Ma première rentrée des networks (15/16)

Salut les sériephiles,

2011 Fall TV Calendar: Find Out Where Your Favorites Landed | TVLine
Alors, vous avez reconnu l’année ?

Ma schizophrénie commence à être totale avec cet article, parce que quand j’ai redécouvert ce que j’avais prévu comme thème, je me suis quand même exclamé, à voix haute : « oh mais c’est sympa, ça ». J’espère que vous en penserez autant ! Je suis beaucoup revenu au cours de cette saga d’articles sur tout ce que j’avais regardé ou fait en tant que tout jeune sériephile, à l’enfance ou en début d’adolescence…

Seulement, s’il y a bien un truc marquant en tant que sériephile, ça a été ma première rentrée des networks américains, c’est-à-dire la première année lors de laquelle je me suis décidé à laisser tomber la télévision pour suivre uniquement mes séries en streaming, puisque de toute manière, je n’avais pas de télévision : ma première année post-bac, celle où je faisais mes emplois du temps sur Excel.

Ma première rentrée des networks (2011-2012)

C’est une année qui reste gravée comme particulière, puisque pour la première fois, je collais à la diffusion américaine pour un tas de séries. Aujourd’hui, c’est devenu une vraie habitude de le faire et de suivre un épisode/semaine, au point que je suis progressivement en train de changer pour en revenir à ce que je faisais avant, faute de régularité dans mon emploi du temps. Cette année-là, j’entrais en prépa, je n’avais pas beaucoup de temps et je me mettais à tout planifier. L’avantage, c’est donc que j’ai un tas de souvenirs ! Voici donc ce que je regardais, jour après jour, en J+1… ou plus :

Fringe' Check-in: Season 4 (4x19) -

Lundi :

Fringe (Saison 4)Officiellement, la série était diffusée le jeudi soir aux États-Unis, donc le vendredi pour nous. À l’époque, j’utilisais encore suffisamment peu Twitter pour me permettre de me la garder de côté jusqu’au lundi midi où j’avais un emploi du temps merveilleux avec quatre ou cinq heures de pause entre deux cours, et toute la journée avec la même prof, ou presque. Autant vous dire que je savourais cette saison 4 chaque lundi midi devant mon repas, ça me faisait une véritable pause. Sur la fin de saison, j’avais même envie que le week-end se termine plus rapidement, parfois ! P.S : j’étais d’ailleurs sûr que l’un des deux allait mourir dans la scène du gif ci-dessus tellement j’étais à fond et craignais le pire !

The Walking Dead (Saison 2) J’ai rattrapé la saison 1 en fin d’année, puis la saison 2, jusqu’à me retrouver à attendre les derniers épisodes (peut-être bien à la fin de la saison de Fringe ?). C’est dingue de se dire que j’étais encore jeune et innocent à cette époque, je ne savais pas dans quoi je m’embarquais avec ce monument de l’ennui et des épisodes interminables !

How I Met Your Mother: Season 7, Episode 14 – «46 Minutes» Watch Online GIF  | Gfycat

Mardi :

How I met your mother (Saison 7)Pour le coup, ce n’était pas la première année que je suivais cette série au rythme américain, mais c’est l’année où je l’ai redécouverte. Je rentrais assez tard chez moi le mardi, et chaque fois, je commençais par allumer l’ordinateur pour regarder ces 20 minutes d’épisode, quoiqu’il arrive ! Je n’ai plus tellement de séries comme ça maintenant, où je sais que dès que j’ai une minute de temps libre, il me faut la regarder. Enfin… Agents of S.H.I.E.L.D faisait un peu le taf dernièrement, mais voilà. En tout cas, cette saison 7 d’HIMYM a relancé mon amour de la série et a recommencé à vraiment me faire rire après une saison 6 à laquelle je n’accrochais pas du tout.

Gossip Girl (Saison 5)Ah lala… J’avais adore la saison 1, mais je me suis arrêté en saison 2, parce que flemme, redondance, zéro cohérence. Cela ne m’a pas empêché de revenir pour la saison 5, parce qu’en mi-saison, Blair a fui son mariage pour finir avec Dan et que, ouais, c’est un couple que j’avais envie de voir. J’adore Serena, hein, mais comme il était facile pour moi de me projeter en Dan, j’étais content qu’il puisse être avec Blair. Bien sûr, la série n’en est pas resté à ce couple-là, mais voilà, son centième épisode m’a fait revenir (comme j’en parlais ici), et ensuite, je regardais chaque semaine en étant sur Skype avec mon meilleur ami de l’époque. Fou.

Season 1, Episode 01 – Pilot, Ringer Recap - Funny TV Recaps - Television  Episode Guides, Reviews, Summaries | Recap Everything

Mercredi :

Ringer (Saison 1) – Le retour de Sarah Michelle Gellar, enfin ! Et de Logan Echolls ! Bon. Tout ça pour ça. Les pires effets spéciaux EVER (sur le bateau là, mais quelle misère !), mais une série franchement sympathique qui aurait mérité une conclusion meilleure que ce qu’elle a eu. C’était bien la peine de passer du temps à la regarder…

Jeudi :

Il était temps pour moi de regarder les épisodes de début de semaine pas encore vus… Parce que je n’avais rien au programme et qu’il valait mieux me dégager du temps pour le lendemain. En réalité, je passais surtout mon temps à réviser le DS du vendredi…

Grey's Anatomy| Season 8 - Episode 14| All You Need Is Love|Lexie/Mark|  Moments ... | Gfycat

Vendredi :

Grey’s Anatomy (Saison 8)J’ai un attachement particulier pour cette saison ! La précédente était franchement décevante (et ça se voyait d’autant plus avec l’épisode musical putain), mais celle-ci… Comment dire ? Avec le concours de médecine se profilant, je trouve que la série avait retrouvé ses lettres de noblesse. J’aimais autant Jackson qu’April, Meredith parvenait à m’intéresser et je leur pardonnais même le fait que Lexie était inintéressante à ne rien faire dans la saison. Le dernier arc de la saison est l’un de mes préférés, même s’il culmine avec ce putain de crash d’avion et cet épisode final dont je ne me remettrais jamais. Tu ne fais pas ça comme ça, à la quinzième minute de ton épisode qui termine en plus sur le cliffhanger le plus naze (et ignoré ensuite…) de l’histoire. La fin me traumatise, la saison me plaisait bien… Et ma tradition du Grey’s tous les vendredis s’installait pour ne (presque) plus me quitter !

Private Practice (Saison 5)Eeeeet… je n’ai quasiment aucun souvenir de cette saison, sinon qu’un épisode a utilisé la chanson « Fires » d’Augustine, qu’Adison me soulait plus que jamais avec ses désirs d’enfant et mauvaises décisions et que les meilleurs épisodes de la série sont là, en mi-saison, avec Amelia et son « What do we want ? Drugs ! When do we want them ? Now. » OK, j’avoue, je ne me souviens que de l’intrigue d’Amelia qui m’avait estomaqué. J’adore tant le personnage d’Amelia grâce à cette saison…

Review: Once Upon A Time Seasons 1 and 2

C’est aussi l’année de…

American Horror Story (Saison 1) – Je n’ai rattrapé la série qu’à la fin de sa saison 2, parce que ça ne me disait trop rien de la voir à l’époque. Dingue de se dire qu’à ce moment-là, la série n’était pas encore une anthologie !

Desperate Housewives (Saison 8) – Aucun souvenir. Comme je suivais la série à la télévision française, je n’ai rattrapé cette saison qu’à la fin de la série en m’enchaînant tous les épisodes en un mois. Normal.

Once Upon a Time (Saison 1)Pourquoi suis-je passé à côté ? Le mystère va rester total… Est-ce que c’était grave ? Non. J’ai rattrapé les trois premières saisons en un mois, juste parce que je voulais voir le premier arc de la saison 4, puis je me suis mis à souffrir en regardant chaque épisode chaque semaine jusqu’à la fin, alors que la série périclitait…

Glee (Saison 3)C’est en décembre 2012 que je me suis décidé à rattraper Glee, si je ne me trompe pas. Je n’avais pas tellement aimé la saison 1, je m’étais arrêté en cours de route. J’ai repris sur ma deuxième année post-bac, parce que c’était parfait pour réviser en même temps cette série. En revanche, c’est sur cette saison 3 que j’ai commencé à vraiment m’investir dans les intrigues, parce que Naya Rivera, évidemment. Ma saison préférée reste toutefois la 4, même si ça n’a de sens pour absolument personne que je dise ça !

Community (Saison 3)Cool. Cool, cool, cool. À cette époque, je n’avais même pas conscience de l’existence de la série. Si j’avais su ! Je n’étais pas prêt pour la recevoir, en même temps, je ne regrette pas de l’avoir découverte une fois un peu plus vieux pour mieux la savourer et la comprendre.

Person of Interest (Saison 1)Ah, pour le coup, celle-ci je l’avais tentée en direct des USA… Et j’avais tellement détesté le pilot que je n’ai même pas tenté de voir le second. Ce pilot reste l’un des plus mauvais de l’Histoire à mes yeux, mais bon, la série a fini par me plaire beaucoup sur ses saisons 2, 3 et 5. Le même schéma que Fringe, donc.

 

Puis, bien sûr, je m’étais aussi fait un rewatch de Buffy, Angel et Dollhouse parce que pourquoi pas ! La conclusion de tout ça ? J’étais à jour partout et j’avais l’impression, aujourd’hui en y repensant, que je gérais bien mieux mon planning puisque je faisais plein de visionnage intensif de saisons complètes. Finalement, je me rends compte que c’est juste que je ne regardais que sept séries hebdomadaires contre plus de vingt ces dernières années. Peut-être que ceci explique cela. Oui, je tenais un planning bien plus rigoureux, mais il était aussi plus léger. Tout va toujours bien pour ma sériephilie, alors.

Ma première série en VO (7/16)

Salut les sériephiles,

Quelle catastrophe encore aujourd’hui que mon planning d’articles… J’avais en effet prévu de vous parler de ma « 1e fanfiction », un sujet qui devait à la fois couvrir mes premières lectures de ce genre et mes premiers écrits… sauf que je me suis rendu compte que j’avais déjà écrit un article similaire en 2018 lorsque j’ai commencé à me lancer dans la rédaction. C’est n’importe quoi, tout de même ! À force de devoir changer les sujets dont j’ai envie de parler dans cette saga, je ne sais pas si je vais bien réussir à tenir les seize semaines comme je l’imaginais !

Résultat de recherche d'images pour "liar"
Si vous avez des idées pour moi, je suis preneur…

Voir aussi : Les fanfictions & moi

En attendant, j’ai envie de parler un peu plus de mon passage à la VO, même si ça aussi, je crois que je l’avais déjà fait dans certains articles. Le blog commence à être trop vieux, je n’aurais bientôt plus rien d’original à vous dire avec ce format d’un article par jour. Et quand en plus je me rends compte au beau milieu d’une conversation que la personne à qui je parle a déjà lu l’article sur ce que j’allais aborder avec elle comme ça m’est arrivé aujourd’hui…

Allez, ma première série en version originale, c’était bien sûr…

https://media.melty.fr/article-4156621-raw/media.gif

Grey’s Anatomy

Comment ça se fait, au juste ? Si Grey’s est la série que je suis depuis le plus longtemps à l’heure d’aujourd’hui, parce que ça fait tout de même seize saisons, je l’ai commencée un peu en retard : elle en était à sa saison 2 lorsque j’ai commencé. À ce stade-là, j’étais en 4e et mon apprentissage de l’anglais patinait sérieusement. J’ai bien sûr entendu le coup « voir en VO, ça t’aidera » ; donc j’ai voulu tenter. Spoiler alert : ça n’aide pas vraiment immédiatement, et rien n’a valu la lecture en anglais (Harry Potter) pour ça.

Cristina Yang, Meredith Grey, and Izzie Stevens talking about ...

Si j’ai pu voir la série en VO, c’est parce que je suis passé à côté lors de sa diffusion sur TF1, contrairement à ma sœur. Fan, elle a acheté les DVDs, les a regardés et hop, j’ai pu lui voler (temporairement, hein). Comme la série ne m’intéressait que moyennement, je me suis dit que j’allais tenter de la lancer en anglais et, une fois commencée comme ça, ça se passait bien. Lorsque la série est revenue à la télévision française, j’ai voulu la regarder et… horreur ! Cristina avait une voix aiguë. Cela n’avait aucun sens et était désagréable. Puis, Callie est arrivée avec sa voix d’adolescente que je connaissais déjà d’une bonne dizaine de séries au moins !

Grey's Anatomy's 30 Gayest Moments To Celebrate Its 300th Episode ...
Puis, il y a tant de répliques de la série qui doivent être bien moins jouissive en VF.

C’est comme cela que je me suis retrouvé à ne rester que sur la VO de la série, parce qu’il était hors de question de supporter de tels affronts aux personnages que j’aimais : la qualité de la VF de Grey’s est pour moi l’une des plus mauvaises. Le problème ne vient pas des comédiens de doublage qui font du plutôt bon travail, mais bien du casting qui s’éloigne trop des voix d’origine, au point de changer le caractère des personnages. Cela fait réfléchir, par conséquent, à l’importance que l’on peut prêter aux voix dans la construction d’a priori, mais aussi aux conditions assez catastrophiques du doublage français qui nous a casté un casting probablement bien moins diversifié que celui de la série d’origine. On en perd ainsi une bonne partie du sel, de l’originalité et, surtout, de la qualité. C’est comme ça…

TFSA : Ces personnages qui ne tiendraient pas 5 secondes dans une ...

Maintenant, si je tenais vraiment à parler de Grey’s justement par rapport à toutes ces différences et parce que c’est une série où le changement est vraiment dérangeant à l’oreille, ma toute première VO est probablement plutôt la saison 2 de Desperate Housewives puisqu’on me l’avait gravée sur un DVD, en VO uniquement. Seulement, là, je trouvais ça moins dérangeant et elle fait aussi partie des séries que ça ne me dérange pas de voir en VF comme en VO, comme la majorité de mes séries d’enfance. La qualité est toujours meilleure en VO (quand ce n’est pas le casting qui est meilleur, c’est l’écriture qui est plus percutante, notamment pour Charmed et ses multiples jeux de mots ou références), mais je suis habitué à la VF…

Ce que c'est que la mythologie d'une série | Just One More Episode
Rien ne vaut l’écriture whedonesque en anglais, aussi, et je suis traumatisé de me dire que j’ai adoré la série en VF avant de découvrir sa richesse encore plus énorme en VO.

Par contre, je mets un point d’honneur à n’avoir jamais regardé un seul épisode complet de Grey’s en VF, parce que c’est de la torture pour mes oreilles, tout simplement. Et je sais que c’est loin d’être le cas de tout le monde. Bref, ma première série en VO, je la dois à un coup de tête d’adolescent espérant augmenter ses notes de collégien, puis au fait que je suis borné et que Cristina en VF, ce n’est pas possible. Maintenant, il faut bien reconnaître que 100% des épisodes de séries américaines que je regarde sont en VO, donc l’air de rien, ce n’est pas anecdotique cette première série en VO !

Notons d’ailleurs que Grey’s fut ma première série en VOSTFR, mais également la première que j’ai pu lancer en VO ensuite, histoire de justifier ce titre d’article. Certes, les termes médicaux, j’y pige que dalle en anglais… mais en français aussi, en fait ! Limite, après seize saisons, je capte mieux l’anglais que le français sur certaines procédures chirurgicales, il faut bien le dire.

Where would 'Grey's Anatomy' be without Bokhee? | Hypable
Soyez clairs : parlez-moi de « 10-blade », please.

Un autre truc que j’ai fini par remarquer à cette époque, c’est que sur les séries françaises ou en VF, il m’arrive aussi de ne pas capter certains mots prononcés (un truc mal articulé, murmuré ; une moto qui passe dans la rue, etc.) sans que ça ne dérange ma compréhension de l’épisode… J’ai donc d’abord passé les sous-titres en anglais pour me rendre compte que ça allait plutôt bien pour moi. Je dirais que j’ai fait ça pendant la saison 4, et jusqu’à la 6 à peu près.

Lexie Grey uploaded by Tami~ on We Heart It
Yep, c’est la période où je suis tombé amoureux de Lexie, parfaitement.

Un jour, je me suis alors rendu compte que je passais mon temps à lire les sous-titres pour rien et, pire, que ça me spoilait souvent en cas de décalage des sous-titres ou lorsqu’ils s’affichent trop vite. J’ai décidé de les retirer. Bien m’en a fait, ça m’a réglé ce problème définitivement.

Quant à ceux qui se demandent comment je procède aujourd’hui, la plupart du temps je regarde sans sous-titres… mais parfois je les mets en anglais : en cas de fatigue, de speedwatching (bouh pas bien) ou juste pour me simplifier l’écriture des critiques, surtout sur les premiers épisodes de séries (pour me faire aux voix/accents des acteurs, mais aussi parce que les prénoms, quel enfer quand vous écrivez des critiques !!). Enfin, ça m’aide parfois à savourer l’écriture d’une série, tout simplement !

23 times Margo from "The Magicians" was the High King of sass