Les meilleures séries 2010-2019

Salut les sériephiles,

C’est encore avec une semaine de retard que je débarque, mais l’avantage des TFSA de Tequi, c’est qu’ils sont parfois assez intemporels pour se le permettre. C’est le cas de celui de cette semaine puisqu’il est question simplement de désigner nos séries préférées de la décennie qui vient de se terminer. La tâche n’est pas simple, surtout que, comme d’habitude, j’ai décidé de me limiter à cinq séries. Vous me connaissez, tout est bon pour gagner du temps, et comme c’est le concept de base de ces articles, pas de raison de changer une formule qui gagne.

Seulement cinq séries ? Pas facile du tout !

Image associée

  1. The Haunting of Hill House

Elle mériterait probablement une meilleure place que celle-ci, mais comme il n’y a eu qu’une saison, je préfère rester prudent pour le moment. Pour moi, cette série est vraiment l’une des meilleures séries d’horreur, parce qu’elle a réussi à parler d’un sujet plutôt habituel (la maison hantée) de manière vraiment originale et avec des personnages très fouillés. La construction de la série est impeccable, les épisodes accrocheurs, l’écriture vraiment réfléchie (les cinq étapes du deuil, la Bent-Neck Lady, tout ça tout ça). Incontournable, je pense.

Résultat de recherche d'images pour "orphan black"

  1. Orphan Black

Tatiana Maslany mérite toutes les récompenses du monde pour son travail absolument dingue dans cette série. C’est bien simple, j’ai été incapable de faire pause sur les trois premiers épisodes. Si la série s’est un peu perdue en cours de route sur certaines intrigues, c’est très clairement une série qui aura marqué par sa qualité globale, ses effets spéciaux, ses acteurs complètement géniaux. Non, vraiment, passer à côté de cette série aurait été une perte cruelle et je suis content de l’avoir découverte (merci Poluss).

Résultat de recherche d'images pour "westworld"

  1. Westworld

Cette série a été immédiatement un énorme coup de cœur alors qu’elle n’avait pourtant pas grand-chose pour elle : complexe, présentée comme une possible « nouvelle Game of Thrones », un côté western… Pourtant, qu’est-ce que j’ai immédiatement accroché aux notes de musique, à la claque visuelle et à la construction impeccable des deux premières saisons. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite de cette histoire fascinante !

EDIT : Je ne sais pas où j’avais la tête, mais clairement, vous pouvez décaler les séries précédentes d’une place pour faire de la place à une autre numéro 3, mais les 3 séries qu’il vous reste à lire sont vraiment ex-aequo dans mon coeur.

Résultat de recherche d'images pour "the 100"

3. The 100

Clairement l’une des meilleures surprises de la décennie, parce que la série commence plutôt mal et comme une série pour adolescents médiocre avant de devenir une aventure palpitante. La géopolitique, les répliques, les développements fous des personnages et tant de bons moments, je ne sais pas comment j’ai pu oublier de la citer dans la première version de cet article. Si vous aviez besoin d’une preuve pour prouver que je suis fatigué, vous l’avez !

Résultat de recherche d'images pour "the magicians"

  1. The Magicians

J’ai beaucoup hésité à la mettre en première place, mais la vérité est que je n’ai accroché que moyennement à la première saison, et que c’est ensuite que j’ai découvert progressivement à quel point j’adorais la série. Je suis actuellement en train de me faire violence pour écrire cet article plutôt que de lancer la saison 5 qui commence aujourd’hui. Vraiment, c’est l’une des meilleures découvertes séries de ces dix dernières années !

Résultat de recherche d'images pour "agents of shield"

  1. Agents Of S.H.I.E.L.D

Ce n’est peut-être pas la meilleure en qualité parce qu’elle a eu ses coups de mou, mais c’est pour moi la plus marquante et, franchement, la meilleure sur une bonne partie de ses arcs : notamment en fin de saison 1 ou toute la dernière partie de la saison 4. Je ne suis probablement pas objectif : c’est encore une série Whedon, les personnages sont géniaux, les répliques s’enchaînent à merveille et la série a débarqué sur nos écrans dès 2013. J’ai eu plus que le temps de m’y attacher… Et c’est tant mieux !

J’oublie probablement de très bonnes séries, mais voilà, à instant T, les cinq séries qui me sont venues d’instinct. Bien sûr, j’aime aussi This is us ou Life in pieces, mais ce ne sont pas les meilleures, ce ne sont pas celles qui m’ont rendu le plus fou au cours des dix dernières années… Younger, Man seeking woman, Wrecked et Mixology méritent d’être mentionnées ici, tout comme Continuum, Sense8 ou The Leftovers. J’en regarde trop, c’est tout.

Top 10 de la décennie (partie 1)

Salut les sériephiles,

Le réveillon continue d’approcher petit à petit… et comme nos estomacs se préparent à l’overdose, je me suis dit qu’il fallait aussi nourrir nos cerveaux ! Du coup, je profite de cette journée pour faire enfin mon top 10 des séries de la décennie pour le Bingo Séries. Eh, il y a aussi qu’il est temps que j’avance dans le Bingo, franchement.

Donc voilà, je vous rappelle les règles : il me faut choisir seulement dix séries en fonction de la diffusion de leur saison 1, sachant que je dois choisir une série par année de la décennie. Et franchement, c’est plus compliqué qu’il n’y paraît avec ce twist de la date ; mais c’était l’idée pour que ce soit plus sympa et original à faire ! Beaucoup ont déjà répondu à cette question sur Twitter ou sur le blog, n’hésitez pas à aller farfouiller le hashtag, les amis…

Quant à moi, vous verrez que j’ai beaucoup hésité pour certaines années, d’où la présence à la fin de chaque paragraphe d’un « mise de côté » 😉 !

Résultat de recherche d'images pour "the walking dead season 1"

2010 – The Walking Dead

Bon, c’est un peu inévitable. Niveau série de la décennie, on peut difficilement faire plus marquant que celle-ci. Elle a débarqué en 2010 et est actuellement dans sa saison 10. Les zombies ont fait couler beaucoup d’encre en dix ans, la qualité n’a pas toujours été au rendez-vous (loin, très loin de là), mais c’est vraiment une série qui s’est imposée dans mes habitudes. Je n’ai pas commencé dès 2010, mais aujourd’hui, j’ai du mal à m’imaginer mes lundis soirs autrement qu’avec la découverte de l’épisode de la semaine avant d’être spoilé méchamment. Mise de côté : Haven (géniale, mais trop peu connue).

Résultat de recherche d'images pour "person of interest season 1"

2011 – Person of Interest

Là encore, c’est une série que j’ai regardé plus tard et pas dès le début de sa diffusion. C’est bizarre du coup de dire qu’elle a marqué ma décennie car je l’ai vue quasiment d’une traite et en quelques mois seulement… seulement voilà, cette série est excellente et je trouve qu’en scénario, elle a bien marqué son temps. La Machine, les simulations, les deux flingues à la fois… Tant de choses qu’on a pu retrouver dans d’autres séries. Les problématiques sont excellentes, les intrigues passionnantes, et voilà, c’est marquant, je trouve. Mise de côté : Once Upon a Time (le choix fut rude, mais j’ai moins accroché à celle-ci, tout simplement).

Résultat de recherche d'images pour "continuum tv show"

2012 – Continuum

On est vraiment sur un choix tout personnel là, mais cette série avec Rachel Nichols est quand même la série qui m’a poussé à me remettre à Twitter pour de bon. Au-delà de son excellent plan transmédia, cette série proposait un excellent casting et des intrigues de voyages dans le temps fabuleuse. J’ai adoré la série, j’en garde des souvenirs de fou et je regrette qu’elle ne soit pas plus connue, alors je profite de cette occasion pour la mettre en avant ! Mises de côté : Scandal (pour sa démarche et sa sonnerie de téléphone), The Newsroom (géniale, mais trop peu connue) ; Arrow (pour l’univers étendu qu’elle lancera).

Résultat de recherche d'images pour "agents of shield pilot"

2013 – Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D

Franchement, vous me voyez choisir autre chose que cette série que j’adore ? Parce que moi, non. Ce choix par défaut s’explique pour un tas de raisons, du casting que j’adore au twist phénoménal de la fin de saison 1, pour l’équipe de production que j’adorais avant même le lancement de la série (merci Dollhouse) autant que pour les liens avec le Marvel Cinematic Universe, pour la qualité globale saison après saison autant que pour les acteurs super fun à chaque Comic Con. Mise de côté : Orange is the New Black (parce que bon, Netflix quand même).

Résultat de recherche d'images pour "the 100 pilot"

2014 – The 100

Cette fois, l’année est méga chargée en séries marquantes. On sent qu’en 2013/2014, on a passé un cap et on entre en plein dans le Peak TV où il y a beaucoup trop de séries. Il n’empêche que moi mon choix est vite fait du côté des séries que je préfère : c’est cette série CW qui sort complètement du lot. Elle commence super mal avec deux épisodes de teen show tout ce qu’il y a de plus banal et puis, d’un coup, bim, elle part dans son délire à la fin de son épisode 3 et elle le fait bien. On passe un cap dans la violence des séries ados, certes, mais ça m’a rendu féru de géopolitique et ça m’a prouvé que mon problème avec Game of thrones n’était pas là-dedans, mais bien dans d’autres problèmes de la série. M’enfin, ce n’est pas le sujet. Mises de côté : The Leftovers (magistrale, mais trop « de niche » ?), You’re the worst (qui réinvente la comédie l’air de rien… avant de se planter elle aussi), How to get away with murder (parce que franchement, elle a tenu sur la durée et était chouette).

Résultat de recherche d'images pour "younger pilot"

2015 – Younger

Cette année où le choix est impossible, franchement. Je me suis décidé pour Younger parce que pour moi, c’est vraiment une comédie qui a été capable de créer la surprise en trouvant son public de manière internationale alors que rien ne l’y prédestinait, contrairement aux autres séries que j’aurais pu évoquer. Et aussi, ça fait six saisons qu’elle est juste géniale, alors ça méritait d’être évoqué et mis en avant, je trouve. Mises de côté : Sense8 (à regrets, parce que vraiment, wow, la claque cette série ; je sais qu’elle a marqué la décennie), The Magicians (ça me déchire le cœur aussi de ne pas la mettre en série de l’année, surtout qu’elle a commencé en décembre, ça ne devrait même pas compter), 12 Monkeys (mais la qualité au début n’est pas ouf), Man Seeking Woman (superbe comédie là aussi).

Voilà pour cette première partie, parce que oui, j’ai décidé de couper en deux cet article qui aurait été autrement beaucoup trop long !

Les séries les plus attendues de 2019

Salut les sériephiles,

J’ai bien cru que j’allais devoir sécher un TFSA, parce qu’il y a une semaine, si vous m’aviez demandé quelles étaient les nouveautés que j’attendais ce mois-ci, je vous aurais répondu qu’il n’y en avait aucune. Naïveté ? Amnésie partielle ? Allez savoir. Depuis, j’ai fait quelques recherches – ah, que c’est dur d’être blogueur et de s’appliquer à respecter tous les méchants thèmes de Tequi ! Dur, peut-être, mais passionnant et un brin rassurant : il y a une semaine, je me disais que je devenais un vieux con qui n’aime plus rien ; et depuis, je me rends compte que non.

Après, je dis que c’est rassurant, mais quand je vois les dates de diffusion des cinq séries choisies, je sais aussi que ça veut dire que ça y est, je vais encore recommencer à prendre du retard dans mes séries, parce que je ne suis pas un surhomme et je ne verrais pas tout. Allez qu’importe, faisons comme si, voilà ce que j’aimerais bien prendre le temps de voir dans le mois à venir !

Voir aussi : Retour sur mes séries les plus attendues de 2018

Image result for pen15 2019

  1. PEN15 (8/02)

Alors j’avoue que j’ai eu la naïveté de d’abord lire « Pen Fifteen » avant de capter le jeu de mots, et j’ai un peu honte. C’est une comédie dont on n’a pas encore de vidéos et peu d’images, mais elle m’attire uniquement parce que les deux actrices qui sont derrière viennent de Man seeking woman où elles avaient de petits rôles. Avec le concept qui voit deux adultes jouer des adolescentes parmi d’autres acteurs adolescents, je me dis qu’on peut avoir un décalage vraiment marrant ; et intéressant en plus !

  1. White Dragon (08/02)

Je ne sais pas comment je suis passé à côté d’une telle série alors que le casting semble vraiment top. C’est un peu tout ce que j’ai de positif à en dire, ça, et le fait que j’y aurais accès sur mon compte Prime Video (Amazon). Est-ce que c’est suffisant pour la regarder ? Oui, au moins pour y jeter un œil, parce que les premières images n’inventent pas l’eau chaude, mais sont sympas. Il y est question d’une femme qui menait une double vie et qui disparaît, laissant son mari mener l’enquête sur ce qui lui est arrivé ; et à l’autre bout du monde tant qu’à faire.

  1. The Umbrella Academy (15/02)

Il fallait bien que Netflix surgisse à un moment ou un autre dans ce top. Je suis passé à côté de Sabrina (pour l’instant) même si c’est totalement mon genre. Pourquoi pas, donc, regarder The Umbrella Academy, qui nous présente un groupe d’adolescents avec des pouvoirs. Le twist, c’est que leur naissance était déjà mystérieuse, puisque leurs mères ont accouché sans avoir été enceintes ; et ils ont été adoptés par le même homme et cohabitent ensemble depuis. Et ils ont des pouvoirs. Je l’ai déjà dit, oui, je suis fatigué et comme d’hab, je ne me suis que peu renseigné sur la série pour avoir des surprises. C’est du Netflix, le casting a l’air très cool et la musique du trailer m’a fait bouger la tête. C’est suffisant, non ?

  1. Russian Doll (01/02)

Si vous suivez le blog depuis un moment, vous savez déjà que j’ai adoré le film Happy Birthdead (ou Death Day si vous êtes anglophones). Une semaine avant la sortie du deuxième film, voilà une série qui semble lui avoir tout pompé -même si c’est un classique. Concrètement, on a à peu près le même scénario : une jeune femme qui meure et se réveille pour revivre en boucle la même journée (ici une soirée d’anniversaire) où elle finit par mourir quoiqu’elle fasse. J’adore l’actrice, c’est encore du Netflix et la bande-annonce m’a fait marrer. Allez, ça passe.

  1. The Other Two (24/01)

Et ça, c’est ma plus grosse surprise de ce top, même si je reste sceptique : est-ce que j’aimerais vraiment ? Mystère : la série retrace la vie d’un grand frère et d’une grande sœur qui sont confrontés au succès de leur petit frère adolescent, super star internationale. Et eux ? Ben, ils n’ont pas fait grand-chose de leur vie, justement. Franchement, ça ne me disait trop rien, mais j’ai besoin d’une nouvelle comédie après quelques annulations et le trailer me plaît bien. Elle débarque dans moins d’une semaine et j’ai envie d’y jeter un œil, donc paf, la voilà première de ce top et on verra bien ce que ça donnera !

Voilà, vous avez mes cinq choix de séries que j’attends impatiemment. Notons que j’ai mis de côté le spin-off de Suits, qui n’en finit plus de venir. Il s’appellera Second City et se concentrera sur le personnage de Jessica. Je regarderai pour Gina Torres, mais l’épisode introduisant la série ne m’a pas passionné. Il y en a d’autres que je surveille du coin de l’œil, notamment Grand Hotel pour un guilty pleasure d’été, ou Brooklyn Animal Control qui a casté Daniel Zovatto (oui, oui, Ramon d’Here and Now) et nous parlera d’une section de la police chargée de s’occuper de loups-garous. J’attends aussi de voir des images de Living with yourself, avec Paul Rudd forcé de vivre avec une meilleure version de lui suite à un accident. J’sais pas, je pense que ça peut avoir de la gueule, comme être casse-gueule. Un peu comme tout le reste de cet article. De toute manière, entre ce que j’écris et ce que je vois, il y a souvent un fossé. On verra bien !

Liste des TFSA

Les personnages les plus inspirants

Salut les sériephiles !

Je n’ai pas deux jours de retard, vous n’avez rien vu ! Cette semaine, j’étais bien occupé par mes révisions et mon concours, et ce qui devait arriver arriva avec un manque de temps total pour ce TFSA. Pour ne rien arranger, Tequi a encore réussi à trouver un thème super intéressant, mais donc aussi super compliqué. L’ironie est totale, parce que je me suis retrouvé à n’avoir aucune inspiration pour ce thème qui était… les personnages les plus inspirants.

C’est-à-dire que ce n’est pas si évident : je ne m’étais jamais vraiment posé la question de savoir si un personnage m’inspirait, et en même temps, j’avais peur d’oublier un personnage-clé. Bon, j’ai toujours peur d’oublier un personnage-clé, mais bon. Pour ne rien changer à mes habitudes, je n’ai regardé aucun autre TFSA avant la rédaction de celui-ci, car je ne voulais surtout pas être influencé par les choix des autres. Pour le principe, quoi. Et après un long détour sur TVshow time, je me suis retrouvé avec une longue liste et il est possible que je triche un chouilla. Allez, c’est parti.

Image result for abed nadir

  1. Abed Nadir

On commence en douceur avec un personnage inspirant, mais pas trop : Abed de Community. S’il inspire quelque chose, c’est définitivement de la geekitude. En fait, c’est bien simple, c’est un personnage que j’ai immédiatement adoré pour ça : geek, avec tout un tas de références, un peu à côté de la plaque mais jamais tout à fait, et avec un groupe d’amis fidèles. C’est inspirant de le voir vivre sa geek-attitude avec humour et liberté, non ? En tout cas, moi ça me donne envie de partir dans des tas de délires comme lui !

Image result for veronica mars

  1. Veronica Mars

Niveau inspiration, on peut difficilement faire mieux : elle a une réparti et un humour de malade, et vous aurez déjà compris avec Abed que c’est le genre de choses que je trouve inspirantes. Ben voui, j’adore voir la vie avec humour, moi, et devant Veronica, c’était un cours rapide d’humour en permanence ; même dans les pires moments (et franchement le pilot en est le parfait exemple avec le début de son troisième acte). J’ai beaucoup hésité pour cette quatrième place, parce que ça aurait tout aussi bien pu être Buffy, qui a aussi en plus la capacité de faire de bien jolis discours. Seulement, j’ai regardé Veronica avant, et puis Buffy, elle a beau être inspirante, je n’aurais pas forcément envie d’avoir tout à fait la même vie qu’elle, alors que Veronica, elle a quand même plus de bons moments (et quelques-uns horribles, je sais). Et puis, de manière générale, la manière dont Veronica jette un regard désabusé sur le monde et aborde la vie, ça me parle beaucoup plus.

Image result for randall pearson

  1. Randall Pearson

Je ne pense jamais à This is us dans mes TFSA, mais comme j’ai cherché sur TVtime, cette fois, je n’oublie pas Randall ! Je trouve sa vie hyper inspirante, que ce soit son couple parfaite, son côté père de famille ringard ou simplement sa gestion des crises d’angoisse qui lui arrivent de temps à autres. Je sais que tout le monde voue un culte à Jack, mais ce n’est pas mon cas, parce que le décalage de périodes fait qu’il a des côtés trop « chef de famille » que je n’aime pas tant que ça. En revanche, Randall sait comment compter sur Beth, l’écouter quand elle a raison, faire les compromis pour leur couple… et il fait ça avec un peu tout le monde dans sa vie, ce que je trouve bien inspirant quand même. Et puis, oui, ses crises d’angoisse quoi.

Image result for codex felicia day

  1. Codex

C’est rare aussi que je parle de The Guild dans les TFSA, mais là pour le coup, c’est la première série à laquelle j’ai pensé devant ce thème, parce que Felicia Day niveau inspiration, elle se place là, et son personnage dans la série qu’elle a écrite elle-même, c’est quand même à 95% au moins elle-même. Le simple fait que toute cette websérie soit écrite, créée, produite, tournée, jouée par Felicia Day suffit à comprendre ce qu’il peut y avoir d’inspirant dans le personnage de Codex qui entame son voyage en étant refermée sur elle-même et sa timidité et le finit… totalement différemment, pour ne pas spoiler. On réunit un peu les caractéristiques des personnages précédents : l’humour, le côté (très) geek, les relations humaines maîtrisées à la perfection (bon, ça a pris du temps pour Codex) et ça, malgré la technologie, puis avec une vision de la vie aussi innocente que désabusée. Le personnage parfait niveau inspiration… Elle mériterait la première place, s’il n’y avait pas…

Image result for les bracelets rouges

  1. Les Bracelets rouges

Promis, je ne triche pas. C’est juste que l’ensemble des personnages ont des traits hyper inspirants dans leur manière de gérer la maladie, donc je suis incapable de faire un choix entre eux – et c’est valable pour la version française comme la version espagnole (et un peu moins la version américaine). J’ai eu l’occasion de fréquenter l’hôpital quand j’étais touuuuuuuut petit et je n’en ai pas forcément gardé des souvenirs aussi purs que ceux de cette série, mais je la trouve bien trop réaliste malgré tout. Elle livre vraiment des belles leçons de vie applicables universellement et a un message d’origine que j’approuve entièrement. C’est inspirant rien que sur le papier, de toute manière, des ados malades qui prennent le parti de sourire à la vie, alors ouais, le choix s’impose de lui-même quand il est question d’inspiration.

Voilà pour moi, j’espère avoir fait le tour sans oublier personne. En sixième position, j’aurais probablement mis Josh Greenberg de Man Seeking Woman, mais il faut faire des choix dans le TFSA, et c’est précisément ce que j’adore avec ce rendez-vous et pourquoi je limite toujours à cinq personnages de cinq séries différentes. Sauf aujourd’hui avec mon numéro 1. Mais bon, c’est mon blog, je fais ce que je veux, nah !