Euphoria revient enfin… Récap saison 1

Salut les sériephiles,

Je vois aux statistiques du blog que je ne suis vraiment pas le seul à attendre très impatiemment le retour d’Euphoria. J’ai décalé de quelques heures l’article d’aujourd’hui dans l’espoir de pouvoir vous annoncer que l’épisode avait fuité… mais ce n’est pas (encore ?) le cas. Même s’il n’y a pas encore de leak, je vois en tout cas que mes articles sur la saison 1 sont beaucoup consultés aujourd’hui. Cela me conforte dans le choix de vouloir proposer un résumé de celle-ci.

Euphoria (2019) - Série TV 2019 - AlloCiné

Après tout, la saison 1 date d’une autre vie, littéralement, parce qu’il n’y avait pas encore le covid quand on a eu la chance de voir ces huit épisodes. Seulement. C’est dingue de se dire que la série a été si marquante si rapidement, surtout que je n’avais pas accroché au premier épisode. Merci aux épisodes très bien foutus qui approfondissaient la psychologie de chaque personnage et nous faisait nous accrocher à tous avec son ambiance très particulière et son esthétique incroyable. En tout cas, nous voilà donc face au problème d’être méga-impatient de retrouver tout le monde (Nate, surtout, parce qu’on a déjà vu Rue et Jules l’an dernier après tout), sans trop nous souvenir d’où on en était. L’an dernier, pour les épisodes spéciaux, ça n’avait finalement pas été un problème. Ce sera peut-être le cas avec le premier épisode de la saison 2…

Voir aussi : Les critiques de la saison 1

Twisted Euphoria - Party Don't Stop! Unless It's Crashed Pt.2 - WattpadSeulement, au cas où, faisons le point : en fin de saison 1, Rue rentrait chez elle pour une horrible rechute à l’esthétique incroyable. Après avoir réussi à rester sobre une bonne partie de la saison 1, malgré des fréquentations loin d’être éloignée du milieu de la drogue (Fez, son dealer, notamment), Rue craquait pour la drogue à nouveau suite à sa rupture avec Jules. La dispute entre les deux adolescentes était assez violente – Jules se sentant simplement étouffée par une Rue ne comprenant pas son désir d’explorer la vie loin de chez elle.

Euphoria Special Episode: Rue | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirSi le cliffhanger laissait supposer une overdose terrible, les épisodes bonus de la saison 1 nous permettaient d’obtenir une conclusion différente à la saison. Pour rappel, deux épisodes spéciaux ont été diffusés malgré la pandémie. Le premier se concentrait justement sur Rue qui avait rendez-vous avec son parrain dans un diner le soir de Noël pour évoquer, justement, sa rechute. Très différent du reste de la saison 1, l’épisode était ainsi une longue conversation (avec gestes barrières et équipe clairement réduite) permettant à Rue de se confier sur ses envies suicidaires et à Ali, son parrain, de tenter de lui redonner espoir.

Does Rue Die in Euphoria's Season 1 Finale? | POPSUGAR Entertainment UK

Dans le second épisode spécial, nous suivions Jules en thérapie, et c’était aussi une longue conversation. https://img.buzzfeed.com/buzzfeed-static/static/2021-01/28/22/asset/abc4327695d1/anigif_sub-buzz-1765-1611872382-11.gifElle nous avançait peut-être moins la psychologie du personnage en revanche, permettant surtout de voir qu’elle était coincée dans l’amour qu’elle portait à Tyler et dans sa relation avec Rue. Les deux se retrouvaient enfin, juste pour mieux se séparer à nouveau après une scène intense.

Tyler ? Il s’agit évidemment de l’avatar de Nate, qui se servait du pseudo de Tyler pour flirter indéfiniment avec Jules sur internet. Les échanges entre les adolescents dépassent clairement le stade du crush et vont jusqu’au nude, ce qui pose évidemment problème quand Jules comprend qu’elle s’est faite avoir par Nate et qu’il lui fait du chantage avec. Un bon gros connard, le Nate.

Nate From "Euphoria" Is The Most Terrifying Character On Television

C’est l’un des personnages les plus complexes et torturés de la série de toute manière, parce qu’il n’est pas au clair avec sa propre sexualité depuis qu’il a trouvé la collection porno de son père – qui le bat évidemment – dans son bureau. Nate Jacobs Jacob Elordi GIF - NateJacobs JacobElordi MaddyPerez - Discover & Share GIFs | Euphoria, Daddy aesthetic, HboDifficile malgré tout d’avoir de la pitié pour lui, surtout quand on voit comment il traite Maddy, sa copine, ou l’autre type à qui il fait du chantage pour ne pas qu’on l’envoie lui-même au tribunal. Oui, parce que Nate est aussi violent avec sa petite-amie, et ce n’est pas si étonnant qu’ils passent son temps à se mettre en couple et rompre avec elle.

Dans une relation toxique comme rarement on a l’occasion d’en voir à l’écran, ces deux-là excellent dans l’art de se chercher et se rendre jaloux. Bien sûr, Nate est également en froid avec à peu près tous les personnages de la série, et notamment Fez. Twisted Euphoria - I Got 5 On It - WattpadCe dernier est de toute manière occupé par les agents fédéraux faisant un raid chez lui.

Les personnages que je suis pressé de revoir ne sont pas forcément ceux-là. Bon, Nate, si, j’ai envie de savoir ce que les scénaristes ont en stock pour lui. Je n’en oublie pas pour autant Cassie et Lexi. J’aimais beaucoup le personnage de Cassie, dont l’avortement avait tout de même marqué la saison 1. La saison se terminait sur une incertitude concernant son couple avec McKay, mais on sous-entendait qu’ils avaient rompu.

cassie howard — joe-kery: Euphoria (2019 —)

Je ne sais pas si les scénaristes lui trouveront une intrigue aussi prenante pour la suite. On devrait tout de même la revoir, surtout qu’elle est la sœur de Lexi. What is with this juxtaposition between Cassie and Lexi? 👼😈 : r/euphoriaCette dernière étant la meilleure amie d’enfance de Rue, il n’y a aucun doute que les scénaristes lui trouveront un rôle sympa pour la saison 2 encore, surtout que beaucoup de fans ont pour théorie que Lexi a un crush sur Rue. Si c’est le cas, on ne peut que la comprendre : comment faire pour ne pas avoir un crush sur Zendaya, hein ?

Pour terminer ce tour d’horizon des personnages et des intrigues, il me reste à parler de Kat. J’avais adoré son personnage qui passait de l’ado coincée et timide à celle qui fait de nombreux plans cam sur internet. Je trouve que c’était mené de manière glaçante dans son épisode, et la partie qui glaçait, c’était la cohérence et la crédibilité de son évolution. Terrible, jusque dans son crush.

Pin by Janet Renner on Euphoria | Euphoria, Barbie ferreira, Hernandez

Je ne sais pas du tout vers quoi se dirigera la saison 2. J’ai évité autant que possible tous les spoilers… Je sais juste que j’ai hâte de pouvoir me plonger dans cet épisode désormais ! Allez, dépêchez-vous de le diffuser, mince, quoi.

Lucifer – S05E16

Épisode 16 – A Chance at a Happy Ending – 18/20
Ben ma foi, à quoi bon faire une saison 6 après ce très bon épisode final, hein ? Bon d’accord certains personnages n’ont pas vraiment de conclusion, mais franchement, c’est assez épique comme épisode pour servir de conclusion à une série qui n’a pas toujours été exceptionnelle de toute manière. Cela aurait fait une bonne fin ouverte… Je suis curieux de voir ce que donnera la saison 6. Seulement, ce ne sera pas pour tout de suite : je préfère attendre un peu et marquer une vraie pause entre les saisons, même si Netflix n’a pas vraiment voulu le faire en les sortant si proches l’une de l’autre.

Spoilers

C’est l’heure de la bataille finale contre Michael. Enfin.

Detective, you mustn’t feel guilty.

Alléluia, je vais enfin finir cette saison ! L’épisode commence de manière étonnante par un bus convoi de prisonniers dans lequel un criminel tente de s’évader en réussissant à détacher ses menottes. Pas de bol, tout ça part en vrille : le bus tombe dans un ravin. Drôle de début, mais ça aura sûrement un impact sur la suite de l’épisode. C’est juste que c’est arrivé bien plus tard.

L’épisode est chargé dès le début du côté de Lucifer. Il retrouve Michael et se rend compte à quel point il est un psychopathe. Non content d’avoir envoyé Dan en enfer, il explique donc à Lucifer qu’il en est responsable et que cela va bien lui servir : désormais, Chloé culpabilise énormément pour la mort de Dan. Or, la culpabilité, c’est ce qui risque de l’envoyer en Enfer le jour où elle mourra. Oups.

Michael en profite aussi pour proposer à Lucifer de récupérer l’Enfer, du coup. Lui pourra être Dieu et Lucifer gérer l’Enfer, comme au bon vieux temps, mais avec Chloe également. C’est beau comme plan, Lucifer abuse un peu de ne pas être content, non ? En tout cas, il a jusqu’au lendemain pour convaincre ses frères et sœurs, car c’est ce jour-là qu’aura lieu le vote.

Seulement voilà, après ce que vient de lui dire Michael, Lucifer a d’autres priorités : il veut s’assurer que Chloe comprenne l’importance de ne pas culpabiliser pour Dan – oui, il a pris sa place sur sa dernière enquête et en est mort, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut qu’elle prenne toute la responsabilité de ce qui est arrivé alors que Michael est clairement le responsable. Juste pour se venger de Lucifer, cela dit.

Cela mène à une bonne scène où Chloe fait comprendre à Lucifer que les émotions ne se maîtrisent pas si facilement que ça, pour qu’il comprenne bien qu’il lui demande l’impossible. Seulement voilà, Lucifer fait au passage l’erreur de lui révéler qu’elle ne doit pas finir comme Dan – donc en Enfer. Pauvre Chloe, elle apprend comme ça que son ex est en Enfer, c’est assez atroce ça.

Ils sont malheureusement interrompus par la sœur de Lucifer, Remiel, qui s’effondre devant eux, morte elle aussi, tuée par l’épée flamboyante. Du moins, c’est ce que pense Lucifer avant que Chloe n’agisse en détective. Elle est assez maligne pour comprendre que Michael bluffait en assurant avoir l’épée flamboyante puisqu’il n’y a pas de brûlures sur le corps de la sœur de Lucifer.

Voilà donc notre duo qui se lance dans une nouvelle enquête pour comprendre ce qui a pu la tuer, se servant au passage d’une Ella qui en avait bien besoin pour oublier sa crise de foi. Ben oui, Dan est mort quand même. C’est plutôt marrant, parce qu’elle les aide à déterminer qui a pu tuer Remiel : c’est évidemment lié à TJ, puisque tout n’était pas si réglé que ça dans l’épisode précédent.

Pour s’assurer de la responsabilité de Michael, quasi évidente, Lucifer prend la place de Michael auprès de deux anges prêts à voter pour lui. Le vote est censé avoir lieu le lendemain, alors c’est le moment ou jamais : Lucifer fait tout ce qu’il peut pour faire entendre raison à ses frères et sœurs – Michael a tué l’une des leurs quand même. D’ailleurs, Michael le reconnaît lui-même : il fait ce qu’il faut faire selon lui. Mouais, bof, tu tues ta famille quand même.

Finalement, Lucifer parvient à s’enfuir de justesse grâce à une distraction de Chloe utilisant son flingue pour détourner l’attention de Michael. On sent tout de même que la situation ne tourne pas du tout à leur avantage, car Michael a réuni tout ce dont il avait besoin pour créer l’épée flamboyante cette fois.  C’est problématique.

De son côté, Maze a énormément de mal à faire face à son deuil. C’est le premier pour elle, et il est d’autant plus dramatique qu’il s’agit de Dan. La douleur est réelle pour elle, et c’est celle qui gère le moins ses émotions au moment de ranger les affaires de Dan dans des cartons. Bien sûr, Maze vit le deuil à sa manière, se rappelant de moments de torture plutôt que de vrais moments joyeux, mais elle est déchirante dans ses sentiments.

Et la série en profite pour nous ramener Eve au passage. Cela permet de fournir à Maze un joli happy ending. Il est clair que c’était censé être la fin de la série bordel. Maze accepte donc d’être avec Eve et de la voir vieillir, parce qu’elle l’aime et qu’elle a compris qu’elle n’avait plus de temps à perdre. Une fois son baiser fait, Maze peut rejoindre Amenadiel, Chloe et Lucifer à l’enterrement de Remiel.

Elle veut surtout se battre et tuer quelques anges. Il y a une guerre en cours après tout. Elle fournit donc une de ses lames à Chloe qui veut se battre aussi, et même si Lucifer ne souhaite pas que Chloe soit là le lendemain, il est évident qu’elle ne lâche pas l’affaire.

Elle se présente donc dans le stade où le vote doit avoir lieu et ça part en vrille assez vite. Michael semble avoir le support de tous ses frères et sœurs… jusqu’à ce que Lucifer explique qu’il fait tout ça pour amour pour Chloe. Le pouvoir de l’amour ? Meh. Il arrive à convaincre tout juste deux personnes de venir de son côté, et c’est un peu anticlimatique comme scène. L’humour marche bien, je trouve, sachant que le plan était de gagner du temps en l’absence de Maze. Elle est censée arriver avec de quoi faire face à Michael…

Lucifer fait diversion comme il peut, en se mettant à chanter U can’t touch this. C’était marrant de les voir gagner du temps comme ça, mais ça n’empêche que même quand Maze arrive, ils sont clairement en infériorité numérique. L’armée de Maze ? Les prisonniers du début d’épisode – tous des démons désormais. Pas exactement suffisant face aux anges, et Michael le remarque bien. Chloe révèle toutefois qu’elle a des balles capables de tuer des anges. Et pour ça, elle en tue deux dans les hommes de main de Michael. Euuuh ? Il s’agit des frères et sœurs de Lucifer, non ? Tout le monde semble s’en foutre royalement par contre, là où celle du début d’épisode, c’était la fin du monde, surtout pour Amenadiel.

On en arrive alors à la confrontation très attendue entre Lucifer et Michael. Le problème, c’est que ce dernier a une arme capable de tuer Lucifer, quoi. Lucifer se sert alors de l’arbre de vie pour se battre contre l’épée flamboyante. Le combat est très déséquilibré, mais une fois de plus on se rend compte du budget que Netflix se permet de donner à la série. On a une très jolie scène d’action et de combat entre eux, et la confirmation que tout ça fait partie du plan de Lucifer.

Enfin, jusqu’au moment où Azrael débarque et que Lucifer comprenne que ce n’est pas pour lui apporter son soutien. Non, l’ange de la mort est là pour Chloe malheureusement. Chloé se fait donc tuer par Michael au dernier moment, celui où on ne pouvait pas s’y attendre, après avoir réussi à lui récupérer un bout de l’épée flamboyante et après avoir cru qu’ils gagnaient enfin contre Michael. Dans ses derniers instants, Chloe refuse de se sentir coupable de la mort de Dan, et elle refuse de voir Lucifer culpabiliser aussi. C’est à eux que vont ses derniers mots, pas à Trixie. Humph. Lucifer décide de se rendre au paradis pour tenter de sauver Chloe même s’il n’en a pas le droit.

Aussitôt, et malgré la demande d’Amenadiel qui veut les retenir, les démons de Maze (et Eve, tout de même) passent à l’attaque sur les anges, parce que Maze refuse de voir Lucifer mourir comme ça. Oh. Voilà qui craint vraiment beaucoup. Le combat sur Terre est plutôt sanglant entre démons et anges. Ca meurt de tous les côtés, vraiment, Dieu a fait de la merde en prenant sa retraite.

Au Paradis, Chloe retrouve son père pour un pique-nique… et une météorite nommée Lucifer qui n’hésite pas à se rendre dans ce paradis dont il est banni. Pourtant, il parvient à y rester suffisamment de temps sans brûler, grâce à la bague de Lilith. Au Paradis, Lucifer retrouve surtout l’âme d’un homme qu’il avait aidé en Enfer à prendre conscience de la culpabilité le rongeant et lui faisant vivre sa boucle infernale.

C’est un joli rappel de la part de la série, qui nous offre aussi une note d’espoir concernant Dan : peut-être parviendra-t-il à dépasser sa culpabilité lui aussi et à finir au Paradis ? On peut y croire, mais en attendant, Lucifer veut surtout sauver sa détective préférée de la mort. Il parvient ainsi à faire prendre conscience à Chloe que Trixie a encore besoin d’elle et qu’elle ne peut pas rester au Paradis comme ça en laissant sa vie derrière elle.

C’est une fois de plus clairement la fin de la série, et je me demande pourquoi ça a été renouvelé : Lucifer fait le sacrifice ultime en sauvant la vie de Chloe. Il lui donne la bague de Lilith, qui lui permet de revenir à la vie dans le stade. Par contre, Lucifer, lui, il meurt. On ne peut pas rêver mieux comme fin ? Je ne suis pas sûr que la saison 6 y arrive. On verra.

En attendant, Chloe ressuscite donc et peut alors s’en donner à cœur joie pour nous massacrer la tronche de Michael. C’est facile quand on a un bout de l’épée flamboyante en main et une puissance divine ! Et alors qu’elle s’apprête à nous débarrasser définitivement de Michael, Lucifer révèle qu’il est encore en vie pour l’arrêter juste à temps : il est devenu Dieu, tout simplement. Le sacrifice ultime, l’amour, tout ça… C’est ce qui fait de lui un Dieu. Et un Dieu qui pardonne, bien sûr. Lucifer récupère donc l’Epée Flamboyante pour tuer Michael… mais au dernier moment, il se contente de lui couper les ailes.

C’était une bonne idée pour en faire un grand gentil, je reconnais, mais ça m’énerve ce week-end de voir les gentils laisser vivre les méchants qui n’attendent que ça pour repasser à l’attaque. Il faut bien occuper la saison 6, non ? Je ne sais pas trop ce qu’ils vont proposer dans celle-ci. Il manquait un peu une dizaine de minutes de conclusion à cet épisode, certes, mais comme il dure dix minutes de moins que le précédent, ça aurait été possible de finir la série.

Au lieu de ça, on se retrouve avec une dernière scène sympathique où tout le monde s’agenouille devant Lucifer, démons comme anges. Pas Chloé, par contre. Et les derniers mots du héros de la série ? Un parfait « Oh my me » bien senti.

EN BREF – Cette saison 5 était sincèrement interminable. C’est en grande partie parce qu’il y a eu un an entre la première et la seconde moitié, bien sûr, mais aussi parce que j’ai mis un temps fou à voir les épisodes. Pourquoi ça ? Parce que c’était trop long, tout simplement. Les scénaristes auraient dû se contenter d’épisodes de 42 minutes, ça suffisait largement pour ce qu’ils voulaient raconter la plupart du temps.

Là, je ne sais même plus exactement comment ça commençait. L’histoire de Michael était bien, mais on a eu l’affaire du serial killer qui était sacrément naze. L’arrivée de Dieu était particulièrement ratée, je trouve, puisqu’on en arrivait à un moment où la série « jump the shark ». Très sincèrement, ça partait trop en vrille d’avoir Dieu sur Terre. Ils ont réussi à s’en tirer avec cette affaire de retraite, mais ce fut long et pénible par moments. L’épisode sur Dan… Je vois bien que c’est parce qu’ils allaient le tuer, mais non quoi, trop long. Trop pénible.

C’est dommage. J’aime les personnages de la série et ses idées de métaphore en général, il y a vraiment des bons moments, mais les intrigues pfiou, ça traîne en longueur tellement de fois. Et les enquêtes, je passe à côté, tout simplement. Allez, je vais m’arrêter là, ça vaut mieux, car ma conclusion aussi commence à traîner en longueur !

 

Lucifer – S05E15

Épisode 15 – Is This Really How It’s Going to End ? – 17/20
Sérieusement ? Je ne m’attendais pas à ce que ce qu’il se passe dans cet épisode se passe dans cet épisode, plutôt dans le suivant. Je n’étais pas spoilé, mais je me doutais bien que l’on se dirigeait vers quelque chose comme ça. L’avantage, c’est que ça relance vraiment l’intérêt pour l’épisode final ; et que cet avant-dernier épisode est lourd de conséquences lui aussi. Mémorable – ce qui est loin d’être le cas de chaque épisode de cette saison.

Spoilers

Lucifer doit convaincre ses frères et sœurs de faire de lui un Dieu.

What are you wearing – you look like a bone xylophone ?

Comme le laissait entendre l’épisode précédent, nous nous retrouvons avec une campagne présidentielle dans cet épisode. Bon, Lucifer souhaite devenir Dieu, mais il est opposé à Michael dont tout ça était le plan depuis le début. Pas facile de convaincre ses frères et sœurs cela dit… Heureusement pour lui, il a tout le soutien de Chloé qui est persuadée qu’il pourra convaincre qui il veut de faire ce qu’il veut, comme toujours.

C’est sûr qu’on la comprend. Après, elle est aussi en train de s’interroger elle sur la manière de s’ajuster à sa nouvelle vie de femme de Dieu. C’est bien beau de démissionner et de soutenir Lucifer, mais il faut forcément réfléchir à tous les changements que ça impliquera. Et à la nostalgie qui va avec : elle a dû mal à se faire à l’idée… mais elle agit avec impulsivité quand même. Elle pose ainsi son préavis de démission quinze jours avant et l’annonce à tout le commissariat. Pauvre Ella, elle prend tellement mal la nouvelle, et c’est encore pire quand elle comprend que Lucifer aussi va partir. Ben oui, Chloé prétend qu’elle va aider Lucifer à reprendre l’entreprise familiale, et elle est censée être en Floride. C’était marrant, franchement.

Plus, en tout cas, que Lucifer essayant de convaincre une de ses sœurs avec un gagnant de Top Chef. C’est bon, on a compris que Netflix donnait de l’argent et des contacts à ses séries. Pas la peine d’en faire des tonnes comme ça. Ils en font quand même des caisses, et c’est moins intéressant que quand Lucifer a des conversations à cœur ouvert – reconnaissant qu’il agit pour les mauvaises raisons, à la fois dans le passé et dans le présent.

Dans les intrigues secondaires de l’épisode, on découvre Dan en train d’essayer de caser Ella avec un de ses anciens coéquipiers. Je ne sais pas trop d’où ça sort, mais Dan est aussi lourd que d’habitude à insister encore et encore, toujours plus lourdement. C’est insupportable. Heureusement qu’il est à peu près sympathique avec Chloe pour sa dernière enquête. Il offre de faire son sale boulot à sa place, c’est chouette.

Autrement, Amenadiel cherche toujours ce qu’il peut devenir maintenant qu’il a décidé de rester sur Terre et de ne pas être Dieu. C’est plutôt marrant parce que l’idée qui lui vient en tête est évidemment de… devenir policier. Ce doit être de famille, finalement. Dan n’est pas convaincu par l’idée et il ne se gêne pas pour le dire à Amenadiel, qui lui répond assez mal, laissant Dan bredouille. Lui qui passait juste une bonne journée avec Trixie, le pauvre !

De son côté, Maze fait tout ce qu’elle peut pour devenir Mazequeen, et elle demande conseil à Linda pour ça. La pauvre Linda comprend que Maze ne veut plus de son âme et souhaite aller gouverner l’enfer, quand elle est sûre que c’est une mauvaise idée pour son âme : Maze ne prendra plus autant de plaisir à voir les gens souffrir.

Le meurtre du jour ? Un type mort au milieu de ses bouteilles de vin. Et contrairement à Ella, je trouve que ça donne bien envie de goûter du vin. Tout ça est marrant comme enquête par contre, parce que ça mène Chloe et Lucifer chez une voyante, et Lucifer lui laisse le bénéfice du doute… jusqu’à ce qu’il soit évident qu’elle soit une arnaqueuse et rien d’autre.

Par contre, l’enquête les mène aussi sur la trace d’un certain TJ qui a assez de pouvoir pour foutre un sacré coup de pied à Lucifer – le genre de coups qu’un ange est capable d’asséner, pas un simple mortel. Oups. Rien ne va dans cette intrigue, en plus, parce que quand Dan fait le sale boulot de Chloe, il se retrouve kidnappé par des criminels. Il n’est pas bien doué en même temps, à passer un coup de fil dos tourné à la maison dans laquelle il soupçonne qu’un crime est en train d’avoir lieu. Sérieusement.

Dan se retrouve rapidement torturé dans un égout dégueulasse et je sens que c’est lui qui finira par démissionner. En attendant, Chloé et Lucifer font tout ce qu’ils peuvent pour le retrouver et pour arrêter TJ, faisant appel à Maze et Amenadiel. Tant mieux, ça ressemblait à un épisode comme au bon vieux temps.

Le problème, c’est qu’ils sont trop lents pour retrouver Dan. Malgré tout ce qu’ils font, ils arrivent en effet trop tard : Dan a réussi à s’échapper un temps, avant de se prendre une balle tirée droit dans le dos. Puis une deuxième de face. Et une troisième pour faire bonne mesure. Eh, il survit encore assez longtemps pour balancer à Chloe le nom de Caleb comme coupable.

Cela donne une piste sérieuse à Amenadiel – mais pas avant qu’on passe par une terrible scène. Dan est ainsi sacrifié par les scénaristes, après une saison à se faire maltraiter. Le pire, c’est que même si je n’aimais pas le personnage, je me sens dégoûté de le savoir mort. Je suis content d’être passé à côté du spoiler jusque-là, mais je suis triste quand même, surtout que les scénaristes jouent bien le jeu, puisqu’il a eu une scène avec Trixie plus tôt dans l’épisode et que c’est elle qui fait pleurer tout le monde en demandant à Lucifer de confirmer que son père est mort.

Lucifer ne peut lui mentir. Et même Maze pleure, bordel. Cela n’empêche pas d’en revenir à l’enquête du jour finalement liée à Michael : si TJ a une force surhumaine, c’est parce qu’il a le collier d’Amenadiel, un collier qui lui donne des pouvoirs uniquement parce que la lame d’Azrael est revenue sur Terre.

Amenadiel et Lucifer arrivent vite à faire le lien dans tout ce qu’il se passe bien sûr, et ça leur donne une piste pour résoudre l’affaire, mais un peu trop tard. Dan est mort, tout de même, et pour rien. Quand Lucifer raconte tout ça à Chloe, elle comprend donc que son ex-mari et le père de Trixie est mort juste parce que Lucifer était encore incertain de ses sentiments. Elle est légitimement énervée, mais ça n’empêche pas qu’on doive encore suivre l’enterrement de Dan.

Lucifer et Chloe se font donc la gueule pour l’enterrement, mais ce n’est jamais qu’un détail avec la mort de Dan. En effet, on apprend pendant cet enterrement que Dan a envoyé la candidature d’Amenadiel à l’académie de la police. Si la dernière saison, c’est Amenadiel en tant que bleu de la police, non merci. Le pire reste qu’Amenadiel révèle à Lucifer que Dan n’est pas au paradis – laissant supposer qu’il est donc en Enfer. Ce n’est pas exactement ce qu’il mérite.

Comme dernières actions, Dan laisse donc un futur mortel à Amenadiel, mais aussi une perspective romantique pour Ella. Oui, oui, oui : le pote de Daniel débarque à l’enterrement et se démerde pour draguer Ella. C’est n’importe quoi. Et c’est n’importe quoi aussi d’avoir Amenadiel qui fait un petit discours en éloge à Dan, son meilleur ami qui est désormais dans un monde meilleur. Bordel, il ne l’est pas, n’ayant pas encore géré sa culpabilité. Même Lucifer trouve ça injuste.

Vivement que les règles changent donc. En attendant, l’épisode se termine sur l’enterrement de Dan au son d’une chanson d’Ella en espagnol et de Lucifer en anglais. Le duo donne effectivement quelques frissons et je suis un peu dépité par cette décision des scénaristes.

Alors qu’il est enterré, un montage nous montre aussi la vengeance de Maze et Lucifer. Ils font un petit massacre dans un entrepôt… mais ça ne sert pas au deuil de Lucifer. Notre futur Dieu découvre l’horreur de la douleur, de la mort, du deuil. Cela le met suffisamment en furie pour qu’il envisage d’entrer pour de bon en guerre contre son frère. Celui-ci veut recréer une épée destructrice ? Pas de problème : Lucifer se dressera sur son chemin et cherchera à gagner coûte que coûte cette guerre. Allons bon.

 

Lucifer – S05E14

Épisode 14 – Nothing Lasts Forever – 15/20
L’épisode est assez classique dans sa construction, avec une enquête aussi prévisible que prévu, mais il marque des points à mes yeux parce qu’il fait vraiment avancer les choses et justifie un peu mieux tout ce qu’on a dû endurer durant la mi-saison. Le plan est plus clair désormais, on sait vers quoi se dirige la fin de saison et les personnages continuent de grandir, au moins.

Spoilers

Lucifer est persuadé de pouvoir devenir Dieu.

She’s a few millenials too young for me.

Je sais, j’ai dit que je m’arrêterais de regarder des séries pour ce #WESéries après cinq Riverdale, mais bon, tout de même, je me suis dit que je pouvais bien laisser la télévision allumée. Mon vrai problème, c’était la critique : hier, c’était bien de pouvoir finir Filthy Rich en faisant d’autres choses. Après réflexion, je me suis dit que je pouvais faire la même chose avec Lucifer : la série est terminée depuis un moment, j’ai beaucoup de retard dedans, les épisodes sont incroyablement longs (une heure pour celui-ci) et incroyablement… ennuyeux ?

Je veux dire, ce n’est jamais qu’une série procédurale… Elle mérite un traitement en tant que telle, et c’est donc parti pour une critique « express » qui sera de toute manière bien longue avec cette introduction et la durée de l’épisode.

Plusieurs intrigues divisent cet épisode. On commence bien sûr par le fil rouge de la saison, avec Lucifer qui vient d’apprend qu’il pouvait être Dieu puisqu’Amenadiel n’avait pas l’intention de reprendre le poste de son père une fois qu’il serait à la retraite. C’est plutôt intéressant comme intrigue, parce que Lucifer en parle à Chloé, et aussitôt, celle-ci se met à réfléchir à ce que ça signifie pour leur couple. Être Dieu, ça prend tout le temps disponible, hein.

Lucifer ne s’en rend bien sûr pas compte, et pourtant, quand il se met en tête de trouver une maison de retraite à son père, il n’arrive plus à se concentrer sur autre chose, y compris l’enquête en cours. C’est problématique pour Chloe, parce qu’elle comprend bien que ce sera pire une fois qu’il aura sa promotion. La pauvre. Elle passe son épisode à essayer de faire comprendre à Lucifer qu’être Dieu n’est pas forcément un bon plan de carrière pour lui. Et ce n’est pas la seule !

Aucun des frères et sœurs de Lucifer, qui font leur retour ou apparition dans cet épisode, n’approuve l’idée. Dieu lui-même n’est pas tellement loquace sur le sujet. À vrai dire, on sent bien qu’il n’en a pas envie non plus, et je le comprends : son fils passe l’épisode à vouloir le mettre en maison de retraite ou à le caser avec la mère de Chloe. Pour la défense de Lucifer, il était temps que les parents des héros se rencontrent. La scène est sympathique et fait légèrement avancer l’enquête de l’épisode, alors j’approuve plutôt l’idée.

Pour ne pas me disperser, je vais toutefois me concentrer encore sur l’intrigue fil rouge et sur Dieu qui profite de ce dîner pour souligner qu’il manquait de temps pour s’occuper de sa femme, ce qui explique qu’elle soit désormais dans son propre univers. Voilà qui n’arrange pas les peurs de Chloé. Contre toute logique, elle s’en confie à Dan qui a vraiment pardonné à Lucifer son « canular », affirmant qu’il n’est pas surpris par cette idée. Chloe s’en remet vite, préférant parler de sa vraie peur égoïste : que Lucifer privilégie le monde sans s’occuper d’elle.

Chloe a rapidement autre chose à gérer, cependant : sa mère prend mal le fait que sa fille lui reproche d’avoir empêcher son mari de devenir un inspecteur. Ce n’est pourtant pas ce qu’il s’est passé : il est mort trop vite pour que ça arrive, alors qu’ils avaient un plan pour avancer chacun dans leur carrière. Honnêtement ? J’ai trouvé ce développement assez inutile.

J’ai préféré voir Lucifer gérer la retraite de son père, comprenant ce dont il avait vraiment besoin. Lucifer demande donc de l’aide à Gabriel pour obtenir ce qu’il veut vraiment : le retour de sa femme. Quel plaisir de retrouver Charlotte ! Il est très clair que les scénaristes envisageaient que ça pouvait être une saison finale. Ce retour est cool en tout cas, mais il est malheureusement unique d’après Lucifer. Il permet en tout cas aux parents divins de se réconcilier, et avec ça, j’imagine que Dieu va retrouver tous ses pouvoirs ensuite.

En effet, Amenadiel a une théorie bien sympathique sur ce qu’il se produit avec Dieu : Michael a embobiné son père pour qu’il s’en veuille vraiment et que cela affecte ses pouvoirs. Seulement voilà, Lucifer ne prend pas bien l’idée que ça puisse s’arranger pour son père, car ça signifie mathématiquement qu’il ne pourrait pas être Dieu.

Pas besoin de s’inquiéter pourtant : Dieu veut vraiment partir à la retraite. Loin. Très loin : il annonce à ses fils qu’il a l’intention de quitter la Terre pour aller dans l’univers de sa femme, parce qu’il est temps pour lui de l’y rejoindre. Sympathique ces parents qui abandonnent les enfants. Non, sincèrement, la scène était touchante et sympathique pour de vrai, avec Dieu qui laisse tomber ses voies impénétrables quelques instants pour dire à Lucifer qu’il l’aime. C’était beau comme scène, et nécessaire pour faire avancer le personnage de Lucifer.

Par contre, ça laisse le suspense de savoir qui pourra devenir Dieu. En parallèle de tout ça, Maze se remet elle aussi en question maintenant qu’elle a pu revoir Eve. Elle a bien compris qu’elles ne pourraient pas finir ensemble et ça la dérange profondément. Maintenant qu’elle a une âme, Maze se confie aussi à Linda, soulignant à quel point elle craint de mourir et donc de finir en Enfer. Tu m’étonnes.

Pendant sa session avec Linda, elle comprend que sa boucle infernale sera de briser le cœur d’Eve en boucle, et donc le sien avec. Aussitôt, elle cherche un moyen de changer ça et c’est finalement Amenadiel qui lui fournit la solution : attendre que Lucifer soit Dieu et voir avec lui pour changer quelques règles en Enfer. Seulement, ce que veut Maze, c’est encore autre chose : elle espère simplement pouvoir gouverner l’Enfer. Lucifer accepte bien vite cette idée, mais l’essentiel de la scène à mes yeux, c’est que les deux personnages se réconcilient enfin. Il était temps ! Ce duo me manque beaucoup, et c’est top aussi qu’elle lui rende la bague.

Un autre personnage qui se confie à Linda sans la moindre déontologie professionnelle de la part de la psy ? Ella ! Je ne m’y attendais pas dans un épisode déjà chargé par bien d’autres intrigues, mais voilà, on y a droit quand même. Après avoir échappé de peu à un serial killer, Ella a commencé à parler avec Linda parce qu’elle avait besoin d’aide pour faire face à tout ce qui lui arrivait. Ce n’est pas évident, surtout qu’elle sait aussi très bien qu’elle a un côté obscur qui s’affirme de plus en plus. C’est toujours un plaisir de suivre le personnage d’Ella, en tout cas.

Bon, et sinon, l’enquête ? Une sombre histoire d’aquarium… C’était plutôt sympathique quand on était loin de l’aquarium et de ses bruits de fond très insupportables. En gros, la gérante de l’aquarium s’est retrouvée impliquée dans une histoire de ventes illégales de poissons rares afin de sauver l’aquarium de ses difficultés financières, mais elle s’est fait tuer par une de ses collègues et partenaires qui étaient louches depuis le départ. Prévisible, donc, comme toujours.

Reste alors le cliffhanger de l’épisode, qui lui est imprévisible : Chloe décide de démissionner. À ses yeux, il est plus important d’aider Lucifer à devenir Dieu pour qu’il puisse aider tout le monde. Cela nous justifie la scène avec sa mère : Chloe comprend qu’après cinq ans à être aidée par Lucifer dans son job, il est temps pour elle de l’aider. Et il va en avoir besoin : Michael essaie en effet de s’emparer de la Cité d’Argent et de devenir Dieu lui-même. Ben merde.

Je m’y attendais un peu franchement, il avait disparu trop vite. Il réapparaît donc pour récupérer la lame d’Azrael, capable de tuer les anges. Elle lui est ramenée du monde de sa mère par… Gabriel. Oupsie.