#WESéries 19 en approche

Salut les sériephiles !

Le dernier #WESéries avait eu lieu dans une autre vie… Et vous avez réclamé le suivant qui n’a pas eu lieu, et le suivant en début de ce mois qui n’a pas pu avoir lieu. Bref, il était temps qu’on règle ce problème et nous revoilà pour une nouvelle édition. Mieux vaut tard que jamais.

Quand je dis nous, vous savez à présent qu’il s’agit deLudo, qui co-organise également ce week-end, et de moi-même, votre fidèle serviteur si fidèle que c’est de ma faute si la précédente édition n’a pas eu lieu.

En tout cas, on espère que vous allez aimer cette nouvelle édition ! Dès vendredi prochain à 19h, vous pourrez donc vous consacrer à vos séries préférées. Je sais, je sais, l’article sort un peu tard, mais j’avais déjà évoqué la date sur Twitter, ce qui fait que les plus attentifs le savaient déjà. Le préssentaient, allez. Pour les autres, eh bien, mieux vaut tard que jamais, j’espère que vous pourrez quand même être là pour profiter de ce week-end 🙂

Une fois de plus, il n’y aura pas de changement particulièrement notable à retenir pour cette nouvelle édition – à part un défi, comme d’habitude, différent. Vous êtes les bienvenus pour participer avec nous sur Twitter ou sur le groupe Facebook du #WESéries puisque que tous les amateurs de séries sont invités à participer à ce challenge avec nous – les amateurs, et les autres qui veulent découvrir un peu l’univers des séries aussi, d’ailleurs ! Que vous soyez un régulier ou un petit nouveau, cet article propose un récapitulatif des règles et de nouveaux défis, alors c’est parti !

Pour rappel, « le principe de ce challenge est assez simple : il s’agit de voir un certain nombre de minutes inédites de séries entre le vendredi 19h et le dimanche minuit. Cest donc totalement inspiré du Week-end à 1000, un challenge assez populaire qui consiste à lire 1000 pages en un WE (et oui, c’est aussi chaud que ça en a l’air). Qui dit minutes inédites dit des épisodes jamais vus auparavant, attention ! ».

Quand ? Dès vendredi prochain, c’est-à-dire le 19 novembre à 19h jusquau dimanche 21 novembre, à minuit. Ouais, on aurait pu faire sur un week-end de pont comme la dernière fois, mais eh vous voyez bien que je suis en galère sur l’horaire de cet article, non ? Imaginez pour en faire un WES !

Pour qui ? Comme je le disais en introduction, c’est toujours ouvert à ceux qui le souhaitent. Ainsi, n’importe qui peut décider de participer à n’importe quel moment du week-end avec le hashtag  #WESéries sur Twitter ou Instagram et sur notre groupe facebook. Les réseaux sociaux sont un bon moyen d’échanger sur les épisodes qu’on regarde, nos objectifs du week-end, nos avancées… et ça permet également de rester motivés dans le week-end, qui peut parfois paraître long si vous avez choisi les mauvaises séries !

Comme d’habitude et comme tout le monde n’est pas aussi dingue que nous, on vous propose quatre niveaux, plus ou moins simples selon vos habitudes et votre emploi du temps du WE. Essayez quand même de vous surpasser, compliquez-vous la tâche si vous avez déjà l’habitude de voir plein de séries en prenant un niveau plus compliqué ! Chacun peut faire selon son niveau et son emploi du temps, finalement.

Le basique : 520 minutes ! C’est le nombre de minutes de séries à voir entre le vendredi 19h et le dimanche minuit. Cela représente 13 épisodes de 40 minutes ou 26 de 20 minutes ou encore, si on le convertit, 8h30 (un peu moins de 3h par jour, si je pousse les statistiques à l’extrême, c’est franchement faisable et dans la moyenne nationale de temps de TV par jour !). 520 minutes et absolument aucune contrainte : vous êtes libres de regarder ce que vous voulez, parce qu’on ne l’a pas appelé basique pour le compliquer.

Je vous conseille : de varier les plaisirs ! Je suis content de pouvoir souligner que je n’ai pas accumulé beaucoup de retard non plus depuis la dernière édition… et moins content de voir que je n’ai toujours pas avancé d’un épisode dans la saison 2 de God Friended Me, comme lors des quatre précédentes éditions. Oups ? Un jour, l’envie me reprendra !

Vous trouvez ça trop simple ? OK, alors on vous propose de valider le niveau basique avec la mention « défi » ! Keskecé ? C’est tout à fait optionnel, mais si vous voulez la mention, il va vous falloir… (suspeeeeeense) terminer la saison d’une série. De God friended me, donc. Probablement pas.

Le moyen : 720 minutes ! Vous avez compris le principe je pense, il s’agit de regarder 12h de séries entre vendredi et dimanche (ça veut dire 18 épisodes de 40 minutes). Vous avez toujours le choix de regarder ce que vous voulez.

Je vous conseille : de continuer votre Challenge Séries 2021 si vous y participez ? 18 épisodes, c’est un bon moyen de savourer certaines séries en enchaînant plusieurs épisodes, ou carrément de rattraper toute une saison comme je l’avais fait lors d’une précédente édition avec les saisons 2 de The Haunting of Bly Manor et La Légende de Korra. C’est aussi le bon plan pour rattraper des séries partageant un même univers sans forcément faire une overdose ?

Vous trouvez ça trop simple ? Validez le niveau moyen, mention « défi » en terminant deux saisons. Il ne s’agit pas forcément de les regarder en entière, mais bien de voir l’épisode final.

Le difficile : 880 minutes de séries à voir pour le valider. Cela représente 14h50 de séries. 14h50, c’est environ une saison de 22 épisodes de 40 min (ouille !). Cela ne représente qu’un tiers du week-end, hein, vous avez largement l’occasion de manger et dormir, et même d’avoir une vie sociale ! Même pas drôle ce challenge, il n’est pas une vraie excuse pour être associable…

Je vous conseille : de vous empiffrer une saison d’un coup d’une série que vous souhaitez rattraper depuis un moment ; ou d’une que vous n’avez jamais commencé ! Moi, j’aurais toujours Supergirl, mais la flemme est totale, ou carrément une nouvelle série, histoire de, parce que j’en ai un certain nombre dans mon planning de challenge (vous l’aurez compris à force !). D’ailleurs, j’ai encore quatre épisodes de retard dans Riverdale l’air de rien ! Et d’ici là, il y en aura cinq, je crois.

Vous trouvez ça trop simple ? Je suis bien d’accord avec vous ! Tentez donc de vous terminer trois saisons de séries. Pas forcément différente, d’ailleurs, il existe des saisons de six épisodes. Faites-vous l’intégrale de Chosen si vous ne l’avez jamais vue !

Le niveau ultime : 1040 minutes ! Cela paraît inatteignable ? Vous vous trompez, ce n’est que 26 épisodes de 40 minutes environ (17h gloups !). Bon, d’accord, c’est beaucoup, mais je l’ai déjà fait aussi, vous savez ? Lors de la dixième édition, j’y suis même arrivé en commençant le samedi après-midi, alors c’est faisable pour de vrai. Je l’ai aussi fait en étant un peu aidé par le premier confinement. C’est donc possible, mais c’est vrai qu’il faut se prévoir pas mal de temps libre. Après, c’est un challenge, mais c’est le but de ce week-end aussi : se challenger et dépasser nos limites…

Je vous conseille : dans l’idéal, deux saisons de type Netflix ou Prime Video avec 13 épisodes… parce qu’autant d’épisodes d’une seule série, ça risque d’être lourd – même si c’est jouable, je l’ai fait. C’est un gros défi de voir 1040 minutes, donc il faut aussi se ménager et se préparer : l’excès est dangereux, il faut bien penser à manger, dormir, bouger, tout ça, tout ça. Je ne suis pas votre maman, vous vous connaissez mieux que moi, pensez simplement à consommer avec modération, on n’est pas là pour se faire du mal, mais plutôt du bien.

Vous trouvez ça trop simple ? Vous êtes donc partis pour… terminer quatre saisons de séries pendant le week-end. J’imagine qu’à ce stade, vous l’aviez compris cela dit !

ET VOILÀ ! Cette fois encore, je suis très incertain de ce que je vais viser comme niveau et/ou défi, mais je ne pense pas réussir à aller jusqu’à l’ultime. En fait, comme d’habitude, je vais me viser le basique et on verra ensuite où j’irai. Bon, je compte bien être présent sur les réseaux pour suivre tout ça, mais je ne suis pas certain d’arriver à boucler un niveau. Je dis ça à chaque fois, après… On verra, mais je sais que ce sera difficile sur les trois soirées de ce week-end, ça complique le tout de n’avoir que les journées, tout en devant écrire aussi les articles… Regardez, on est vendredi et je publie à quasiment minuit…

On verra bien, et de toute manière, j’ai plein d’épisodes potentiels pour passer un très bon week-end, entre quelques rattrapages, les hebdos de la semaine pour lesquels j’accumule du retard et mes envies de Challenge Séries 2021. Sur un malentendu… 2020 et 2021 m’ont appris à ne plus rien prévoir !

Mes raisons ne changent pas d’une édition à l’autre, mais comme je sais que ça suscite toujours des questions et qu’on a des nouveaux à chaque édition, je les redonne ; et ça reste du copier coller malgré quelques modifications à chaque fois… comme une bonne partie de l’article, ce que je rabâche à chaque fois de toute manière… Franchement, il n’y a plus que les nouveaux pour lire cette rubrique, j’imagine. Et moi pour la relire (et y trouver encore des fautes parfois) 😉

La première raison de participer à ce challenge est le PLAISIR de regarder des séries. En bon sériephile, j’ai toujours une liste longue comme le bras (pour ne pas dire comme le corps) de nouveautés à tester ou de saisons à rattraper. Ce défi est un bon moyen de m’y attaquer !

Une deuxième bonne raison de participer est de se frotter à la communauté des sériephiles connectés ! Et oui, à commenter le challenge sur Facebook et Twitter, on croise les mêmes personnes à chaque édition et c’est toujours plein de sympathie. C’est cool d’accueillir de nouveaux participants, de discuter des épisodes qu’on regarde, de voir qu’on a des choses en commun avec d’autres, etc. Bref, ce challenge, c’est de la bonne humeur concentrée, un peu comme pour le Bingo Sérieset c’est génial aussi quand on rencontre des nouveaux qui se lancent dans l’aventure… mais aussi quand on convertit des amis ou des connaissances de longue date, alors n’hésitez pas à propager le virus de la sériephilie !

D’ailleurs, une troisième raison de participer est de cartonner dans la grille du Bingo Séries… Comme toujours, n’hésitez pas à nous contacter si vous participez, même en cas d’échec : ça nous fait plaisir de voir que nous ne sommes pas les seuls cinglés beaucoup trop fans de séries TV !

Non, je n’ai rien changé cette fois, pas le temps ma pauv’ Lucette, désolé. Pas le temps de comprendre non plus l’étrange bug sur les apostrophes, ni de toutes les corriger. Sincères excuses, c’est moche, il y a des espaces en trop quand je regarde sur mon portable et ça n’a aucun sens car il me dit qu’il n’y a pas d’espace. Allez comprendre. Ça permet de faire la différence entre ce que j’ai écrit cette fois et ce que j’ai écrit avant, hein.

Et puis, « ne vous mettez pas la rate au court bouillon : n’oubliez surtout pas que le principal dans ce type de challenge, c’est de s’éclater ! Un échec sur le nombre de minutes à voir n’est pas à considérer comme un échec : vous aurez sûrement vu plus de séries que d’habitude quand même. Et ça, ça fait plaisir ! »

RDV VENDREDI 19 À 19h !

Bingo Séries #55

Salut les sériephiles,

Ce matin, on m’a demandé la date du jour et j’étais content de savoir qu’on était le 6, juste parce qu’hier, j’ai fait quelques sondages pour pouvoir constituer une nouvelle grille du Bingo Séries. Oui, il n’y a pas eu assez de gagnants à temps – mais on a eu une victoire de plus aujourd’hui, yay. Cela n’empêche pas la grille précédente d’avoir été vraiment galère pour pas mal de monde. M’enfin, on en reparlera quand j’écrirai – ou non – un article sur mes résultats.

En attendant, plongeons un peu dans l’ambiance d’Halloween pour une vingtaine de nouveaux points – même si certains sont recyclés, inévitablement. En tout cas, préparez-vous à du sanglant, de l’horreur, bref, un octobre comme je les aime. J’espère que vous aussi, sinon vos choix de séries pour valider cette grille vont être plus compliqués.

N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article – parce que j’y réponds toujours ! Et si j’oublie d’y répondre, relancez-moi, ce sera passé inaperçu entre deux notifs…

Pour rappel, vous trouverez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 octobre au 7 novembre 2021 ! Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.

N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.

Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.

Halloween

C’est le seul vrai intérêt du mois d’octobre, non ?

  1. Un cri d’effroi : On commence par un bon gros classique, on cherche donc quelqu’un qui hurle d’effroi en assistant à quelque chose de flippant. Ce peut être un meurtre, ce peut être une influenceuse qui se rend compte qu’elle s’est cassée un ongle avant son concours de beauté ou un personnage qui tombe de cinquante étages avant d’être rattrapé in extremis par un super héros, mais le cri doit nous percer au moins un tympan, hein. Bref. De la peur, des décibels.
  2. Un personnage porte une citrouille : On a l’habitude du point nous demandant de trouver une citrouille… mais je complique un tout petit peu les choses avec ce point où il faut à présent un personnage portant la citrouille. On va être large par contre : si elle est dans un sac, dans ses mains ou sur sa tête, ça fonctionne. Espérons que les networks prévoient davantage d’épisodes spéciaux que l’an dernier…
  3. Quelqu’un retire son masque : Non, je ne parle pas de masque covid, mais bien de masque d’Halloween. La difficulté de ce point vient du fait que les acteurs ont généralement du maquillage plutôt qu’un masque qui empêche de les entendre ou les voir jouer… m’enfin, ça arrive fréquemment d’avoir ce genre de masque tout de même. On note que le masque peut être celui d’un tueur qui cache son identité, à la Scream. Et si on voit un personnage retirer son maquillage d’Halloween ? Je suis de bonne humeur, ça passera aussi 🙂
  4. Un massacre sanglant dans un épisode : C’est Halloween ou non ? Je sais que ce point commence déjà à être hyper spécifique pour certains qui n’aiment pas le genre horrifique, mais bon, il y a toujours les séries policières autrement. Le massacre ne doit pas forcément avoir lieu au cours de l’épisode, on peut aussi avoir des personnages qui se rendent sur le lieu du massacre après son exécution. Ce qu’il faut en revanche, c’est un minimum de trois corps ensanglantés… et beaucoup de sang au sol, sur les murs ou au plafond. Eh, un massacre à la True Blood ou Walking Dead.

Gants

Choisi par Tequi, qui doit en avoir marre que je me plaigne du froid dans chacune de nos conversations !

  1. Un personnage porte des gants contre le froid : les gants en latex pour faire la vaisselle ou une autopsie ne comptent pas ici, il me faut des gants portés contre le froid ; donc probablement en extérieur l’hiver. Zut, on sort presque d’Halloween pour être en plein dans les séries de Noël là.
  2. Un personnage retire ses gants médicaux : Vous l’avez vu venir avec le point précédent, on repart dans une ambiance un brin glauque avec un médecin légiste qui retire ses gants après une autopsie. Pour être plus large et faciliter la tâche, ça marche aussi avec les chirurgiens retirant les gants après une opération. Bref, un gant qui a servi dans un cadre médical est retiré.
  3. Un gros plan sur des mains gantées : Cette fois encore, les séries médicales peuvent sauver la mise… mais pas forcément : il y a plein de situations dans lesquelles les personnages portent des gants, et toutes sont valables si un gros plan nous permet de voir au moins une main du personnage. Une main, ça peut être un plan sur les doigts ; les doigts et la paume ; et jusqu’au poignet. Le gros plan signifie aussi que la main est vraiment le focus du plan ; on peut parfaitement avoir le gant en gros plan avec un visage flou en arrière-plan par exemple. Mais quand même, les séries médicales, c’est plus simple, je crois.
  4. Quelqu’un prend des gants pour annoncer une mauvaise nouvelle : Et oui, j’ai déterré ma meilleure expression pour ce point ; et il est super large, donc il devrait contenter une bonne partie d’entre vous ! Pour rappel, « prendre des gants », ça veut dire être très délicat, faire attention à la personne à qui on annonce la mauvaise nouvelle…

Extraterrestres

Un thème judicieusement choisi par Twitter !

  1. Le mot « alien » : C’est large comme tout ce point, et il n’y a pas d’ambiguïté, je pense. Il peut être vu ou prononcé ; et ça marche aussi dans des cas où il n’est pas compris de petits hommes verts. Par contre, évitez les mots composés ou plus longs, genre si vous avez un personnage qui s’appelle Aliénor, non, ça ne marche pas quoi.
  2. Un extraterrestre à l’écran : L’interprétation du point est large là aussi, c’est volontaire : ce peut être un vrai personnage débarqué de Krypton, une créature que tout le monde considère comme venant de l’espace, un enfant déguisé pour Halloween (on ne sait jamais !) ou un dessin-animé à la télévision en arrière-plan d’une scène de repas familial. Ouvrez les yeux, donc. La vérité est ailleurs…
  3. Un OVNI est évoqué(et reste non identifié) : Un Objet Volant Non Identifié (UFO en anglais) est évoqué à l’écran – y compris sur un t-shirt si vous aimez Person of Interest. Quand je demande à ce qu’il reste non identifié, c’est du point de vue humain bien sûr. S’il s’agit bien d’une soucoupe volante et qu’on le sait, ça me va. Si en revanche, des personnages prennent pour un OVNI un avion dans le ciel et qu’on sait qu’il s’agit bien d’un avion, ben ça ne marche pas. Les boules de lumière d’énergie mystique ? Ce sont des OVNI (je mise tout sur l’arrivée du reboot des 4400 là). Bref, tout ce qui n’est pas de construction humaine me va comme OVNI. La définition devenait trop longue pour l’image de la grille, donc j’ai simplifié en OVNI. Sorry.
  4. Une langue extraterrestre est parlée ou lue : Cette fois, il va nous falloir une série avec des extraterrestres de toute évidence… mais bon, je ne désespère pas, j’en ai plein en stock qui n’attendent que moi. Et en même temps, je ne sais pas encore si je vais participer à ce Bingo. En vrai, peu importe après, ça ne change rien au principe : on doit entendre parler (d’)une langue extraterrestre pour que ce point soit validé.

Crimes

Le choix a été fait à nouveau par Twitter, et vraiment Twitter, je t’aime : c’est raccord avec Halloween l’air de rien !

  1. Un criminel est menotté : Je commence tout de suite par un point qui demande des précisions ! Il ne s’agit pas de voir un personnage menotté, mais bien un criminel, donc quelqu’un que l’on sait coupable – qu’il soit déjà jugé ou non importe peu si on l’a vu commettre l’acte, on sait ce qu’il en est. La présomption d’innocence reste valable si les héros de votre série arrêtent un suspect dont on ne sait pas exactement s’il est coupable ; mais si on l’a vu commettre son crime et qu’il est menotté, c’est banco. Enfin, c’est bingo, plutôt.
  2. Un meurtre avec préméditation pendant l’épisode : C’est que je suis chiant ce mois-ci avec toutes mes précisions ! Un meurtre vu pendant l’épisode, c’est bien, mais s’il n’y a pas préméditation, ça ne marche pas. L’intention ne suffit donc pas, il faut tout un plan mis en place pour tuer la pauvre victime qui n’a rien demandé. Et quand je dis ça, soyons clairs : si c’est un gentil qui commet un meurtre sur un vilain pas beau, ça marche aussi. Revoyez juste la définition de gentil dans ce cas, par contre.
  3. Il est question d’un kidnapping : C’est un autre crime possible et assez terrible, le kidnapping. Il peut avoir lieu pendant l’épisode, il peut s’agir d’un chantage ou de menace de kidnapping, tout comme il peut s’agir d’un souvenir d’un épisode antérieur flippant pour le personnage qui avait été kidnappé.
  4. Un personnage nie son ou ses crimes : Ce n’est pas le point le plus compliqué de ce thème, finalement. N’importe quel procès dans une série, ou presque, fera l’affaire : on cherche un personnage qui nie être un criminel. Tout simplement.

Actions

  1. Se faire une soirée séries thématique pour Halloween : Je sais que certains peuvent avoir quelque chose de prévu pour Halloween, donc disons une soirée d’horreur à partir du 26 octobre et jusqu’au 6 novembre. Pour le reste, laissez-moi m’expliquer : par soirée, j’entends au moins trois épisodes. Thématique ? Le thème est Halloween. Ce peut être une soirée avec uniquement des épisodes d’une série d’horreur ; ou uniquement des épisodes d’Halloween. Par contre, ce doit être des inédits pour vous, n’oubliez pas 😊 Une bonne soirée en perspective, donc.
  2. Porter des gants pendant un épisode : Il va être facile ce point le matin en ce moment, parce que clairement il fait froid par ici… Par contre, Tequi va regretter son choix de thème, je vous le dis, moi mouahaha. Bon, bref, plus sérieusement, n’importe quel type de gants fonctionne pour ce point. Il suffit de les avoir pendant que vous regardez l’épisode.
  3. Revoir un épisode de votre série avec des extraterrestres préférée : Il ne s’agit pas forcément de votre série préférée, mais c’est celle que vous préférez avec des extraterrestres. N’importe quel type d’extraterrestre – ça marche de Supergirl aux Zinzins de l’espace.
  4. Ce crime fictif que l’on voudrait bien commettre dans une série pour Halloween : C’est Halloween, il est temps de se mettre au coin du feu pour se raconter des histoires qui font peur, non ? Quel est donc le crime fictif que vous aimeriez commettre dans une série ? Pour préciser un peu les règles, le but est ici de décrire (en un tweet, en un article, en un roman si vous êtes motivés, mais mettez-moi dans la dédicace) ce que vous feriez en tant que scénariste si vous aviez carte blanche pour commettre un crime dans n’importe quelle série. Seriez-vous un personnage criminel vous-même ? Utiliseriez-vous plutôt un personnage de la série ? De quel personnage vous débarrasseriez-vous et comment ? Profitez-en pour nous faire peur, c’est Halloween. Vous avez un mois, c’est mieux que l’heure de cours que je laisse à mes élèves habituellement.

  • Le point bonus : comme les années précédentes, le bonus geek est tout simple ce mois-ci, mais il n’est pas au goût de tout le monde comme il s’agit d’une action ! En effet, il consiste à vous créer un rituel autour d’une série et nous en parler. Regarder tous les épisodes d’une traite, les regarder en étant habillé toujours pareil (si c’est une fois par semaine, ça passe, une fois par jour, vous commencez à être crado), les regarder en mangeant la même chose à chaque fois, en allumant une lampe en particulier, etc. Dans l’idéal, il faut que votre rituel corresponde aussi à la série, genre « manger des crevettes devant The Good Place » ou « voir AHS à la bougie », ça passe bien, mais « regarder Grey’s Anatomy en étant assis sur mon canapé »… bof ! Le regarder en blouse blanche, en revanche, ça passe, surtout à Halloween. Bon, n’hésitez pas en cas de question !!

La Légende de Korra : Turf Wars/Ruins of the Empire

Salut les sériephiles – et les lecteurs,

J’essaie vraiment de publier plus tôt mes articles, promis, mais voilà, Ludo faisait un live, je suis allé squatter un temps les commentaires pour remplir un peu ma liste d’envies. Noël approche, il vous le dirait ! Et dans tout ça, je mets encore de côté mon challenge lecture du Mois de la BD ce soir, c’est malin.

Voir aussi : Le mois de la BD 2021

J’ai commencé sur un tout petit rythme cette semaine, parce que c’est quand même la rentrée, mais j’avance dans ma PAL malgré tout. J’ai ainsi pris le temps de lire les six gros tomes de La Légende de Korra, dont je vais parler dans cet article, avant d’enchaîner sur des numéros de vingt pages qui me paraissent beaucoup trop courts en comparaison. Pff, ça fait moins de points. Bref, parlons de Korra !

the legend of korra korra bending gif - Google Search

Voir aussi : Saison 1 | Saison 2 Saison 3 | Saison 4

Turf Wars

Les vacances de Korra et Asami sont chouettes, mais au retour, la Cité de la République a bien besoin d’elles : le nouveau portail vers le monde des esprits avive bien des tensions et des conflits.

Amazon.fr - The Legend of Korra: Turf Wars Library Edition - DiMartino, Michael Dante, Konietzko, Bryan, Fish, Veronica, Koh, Irene - LivresNous sommes vraiment dans la continuité de l’animé avec ces premiers tomes, puisque nous reprenons littéralement sur la fin de la série avec la suite immédiate de la dernière scène. Je ne m’y attendais pas, c’était vraiment une excellente surprise de commencer par des moments de joie pour Korra. C’est rare de la voir sourire !

J’étais bien heureux de revenir dans l’univers de l’animé par le biais du comic, parce qu’on sent tout de suite qu’ils n’ont plus la chaîne sur le dos et qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Je spoile un peu, attention, mais disons que dès les premières pages, on voit ENFIN Korra et Asami finir en couple et profiter de leurs vacances dans le monde des esprits. C’était exactement ce que je voulais après la frustration du final.

Contrairement aux autres séries continuant en comics que je lis, celle-ci a l’avantage d’être à l’origine un dessin-animé : pas de problème à reconnaître les personnages, comme ça ! Les dessins restent fidèles à la série, pas de souci à se faire. Du côté de l’histoire ?

Je n’ai pas été super fan de l’intrigue « guerre des quartiers » et j’ai trouvé un peu schématique la politique de ces trois numéros par rapport à ce que pouvait proposer une saison complète, mais c’est logique puisque c’est bien plus court… Seulement voilà, c’est vraiment conçu comme une saison complète, avec un arc pour chaque perso et une intrigue générale.

The Legend of Korra: Turf Wars Part Three : DiMartino, Michael Dante, Koh, Irene, Ng, Killian: Amazon.fr: LivresCela force l’histoire à prendre des raccourcis et ça m’a souvent déconnecté de ce qu’il passait – ça et le même humour si particulier que l’on hérite d’Avatar. Il faudra peut-être que j’en lise les comics un jour, d’ailleurs, mais en attendant, le fétichisme des pieds d’un perso, c’était chelou. Vous comprendrez en lisant, ne vous inquiétez pas.

Bon, tout de même, il y a des instants sympathiques au détour des pages, notamment quand il est question de voir l’évolution de certains personnages – Zhu Li, en tête, évidemment.

En revanche, on sent que la troisième partie est là pour conclure la série si jamais il ne devait pas y avoir de suite, et c’est dommage de s’arrêter là pour certains personnages – et notamment pour les maîtres de l’air. Bolin m’a fait rire, cependant, et ça, c’était vraiment cool à lire !

Ruins of the Empire

Kuvira se rend, mais l’empire n’a pas dit son dernier mot et compte bien s’immiscer dans l’organisation des élections.

The Legend of Korra: Ruins of the Empire Part One : DiMartino, Michael Dante, Konietzko, Bryan, Wong, Michelle, Ng, Killian: Amazon.fr: LivresAvec cette trilogie de numéros, je trouve que la série trouve son rythme en tant que comics, même si là aussi, j’aurais aimé avoir une saison complète. Il y avait de quoi rendre l’histoire au moins deux fois plus longue, et à nouveau, on sent que l’histoire est abrégée par quelques raccourcis – notamment en ce qui concerne Kuvira, quand même. C’est le point avec lequel j’ai eu le plus de mal à accrocher… mais elle est l’un des personnages centraux les plus intéressants de cette nouvelle histoire. Elle et le roi, aussi ; avec un humour bien à lui et un développement étonnamment réussi par rapport à d’habitude où je le trouvais insupportable.

Contrairement à Turf Wars, j’ai enchaîné très rapidement ma lecture des trois tomes, parce que j’étais vraiment dedans. L’histoire est à nouveau assez classique, avec des élections menacées par un nouveau méchant, mais c’est sans surprise : on retrouve les thématiques de la série adaptées en comics. La politique de la Cité de la République devenait terne maintenant que Zhu Li est présidente, mais les bons choix sont faits pour la rendre intéressante à nouveau avec une Zhu Li qui s’émancipe davantage du groupe de Korra. Ce sera passionnant s’il y a une suite !Amazon.fr - The Legend of Korra: Ruins of the Empire Part Three - DiMartino, Michael Dante, Wong, Michelle, Ng, Killian - Livres

La solution finale est un peu trop abusée, en revanche : je trouve ça bien trop simple de reporter indéfiniment le problème – et bien trop simple aussi pour une potentielle suite où ça continue d’être la merde. J’espère quand même qu’il y aura une suite, parce que si certaines intrigues sont vraiment sur une jolie conclusion à présent (j’adore l’équilibre trouvé pour Asami/Korra qui ont au moins un moment de couple par comic), d’autres ont vraiment besoin d’une attention particulière des scénaristes (Bolin, ça passe ; Mako ou les maîtres de l’air, par contre…).

Il était sympa de retrouver encore les personnages d’Avatar au détour des pages et j’aime le fait que les pouvoirs d’avatar ne soient plus vraiment une pièce maîtresse du puzzle, mais un outil de plus dans les batailles géopolitiques. Bref, c’était bien mieux, même si la lobotomie et la rédemption, c’est vraiment trop simple et trop revu comme intrigue !

Pour le challenge :
Je marque plein de points avec toutes ces BDs, grâce à beaucoup de scènes LGBT et de couple, grâce à des numéros de 80 pages, des cartes géographiques sur les murs et des personnages qui lisent. Principalement. C’est aussi un brin écolo… et il y a tellement d’actions répréhensibles que j’ai fini par arrêter de les compter. Vraiment. Me voilà donc à un joli +40 points pour ces dix premiers jours de challenge. Pas si mal.

Bingo Séries #54

Salut les sériephiles,

Bim, nous voilà en septembre et je suis bien trop débordé pour écrire une vraie intro à cet article. De toute manière, au rythme où va ma vie en ce moment, je serai aussi trop débordé pour participer correctement à ce Bingo, exactement comme en ce mois d’août. J’ai TOTALEMENT zappé mon propre jeu en cours de mois, c’est malin.

N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article – parce que j’y réponds toujours ! Et si j’oublie d’y répondre, relancez-moi, ce sera passé inaperçu entre deux notifs…


Pour rappel, vous trouverez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 septembre au 7 octobre 2021 ! Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.

N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.

Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.


Emploi du temps

C’est la rentrée, non ?

  1. Un panneau avec horaires d’ouverture et fermeture : Scrutez bien les décors et les vitrines de boutique, on cherche un panneau avec les horaires écrits. Généralement, c’est sur la devanture des magasins ; parfois, c’est derrière la caisse. Très rarement, on a des gros plans dessus. C’est le genre de point qui paraît difficile, je sais, mais en vrai, je suis certain qu’on peut l’avoir très vite. Et même un bout de panneau est suffisant si l’on devine qu’il s’agit bien de ça.
  2. Un personnage négocie et/ou obtient un jour off : J’ai vu ce point dans un épisode hier et je sens que je ne l’aurai plus ensuite, ça va être chiant. On note que ça marche aussi dans les blagues du genre « oh, il y a eu un meurtre chez Pop’s, ça va faire un jour off ». Personne n’a fait cette blague pour l’instant, mais vu le niveau de la série, ça peut parfaitement se produire.
  3. Un personnage précise l’heure à laquelle il embauche/débauche : de l’avocat débordé qui se plaint de commencer à bosser à 7h30 à la serveuse qui indique à quelle heure elle sort du boulot car elle se fait draguer, en passant par l’ado qui doit passer chercher son parents à 16h au travail, tout est permis tant que le personnage concerné donne l’heure à laquelle il arrive ou part du travail, de manière générale. S’il est interrogé par la police sur une journée précise, ça passe donc aussi (je mise tout là-dessus) ; par contre, s’il est mort et que quelqu’un retrace son emploi du temps, ce n’est pas bon car c’est à lui de le dire. Et vous voyez venir le point suivant :
  4. L’emploi du temps d’une personne est retracé : un grand classique des séries à enquête consiste à voir les personnages se prendre la tête pour « retracer l’emploi du temps » de la personne avant son meurtre, sa disparition, etc. En cette période de rentrée où on parle tous d’emploi du temps – enfin, tous… ceux qui sont liés de près ou loin au monde scolaire, donc j’ai conscience que j’ai un gros biais en disant « tous » – je trouve que c’est un point plus que légitime.

Applaudissement

Choisi par Gaëlle

  1. Une personne est en train d’applaudir seule : On commence ce thème avec un point qu’on ne trouve pas si facilement, mais qu’il est parfois possible de trouver tout de même dans ses séries à la Lucifer – ça tombe bien non ? Bref, il n’y a qu’une seule personne en train d’applaudir. Ce peut être par exemple un dialogue entre deux personnages et un applaudissement sarcastique ou un jeune prodige qui joue du piano en secret – jusqu’à ce qu’il se rende compte que sa mère l’espionnait. Ce genre d’applaudissement, quoi.
  2. Les applaudissements d’une foule : Je ne me suis pas pris la tête sur ce point, j’en ai bien conscience… mais voilà, on cherche aussi à trouver toute une foule qui se sent l’envie d’applaudir ! J’ai un peu les nerfs car j’ai aussi trouvé ce point dans les épisodes regardés hier. C’est malin. Attention, les applaudissements suite à un spectacle (de rue, dans le théâtre, etc.) ne fonctionnent pas. On est plus sur des applaudissements après une prise d’otage, à un discours d’ouverture de restaurant ou à la remise d’un diplôme.
  3. Un spectacle est applaudi : Cette fois, c’est bien un spectacle qui doit être applaudi – de la personne qui organise un spectacle de rue à la comédie sur Broadway, en passant par le spectacle à l’école du petit dernier de votre personnage préféré dans telle ou telle série.
  4. Quelqu’un utilise le verbe applaudir : Et oui, ça marche si c’est quelqu’un qui se décide à chanter Lady Gaga aussi, je ne suis pas trop méchant, non plus. Plus sérieusement, le verbe doit être utilisé à l’oral par un personnage… ou à l’écrit sur une pancarte si jamais vos personnages assistent au tournage d’une émission où on explique au public ce qu’il doit faire.

Conseils

Un thème que l’on doit à Enid

  1. Un personnage demande un conseil : C’est large comme tout ce point ! On cherche un personnage qui demande conseil à un autre, qui cherche une solution à un problème et a besoin de quelqu’un pour ça, qui demande quel est le meilleur produit entre plusieurs… D’ailleurs, il n’a même pas besoin de le demander à quelqu’un, il peut tout à fait le demander à Google, son conseil…
  2. Un personnage reçoit un conseil non demandé : Parce que j’aime bien les séries procédurales ce mois-ci, pensez à tous ces flics qui conseillent aux prévenus de parler pour alléger leur peine ! C’est quelque chose dans ce genre-là que j’imagine. Il y aussi le cas des parents relous qui donnent des conseils chiants aux ados, ou des couples toxiques… Beaucoup trop de possibilités donc.
  3. Un conseil que l’on sait foireux est donné: Pourquoi le saurait-on ? Mettons que nous sommes plus informés que les personnages. Genre, prenez le cas d’un type qui dit à un autre de boire un coup pour oublier sans savoir qu’il parle à un ancien alcoolique. Ou celui d’une personne conseillant à une autre de se rendre dans une fête foraine où l’on sait déjà qu’il y aura un gros accident. Bref, on en sait plus que les personnages et on est en capacité de se rendre compte que le conseil est foireux. Notons que la personne qui reçoit le conseil foireux peut tout à fait être à jour comme nous et savoir que c’est un conseil foireux, ça nous aidera.
  4. Une personne dont le travail est de donner des conseils : Conseiller conjugal, conseiller financier, conseiller d’orientation… Il y a plein de métiers dans lequel on a l’opportunité de donner des conseils au point que c’est dans le nom du métier. C’est chouette, non ? Ca l’est probablement beaucoup moins maintenant que c’est un point de Bingo, en revanche.

Ticket

Le choix a été fait par Poluss

  1. Un ticket de train vu à l’écran : Je vais être large pour celui-ci, j’accepte les tram et les métros autant que les trains grandes lignes, mais on doit voir le ticket. J’étais à deux doigts de faire un point où le ticket doit être validé, mais je me suis dit que vraiment, c’était trop en demander !
  2. Un ticket de parking vu à l’écran : Un grand classique le coup du personnage qui récupère son ticket de parking – de même que c’est un grand classique qu’un ticket de parking soit ce qui permet de retracer l’emploi du temps d’une personne morte. Oui, vous aurez compris, bien malgré moi, j’ai rendu les séries procédurales incontournables pour ce bingo.
  3. Un ticket de caisse vu à l’écran : Tout pareil que le ticket de parking – à moins que je ne me remette finalement à Superstore, ça fait des années que je n’ai plus vu un épisode de la série.
  4. Un ticket de tombola, loto, jeux de hasard : Un chouilla plus complexe à trouver en théorie, mais je ne doute pas qu’on trouve de tout dans les séries au mois de septembre. Après tout, d’ici deux semaines, on aura la rentrée des networks, et ils trouvent toujours de bonnes idées de séries avec des choses inattendues. De même, les points les plus durs en théorie sont souvent en pratique les plus simples à marquer.

Actions

  1. Partager votre emploi du temps séries de rentrée : Je sais que certains ont déjà validé le point avant même que je ne publie la grille, écoutez, vous n’aurez qu’à retweeter ou repartager vos plannings 😉 Pour les autres, dites-nous quelles sont les séries que vous souhaitez regarder en ce mois de septembre, et dites-nous à quelle fréquence. Les plus accros aux networks le font au jour le jour, après tout ; les adeptes de plateformes légales peuvent très bien le faire à partir du calendrier mensuel des sorties.
  2. Avoir envie d’applaudir une scène, un personnage, un épisode : Il y a parfois des moments où l’on est tellement heureux face à ce que l’on regarde qu’on retrouve cette envie d’applaudir qu’on peut avoir quand on est au théâtre. Ouais, je fais partie des boulets à qui il arrive d’applaudir au cinéma même si personne n’est là pour prendre l’applaudissement, alors oui, je le fais chez moi aussi. Et si vous êtes un grand blasé de la vie, écoutez, dites-nous en fin de mois quel fut votre moment préféré.
  3. Le meilleur conseil de sériephile de votre vie : Que ce soit une recommandation série, une application utile pour suivre vos séries ou un site bien particulier qu’on vous a envoyé, quel a été le meilleur conseil reçu dans votre vie de sériephile ?
  4. Votre ticket rêvé de sériephile : Encore un point pour les créatifs ? Oui et non… Pour ceux qui ont de l’imagination, on va dire. Je vous propose de chercher à nous partager un ticket qui réaliserait votre rêve de sériephile – ou un de vos rêves, en tout cas : un ticket d’avion Oceanic Airlines à votre nom (ça passe mieux qu’un ticket pour le vol 828), un ticket de caisse avec tout le matériel dont vous auriez envie pour regarder vos séries, un ticket pour un concert de Julie and the phantoms, un ticket de parking du Lux ou du NCIS… Et comme il y a la notion de rêve, pas besoin de payer quoique ce soit, vous pouvez le faire vous-mêmes. Le but est de rêver. Vous pouvez le décrire, le dessiner, l’éditer avec un logiciel de traitement de texte, le photoshopper… Faites ce que vous voulez, l’idée est de se faire des goodies qui nous fassent plaisir 🙂

Le bonus geek : Pour cette rentrée des séries, plusieurs bonus geeks peuvent être obtenus – et on repart sur le bonus qu’on avait en septembre avant le covid ! Ainsi, si vous commencez quatre nouvelles saisons (peu importe la date de diffusion) durant cette édition, paf, un point. Si vous en commencez quatre autres (cette fois-ci avec une diffusion entre le 7 septembre et le 7 octobre), paf deux points. Et si vous en commencez douze en tout, dont huit commençant pendant la durée de cette grille, paf trois points. On s’arrête à douze en revanche, l’idée étant de commencer des saisons pour en voir un peu plus qu’un seul épisode. Jouez le jeu s’il vous plaît, comptez les épisodes si vous avez vraiment l’intention de continuer la saison.