article pour espérer atteindre le 20/20. Une grossesse utilisée comme coupe-file ? Ben une femme enceinte qui n’a pas besoin d’attendre pour prendre l’avion ou payer ses courses parce qu’elle est enceinte et qu’on lui laisse la priorité. Cela marche aussi si c’est pour fuir le Titanic au plus vite, évidemment.
  3. Quelqu’un touche le ventre d’une femme enceinte : Les femmes enceintes se plaignent souvent que les gens veulent tous toucher leur ventre comme si elles étaient soudainement devenues une attraction de fête foraine. Le truc, c’est que dans les séries, c’est un énorme classique. Au moins aussi énorme que les faux-ventres des actrices, d’ailleurs ! Cela dit, parfois, ce ne sont pas des faux ventres.
  4. Une grossesse cachée par la production : Une actrice enceinte dans une de vos séries ? Une chance sur cinq que cela soit parce que l’actrice est vraiment enceinte. La plupart du temps, les productions rivalisent d’ingéniosité pour cacher la grossesse, et WandaVision nous l’a bien montré cette année. Bon, pour les saisons en cours ou juste terminées, cela fonctionne pour This is us, Younger et Charmed qui ont une actrice cachant sa grossesse.

Paradis sur Terre

La troisième de la grille précédente était Gaelle, et elle, elle a bien été forcée de vivre dans le suspense car elle ne savait pas si elle était parmi les trois gagnants ou non ! Ben oui, elle savait déjà qui était la deuxième, il ne faut pas exagérer. Je vous rassure, elle a essayé de me soudoyer pour savoir si elle pourrait choisir un thème, mais finalement non !

  1. Quelqu’un dit être au paradis (ou le demande) : Est-ce que je suis au paradis ? C’est le paradis sur Terre ! Il s’est cru au paradis, lui… Des phrases que l’on entend plus souvent qu’il n’y paraît dans les séries. Plus qu’à trouver un épisode en parlant au cours du mois maintenant.
  2. Une plage de sable fin est vue à l’écran : Le sable fin a généralement tendance à être blanc et ne pas être brûlant. Un double avantage qui lui confère des allures de paradis… Mais qui le rend aussi parfois rare à l’écran. On peut toujours espérer en voir un, cela dit ! Enfin à vous de voir si vous voulez finir cette grille, quoi. Je sais, elle est compliquée ! Rappelez-vous que « vue à l’écran », ça veut dire qu’une carte postale, ça fonctionne… J’imagine que ça peut tous nous sauver sur ce point !
  3. Un paradis fiscal ou un compte off-shore : C’est un vrai paradis sur Terre, ça, s’enrichir sans que personne ne vienne ponctionner nos comptes ! Un peu dégoûté d’avoir fini les séries procédurales de la saison. Quoique, il me reste quelques épisodes de SVU ou de Walker, tout n’est peut-être pas perdu pour moi. Ah, j’ai Manifest aussi. Allez, je peux y croire, je veux y croire, je finirai par faire un meilleur score à cette cinquante-et-unième grille !
  4. Des personnages découvrent une cascade : Et patatra c’est le drame. Oui, la difficulté était progressive dans cette grille et à ce stade vous devez vous dire qu’elle est interminable. M’enfin, on se dit ça tous les mois et quasi chaque mois j’ai des gagnants. Il n’y a eu qu’une seule grille sans gagnant, c’est donc qu’il est possible de regarder une série où des personnages découvrent soudainement une cascade sur leur île déserte. LOST, The 100, The Wilds, Wrecked… on en a eu plein pour nous le proposer !

Actions

Avant de passer à ce dernier thème, des félicitations aussi à Poluss et Py_Heck qui sont respectivement quatrième et cinquième à arriver à 20/20 à la grille précédente !

  1. Voir une demi-saison avec un personnage principal LGBT+: Retour au mois des fiertés avec la simplicité déconcertante de ce point puisque Lucifer vient tout juste de sortir sa deuxième partie de saison. Si vous êtes à jour, je vous laisse en choisir une autre ; il y a eu Special récemment, par exemple. Ou alors vous vous lancez dans The 100. Je ne sais pas, on croule sous les possibilités, en fait ! J’aime bien Hollywood parfois.
  2. Avoir un mug aux couleurs d’une série : Avant de vous ruinez, n’oubliez pas que la peinture sur mug est une possibilité, et qu’avoir un mug aux couleurs d’une série, ça peut aussi se faire en le recouvrant de post-it, en collant un sticker dessus ou juste une feuille de papier. Comme d’habitude, le but est d’être créatif si vous le souhaitez… ou de tomber dans la facilité et d’acheter un nouveau mug. On ne sait jamais !
  3. Rattraper neuf mois de retard dans une série : Si vous êtes comme moi, vous devez avoir quelques séries dans lesquelles vous êtes en train de prendre du retard… Avez-vous une série dans laquelle vous avez neuf mois de retard ? Si oui, ce point est pour vous. Cela fonctionne par exemple pour une série Netflix diffusée il y a neuf mois (ou plus). Si non, pas de panique : il suffit d’en regarder une dont la diffusion s’est étalée sur neuf mois. Genre de septembre à mai, par exemple, comme n’importe quelle saison de network. Et paf, une saison, ça fonctionne. Pour une fois, je vais même vous accorder une faveur : vous pouvez parfaitement valider les points 17 et 19 avec la même série. Je suis grand seigneur, n’est-ce pas ?
  4. Voir votre paradis sur Terre dans une série : Écoutez, c’était soit ça, soit me faire un virement sur un compte off-shore (ou sur le paypal en bas à droite du blog pour payer l’hébergement ou un nouveau mug aux couleurs d’une série lalala), je me suis dit que ce point 20 aurait plus de succès sous cette forme ! À vous de trouver au cours de ce mois-ci une scène qui se déroulerait dans ce qui serait votre paradis sur Terre. Soyez imaginatifs si personne ne se rend sur une île de toute beauté (ou si ce n’est pas ça la vision du paradis). Je suis sûr que la sortie toute prochaine de Loki en inspirera certaines. Et certains aussi, c’est le mois des fiertés après tout. Par contre, attention, il faut que ce soit sur Terre (ou sur une version de la Terre).

Le bonus geek :

Ce mois-ci pas de date limite, il suffira de… Valider le contraire d’un point de la grille. Concrètement, certains points méritent toutefois des précisions parce que leur contraire n’est pas forcément évident :

  1. Quelqu’un cache ou nie sa sexualité 😥
  2. Un personnage LGBT+ souhaite rester célibataire (pour un moment)
  3. Un drapeau LGBT+ caché/recouvert
  4. Bechel test hétéro : deux persos hétéros qui se parlent sans ambiguïté alors que pas du même sexe ou de la même famille
  5. Un mug sans inscription, couleur uniforme
  6. Une tasse vide
  7. Une tasse/un mug réparé(e)/recollé(e)
  8. Un personnage ne boit pas sa tasse (ou est un nageur hors pair)
  9. Une grossesse sans symptôme
  10. Quelqu’un refuse qu’une femme enceinte passe devant lui
  11. Quelqu’un touche le ventre d’une femme pas enceinte (maladie, scène de sexe, etc.)
  12. Une personnage enceinte parce que l’actrice l’est
  13. Une plage de galets est vue à l’écran
  14. Quelqu’un dit être en Enfer (ou le demande)
  15. Quelqu’un paie ses impôts (ça n’arrive littéralement JAMAIS dans les séries, bravo si vous trouvez)
  16. Des personnages découvrent un désert pour la première fois
  17. Pas de contraire pour ce point
  18. Un mug entièrement blanc (mais ce n’est pas très fun pour un Bingo Séries)
  19. Arriver au neuvième mois sans voir d’épisode d’une série (une série en particulier, hein, dans laquelle vous êtes en retard depuis neuf mois ce mois-ci)
  20. Voir votre Enfer sur terre dans une série

À la rentrée sur le blog : séries commandées

Salut les sériephiles,

J’en ai marre de moi, le temps passe trop vite, je commence la rédaction de cet article trop tard pour le publier entièrement d’un coup. Je vais le compléter au fur et à mesure, dans la nuit. Le sommeil, c’est surfait. Les commandes de séries aussi, d’ailleurs. J’ai eu tellement de mal avec ce qui est proposé cette année, c’est peut-être pour ça que je me lance à reculons dans cet article. Il faut bien l’évoquer pourtant, alors voici ce que j’ai à dire des nouveautés de cette année, et surtout, celles qui m’intéressent !

ABC

Je n’arrive pas du tout à accrocher aux nouveautés commandées par la chaîne cette année. Les trailers me laissent un énorme goût de « meh », entre Queens qui semble avoir la même histoire de Girls5ever, qui elle me tente beaucoup plus, et Maggie qui sent déjà l’annulation à nous raconter la vie d’une medium qui se rend compte qu’elle va se marier avec un de ses clients. C’est inspiré d’un court-métrage, et ça aurait peut-être dû le rester.

La seule qui me tentait, sur le papier, c’était Abbot Elementary, parce que ça parle de profs dans un quartier pauvre et que c’est un sujet qui me correspond bien. Seulement voilà, le trailer n’a même pas réussi à me faire sourire tant ça semble enchaîner des clichés peu crédibles.

Quant à The Wonder Years et Women of the Movement… La première, je n’ai pas vu l’originale, alors je ne suis pas le coeur de cible. La seconde, c’est une mini-série et la dernière fois que j’ai tenté une mini-série sur ABC, j’ai regretté. Violemment. C’était Ten days in the valley.

CBS

Les Experts, NCIS et FBI voient chacune un nouveau spin-off débarquer sur la chaîne à la rentrée. Ben non merci, écoutez, tout simplement, non merci. Il faut apprendre à se renouveler différemment peut-être ? Même pour la franchise dont je regarde la série-mère, ben… Je ne sais pas quoi, ce n’est pas original. Peut-être que le côté Hawaii sera intéressant, on ne sait jamais.

En revanche, le casting de Good Sam fait que je vais la regarder : le duo Sophia Bush (enfin de retour !) et Jason Isaacs, ça me rend carrément curieux et ça devrait pouvoir le faire pour moi. L’histoire est en revanche très plate pour cette nouvelle série, avec une chirurgienne qui se retrouve à superviser son père, qui est aussi son ex patron insupportable quand il sort d’un coma et recommence à opérer. WTF.

Oui, avec ce trailer, on voit bien que c’est simplement une série médicale comme les autres. On dirait même qu’ils disent Dr Grey au début, non ? Allez, pour une fois, je vais tenter une nouvelle série médicale. J’ai passé mon tour avec The Resident, pourtant.

Du côté des comédies, on est sur du remake avec Ghosts (je prédis une annulation, même si ça pourrait être drôle cette histoire de maison hantée) et du pseudo biopic avec Smallwood. Je ne sais pas où est passée la créativité d’Hollywood, mais on la cherche encore. A priori, ça ne devrait pas me passionner…

CW

Si j’espérais encore voir le spin-off de The 100 à l’écran, cela semble définitivement enterré. À la place, on aura un remake des 4400… J’aurais adoré un revival. Là, je ne suis vraiment pas convaincu par l’idée. J’attends avec appréhension les premières images pour me faire une idée. Et même si la chaîne diffusera des programmes originaux et inédits sept jours sur sept désormais, il s’agit là de la seule nouveauté de sa grille. Si tant est qu’on puisse appeler ça une nouveauté !

FOX

C’est un grand problème que ce network. Je déteste leur manière de traiter les séries, mais plus les années passent, plus je me retrouve à regarder cette chaîne américaine. Cette année encore, c’est celle dont les projets m’inspirent le plus… Toutefois, soyons honnêtes, ce n’est clairement pas pour les scénarios, mais juste parce que j’aime les castings choisis.

Je veux dire, évidemment qu’en embauchant Elodie Yung (Les bleus, premiers pas dans la police en France, Daredevil aux US) comme actrice principale d’une série, ils attirent mon attention. Et ils lui mettent Ginger Gonzaga (Wrecked, Mixology…) comme collègue, en plus ! Je suis carrément impatient de voir ça… en théorie.

En pratique, l’histoire a l’air naze avec une médecin qui se retrouve femme de ménage, puis nettoyeuse pour la mafia !, après avoir débarqué aux États-Unis dans l’espoir de sauver son fils… Bon, c’est un remake d’une série argentine, j’imagine que ça signifie qu’il y a matière à faire quelque chose qui fonctionne, mais je ne suis convaincu par rien d’autre que le casting. C’est que ça sent la série qui n’aura pas de critiques détaillées !

Celle qui me tente le plus ? C’est finalement The Big Leap, parce qu’elle promet d’être quelque peu musicale. Remake d’une série britannique, la série raconte la vie de personnes qui veulent participer à une émission de télé-réalité leur permettant de proposer… un remake du Lac des Cygnes. C’est un peu Unreal à la sauce musicale, avec des histoires tristes en plus. Et il y a Piper Perabo (et Scott Foley). Largement suffisant pour me donner envie de regarder, même si je ne suis pas certain du potentiel à long terme.

C’est toujours grâce à son casting que Pivoting m’attire. Ginnifer Goodwin est loin d’être mon actrice préférée, mais j’ai bien aimé sa participation à Why Women Kill, je suis donc réconcilié avec elle. Eliza Coupe me fait mourir de rire à chaque fois dans Future man… Il y a moyen d’en faire quelque chose ? C’est une comédie qui raconte la vie de trois femmes qui se remettent en question à la mort d’une amie, rien de révolutionnaire, mais ça peut avoir son charme, sur un malentendu, avant d’aller se coucher.

Je passe en revanche mon chemin sur Monarch (sur la musique country) et sur Our Kind of People. Elles n’ont pas encore de casting, cela dit… Enfin, Welcome to Flatch a un trailer qui n’a pas réussi à me faire sourire, mais il y a aussi Aya Cash dans le casting. Je ne sais pas trop, je n’aurais probablement pas le temps de la regarder de toute manière !

NBC

Bon, encore un spin-off, c’est décidément à la mode. Pour cette chaîne, c’est Law & Order qui continue de se décliner, avec For the Defense. Combien de séries inventeront-ils ? Je ne pense pas la regarder, surtout si c’est du niveau d’Organized Crime. On verra bien.

Je suis beaucoup plus attiré par La Brea, mais la chaîne a prévu de la diffuser à la mi-saison où la concurrence risque d’être très rude. Je ne suis pas sûr que ça vaille le détour, donc, j’attends vraiment les premières images de cette série de science-fiction qui raconte un mystérieux événement faisant tomber des personnes dans un gouffre s’ouvrant sous Los Angeles où ils se retrouvent dans une terre primitive. Ce sera soit génial, soit nullissime, je ne pense pas qu’un entre-deux soit possible avec un tel synopsis.

Les images ne sont pas encore tombées, mais puisqu’Elizabeth Lail est au casting, il est possible que la série Ordinary Joe attire mon attention un bref instant, aussi. L’idée de base est sympa : à la fin de ses études, Joe est confronté à trois choix dans sa vie. On suit alors trois histoires en parallèle, nous montrant ce qui se passerait selon le choix qu’il ferait… pour montrer qu’on reste les mêmes tout en ayant des vies différentes. Je suis curieux de la manière dont ça peut être amené et présenté. Là encore, pas sûr que ça tienne plus d’une saison !

Au moins, c’est un concept à peu près original et qui me rend curieux. À côté de ça, les comédies patinent aussi avec Grand Crew qui tente de nous ramener une sorte de Friends, mais à Los Angeles et American Auto qui, à son synopsis, semble être une banale comédie d’entreprise, mais portant sur le monde de l’auto ? MOUAIS.

C’est tout pour aujourd’hui, bonne nuit à tous (vu l’heure, ce n’est pas de trop).

Les meilleures séries 2010-2019

Salut les sériephiles,

C’est encore avec une semaine de retard que je débarque, mais l’avantage des TFSA de Tequi, c’est qu’ils sont parfois assez intemporels pour se le permettre. C’est le cas de celui de cette semaine puisqu’il est question simplement de désigner nos séries préférées de la décennie qui vient de se terminer. La tâche n’est pas simple, surtout que, comme d’habitude, j’ai décidé de me limiter à cinq séries. Vous me connaissez, tout est bon pour gagner du temps, et comme c’est le concept de base de ces articles, pas de raison de changer une formule qui gagne.

Seulement cinq séries ? Pas facile du tout !

Image associée

  1. The Haunting of Hill House

Elle mériterait probablement une meilleure place que celle-ci, mais comme il n’y a eu qu’une saison, je préfère rester prudent pour le moment. Pour moi, cette série est vraiment l’une des meilleures séries d’horreur, parce qu’elle a réussi à parler d’un sujet plutôt habituel (la maison hantée) de manière vraiment originale et avec des personnages très fouillés. La construction de la série est impeccable, les épisodes accrocheurs, l’écriture vraiment réfléchie (les cinq étapes du deuil, la Bent-Neck Lady, tout ça tout ça). Incontournable, je pense.

Résultat de recherche d'images pour "orphan black"

  1. Orphan Black

Tatiana Maslany mérite toutes les récompenses du monde pour son travail absolument dingue dans cette série. C’est bien simple, j’ai été incapable de faire pause sur les trois premiers épisodes. Si la série s’est un peu perdue en cours de route sur certaines intrigues, c’est très clairement une série qui aura marqué par sa qualité globale, ses effets spéciaux, ses acteurs complètement géniaux. Non, vraiment, passer à côté de cette série aurait été une perte cruelle et je suis content de l’avoir découverte (merci Poluss).

Résultat de recherche d'images pour "westworld"

  1. Westworld

Cette série a été immédiatement un énorme coup de cœur alors qu’elle n’avait pourtant pas grand-chose pour elle : complexe, présentée comme une possible « nouvelle Game of Thrones », un côté western… Pourtant, qu’est-ce que j’ai immédiatement accroché aux notes de musique, à la claque visuelle et à la construction impeccable des deux premières saisons. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite de cette histoire fascinante !

EDIT : Je ne sais pas où j’avais la tête, mais clairement, vous pouvez décaler les séries précédentes d’une place pour faire de la place à une autre numéro 3, mais les 3 séries qu’il vous reste à lire sont vraiment ex-aequo dans mon coeur.

Résultat de recherche d'images pour "the 100"

3. The 100

Clairement l’une des meilleures surprises de la décennie, parce que la série commence plutôt mal et comme une série pour adolescents médiocre avant de devenir une aventure palpitante. La géopolitique, les répliques, les développements fous des personnages et tant de bons moments, je ne sais pas comment j’ai pu oublier de la citer dans la première version de cet article. Si vous aviez besoin d’une preuve pour prouver que je suis fatigué, vous l’avez !

Résultat de recherche d'images pour "the magicians"

  1. The Magicians

J’ai beaucoup hésité à la mettre en première place, mais la vérité est que je n’ai accroché que moyennement à la première saison, et que c’est ensuite que j’ai découvert progressivement à quel point j’adorais la série. Je suis actuellement en train de me faire violence pour écrire cet article plutôt que de lancer la saison 5 qui commence aujourd’hui. Vraiment, c’est l’une des meilleures découvertes séries de ces dix dernières années !

Résultat de recherche d'images pour "agents of shield"

  1. Agents Of S.H.I.E.L.D

Ce n’est peut-être pas la meilleure en qualité parce qu’elle a eu ses coups de mou, mais c’est pour moi la plus marquante et, franchement, la meilleure sur une bonne partie de ses arcs : notamment en fin de saison 1 ou toute la dernière partie de la saison 4. Je ne suis probablement pas objectif : c’est encore une série Whedon, les personnages sont géniaux, les répliques s’enchaînent à merveille et la série a débarqué sur nos écrans dès 2013. J’ai eu plus que le temps de m’y attacher… Et c’est tant mieux !

J’oublie probablement de très bonnes séries, mais voilà, à instant T, les cinq séries qui me sont venues d’instinct. Bien sûr, j’aime aussi This is us ou Life in pieces, mais ce ne sont pas les meilleures, ce ne sont pas celles qui m’ont rendu le plus fou au cours des dix dernières années… Younger, Man seeking woman, Wrecked et Mixology méritent d’être mentionnées ici, tout comme Continuum, Sense8 ou The Leftovers. J’en regarde trop, c’est tout.

Le top 10 de la décennie (partie 2)

Salut les sériephiles,

Horreur ! La semaine dernière, j’ai publié ma première partie de ce top 10 de la décennie, qui consiste à choisir une série par année des dix dernières années, et j’ai totalement oublié de parler d’Orphan Black parce que je me suis concentré sur les sorties des séries américaines… Pour ma défense, c’est compliqué de songer à tout. Je n’aurais pas mise Orphan Black en série principale de 2013 quand même, parce que je crois que je lui préfère encore Agents of S.H.I.E.L.D que je suis en J+1 depuis son tout premier épisode ! Autant dire que ça a marqué ma décennie (et notamment mes mercredis quand j’étais en prépa). Bon, ce n’était pas loin d’être un ex-aequo, alors j’en aurais parlé quand même quoi !

Voir aussi : Partie 1 du Top

Allez, c’est bon, maintenant que c’est dit, passons à la suite de ce top que vous attendez tous et que j’ai fait exprès de garder pour ce tout dernier jour de l’année. Je trouve que c’est un bon article pour conclure cette année d’articles du jour, non ? Si vous avez répondu non, désolé, je ne peux plus rien pour vous, j’espère que vous ne m’en voudrez pas trop !

Résultat de recherche d'images pour "westworld"

2016 – Westworld

Quel enfer de devoir faire un choix ! J’ai cru que je n’allais pas y arriver tellement il y a de bonnes séries qui sont sorties cette année-là ; mais voilà, Westworld, c’est la seule que j’ai en DVD chez moi et c’est quand même l’une des meilleures de la décennie – celle qui me met d’accord avec les critiques qui selon moi sont toujours dans l’exagération à acclamer tout ce qui a un peu de budget quoi. Vraiment, entre le concept du parc et les thématiques abordées, c’est un énorme coup de cœur. Mise de côté : Shadowhunters (pour les larmes de Clary qui ont marqué ma décennie), Teachers/Wrecked/The Good Place (à croire que c’était l’année des excellentes comédies) et This is us pour les larmes. Non, pas Lucifer, pas chez moi.

Résultat de recherche d'images pour "future man"

2017 – Future Man

J’entends déjà Laura être toute contente et Frankie taper son commentaire comme quoi je surestime bien trop cette série, mais voilà, sur cette année-là, il n’y a pas eu de nouveautés très marquantes pour moi, puisque celles qui me plaisaient vraiment ont été annulées. Future Man est de loin la série qui m’a fait le plus rire et qui m’a le plus surpris parce que j’en attendais quelque chose de raté et que, finalement, c’était génial. Mise de côté : C’était totalement l’année de Netflix me concernant, avec les saisons 1 de The Defenders, 13 Reasons Why, Glow, Girlboss et Atypical. Rien que ça, ouais. Je me suis rendu compte que Netflix nous inondait trop et j’ai commencé à en voir de moins en moins ensuite, mais franchement, le géant du streaming a bien cartonné en 2017. Oh, et à titre personnel, je me souviendrai longtemps de Salvation et du succès qu’elle a eu sur le blog…

Résultat de recherche d'images pour "you netflix"

2018 – You

Le choix fut rude, surtout que j’ai adoré aussi The Purge cette année-là… Seulement, voilà, si je compare les débuts de saison 2 de ces deux séries, mon choix pour You se confirme. C’était fascinant de se retrouver dans la tête de ce tueur, tout en s’attachant à des personnages condamnés d’avance et à une romance qu’on pouvait encore trouver belle et naturelle alors même qu’on la savait manipulée et horrible. Ecriture et performances de folie font de cette série ma série marquante de l’année 2018. Mise de côté : The Purge, donc, mais aussi 9-1-1 (haletante à souhait) et la trop impopulaire Here & Now (qui m’avait scotchée à mon écran). Je n’oublie pas non plus la magnifique adaptation de Altered Carbon ou la parfaite The Haunting of Hill House

Résultat de recherche d'images pour "euphoria"

2019 – Euphoria

Comme c’est difficile de faire un choix de série marquant la décennie avec si peu de recul… Et pourtant, je me suis donc décidé pour celle-ci car c’est celle que j’ai regardé d’un œil franchement sceptique et pas du tout convaincu lors de son premier épisode pour finir totalement scotché devant mon écran chaque semaine. Ce Skins 2.0 à la sauce américaine me paraît souvent dans l’excès sur la jeunesse, mais en même temps, il répond parfaitement aux codes et l’excès est propre à la télévision. Portée par la génialissime voix off de Zendaya, la série est une franche réussite ! Mise de côté : c’était l’année des mini-séries, et j’ai fini par craquer pour regarder Chernobyl. En pleine période de peak TV, c’est toujours agréable de savoir qu’on aura le fin mot de l’histoire. Reste à voir si la tendance se confirmera en 2020. Autrement, je souhaite évoquer Why Women Kill, excellente, dont le concept sous le format anthologie permettra peut-être de cartonner sur plusieurs années et de marquer cette fin de décennie.

Voir aussi : Les meilleures découvertes séries de 2019
Vous verrez dans cet article que je n’ai pas évoqué Euphoria. C’est en partie parce que je voulais garder la surprise de ce top, mais aussi parce que ça n’a pas été une découverte aussi instantanée que les autres. Comme je le disais plus haut ici, je n’ai pas trop aimé le premier épisode et, même si je sais qu’elle me marquera à long terme, elle n’est pas ma meilleure découverte pour autant. C’est complexe, tout ça.

Voilà donc pour mes choix sur cette fin de décennie. Demain, il faudra en entamer une nouvelle avec toujours plus de séries… Mais en attendant, je suis bien content d’avoir passé en revue tout ça !