This is us – S05E12

Épisode 12 – Both Things Can Be True – 16/20
Les développements proposés par cet épisode sont vraiment sympathique et redonne un peu de rythme à la série en s’intéressant davantage aux relations entre les personnages qu’aux personnages en eux-mêmes, comme cela a beaucoup été fait cette saison. Chaque intrigue avait son petit moment prenant et l’ensemble était ainsi assez chouette à suivre, surtout qu’elles abordent des thématiques que l’on ne voit pas forcément exploitées de cette manière ailleurs.

Spoilers

Il est temps pour Kevin et Madison d’organiser le mariage, alors que Kate commence son nouveau job et que Tess voit sa fille grandir.

So I hope that you will adapt quicker Bethany.

La série est revenue mercredi et je ne m’en suis pas rendu compte ! Bref, il était temps que je me mette à cet épisode, et je ne publie la critique que ce matin parce qu’il n’était pas une heure raisonnable pour que je publie quand je l’ai terminé.

On reprend dans le passé une nouvelle fois avec Jack préparant toute la maison pour sa demande en mariage à Rebecca. Il obtient l’aide de Miguel pour cela, mais pas l’accord de son beau-père qui refuse de lui répondre. La décoration est superbe, pleine de petits détails sur leur premier rencard, et Jack fait encore une demande de dingue avec tout plein de détails dans le texte aussi.

C’est merveilleux, mais il s’entraîne d’abord à faire sa demande avec Miguel, et il utilise carrément la même bague que celle qu’il est censé utiliser avec Rebecca et il l’enfile au doigt de son meilleur ami. Pff. C’était prévisible à fond : la bague reste coincée. Ils n’ont plus qu’à utiliser du beurre pour débloquer la bague… mais ils sont interrompus par le père de Rebecca qui débarque à ce moment-là.

Il n’a jamais pris le temps et la peine de rappeler Jack, alors il débarque directement chez sa fille pour dire à Jack qu’il est prêt à le « tolérer ». Alors que le beau-père s’apprête à partir, Miguel se rebelle et refuse que « tolérer » soit le mot employé pour qualifier Jack se mariant à Rebecca. Et il a raison. J’ai mes problèmes avec le personnage de Jack, ils sont nombreux, mais s’il y a bien un truc qu’on ne peut pas lui retirer, c’est son amour pour Rebecca.

Miguel est un excellent meilleur ami dans cette scène. Il confronte donc le beau-père avec plein d’aplomb, et c’est une excellente scène qui lui permet ensuite de faire un peu plus que tolérer Jack. La bague peut ainsi être retirée, et Jack peut demander à Miguel d’être son témoin, mais sans jamais utiliser le mot pour autant.

Bon, on est sur un épisode qui est à fond sur les fiançailles, donc forcément, dans le présent, Madison et Kevin organisent leur mariage, et c’est beaucoup à digérer pour Madison parce que leur mariage se retrouve en couverture d’un magazine people et parce que, ben, c’est un mariage de folie qui s’apprête à être organisé.

Ils ont même une wedding planner. Nick est toujours chez eux, et il débarque en pleine réunion avec la wedding planner pour donner son avis en permanence sur tout ce qu’il va se passer, parce qu’il n’a pas l’habitude d’être invité aux mariages. En fait, il n’en a fait qu’un dans sa vie, et il n’était pas invité. L’intrigue promet, mais on voit surtout que ça va mener à un conflit entre Nick et Miguel. Ben oui, Miguel est sur le point de débarquer lui aussi, pour parler de l’organisation de la réception.

Et ça ne plaît pas à Nick qui se retrouve à s’en mêler, juste parce qu’il déteste Miguel, ce que Kevin ne perçoit pas immédiatement. La confrontation entre les deux est plutôt bonne, avec des remarques un peu assassines de Nick qui finissent par irriter Miguel. Plus encore que quand Kevin l’avait fait, Nick met donc les pieds dans le plat avec Miguel et lui avoue qu’il n’aime pas du tout l’idée de savoir que son frère l’a remplacé pour un type qui n’hésite pas à le remplacer auprès de sa femme.

Miguel n’a jamais eu autant de caractère que dans cette scène : autant avec les enfants de Rebecca, il a pris des pincettes ; autant avec Nick il est cash et dit très clairement ce qu’il pense de la situation. Et c’est tant mieux. Durant la soirée, Nick rappelle tout de même Miguel pour s’excuser, comprenant qu’il a été trop loin et que Miguel respecte encore Jack dans cette situation, pensant chaque jour à Jack et ne pouvant jamais s’expliquer avec lui. Les deux réussissent en plus à sympathiser, surtout que Miguel considère important de préciser à Nick que Jack n’a jamais voulu utiliser le mot « témoin de mariage » (bon, « best man » en anglais) pour Miguel, précisément parce que c’était le rôle de Nick. Il est si parfait ce Jack qui n’a jamais totalement remplacé son frère. Pff, m’énerve lui.

Un autre problème qui se pose avec le mariage de Kevin, c’est justement qu’il lui faut demander à son frère d’être témoin. Le truc, c’est que Kevin ne sait pas comment faire, car il y a encore des tensions et des non-dits avec Randall. Il va même jusqu’à envisager le mail… Et comme Randall n’a pas été appelé, il se retrouve à parler du mariage de son frère avec Beth qui lit les magazines people. Cela m’a bien fait rire, et ça me fait surtout plaisir de revoir Meghan Markle dans une série – même si ce n’est toujours pas l’actrice que je voudrais qu’elle soit, puisqu’elle n’est qu’une photo dans un magazine.

C’était marrant et sympa, et bien en vogue de l’actualité franchement. Loin de cette actualité brulante, Randall passe un bon moment de l’épisode à assister à une réunion de groupe d’adultes étant tous des enfants adoptés. Les scénaristes prolongent assez bien une histoire de Randall qui fonctionne bien, mais qui reste un peu trop indépendante de tout le reste. Je trouve la série plus efficace quand elle se concentre sur des dynamiques, et là, on était plus sur l’évolution de Randall face à son passé et les difficultés que c’est d’être des enfants adoptés. Et ça me paraissait bien écrit, mais je n’en suis pas un, alors je n’en sais rien.

De son côté, Beth est hyper stressée de rencontrer Alex que Tess a voulu inviter chez elle, craignant de se planter de pronom en lui parlant. Bon. On ne va pas se mentir, moi aussi ; je ne connais pas de non-binaire et j’apprécie que la série prenne le temps de nous éduquer sur ce sujet, mais le problème, c’est qu’en français, ça ne marche pas exactement pareil. Alex veut le « they » des non-binaires… que je ne sais pas comment traduire ici ; j’ai vu parfois l’emploi de « on », mais humph, ça ne me convainc pas à fond car j’en ai vu des critiques aussi… SOS. Et SOS aussi sur les accords de certains mots – notamment adjectifs – parce que nous n’avons pas un neutre aussi fort que le neutre anglais.

Toute cette intrigue tourne assez mal pour Beth, un personnage que j’adore et à qui on rajoute un défaut touchant dans ses efforts de comprendre Tess qui sont mal vécus par ses filles. Au pluriel, oui. Déjà est surprise de découvrir que sa sœur peut s’enfermer avec Alex dans sa chambre quand elle est forcée de garder la porte ouverte avec Malik.

La mère de Beth lui fait bien remarquer qu’elle a peut-être oublié de parler des règles avec sa fille, et maintenant, Beth se retrouve à hésiter sur la marche à suivre. Ce stress était plutôt bien joué par l’actrice et bien pensé par les scénaristes, et il finit par un moment douloureux à regarder. Beth débarque dans la chambre de sa fille – même si elle dit avoir frappé, elle y débarque ; ça ne sert à rien de frapper si tu n’attends pas une réponse – au moment où Alex et Tess sont en train de s’embrasser.

Forcément, Beth demande au couple de descendre s’installer dans le canapé pour réviser, puisque c’est ce qui était prévu en lieu et place de cette séance baiser passionné. Malheureusement, Tess a le malheur de dire que sa mère est une « psycho » à Alex, et ça change la donne.

Beth congédie Alex pour faire la morale à sa fille, et même si Alex assure que la situation ne change rien à sa relation à Tess, Tess finit en larmes, et elle reproche à sa mère le regard qu’elle lui aurait jeté en entrant dans la chambre, alors qu’elle embrassait Alex. Aïe. Le problème, c’est surtout qu’elle a raison et que Beth le sait, et nous aussi. L’actrice a suffisamment marqué le choc en ouvrant la porte pour que ce soit clair pour nous aussi.

Beth redescend donc l’escalier et se confie à sa mère, qui reste une experte en éducation à ses yeux. Il faut dire que la grand-mère est géniale pendant tout l’épisode à être beaucoup plus souple et ouverte d’esprit que tous les autres personnages de la série. Et elle n’hésite pas à lui souligner que Beth n’a pas juste besoin de laisser tomber ce qu’elle espérait pour Tess. Il faut à présent s’adapter et changer l’image qu’elle avait prévu pour sa fille afin qu’elle colle à la réalité. Beth est une excellente mère, elle est ouverte d’esprit… mais elle ne se fait pas à la destruction de certains de ses rêves.

Et c’est bien d’avoir une série qui en parle comme ça, et avec un personnage comme Beth, parce que c’est un reflet d’une réalité douloureuse, mais qui existe. Sa propre mère a vingt ans de non-adaptation à rattraper, et voilà une Beth qui se mange un sermon maternel dur à digérer… et parfaitement déprimant. Cette scène ! Cette scène était exceptionnelle, les deux actrices jouent ça tellement bien. Une fois ce sermon digéré et accepté, Beth se décide à retourner parler à Tess, pour lui expliquer comme elle peut qu’elle est parfaite comme elle, et Alex aussi.

Beth trouve les mots, même si j’ai trouvé que ça manquait vraiment de quelque chose pour rassurer Tess. C’est peut-être trop tôt pour Beth finalement. Convainquant sa fille de lui parler et de dire ce qu’elle a sur le cœur, Beth se retrouve désarçonnée quand Tess lui balance qu’elle est triste de la réaction de sa mère, parce qu’elle la voit essayer alors qu’elle n’essaie rien du tout avec Annie, ou même avec Déjà.

Elle a surtout peur de ne plus jamais être aussi proche qu’avant de sa mère, et même si Beth essaie de lui expliquer qu’elles sont toujours aussi proches, le « ok mom » qui suit est lourd de sens. Outch. C’est une très belle intrigue, franchement, ça remue bien des choses dans les relations entre les personnages et ça redéfinit vraiment les personnages de Beth et Tess. En plus, c’est vraiment bien écrit. J’ai hâte d’en voir plus sur cette intrigue !

Bien sûr, le magazine annonçant le mariage de Kevin et Madison est aussi récupéré par Toby, d’une manière ou d’une autre. On sent bien que celui-ci n’est toujours pas à l’aise avec son beau-frère, mais bon. La série ne se concentre pas encore là-dessus, mais plutôt sur Kate qui est stressée de commencer un nouveau job, même si ce job semble être fait pour elle. Elle se retrouve toutefois avec un collègue hyper désagréable, qu’elle connaissait en tant que prof de Jack, mais pas en tant qu’être humain. J’adore cet acteur, mais pff, il a toujours un rôle de connard, j’adore.

Le collègue lui explique donc bien qu’il n’en a rien à foutre de ses enfants et de ses états d’âme, parce qu’il veut juste qu’elle soit présente pour les élèves. Il faut dire que Kate se débrouille en une journée pour arriver en retard, puis pour pleurer parce qu’elle a reçu une photo de ses enfants en bonne santé en train de jouer avec leur père. On a connu des reprises de boulot plus efficace. Kate a toujours montré ses émotions et c’est un atout du personnage, c’est même l’énergie qui a fait qu’elle était embauchée pour ce job… mais ça ne plaît pas à son collègue.

Il va toutefois falloir qu’il se fasse à Kate et à ses jurons inadaptés aux enfants, parce qu’elle est excellente avec eux. Oui, son énergie, c’est beaucoup à gérer, mais c’est aussi ce qui fonctionne pour débloquer certains enfants et les rendre bien meilleurs chanteurs. C’était une intrigue sympathique, mais pas ma préférée.

Ce que j’ai préféré dans cet épisode ? Ecoutez, contre toute attente, une scène que je n’ai pas vu venir du tout m’a plu autant que celles de Beth ! Toby garde ses enfants, Madison garde ses enfants, évidemment qu’ils se retrouvent dans un parc ensemble. J’ai trouvé ça génial, surtout que ça leur permet de se confier sur leur vie un brin misérable du moment – qui est loin d’être vraiment misérable. Eh, le problème, c’est que Madison n’aime pas le lieu prévu pour son mariage et Toby n’aime pas passer dix heures à s’occuper de ses enfants. Ni l’un ni l’autre n’osent en parler à leur conjoint.

C’est Madison qui finit par se lancer la première et parler à Kevin, pour lui dire qu’elle a un autre endroit en tête pour le mariage. Kevin l’aime suffisamment pour changer aussitôt d’endroit où se marier, sans problème. De toute manière, il a un autre problème, Kevin : il n’arrive pas à appeler son frère, ni à lui envoyer de mail pour lui demander d’être son témoin.

Hors écran, il en parle avec Madison qui le pousse à se bouger le soir-même et à demander d’avoir une conversation avec Randall. Ce dernier reçoit l’appel en rentrant chez lui de sa thérapie sur les douloureuses relations entre adoptés et familles adoptives. Si Randall accepte immédiatement d’être le témoin de son frère, Kevin lui avoue alors qu’il a eu du mal à lui téléphoner. Il savait qu’il accepterait, mais il reste encore un malaise entre eux, et il ne veut pas de ce malaise à son mariage. Kevin décide donc de demander à son frère de venir le voir, après les vaccins, parce qu’aux États-Unis, on se vaccine bien plus vite qu’en France, de toute évidence. Et donc, ça y est, on va enfin avoir une scène entre les deux frères – et peut-être même un épisode – pour revenir sur les problèmes qu’ils ont eu en grandissant. J’ai hâte. Randall aussi, je crois. Randall le joue drôlement bien, franchement. Tous les acteurs déchirent dans cet épisode.

En revanche, du côté de Toby, la vérité sur sa situation – sa dépression qui couve même – a plus de mal à sortir auprès de Kate. C’est une perspective qui m’effraie un peu pour la suite, je ne la sens pas trop. L’épisode se termine alors sur une scène super frustrante et étonnante. Le magazine annonçant le mariage de Kevin est acheté par Zoe, Cass et Sophie. Ses ex, donc. Les trois femmes lisent l’article et sentent bien des choses les unes les autres. Si Sophie et Cass ont un certain smile, on sent un doute pour Sophie (dégage tout de suite, je ne veux pas te revoir avec Kevin, on a fait le tour) et des regrets pour Zoe qui m’ont fait tellement de peine. J’adore Madison, mais j’adorais aussi Zoe. Puis faire revenir les actrices juste pour une scène, aaah !

D’un côté, j’ai envie de revoir Zoe et Sophie dans la série ; de l’autre, je ne veux pas que ça pose de problème au couple Madison/Kevin. C’est un couple bien trop mignon et fonctionnel pour qu’on vienne y foutre la merde.

 

Manifest – S03E01

Épisode 1 – Tailfin – 08/20
Oh bordel, cela faisait un moment que je n’avais pas autant ri devant un épisode – enfin, depuis mon dernier épisode de Riverdale quoi, mais le problème, c’est que ce n’était pas du tout volontaire de la part de la série là non plus. Plus on avance, moins l’intrigue n’a de sens et, en plus, elle est complètement éclipsée par des choix de réalisation plus que foireux et des trous béants dans l’écriture du scénario. Quelle déception !

Spoilers

Ben enquête sur l’aile d’avion retrouvée alors que Michaela ne profite pas tout à fait de sa lune de miel comme elle l’espérait.

Besoin d’un résumé ?

J’ai tout oublié de la saison 2 de Manifest (récap)

Salut les sériephiles, Après une première saison vraiment sympathique, Manifest avait fourni une saison 2 beaucoup moins passionnante à mes yeux, et aux yeux de l’audience qui s’est effritée, pour ne pas dire effondrée. Est-ce vraiment une surprise si j’ai oublié avant-hier soir que l’article que j’avais prévu d’écrire était le résumé de cette fin… Plus

Oh you’re gonna grow ancient with me.

Ma foi, ce résumé de la saison précédente est plus efficace encore que mon article sur le sujet, finalement, et j’en ai déjà marre de Saanvi avant même de voir de nouvelles images d’elle. Pour ce début de saison 3, nous retournons tout de suite à Cuba où Ben va se plaisir de se la jouer vacancier à la recherche du San Antonio – le bateau qui a trouvé un morceau de l’épave et que Cal a eu la bonne idée de dessiner.

Ce début m’aura directement fait rire, avec cette barbe de trois jours pour Ben, ou ses lunettes qu’il met et retire toutes les trois secondes, ou ce moment de pause pour vérifier le dessin qu’il doit connaître par cœur. En tout cas, une fois dessus, il a une vision avec des couleurs inversées pas exceptionnelles et aussitôt après, un appel de son fils.

Ils ont vu des gens qui hurlent, alors forcément, le petit appelle son père pour prendre de ses nouvelles et savoir ce qu’il se passe. Michaela rejoint à son tour l’appel. Elle est sur une plage, OK, c’est la seule meuf au monde à avoir assez de réseau sur une plage au milieu du Costa Rica. Et elle entend tout sans écouteur ? Il y a du vent, oh ! Bien évidemment, ils nous révèlent rapidement que c’est leur premier Appel depuis fort longtemps, ou en tout cas, le premier qui soit si intense. C’est que la fin de saison précédente était il y a trois mois tout de même.

On retrouve bien vite Zeke, aussi, et lui, il profite à fond de sa lune de miel, pas comme sa femme. Il n’a plus de vision des Appels en effet, et ça l’aide bien à être tranquille, même si sa femme s’agite régulièrement. Ah, et sinon, ils sont en train de bronzer, ça me fait un point du Bingo Séries qui me manquait vraiment beaucoup. Bon, après, c’est la fin de journée, ils n’ont plus beaucoup de soleil sur eux et, vraiment, ils me donnent froid ces personnages. Et la lumière est déconnante dans toute la scène, variant selon les plans. Ils auraient pu tourner en plusieurs jours…

De retour chez les Stone, on découvre que Grace a moins de nouvelle de son mari que son fils n’en a et qu’Olive a fini les expérimentations capillaires pour finalement être babysitter. Il fallait bien que quelqu’un s’occupe du bébé toute la saison, après tout. Ce n’est toutefois pas le seul intérêt d’Olive, mais j’y reviens juste après, parce que pour l’instant, la scène est interrompue par Cal qui révèle alors que dans l’Appel, ils étaient sur le point de mourir avec son père et sa tante. Hein ?

Ce n’est pas exactement comme ça que je l’ai vécu cette scène, mais puisque Cal le dit, hein. Au moins, ça me permet de comprendre qu’il s’agissait de Michaela, Ben et une autre femme dans la vision du début, je ne les avais pas reconnus, je suis à l’ouest, moi !

On en oublierait presque Ben, hein ? Il est toujours à l’étranger, devant le bateau à attendre ses propriétaires. Quand ceux-ci arrivent, ils recommencent son jeu avec les lunettes de soleil, accessoire incontournable de l’épisode pour les plans dramatiques où il enlève ses lunettes. Qui fait ça ? Une fois à la riguer, mais je vous jure, l’épisode ne fait que ça.

Bref, il négocie avec les propriétaires du bateau et leur donne une jolie liasse de billets (sérieusement ? Qu’est-ce que c’est que ce cliché ?) pour avoir enfin accès à un hangar où se trouve l’aile de l’avion. Le tout est filmé par un gamin qui passait par là, bien évidemment, parce que pourquoi pas, il fallait bien qu’il se passe quelque chose dans l’épisode. Le problème, c’est que quand Ben touche l’aile de l’avion, il est projeté en arrière et, soyez rassuré, ses lunettes sont projetées aussi, mais elles finissent intactes. C’est fou.

Loin de tout ça, au commissariat, on retrouve la nouvelle coéquipière de Michaela qui refuse d’indiquer à une jeune femme la date de retour ou la localisation de Michaela. C’est bien étrange, surtout que Jared regarde tout ce qu’il se passe. Finalement, la coéquipière explique qu’elle veut absolument entrer en contact avec Michaela pour retrouver sa mère disparue. Je suis très à l’Ouest car je n’ai pas fait le rapprochement immédiatement, alors que j’aurais dû. Mais bon, j’ai quand même deviné dès le début de la seconde scène de cette nana, en fin d’épisode.

En attendant, on découvre autrement un personnage en train de chouiner qui n’est pas Saanvi. C’est déjà ça. Il s’agit donc d’une femme qui est dans la vision des Stone, elle aussi, en train de hurler. C’est donc Olive qui aide son petit frère à trouver la femme de la vision grâce aux recherches de son père qui a investi le garage en mettant en place un tableau de liège de plus en plus rempli avec les informations sur les autres passagers.

Clairement, la famille s’est organisée ; avec Michaela qui est beaucoup plus précise que Cal quand même. La nana de la vision est vite retrouvée : c’est une adolescente encore, je pense, une certaine Angelina. Elle devient aussitôt l’obsession de Michaela et Zeke, qui veut la suivre dans toutes ces aventures. Les deux ne prennent même pas la peine de prendre des clés de voiture et quittent aussitôt leur cabane sur la plage.

En effet, Olive leur signale, grâce à un dossier de son père, qu’Angelina a des proches au Costa Rica. C’est que ça tombe bien, tout de même. Ca me donne un peu envie d’aller en vacances au soleil, mais bon, ce n’est pas l’idée du moment avec le reconfinement. Finalement, Michaela rencontre donc les parents d’Angelina et a la bonne idée de leur faire la promesse d’essayer de la retrouver ; persuadée qu’elle y arrivera.

Contre toute attente, elle est toujours en contact avec sa coéquipière et Jared pendant sa lune de miel, ce qui lui permet d’avoir des informations supplémentaires pour la traquer. On enchaîne donc sur Michaela et Zeke qui interrogent une autre femme, Helena, capable de les aider et de faire abstraction des touristes sur la plage qui font coucou à la caméra de la série. Sérieusement, ils ont vraiment gardé un plan avec des personnes faisant bonjour de la main en regardant droit dans la caméra. C’est tellement drôle.

Ils obtiennent des informations qui les font retourner auprès des parents. Là, Michaela a un nouvel Appel, et elle fait en sorte de fouiller la maison des parents, en utilisant un malaise de Zeke comme diversion. Cela lui permet de retrouver Angelina dans le sous-sol de la maison, toujours grâce aux Appels très désagréables à entendre. Quant à la gamine, elle est donc enfermée là par ses parents dépassés par les Appels et la croyant folle. Vous aussi, enfermez vos gamins quand vous les pensez fous, ça finit toujours bien. NON.

Sans qu’on ne sache trop comment, Michaela ramène donc Angelina à deux heures de là dans sa cabane avec Zeke. Euh ? Comment échappent-ils aux parents au juste ? Ca n’a pas de sens ! Et la gamine demande évidemment à partir avec eux.

Allez, il faut bien évoquer une autre intrigue de l’épisode – cette critique est beaucoup trop longue – avec Saanvi qui a fini de pleurer dans son coin. On la retrouve en train de s’occuper d’une petite fille malade, et elle a le sourire. Bon, ça me paraît bien triste de voir que la série ne traite pas le Covid, ça aurait pu être intégré l’air de rien à la série, mais bon. Bien sûr, Saanvi est pédiatre, mais elle a son intrigue encore, avec un scientifique planqué dans une salle juste à côté de son cabinet, scientifique ou geek ou que sais-je en lien avec Vance.

D’ailleurs, au réveil de Ben, on découvre qu’il a une oreillette invisible et un micro antichoc tout aussi invisible. Cela lui permet d’être toujours en contact avec Vance, qui est donc encore là et qui est derrière cette « opération ». Mon dieu, mais je vais avoir mal aux abdos s’ils continuent à ce rythme ! Et ils le font, avec le gamin qui a tout filmé qui montre à ses potes ce moment incroyable où l’homme a été projeté en arrière.

Comme en temps de covid, un flic s’intéresse à ce groupe de gamins qui se réunit autour d’un portable. Bon, la vidéo est de toute manière sur Tik Tok, alors c’est foutu pour la discrétion. Les flics voient donc le bout d’aile 828 et se rendent aussitôt dans le hangar où Ben voit sa main briller au soleil. Oh, c’est brillant.

Tout aussi brillant que le forcing que fait l’épisode pour trouver un rôle à Grace, qui est laissée de côté par son mari de manière hyper odieuse. Même si Cal continue de bien grandir, il a toujours besoin d’un pédiatre. Pour cela, Grace insiste pour l’emmener à chaque fois voir Saanvi. Cela n’a pas l’air de la rassurer, la Saanvi, mais c’est qu’elle doit deviner à l’avance les intentions de Grace.

Evidemment, Grace est en fait là pour savoir si Saanvi a un moyen de joindre Ben, c’est quelque chose tout de même. Bien sûr, Saanvi en a les moyens via Vance. C’est une bonne chose, parce que celui-ci n’a aucun tact et beaucoup moins envie de garder des secrets que Ben : il balance donc qu’ils ont retrouvé le bout de la queue de l’avion, et ça tout de même, on ne s’y attendait pas. Rentrant chez eux en trois secondes, Cal et Grace rassurent Olive sur l’état de santé de son père, et Cal annonce alors que Ben va ramener quelqu’un avec lui, quelqu’un qu’il faudra héberger de toute évidence. Vu comment j’ai écrit ma critique, vous savez déjà qu’il s’agira d’Angelina, mais c’est monté de manière à créer du suspense (non).

Bon, sinon, Vance finit par intervenir pour prêter main forte à Ben qui s’en tirait plutôt bien pourtant. Certes, un flic l’a forcé à toucher la queue (oh boy, je vais encore avoir des gens arrivant ici avec des recherches bizarres) de l’avion à nouveau, mais il ne s’est rien passé. Avec l’arrivée de Vance, Ben est libéré des flics et tout va bien – alors qu’en vrai, je ne vois pas ce que lui veulent les flics, il n’a rien fait ??

Le fun peut en tout cas reprendre : Ben ramasse ses lunettes de soleil et finit sur une voiture traînant l’aile de l’avion. Oui, oui, SUR une voiture, vous avez bien lu. Je n’en peux plus, je suis si mort de rire : les scénaristes ont eu l’air de penser que c’était une bonne idée d’avoir Vance et Ben en train de parler à l’arrière d’une voiture en marche. Enfin, parler… Hurler. Et franchement, je riais plus fort qu’eux, c’était trop.

Et ce n’était pas fini. Même s’ils n’ont pas de ceinture de sécurité, Vance demande au conducteur de ce qui est finalement un petit camion et non une voiture genre pick-up de descendre afin de monter à sa place et de se sacrifier en faisant demi-tour seul alors que Ben et le conducteur monteront dans un avion déniché pour les sortir de là. Et comme Ben retire encore ses lunettes pour ce moment dramatique, je perds à nouveau le sens du sacrifice de Vance dans un bon éclat de rire, désolé. Il veut gagner du temps, mais avec un type comme Ben, ce n’est pas gagné, hein !

Vance s’enfuit donc quand le conducteur décide d’empêcher Ben de faire quoique ce soit en lui faisant un petit câlin. De toute manière, Ben a de nouveau une vision de l’avion en train d’exploser. Il ne peut ainsi pas venir en aide à Vance qui se rend avec le bout d’aile, tout en coinçant les voitures. Ben peut donc reprendre l’avion, malgré un fond vert dégueulasse, et s’enfuir, alors que Vance est placé en état d’arrestation. Il s’en est pris à des flics après tout, mais c’est à peu près tout ce qu’on peut lui reprocher alors quel était l’intérêt de donner son alliance comme ça ? Et pourquoi ce n’est pas le conducteur, homme de main qui n’a rien fait, qui fait demi-tour tout seul ?

Pff. En tout cas, qu’importe, c’est la fin de cette intrigue, Ben peut rentrer au pays, mais pas avant d’être détourné par Saanvi qui lui demande de prendre Michaela, Zeke et Angelina au passage. On ne verra pas où et comment ils arrivent à se rejoindre, mais qu’importe, c’est toujours moins dérangeant que le moment où Michaela et Angelina se téléportent d’un sous-sol à leur cabane.

A l’arrivée de tout le monde, Olive est contente de retrouver sa tante, Grace son mari et Cal son nouvel oncle préféré. Il se présente aussi à Angelina en la draguant lourdement. Bon, d’accord, c’est un gamin, je ne devrais pas dire ça.

Au commissariat, on nous lance un nouveau fil rouge avec la nana qui cherchait précédemment Michaela. On comprend alors que sa mère qui a disparu est en fait Kathryn Fritz – la Major, même si on met trois plombes à nous le révéler. Bien sûr, Jared est sur le coup, histoire que ça continue à être catastrophique pour l’évolution de ce personnage. Et bien sûr, Saanvi continue de chialer dans un coin en écoutant les audios de ses séances de psy avec la Major. J’ai tellement ri !

Pour la conclusion de l’épisode, on retombe sur une scène plus classique : Ben troque les lunettes de soleil pour des lunettes de vue, alors que Michaela n’arrête pas ses décolletés pour autant. Ben révèle alors à sa sœur qu’il est persuadé à présent qu’ils sont morts et ressuscités. Alléluia, tu parles d’un week-end de Pâques, ils ont le sens du timing dans cette série !

Michaela estr aussitôt à fond dans les théories : sont-ils des anges ? Sont-ils des envoyés de Dieu ? Eh, Ben est sûr qu’ils sont sur le point de le savoir. La blague. On a une saison pour le savoir. En attendant, cet épisode nous introduit un nouveau personnage qui est là pour rester avec Angelina. Je suis curieux de ce que ça donnera, alors que Cal s’avère plutôt inquiet du futur : il sent à nouveau la même chose que lorsqu’il avait senti la menace des trois ombres.

C’était l’un des pires déceptions de la série cette intrigue qu’on nous vendait comme un truc effroyable et qui n’était finalement qu’un trio de dealers de pacotille. Ces derniers réapparaissent toutefois à la surface du lac et prennent une bonne inspiration, alors attention, nous n’en avons pas fini avec eux !

Manifest (S03)

Synopsis : Le cliffhanger de la saison précédente remet en question tout ce que nous pensions savoir sur le vol 828, et ça promet une nouvelle saison d’idées toutes plus perchées les unes que les autres.

Saison 1 | Saison 2 | Saison 3

213-3Pour commencer, j’ai vraiment hésité à reprendre la série et j’espère que je fais bien de la reprendre, parce que, bon, tout de même, ça sent mauvais cette affaire. Les scénaristes veulent toujours cinq ou six saisons, les audiences ne leur en accorderont pas tant et les coupes budgétaires vont forcément se sentir, surtout avec le covid. En fait, sans la situation sanitaire actuelle, je ne suis même pas sûr qu’on aurait une suite.

Si la série avait de la suite dans les idées, on avance en perdant à chaque fois un peu plus en logique et en intérêt de ma part. Après une pause de onze moins en ce qui me concerne et de plus d’un an aux États-Unis, j’avais absolument tout oublié de la série. Pour le meilleur, je crois. Pour le pire, eh bien, ce début de saison 3 est particulièrement médiocre et n’annonce rien de bon pour la suite. Purée, j’y croyais vraiment bien au départ pourtant, à cette série… Enfin, au départ. Je m’étais dit que je ne la regarderais pas, et puis l’engouement autour du pilot m’avait convaincu de la tester et j’avais accroché.

J’aurais dû écouter mon instinct dès le départ… et je ne le fais toujours pas !

Voir aussi : J’ai tout oublié de la saison 2 de Manifest (récap)

S03E01 – Tailfin – 08/20
Oh bordel, cela faisait un moment que je n’avais pas autant ri devant un épisode – enfin, depuis mon dernier épisode de Riverdale quoi, mais le problème, c’est que ce n’était pas du tout volontaire de la part de la série là non plus. Plus on avance, moins l’intrigue n’a de sens et, en plus, elle est complètement éclipsée par des choix de réalisation plus que foireux et des trous béants dans l’écriture du scénario. Quelle déception !

Saison 1 | Saison 2 | Saison 3

J’ai tout oublié de la saison 2 de Manifest (récap)

Salut les sériephiles,

Season 2 Nbc GIF by ManifestAprès une première saison vraiment sympathique, Manifest avait fourni une saison 2 beaucoup moins passionnante à mes yeux, et aux yeux de l’audience qui s’est effritée, pour ne pas dire effondrée. Est-ce vraiment une surprise si j’ai oublié avant-hier soir que l’article que j’avais prévu d’écrire était le résumé de cette fin de saison 2 pour se remettre en tête l’épisode ? Et est-ce un hasard si après un mois et demi de compteur sur le blog avant le premier épisode de la saison 3, je n’ai toujours pas trouvé le temps de regarder la reprise de la série ?

Voir aussi : Manifest revient ce soir sur TF1 !

Pour la première question, la réponse est non. Pour la seconde, c’est plus complexe ; parce que je n’ai rien vu d’autre depuis mardi, alors on est sur une semaine où le temps libre manque, tout simplement. J’en ai eu un peu aujourd’hui, mais comater, c’est marrant aussi parfois. Tout ça ne vous remet pas en tête la saison 2, alors si vous êtes aussi en retard que moi dans votre visionnage, voilà où on en était !

NBC – Page 6 – Just One More EpisodeIl faut toutefois que je vous avertisse que j’ai oublié à peu près toute la saison précédente, et que je ne suis même pas convaincu que ce soit une bonne idée de me plonger dans cette saison 3 alors qu’elle risque d’être annulée. Ceci étant dit, il y a deux choses complètement perchées dont je me souvienne de la fin de saison précédente : l’avion et Zeke.

Voir aussi : Manifest – S02E13

If the Manifest Season 2 Finale Doesn't Answer These Questions, We Riot!! - TV FanaticL’avion, d’abord, parce que c’est le cliffhanger le moins logique de ma vie : après avoir explosé dans le pilot, nous découvrons donc que nous avons un nouveau mystère à élucider lorsque la queue de l’avion est retrouvée dans la mer près de Cuba. C’est d’autant plus embêtant que juste avant que des pêcheurs ne trouvent cette partie de l’avion, Ben avait eu une vision de l’avion en train d’exploser. MOUI. Ben autant l’idée d’une date d’expiration était cool, autant l’idée d’un double avion, ça ne me convainc que moyennement.

Autrement, dans le dernier épisode, Zeke arrivait donc à expiration de son compte à rebours… et la série nous faisait une pirouette pour le sauver. La déception est là – j’aime beaucoup son personnage, mais ça n’a aucun sens. Après avoir passé quelques épisodes (et un mariage avec Michaela) à se geler les miches, le personnage plonge dans un lac glacé pour sauver Cal qui est en train de s’y noyer.Manifest Season 2 Episode 13 Review: Icing Conditions - TV Fanatic

Il meurt peu de temps après… mais se met à briller tel un vampire de Twilight avant de revenir à la vie plus en forme que Jésus. Eh, ma foi, c’est une bonne date pour le retour de la série ce week-end de Pâques. Pardon. Reste à savoir pourquoi il a survécu, même si la théorie la plus probable est que c’est parce qu’il a suivi ses Appels – pas comme Michaela qui a traversé une crise de foi et leur a tourné le dos à un moment de la saison 2.

Bon, autrement, si Cal se noyait, c’est parce qu’il avait été enlevé par des dealers de drogue faisant pression sur Michaela et Jared pour retrouver leur came, mais vraiment, sans mon article, je n’en aurais aucun souvenir ! C’est problématique parce qu’apparemment les dealers auront un rôle à jouer en saison 3 – dans la saison 2, ils ont mystérieusement disparu après être tombé dans le lac gelé eux aussi. C’était un peu gros.

TFSA – St Valentin des séries | Smells like Chick Spirit

Au rang de ce que j’avais volontairement oublié, il y a aussi le gâchis qu’est le personnage de Saanvi. Pourtant, elle finit la saison en tant que meurtrière après avoir empoisonnée et tuée accidentellement la Major. Elle voulait pourtant la sauver, mais l’antidote qu’elle avait sur elle a été brisé par la Major elle-même. C’est couillon, ça, tout de même. Et ça l’est d’autant plus que Saanvi voulait juste trouver un antidote au problème de Zeke, qui a trouvé tout seul comment ressusciter apparemment, alors que la Major, elle, lui confie qu’elle n’a jamais eu l’intention de guérir les passagers du 828. Le mystère s’épaissit, et elle s’en confie à Vance. Au moins, elle a enfin une bonne raison de chouiner – après toute une saison à le faire. Ah la recherche de gifs me permet aussi de me souvenir qu’elle a une ex, j’avais zappé.

Voir aussi : Manifest (S02)

Season 2 Nbc GIF by Manifest - Find & Share on GIPHYVoilà, voilà. Autrement, il y a toujours Olive qui ne parvient plus à sauver la série avec son mec parfaitement insupportable, et Grace… Avait-elle accouché ? Il me semble que non. Ou si, y avait un bébé. Vous savez, j’ai vraiment tout zappé en dix mois et demi. Et il faut à présent que je trouve la motivation pour me replonger dans tout ça, or les plongeons dans les lacs glacés et moi, ça fait trois. Ou quatre.