3 saisons de Quantico et puis s’en va…

Salut les sériephiles !

Image result for quantico pilot abc

Cela fait une bonne semaine que j’ai terminé la série, il est donc temps pour moi de publier un article sur Quantico et mon avis sur cette série polymorphe, c’est le moins que l’on puisse dire. C’est quand même assez fou, parce que tout a commencé à la rentrée 2015 et j’avais décidé de ne surtout pas regarder cette série qui n’annonçait rien de bon. Franchement, son trailer était assez bateau, ça sentait la série qui allait partir en procédural.

Oui, mais tout le monde s’est mis à la regarder et en bon mouton, je me suis dit que j’allais suivre le troupeau Twitter/amical qui ne jurait que par cette série. Et ma foi, j’ai vite compris pourquoi, parce que c’est vrai que son début était addictif. Il n’y avait pas beaucoup de crédibilité dans cette équipe de bras cassés, mais au moins, ils étaient de jeunes recrues qui avaient une bonne raison d’être des bras cassés.

Image result for quantico pilot abc
La série avait au moins son sacré début pour elle !

Je me suis rapidement retrouvé accro à la série, parce que le fil rouge était prenant et que je voulais savoir qui était le terroriste. Malheureusement, ça s’est rapidement révélé être une façade : la saison s’est perdue en chemin, parce qu’elle était trop longue et que les scénaristes n’avaient pas de quoi tenir les 22 épisodes qu’on leur a donné.

Non seulement, c’était long et ça se perdait en chemin, mais en plus, ça perdait en lisibilité au fur et à mesure. Related imageBref, on pouvait encore se raccrocher aux relations sentimentales totalement prévisibles et s’appuyer sur les rebondissements inattendus pour défendre la série, mais j’ai rarement autant hésité à reprendre une série quand est venue l’heure de la saison 2. La saison 1 se suffisait à elle-même, après tout.

Oui, mais non, quand la saison 2 est arrivée, je me suis dit que je pouvais bien m’y remettre comme on me promettait une toute nouvelle série avec une nouvelle intrigue. Puis, il y avait toujours Shelby. Très vite, je suis retombé dans le même piège que l’année précédente. C’est bien simple, Quantico savait réussir ses débuts de saison et mettre en place des histoires pleine de potentiel. Par contre, après 3 ou 4 épisodes, elle n’arrivait pas à se maintenir la tête hors de l’eau : tout se compliquait irrémédiablement.

Voir aussi : Mes critiques Saison 2 | Saison 3

Image result for quantico theme

La saison 2 est devenue un tel casse-tête qu’il a fallu s’accrocher, surtout avec son cliffhanger d’épisode 8 totalement perché. Et puis… la série s’est renouvelée une troisième fois. À nouveau, on a eu droit à un nouveau fil rouge pour la fin de saison 2 et, cette fois, ça a été un soulagement. Comprenant enfin qu’ils ne tenaient pas la route sur le long terme, les scénaristes ont opté pour une histoire en une poignée d’épisodes, avec un fil rouge, une réduction du casting et une formule qui se rapprochait plus du procédural que de la série telle qu’on la connaissait.

Voir aussi : Explications de la saison 2

Image result for quantico harry
Heureusement qu’il y avait certains personnages et certaines relations !

Et c’était sacrément efficace, jusqu’au dernier épisode de la saison 2 qui est une catastrophe avec zéro crédibilité. Arrivé à ce stade, on pourrait croire que j’aurais appris ma leçon et pris ma décision de m’arrêter là.

Comme ABC néanmoins, je me suis pris le risque de regarder la saison 3. Quitte à avoir tenu jusque-là, autant repartir pour la dernière saison. Et franchement, elle n’était pas décevante après tout ça. Au contraire même, la série s’est rebooté une dernière fois. Si elle a perdu la logique de son titre dès la saison 2, elle a cette fois renouvelé encore son casting et pris le parti de changer d’esthétique. Devenant un procédural assumé, les relations amoureuses ont été à peu près tout ce qu’il y avait à suivre en début de saison.

Les vieux démons l’ont rattrapée néanmoins : aucune crédibilité dans les rebondissements et l’apparition d’un fil rouge pour la fin. Le dernier arc de la série n’est même pas un vrai arc final : il offre certes le plus grand et meilleur méchant de la série, mais il se conclut à la va-vite et aurait pu laisser place à une saison 4 dont plus personne ne veut de toute manière.

Image result for quantico pilot abc

Il faut dire qu’arrivée là, la série n’a plus grand-chose à voir avec ce qu’elle était au début – même son couple principal n’est plus. Cette série est quand même un cas étrange de série parvenant à toujours sortir des rebondissements énormes, à ne pas hésiter à avoir la gâchette facile, à renouveler son casting… et à réussir à rester malgré tout médiocre et prévisible. C’est assez fou.

La saison 3, comme les deux précédentes, possédaient de bons moments, et même des vraies surprises en cours de route (Céline !), mais… dans l’ensemble, on en ressort en poussant un gros « meh » et en ayant en tête les mêmes notes de musique rabâchées en boucle pendant toute la saison. Bref, la série sera à jamais une œuvre au potentiel fou et gâché : il y avait de quoi faire dans chacune des situations proposées mais les scénaristes se sont toujours plantés. Il y avait d’excellents personnages et couples… et les scénaristes se sont toujours plantés dans leurs évolutions (Caleb, sérieusement !). Il y avait d’excellents moments que les scénaristes n’ont jamais su prolonger.

Image result for quantico abc

Quantico, c’est finalement ce bac à sable géant, un terrain d’expérimentation de plein de recettes de séries différentes, de scénarios différents, de configurations, d’intrigues, de thèmes musicaux, d’esthétique (la saison 3 est un bijou à regarder)… aboutissant à un patchwork médiocre composé d’instantanés réussis. Bref, une série qui vaut le coup d’œil pour tous les fans de séries et d’histoires racontées (ou à raconter, parce que les ficelles sont visibles), tout en ne valant vraiment pas le coup d’œil. C’est donc un énorme paradoxe qui aura réussi à marquer trois saisons différentes, et rien que pour sa longévité, il me faut lui tirer mon chapeau.

Saison 2 | Saison 3

7 commentaires sur « 3 saisons de Quantico et puis s’en va… »

  1. L’idée de base me donnait bien envie et pourtant, je n’ai pas encore commencé cette série. Mes amies me l’a recommandent fortement mais c’est vrai que ton article ne me donne pas forcément envie de commencer tout de suite ^^ L’actrice principale a l’air bien en tout cas.

    J'aime

    1. Le casting est vraiment bon, oui. La serie a ses bons moments, mais elle a aussi ses moins bons, et, malheureusement, elle a rarement réussi à être entre les deux. Après, il en faut pour tous les goûts, peut-être que tu aimeras 🙂

      J'aime

  2. En bon fan de thriller procédural que je suis, cette série est l’un de mes derniers coups de cœur des dernières années. J’ai adoré la première saison ainsi que la deuxième, même si cette dernière avait tendance à reprendre le même schéma que la première. Par contre je n’ai pas encore visionné la troisième saison, mais si même toi tu penses qu’elle est mieux, je pense que je devrais l’apprécier. Pas de saison 4, du coup ? Elle a été annulée ou c’était prévu que la 3 soit la dernière ?

    J'aime

    1. Un peu des deux je pense. C’est annulé mais ils devaient s’en douter. Après je sais pas, le niveau de satisfaction vis-à-vis de la fin est le même qu’en fin de saison 2, voire moins bien si t’accroches pas à la 3 😅

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.