5 gosses de séries « absolument trop choupis » ? Mazette !

Salut les sériephiles,

Une fois de plus, voici un thème de TFSA qui me laisse super perplexe. Tequi, si tu passes par là (dans deux mois pendant un rattrapage de lecture), je me demande ce que t’as fumé pendant ton confinement pour nous pondre un truc pareil. Tout le monde sait que les enfants dans les séries sont insupportables, certainement pas choupis ! Bon, pour le bien de ce thème, je me suis fixé aux enfants de moins de douze ans – au-delà, c’est de l’adolescence. Généralement, les scénaristes ne savent pas quoi faire des enfants, et ça se sent. Malgré tout, j’ai fait le tour de mes séries pour en trouver cinq que je tolère, et même une première place qui a toute sa place ici !

Attention, il y aura des spoilers sur Les Bracelets rouges et la saison 5 d’Agents of S.H.I.E.L.D dans l’article.

Côme se réveille, Clément en couple et rupture de Roxane et Thomas ...

  1. Come (Les Bracelets rouges)

Je ne le mets que cinquième parce qu’on l’a surtout connu dans le coma et qu’il était bien plus appréciable quand il l’était, le pauvre. Son personnage une fois réveillé oscillait entre scènes très chouettes et intrigues où il était insupportable. Heureusement, on était déjà attaché à lui parce qu’autrement, il n’aurait pas obtenu sa place ici.

  1. Robin (Agents of S.H.I.E.L.D)

May & Robin edit | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirLe personnage est surtout ici pour une des actrices que je trouve exceptionnelle et vraiment super douée pour son âge, mais au-delà de ça, j’adorais la relation qui s’est tissée entre May et elle. Je ne sais pas si la fin de la série reviendra là-dessus, mais une partie de moi l’espère tout de même parce que Robin est choupie dans son attachement à l’équipe. J’aime aussi la manière très sympathique dont la série l’a fait revenir alors qu’on la connaissait quand elle était encore petite. Sinon, je fais d’une pierre deux coups parce qu’avec un seul personnage, je parle en fait de deux actrices. Pour le fun fact du jour, sachez donc que Robin est interprétée par Lexy Kolker lorsqu’elle a cinq ans, mais par Ava Kolker, sa grande sœur, à douze ans. Pendant la diffusion, j’étais persuadée qu’ils avaient simplement utilisé du maquillage pour vieillir l’actrice, sans me poser plus de questions… C’est vraiment bien joué de leur part !

very] personal screencaps — Alexa Swinton as Piper – Emergence, 2019

  1. Piper (Emergence)

Je suis déçu de l’annulation de la série, parce que je trouve qu’elle réussissait dans l’ensemble à nous proposer deux gamines qui n’étaient pas insupportables, et c’est tellement rare que ça méritait d’être souligné. Oh, les secrets autour de Piper étaient parfois un peu chiants, c’est sûr, mais sa relation avec Jo et l’ensemble de la famille la rendait très attachante. Dans l’ensemble, la série proposait donc une gamine qui parvenait à ne pas être chiante et qui a su s’attirer toute ma sympathique sur plusieurs épisodes. Elle méritait bien que je l’évoque ici, du coup !

Randall, You Are The Coolest Kid GIF - ThisIsUsSeries ...

  1. Randall (This is us)

Je l’adore à l’adolescence et à l’âge adulte – au moins au début de la série – alors inévitablement, j’adore aussi quand il est enfant. Adopté dans une famille en deuil et se retrouvant avec deux jumeaux après un abandon à la naissance, il n’y a pas à dire, Randall n’a pas une vie simple. Il grandit en étant bien différent de son frère et de sa sœur, mais il est tout de même super attachant avec eux. Puis, le gros avantage de cette série, c’est qu’on sait déjà ce que les enfants vont devenir, alors même quand ils sont un peu chiants, on leur pardonne plus facilement. En plus, les scénaristes font un joli travail pour ne pas les rendre insupportables, mais ce n’est pas nouveau que l’écriture de la série est géniale !

Giselle Eisenberg Tumblr posts - Tumbral.com

  1. Sophia (Life in Pieces)

De très loin la gamine la plus attachante de la télévision, non ? Je sais que la série est peu connue, mais vraiment, elle vaut le détour pour certains de ses personnages, à commencer par Sophia qui avait toujours l’art de balancer la bonne réplique au bon moment, sur le bon ton et avec un humour de dingue. En quatre saisons, on a eu le temps de s’attacher à elle et ses mimiques choupies, surtout que grandir ne lui a jamais fait de mal. Plein de séries gèrent mal l’évolution des enfants, mais ça n’a pas été le cas pour celle-ci, et c’est tant mieux !

sophia hughes | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirJe termine l’article en évoquant enfin Council of Dads, enfin annulée. Charlotte aurait pu avoir sa place ici, mais il me semble qu’elle est déjà plus vieille que la limite d’âge fixée par cet article. JJ, en revanche, je suis déçu de ne pas avoir pu en découvrir plus, parce que finalement, il y avait beaucoup à faire du personnage et peu a pu être fait en si peu de temps.

Sinon, j’ai aussi pensé à Cal de Manifest, mais comment dire… Il n’est pas choupi et il est grave relou, lui !

Cal Stone GIF by Manifest - Find & Share on GIPHY

PS : en revanche, j’ai totalement zappé Christopher lors de la rédaction de l’article. Sorry 9-1-1 !

Cinq personnages bouleversants dans mes séries récentes

Salut les sériephiles !

Comme prévu, je continue mon rattrapage des TFSA de Tequi parce que c’est tout de même inadmissible d’avoir accumulé du retard après trois ans de bons et loyaux sévices à vous partager mon point de vue sur chacun de ses thèmes de manière hebdomadaire. Voici donc cinq personnages que j’ai pu croiser plus ou moins récemment dans mes séries (je suis remonté jusqu’à février grosso modo, tout de même) et qui ont réussi à me bouleverser d’une manière ou d’une autre !

the rookie 2x12 | Tumblr
Cette scène est particulièrement bouleversante, du coup – The Rookie – S02E12
  1. Lucy (The Rookie)

C’est tout récent, mais je suis en plein visionnage de la saison 2 de cette série alors ça ne surprendra personne que son nom me soit venu spontanément. En milieu de saison 2, Lucy, un personnage que j’adore depuis le début, est confrontée à la pire situation qui soit, avec un enlèvement, puis un enterrement alors qu’elle est encore en vie. Elle était hyper touchante et bouleversante pendant tout l’épisode, inévitablement, au point de devenir ma performance de la semaine… Seulement voilà, ça dépasse le simple cadre de l’épisode, puisqu’elle a ensuite à gérer son choc post-traumatique. C’est une très bonne intrigue et je la trouve bouleversante. On notera que j’ai hésité à citer aussi Nyla qui s’est fait rapidement une place dans mon cœur avec sa couverture… À voir comment ça évoluera pour savoir laquelle des deux sera la plus bouleversante !

Voir aussi : Melissa O’Neil (#96)

  1. Sage (Council of Dads)
Council of Dads: 'Council Notes' for episode 9 'Stormy Weather'
Council of Dads – S01E09

Pas évident de choisir un seul personnage de cette série, mais j’ai fini par opter pour Sage. Au départ, j’allais écrire sur Robin ou Charlotte qui passent toutes les deux une année bien pourrie avec la perte de Scott et les problèmes médicaux à gérer. Finalement, j’opte pour Sage, parce que c’est elle qui a réussi à m’arracher le plus de « oooh » et de petites larmes, avec son intrigue sur un grand total de… trois épisodes. Très jolie écriture, vraiment ! Sage est donc une mère porteuse qui découvre qu’elle a une maladie dégénérative qui la condamne à mourir jeune et qui est possiblement héréditaire. Ses luttes et ses doutes sont très joliment mis en scène dans la série, j’ai beaucoup aimé et ça m’a bouleversé parce que ce n’est pas une situation facile (et parce qu’elle n’a pas les meilleures idées d’ailleurs).

  1. Buck (9-1-1)

Mes persos préférés de 2019 (en autant de mots que d'années ...Faut-il encore présenter Buck ? Le pauvre en prend plein dans la tronche en permanence, et je ne parle pas uniquement de la vague de tsunami qu’il se mange en début de saison 3 ! Il survit à un accident grave et à un tsunami pour mieux avoir des difficultés à être réintégré dans son travail, avant de devoir gérer Eddie qui part en vrille, puis le retour d’Abby. À vrai dire, c’est surtout le retour d’Abby et sa relation à Christopher que je trouve bouleversants, parce qu’il se comporte dans les deux cas comme un véritable saint. Parfois, ce qui bouleverse, c’est justement la force de rester impassible face au pire. Là-dessus, Buck a beaucoup à nous apprendre !

Voir aussi : Oliver Stark (#57)

LES BRACELETS ROUGES S02 - Interview d'Azize Diabate | TF1 Pro

  1. Mehdi (Les Bracelets rouges)

C’est un personnage super touchant Mehdi, parce qu’il a toujours la patate et fait toujours rire tout le monde, au point de s’en oublier et d’être celui qui est possiblement le plus mal de tous les bracelets, même s’il n’a pas eu la maladie la plus grave. En saison 3, il fait face à la mort de son grand-père, à une tendance mauvaise à tout éponger dans l’alcool et à un accident de voiture. Vraiment, son arc était bouleversant… même si les scénaristes ont finalement fait le choix de quelques pirouettes pour que tout finisse bien pour lui ! Je trouve que le personnage n’a pas une vie facile : il se retrouve orphelin alors qu’il est adolescent et doit apprendre à gérer la vie d’adulte, mais il le fait avec toujours bien des blagues. Il en faut peu pour me bouleverser, peut-être.

Voir aussi : Azize Diabaté Abdoulaye (#79)

  1. Justin (13 Reasons Why)

character; justin foley | TumblrHonnêtement, cela m’énerve très fortement de devoir le citer dans cet article, parce que j’en veux encore aux scénaristes d’avoir cédé à la facilité du drama gratuit en ce qui concerne ce personnage. Attention aux spoilers si vous n’avez pas fini la série par contre. Justin, on peut difficilement faire plus bouleversant comme personnage : c’est un gentil qui se retrouve dans la pire des situations à chaque fois. Elevé par une mère alcoolique et une succession de beaux-pères violents, il s’est attiré la colère des fans en aidant pas Jess lors de son viol. Il a eu ma colère aussi, mais c’est ce qui est bouleversant : le personnage sait qu’il fait des erreurs et qu’il ne peut les réparer… Tout ça le mène à avoir une période à être sans-abri, mais aussi à se prostituer. Tout ce qu’il y gagne lors de son arc de rédemption, c’est le droit de développer le SIDA sans jamais faire le moindre test, et puis d’en mourir de manière violente et brutale, sans que personne ne voit arriver ce qu’était vraiment cette grippe. Pas même nous, même si je m’étais posé la question sur une tâche apparaissant sur son cou… Les scénaristes ont voulu faire un dernier (bad) buzz qui a un peu foiré, je suis super énervé, mais force est de constater que… Je suis bouleversé !

En tout cas, je vais vite écrire le TFSA suivant moi, parce que je suis de nouveau énervé d’avoir parlé du cas de Justin ! Je ne le publierai que demain en revanche, il faut faire durer le plaisir 😉